travailler au japon sans parler japonais

bonjour,
Je souhaiterai m'expatrier au Japon pour faire de la pâtisserie malheureusement je ne parle pas le japonais.
Je sais que ça sera plus difficile de trouver un emploi même précaire mais est ce que ça reste possible ou le marché est il saturé?

Merci pour vos réponses

Pour de la pâtisserie, je dirais qu'il y a de l'espoir vu à quel point les japonais en raffolent ! Pourquoi ne pas tenter de contacter des entreprises de pâtisserie créées par des français ?

yattou :

bonjour,
Je souhaiterai m'expatrier au Japon pour faire de la pâtisserie malheureusement je ne parle pas le japonais.
Je sais que ça sera plus difficile de trouver un emploi même précaire mais est ce que ça reste possible ou le marché est il saturé?

Merci pour vos réponses

ça reste possible, il y a des restaurants appartenant à des français et qui recrutent du personnel francophones donc j'imagine qu'il y a aussi des boulangeries pâtisseries gérées par des français.

après il reste le problème du visa.

Pour un visa de pâtissier il faut dix ans d'expérience.

Pour de nombreux boulots au Japon parler le japonais n est pas obligatoire le plus important c est d avoir un visa et après tout est possible. Une personne non qualifiée avec visa a plus de chance qu une personne très qualifiée sans visa( d ailleurs impossible) après faut être debrouillard, motivé ou être aidé par un employeur. Parler le japonais est quand même un plus si on veut vivre au Japon sans être assisté en permanence.
À réfléchir aussi sur les conditions de travail, jour de repos pas très nombreux, heures supplémentaires, ambiance froide, hiérarchie très pesante, etc,...c est loin d être le rêve.
Bonne chance

Bah oui mais pour avoir un visa faut un contrat, et pour avoir un contrat souvent faut parler japonais...

Si tu as dix ans ou plus d’expérience ça reste possible. Après la vie comme pâtissier au Japon c’est pas tout rose... beaucoup d’indépendants sont dans le rouge tous les mois et travailler dans les grandes chaînes sans parler japonais est compliqué et souvent mal rémunéré...

Il y a des exceptions bien sûr, mais le marché de l’emploi n’est pas très dynamique ici, contrairement à ce beaucoup de français pensent.

Nouvelle discussion