Vivre au Brésil sans maîtriser la langue

Bonjour à toutes et à tous,

Une expatriation est une aventure, d'autant plus si l'on ne maîtrise pas la langue de son pays d'accueil. Nous vous proposons ainsi d'échanger des conseils pour vous aider à surmonter la barrière de la langue au Brésil.

Est-il possible de vivre au Brésil sans maîtriser la langue locale ?

Peut-on se sentir intégré sans parler la langue ?

Quelles sont vos astuces pour réussir à se faire comprendre au quotidien ? Quelles sont les réactions les plus courantes de vos interlocuteurs ?

Quelles sont les phrases et expressions utiles à connaître ?

Merci de partager vos anecdotes lors de votre expérience au Brésil avant de maîtriser la langue,

Priscilla

Bonjour,

en réponse à ce poste voici mon anecdote :

Je suis parti au Brésil il y a 3 ans pour retrouver ma famille dont mon frère Alexandre dont j'avais perdu le contacte à cause de la langue car je ne parlais pas portugais et lui pas français. Je les avais rencontré 10 ans auparavant car mes parents adoptif nous avais offert un voyage au Brésil à moi et mon frère francais adopter aussi au brésil mais pas du même sang.

J'avais retrouver donc mon frère de sang Alexandre et ma tante enfin c'est ce que nous avions compris. J'envoyais des lettres à mon frère mais a cause du langage nous ne nous comprenions pas. Mes traductions était médiocre et je suppose que les sienne aussi car il est difficile de trouver des traducteurs et puis c'était payant et mes parents ne voulais pas s'embêter.

Alors il y a 3 ans j'en ai eu marre de penser au Brésil et de ne rien faire par peur car je ne maitrisais rien et en plus j'étais seul avec aucun soutien familiaux. Je suis allez sur un forum pour apprendre la langue qui est maintenant fermer (livemocha) et j'y ai rencontré une fille qui était prêt à m'aider. Elle m'a invité chez elle à Vespasiano, et j'ai appris le portugais sur place. J'avais commencé à apprendre en France mais une fois arrivé sur place sa n'a rien avoir. J'y comprenais plus rien et comme mon but était de retrouver ma famille à Trairi dans l'état de Ceara, je n'avais pas beaucoup de temps pour apprendre car eux ne parlais pas français.

Je me suis donc isoler dans ma chambre tous les soirs avec dictionnaire, verbes, film, dessin animé et video pour bébé et livre en tout genre. La journée je suivais juliana et sa mère pour apprendre la culture brésilienne du point de vue de l'état de Minais Gerais. J'étais tellement à fond que au bout d'un mois de vie las bas je commençais à bien comprendre ce que mon disais et les discussion en tout genre. Je commençais juste à parler et je comprenais assez bien ce qui étais écrit.

Je me suis rendu à Fortaleza le mois suivant et avec l'aide d'un missionnaire j'ai retrouver mon frére à Trairi. Par contre j'était un peu perdu car le mode de vie n'était pas le même du tout qu'à Vespasiano. Ensuite la façon de parler aussi était différente. JE ne comprenais pas du tout ma grand mère elle a un accent très prononcé et des mots bien a elle, comme "bucho cheio" une expression bien cearense. Je suis donc rester un mois, j'ai appris que la personne que on croyais etre ma tante était ma grand mère car mon père c'est avérer être son fils. Donc j'ai retrouver toute ma famille, mon père, mes soeur et mes frères sans parler de tous les cousins, tantes et oncles. Une prouesse que je n'aurais pas accompli sans l'aide de juliana et du missionnaire. Et bien sur de mon ardente motivation.

Je suis retourner un mois de plus a vespasiano pour parfaire mon langage.

En conclusion, si tu veux aller dans un pays ou tu ne connais pas la langue, sois ouvert d'esprit et accepte le changement de mode de vie. Va dans la rue et essaye de parler en oubliant le français. Après sa j'ai fait l'Angleterre mais cette fois pour y travailler.

Depuis que je suis revenu en France j'ai continuer à apprendre le portugais en lisant, en regardant des films, et surtout en parlant avec ma famille. Le problème maintenant est que je ne connais que le langage commun mais pas professionnel ni formel ce qui pourra me poser problème au début quand je vais travailler las bas.

Voila mon anecdote je sais pas si je répond bien a la question.

Bonjour,

Les mots et phrases de bases à connaitre sont les mêmes que partout dans le monde, facile a memoriser en traduisant sur Google...
Pour ce qui est d'apprendre a parler le portugais brésilien, voici la méthode ultra efficace que j'ai utiliser moi meme... ( je suis parti vivre au bresil sans connaitre aucun mot de bresillien)
Si ce n'est ceux de base dont je vous parlez tout a l'heure : bonjour, au revoir, merci, s'il vous plait, etc....
Donc ma méthode est simple regarder des films ou des emissions sous titré en francais ou l'inverse...
Non seulement vous apprendrez l'accent mais en plus vous apprendrez à parler le portugais avec leurs expressions ce qui vous eviteras en lisant ou en prenant des cours de parler un portugais scolaire...

boa sorte

Je conseille aux nouveaux expats d'aller directement dans les écoles, (c'est INDISPENSABLE pour vivre ici). Des écoles il y en a beaucoup, pour apprendre le portugais. (A raison de 3h par semaine ou +) En 1 mois, vous arrivez a vous faire comprendre pour ce qui est basique, le 2 ème mois, vous êtes plus à l'aise, le 3 ème mois, vous avez les conjugaisons et les verbes parfiatement, et avec vos cahiers d'exercices vous vous perfectionner beaucoup.
Il vous faudra plus de temps pour bien comprendre les différents accents, et selon chacun, vous vous direz finalement, le portugais est très facile.

Ce n'est pas une barrière le portugais, c'est votre sésame, et c'est facile.
Vous comprendrez évidemment l'espagnol des pays voisins par la même occasion, sans avoir appris l'espagnol.

bonjour, je suis dyslexique et dysorthographique et je souhaiterais apprendre le portugais mais une question me trotte dans la tête
" vais-je réussir a apprendre le portugais facilement et comment faire"
avez-vous des idées a me donner pour que j'apprenne la langue.

merci

Hormis les bases du portugais qu'on trouve dans les bouquins (Assimil), la meilleure méthode et surtout la plus agréable est la musique et les chansons brésiliennes. C'est simple: on télécharge une chanson que l'on aime, on cherche les paroles sur le web (lettras e musicas), on fait bosser Google-Traduction et on apprend les paroles ! Et comme le Brésil possède les meilleures chansons du monde.... c'est particulièrement agréable.
Aprés, il ne reste plus écouter la radio brésilienne. Beleza.
J'en profite aussi pour donner un petit coup de pouce au site lebresilien.com de Gabi Brandani qui propose une formation en ligne en partie gratuite.

Bonjour,   
La question qui est posée, c’est de savoir si on peut vivre dans le pays sans maitriser la langue et non pas comment apprendre le portugais, ce qui est différent
Il est évident que l’on peut vivre au Brésil et dans d’autres pays sans maîtriser la langue, fort heureusement
Pour l’intégration que l’on parle ou non la langue, on est toujours un gringo, dans les deux cas, et il faut savoir que bien souvent la conjointe, ou le conjoint, parle les deux langues, ce qui explique qu’il n’y a pas de barrière de la langue.

Bonjour à tous,

J'ai pris des cours de portugais du Brésil 3mois avant mon grand départ pour rejoindre mon conjoint (brésilien bilingue).
Sa m'a bcp rassuré mais finalement une fois sur place avec l'accent, et particulièrement les personnes retraités qui ont vécu dans la campagne une bonne partie de leur vie, ben je ne comprenais rien !

Peut-on vivre au Brésil sans maîtriser la langue ? Bien sûr et heureusement ! Mais c'est loin d'être facile et agréable !
Il y a toujours des personnes très ouvertes d'esprit qui vont tout tenter pour se faire comprendre et vise versa, mais ici à Cuiaba (mato grosso) les gens n'aiment pas particulièrement les étrangers car il y en a très très peu donc ils nous regardent de travers et ne font aucun effort...

Avec l'aide de mon mari qui m'a traduit très longtemps les conversations j'ai fini par apprendre! Mais le mieux reste de parler tous les jours avec les mêmes personnes qui vont corriger les erreurs, apprendre des nouveaux mots,...
Moi sa aurait été grâce à ma belle mère et au vendeur de verdure que j'ai appris ! Une discussion de 5 à 30min tous les jours sur des banalités ! Sa fais une sacré différence !

Sa fais à peine 1mois que je me sens réellement à l'aise et que je n'ai plus cette crainte de ne pas être comprise ! Et pourtant voilà 1an dans quelques jours que je suis au Brésil !
Mais le regard des brésiliens ne changent pas , je reste une étrangère même si je parle bien et je ne suis pas bien vu partout (bien sûr si c'est pour me vendre quelque chose la on m'adore !)

Voilà pour ma petite expérience !

Nouvelle discussion