Usages et bonnes pratiques en République Dominicaine

Bonjour à tous,

Vivre en République Dominicaine, cest découvrir de nouvelles façons de faire les choses et les intégrer dans notre vie quotidienne.

Nous vous invitons à partager ces bonnes pratiques, outils et méthodes, dont lapplication vous semblerait utile dans dautres pays.

Voici quelques exemples de bonnes pratiques dans le monde : en France, une carte à puce facilite les démarches de santé chez le médecin ou à l'hôpital ; dans les gares japonaises, les Japonais attendent patiemment et en file indienne l'arrivée des trains ; dans une grande partie de l'Amérique du nord, les automobilistes peuvent tourner à droite à un carrefour, même si le feu de signalisation est rouge ; et que dire du code couleur utilisé pour le tri sélectif, dans de nombreux pays ?

Et vous ? Avez-vous récemment découvert en République Dominicaine des règles ou des usages qui facilitent la vie au quotidien ?

Merci à toutes et à tous pour votre participation

Séverin

Severinguiton :

Et vous ? Avez-vous récemment découvert en République Dominicaine des règles ou des usages qui facilitent la vie au quotidien ?

J'avais repéré ce post la semaine dernière, j'attendais que d'autres se lancent pour qu'il y ait d'autres sons de cloche.

En RD il y a des règles ou lois et des usages.
Les usages passent souvent avant les règles.
Chez moi il y a un rond point, c'est ceux qui ont le stop qui sont prioritaires d'après l'usage, j'aimerai pas avoir un accident à cette endroit, ça risque d'être kafkaïen. Les témoins donneront tord à celui qui était réglementairement prioritaire et il y a de grandes chances que les flics entendent les témoignages et ignorent ce que veut dire ce machin hexagonal sur lequel est écrit PARE (stop).

Au colmado (magasin de quartier) c'est le plus malpoli parlant le plus fort qui passe en premier.
Dans le quartier ça change un peu, le malpoli je le met plus bas que terre et je boycotte le colmado une semaine ça un impact sur le chiffre d'affaire. Dans l'ensemble les gens apprécient l'intervention.

Il y a des us et coutumes comme étranger je n'ai rien à dire, ils sont chez eux. Si j'interviens c'est pour le bien de tous, l'esclavagisme et une longue période de dictature à enlevé pas mal de notions de ce qui est juste, un simple rappel ça ressort assez rapidement et on y voit tout de suite un avantage.
Il y a du bénéfice à tirer dans le respect de l'autre, pas de leçon de morale, par l'exemple ça marche très bien c'est plus long mais c'est plus solide.

Il n'y a pas ''le père'' ici, il ont gardé un peu des habitudes venu d'Afrique comme la polygynie où le père n'existe pas, la période de l'esclavagisme a encore amplifié cette absence de père, donc il n'y a pas d'autorité. Difficile d'appliquer des règles dans ces conditions.

Avec ce profil social, les seuls pays qui s'en sortent un peu ont un profil de dictature ce qui n'est pas la meilleure solution non plus.

C'est ce coté ''sans autorité'' qui attire et en même temps rebute, l'éternelle histoire du beurre est de l'argent du beurre.

Parfois dans des discussions on parle des différences culturelles, je leur dit que si pour nous il faut s'habituer à ce manque d'autorité, s'ils vont chez nous et s'il ne font pas attention à l'autorité ils seront broyé chose assez désagréable, mais s'il font un peu attention la vie peut être agréable.
Quel est le meilleur système? Je sais pas, comme dans la vie je ne collectionne que les sourires, j'apprécie la RD et comme je n'ai plus à bosser  je peux oublier un peu la rigueur.
J'ai à offrir et je ne suis pas demandeur ce qui fait que je demande de la rigueur, c'est un peu pour moi mais surtout un plus dans la vie de l'autre au niveau professionnel et niveau de vie, localement le passage dans la classe moyenne est apprécié, ça demande un peu de rigueur.

C''est plus une expérience du barrio que j'ai mais hier soir j'étais dans une pizzéria "classe moyenne" il y avait un anniversaire, les règles de respect de l'autre n'avaient pas trop à envier aux règles du barrio. 
Les nouvelles classes moyennes c'est parfois comme les nouveaux riches, tout n'est pas toujours acquis.

Oui il y a des règles, pour certaines ce serait agréable qu'elles soient appliquées comme le code de la route, le bruit, ect.. Ca commence bouger quand même de ce coté.
Il y a des usages pour la plupart pas idiots, quand j'en applique pas certains, j'explique en employant les arguments qui leur vont bien.

Je répète, c'est une vue du Barrio, Yann qui est dans un milieu plus industriel il côtoie plus le règlementaire, à voir ils sont pas mal quand même.

Il y a deux mondes qui se côtoient en RD, c'est plus flagrant que chez nous. Ils est difficile de généraliser.

Nouvelle discussion