etablissement scolaire primaire avec internat au cameroun

Bjr je  m'appele Eric je désire envoyer mes enfants étudié au cameroun  pour cette année 2018-2019. Alors je vous pris de m'aidé à touver un bon établissement primaire avec internat penssion complête  ;  si possible catholique pour mes deux fils de 5ans et l'autre de 9 ans en classe de CM1,  Urgent  ...

Eric STAPS :

Bjr je  m'appele Eric je désire envoyer mes enfants étudié au cameroun  pour cette année 2018-2019. Alors je vous pris de m'aidé à touver un bon établissement primaire avec internat penssion complête  ;  si possible catholique pour mes deux fils de 5ans et l'autre de 9 ans en classe de CM1,  Urgent  ...

Bonjour

je suis très surprise (je ne dirais pas choquée car, vous avez vos raisons) que vous pensiez envoyer des enfants aussi jeunes, dans un internat et au Cameroun…

Ils sont trop jeunes, non seulement pour la séparation d'avec les parents, alors qu'ils ont encore la chance d'en avoir.

Au Cameroun, dans les années 70, il y avait des établissements comme ça. Il y avait à Akongo, après Mbalmayo, après Akono et vers Ngomedjap… C'était un établissement catholique, tenu par des sœurs canadiennes et un prêtre.  J'avais 8 ans, lorsque ma mère qui vivait déjà en France, a eu cette abominable idée, de nous envoyer là-bas, mon frère et moi.

Je sais que j'ai très mal vécu cette expérience. D'ailleurs, on n'a fait qu'un an car, du haut de mes 8 ans (j'étais partie à 7 ans) J'avais décrété que si on m'y amenait encore, j'allais sauté du bac qui traversait le fleuve …


J'ai gagné et on ne nous y a plus amener mais, en 6ème, un peu plus grande, j'ai accepté d'aller à Libamba.

Cet établissement accueillait en effet, des bébés jusqu'au collège. Il y avait des enfants des "grands" et je me demandais déjà ce que je fichais là… C'était encore la belle époque du Cameroun…

Par contre, entre la maltraitance des employés et les brimades des autres enfants qui sont encore plus cruels que les adultes… Je ne parle même pas des abus sexuels...Non, j'en garde un très mauvais souvenir.


Je me rappelle surtout à quel point ma famille (mes grands-parents) me manquaient. Je survivais qu'à l'attente des vacances pour partir...

Bref, si vous avez le choix, ne le faîtes pas. Sinon, je vais me renseigner car, il y a un établissement à Ydé qui a un internat et c'est bilingue mais, je ne sais pas à partir de quel âge on prend les enfants et, ce n'est pas catholique. Mes amis ont des enfants là-bas.

Mon père voulait m'envoyer en pension, uniquement parce que lui et ses frères y étaient allés. Heureusement que ma mère s'y est opposé, j'aurais été très malheureux...
Je vous rejoins dans vos propos lilianez...

Nouvelle discussion