Levothyrox

Bonsoir,

On a parlé de palu mais aussi de la peste qui sévit à Madagascar en ce moment.

Il serait également intéressant de parler de cette histoire de Lévothyrox du laboratoire Merck, un traitement hormonal pour ceux qui font de l'hyper thyroïdie.
Une histoire qui fait un scandale en France actuellement, et qui pourrait concerner certains d'entre nous à Madagascar, dont moi-même.

J'ai fait ma réserve de Lévothyrox avant de venir en mission à Madà. Quand j'ai appris via les médias, il y a quelques semaines que des effets secondaires graves sont constatés suite à la prise des comprimés de Lévothyrox dont la composition a changé depuis mars 2017, ce dont j'ignorais complètement.

Heureusement pour moi que j'ai fait ma réserve de Lévothyrox (qui va s'épuiser tôt ou tard!) avant mars 2017 donc j'avais encore l'ancienne formule.
Je suis soulagée de ne pas avoir vécu les mauvaises expériences de ceux qui ont malheureusement testé la nouvelle formule, oui mais pour combien de temps?
Car après le retour de l'ancienne formule sur le marché ce 4 octobre, la France est déjà en rupture de stock!!!

Il est intéressant de savoir que certaines pharmacies à Madagascar ont encore en stock l'ancienne formule. Il faut savoir la reconnaître par un dessin de papillon rose sur la boîte.
La nouvelle formule porte un papillon violet sur le nouveau package.

Je suis outrée qu'on puisse se permettre de changer la formule d'un médicament qui porte atteinte à la santé de plusieurs milliers de personnes, avec des conséquences aussi graves, chute de cheveux, perte de mémoire et que sais-je encore. De quel droit? Et en quel nom?

Où allons-nous?  :(  :sick

Annie

Bonjour Annie,
Eh bien nous allons droit dans le mur pourrions-nous dire.
Cependant même les grands laboratoires de pharmacie ne sont pas exempt d'erreurs ou alors ce sont les spécialiste en médecine qui ne se sont pas assez penché sur les cas particuliers car souvent il y a des médecins qui expédient leurs patient avec une simple ordonance sans vraiment connaitre le patient et savoir ce qu'il est en capacité d'ingurgiter ou non.
Il faut savoir que chaque médicament est composé de substances chimiques qui parfois possèdent leur dose de toxicité. Nos organismes n'étant pas les mêmes, il est possible parfois de se faire plus de mal que de bien avec les médicaments.
Ainsi parfois il vaut mieux manger des pommes saines et des légumes sains que d'ingurgiter force de vitamines et de minéraux et que sais-je en poudre de perlimpinpin ou en belles pillules de toutes les couleurs.
Pour ma part, je reste le plus loin possible de mon armoire à pharmacie qui pourtant est bien garnie car il ne faut pas non plus dire: "fontaine je ne boirai pas de ton eau".

Pour ne pas sortir du cadre des médicaments, voici ce que j'ai trouvé ce matin dans ma boîte mail:
https://www.santenatureinnovation.com/r … dicaments/

Ainsi parfois il vaut mieux manger des pommes saines et des légumes sains que d'ingurgiter force de vitamines et de minéraux et que sais-je en poudre de perlimpinpin ou en belles pillules de toutes les couleurs.
Pour ma part, je reste le plus loin possible de mon armoire à pharmacie qui pourtant est bien garnie car il ne faut pas non plus dire: "fontaine je ne boirai pas de ton eau".


Madagaston,

J'ai expérimenté y a pas longtemps, les produits homéopharma pour me soigner et qui comme on le sait sont à base de plantes. Ils sont efficaces et me rassurent car ne contiennent pas de produits chimiques.
Combinés avec la consommation de fruits et légumes sains, on ne peut que mieux se porter.
Mais comme vous dites, il y a des moments où on est obligé de se rabattre sur les médicaments proprement dits, si on ne peut pas faire autrement.
Tel est l'exemple du levothyrox. Malheureusement, on est à la merci du bon vouloir des labos et médecins. On subit les conséquences, c'est la panique et le désarroi total..
Quel monde!

Bonjour à tous,
Ne soyons pas trop naifs,si les laboratoires ont modifiés la formule du levothyrox,c'est probablement dans leur propres intérêts ;notamment financiers.On peut être aussi outrés quand on apprend que la recherche sur le cancer des enfants est moins avancées que celle relative aux adultes;là aussi pour des questions de rentabilité.

Annie_D :

J'ai expérimenté y a pas longtemps, les produits homéopharma pour me soigner et qui comme on le sait sont à base de plantes. Ils sont efficaces et me rassurent car ne contiennent pas de produits chimiques.
Combinés avec la consommation de fruits et légumes sains, on ne peut que mieux se porter.
Mais comme vous dites, il y a des moments où on est obligé de se rabattre sur les médicaments proprement dits, si on ne peut pas faire autrement.
Tel est l'exemple du levothyrox. Malheureusement, on est à la merci du bon vouloir des labos et médecins. On subit les conséquences, c'est la panique et le désarroi total..
Quel monde!

Ne cède pas à la panique Annie...
Je prends moi aussi du lévothyrox depuis 35 ans, 225 mg par jour pour une thyroïdite d'Ashimoto...
Déjà, le lévothyrox n'est pas un médicament, mais une hormone thyroïdienne de substitution car la thyroïde ne la fabrique plus...
Le changement de formule est en fait surtout un changement d'excipient car le lactose provoquait des allergies chez certains patients...  et un nouveau stabilisateur...
Il faudra un certain temps pour se stabiliser.. pour certains... et l'équilibre est très fragile... c'est pourquoi certains voient réapparaître des symptômes anciens...

Je te mets un petit lien... que j'ai trouvé intéressant
Perso, je ne suis pas inquiète... pour l'instant j'ai l'ancienne formule mais j'arriverai à me réadapter...
Le gros soucis dans l'histoire, c'est l'absence d'information aux patients... et le fait que chaque patient réagit différemment à toute modification de prise face à cette hormone...

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art … 55770.html

Espérant t'avoir rassurée ...
Lys

Dernières infos sur ce sujet (11/10/2017):
http://www.lemonde.fr/sante/article/201 … 51302.html

Les effets indésirables du Levothyrox ne sont pas dus à la nouvelle formule, selon l’ANSM

L’Agence nationale de sécurité du médicament, qui s’appuie sur une enquête publiée mercredi, évoque « un déséquilibre thyroïdien » causé par le changement de traitement.

Le rapport était extrêmement attendu. L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), a indiqué, mercredi 11 octobre, que 14 633 signalements d’effets indésirables liés à la nouvelle formule du Levothyrox – médicament destiné à soigner l’hypothyroïdie ou après une opération de cancer de la thyroïde – ont été déclarés, dans les premiers résultats de l’enquête de pharmacovigilance publiés sur son site.

Mais au-delà des chiffres, l’organisme exonère la nouvelle formule – incriminée par les patients – du médicament. « Aucun effet indésirable d’un type nouveau, qui serait spécifique de la seule nouvelle formule, n’a été retrouvé », révèle le rapport ; ces effets témoignent « d’un déséquilibre thyroïdien en lien avec le changement de traitement ». De plus, ces symptômes anormaux les plus fréquemment rapportés (fatigue, maux de tête, insomnies, vertiges, douleurs articulaires et musculaires et chute de cheveux) étaient « déjà connus avec l’ancienne formule du Levothyrox », précise l’ANSM. Qui est donc formelle : selon les analyses, ni la nouvelle formule ni les excipients ne sont en cause.

Chiffre « inédit »
Certes, les 14 633 signalements reçus par les Centres régionaux de pharmacovigilance ne représentent que 0,6 % des 2,6 millions de patients traités par Levothyrox nouvelle formule. Mais ce chiffre n’en demeure pas moins « inédit ». En effet, ces centres ont été débordés. A ce jour, le rapport n’a analysé que les déclarations des cas les plus graves, c’est-à-dire « avec des conséquences sur la vie familiale, professionnelle ou sociale », et/ou les plus documentés, soit 5 062 cas, ce qui représente 25 151 effets indésirables (une même personne pouvant déclarer plusieurs complications). Sur ces cas, quatre sont des décès, mais le « lien avec le Levothyrox n’est pas établi », précise le rapport de l’ANSM.

Le nombre de ces symptômes gênants est sans doute bien plus élevé. D’abord parce que 4 478 personnes (totalisant 15 153 effets indésirables) ont également déclaré des effets directement au laboratoire Merck depuis fin mars, précise le rapport. Et aussi parce que les patients qui rapportent des symptômes gênants, liés selon eux à la nouvelle formule, n’ont pas tous effectué de déclarations.

Retour de l’ancienne formule en pharmacie
Face à la colère de patients, la ministre de la santé, Agnès Buzyn, avait annoncé le retour de l’ancienne formule, sous le nom d’Euthyrox. Ce médicament est en vente depuis le 2 octobre mais pour une durée et dans des quantités limitées. Elle avait en outre conseillé aux patients qui n’ont pas de problème avec la nouvelle formule de ne pas changer de traitement, et dans tous les cas de ne pas l’arrêter.

Pour élargir l’offre et mettre fin au monopole de Merck, Mme Buzyn avait demandé que des alternatives soient disponibles pour les patients qui ne supportent pas le nouveau Levothyrox. Sanofi a annoncé mercredi que le L-Thyroxin Henning, qu’il produit, devrait être disponible progressivement à partir du 16 octobre.

Ce rapport apaisera-t-il les inquiétudes ? Pas sûr. De nouvelles plaintes de patients mécontents de la nouvelle formule du Levothyrox pourraient être déposées.

Bonjour,

Je reviens sur ce sujet. Comme je suis à Paris en ce moment, j'en profite pour faire un checkup au niveau santé. Surtout au sujet de mon traitement de levothyrox avec ses effets indésirables incontournables.

Je me suis rapprochée d'un endocrinologue à Paris, qui m'a prescrit une nouvelle formulation en excipients du levothyrox qui est apparue sur le marché vers la fin de l'année 2018.

L-Thyroxin Henning soulage des effets indésirables de ce traitement avec une posologie différente. Ce type de levothyrox n'est pas encore arrivé à Mada.

Je ne sais pas si on en trouve dans les pharmacies à la Réunion, je vais me renseigner d'ailleurs.

J'espère que cette info rendra service à certains :)

Bonne journée.
Annie

Moi je suis sous lévothyrox depuis depuis 30 ans, 200 par jour...
Je n'ai jamais eu d'effets indésirables, ni avec 'ancien ni le nouveau...
Je dois être une bonne nature !

Lys de Nosy Bé :

Moi je suis sous lévothyrox depuis depuis 30 ans, 200 par jour...
Je n'ai jamais eu d'effets indésirables, ni avec 'ancien ni le nouveau...
Je dois être une bonne nature !

Oui d'une nature costaud  :top:
Par contre je suis d'une nature chochotte comme disait mon ami.
Bon ça s'arrange, c'est l'essentiel.
:cool:

Nouvelle discussion