Elever ses enfants aux Philippines

Bonjour à toutes et à tous,

L'expatriation est une aventure et d'autant plus avec des enfants ! Quel cadre offre les Philippines pour élever ses enfants ?

Quelles sont les différences avec votre pays d'origine ?

Vos enfants se sont-ils adaptés facilement à leur nouvel environnement ?

Quelles sont les activités disponibles et celles que vos enfants préfèrent ?

Recommanderiez-vous les Philippines pour une expatriation en famille ? Pourquoi ?

Merci de partager votre expérience,

Priscilla

Es-ce que le nouveau post de Priscilla est en lien avec la naissance de Camillo  :/  ;)

Pour ma part Camillo (nouveau né) est né aux Philippines.

Il va jouir d'une double nationalité (voir triple si c'est possible).

Ma femme va lui donner une éduquation à la façon pinoy et moi une éduquation qui se raprochera plus du côté Italo/Suisse.

Certaines activitées ne seront tout simplement pas possible aux Philippines, par exemple faire un bonhomme de neige, pratiquer la luge, ou le skis.
En revenche nôtre fils pourra par exemple se baigner toute l'année à la mer, et faire des châteaux de sable.

Je pense que s'expatrié aux Philippines avec des enfants d'un certain âge est un changement important.

J'espère plus tard que j'aurai l'opportunité de retourner en Suisse et en Italie pour faire découvrir à Camillo sa famille, et ses origines :)

Vivre aux Philippines, pour un enfant, c'est l'assurance d'avoir sans problème des dizaines de copains/copines de jeu. Dans n'importe quel quartier, les enfants sont toujours nombreux et ne demandent pas mieux que de se faire de nouveaux copains. Ils se surveillent entre eux, ne sont jamais seuls et développent très tôt une grande aptitude au partage et à la tolérance.
Mon fils a 12 ans aujourd'hui. Il ne connait que les Philippines où il est né et où il a grandi...Je vais sans doute concrétiser sous peu son rêve de sortir des Philippines pour voir mon île du Pacifique (Tahiti) et la France, mais déjà je crains qu'il ait rapidement le mal du pays et surtout de ses nombreux copains du quartier à Manille, vu qu'ailleurs, surtout en Europe, c'est quand même le désert sur ce plan là.
Sinon, je pense sincèrement que vivre son enfance dans un petit coin de province Philippine, avec des amis tout autour, des adultes bienveillants, une nature opulente et variée, source inépuisable de jeux et d'expériences pour apprendre la vie est sans doute la plus belle enfance qui soit. Le problème commencera plus tard avec les tentations de la société de consommation qui vont exiger, pour être satisfaits, la recherche de gains financiers et tous les soucis qui vont avec...
Cela dit, les enfants philippins sont très racistes aussi et pour un enfant un peu différent, il faudra s'imposer et jouer des coudes...Mon fils, à ses débuts à l'école, se faisait traiter d'alien, les autres garçons lui crachaient dessus et se moquaient de sa blancheur et de ses cheveux clairs...Il a du en venir aux mains avec certains pour se faire respecter...En revanche, toutes les filles sont folles de lui depuis toujours!
Ainsi va la vie au paradis...

Tous mes voeux de bonheur à ce petit Camillo et à ses parents. Une belle aventure commence. Et surtout ne vous prenez pas trop la tête...

Cela dit, les enfants philippins sont très racistes aussi et pour un enfant un peu différent, il faudra s'imposer et jouer des coudes...

Et pourquoi les enfants sont racistes aux Philippines? Peut-être parce que les adultes le sont égallement et que probablemment les enfants n'apprennent pas suffisament bien se qui est la tolérence et le respect d'autruit et des races.

Et il y a pas intêret que mon fils se fasse traiter d'Alien ou de monstre, car là, c'est Papa qui va s'en mêler.
De plus Camillo ira dans une école privée, je veut qu'il jouisse d'un bon apprentissage de la vie, car il fera face à une société qui est parfois sans pitié.

Makai :

Tous mes voeux de bonheur à ce petit Camillo et à ses parents. Une belle aventure commence. Et surtout ne vous prenez pas trop la tête...

Merci :)

Des prises de têtes il y en a déjà, faut juste que ma femme m'écoute un peut plus de temps en temps, sans quoi elle va vite s'épuiser avec le fiston  :|

Avez-vous souscrit a une protection sociale pour les enfants? SI oui comment, combien et laquelle? Et pour une ecole privee de base combien cela coute? J'ai commence des estimations, et mon salaire ne sera jamais suffisant pour avoir un enfant mixte aux Philippines. C'est ce qui m'empeche d'avoir un enfant aujourd'hui car etre un enfant mixte c'est etre automatiquement un enfant riche (pour ne pas changer). Et il y a aussi le fait que je veuille proteger la sante de cet enfant au maximum comme en France, mais le prix est tellement eleve.
Pour l'ecole j aimerai qu'ils soient avec les autres Philippins car je n'ai pas envie qu'il deviennent comme ces jeunes gens mixtes que j'ai vu a makati, qui se prennent pour la jetset d'asie et qui ne se melangent ni avec les etrangers et ni avec les philippins. Mais en meme temps j'aimerai que cet enfant puisse avoir la possibilite de faire de bonnes etudes. Mais pareil ca coute cher aussi.

Ma femme à souscrit une assurance de famille qui couvre ses besoins à elle et du bébé en cas de maladie, accidents, et consultation chez un medecin.

Pour la question de l'école je vais privilégier l'école privée, dans le sens ou mon enfant puisse jouir d'un bon enseignenement pour que plus tard il puisse décider de son avenir professionnel aux Philippines, en Europe ou ailleurs :)

Vous allez sans doute me traiter d'irresponsable, mais j'ai toujours envoyé mes enfants dans les écoles publiques. Ici aux Philippines, mon fils a toujours été à l'école publique du quartier. Car l'école, ce n'est pas qu'apprendre à lire, écrire et compter, c'est aussi se frotter aux autres apprendre la relation sociale dans toutes ses dimensions. Seule l'école publique, où tous les types de population sont représentés, assure ce "bain"de vraie vie. L'école privée est souvent un ghetto où on se retrouve entre gens du même monde, coupés des réalités.
Mes enfants aînés se sont certes battus (comme je l'avais fait moi même en mon temps!) avec d'autres pour s'imposer quand ils étaient à l'école publique à Tahiti, mais aucun ne le regrette, ils ont tous eu des diplômes et ont actuellement de bonnes positions socio professionnelles.
Bref, ici à Manille, mon fils a suivi le même parcours: rejet de sa différence par les autres, bagarres...Mais au final, il s'en sort pas mal et s'impose de jour en jour. Il a même été distingué l'an dernier comme le plus "helpful" de sa classe. Des gens bien sur me culpabilisent et essaient de me persuader qu'il serait mieux à l'école privée. Je n'en suis pas sur et je préfère la compagnie des gens des milieux populaires que les puants bourgeois locaux. Je suis très fier que la plupart des copains de mon fils soient des gosses de la rue avec lesquels il partage des jeux que les gosses de bourgeois ignorent (basket dans la rue par exemple).

Pour la question des assurances, le meilleur rapport qualité prix est Philhealth. Mais de toutes façons, la aussi, avec une prévention efficace en matière d'alimentation équilibrée et de mode de vie, "normalement", un enfant est rarement malade.

Ne vous prenez pas trop la tête avec toutes ces histoires, car si on écoutait tous les oiseaux de mauvais augure, on aurait jamais d'enfant. Un enfant est un cadeau du ciel qui vient quand il doit venir; ce n'est pas un objet de consommation dont on programme l'arrivée et la trajectoire.

Ne vous prenez pas trop la tête avec toutes ces histoires, car si on écoutait tous les oiseaux de mauvais augure, on aurait jamais d'enfant. Un enfant est un cadeau du ciel qui vient quand il doit venir; ce n'est pas un objet de consommation dont on programme l'arrivée et la trajectoire.

Je partage ton avis Makai.

Ce qui me dérenge à l'école publique c'est le comportement des enfants pinoys vis à vis des enfants étranger.
Un professeur peut très bien par exemple donner un cour sur le respect d'autruit, quelque soit la couleur et la race d'un enfant et des adultes.
Je parle même pas des parents qui s'en fiche éperdument :(

Quand les Philippines sont dévasté par un tymphon, la poulation salut l'aide humanitaire international. Et une fois rétablie le bien être du pays, les gens redeviennent raciste?

Un autre exemple que j'ai vécu il y a pas si longtemps, je me promenait dans la rue, J'ai croisé un père avec sont enfant. Il s'est empressé d'expliquer en visayas à son fils que les americanos était de mauvaises personne.
Je me suis permis de non seulement de le traiter de malonnête parce que j'avais parfaitement compris de quoi et de qui il parlait, et je lui ai poser la question de savoir qu'es qu'il le permettait de parler ainsi sur moi alors qu'il me connaissait pas du tout. Bizzarement il a baissé la tête et a fait profil bas.

Tout ça pour dire que la tolérence envers les autres commence par le respect de soi-même et que c'est de cette manière que mon fils serra éduqué :)

Salut Aldo; il fait frais et ciel gris sur Manille en ce dimanche après midi de décembre; ça donne le temps de fureter sur le forum et de discuter un peu...Dommage que tu sois si loin, à Cebu...
Bref, ne crois pas que les autres pays soient différents. La Polynésie où je vis la plupart du temps est sans doute le pays le moins raciste du monde, avec d'incroyables mélanges et une tolérance à toute épreuve; et bien on y trouve quand même parfois des relents nauséabonds de rejet de l'autre.
Mais c'était comme ça partout où je suis passé...En France, où j'ai grandi il y a longtemps, on nous faisait peur avec les "roms" voleurs d'enfants, puis avec les arabes, sales, puis avec les noirs, obsédés sexuels, les asiatiques, vicieux et sans sentiment...Bref, le racisme est hélas, comme la connerie, assez bien réparti sur l'ensemble de l'humanité.
Ici aux Philippines, ce n'est ni pire, ni mieux qu'ailleurs...
Cela dit, ne crois pas qu'en mettant ton fils dans une école privée tu le protégeras du racisme. Les bourgeois et nouveaux riches philippins sont les plus imbuvables et crois moi, même si leur racisme sera sans doute mieux enrobé d'hypocrisie, il ressortira sans doute au pire moment et risque d'être encore plus destructeur pour ton enfant...

Mon fils a du essuyer les plâtres de ses cheveux clairs et de sa peau blanche, même si pour tout le reste, il a un look typiquement asiatique...Mais c'est du passé; En ce moment même, il joue en bas dans la rue avec ses copains tous 100% pinoy pauvres, voire bajao, du quartier. C'est une victoire d'avoir réussi à s'imposer et les autres le respectent maintenant, sans qu'il ait fallu que je le mette dans une école privée.
Je lui ai appris la compassion envers autrui; on a toujours acheté au magasin les produits en double ou triple, qu'il partage ensuite avec ceux qui ont le ventre vide, quand on va à la plage pour la journée, il en invite toujours un ou deux et je crois que s'il devait se présenter aux élections des moins de 18 ans, il serait élu haut la main...

Mais en premier lieu, il faut avoir confiance en nos enfants, nous persuader et les persuader qu'ils ont tout pour réussir et que la vie leur donnera, comme pour nous, ce qu'ils sauront apporter

Encore une fois, je suis d'accord avec makai, c'est pour ca que le jour ou j'aurai un enfant je veux la possibilite de faire la part des choses par lui meme en le faisant grandir normalement et non pas dans les ecoles privees, pour qu'il ait conscience de la realite de la vie. Et s'il s'eleve socialement en grandissant sans oublier ou il y a grandit, ca sera super. Tout comme je l'ai fait.
Je vais donc me pencher en detail sur Philhealth plutot que de souscrire a April international ou autres qui sont exorbitants>

Salut Aldo,
Je vais me pointer un jour à Cebu avec mes deux filles nées en France (3 ans pour l'une  et 3 mois pour l'autre). Elles sont Franco/Philippines toutes les deux. La question de l'école et de l'éducation va se poser. Dans quelle école privée penses tu mettre ton enfant ? quel est le prix ?
Apparemment il y a un peu de tension entre garçons, qu'en est-il entre filles ? On a eu la chance d'avoir des gamines magnifiques pensez-vous que cela peut susciter de la jalousie et de l'agressivité ?

Bonjour Janus23,

Je ne sais pas encore.
Nôtre bébé à 19 jours, ça me laisse du temps pour reguarder dans quelle école il ira.

Cordialement  :)

Bonjour à toutes et à tous,

Il y a un point important qui n'a pas été débattu sur ce post;

Comment peut-on élever des enfants dans de bonnes conditions aux Philippines quand les futures parents ont seulement 16 ans, vont encore à l'école et sont sans emplois?

Je pose la question, car nous avons des voisins dans se type de situation, et que aussi, la future Maman continue de fumer pendant sa grossesse  :/

Je ne pose même pas cette question aux futures parents, car on risque de me répondre

"C'est pas ton problème"

[at]Aldo: quand les futurs parents sont trés jeunes, heureusement, dans beaucoup de familles, les grands parents, souvent encore jeunes eux mêmes, ou une "auntie", un oncle etc...aident à l'éducation de l'enfant, s'ils ne le prennent pas carrément en charge. Sinon, l'enfant est pris en charge par la famille élargie et aura toujours quelqu'un pour s'en occuper...Je vois cela dans beaucoup de familles de milieux modestes. Je suis ébahi par la solidarité qui règne chez eux et c'est une leçon pour les pays individualistes et egoistes où l'on ne compte que sur l'Etat pour s'occuper de tout.

C'est juste se que tu dis Makai,

Au Philippines les familles sont très soudée entre elles et s'entraident, à défaut des familles en Europe ou c'est le plus souvent chacun pour soi.

Mais quand ont à 16 ans, que l'ont va à l'école et que le week-end ont préfère sortir avec les potes, je doute que l'on soit prêt à devenir parent.

Mais comme tu dis, la famille est aussi là pour les aider :)

Nouvelle discussion