Augmentation des prix

Un petit sujet pour savoir si vous avez remarqué de par chez vous cette augmentation incroyable des prix de l'alimentaire ces derniers temps...
Comme je le disais, le kapok de riz a carrément doublé en deux mois, passant à 600 ariary, voire 800... mais je ne sais pas si cela est limité à Diégo à cause de l'état de la route (un pont est encore entrain de se casser la gueule sur la route)...
Je me demandais jusqu'à où et quand la population tiendra le choc... et les conséquences...
Merci de votre participation

Augmentation à Morondava de 550 à 650-700

Personnellement j'ai une petite préférence pour la riz thaï  :P

Mais pour mes oiseaux (perroquets, inséparables, foudis, martins tristes), j'achète le riz le moins cher. Je ne connais pas le prix du kapok, mais le prix au kilo était de 1300 ar le kilo en fin d'année dernière, et il est passé à 1500 ar le kilo dernièrement (pour le riz le moins cher, pour le plus cher 1700 ar le kilo, il me semble).

Bonjour Lys, heureuse de savoir que Diego & ses habitants n'ont pas eu à trop souffrir du passage d'Enawo...  :)

Ici à Tanà, ç'a été la même tendance : la hausse était antérieure au cyclone, pour cause de sécheresse qui a malmené les plantations... Et depuis que la pluie a refait son apparition avec plus ou moins d'abondance, les prix ont quelque peu diminué... Nous sommes actuellement entre 450 et 600 le kapoaka... soit entre 1600 et 2000 Ar le kilo, selon la qualité.

Mais Diego a de tout temps été une ville 'chère', c'est sa particularité... Et c'est là un des points négatifs qui m'ont marquée lors de mon séjour de quelques années dans cette ville et cette région : moi qui suis une gourmande de légumes, j'en étais littéralement pour mes frais... :(  :(  Devoir payer un kg de tomates à 1600 ou 2000 Ar à la fin des années 90, alors que c'est maintenant que ce prix est appliqué à Tanà, presque 20a après...  :huh:
Je crois que l'explication en est une certaine paresse (ou un certain mépris ?) des locaux à s'adonner à l'agriculture... Pourtant, vous le confirmerez je pense, les terres sont de bonne qualité, surtout du côté de Joffreville. Et donc, il faut faire venir les denrées d'ailleurs, principalement de la région du Boina. Voire carrément par avion, pour ce qui est des produits transformés, laitiers notamment.

Ce serait bien que cet électrochoc financier réveille un peu la population locale et qu'il y ait plus de vocations agricoles dans la région...  ^^

Eh oui ! Il faudrait le retour d'un certain Jean de La Fontaine afin qu'il sensibilise les agriculteurs avec ses fables du genre "le laboureur et ses enfants".
Pour ma part je commence à me lancer dans la permaculture, d'autant qu'ici à Madagascar il n'y a pratiquement pas de morte saison.
Mais là encore, si j'étais pessimiste, je me plaindrai du vent, si j'étais optimiste, j'espérerai que le vent change et si je suis réaliste j'ajusterai mes voiles...

tit.ravinala :

Ici à Tanà, ç'a été la même tendance : la hausse était antérieure au cyclone, pour cause de sécheresse qui a malmené les plantations... Et depuis que la pluie a refait son apparition avec plus ou moins d'abondance, les prix ont quelque peu diminué... Nous sommes actuellement entre 450 et 600 le kapoaka... soit entre 1600 et 2000 Ar le kilo, selon la qualité.

Bonjour Tit.ravinala
Il faut croire que les tarifs sont variables en fonction des lieux de vente (quartier). Bien que le prix du riz est sensé être le même partout.....

Comme j'ai acheté du riz hier je peux confirmer qu'a Talatamaty, le prix du riz le moins cher est de 1500 ar le kilo. Pour le riz le plus cher, j'ai retenu le prix, car c'est le même prix que le maïs (qui a beaucoup augmenté).
Je ne sais pas si c'est la pluie récente a eut un impact sur le prix du riz, mais il y a un mois, ou un peu plus, le gouvernement avait annoncé, dans la presse, une importation importante de riz pour éviter la flambée des prix et menacé de poursuite les spéculateurs qui avaient tendance à stocker pour créer une pénurie et faire monter les prix.. Je ne sais pas si cela a été fait et si cela a eut une conséquence sur les prix..... Si les prix ont doublés à Diego, il faut croire que la spéculation a encore de beaux jours.....

Le produit qui a le plus augmenté est à priori le maïs. Actuellement 1700 ar le kilo, (prix d'hier) alors qu'il était de moins de 1000 ar le kilo avant la saison des pluies. Pas d'impact direct, car ce n'est pas un produit consommé régulièrement par la population, mais indirectement cela aura malgré tout un impact très important sur  le pouvoir d'achat.

Le prix de la provende pour poulets fermiers (croissance lente) a augmenté d'environ 11 000 ar pour 50 kilos depuis le début de l'année (achat directement à l'usine). Augmentation de plus de 400 ar le kilo lors d'achat au kilo, chez les revendeurs. Pour le reste, poulets de chair, pondeuses, cochons, vaches laitières, poissons, canards le prix du sac de 50 kilos à augmenté entre 10 et 20 000 ar.

Il faut donc s'attendre à une augmentation plus ou moins importante du prix des poulets (chair et gasy (nourriture maïs), des œufs, du lait, de la viande de porc, des poissons d'élevage, des canards..... Et si le prix de toutes les autres viandes augmentent il en sera certainement de même pour le zébu.....

Et logiquement augmentation du prix de tous les produits transformés (yaourts, fromages, etc) et des produits utilisant ces matières premières: pizzas, pâtisseries, snack, etc, etc....

Le pire de tout cela c'est que le salaire n'augmente pas, alors que tous augmentent, le coût de Jirama, le loyé, les nourritues, le prix du vêtement, le prix d'essence etc, et même si le pays est en développement, je pense que M/car finira par le dernier du pays le plus pauvre du monde. Rien ne va dans ce pays, de plus en plus de corruption, les pauvres deviendront plus pauvre, bourré de dettes on n'en parle plus; de plus en plus de malfaiteurs partout. Pauvre de ce pays !!!

En fait, j'ai envoyé mon meilleur agent d'espionnage au bazarbé ce matin et il a  comparé les prix du riz. Donc en ce qui concerne les prix à Mahanoro sur la côte-Est, le riz blanc est à 2500 Fmg le kapoaka et 2750 Fmg le vary gasy.
Question aux spécialistes financiers: Le fait que l'Ariary ne dévalue plus comme avant, cela pourrait-il avoir un impact sur les prix ?

"Question aux spécialistes financiers: Le fait que l'Ariary ne dévalue plus comme avant, cela pourrait-il avoir un impact sur les prix ?"

Si l'Ariary monte par rapport à l'euro, l'effet classique est le suivant:
-les biens importés de l'étranger sont moins chers en Ariary à pour l'acheteur à Mada
-les biens exportés de Mada sont plus chers en EUR à l'étranger pour l'acheteur.

Dès lors les prix locaux à Mada resteront stables sauf pour les produits qui contiennent en tout ou en partie des biens importés (dont le carburant, moins cher) : ceux-ci devraient en principe baisser pourvu que son distributeur répercute cette baisse dans ses prix, ce dont je doute.

Gosso modo, c'est plutôt favorable aux résidents malgaches sauf pour les exportateurs de vanille , de bois de rose ou de charmants reptiles.

Pour le touriste, ce sera plus cher de séjourner à Mada.

Bon, on est encore loin d'un rush vers l'Ariary qui deviendrait une valeur refuge. On peut toujours rêver.

Moi aussi je préfère le riz long ou thaï, c'est le seul caprice que je garde..Le reste est acheté au marché, fruits et légumes..
Le kapoaka du riz à fianar a augmenté de 300 Ar à 450 Ar. Comparé à vos prix, le riz est le moins cher à Fianar.
Le prix des légumes a pratiquement doublé.

Je vais encore me faire taper sur les doigts pour un léger hors sujet, mais tant pis en parlant de légumes, pourrais-je savoir si les agriculteurs font encore du bio ou  mettent-ils également des pesticides, fongicides, engrais chimiques etc. dans leurs champs dans ce cas peut-être que le prix des légumes et autre est indexé sur une hausse de ces produits chimiques... Pour ma part, je n'utilise que le fumier de ma centaine de lapins comme engrais mais là encore si le maïs avec lequel je les nourri n'est pas bio, mon fumier risque de ne pas l'être plus non plus, même si la quantité journalière de maïs ne dépasse pas 35 gr par animal, si je multiplie par tout le cheptel, cela fait tout de même 3.5 kg par jour sans compter la verdure, qui elle est 100% bio car les produits qui ont été utilisés pour éradiquer les criquets n'ont pas été utilisés ici sur la côte-Est.

En tout cas, très bonne question. Je suis curieuse de connaître la réponse. On mange vraiment bio ou pas? C'est clair que ça dépend si les agriculteurs utilisent des pesticides et autres..

Voici un exemple du prix du riz à Madagascar...
http://www.tananews.com/asides/antalaha … carburant/

Annie_D :

En tout cas, très bonne question. Je suis curieuse de connaître la réponse. On mange vraiment bio ou pas? C'est clair que ça dépend si les agriculteurs utilisent des pesticides et autres..

A moins de changements depuis 2015, il est (était ?) de notoriété que les agriculteurs:
- utilisent beaucoup les pesticides
- même certains interdits en Europe (tellement ils sont dangereux)
- sans aucun respect des dosages (mélange produit et eau)
- arrosent joyeusement/copieusement (tellement ils ont peur de perdre un peu de production) à grand coup d'arrosoir (produit de traitement mis "au pif") dans l'arrosoir......

Quand vous voyez sur la route de très beaux légumes, donc très attirants pour nous, nul doute qu'ils ont été "bien traités".....

Privilégier le moins "tape-à-l'oeil", genre "allure normale" sur petits marchés locaux de petits paysans qui, eux, n'ont pas les moyens d'acheter des pesticides.......

Vous avez dit bio ??  :/

Bon appétit quand même !!  :D

mia_04 :

Le pire de tout cela c'est que le salaire n'augmente pas, alors que tous augmentent, le coût de Jirama, le loyé, les nourritues, le prix du vêtement, le prix d'essence etc, et même si le pays est en développement, je pense que M/car finira par le dernier du pays le plus pauvre du monde. Rien ne va dans ce pays, de plus en plus de corruption, les pauvres deviendront plus pauvre, bourré de dettes on n'en parle plus; de plus en plus de malfaiteurs partout. Pauvre de ce pays !!!

En terme d'inflation, les statistiques officielles font état d'un "trend" moyen de 7,00 % l'an au cours des cinq dernières années.

Si l'on veut parler d'inflation "réelle", mieux vaut, à mon sens, considérer plutôt un "bon" 10,00 % par an.

Hier au marché de brousse sur la route de Joffreville, le prix minimal du riz était à 600 ariary le Kapoaka (merci Annie pour l'orthographe).. à Diégo il est à 700...
Depuis quelques mois il n'est pas redescendu... alors que je ne vois pas ce qui justifie un tel prix... il y a quelques mois on le trouvait à 450 ariary...
Je ne vous parle même pas du prix des légumes... 4000 ariary le kilo de mini mini oignons... idem les tomates, les courgettes...
Le kilo de filet de viande tourne aux alentours de 19 000 ariary au bazar (14 000 auparavant)...
Au score... le prix de mon cadie (je prends à peu près la même chose chaque semaine) à quasi doublé...

Lys de Diego :

Hier au marché de brousse sur la route de Joffreville, le prix minimal du riz était à 600 ariary le Kapoaka (merci Annie pour l'orthographe).. à Diégo il est à 700...
Depuis quelques mois il n'est pas redescendu... alors que je ne vois pas ce qui justifie un tel prix... il y a quelques mois on le trouvait à 450 ariary...
Je ne vous parle même pas du prix des légumes... 4000 ariary le kilo de mini mini oignons... idem les tomates, les courgettes...
Le kilo de filet de viande tourne aux alentours de 19 000 ariary au bazar (14 000 auparavant)...
Au score... le prix de mon cadie (je prends à peu près la même chose chaque semaine) à quasi doublé...

À MADAGASCAR - comme dans beaucoup d'autres pays -, les prix ne "redescendant" jamais, je veux dire "réajustés à la baisse" lorsque les situations qui ont justifié de leur augmentation soudaine ont disparu.

Nouvelle discussion