Renseignement pour ouverture de boutique à Douala

Bonjour,
je veux ouvrir une boutique de vente de chaussures, sacs et greffes (tissages) pour femmes à Douala mais je n'ai aucun contact pour des fournisseurs fiables et sérieux.
Aussi quelle est la procédure légale pour ouvrir une boutique comme celle-ci à Douala?
Si vous avez des contacts de fournisseurs en chaussures, sac ou mèches (tissages) venant de Chine et basé à Douala, SVP contactez moi par mail : ***
Merci d'avance

Modéré par Priscilla il y a 9 mois
Raison : Merci de ne pas afficher vos coordonnées personnelles sur un forum public par mesure de sécurité

Je vous conseille d'ouvrir une boutique de chaussures et sacs de qualités. (Donc, vous fournir à l'étranger)
Le Cameroun est comme le reste du monde, 1% de la population possède la richesse équivalente au reste  de la population.
Il faut ciblé les 1%.
De plus le Cameroun en a besoin.
(Modeste avis)

Merci pour votre réponse Eureka Del Campo,
j'y pensais mais je veux limiter les coups de transport. Mais je remarque que la majorité des grandes marques ici à Paris sont fournis par la Chine donc je me dis que çà serait mieux de trouver des fournisseurs à Douala qui effectivement se ravitaillent en Chine.

A Douala, j'ai entendu une dame Camerounaise dire DES CHINOISERIES, et pour cause elle se rend souvent en Europe.
Pour ma part dans les bazards Chinois, j'achète (des verres, des ustenciles cuisine, des foulards) ce sont les mêmes que les boutiques avec enseigne, mais moins chers.

Je ne sais pas, si à Douala, il y a des grossistes en chaussures et sacs, ce que je sais c'est que les chaussures sont importantes, confort et élégance.
(Les bonnes chaussures se trouvent en Espagne, en Italie) et la main d'oeuvre est moins cher qu'en France. (Mais il est vrai que transiter des produits d'Europe n'est pas facile).
C'est à vous de voir, ce qui vous convient le mieux, les chaussures Chinoises se trouvent dans n'importe quel marché.

Les 1% font leur courses avenue Montaigne à Paris. Les 99% restant vont chez les chinois qui sont absolument partout à Douala et à Yaoundé. Ils font grossistes, demi-gros et détaillants. Certains vendent même les beignets au marché. Donc tenter de les concurrencer dans les grandes villes c'est assez difficile !

Nouvelle discussion