A savoir avant de s'expatrier en Bolivie

Bonjour à toutes et à tous,

S'expatrier, c'est parfois se lancer vers une part d'inconnu. Afin d'aider les autres expatriés, nous vous proposons de partager les informations essentielles pour bien se préparer à venir vivre en Bolivie.

Quelles sont les choses que vous auriez aimé savoir avant de venir en Bolivie ? Qu'il s'agisse d'éléments de la vie quotidienne (logement, transports, santé, banque, emploi, etc.) ou liés à la culture ou la vie sociale, racontez-nous les aspects du pays auxquels vous ne vous attendiez pas.

Combien de temps à l'avance recommanderiez-vous de préparer son expatriation ?

Comment avez-vous procédé pour ne rien oublier : checklist, sites à consulter, applications utiles, etc. ?

Quels sont vos conseils pour bien se préparer à une nouvelle vie en Bolivie ?

Merci,

Priscilla

La première chose dont il faut se méfier et remettre en cause, ce sont les "informations" fournies par les consulat et ambassade de France. Si on les écoutait, on ne caresserait plus jamais un chien de chasse, car il pourrait être chargé...  :)
Ensuite, faire de même avec la réputation colportée par l'occident d'une façon générale sur la Bolivie. A les écouter, le pays serait arriéré, sale, soumis au narcotrafic, violent, instable, coupe-gorge à ciel ouvert et autres gentillesses du même tonneau.
Il n'en n'est rien.

Une expatriation n'est que rarement dictée par un choix unique de destination, mais plus par une sélection de pays possibles. 

Comment avons-nous procédé ?

Nous étions au Québec et envisagions d'en partir. Nous nous sommes assis face à un globe terrestre et avons éliminé continents, puis pays sur la base de nos ressentis personnels plus ou moins subjectifs. C'est ainsi que focalisés sur l'Amérique du sud et imprégnés des bobards sur ce magnifique pays, nous avions éliminé d’emblée la Bolivie. Nous avions le choix entre Chili, Paraguay et Argentine. Un ami de Guyane nous visita et nous dit qu'un de ses collègues vivait en Bolivie et qu'il y était très bien. Ah bon ? Suivirent rapidement contact et prise de renseignements. Ceux-ci n'avaient rien à voir avec ce que nous avions entendu précédemment. C'est ainsi que notre choix se porta sur la Bolivie.

Évidemment, c'est avant tout la situation personnelle de chacun, ses aspirations et affinités qu'il faudra mettre en regard des possibilités du pays choisi. Nous sommes retraités et il est possible qu'un autre statut ait débouché sur le choix d'une autre destination. Chacun est libre et dispose de tous les moyens nécessaires à l'obtention de bonnes informations. Les réseaux sociaux, Internet sont là pour ça. Les gens sympas et aptes à donner des informations fiables ne manquent pas, ce qui n'empêche pas de procéder à des recoupements.

Il y a toujours une part d'imprévus, mais la collecte d'informations et leur recoupement permet d'en réduire l'importance. Mais la vie n'est-elle pas avant tout une aventure ?

Combien de temps avant le départ ? Réponse de M. de La Palisse : le temps nécessaire à la collecte d'informations, leur recoupement et leur intégration dans un plan réfléchi d'expatriation. Éviter les coups de tête basés sur un concept personnel la plupart du temps erroné et les visions de carte postale... Un voyage de reconnaissance et prise de température sera toujours conseillé, de préférence en pire période climatique. Si nous l'avions fait à la Toussaint ou en janvier au Québec au lieu de juillet nous n'aurions peut-être pas commis la très lourde erreur d'y partir !  :dumbom:

Nouvelle discussion