Traitement de la DMLA dans le secteur PUBLIC en ALGARVE

Bonjour à tous,

Nous allons arriver à Faro le 24 septembre pour une installation définitive.
Ma mère fait partie voyage.
Elle a 78 ans, elle est en bonne santé d'un point de vue général.
Cependant elle est traitée depuis 3 ans par des injections dans les yeux pour un problème de DMLA.
Ces injections reviennent toutes les 8 semaines pour l'oeil droit et 12 semaines pour l'oeil gauche.
Les résultats sont vraiment extraordinaires et il ne faut donc pas qu'elle cesse son traitement sous peine de perdre complètement la vue.
Nous avons pris contact avec l'hôpital de Loulé qui est dans le secteur privé et effectivement ça va être un casse tête pour la prise en charge.
J'ai également eu un entretien avec une personne charmante de chez FIDELIDADE qui me confirme qu'ils peuvent lui faire un contrat, mais que puisqu'elle sera traitée dans le privé, il y aura un reste à charge.
Elle n'a pas su me dire de combien.
Est ce que l'un d'entre vous saurait si un hôpital PUBLIC en Algarve traite ce type de pathologie ?
Les injections se font systématiquement en chirurgie ambulatoire.
Merci d'avance si vous détenez l'information.

Bonsoir.Réponse à la fois simple simple et compliquée.
A Faro, l'Hôpital Public a un service d'ophtalmologie et il est hautement probable qu'ils y traitent les DMLA.
Problème: y avoir accès avec prise en charge. Normalement , une consultation en Ophtalmologie comme dans toute autre spécialité , d'ailleurs , dépend du médecin généraliste référent qui vous sera en principe attribué au centre de santé de Faro ou votre mère lorsque elle  aura été d'abord inscrite à la Sécu Portugaise  et reçu son N° de Sécu. Il est probable que le processus médical en lui même  ne posera pas de pb, le médecin du Centre de Santé n'ayant aucune raison de ne pas l' adresser au spécialiste compétent, mais cela peut prendre un certain temps , vu l'embouteillage des Centres de Santé publics. Je pense donc qu'avant de partir , vous preniez soin qu'elle soit bien en possession de sa Carte Européenne d'Assurance Maladie, qui lui donnera pendant le temps nécessaire au processus public, accès au système privé pour qu'il n'y ait pas d'interruption de traitement.
Bien à vous

Merci beaucoup pour cette réponse très précise
Nous avons effectivement pris un rdv à l'hôpital privé de Loulé.
Car elle doit avoir absolument une injection début octobre et qu'il ne faut pas rompre le protocole.
Bien à vous
Catherine

Emends30 :

Bonjour
Je ne crois pas que le ministère de la santé portugais va prendre en charge une ampoule de Lucentis pour un étranger Ne rêvez pas

Bonjour
Le ministère de la santé ou plutôt le service de santé publique (SNS) prend en charge de nombreux traitements coûteux ( voire en attente de mise à disposition hospitalière), plus couteux que ce que vous pouvez même imaginer, notamment en cancérologie, mais aussi dans d'autres pathologies . Le SNS, en ce qui concerne ces cas de figure pour des retraités français est remboursé de ces prises en charge par l'Assurance maladie française ( procédure S1,etc...).La notion d"étranger", n'a donc aucune conséquence financière pour le SNS.
La difficulté est le plus souvent une contrainte de temps liée à la lenteur de la procédure pour un traitement en cours, avant d'avoir vu le référent généraliste et le spécialiste public. D'ou l'intérêt de bien partir avec sa carte CEAM qui permet d'attendre en utilisant le privé. Ne découragez pas les gens.Donnez leur plutôt des solutions ;
Bien à vous

Bonsoir,

Loin de nous l'idée de "plomber" le système de santé portugais.
La France a un système de santé qui permet aux étrangers d'être soignés.
Je cherche simplement à savoir s'il existe un système à "double entrée" permettant le cas échéant que les soins soient effectués au Portugal soient remboursés par la Sécurité Sociale Française sans que ma mère est une avance de frais à faire, compte tenu du petit montant perçu au titre de sa retraite.
J'apprécie que vous ayez pris le temps d'apporter une réponse à ce post, mais trouve dommage votre ton que je sens quelque peu agressif.
Bien à vous
Catherine

Merci pour vos réponses qui sont toujours très précises, positives et non agressives !
Bien à vous
Catherine

Cathygwada :

Merci pour vos réponses qui sont toujours très précises, positives et non agressives !
Bien à vous
Catherine

Bonjour
Je pense que vous pourriez en parler à l'ophtalmo que vous verrez à l'Hôpital de Loulé, même si cet Hôpital est privé. Au Portugal, certains spécialistes exercent en même temps dans le public et le privé et ne prennent pas en compte que leurs revenus mais aussi les problèmes rencontrés par les malades.
Bien à vous

Emends30 :

Je parle en connaissance de cause contrairement à vous puisque je suis suis ophtalmologiste exerçant à la clinique Lusiadas de Faro
Vous ne détenez sûrement pas les tenants et aboutissants de cette maladie
Bien à vous
La solution est simple il faut payer

Bonjour
Comme je vois que vous êtes ophtalmo et parlez français  , je vais pouvoir vous ajouter aux fichiers des spécialistes parlant français en Algarve que je mets à disposition de ceux qui en font la demande, en précisant bien que vous exercez dans le privé...sans mettre qu'il faut payer... D'ailleurs, si vous pouviez me communiquer les coordonnées d 'autres collègues , généralistes ou spécialistes parlant français et exerçant en Algarve, en MP, cela permettrait d'enrichir ces fichiers qui sont bien difficiles à étendre ( à croire que les blogueurs ne sont jamais malades( tant mieux) et/ou n'ont jamais à faire à des praticiens parlant français.Mais vous êtes sans doute aussi un peu devin car comment pouvez vous savoir si je ne connais pas les tenants et aboutissants de la DMLA, entre autres, et de nombreuses autres pathologies?
Bien à vous

Emends30 :

Je parle en connaissance de cause contrairement à vous puisque je suis suis ophtalmologiste exerçant à la clinique Lusiadas de Faro
Vous ne détenez sûrement pas les tenants et aboutissants de cette maladie
Bien à vous
La solution est simple il faut payer

Que cette réponse est élégante!!!!!

rodanat :
Emends30 :

Je parle en connaissance de cause contrairement à vous puisque je suis suis ophtalmologiste exerçant à la clinique Lusiadas de Faro
Vous ne détenez sûrement pas les tenants et aboutissants de cette maladie
Bien à vous
La solution est simple il faut payer

Que cette réponse est élégante!!!!!

Pas grave. C'est une forme de communication médicale, largement utilisée dans tous les pays du monde , dont le contraire s'appelle "empathie". Il faut néanmoins préciser que , dans tous les cursus médicaux, la communication avec les patients et leur famille n'est quasiment pas enseignée, ce qui aggrave encore les choses.Cela dit, quand on choisit vraiment le métier de médecin, je me suis toujours demandé pourquoi il y avait besoin d'enseigner cela.
Bien à vous

a Cathygwada
Compte tenu des différentes infos de cette discussion et n'ayant aucune prétention de connaitre mieux qu'un praticien exerçant au Portugal le Système de santé portugais, public et privé ( ni de polémiques stériles pour exister), je vous suggère d'écrire rapidement à la Direction Générale de la Sécurité Sociale Portugaise: Segurança Social, Direçao Geral, Largo de  Rato 1269-144 Lisboa au sujet de la prise en charge de votre mère. Les courriers peuvent être en Français. Il serait utile que votre courrier soit accompagné d'un courrier des ophtalmologistes qui suivent déjà votre maman.
En espérant avoir été positif.
Bien à vous

Emends30 :

En fait désolé mais je n’avais pas analysé correctement la situation...

D’un côté, nous avons une dame qui a fait un projet d’expatriation au Portugal et amène sa mère porteuse d’une maladie prise en charge à 100 % sur le territoire français à raison de 10 injections d’anti VEGF ( grosso modo 1000 euros par injection avec frais de clinique coût de l’ampoule et honoraires du médecin plein d’empathie ).
Elle cherche une prise en charge soit par l’état portugais soit par la France des soins portés à sa mère. On rajoute à cela les contrôles pour l’année par le médecin toujours empathique et les OCT  examens de surveillance soit 1000 euros minimum soit dans son cas 11 000 euros pour l’année.
Le problème est que cette prise en charge à 100 % par la sécurité sociale française se fait grâce à un protocole où les soins seront pris en charge s’ils sont effectués sur le territoire national français car les médecins doivent rendre des comptes pour chaque injection à la sécurité sociale.
Cette dame qui a déjà programmé son expatriation ne souhaite pas une réponse négative mais positive.
Elle préfère donc la réponse précise et argumentée d’un internaute quidam à celle d’un ophtalmologiste français exerçant au Portugal qu’elle juge agressif.
On remarquera dans les posts qu’elle ne creuse pas ma réponse.
La raison est simple, si elle veut que sa mère garde sa vue sans que cela ne lui coûte rien, il faudra la laisser en France.
Cela ne lui convient pas car elle a décidé de venir s’installer au Portugal en amenant sa mère.

De l’autre côté, nous avons des internautes qui savent tout, connaissent tout et jugent les autres.
Je comprends que c’est leur moyen d’exister : on leur pardonne...

Amen ...  :whistle:
Bonsoir mon cher Yves
En général, les français qui ne voyagent pas beaucoup ne sont absolument pas conscients de la chance qu'ils ont d'avoir la Sécurité Sociale en France, malgré toutes les imperfections du système. Et de ce fait, ils s'attendent à trouver le même système partout dans le monde.
Une expatriation ne s'improvise pas en quelques semaines ou mois, comme certains sur ce forum l'ont fait après avoir vu un reportage TV (très incomplets en général) sur la vie "idyllique" des retraités expatriés au Portugal. Ces reportages ne montrant souvent que les avantages et jamais les inconvénients de l'expatriation  (il faut bien faire rêver le bon peuple)
Il ne faut donc pas s'étonner de ce genre de réaction.
Boa noite amigos

Très cher Monsieur, (Emends30)
Je ne voulais pas me donner la peine de vous répondre, car je trouve votre façon de vous exprimer (et je le maintiens) plutôt agressive.
Puisque nous correspondons tous sous des pseudos, comment pouvez-vous prétendre que Modafinil n'a aucune connaissance sur le sujet ?
Merci d'avoir détaillé le coût du protocole suivi par mère, mais je le connais parfaitement.
Merci de préciser ce qu'elle coûte à la SS Française.
Pour votre gouverne, ma mère qui a 78 ans, n'a jamais été malade (et tant mieux pour elle et pour la sécu), jamais opérée (tant mieux pour elle et pour la sécu), n'a jamais abusé des arrêts de travail (tant mieux pour elle et pour la sécu) et qu'elle est "seulement" traitée pour la DMLA depuis 3 ans.
Et effectivement elle a la chance d'être traitée en Guadeloupe par un ophtalmo compétent (il se forme dès qu'il en a l'occasion) et plein d'empathie et d'humanité !
Je ne vais pas la laisser en France. Je sais bien que nous sommes en période d'été et que les abandons sont légion, mais ce n'est pas dans ma façon d'être.
Si je dois prendre l'avion pour passer la frontière afin de maintenir le protocole, je le ferai.
Je n'ai pas l'intention de la priver d'une vie plus douce et confortable à mes côtés, ni de renoncer à mes projets de vie.
Quant à creuser votre réponse, qu'y avait-il à creuser ?

"Bonjour
Je ne crois pas que le ministère de la santé portugais va prendre en charge une ampoule de Lucentis pour un étranger Ne rêvez pas"

Je ne recherche une réponse ni positive, ni négative, mais tout simplement objective.
Question jugement gratuit, c'est vous qui avez lancé les hostilités, alors ne soyez pas surpris que certains décident de vous répondre.
J'espère pour vos patients que votre compétence est à la hauteur de votre vanité.
Je compte un certains nombre d'amis dans le milieu médical et heureusement pour moi, ils n'on pas votre suffisance.
Bien le bonsoir

Mais qui êtes-vous et que savez-vous de ma vie pour porter un tel jugement ?
J'ai peut-être même plus voyagé que vous !
Ce projet n'est pas un coup de tête, mais il est réfléchi depuis plus d'un an, et ce n'est pas une émission de télé (que je ne regarde jamais d'ailleurs) qui m'a fait choisir le Portugal.
Et ce n'est pas non plus une expatriation fiscale.
"le bon peuple", vous auriez pu dire "les sans dents" également, quelle condescendance !
Pas de doute à avoir, qui se ressemble s'assemble !!!

Bonsoir,

Merci beaucoup pour cette réponse constructive.
Nous qui avons choisi le Portugal, parce qu'on nous a dit qu'on retrouverai la chaleur humaine que nous connaissons en Guadeloupe et bien ça commence mal !
Bien à vous

Bonjour,
Je crois qu‘on passe à coté de la question, il ne s‘agit pas d‘exporter notre système à 100% dans d‘autres pays (je doute que d‘autres pays souhaitraient hériter de notre SS).
Mais si cette dame va dans le service public pour se faire traiter, quelle pourra être sa quote part pour une injection (je suppose que les assurés portugais reçoivent aussi ce médicament dans des conditions abordables).
Merci pour votre réponse.
Philippe

seguin47 :

Bonjour,
Je crois qu‘on passe à coté de la question, il ne s‘agit pas d‘exporter notre système à 100% dans d‘autres pays (je doute que d‘autres pays souhaitraient hériter de notre SS).
Mais si cette dame va dans le service public pour se faire traiter, quelle pourra être sa quote part pour une injection (je suppose que les assurés portugais reçoivent aussi ce médicament dans des conditions abordables).
Merci pour votre réponse.
Philippe

Ne doutez pas,
Le système de santé portugais est dans un état déplorable et il est presque obligatoire de passer par le privé.
Donc ne critiquez pas la SS française
Vous ne connaissez pas votre chance de pouvoir en profiter en France

bonjour !
pour moi il serait bon que votre maman reste fiscalisée en France  les soins de cette sorte sont tres couteux au Portugal  un billet d'avion en saison creuse entre 20 et 50 EUROS

Bonjour,
Il est nécessaire d‘élargir le sujet. Ce que j‘ai critiqué c‘est le système de santé et non spécifiquement la SS.
Exemples:
Je devais avoir une opération en dermatologie. Le délai le plus court sur Alsace et Franche-Comté  8 à 9 mois, à Bale consultation sous 3 jours et opération en Allemagne dans la même semaine.
Idem pour la cardilogie.
Bien sûr vous pouvez toujours dire que le monde entier envie notre système, mais cela s‘apparente à la méthode coué.
Bonne journée.
Philippe

seguin47 :

Bonjour,
Il est nécessaire d‘élargir le sujet. Ce que j‘ai critiqué c‘est le système de santé et non spécifiquement la SS.
Exemples:
Je devais avoir une opération en dermatologie. Le délai le plus court sur Alsace et Franche-Comté  8 à 9 mois, à Bale consultation sous 3 jours et opération en Allemagne dans la même semaine.
Idem pour la cardilogie.
Bien sûr vous pouvez toujours dire que le monde entier envie notre système, mais cela s‘apparente à la méthode coué.
Bonne journée.
Philippe

Bonjour Philippe
mais qui a payé au final votre consultation et votre opération ? Je suppose que vous avez une carte CEAM ?
Cdlt

Bonjour,
Par souci de transparance:
Coût e Allemagne analyses de la tumeur 126 € rembours. SS   48.6 €
Chirurgie 80,62 € rembours. SS    23.94 €
Donc la SS a fait de grosses économies, en effet quel dermatologue assisté de 2 personnes demandera dans l‘hexagone 80 € pour l‘opération et l‘anesthésie (locale) ?

Salutations
Philippe

Mais je ne critique pas le système de Santé français ! pour avoir voyagé, je sais exactement ce que vaut le système de Santé français

Merci pour cette réponse, c'est effectivement une solution que nous avons envisagée. Elle est en bonne santé pour l'instant et aime bouger, donc tout à fait réalisable pour l'instant.

Emends30 :
seguin47 :

Bonjour,
Par souci de transparance:
Coût e Allemagne analyses de la tumeur 126 € rembours. SS   48.6 €
Chirurgie 80,62 € rembours. SS    23.94 €
Donc la SS a fait de grosses économies, en effet quel dermatologue assisté de 2 personnes demandera dans l‘hexagone 80 € pour l‘opération et l‘anesthésie (locale) ?

Salutations
Philippe

On peut poser aussi une autre question;  quel dermatologue accepterait de faire cette chirurgie pour 23.94 euros ?

Non, la facture était de 80,62 €,  23.94 € était le remboursement de la SS.
J‘étais aussi surpris de la modicité de la facture. L‘opération a eu lieu dans un hopital public et je n‘ai pas eu de rabais.
Connaisez-vous la réponse à mon poste #20 ?
Cordialement.
Philippe

Emends30 :
seguin47 :
Emends30 :


On peut poser aussi une autre question;  quel dermatologue accepterait de faire cette chirurgie pour 23.94 euros ?

Non, la facture était de 80,62 €,  23.94 € était le remboursement de la SS.
J‘étais aussi surpris de la modicité de la facture. L‘opération a eu lieu dans un hopital public et je n‘ai pas eu de rabais.
Connaisez-vous la réponse à mon poste #20 ?
Cordialement.
Philippe

Mais si cette dame va dans le service public pour se faire traiter, quelle pourra être sa quote part pour une injection (je suppose que les assurés portugais reçoivent aussi ce médicament dans des conditions abordables).

La réponse est délicate car il y a d’un côté : un soin et son coût , le praticien et de l’autre côté  : un système de soins portugais alambiqué ainsi que le patient .
Par dessus se greffe la difficulté de cette maladie car la plupart des patients deviennent finalement aveugles car les injections répétées n’empêchent pas l’effet atrophiant de la maladie  sur la macula . En clair , on ne soigne pas mais on retarde l’effet inéluctable de la maladie
Se pose donc ici au Portugal un problème de santé publique : va t’on rembourser des soins qui ne sont que palliatifs alors qu’il y a d’autres priorités comme des cancers où l’on est sûr d’amener le patient en rémission ou guérison ?
Le problème au Portugal ; pour en avoir débattu avec un confrère portugais , le patient pour se faire traiter va devoir payer ( un mot qui fâche apparement beaucoup de Français  ) et finalement devenir aveugle . Il va devenir agressif envers l’ophtalmologiste qui l’a pris en charge en le tenant responsable de l’échec du traitement . On a beaucoup moins ce problème en France car les soins étant pris en charge quasiment à 100 % les patients sont plus  compréhensifs
Vous comprendrez bien que la prise en charge va dépendre du délai de rdv , de qui va traiter le dossier au niveau administratif , du bon vouloir du personnel de santé ( trouvera t il normal qu’une  française qui n’a jamais cotisé et ne cotisera pas se fasse prendre en charge alors que le portugais natif qui a bossé toute sa vie doit attendre six mois pour être opéré de la cataracte et s’est vu son permis de conduire retiré puisque que l’hôpital fonctionne sur un budget bien précis )  , de l’ophtalmologiste consulté , ........

Bonjour
Vos assertions sur les cotisations  sont fausses: pour une retraitée française qui , selon la règlementation européenne ( voire les sites Ameli.fr et le site du Cleiss, ou cela est très clairement expliqué) , conserve ses droits à l'Assurance maladie en France et , en outre , peut bénéficier de la Sécurité Sociale portugaise par l'inscription grâce au formulaire S1, la Sécurité Sociale portugaise est remboursée intégralement du coût des soins par la sécurité Sociale française. La ou le retraité(e) français(e) continue d'ailleurs à cotiser ( COTAM:3,2% sur la retraite de base et 4,2% sur les complémentaires), de façon largement supérieure aux retraités français non expatriés dans un pays de l'UE ( plus la Suisse) pour pouvoir bénéficier de ce système .Vos comparaisons entre français qui n'ont pas cotisés et portugais qui ont cotisés et doivent attendre plus ou moins longtemps ne reposent sur rien d'objectif.
Par ailleurs,  juste au plan médical, si je vous lis bien, les traitements des cancers qui sont pris en charge au Portugal sont ceux qui conduisent à une rémission ou une guérison assurée. Ceux qui n'aboutissent pas à cela ne sont pas pris en charge ?  les traitements palliatifs ne sont pas pris en charge au Portugal? Qui fait le pronostic que tel traitement va entrainer rémission et/ou guérison et qu'il faut le prendre en charge ? Si quelqu'un peut faire cela sans se tromper , chapeau bas...
Bien à vous

A Mr Emends 30,

"la plupart des patients deviennent finalement aveugles car les injections répétées n’empêchent pas l’effet atrophiant de la maladie  sur la macula . En clair , on ne soigne pas mais on retarde l’effet inéluctable de la maladie " 
OK, je ne conteste pas (vraiment)  ce pt de vue , c'est vous le spécialiste!Je ne polémique pas
MAIS

A moins que je me trompe, Je relève simplement 2 interprêtations un peu hâtives  que vous faites
* "  trouvera t il normal qu’une  française qui n’a jamais cotisé et ne cotisera pas se fasse prendre en charge alors que le portugais natif qui a bossé toute sa vie doit attendre six mois pour être opéré de la cataracte "
Il serait étonnant  que cette dame de 78 ans n'ait pas  cotisé "toute sa vie". Qu"est ce qui vous fait supposer qu'elle n'est pas déja assurée SS en France?

* De + , si elle était assurée sociale en France, elle serait AUTOMATIQUEMENT assurée au Portugal ,si elle faisait son transfert dans ce pays.
En espérant que cette dame trouve la solution
Cordialement
PS Je vois que plus bas, Modafinil confirme mes dires ;) Merci à lui!

lalissoise :

bonjour !
pour moi il serait bon que votre maman reste fiscalisée en France  les soins de cette sorte sont tres couteux au Portugal  un billet d'avion en saison creuse entre 20 et 50 EUROS

Bonjour
le fait qu'elle soit fiscalisée en France ou non n'a strictement rien à voir , mais alors vraiment rien , avec ses droits à l'Assurance Maladie en France
Vous pouvez lire ci dessous si vous voulez en savoir plus. Bien à vous
Réf CLEISS

   Accueil > Particuliers > Vous partez vivre votre retraite à l'étranger > UE-EEE-Suisse > situation n°1
Vous partez vivre votre retraite dans l'UE-EEE-Suisse : Situation n°1
Ce cas vous concerne si vous réunissez ces critères :
vous percevez une pension française uniquement ;
vous allez résider* dans un autre Etat membre de l'Union Européenne, de l'Espace Economique Européen (EEE) ou en Suisse ;
vous n'y exercerez aucune activité professionnelle.
* résidence permanente ou de plus de 6 mois par an (pas de court séjour).
      Exemple :
Mme Durand a travaillé toute sa carrière en France et perçoit ainsi une pension du régime français uniquement (elle n'est pensionnée d'aucun autre pays). Elle ne travaille plus et souhaite rejoindre sa sœur en Allemagne où elle établira désormais sa résidence.
I. Comment être rattaché à la sécurité sociale de l'Etat de résidence ?
II. Comment sont pris en charge vos soins lors de séjours en France et hors de l'Etat de
résidence ?
III. Quelles cotisations sont prélevées sur vos retraites françaises ?
IV. Impactdescotisationsd'assurancevieillessedanscertainsEtats
I. Comment être rattaché à la sécurité sociale de l'Etat de résidence ?
N'ayant pas de droits au regard du régime de sécurité sociale de l'Etat de résidence, vous devez demander le document portable S1 « Inscription en vue de bénéficier de la couverture de l'assurance maladie » (équivalent du formulaire E 121).
Celui-ci est à solliciter auprès de votre caisse de retraite du régime de base :
Pour le régime général : CNAV DAE
15 avenue Louis Jouhanneau 37078 Tours cedex 02
fax : 02 47 88 78 97
mail : contactodss[at]cnav.fr
Pour les titulaires d'une pension civile ou militaire de retraite : Trésorerie Générale pour l'Etranger
30, rue de Malville
BP 54007
44040 NANTES CEDEX 1
ou au RSI, à la CMSA et autres, suivant votre statut.
Il est préférable de le demander avant votre départ, mais il pourra toutefois être demandé ultérieurement par la caisse d'assurance maladie de l'Etat de résidence ou vous-même. Si des membres de votre famille vous accompagnent et qu'ils sont vos ayants-droit (mineurs), ou conjoint/concubin/partenaire d'un PACS, un document portable S1 doit également être établi pour chacun d'entre eux.
Afin de permettre la prise en charge par le régime de sécurité sociale local pour le compte de la sécurité sociale française, le document S1 doit être remis à la caisse d'assurance maladie du lieu de la nouvelle résidence qui examinera si les membres de votre famille revêtent cette qualité au sens de la législation locale. Les prestations de l'assurance maladie servies sont les prestations locales selon la législation de l'Etat de résidence.
Dans le cas où la qualité de membres de la famille ne leur serait pas reconnue, ils devraient être affiliés directement auprès du régime local, moyennant le versement éventuel de cotisations.
      Textes de référence :
art. 24 §1 et 25 du Règlement (CE) n° 883/04
art. 24 du Règlement (CE) n° 987/09
           Attention : Pensez à signaler votre changement de résidence à votre caisse d'assurance maladie avant votre départ.
      II. Comment sont pris en charge vos soins lors de séjours en France et hors de l'Etat de résidence ?
a) En cas de séjour en France
En tant que pensionné de régime(s) français et n'exerçant pas d'activité professionnelle, vous êtes affilié à l'assurance maladie française. Résidant sur le territoire d'un Etat de l'Union Européenne, de l'EEE ou en Suisse, vous pouvez revenir en France vous faire soigner, peu importe le motif de séjour, et bénéficier de la prise en charge de tous les soins en France (soins médicalement nécessaires et soins programmés) selon la règlementation française.
Vous devez vous adresser à la dernière caisse d'assurance maladie dont vous releviez avant de quitter la France afin de bénéficier du remboursement de vos soins, ou à défaut à la caisse d'assurance maladie de votre lieu de séjour en France.
Les membres de votre famille, qui sont inscrits auprès de la caisse d'assurance maladie du lieu de votre résidence via le S1, peuvent également bénéficier de la prise en charge des soins en cas de séjour en France, selon la réglementation française.
b) En cas de séjour hors de France et hors de l'Etat de résidence
En cas de séjour temporaire dans un autre Etat membre de l'UE, EEE, Suisse, hors de France et hors de l'Etat de résidence, pensez à vous procurer la CEAM auprès de la caisse d'assurance maladie française compétente (voir ci- dessus).
En revanche, si votre séjour est motivé par des raisons exclusivement médicales, vous aurez besoin d'une autorisation préalable (document portable S2 qui remplace le formulaire E 112). Pour cela, vous devez vous adresser à la caisse locale d'assurance maladie auprès de laquelle vous êtes inscrit et qui examinera cette demande. Cette autorisation n'est pas délivrée de manière automatique. Si elle vous est refusée et que des soins ont lieu dans un autre Etat membre, ils seront à votre charge.
III. Quelles cotisations sont prélevées sur vos retraites françaises ?
Du côté du régime local, aucune cotisation ne sera retenue dans la mesure où la pension de retraite française fait déjà l'objet de retenues.
Si votre résidence fiscale est en France, la CSG (Contribution Sociale Généralisée), la CRDS (Contribution au Remboursement de la Dette Sociale), et, le cas échéant, la CASA (Contribution Additionnelle de Solidarité pour l'Autonomie) seront prélevées sur vos retraites françaises. Les taux de ces prélèvements varient en fonction de votre revenu fiscal de référence.
Si votre résidence fiscale est hors de France, la cotisation d'assurance maladie (3,2% sur la pension de base, 4,2% sur la pension complémentaire et 7,10% pour ce qui concerne les retraites d'un régime de travailleur indépendant) sera prélevée sur vos retraites françaises.

il lui faut une adresse en France pour rester inscrite  a la secu sinon pas de droit a l'etranger

vous portez a notre connaissance que votre maman a une petite retraite attention au Portugal les pensions moyennes sont de 700euros  meme avec une petite pensions de France elle sera imposable

@ Emends30

Bonsoir,

Je trouve navrants vos propos, du moins en partie ...

Vous faites une mescla entre vos idées un peu nationalistes (Bonjour l'Europe!), vos intérêts de praticien privé (Et oui, ici, au Portugal, le médecine publique fait aussi bien que vous, désolé), votre conviction que vos injections à mille euros ne font que retarder l'échéance ( Mais alors qu'est ce que la médecine sinon retarder l'ultime échéance, car si j'ai bien compris, ça se terminera, le plus tard possible, par la mort, non ?) ...
Contrairement à ce que vous dites, c'est la sécu France qui paiera les soins de cette dame, qui vit en France (Guadeloupe), même si les soins sont effectués au Portugal (Europe) ... Et c'est son droit ... Arrêtez de stigmatiser les français qui viennent ici et de ce fait se font soigner ici, ce n'est pas au détriment des portugais, c'est leur droit, au sein de l'Europe, les européens sont tous égaux en droit ...
Les patients, c'est comme les médecins, vous avez le droit d'exercer ici et les patients ayant votre nationalité peuvent s'y faire soigner ...
Au Portugal, il existe des passerelles entre privé et public, ça fonctionne très bien, et en cas d'urgence, ça permet d'éviter les délais invraisemblables dont on parle ici ...
Les médecins du public sont géniaux, les spécialistes, les chirurgiens ... Tout comme ceux du privé, n'en doutez pas ...

Quant à ce que trouvera normal un personnel de santé au Portugal ... J'espère que le personnel de santé fera ce qu'il a à faire sans se laisser distraire par des idées parasites ...

Et en dernier lieu, je ne trouve pas déontologique, de la part d'un médecin, de saper le moral de quelqu'un qui est "en demande", même si pour l'instant, cette personne n'est pas "encore" connue ...

@ Cathygwada

Bonjour,

Soyez la bienvenue au Portugal, avec votre maman.
Croyez bien qu'ici, vous trouverez un système de santé différent de ce que vous connaissez, en France, y/c Guadeloupe, mais rempli de gens compétents et dévoués.

Et finalement, lorsque vous serez accoutumée, vous aurez quelques repères et verrez que ça fonctionne très bien ...

Dans les premiers temps, il vous faudra peut être jongler, notamment compte tenu des urgences qui seront les vôtres. Mais les solutions existent ...

Toutes mes amitiés  :cheers:

roro

Lisez cette discussion d'il y a quelques mois:

https://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=607019

Et vous avez un centre à Faro que vous pouvez contacter:

http://www.clinicavivinacabrita.pt/informacao.php?id=22

Bonne chance.

:cheers:

Gerphin85 :

Lisez cette discussion d'il y a quelques mois:

https://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=607019

Et vous avez un centre à Faro que vous pouvez contacter:

http://www.clinicavivinacabrita.pt/informacao.php?id=22

Bonne chance.

:cheers:

Pas três encourageant tout ce qui touche à la santé au Portugal.

Vaut mieux ne pas être malade ou garder une adresse en France pour s'y faire soigner convenablement.

Bonne chance

Bonjour Amiroro,
et surtout merci pour ces paroles de bienvenue.

Quand on s'expatrie, certes la Guadeloupe c'est la "France" mais avec une culture totalement différente, il faut apprendre à "fonctionner" autrement.
C'est ce qui fait la richesse d'une expatriation.
L'ouverture d'esprit et la tolérance permettent de vivre partout !
Premier de nos objectifs en arrivant au Portugal : apprendre la langue !
C'est le minimum qu'on "doit" au pays qui nous accueille, et c'est le sésame pour pouvoir gérer tous les petits tracas administratifs.
Je ne pense pas qu'ils soient plus nombreux au Portugal qu'ailleurs.
Quoi qu'il arrive, et peu importe la prise en charge apportée par la sécu française , Maman fera bien partie du voyage.
Et j'espère que la cécité arrivera le plus tard possible afin qu'elle profite de toutes les belles choses qu'offre le Portugal.
C'est donc avec plaisir que le 24 septembre prochain nous foulerons le sol de l'Algarve.
Belle soirée
Cathy

lalissoise :

il lui faut une adresse en France pour rester inscrite  a la secu sinon pas de droit a l'etranger

Bonsoir
Faux. Inexact pour les retraités expatriés qui conservent leurs droits en France même sans adresse en France comme il y en a quelques milliers au Portugal. Lisez bien  les textes .Ils sont sans ambiguïté
Bien à vous

Yoke57 :
Gerphin85 :

Lisez cette discussion d'il y a quelques mois:

https://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=607019

Et vous avez un centre à Faro que vous pouvez contacter:

http://www.clinicavivinacabrita.pt/informacao.php?id=22

Bonne chance.

:cheers:

Pas três encourageant tout ce qui touche à la santé au Portugal.

Vaut mieux ne pas être malade ou garder une adresse en France pour s'y faire soigner convenablement.

Bonne chance

Et encore faux.Pas besoin d'une adresse en France pour les retraités expatriés pour s'y faire soigner. Quant aux appréciations sur la santé au Portugal...

Yoke57 :
Gerphin85 :

Lisez cette discussion d'il y a quelques mois:

https://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=607019

Et vous avez un centre à Faro que vous pouvez contacter:

http://www.clinicavivinacabrita.pt/informacao.php?id=22

Bonne chance.

:cheers:

Pas três encourageant tout ce qui touche à la santé au Portugal.

Vaut mieux ne pas être malade ou garder une adresse en France pour s'y faire soigner convenablement.

Bonne chance

Bonsoir
Inexact en ce qui concerne l'adresse en France cf post 40. Le site Ameli.fr indique par quelle caisse les soins(non prévus ou programmés)reçus en France sont pris en charge quand on n'a plus d'adresse en France . Quant aux appréciations sur tel ou tel système de santé, bof...no comment
Bien à vous

modafinil :
Yoke57 :
Gerphin85 :

Lisez cette discussion d'il y a quelques mois:

https://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=607019

Et vous avez un centre à Faro que vous pouvez contacter:

http://www.clinicavivinacabrita.pt/informacao.php?id=22

Bonne chance.

:cheers:

Pas três encourageant tout ce qui touche à la santé au Portugal.

Vaut mieux ne pas être malade ou garder une adresse en France pour s'y faire soigner convenablement.

Bonne chance

Et encore faux.Pas besoin d'une adresse en France pour les retraités expatriés pour s'y faire soigner. Quant aux appréciations sur la santé au Portugal...

Pourquoi, vous allez dormir a l'hôtel pendant votre convalescence en France ?

Yoke57 :
modafinil :
Yoke57 :


Pas três encourageant tout ce qui touche à la santé au Portugal.

Vaut mieux ne pas être malade ou garder une adresse en France pour s'y faire soigner convenablement.

Bonne chance

Et encore faux.Pas besoin d'une adresse en France pour les retraités expatriés pour s'y faire soigner. Quant aux appréciations sur la santé au Portugal...

Pourquoi, vous allez dormir a l'hôtel pendant votre convalescence en France ?

Bonsoir
Là, je renonce ...
Bien à vous

@ Yoke57

Bonsoir,

A propos de la santé au Portugal, vous donnez l'impression d'exprimer vos inquiétudes ...
Nous sommes nombreux ici à avoir des parents ou amis qui ont eu affaire au Système de Santé local  pour des raisons sérieuses et pour lesquels ça s'est très bien passé  (Pourvu que ça dure !) ...

Amitiés  :cheers:

roro

Depuis 3 ans que nous sommes ici, nous avons beaucoup entendu de choses sur la santé au Portugal ; mais je crois que tant qu'on n'y est pas confronté, on ne peut pas se rendre compte et car avec tout ce que l'on a entendu, difficile de démêler le vrai du faux, si tant est qu'il y ait du faux... Et pourtant, avant de partir au portugal, pendant un an et dans tous les domaines, nous nous sommes renseignés de façon approfondie ; et il n'y a que dans le domaine de la santé, qu'on n'a pas pu savoir grand' chose. On entendait tout et son contraire ; mais maintenant, nous savons bien comment ça fonctionne.

Mais pour nous, c'est du vécu ; donc chaque jugera :

- nous sommes revenus de quelques temps en France, au Portugal ; c'était le 23 janvier dernier. mon mari étant suivi depuis quelques années par un cardiologue pour une valvulopathie, nous avions décidé, étant donné que la dernier fois que nous avions vu ce cardiologue, celui-ci nous avait dit que la situation "était à la limite" pour une opération, nous avions décidé, dise-je, de faire ce suivi cardiaque au portugal et si l'opération était imminente, de la faire ici.

Nous avons tout "mis en route", fin janvier ; à savoir, et pour rester dans le domaine public, consultation vers notre médecin traitant de notre centre de santé, examens faits dans une clinique cardiologique privée ayant signé convention avec la SS portugaise (donc pas onéreux comme examens), nouvelle consultation vers notre médecin traitant avec les résultat des examens ci-dessus, attente du rendez-vous au service cardiologique de l'hôpital public demandé par notre médecin traitant : il a fallu presque 6 mois pour avoir, enfin, ce rendez-vous vers le cardiologue : résultat : l'opération est à faire mais il y a 6 moi d'attente à l'hôpital de LISBONNE pour être opéré...

alors que faire ? l 'opération était à faire... tous les spécialistes que nous avons vu nous ont dit : "il faut attendre... mais si entre-temps vous avez de gros symptômes, malaises, etc... ; faites le 112.

Nous sommes rentrés en france et mon mari a été opéré le 20 juillet dernier et est toujours en convalescence en centre de rééducation.

est-ce normal ? faut-il attendre que l'on ait de graves symptômes (ou parfois dans le cas de mon mari, la mort subite peut arriver sans gros symtômes avant), pour appeler le 112 ? pas étonnant que les urgences sont hyper, hyper saturées.

LE CARDIologue qui nous a reçus nous a dit : "si vous souhaitez vous faire opérer dans le privé, je vous opére la semaine prochaine".

voilà... notre expérience.

Nouvelle discussion