Projet de m'installer à Majunga

bonjour tout le monde, je me présente, christophe. j'ai 44 ans, je suis actuellement responsable d'un service dans une caisse de retraite sur paris. après deux sejours à mada (nosy be et majunga), je suis tombé sous le charme du pays.  j'envisage à court ou moyen terme de m'installer à majunga. mais avant de poser mes valises sur cette île de l'océean indien, il me faut trouver un job (domaine bancaire ou mutuelle, ...), ou arriver à développer un projet personnel (j'ai quelques idées). je suis conscient qu'il est très diffcile de tout quitter pour s'installer dans un pays quasiment inconnu. ma démarche première est d'avoir des avis d'expat qui ont réussi à franchir ce cap, des pistes à explorer, ... je vous remercie pour "l'aide" que vous m'apporterez. a bientôt

Bonjour, sachez que le paradis peut très vite devenir l'enfer. Comment pouvez vous envisager une installation dans un pays que vous ne connaissez pas. Ce n'est pas en 2 jours qu'on peut connaître les avantages et les inconvénients !! Bien sûr se faire draguer par des demoiselles bien sous tous rapports n'est pas coutume chez nous, mais essayer de gagner sa vie à Madagascar est un vrai pari, en tout cas pas en tant que salarié sauf statut d'expat !! Et si vous voulez investir cela risque d'être pire. Vous risquez de laisser là bas e que vous avez gagné en France. Alors passez quelques mois dans le pays et après vous pourrez prendre une décision.

Il y aurait bien le télétravail pour une entreprise française, quant à travailler pour une entreprise gasy, c'est difficile... que dis-je impossible de comparer les revenus avec ceux de la France par exemple mais je dis ça en ayant conscience que l'impossible n'est pas français. ;)

Bonjour JCF20,
Je vous remercie pour votre commentaire.
Je suis conscient qu'il est difficile de s'installer dans un pays qui n'est pas le mien. C'est pour cela que j’essaie de me renseigner (J’ai les pieds bien sur terre 😉).
Après deux séjours effectués à Nosy Be et Mahajanga d’une durée totale de quelques mois (et non de deux jours 😉), je suis tombé, comme bon nombre de touristes, sous le charme de cette grande île. Mais « tomber sous le charme » ne veut pas automatiquement dire être prêt à tout quitter et à partir à l’aventure (quoique lol).
Et je suis une personne réfléchie qui prend le temps d’analyser la faisabilité de mes projets.
Dons je continue mes recherches.
Christophe

Bonjour MADAGASTON,
Je vous remercie pour votre commentaire.
Je suis conscient que les salaires perçus en France ne sont pas comparables à ceux perçus à Mada. Mais, c’est un choix qui est pris en toute connaissance de cause.
Je pense plutôt m’orienter vers l’investissement. Certes, c’est un chemin long et périlleux, mais Mada en vaut le coup.
Et je suis d’accord avec vous, …, Impossible n’est pas français 😉
Christophe

Bonjour Christophe,

C'est difficile, mais pas impossible.

Moi-meme j'avais une SARL (vente et installation de systemes solaires et eoliennes et production video) a Mahajanga de 2004-2014, avec 3 employes. J'ai donc reussi de maintenir et bien gerer une entreprise dans un domaine sans etre ingenieur ou technicien - et cela a travers un "changement inconstitutionnel de gouvernement" suivi de 8 mois sans aucune commande et 5 annees de transition. Par contre, j'avais de longues annees d'experience dans l'audiovisuel et une dizaine d'annees en travaillant a mon propre compte. Il ne faut pas sousestimer les difficultes de 1) travailler a son propre compte avec toutes les incertitudes que cela implique et 2) mener une compagnie dans un pays du Tiers monde - surtout venant d'un emploi fixe avec tout ce que cela faut: marketing, vente, consultation des clients, calculation, comptabilite, gestion...

Selon des amis, il manque a present une bonne compagnie de systemes solaires a Mahajanga, et comme il y a toujours des delestages, cela serait in domaine a considerer. Un autre point important est que le mieux serait - comme je l'ai fait - de trouver un jeune homme tres intelligend qui adore apprendre, et de lui financer une formation professionnelle, car vous trouverez peu d'employes "prets a usage".

Nouvelle discussion