Acheter un appartement à HCMC district 3 ou district Phu Nuan

Vous pouvez partager votre projet de fonder une société avec Delafon en MP, il vous sera d'une grande aide je pense. En tant que Viêt-Khieu, bien des portes sont ouvertes au Viêt-Nam.

Philippe Chaligne :

Vous pouvez partager votre projet de fonder une société avec Delafon en MP, il vous sera d'une grande aide je pense. En tant que Viêt-Khieu, bien des portes sont ouvertes au Viêt-Nam.

OK OK OK

Bonjour à tous,

J'envisage de m'installer à Ho Chi Minh dans les années à venir.
J'aimerai acheter mais je ne suis pas encore décidé.

En avril j'ai loué un appartement dans la District 4 (le long de la rivière -  Bến Vân Đồn). L'immeuble était pas mal du tout et beaucoup d'appartement étaient encore vides.
Connaissez-vous ce quartier ? Que pensez-vous de ce secteur ?

Le quartier semble être "aux mains" de Nova Land. Ils y ont construit la plus part des immeubles.  Avez-vous des retours sur ce promoteur ?
Par avance merci de vos conseils.
Cdlt.
JM

C'est le "mafia district" d'après expat.com : https://www.expat.com/en/guide/asia/vie … -city.html

Bonjour,
J'ai habité pendant 5 ans dans le district 4 et j'ai adoré ce quartier qui est un des plus typiquement vietnamien. On y trouve tout ce qu'on veut et il est très facile et rapide de se déplacer vers les autres districts.
La réputation de "Mafia district" est ancienne et ce quartier s'embourgeoise terriblement ces dernières annees car il est agréable à vivre et les prix de l'immobilier sont très abordables même s'ils ont tendance à grimper très vite.
La rue Ben Van Don en bordure de rivière est destinée à devenir la nouvelle rue résidentielle de Sài Gòn avec plein de nouveaux immeubles qui sont construits ou qui vont se construire par Nova Land , bien sûr, mais aussi, d'autres sociétés comme Hoa Binh, Cotecons...

rickvn :

C'est le "mafia district" d'après expat.com : https://www.expat.com/en/guide/asia/vie … -city.html

C'est vrais que c'était le quartier des mafieux il y a une dizaine d'années. Mais aujourd'hui il n'y a vraiment plus rien à craindre (je le traverse 2 fois par jour et jamais eu un pb). C'est même un district très agréable où l'on trouve un grand choix de restaurations à des prix très abordables. Il y a aussi quelques marchés très sympas où l'on trouve de tout.

"Agréable à vivre" pour qui aime le bruit et la pollution, et les embouteillages, traversé par des tonnes de camions aussi, c'est un district surpeuplé, certes bien placé mais pour moi complètement invivable.

Ahah, si on cherche la solitude il ne faut pas chercher un logement à hcm cher ami. Pour ce qui est des camions, il n'y en a pas tant que ça je trouve. Je suis sur Nha Be et là oui, des camions il en passe  :)

Rickvn, vous ne devez pas bien connaître ce quartier car seule la rue Nguyễn Tat Thanh, qui longe le port, est encombrée de camions. Le reste du quartier regorge d'endroits et de petites placettes très calmes où il est agréable de vivre.
Pour vous donner une idée, je dormais les fenêtres ouvertes.
Ce n'est pas pour rien que certains artistes sont venus s'y intaller.
Le bruit, les camions, il y a plein de rues et de quartiers qui sont bien moins lotis dans Sài Gòn.

En cliquant sur le lien proposé par rickvn, il est possible de constater que
- le lien a été publié il y a 7 ans !
- il indiquait que le district 4 était surnommé "mafia district" et que cela semblait désormais du passé
- le quartier change
- il pouvait avoir du potentiel

Bref comme souvent en citant un extrait on dénature le sens de l'article.

@ Doph, je confirme. Les choses changent très vite au Vietnam. Le gars a fait des années à SGN dans différents quartiers, donc les données sont globales et non actualisées Son 1er quartier remonte à au moins 10 ans. Chaque fois que je reviens à SGN y'a plein de trucs différents. Ma piaule se trouvant à Binh Quoi, pourvu qu'ils ne fassent pas de pont. Le bac va très, bien. Dès qu'on file vers Binh Quoi2 c'est tranquille sauf le week-end. Enfin pour l'instant.

Oui, les choses changent très vite à Sài Gòn. On ne fréquente pas un quartier pendant 1 an ou 2 , voire quelques mois, et on ne le reconnaît plus.
La rue Ben Van Don n'avait que des maison et aujourd'hui ils ont construit de grands ensembles à 8000 usd le m2 et même plus. Et toute l'avenue va être sacrifiée pour ces grands immeubles en bordure de la rivière.
Quartier de la mafia, il y a une trentaine d'années, ce n'est plus qu'une légende. Nous avons toujours dormi les fenêtres ouvertes (sans barreaux) et quitté le maison, fenêtres ouvertes aussi, en journée pour aller nous promener et nous n'avons jamais eu de soucis.

Acheter dans une ville qui sera sous les eaux d'ici 50 ans, on peut douter de la pertinence d'un tel choix.

Sources : https://www.populationdata.net/cartes/h … ntee-eaux/

Entièrement d'accord avec rickvn. Anecdote avant de faire le canal qui enjambe aujourd'hui le quartier de binh Quoi. la famille de mon amie devait régulièrement écoper. Aujourd'hui même c'est limite partout dans le delta, vu sa surface ça fera bien des gens déplacés. Mais d'ici là je ne sentirai même pas que j'ai les pieds mouillés.

rickvn :

Acheter dans une ville qui sera sous les eaux d'ici 50 ans, on peut douter de la pertinence d'un tel choix.

Sources : https://www.populationdata.net/cartes/h … ntee-eaux/

Alors, cela veut dire, que la population va se réfugier plus au nord.
Voit-on (ou sent-on) déja des frémissements du mouvements? Merci

https://lecourrier.vn/montee-des-eaux-l … 12529.html

Oui, le delta du Mékong a perdu près de 30% des terres cultivables à cause de la salinisation du sol par la montée du niveau de la mer et, apparemment, environ 1 million de personnes ont quitté le delta.

Bonjour,
Merci pour toutes vos réponses. Je vois que les avis ne sont pas unanimes sur D4. De ce que j'ai pu voir il n'y avait pas trop de circulation sur Bến Vân Đồn. Il y a certes beaucoup de bruit et de poussière actuellement à cause des travaux, mais je pense que cela va cesser.
Mon intérêt pour ce District réside dans sa proximité avec D1. Je ne suis pas un gros marcheur (problème au genou) mais j'ai pu aller sans difficulté à pied dans le centre ville, à Ben Thanh Market ou encore sur Nguyễn Huệ...
Après je ne sais pas si les autres quartiers sont aussi animés. Je ne voudrais pas me retrouver dans un banlieue dortoir ou sur un îlot pour expats avec des pizzerias et des Starbucks. Je n'ai rien contre les expats, ni contre les pizzas, mais je veux vivre en Asie.

De toute façon si j'ai bien suivi ce fil de discussion ne sert à rien puisse que Ho Chi Minh sera submergée dans 70 ans....
C'est bien ça ?
Bangkok c'est la même histoire !
Et pourtant les investisseurs se précipitent dans ces deux villes.
Alors que faut-il faire ?

Jasi2006 :

Et pourtant les investisseurs se précipitent dans ces deux villes.

C'est de l'investissement à court terme, en 5 ans ils ont amorti l'achat voire fait une plus-value.

Jasi2006 :

De toute façon si j'ai bien suivi ce fil de discussion ne sert à rien puisse que Ho Chi Minh sera submergée dans 70 ans....
C'est bien ça ?
Bangkok c'est la même histoire !
Et pourtant les investisseurs se précipitent dans ces deux villes.
Alors que faut-il faire ?

Aller ailleurs. :)

Jasi2006 :

Je ne voudrais pas me retrouver dans un banlieue dortoir ou sur un îlot pour expats avec des pizzerias et des Starbucks. Je n'ai rien contre les expats, ni contre les pizzas, mais je veux vivre en Asie.

Jasi2006,

Tu as fait un choix selon des critères. Je pense que le quartier choisi répondra à tes attentes même s'il change et changera.

J'avais les mêmes auquel j'ajouterais que je ne voulais pas d'un ensemble de plusieurs immeubles, une sorte de ghetto. J'ai choisi dans le quartier de l'aéroport, 3 immeubles, tous avec accès direct à la rue, commerces traditionnels autour, pour l'instant, pas de vis-à-vis et vue dégagée sur un parc...

Voyant l'évolution du D4, où j'ai de la famille 100% vietnamienne, j'aurais pu choisir ce quartier mais l'opportunité d'achat était ailleurs  ;) .

La Californie est sur une faille, la méditerranée est coincée entre la plaque africaine et européenne, le climat change probablement à cause de l'homme même s'il a toujours changé,... Beaucoup de choses pourraient encore bouleverser notre environnement mais pas nécessairement à l'échelle d'une vie humaine... Il vaut mieux aller de l'avant sans se préoccuper des personnes qui voient toujours le verre à moitié vide avec ce genre d'état d'esprit on n'avance pas, on ne réalise rien, on ne prend aucune décision et quoi qu'il en soit, une fois la décision prise, l'assumer et la vivre.

Bien à toi.

Philippe

Que faut il faire ? Mdr. Dans 70 ans à moins d un miracle vous ne serez plus là, tout comme la plupart d entre nous. Ensuite les choses changent inexorablement. Nous aussi. J étais jeune et beau, maintenant je ne suis plus que beau. Perso, je loue jusqu’a ce que j aie la conviction d être sur de l endroit où je veux résider longtemps. Cela ne nous met toutefois pas à l abri d un voisin chiant ou d autres inconvénients.
Une ville reste une ville. Si vous aimez pas la où il y a les grandes marques, il reste les villages.

A la décharge de Jasi, il est vrai que lorsque je voyage je recherche l'authenticité. A binh Quoi c'est la première fois cette année que j'ai croisé deux européens hors des traditionnels Binq Quoi 1 et 2. Par contre à Mui Ne, excepté les commerçants, faut presque chercher les vietnamiens. A HCMC il suffit de tourner 2 ou 3 rues et vous n'en voyez pratiquement plus. Je ne vous dis pas en dehors de HCMC. Sortez des sentiers battus (et rebattus), ça changera radicalement. Laissez-vous porter. Anecdote : à 15 min. du centre d'Abidjan en Côte-d'Ivoire, invité par un collègue, son fils de 4 ans est parti en hurlant, 1ère fois qu'il voyait un blanc. Le soir la fête dans le quartier, j'en ai pas vu un seul. Faut dire que le coin ne figurait pas dans les guides touristiques. Style quartier pas intéressant. Mais pas intéressant pour qui ? Idem à Blokosso, réputé quartier dangereux (toujours Abidjan), une des plus belle vue sur le quartier des affaires et fête avec des artistes locaux, j'y suis retourné à plusieurs reprises sans problème.

Bonjour, je travaille dans une agence immobilière, et je déconseille toujours aux étrangers d'acheter au Vietnam.  Trop de contraintes, la location est pour moi la meilleure solution, au détriment de mes commissions :rolleyes:

Je ne suis pas de votre avis.

Je viens de vendre mon appartement a un etranger via cbre, nous avions ete chez le notaire acheteur et moi meme, tout est signe...
L'appartement est vendu l'acheteur peut en joiur environ 50 ans...

Si vous passez par une agence internationale, il n y a aucun problemr CBRE, SAVILLS, COLLIERS.
j'avais passe par CBRE pour vendre mon apaprtement et CBRE m'ont introduit un client, le contrat de vente a ete redige par CBRE tout a ete fait selon la loi sous le controle de CBRE.

chalambert :

Bonjour, je travaille dans une agence immobilière, et je déconseille toujours aux étrangers d'acheter au Vietnam.  Trop de contraintes, la location est pour moi la meilleure solution, au détriment de mes commissions :rolleyes:

Bonjour,
Je suis du même avis que vous Chalambert  :cheers:

Limdm :

L'appartement est vendu l'acheteur peut en joiur environ 50 ans...

Et si cet étranger ne vit pas encore 50 ans, ses enfants (étrangers donc) en hériteront-ils ?
Eh non, ça ira à l'état vietnamien... et on appelle ça "propriété"... foutaises !!!

3300 € le m2 ??? 1300 à 2500 la moyenne à saigon. Avec un budget de 300000 k€ ça paye 2 appartement "haut de gamme".

Bonjour,

18 mois environ depuis le démarrage de ce post...

Situation globale pin book à Thu Thiem, district 2 Saigon : Aucun propriétaire à Thu Thiem n' a obtenu son "pin book" à ce jour. A New City, je suis là depuis presque une année...
Le responsable des ventes à New City me déclare que c'est à cause du gouvernement et qu'il y en a encore pour au moins 2 ans...

Qu'en pensez vous ?

Salut Michel,

j'en pense qu'on (les agents immobilier vietnamien) attire les acheteurs par des mensonges en sachant pertinemment que presque toutes les promesses ne seront pas tenues.Comme in n'y a pas d'associations de consommateurs dans ce pays, tu me l'a dis toi même de visu, les propriétaires des immeubles s'associent pour faire pression sur le gestionnaire via un avocat ou en bloquant le paiement des charges par exemple. Point de particularité, c'est la même croix et la même bannière que l'on soit vietnamien ou étranger.

Philippe Chaligne :

Salut Michel,

j'en pense qu'on (les agents immobilier vietnamien) attire les acheteurs par des mensonges en sachant pertinemment que presque toutes les promesses ne seront pas tenues.Comme in n'y a pas d'associations de consommateurs dans ce pays, tu me l'a dis toi même de visu, les propriétaires des immeubles s'associent pour faire pression sur le gestionnaire via un avocat ou en bloquant le paiement des charges par exemple. Point de particularité, c'est la même croix et la même bannière que l'on soit vietnamien ou étranger.

Ouaip !
J'ai choisi un conseiller immobilier non vietnamien.
J'ai decouvert a New City un groupe de proprietaires mecontents qui ne payent plus les frais mensuels de gestion et a Ascent/Thao Dien un groupe de proprietaires qui ont reussi a creer un processus pour obliger le developpeur a ammener les pouvoirs publics (le cadastre local je crois) a "accelerer le processus Pin Book"...
A suivre...
Je continue de prendre conseil a droite et a gauche...

Tu tiens le bon bout Michel. Fais gaffe aux escrocs aux cheveux longs.

Bonjour à tous,
pink book, c'est un vrai piège pour celui qui achète.
Pourquoi l'état, la commune, le district ne délivre pas ce fameux livret rose!
Il s'y cache des problèmes que malheureusement parfois les acheteurs ne peuvent pas savoir!
les raisons:
Construction non conforme (tricheries au niveaux des cotes au sol.

Non respect de la hauteur imposée (actuellement un hôtel sur NHATRANG , les travaux sont stoppés net, le proprio à seulement triché de 3 étages) celui ci se croyait protégé par un GROS, sauf que ce dernier a été muté, donc à démolir car à présent l'affaire est au grand jour.

Le promoteur n'a pas soldé les taxes de la construction, et là c'est la merde car il a livré les logements, et il disparaît, plusieurs immeubles se retrouvent dans ce cas.

LE PERDANT c'est l'acheteur car il ne sait comment s'en sortir pour obtenir ce livret.

Reste une option, bien vietnamienne qui consiste à vendre sous le prix du marché
pour des investisseurs qui eux louent le logement et prennent le temps d'attendre la solution un jour.

Car le seul moyen de revendre c'est de mentir à l'acheteur et lui annoncer que le livret
sera bientôt délivré;
Soit un acheteur peu regardant sur l'importance de ce livret, mais qui achète car c'est le coup de cœur ou aussi la disposition en rapport avec l'orientation favorable avec son signe astral.

Voici pourquoi , parfois on pense faire une affaire d'avoir trouver le bon produit, le bon prix, et le vendeur lui le bon pigeon.
Ce sont tous les risques de l'immobilier ici.
Il y en a bien d'autres mais trop long à écrire ici.
Je trempe dans le milieu des transactions, donc je vous apporte ce que je constate malheureusement au quotidien.
CDLT

Entièrement d'accord Patrick  :top: 
Malheureusement c'est bien trop souvent comme ça que ça se passe  :/

Et oui... la délivrance du liver rose passe par la prise des métrages du cadastre et c'est là que le comité pop du quartier va prendre ses mesures depuis la maison d'en face (qui a triché de un ou deux mètres il y a des années) et là paf! ta maison (alignée sur les autres) est 50cm trop en avant... il faut casser (et le type te dit que tu pourras ré-aligner après les nouvelles mesures).

Je croyais que le Pink book n'était délivré que lorsque l'immeuble avait été totalement commercialisé. L'absence de Pink book ne peut-elle donc pas être causée par le fait que de nombreux appartements restent encore sans acquéreurs ???

Laurent futur Nha Trang :

Je croyais que le Pink book n'était délivré que lorsque l'immeuble avait été totalement commercialisé. L'absence de Pink book ne peut-elle donc pas être causée par le fait que de nombreux appartements restent encore sans acquéreurs ???

Non, non

Laurent futur Nha Trang :

Je croyais que le Pink book n'était délivré que lorsque l'immeuble avait été totalement commercialisé

J'en doute... mais on n'est pas à un idiotie près au Viêt-Nam...

Juste une info pour les futurs acquéreurs de logements ici.
Pour être sûr 2 options.
1/ lors de la visite de l'immeuble, demandez à votre épouse Vietnamienne de se renseigner auprès des gens qui habitent sur place si il y a déjà des propriétaires qui ont le livret.

2/ ou bien, lors de la visite précisez aux vendeurs
Que vous achetez à la seule condition qu'il y ait
Livret rose dans l'immeuble.

Les vietnamiens connaisseurs, sont très exigeant sur ce point, car ils savent les inconvénients futurs de ce
Genre de logements, c'est tout un problème pour la revente.
Ce qui explique, qu'il y ait des tours entières non vendues ce jour.
Cdt.

pvinhxa :

J Les vietnamiens connaisseurs, sont très exigeant sur ce point, car ils savent les inconvénients futurs de ce Genre de logements, c'est tout un problème pour la revente.
Ce qui explique, qu'il y ait des tours entières non vendues ce jour.
Cdt.

Oui bon - mon Patrick  :D  (allusion à boire des bières avec Rodolphe, ça fait un bout temps qu'on en parle) -  oui et non, peut-être que aujourd'hui c'est le cas, mais il y  a des années de ça c'était un bout de papier (plans & Cie) que les gens s'échangeait et s'échangent plusieurs fois (par exemple les appartements payés 5.000$ après une expropriation finalement valorisés à... 15.0000-20.000$ en 6 mois)  et là paf! le gouvernement dit "pour moi, les ceums qui ont achetés ont tout faux, parce que le premier proprio (un communiste) qui a le papier rose, c"est le vrai proprio", c'était l"effet kiss-cool.

Nouvelle discussion