Année sabbatique aux Philippines avec 2 enfants

Bonjour à tous,

Nous sommes une famille jurassienne avec 2 enfants (11 et 8 ) et rêvons de passer environ 9 mois aux Philippines d'octobre 2018 à  Juin 2019. Nous voulons faire une pause dans notre vie de speedés et proposer à nos enfants de découvrir un monde différent du leur. Nous prévoyons de leur faire l'école " à la maison".
Pour l'instant, nous recherchons un coin calme et nature, au bord de la mer, pas cher, en gros pas dans le tourisme de masse où nous pourrions nous "poser" dans un premier temps. Il nous faudrait également un minimum de connexion internet.
Sans doute serions-nous amener à bouger par la suite pour "visiter" d'autres endroits, mais sans trop en faire, on est déjà à fond toute l'année et les finances risquent d'être serrées :)

Connaissez vous des îles, des régions, qui pourraient correspondre à ces critères ?
Nous en sommes vraiment aux prémices de notre projet et toutes vos remarques et conseils sont  bienvenus.

Merci d'avance,
au plaisir de vous lire
Eric et Caroline

Bonjour Eric et Caroline,

Bienvenus sur le forum des expatriés, et merci pour cette présentation  :cheers:

N'hésitez pas à parcourir les différents posts du forum qui vous donnera pas mal d'informations.

Je vous invite à lire le guide de l'expatrié aux Philippines pour les renseignements utiles.

Vôtre famille se trouve sur le Jura français ou Suisse?

Au plaisir de vous lire,

Aldo
Animateur Forum Philippines

Les Philippines c'est 7000 iles, il y en a donc une pour vous.

Cependant je voudrais vous faire remarquer un point. Vous avez 2 critères de choix qui semblent s'opposer : calme, nature et internet.
Comme partout, les opérateurs déploient les réseaux de connexion à internet dans les zones à fort potentiel de clients. En vous isolant dans un paradis caché, vous risquez des déconvenues sur ce point.

Le tourisme de masse n'existe que sur quelques spots de bord de mer (Boracay, Anilao Tagbilaran, El Niño et, dans une moindre mesure Puerto Galera), vous n'aurez aucun mal à trouver des endroits plus appropriés à vos goûts en dehors de ces sites.

Effectivement, une fois que vous sortez des grandes villes la 4G est inexistante.

Il aura souvent un Internet café pour vous dépanner si besoin mais se sera à compter avec des pc en mauvais état.

Si vous n'êtes jamais venu auparavant aux Philippines, je vous conseille de trouver une personne de confiance sur place pour vous aidez un peut en général si besoin.

Les membres du forum le répète assez souvent, les Philippines ne sont pas un monde de bisounours = prudence et ne vous aventuré pas trop hors des sentiers battus :)

Bonjour et merci pour vos réponses qui alimentent notre réflexion ... :top:

Effectivement, nous recherchons un compromis entre tranquillité, dépaysement et minimum de confort. La question d'internet est pour nous quand même importante ( surtout pour l'école à la maison).

Certains témoignages glanés sur le net conseillent d'éviter les grosses villes et de chercher des endroits plus calmes et moins chers.

Nous sommes plutôt campagnards (du Jura français, Aldo désolé :) mais ne cherchons pas forcément non plus à nous isoler.
Il faut qu'on pense aussi aux enfants qui doivent s'adapter...

Merci pour votre accueil chaleureux !

...du Jura français, Aldo désolé

C'était avant tout une question de curiosité :)

Pour la question d'Internet je comprends...
N'oubliez pas que le réseau Internet est faiblement développé aux Philippines.

L'avantage d'être hors des grandes villes, ça permet la tranquillité, l'évasion.

Par contre en cas de pépin, certains lieux sont loin de tout (hôpitaux, dentistes, ambassade, etc..)
Que parfois d'aller à un point A au point B peut prendre du temps.

J'espère que vous puissiez trouver un juste compromis qui correspond à vos besoins :)

Outre l'Internet à surprises, les endroits sympas et loin des hordes touristiques étrangères ou locales, offrent aussi des surprises en termes d'alimentation en eau, en électricité et en... moustiques.
Les accès aux établissements de soins sont aussi parfois problématiques; prévoyez votre trousse d'urgence et ne partez pas, surtout avec des enfants, sans un peu de connaissances des gestes de premiers secours.
Mais il est vrai que c'est compensé par la gentillesse et la curiosité des habitants, le faible coût de la vie etc...
Il existe une île où le tourisme est raisonnablement développé mais qui offre un minimum d'infrastructures tout en présentant un cadre magnifique: Siargao Island, environs du chef lieu General Luna, où, grace à la présence des surfeurs une partie de l'année, un petit confort minimum existe. Si vous évitez la période du surf (juin/ octobre), les prix seront aussi à la baisse pour l'hébergement...

Vous comprenez que vous allez devoir composer entre rêves et pragmatisme.

En recherchant des lieux déjà fréquentés par des expatriés, vous limiterez les risques du manque d'infrastructure car leur choix de lieu de vie a été sans aucun doute influencé par ces points.
Le problème internet n'est pas aussi terrible que l'on peut penser en lisant certains posts ; la preuve c'est que l'on répond à vos demandes. Il vaut mieux dire que le réseau est inégalement distribué dans le pays.
Prenons l'exemple de Puerto Galera : Internet LTE de bonne qualité, services médicaux disponibles sur place et, pour les cas sérieux à environ 1 heure de trajet, location de maisons avec confort acceptable par un étranger facile à trouver, très nombreuses activités pour les enfants principalement orientées sur la mer et la montagne, présence d'expats représentant un réseau d'entraide efficace, alimentation variée dont des produits d'importation permettant d'améliorer l'ordinaire, tourisme raisonné surtout présent durant les fêtes du Nouvel an chinois de Pâques et de la Toussaint.
Revers de la médaille : des prix légèrement supérieur à d'autres places aux Philippines (loyer env. 250€/mois, Internet illimité 40€/mois, budget mensuel minimum pour vivre simplement mais agréablement et sans grosses contraintes : 1.200€) - immersion dans le cœur de la vie traditionnelle des Philippins plus limitée que dans d'autres zones moins fréquentées par les expats.

Si chacun des membres de ce forum,  vivant à plein temps aux Philippines, vous décrivez succinctement et objectivement son lieu de villégiature, vous devriez trouver le compromis idéal pour vos rêves d'escapades

A Camiguin,wifi de tres bonne qualite (Globe)=1300p/mois. Electricite 24/24 avec quelques rares interruptions de 1 a 8h/mois. Necessaire si vous avez un frigo/congelo.
Facture d'electricite=2000 a 2500p.Faut dire que j'utilise un four electr.,un distributeur
d'eau electr.,un grille-pain, et au moins un ventilo 14h par jour en moyenne.Location
d'une maison meublee entre 10 a 15 000 pesos/mois.Marche bien achalande(viandes,
poissons,fruits et legumes) et quelques supermarches ou l'on trouves de tout ou a peu pres.Il y a meme un boulanger germain qui fait de l'excellent pain.Routes impeccables.

Vois du cote de Bantayan Island, cela correspond a vos attente et les enfants pourrons se faire quelques amis en langue francaise.
Bien cordialement,
Denis.

Ayant fait quelques îles aux Philippines, je vous conseillerai Caramoan,sans hésiter mon coup de cœur ,peu de touriste car difficile d’accès et cette sensation roots inexplicable de vie simple et sans stress mais aussi la nourriture que j'ai trouvé plus goûteuse qu'ailleurs (bicol express par exemple)

Pour Siargao je pourrai vous en dire plus dans 15 jours (si internet fonctionne bien la bas ;) )

Boracay est a fuire ,usine a touriste  très sale je ne comprend pas pourquoi il y a toujours autant de monde  tellement c'est moche,

Coron pour le très connu pour Twin lagoon mais trop touristique,

Romblon et particulièrement Tablas ,j'ai vraiment aimé les 3 iles et j'y ai rencontrés quelques expat qui on l'air de s'y plaire(quelques plages magnifique)

Leyte ,il y a de belles plages ,plein de petites îles ou passer la nuit (Kalanggaman) de très belle plongée au sud

Panglao ,bof bof

Mindoro c'est sympa aussi en passant par Pandan et ses plongées a ne pas manquer sur Apo Reef

etc.....

Bien sur tout ça est subjectif ,Il y a tellement d’îles différentes aux Philippines  qu'un petit tour par vous même est nécessaire avant de se poser pour 9 mois......

Petit tour d'horizon sympathique  mais ça c'est du tourisme itinérant orienté vers la beauté des paysages et l'ambiance générale.
Vivre aux Philippines c'est avant tout trouver un logement autre qu'un hôtel, acheter de l'alimentation au marché ou à la supérette afin de cuisiner soi-même ses repas, enfin tout ce qu'un globe trotteur ne prend généralement pas le temps de découvrir.
Il me semble qu'avec 2 enfants, on ne peut plus se contenter de la charmante nippa hut où cafards et scorpions se prélassent, où la pluie s'invite dans votre lit et où vos nuits sont hantées par les aboiements des chiens et le chant permanent des coqs de combat (à ce niveau est-ce vraiment du chant?).
Personnellement, je recommande fortement à nos deux candidats au séjour sabbatique de tenir compte de l'énorme différence de style de vie entre un européen et un philippins. Au début c'est folklorique et sympathique mais cela peut rapidement devenir un cauchemar lorsque tout les membres d'une famille de 4 personnes doivent s'intégrer dans ce nouveau décors

Ouais,surtout que Caramoan est loin de tout! J'ai passe en 2011, 1 mois dans la region du Bicol,inclus Caramoan...C'est la region des Phils que j'aime le moins ainsi que Samar.

Bonjour Eric et Caroline,

J'aurais du mal à vous préconiser des endroits de vie aux Philippines car je n'ai pas assez de recul sur ce sujet. J'aimerais juste partager quelques considérations pratiques concernant votre projet.

1) 9 mois aux Philippines, c'est aux moins deux renouvellements de visas (les deux premiers mois peuvent être obtenus à l'aéroport ou à l'avance en France) et une demande de ECC (Exit Control Clearance) en fin de séjour pour rentrer en France car présence aux Philippines de plus de 6 mois. Valider donc que vous pourrez vous déplacer aisément à une antenne du Bureau de l'Immigration ou que vous pourrez faire appel à un sous-traitant philippin qui prend cela en charge pour vous si vous êtes dans une île. Le ECC nécessitera votre présence car il y a prise de données biométriques (empreintes digitales), cela signifie peut-être de passer 1 à 2 jours à l'hôtel à Manille avant de repartir. Je ne sais pas s'il est possible d'avoir directement un visa de 9 mois via les consulats philippins en France.

2) Je pense que vous parlez l'anglais un minimum pour pouvoir communiquer avec les autochtones. Plus vous vous éloignez des grandes villes, et plus les difficultés de communication risquent d'être importantes. C'est vachement marrant de communiquer par geste dans un petit commerce local (sari-sari) pour acheter des mangues ou des bananes, cela l'est beaucoup moins lorsque vous cavalez pour trouver une solution d'urgence comme un problème médical aigu.

3) Vous recherchez apparemment des coins en bord de mer (ah, le mythe des îles paradisiaques!) mais essayez aussi d'envisager l'intérieur des terres, voire de la petite montagne (ce sont des paysages volcaniques, pas le ballon de Gebwillers). Il est aussi possible de trouver des endroits campagnards sans trop s'éloigner d'une ville importante qui permettent de résoudre les problèmes pratiques de la modernité. Passer une journée en famille dans un mall climatisé reste parfois très plaisant même sans pulsions consuméristes.

4) Pensez au mobilier. Je ne vois pas l'intérêt de déménager quoi que ce soit, cela signifie louer "meublé". Si les meublés dans grandes villes peuvent être du niveau de ce que nous connaissons en France (avec le prix qui va avec bien entendu, c'est-à-dire pas donné), il en est tout autre dès que vous vous en éloignez. Et la perception du "meublé" pour un philippin n'a pas du tout la même connotation que pour nous autres occidentaux... L'équipement mobilier pour la majorité des philippins est très sommaire.

5) Identifiez ce que vous avez vraiment besoin d'amener car vos bagages seront forcément limitées en poids. N'amenez pas trop de vêtements par exemple, car vous arriverez facilement à trouver des fringues vraiment pas chères dans les "ukai-ukai" (friperies) que vous pourrez même offrir à vos voisins en partant si vous êtes trop chargés. Si vous êtes culturels (littérature, musique, cinéma) pensez aux formats numériques qui permettent du stockage de masse avec un poids plume. Vos équipements (téléphones, PC, etc.) seront totalement utilisables sur place mais prévoyez des protections car le climat est agressif.

Mais ne vous laissez pas décourager par tous ces (petits) problèmes. C'est un superbe projet : en dehors des grandes agglomérations, le monde y est vraiment autre et la perception du temps y est différente. Attendez-vous quand même à vous confrontez à un pays avec de la pauvreté. Avec un minimum de résilience, cela peut être une très belle expérience surtout si vous faites preuve d'empathie envers les philippins.

Tout d'abord un grand merci à tous pour l'ensemble de vos réponses !

Merci pour le temps que vous nous accordez et pour vos détails pratiques qui nous font réellement avancer.
C'est vraiment génial de découvrir jour après jour toutes vos remarques et conseils, tout en préparant notre projet depuis la France.

Ici, nous sommes un peu dans l'euphorie, nos enfants parcourent les cartes et  les discussions vont bon train autour des besoins réels de chacun ; des concessions que nous imaginons pouvoir faire ou pas...

Nous avons bien conscience des différentes contraintes et du contraste avec la vie occidentale ; c'est aussi ce qui nous attire.
En revanche, nous sommes aussi très sensibles aux arguments pragmatiques que vous nous donnez : on ne part pas 1 mois, on a deux enfants et on a plus 20 ans...

Peut être que la solution serait pour nous de trouver un point de chute "confort" et de pouvoir rayonner de temps en temps vers des destinations plus traditionnelles ? mais tout est une question de budget as usual...

Ne voulant pas souffler le chaud puis le froid, j'aimerai être précis dans mes propos.

Tout d'abord, oui, votre projet est réalisable sans trop de galères. La raison principale c'est que les Philippins sont un peuple accueillant et, à grande majorité, protecteur pour les étrangers qui font l'effort de les comprendre. Ils ont des défauts dont il vous faudra vous prévenir. Par exemple ils sont prompt à vous emprunter de l'argent mais beaucoup moins pour vous le rendre. Ils ont aussi tendance à devenir envahissant par leur présence et par le bruit et risquent de troubler votre intimité. Mais ils sont aussi prêt à vous aider (toujours moyennant un peu d'argent "l'étranger est si riche et le Philippin si pauvre!"). Les formalités d'immigration se passent sans grosses  difficultés. Dans chaque grand port, les bureaux pourront renouveler vos visas et dans la majorité d'entre eux vous pourrez faire établir votre "exit clearance", nul besoin de repasser par Manille uniquement pour ce type de formalité.
Ma seule remarque d'avertissement, relayée par d'autres contributeurs, concerne votre désir d’immersion dans un endroit calme. C'est sur ce point que nous vous invitons à prendre des précautions car, pour nous, calme veut trop souvent dire "reculé du monde", sans infrastructures essentielles pour un occidental. Fuyez les grandes métropoles polluées et bruyantes, elles ne présentent qu'un intérêt restreint limité aux galeries marchandes climatisées. Regardez plutôt les petites villes côtières en vous assurant que, si besoin, l'accès aux grandes villes peut se faire dans des délais raisonnables.

Chacun a ses petits endroits "secrets" a proposer, et je n'en rajouterai donc qu'un. La cote au nord de Subic du cote de Iba, est superbe. Petites villes propres et accueillantes, hopitaux, infrastructures, internet, et meme reseau routier quasi impeccable...

Toutefois une petite mise en garde (car j'ai fait cette erreur...). Lors de vos recherches, vous utilisez internet, comme tout europeen normalement constitue.

Or les offres immobilieres, et meme hotelieres, ici, sont pour le moins... tres souvent trompeuses ! images superbes de maisons de reve, mais une fois ici, c'est la deconvenue. Soit la photo fut prise a la fin de la construction, il y a vingt ans (et ici, vu le climat et la facon de construire, c'etait il ya un siecle), soit elle ne montre pas la decharge dans votre jardin, ou l'autoroute passant a 30 cm de la chambre a coucher  :lol:  et j'exagere a peine !

Et cela est valable pour tout ici. Il vaut mieux effectivement trouver un point de chute, puis rayonner, car vous ne trouverez reellement votre bonheur que par ce moyen.

Et la, j'en arrive au sujet des transports...

Ayez votre permis de conduire international, en plus de votre permis de conduire national. Soyez aussi conscient que la circulation routiere ici, releve du safari en haute brousse et pour quelqu'un qui ne connait pas, se reveler vraiment dangereux.

Ayez un certain nombre de photocopies de vos documents officiels, toujours a portee de main. Ne JAMAIS donner un original, car vous risquez fort de ne pas le revoir...

Une fois que vous aurez decide ou vous irez, essayer de vous lier d'amitie avec des expats de confiance vivant dans le coin, et gardez precieusement leur numero de telephone portable. Dans bien des situations, leur avis vous evitera des deconvenues ou des mesaventures qui peuvent se reveler douloureuses ou ruineuses...

Ayez un certain nombre de photocopies de vos documents officiels, toujours a portee de main. Ne JAMAIS donner un original, car vous risquez fort de ne pas le revoir...

Je recommende d'avoir une copie des tous les documents importants, scanné, et sauvegarder sur une clef USB ;)

Ouai Aldo, mais bon... Quand un bourrin borne veut te confisquer ton permis de conduire (ce qui est interdit SAUF si tu as commis trois infractions majeures...), tu fais quoi ? tuy lui passes ta cle USB ?  :lol:

Oui bon d'accord, si tu veux Patrick  :cool:
Je pense surtout aux scannages des passeports, cartes AVS, livret famille, etc..
:)

Ca oui...

Au fait, important de verifier que votre assurance est reconnue aux Philippines, et quels etablissements acceptent votre assurance.

Ensuite, avoir tous les moyens de contacts RAPIDES pour les contacter. Car si vous avez une galere, les hopitaux ici, ne bougeront pas un cil avant d'avoir recu la lettre de garantie de votre assurance. De plus, si vous en avez la possibilite, achetez vos billets d'avions avec votre carte de credit. MasterCard et Visa incluent d'office une assurance valable trois mois. Ca peut se reveler sacrement utile dans certains cas ;-) Et c'est valable meme pour les vols domestiques ici !

Si vous cherchez de l'authentique,n'allez pas sûr Siargao,j'y suis actuellement et franchement déçu,Général Luna c est comme un petit Boracay ,sale,touristique,nous sommes dans le Nord c'est mieux mais franchement a part pour les surfers Y a pas grand chose a voir,
encore une fois c'est un avis subjectif......

Le problème, c'est que où que vous alliez, en dehors des grandes villes et des lieux où il y a quelque chose de spectaculaire à voir, il n'y aura jamais grand chose à faire nulle part, à part humer l'air du temps, apprécier un coucher de soleil, faire la sieste lors des interminables journées pluvieuses, rencontrer les gens, assister à un combat de coqs, goûter les spécialités culinaires du lieu, participer à une fiesta de quartier avec élection endiablée de Miss âgées de 13 ans (au grand dam des féministes occidentales!), et vous adonner à une activité que vous aimez en rapport avec le bord de mer (snorkeling, surf, pêche, plongée bouteilles, location de bankha pour visiter les petites îles secrètes...
En général, partout aux Philippines, il ne faut pas s'attendre à un "background" culturel de haut niveau et se contenter de ce que la population et la nature offrent. Et c'est déjà beaucoup.

Je ne partage pas ton point de vue Makai. Il me semble que ton plaisir de vivre en ville obscurcit ton analyse sur la province. Tu me fais penser à mes copains parisiens qui ne comprenaient pas pourquoi j'aimais vivre dans le Sud-Ouest (et qui ne comprennent toujours pas que je sois parti naviguer et jamais revenu).
La Province n'est pas aussi basique. Il est vrai que les endroits "100% nature" demandent une profonde volonté d'intégration dans un univers fort différent de celui qui a bercé notre enfance. A l'opposé, de nombreux sites ne demandent pas de totalement renoncer à notre culture mais uniquement de s'adapter à un style de vie plus simple, moins speedé et plus orienté vers les plaisirs à partager avec sa famille. Ses enfants qui se plaisent à raconter leurs découvertes remplacent, à mon avis, une soirée au cinéma ou une écoute passionnée de France Culture.

Je donne juste mon avis sûr Siargao,après pour snorkeling ou plongée y a d'autres iles,Tout dépends effectivement de ce que l on cherche,pour ma part j imagine difficilement 1 ans ici,alors que sûr d autres îles pourquoi pas......

Makai :

[...] En général, partout aux Philippines, il ne faut pas s'attendre à un "background" culturel de haut niveau et se contenter de ce que la population et la nature offrent. Et c'est déjà beaucoup.

DidierdesPhilippines :

[...]La Province n'est pas aussi basique. Il est vrai que les endroits "100% nature" demandent une profonde volonté d'intégration dans un univers fort différent de celui qui a bercé notre enfance. A l'opposé, de nombreux sites ne demandent pas de totalement renoncer à notre culture mais uniquement de s'adapter à un style de vie plus simple, moins speedé et plus orienté vers les plaisirs à partager avec sa famille.

Vous n'êtes pas tellement en désaccord...  :)

1) Sur le plan culturel (au sens de civilisation), les Philippines ont une histoire pré-hispanique diffuse et complexe, puis 3 siècles de colonisation hispanique et un siècle d'acculturation américaine... Il n'y a aucune identité culturelle nationale philippine (le sentiment d'unité nationale est une construction politique du XXème siècle) mais des identités culturelles locales selon les îles, les populations et les langues ou dialectes locaux. Et il faut effectivement une empathie pour ce peuple pour y découvrir ses cultures car le folklore y est beaucoup plus dilué que dans les autres pays d'Asie (et ce ne sont pas les émissions TV ou le karaoké !).

2) Sur le plan écologique, les Philippines sont hélas un désastre de la mondialisation. Couvertes de forêts à 85% à la fin du XIXème siècle, les terres ne le sont plus qu'à 15% un siècle plus tard, et les dégâts de la pollution et de l'exploitation mercantile finissent d'achever progressivement le pays. Il faut se dépêcher de profiter de ce qui reste à découvrir de beau dans ce pays car les prochaines générations n'en conserveront que des images électroniques de fond d'écran sur leur dernier iPhone 28XS...

En réponse à notre ami Didier, je dirais que ayant vécu toute ma vie dans des endroits ruraux, entre autres quand je suis à Tahiti, j'apprécie effectivement, quand je suis aux Philippines, d'être à Manille, de vivre dans une capitale, une vraie ville qui bouge et où on ne se sent jamais seul, où on ne s'ennuie jamais.
Sinon, mon expérience de la campagne tropicale m'a appris à apprécier ce que la nature m'offre comme spectacles et bonheurs simples et ce que les populations locales ont à partager en gentillesse, joie de vivre et curiosité, que ce soit dans mes îles du Pacifique où dans les endroits tranquilles de la "province" aux Philippines

Makai, mon expérience a été à l'inverse de la tienne. De 25 à 50 ans j'étais un parisien heureux de participer à la vie trépidante de la capitale. Un repos de 6 mois, ordonné par mon médecin, m'a amené à me retirer dans ma maison du Sud Ouest. Là j'ai découvert un autre rythme, d'autres valeurs, d'autres sources d'émerveillement.
Je crois que nous sommes ainsi. Nous apprécions d'autant plus ce qui ne nous était pas disponible à une époque de notre vie. Moi, homme social et mondain, je suis devenu un quasi ermite par passion du calme et des plaisirs simples. Toi, homme des Provinces, tu te sens revivre au milieu de l'animation de Manille. L'important c'est, avant tout, d'être en harmonie dans l'endroit où nous vivons

Je partage l'avis de Didier,

Il y a des personnes qui se plaise en ville et d'autre en campagne, de même en montagne, ou à la mer :)

De retour après deux semaines de silence :)

Merci à Patrick et Aldomariano pour les conseils logistiques et à vous quatre pour vos considérations d'ordre plus existentiel.
Effectivement, si nous pourrions envisager sans problème de nous tourner vers la contemplation, la méditation et la randonnée aquatique pendant une petite année, nous craignions encore un peu l'absence d'objectifs ou de "découvertes intellectuelles" pour nos deux enfants, qui pour l'instant, ne flashent uniquement que sur les photos de plages paradisiaques et de villa avec piscine...
Toute est une question de philosophie de vie et vos arguments nous touchent, les uns comme les autres. Finalement, nos discussions se recentrent sur ce que nous attendons d'une parenthèse comme celle-ci pour nous et notre progéniture (comment se réadapter à une 4eme morose dans un collège terne après 1 an de déconnexion totale?)
En fait on a un peu le cul entre deux chaises, mais on aime bien se remettre en question.

J'ajoute que nous essayons de préparer au mieux ce projet, mais que celui-ci risque sans d'être repoussé  : pour l'instant nous ne sommes pas sûr d'obtenir nos disponibilités pour l'an prochain...


Eric et Caroline.

Bonjour à toutes et à tous,

Un petit message pour annoncer à tous ceux qui nous ont lus, conseillés et  inspirés que malheureusement ma disponibilité n'a pas été accepté et que du coup notre projet de venir aux Philippines est repoussé...
Merci encore d'avoir partagé un peu de ce rêve avec nous, le rude hiver jurassien nous aura paru moins long !

Bon vent à tous  :)

Eric et Caroline

Bonjour Eric et Caroline,

Merci de nous faire un retour avec quelques éxplications.

Désolé que vos projets d'avenir ne se réalisent pas comme vous l'auriez souhaitez.
J'espère que ce n'est que partie remise  :top:

Tout de bon pour la suite  :one

Aldo
Animateur Forum Philippines

Nouvelle discussion