Mes amies les ONG

Bonjour à tous.

Ceux qui n'ont pas envie de lire mon truc un peu long peuvent zapper, je ne leur en voudrai pas.

Plusieurs fois, je me suis permis d'intervenir sur ce forum pour exprimer mes doutes quant à l'honnêteté et l'efficacité des ONG qui pullulent dans nos pays dits "émergeants", étant convaincu que ces ONG, le plus souvent émanations du système de pensée et de lobbies occidentaux, sont en fait des pompes à pognon "destinées à siphonner, via des publicités et reportages émouvants et culpabilisants, les poches des pauvres des pays riches, pour remplir les poches des riches des pays pauvres"...

On a eu avec le scandale de la Croix Rouge américaine qui a récolté des millions de dollars à la suite du tremblement de terre en Haïti pour au final ne rebatir (parait il) que 6 maisons(! )un exemple frappant du fonctionnement financier de ces structures.

Au passage, le scandale de "l'Arche de Zoe" en France, sensé oeuvrer pour les orphelins africains, mais qui couvrait en fait un trafic d'enfants en vue d'adoptions n'a pas redoré le blason des ONG, même si on a jamais connu les suites de cette affaire vite étouffée...

Toujours en France même, le scandale de l'ARC dont le président détournait l'argent des destinés à la recherche sur le cancer pour satisfaire son train de vie luxueux...

J'arrêterai là l'énumération fastidieuse de ces scandales qui parfois éclatent à la surface...Mais pour un qui éclate, combien restent inconnus du public qui continue à faire confiance en ces organismes et à leur faire des dons?

J'ai moi même, dans un TOM français dont je ne citerai pas le nom, été témoin (je travaillais pour la DAS locale), à la suite d'un cyclone, de la distribution par la Croix rouge des dons obtenus: les plus beaux vêtements étaient d'emblée réquisitionnés par ces dames de la CR, pour elles mêmes et leurs familles...Puis, le reste était envoyé de préférence aux communes qui votaient du bon côté...Le reste finissait en chiffons pour nettoyer les bureaux...

Bref, pour en revenir aux Philippines, je recherche donc activement depuis bientôt 2 ans, une ONG qui pourrait permettre la scolarisation d'UN enfant des rues de mon quartier, meilleur ami de mon fils, qui rêve d"aller à l'école, mais dont la situation (père alcoolique et violent, vie dans la rue, mère partie voir ailleurs...) ne permet pas que l'inscription à l'école du quartier et le suivi de cette scolarisation se fasse (suivi scolaire, entretien des uniformes etc...Des trucs très simples).
Je pourrais m'en assurer quand je suis là, mais il se trouve que je ne vis aux Philippines que deux mois sur quatre...Je cherche donc un relais local fiable, sachant que Les gens du quartier et du barangay aux quels j'en ai parlé et qui connaissent bien la situation, soit s'en foutent, soit baissent les bras d'avance devant les faibles coûts de l'opération.

J'ai donc contacté la très connue ONG "VIRLANIE", d'origine française, qui a pignon sur rue à Manille depuis longtemps, et dont le président Kuyadom, français lui même, est membre de ce forum. On peut sur le net leur site prometteur quant aux actions menées...

Leur première réponse a été de me demander d'adhérer à leur assoc en versant bien sur ma cotisation...
Quand je leur ai précisé que mon but n'était pas là, ils ont commencé à se montrer soupçonneux à mon égard (quel est donc cet "expat" qui a d'autres objectifs que l'obsession de se marier avec une "pinay" ou de faire du fortune ici?  Quelle est sa motivation? Ne serait ce pas un de ces horribles pédophiles, un prédateur sexuel?)
Par mon ancien métier, je sais lire entre les lignes et décrypter où les gens veulent en venir! Et je les voyais venir!...
Ils m'ont donc demandé plus de précisions, que je leur ai données,  puis....ils  n'ont plus répondu à mes mails.

Kuyadom lui même avec qui j'ai été en contact via ce forum, m'avait promis à deux reprises qu'il ferait quelque chose...J'attends toujours...

Déçu donc par le manque de réactivité d'une ONG qui pourtant, à travers les reportages vus jusqu'en France, semblait être le must pour l'aide aux enfants des rues, je me suis tourné vers une ONG asiatique (Taiwannaise je crois): "JOURNEY OF HEARTS"...Réponse immédiate à un premier mail dans lequel ils me demandent plus d'infos, me promettent de m'appeler et d'aller voir le barangay (chose que j'avais déjà fait depuis belles lurettes)...J'envoie Les infos, mon numéro de tel...Et, depuis (8 mois)...silence radio!

Entretemps mes interventions peu amènes à l'égard des ONG sur ce forum m'ont valu la recommandation (en MP par un intervenant du forum), de l'ONG française "LES ENFANTS DE MANILLE", que récemment un reportage à la télé française (M6 je crois) a propulsé sur le devant de la scène, avec ce prêtre français qui se consacrerait à la cause...
Je reçois effectivement une réponse par mail dans laquelle comme d'hab, sur un ton toujours vaguement soupçonneux quant à mes motivations, on me demande plus de précisions sur la situation, tout en me prévenant que "Les enfants de Manille" ne sont qu'une branche d'une ONG philippine importante et que en gros, ils n'ont guère de marge de manoeuvre...
J'envoie les compléments d'infos demandés et bien entendu, depuis, plus aucune nouvelle (c'était il y a un mois)

La rentrée des classes est pour dans 10 jours; je la prépare pour mon fils (achats d'uniformes, vérification des horaires scolaires, achat des listes de matos etc...) et j'ai le coeur serré de voir son copain nous suivre dans nos emplettes, sachant que malgré son désir, il n'ira pas à l'école cette année encore...
Avec mon fils, on a quand même réussi à lui apprendre à lire à la maison, entre-temps!

Merci donc les ONG pour votre efficacité sur un cas aussi simple; je n'ose pas imaginer ce que cela doit être pour les cas vraiment compliqués! Quand je pense aux fortunes que les ONG engrangent via les dons!

Excusez moi d'avoir été un peu long; mais c'est ça aussi ma vie aux Philippines!
Maintenant, mission accomplie, je vais continuer à préparer une belle plongée à Anilao pour mardi prochain!

Makai :

ces ONG, le plus souvent émanations du système de pensée et de lobbies occidentaux, sont en fait des pompes à pognon "destinées à siphonner, via des publicités et reportages émouvants et culpabilisants, les poches des pauvres des pays riches, pour remplir les poches des riches des pays pauvres"...

Il faut savoir bien ouvrir les yeux pour s`en appercevoir. Je me demande combien de locaux,philippins,thais,khmers....montent leurs propres ONG AVEC les dons provenant UNIQUEMENT de leurs compatriotes sur place.

Ceux qui créent des ONG,créent d`abord les emplois pour eux-même et jouent volontairement OU involontairement les colabos des autorités corrompues.

Je sais que ce n`est pas politiquement correcte de le dire. :lol:

As tu essaye Enfants du Mekong qui a beaucoup d'activites aux Philippines ?

Tu vas finir par trouver car la plupart des ONG francaises sont dans le secteur de l'enfance.


La plupart des vetements envoyes par les occidentaux aux ONG des Philippines ne sont pas adaptes au climat tropical : gros anorak pour le froid, gros pull over, bottes fourrees etc.  :lol:  Bref, des entrepreneurs philippins ont pige et sous couvert d'ONG font venir ces vetements puis les revendent dans les ukay-ukay de Baguio. Les expat Philippins qui vont partir dans les pays occidentaux temperes se rendent a Baguio pour aller acheter les fringues envoyes par les occidentaux  :D  :D

Makai , tu envois le pavé , (au Cambodge c'est encore pire ...) , les ONG servent de parking à gros 4x4 et il y a un biz 'ong' ... Un tourisme humanitaire .
On envoie les gros australiens et US sponsoriser une pompe ci et là , mettre leurs noms sur la stelle , photo , certificat , etc ..
3 jours après le départ des donateurs , les pièces de la pompe sont vendues , lol quoi !

Tu t'attaques au 'système' , tu aimes le danger , mais je comprends ton agacement face à la situation du copain de ton gamin ... tiens au jus c'est intéressant de voir si une de ces grosses structures corrompues va s'occuper du cas concret signalé par toi.... ?

Enfants du Mekong, ou de l'Amazone, j'ai peur que ça soit du pareil au même...

Il ya quelques années de ça, une amie fortunée de Tahiti parrainait via une ONG connue, une petite fille au Cachemire...
Plusieurs fois par an, elle envoyait de l'argent et recevait en retour, des dessins, des relevés de notes, des photos...
Un jour, elle a contacté l'ONG, car elle projetait de se rendre en Inde et du même coup voulait connaitre sa filleule...
A partir de ce moment, l'ONG a tout fait pour la décourager, lui disant que la zone était dangereuse, en guerre...Comme mon amie persistait, ils ont fini par lui avouer qu'en fait elle ne parrainait pas vraiment un enfant en particulier, mais une école...Et que cette école était dans une zone de guerre, inaccessible...Bref, mon amie a compris et a cessé ses versements!

J'ai aussi entendu dire qu'au Cambodge, il existe de faux orphelinats, avec de faux orphelins, ou les tour operators baladent les touristes, qui, immanquablement, font des dons ou s'engagent à sponsoriser l'établissement...Info? Intox?

Le business qui est ainsi fait sur la misère humaine en utilisant le sentiment de culpabilité des gens mieux lotis est vraiment ignoble et les médias, genre M6 tombent dans le panneau avec leurs reportages misérabilistes qui ne prouvent aucune réelle action, sinon la distribution devant la caméra de quelques colifichets, le visionnage de vagues orphelinats...

Zut, à la fin! "Fiu" comme on dit chez moi! Depuis deux ans que je tiens à bout de bras sur mes propres deniers la situation du copain de mon fils, plus le papa qui est un brave type alcoolique démoli par la vie et le petit frère...Fringues, médicaments, nourriture...J'en suis au point où je songe à leur payer le loyer d'un petit local pour s'abriter avant la saison pourrie qui approche...
Mais où sont ces curés français qui se dévouent aux pauvres?  Ou sont ces bénévoles associatifs, ces volontaires étrangers, ces ONG aux magnifiques sites internet???.
Enfin, bon, voilà...Que dire de plus?
Je vais me boire une petite San Miguel au "7 Eleven" avec un copain et je vais redevenir zen!

Bonjour Makai
J'ai bien lu ce magnifique message est je suis tout à fait d'accort avec toi .
Serai t'il pour toi pas plus facile de mettre en place une association en France pour recevoir les donts directement est faire ce que tu veut pour c'est enfants de la rue .
Je suis au moi de juillet au philippines sur le Barangay 179 si tu a besoin de d'aide tu peut me contacter .
Bonne journée
Cordialement
RENAUD

Merci Renaudreyys (et les autres) pour ta compréhension...
Tu sais, j'ai beau être le jeune et sémillant papa de mon pré ado de fils, je n'ai plus 20 ans, ni même 30 et plus...et n'ai pas vocation à me lancer dans l'humanitaire à grande échelle...

Je suis c'est vrai sensible à la détresse humaine et porté à l'empathie, au partage...Ayant eu la chance de ne pas trop manquer, je trouve normal de partager un minimum, même s'il ne faut surtout rien en attendre.

La, c'est vrai, je ne demande qu'un coup de pouce opérationnel et technique, vu que j'assure moi même le financement...Mais visiblement, ce coup de pouce est au dessus des compétences de nos héroiques ONG et de leurs légions de volontaires bénévoles.

J'ignore où est le barangay 179, par rapport à mon spot de Malate...En juillet, je serai normalement rentré à Tahiti et ne reviendrai ici que vers aout ou septembre...

Au pire, on pourrait boire un pot si tu es toujours dans le coin...Message me en MP

Makai
Pour répondre à t'ont message est qui me touche aussi hennormement, car certaine personne vois toutes cette tricherie mais fermé les yeux que pour leurs profits . .Bref le Barangay ou je suis ce trouve vers calocaan a quelques kilomètres de Manille  .Moi aussi je ne suis pas tout jeune ( 58 ans ) est je compte m'installer après la retraite au Phillipines car mon amie est des phillipines. J'espère que l'ont aura l'occasion de partager un verre ensemble et si j'ai besoin je te contacterai pour avoir quelques renseignement .
Merci à toi
Je vais voir de m'ont côté si je peut faire quelques choses en France sans passé par une ONG

Oui Makai , ça existe ,
Les escrocs (locaux principalement) ont été interpellés mais ici tu payes t'es plus inquiété , je te fais pas de dessin ??
Mais ça a fait du foin donc ça se voit moins ... mais je peux te certifier le tourisme humanitaire ici !!
Exemple : Sur les villages flottants (lac Tonle Sap) ils vendent des sacs de riz pour donner à la population si tu veux , 50 % + cher que le prix marché , lol.

A l'arrivée des bateaux ils te mettent quelques enfants maigres et crados en guenilles ... les américains et australiens bien gros tombent dans le panneau.
Il n'y a pas de sous nutrition ici , les khmers ici sont gras comme des loches , mais ils maintiennent artificiellement une petite misère visuelle , pour le biz ..

Oui , ou sont ces guerriers de l'humanitaire , je me pose la question ... ceci dit ici ça crève pas la dalle ,,,, donc ce serait bon signe ??

Je crois que ce biz de l'humanitaire au Cambodge et au Nepal avait ete montre dans l'emission d'Envoye Special.

Il y a quelques annees j'avais appris que des expats vivants aux Philippines avaient fait des appels aux dons dans leurs pays respectifs (Europeens) dans les medias nationaux a la suite du typhon Ondoy en 2009. En fait, ces dons serviront a construire leurs maisons, acheter des voitures de luxe etc. Je ne sais pas si cela s'est aussi passe pour Yolanda, mais cela ne m'etonnerait pas du tout !

Bonjour,

Mis en cause personnellement, je vais repondre au questionnement de Makai.

en fait je n'ai pas vraiment suivi la situation de l'enfant car je suis en europe depuis fin mars...j'ai suivi la tournee de la chorale de la fondation Virlanie en europe durant six semaines qui fut un vrai succes.. Aujourd'hui, je me retrouve en convalescence apres une operation en france. j'essaye de me reposer.

toute histoire d'enfant de la rue nous touche et la fondation Virlanie est presente depuis bientot trente ans aux philippines....nous avons accueilli et soutenu plus de 17000 enfants....et nous continuons.
Nous pouvons faire des erreurs...errare humanum est. Nous pouvons aussi toujours dialoguer et trouver des solutions....

Je ne sais pas ce qui s'est passé avec mon equipe parrainage qui devrait s'occuper de la situation de l'enfant....je vais me renseigner.

Pour les financements, nous avons un audit annuel qui peut etre consulté sur notre site virlanie.org et nos livres sont ouverts à qui veut les consulter.

A bientot

dominique lemay

Rassure toi Kuyadom, je ne t'en veux nullement et je peux imaginer que la situation te peine...
Comme toi (à ce que je crois savoir; excuse si je me trompe), je suis issu professionnellement des milieux de l'action sociale, ayant eu des responsabilités durant 30 ans à la DAS de Polynésie...
Mes premiers instants aux Philippines ont immédiatement été taraudés par cette question à la vue de tous ces enfants pleins de vie qui ne demanderaient qu'à bénéficier du minimum pour se développer et s'épanouir, mais qui faute de ce minimum vont sombrer tôt ou tard dans la maladie, l'illétrisme, les troubles psychologiques, le chômage, la misère...
On comprend vite que donner quelques pièces ici et là ne résoudra rien...

Et puis au fil du temps on dépasse le statut de simple touriste, on vit dans un quartier, on y a de la famille, des amis...

Petit à petit on met un nom sur ces visages d'enfants des rues, espiègles et  sympathiques, on rencontre leurs parents, quand ils en ont... On achète à manger régulièrement...Certains attendent le matin en bas de l'immeuble qu'on leur achète leurs pan de sal ou autres bouts de poulet frit avec du riz au 7 Eleven du coin...

Il est évident que vouloir passer à la phase supérieure d'une aide plus conséquente est tentant, surtout quand on a bossé dans la protection de l'enfance sous d'autres cieux...
On se rend alors compte que les services publics dédiés à la cause sont assez peu efficaces (Dswd) et se contentent d'actions ponctuelles, comme ramasser les petits mendiants avec des sortes de paniers à salades, pour les éloigner des centres touristiques, les protéger à l'approche d'un cyclone et les mettre dans des centres invivables où les familles peuvent venir les réclamer, d'où ils se sauvent dès qu'ils le peuvent...
Et puis un jour on est touché de plus près par une situation. Pour ma part, c'est ce copain de mon fils qui me réclame, comme si j'en avais le pouvoir, de le scolariser depuis 2 ans...Et depuis 2 ans, je n'ai trouvé, comme déjà expliqué, aucun relais fiable.

A ce jour, c'était la rentrée scolaire hier.
J'ai fait du forcing toute la semaine dernière auprès du papa du petit, pour qu'il l'inscrive à l'école qui est à 200m...Je lui ai donné un peu d'argent pour les "frais " et , miracle, il a pêché je ne sais où un vieux birth certificate out pourri de son fils, que j'ai pu scanner et adroitement maquiller pour qu'il ressemble à un original tout neuf sorti du NSO...
La principale de l'école a accepté ce papier et voilà que Jack (nom d'emprunt) était inscrit!
A notre niveau une véritable victoire fêtée au Jollibee du coin!
Alors, on est allé à Divisoria avec mon fils pour acheter les uniformes pour tous les deux, les sacs d'école et tout le reste (chaussures, cahiers, stylos...). Environ 3000p par élève...

Et hier, à 11 ans, Jack est rentré à l'école, extrêmement fier, pour la première fois! Son bonheur visible récompensait de toutes les galères vécues jusque là!

Pour le moment, tout va bien. Je gère les uniformes, leur lavage, je lui donne son "baon" quotidien, avec l'aide de mon fils qui a 2 ans de plus...
Mais bientôt je repars pour 2 mois...Qui va alors s'occuper de tout ça durant tout ce temps, sachant qu'il vit dans la rue, sans espace pour ranger ses affaires, dormant ici et là sur des cartons?...
Et déjà il me demande de scolariser son petit frère l'an prochain...

Voilà pourquoi j'aurais besoin d'un coup de pouce logistique modeste, mais introuvable! Juste une personne qui accepte de superviser tout ça en mon absence...

Désolé Kuyadom si tu t'es senti malmené par mes propos; mais je suis un peu "galit"après tout ce système...

Sans rancune

Le problème de ses ONG c'est que cela devient tellement tentaculaire que plus personne n'a de véritable contrôle. Moi je n'ai jamais filer 1 centime à ces associations et je ne le ferait jamais au grand jamais.
Quant je vois pour la plupart ou ca finit je me dit que celui qui veut aider une famille et bien il peu le faire directement sans intermédiaire qui s'en mette plein les poches.
Je sais c'est peu être cru et pas vrai pour certain mais quant ont voit tout ce qui se passe quant il y à de l'argent en jeux je préfère savoir à qui je donner et en direct. Dès que l'on parle d'argent déjà c'est un problème. Regarde le Typhoon Yolanda en 2013, je connais des gens qui n'ont jamais vu 1 centime de quoi que ce soit, j'aide une famille dans la mesure de mes moyens et sans ONG.

Moi aussi, c'est ce que je fais: aider en solo; mais à un certain moment, on aurait besoin de se sentir moins seul, on a besoin aussi de continuité lorsque nous sommes absents du pays. Besoin d'une certaine logistique et de finances correctement employées.
C'est pourquoi, les ONG, si elles n'étaient pas un monde de requins mafieux, répondraient au moins en partie à ces besoins...

Bonjour Makai,

Un grand merci pour ta reponse et pour ton  soutien.

Je suis de retour aux philippines, actuellement à Bacolod. J'essaye de me remettre de mon operation. Dur de vieillir !

Je serai à Manille la semaine prochaine. N'hesite pas à me contacter sur mon adresse courriel. Nous pourrons trouver une solution.

Contrairement aux oiseaux de mauvaise augure qui volent par ci par là, nous continuons malgre une situation difficile à nous battre pour les droits des enfants et des familles. N'hesitez pas à venir nous rejoindre dans notre combat.

Pour terminer, je suis aussi à Bacolod pour travailler sur une ferme organique qui accueillera une trentaine d'adultes handicapes mentaux qui vivent ou ont vecu dans les rues.

A bientot

kuyadom

je voulais ajouter...n'hesitez pas à venir nous rencontrer...Nous sommes à Makati.  et nous avons des maisons exactement huit qui accueillent et y vivent plus de 200 enfants et jeunes adultes...plus d'autres programmes dans les rues, les bidonvilles , la prison etc...

Allez voir notre site virlanie.org et vous verrez comment nous utilisons l'argent qui nous est confié.

Apres chacun fera sa propre opinion

Un jour le Pere Ceyrac m'a dit....si tu sauves un enfant cela sera merveilleux.

(Ce post s'adresse essentiellement à Kuyadom et aux quelques personnes que le sujet intéresse. Merci aux autres de zapper, car c'est à la fois un peu personnel et technique...)

Salut Kuyadom; plusieurs fois tu m'as proposé de te contacter sur ton mail; mais je n'ai pas ton mail! Tu me l'as envoyé en réponse publique une fois sur le forum, et il a été effacé par les modérateurs. Envoie le moi en MP s'il te plait.

Depuis 3 jours, je suis de retour à Tahiti pour 2 mois et je reviendrai à Manille mi aout...

Beaucoup de mes amis et anciens collègues de la DAS de Polynésie sont émus par mes récits et photos dans lesquels j'essaie pudiquement de leur expliquer les situations auxquelles je suis confronté à Manille...Du coup, une réunion trés officielle avec ces personnes doit avoir lieu, dans les prochains jours, au cours de laquelle je développerai l'info...

Tous sont prêts a donner de l'argent; mais c'est pas de ça dont j'ai besoin...

Je sais bien que vous avez des bureaux à Makati, des rapports d'activité probants, des foyers etc...Mais je sais aussi, pour avoir travaillé dans ces milieux, comme il est facile de dresser des écrans de fumée, de faire dire n'importe quoi aux statistiques et combien les gens peuvent devenir retors, pervers et méchants dès que des sommes d'argent sont en jeu...C'est partout la même chose!

Mon idée très simple serait de développer une aide minimaliste et de proximité à la scolarisation, sans avoir à séparer les enfants de ce qui leur reste de famille, sans devoir les déporter dans des centres, car je sais que cette expérience est redoutée, quelque séduisants que soient ces centres sur les photos...

Dans mon quartier où je suis en immersion grâce à mon fils, ( quartier qui est aussi mon labo de sociologie et d'anthropologie expérimentale!), ce que les familles et enfants redoutent le plus c'est d'être attrapés (catched) par les services sociaux locaux (DSWD) et d'être "enfermés" dans un centre! Tous parlent en particulier avec terreur d'un lieu mythique ou pas qu'ils nomment "Boytown"où les gamins raflés par le Dswd seraient incarcérés...C'est dire la popularité des foyers!

Autre piste: développer l'aide au logement; avec 3000 ou 4000 pesos par mois, (j'en sais quelque chose puisque je finance le loyer d'une famille), on peut sortir de la rue et offrir un toit, (certes minable et insalubre, tant les proprios sont gourmands et sans pitié) à une famille qui représente souvent 5 à 6 personnes, dont une majorité d'enfants.
Avoir un toit, une adresse, c'est le début de l'intégration sociale, de la réussite scolaire, le retour de la dignité et l'espoir d'un changement pour la génération montante, celle de mon propre fils, pour laquelle je souhaiterais une vie décente.

Bien sur, je ne suis pas tombé de la dernière pluie, et je sais que certaines familles sont tellement cassées, qu'elles trouvent un certain "confort" à vivre dans la rue, au fils des heures et de ce que rapporte la mendicité, sans souci de logement à gérer, de factures à payer, de comptes à devoir rendre, de contraintes d'horaires etc...jetant les vêtements qu'on leur donne une fois qu'ils sont trop sales, où utilisant l'argent de la manche pour jouer au bingo, ou payer des heures de "computer shop", de la drogue etc...Pour ces personnes là, sans doute une autre approche, au delà de nos capacités techniques et humaines est sans doute nécessaire...

Voilà donc, mis à part le cas particulier qui me préoccupait et que j'ai fini, après deux ans de galère, à pouvoir partiellement gérer (je verrai en août si Jack va toujours à lécole!), les sujets généraux dont je souhaiterais éventuellement parler avec toi...

Moi aussi je vieillis! C'est dur parfois. Heureusement mon fils aux Philippines et un petit fils à Tahiti me portent et m'aident à surfer sur la vague d'énergie vitale qu'ils dégagent. Je n'ai rien perdu de mes idéaux de jeunesse...

J'aimerais juste me sentir moins seul!

Amitiés

mon adresse courriel   d***

J'ai lu avec interet ton message... merci de me contacter sur mon adresse courriel pour que je puisse te repondre.

Bon sejour

et à bientot

Amities

Kuyadom

Modéré par Bhavna il y a 9 mois
Raison : Veuillez échanger les coordonnées via la messagerie privée. Merci
Je vous invite à lire la charte du forum

NOUVELLES DU FRONT
Quand j'ai quitté les Philippines pour 2 mois, mi juin, je n'étais quand même pas sur à 100% que Jack tiendrait le coup et continuerait à fréquenter son école, avec toutes les difficultés que cela comporte pour un gamin qui dort dans la rue avec un père alcoolique et un petit frère "makulit".
Sans autre soutien que celui de mon fils qui une fois par semaine devait remettre à Jack une petite partie de son argent de poche et du parrain de mon fils qui devait se charger du lessivage des uniformes dans notre machine à laver, la situation était pour le moins fragile...
Une fois par semaine, Jack m'appelait depuis le "computer shop" pour me tenir au courant de sa situation (en Anglais s'il vous plait); en dehors des jours où l'école a été fermée pour mauvais temps ou en raison des innombrables fériés, il me disait être présent chaque jour. A distance, sa bouille rayonnante faisait plaisir à voir. Le petit chien battu, sale et maigre des rues était loin. Loin le temps où il se faisait écrire par le vieux vendeur de cigarettes du coin, des lettres dans lesquelles il me suppliait de l'inscrire à l'école...A l'époque, il y a deux ans, il ne parlait pas un mot d'Anglais...
De retour à Manille en cette fin aout, je le retrouve sur de lui, assez propre, bien dans sa peau, heureux et épanoui d'aller à l'école, grandi, forci...Il sait lire, même un peu l'Anglais! Il m'a même avoué, (en cachette de mon fils), être "crush" avec une camarade d'école qui lui aurait pris la main...
Son papa serait aussi désormais trés "galit " (colère) quand il est en retard à l'école le matin!
Un petit coup de "barber shop" à payer pour discipliner des cheveux qui poussent aussi vite que les miens se raréfient, un shampooing anti poux, quelques pièces d'uniformes à racheter, une boite d'aquarelle à payer et c'est reparti pour des jours d'école heureux...

Prochain challenge en vue, l'an prochain, la scolarisation d'Albert, le petit frère de 7 ans...En attendant, on va profiter du beau temps revenu pour passer un week end en famille à la plage du côté de Batangas, et Jack sera du voyage, bien sur...

bonjjour

je suis à Manille. Merci de me contacter

A bientot

excellente nouvelle Makai , ça , ça rend les gens heureux  !  je m'occupe d'une demi douzaine d'enfants des rues à Davao, tous ont maintenant un toit commun à Calinan , mangent à leur faim vont à l'école  désormais et c'est un vrai bonheur.... je gère sans rien demander à personne  :) , ça vaut mieux d'ailleurs  .....

Je t'envoie mon tel en MP. Ingat

Bravo à toi makai  , oui ça rends heureux de lire ça ...
(à toi aussi murakami)
:heart:

Merci pour vos encouragements. Oui, c'est vrai, cette réussite sans prétention me remplit plus que bien des réussites antérieures, professionnelles ou autres...Toute modestie mise à part, je sens que j'ai vraiment été bon sur ce coup là et je suis aussi fier de moi que si j'avais réussi à décrocher un rendez vous avec Miss Univers!

Pour ma part je scolarise 2 enfants a Cebu
J'ai également fait plusieurs opérations de dons de riz et de sardines aux plus pauvres..
Je paye tout de ma poche avec ma petite retraite...
Rien ne remplace cette lueur d'espoir et d'amour dans leurs yeux quand on donne a manger....
J'ai également refait plusieurs toitures afin de mettre ces pauvres gens a l'abri...

Finalement, a nous tous, on est une vraie ONG qui s'ignore. Je me sens moins seul quand je vois que d'autres intervenants du forum s'investissent aussi dans la solidarite. Et vous avez d'autant plus de merite que vous n'avez pas eu comme moi, de longues annees de pratique professionnelle dans l'action sociale. Bravo a nous tous!

En marge de mon sujet sur les ONG, mais très en lien quand même, j'ai eu le bonheur ce matin de faire la connaissance de KUYADOM, fondateur de l'ONG Virlanie, dans un petit salon de thé français de Makati.
Même si cette rencontre ne me permet pas de faire évoluer dans l'immédiat mon ressenti sur les ONG, je remercie Kuyadom de m'avoir accordé un peu de son précieux temps.
Son personnage inspire le respect. C'est la force tranquille au service des plus pauvres. Un de ces hommes qui ne s'en laissent pas compter, qui ne se font aucune illusion sur le fonctionnement des sociétés humaines, mais qui continuent pourtant à y croire et à se battre sans baisser les bras.
Une vie passée à se dévouer, à se donner, dans ces belles Philippines, sans en tirer le moindre enrichissement financier et en sachant rester très humble.
Cette rencontre, qui j'espère n'est qu'une première, fait partie des rencontres dont on se souvient longtemps.
Longue vie à Kuyadom et aux actions en faveur des plus défavorisés ici aux Philippines, qu'il a su impulser.

Nouvelles du front (2)
Jack a bientôt fini sa première année d'ecole. Il a tenu bon, il est le premier de sa classe...
Cette année, je vais m'attaquer a la scolarisation du petit frère de 9 ans...
Mais le plus miraculeux dans cette histoire, c'est que le papa le gronde s'il ne va pas a l'ecole et m'a demande spontanément si j'etais ok pour scolariser le cadet! De plus, ce type, jusqu'ici ivre la moitie du temps, aurait cesse de boire!
Autre miracle, la Chair woman du barangay commence a s'interesser au problème et accepte d'etre mon relais pour les transferts des fonds nécessaires a l'achat des uniformes, fournitures scolaires etc...quand je ne suis pas aux Philippines...
Bref, sans la moindre aide des ONG fantômes, toujours prêtes a pomper du fric mais totalement inopérantes sur le terrain, j'ai réussi a relever ce défi et c'est pour moi un grand bonheur que je voulais vous faire partager

Nouvelle discussion