Y pas de sujet - parler de tout et de rien - SAISON 2

Powerkite :

Ya des gens qui disent que la fin du pétrole ca fait des années qu ‘on en parle met qu’il y en aura toujours , que c’est du pipo …   ?

Il y a des gens qui disent que la terre est plate.
On peut les croire sur parole ou s'intéresser au problème et regarder chez ceux dont c'est le boulot de connaitre.
Même quelqu'un de pointu comme Jancovici a difficile a répondre, trop de poker menteur dans l'histoire.

On parle toujours de pic de production, la consommation interne des pays producteurs augmente. Depuis 2005 la consommation de pétrole diminue en Europe, -16% en 2016. Sommes nous devenu plus sages ou il y en a moins à vendre?
Si je me base sur le temps entre le pic de découverte et d'exploitation, on a passé ou on passe le pic du conventionnel, pour le non conventionnel comme le schiste et le bitumeux, c'est 10 ans de plus. Le schiste c'est plus une histoire de banquiers que de compagnies pétrolières.

Si on tape réserves pétrole sur google , on a 50 ans de pétrole devant nous , pourquoi ?
Est il impossible de savoir ?
Les spécialistes , il y a trente ans avaient prédit la pénurie pour 2000 , à ce qu ‘il parait .
Si dans vingt ans c’est la pénurie , vaudrait mieux se tirer d’ici , avant …

Il y a trente ans les découvertes étaient supérieures à la consommation. Ensuite ça a baissé.
Entre temps il y a eu l'Alaska, l'offshore et le schiste qui ont apparu. Au lieu d'avoir un pic de pétrole (une bosse) on se paye un chameau à 2-3 bosses.

Une chose est sûre, on ne payera jamais notre litre d'essence à 2€50. A partir de 130$ le baril on investi plus dans l'extraction même s'il y a du pétrole.

Celui qui dit 50 ans a peut être raison, il dirait 40 ans il aurait autant raison même à 30 ans.
Il y a l'offre mais aussi la demande. Heureusement que les chinois misent sur l'électrique, eux au moins ils ont les billes pour le faire.
Ca fait 20 ans que les USA sont en guerre pour le pétrole ce qui me fait douter pour les 50 ans pour tous. Depuis 2005 que la consommation européenne baisse mais pas les prix.

Dommage , j’auras aimé vivre la fin du pétrole …

Ne pas voir la fin n'empêche pas de voir le début des restrictions.
Si la pleine production suffit à fournir tout le monde, la moindre baisse se fera sentir surtout pour les non producteurs.
La courbe de la population mondiale est corrélée au PIB mondial qui lui est corrélé à l'énergie disponible dont surtout le pétrole.
L'alimentation à 40% c'est du pétrole.
Quand on regarde autour de soit il est difficile de trouver un objet où le pétrole n'est pas intervenu ne serait ce pour le transport.
Se passer de pétrole risque de se faire dans la douleur.
Si c'est pour se retrouver avec des ressources énergétique comme dans les années 30, c'est possible avec une population de l'époque, 3 milliards d'habitants.
Le moteur d'une petite voiture c'est équivalent à une éolienne de 15m de diamètre avec un vent de 36km/h.
Le roi Louis XIV avait 4 chevaux pour tirer son carrosse, des RMistes avec des voitures avec 60 chevaux sous le capot est courant.

Non ne plus avoir de pétrole n'a pas le même impact que de ne plus avoir de nutella.

En réalité , en France , on nous parle de transition énergétique et on veut nous la faire payer au prix fort , alors que des pays immenses sont en pleine expansion polluatoire …
Et cela pour des dizaines d’années …
Quelle valeur peut avoir la transition énergétique d’un micro pays ?
Et l’on a l’impression que l’on veut nous faire transiter alors que l’on a encore rien à nous proposer pour remplacer , à part des taxes suplémentaires …
C’est devenu une obsession .
La société d’aujourd’hui est devenue une société d’obsédés à tous les points de vue .

Faire payer au prix fort?
Dans mon commentaire d'avant je suis resté soft, je ne suis pas rentré dans le détails.
Un partie de la population qui disparait à cause de la faim, ça j'appelle le prix fort.
Powerkite qui bouffe des racines de chiendent, ça j'appelle le prix fort.

Les autres font différement, oui et alors. Ce n'est pas parce qu'au Rwanda il se sont permis un génocide qu'on peut les imiter.
Mon père disait toujours "regarde dans ton assiette"

Dans mon commentaire précédent on voit qu'il y aura un changement important, il vaut mieux s'y préparer en douceur. La transition est cette préparation.

Vous me faites penser à une personne qui ne veut pas désinfecter une blessure parce que ça pique, plus tard c'est au moins grave l'amputation sinon c'est la mort.

Au niveau de l'obsession, elle aurait commencé il y a 20 ans j'aurais préféré.
Difficile à faire passer auprès d'égoïstes consommateurs.

Le futur ne sera pas mauvais pour tous, avec la robotique et les IA, ceux qui auront un QI au dessus de 120 devraient s'en sortir, ils auront une utilité en tant que concepteur.
C'est de la science fiction?
Franchement un jeune qui s'emmanche dans la filière radiologue à des questions à se poser sur son avenir. Une IA en dépistage du cancer du sein trouve 92%, un radiologue 62%, ce n'est pas dans 10 ans c'est maintenant.
Il y a des voitures en test avec des IA aux commandes. Dans 5-10 ans y aura t'il encore des chauffeurs livreurs? Des taxis?

Pour escalader le pic Duarte je consomme un kWh de mon énergie. Un kWh c'est 4,4 pesos. Mon effort physique d'une journée vaut 4,4 pesos.

On est passé d'une humanité sans trop de variations sociales avec 1% qui avaient un capital et 99% qui n'avaient que leur capital force de travail à louer au 1% qui détiennent le capital argent et savoir.
Arrive le pétrole avec son explosion d'énergie, pour produire plus l'effectif d'encadrement et de sachant du 1% ne suffit plus, ça s'ouvre aux 99% coté savoir, voilà la classe moyenne supérieure qui apparait et avec la spécialisation et il faut des consommateurs voilà qu'apparait la classe moyenne. Les trentes glorieuses.
Ca fonctionne tant qu'on peut gaspiller des ressources peu couteuses.
On a passé les pics de production de pas mal de ressources, on est parti pour les trentes piteuses. C'est physique, dans un monde fini rien n'est infini.

Quelle était la vie de nos grand-parents dans les années trente? C'est la vie que l'on aurait sans le boum énergie gratuite et abondante.

Entre temps il y a eu un énorme bond technologique. Que vaudra encore notre capital force de travail à l'ère des robots et IA (intelligence artificielle) dans une ère sans excès de ressources?

Oui, nous les papyboomeurs avont un petit capital, une maison, une voiture, on prend l'avion. Les gilets jaunes que l'on voit il y a trente ans ils auraient manifesté pour une augmentation de salaire qui leur aurait permis d'acheter une résidence secondaire.
J'écoute ce qu'il disent et certains ont un sacré capital culturel qui leur permettrait d'avoir un salaire de cadre.
Dans le temps j'ai connu des personnes avec un revenu de cadre mais un capital culturel à raz des paquerettes, l'opulence des trentes glorieuses le permettait.

Comme papyboomeurs j'en ai profité de cette opulence au détriment des générations à venir.
Je ne suis pas assez égoïste pour déplorer une transition qui permettra aux générations de se prendre une baffe énorme un peu moins forte dans la tronche.

Je discute avec des étudiants locaux, je leur parle de leur chance pour le futur.
Bien sûr qu'ils sont sur certaines choses technologiquement à la ramasse, ce qui fait qu'ils sont aussi plus indépendant vis à vis du technologique.
Pour me nourrir je fais 20m pour le colmado, il peut être fournit avec des mobylettes voir des ânes. Aux USA l'américain moyen fait 45km par semaine en voiture pour faire ses courses.
Pas de courant ici, j'ai encore à manger, il n'y a que la balance à changer.
Ils sont moins loin que nous dans le gaspillage des ressources et dépendance technologique. Leur effort de transition énergétique sera plus faible.

Sommes nous considérés comme paradis fiscal?
Dans ce cas il est fortement question de payer un autre impôt,au détriment de qui si c'est le cas? les pauvres que nous aidons tous ensemble....


cordialement.

Nouvelle discussion