maladie rare : Lamal ou mutuelle internationnale ?

Bonjour,

Je m'installe prochainement en Suisse avec mon épouse et mes deux enfants (3 ans et 1 an)
Le plus jeune est atteint d'une maladie génétique rare. Il est pris en charge à 100% par la sécurité sociale en France.
Concretement :
- il doit être suivi par un kinésithérapeute de façon hebdomadaire
- il va sans doute subir une ou plusieurs opérations de chirurgie dans les années à venir
- il a une très (très) mauvaise vue - à suivre les prochaines années (Necker nous recommande un suivi à Lausanne)
- risque de développer des problèmes dentaires
- pourrait développer des problèmes cognitifs

Le plus grand a également de sérieux problèmes de vue qui vont nécessiter un suivi au moins annuel chez un ophtalmo et ce durant plusieurs années.

Mon épouse et moi : visite annuelle chez dentiste / ophtalmo > RAS bonne santé

***********************

Je dois prochainement me positionner au niveau de mon choix d'assurance maladie pour ma famille et moi, deux options proposées par mon employeur :

Option 1.
Souscrire à une mutuelle avec couverture internationale valable en Suisse qui offre les prestations suivantes :
- pas de franchise
- pas de questionnaire médical
- pas de délai d'attente pour la prise en charge
- tarif préférentiel "entreprise" à 800 € / mois pour la famille soit 855 CHF
- remboursement à 90% de tous les soins ambulatoires courants, optiques, dentaires
- remboursement à 100% des frais d'hospitalisation
- liberté de choix du pratiquant / lieu en Suisse ou France

Option 2.
Je souscris à la Lamal dans les conditions suivantes :
- franchise à 2500 € pour mon épouse et moi
- franchise à 600 € pour les enfants
- garanties usuelles Lamal
- tarif estimé (Comparis) à 620 CHF / mois pour la famille soit 580 €
> soit 220 € de moins vs. opt. 1
>> économie de 2640 € / 2800 CHF à l'année
>>> à supposer que les problèmes de santé des enfants fassent atteindre le seuil de franchise à 600 CHF mon économie annuelle possible se réduit à 1600 CHF (ce qui est toujours bon à prendre)

************************

J'ai besoin de conseils : vue ma situation familiale, la raison me guide largement vers l'option 1. qui me semble la plus simple en gestion, liberté d'action, couverture...et donc "tranquillité d'esprit".
Le porte monnaie me guide lui vers l'option l'option 2. mais je crains que ce soit bien moins pratique au quotidien.


>>> Qu'en pensez-vous ? Est ce que je passe à côté de certains points qui d'après vous permettraient d'envisager l'option 2. ? Je connais mal le système de santé Suisse et d'autant plus dans un cas comme le mien.

>>> En cas d'enfant atteint d'une maladie rare, le système maladie Suisse offre t-il :
- une prise en charge 100% ? (militerait pour option 2.)
- un affranchissement des contraintes Lamal type "medecin de famille" ; "hopital du canton obligatoirement" etc. ? (militerait pour option2.)
- des indemnités liées à l'état de santé ? (militerait pour option 1.)

>>> Si l'option 1. est préférable, je peux en profiter durant 5 ans. La suite me fait un peu peur quant au frais si je dois prendre x assurances complémentaires pour gérer les problèmes du plus jeune...ce serait dommage de retourner à la frontière juste pour la green card  :/

Désolé, pas mal de questionnements...
C'est assez spécifique, j'espère que vous pourrez me conseiller/me diriger vers les bonnes personnes...

Merci :)
AL

Bonjour
A votre demande, contacter directement office cantonal de l'assurance maladie du canton de Neuchâtel, lieu de résidence 032 889 66 30 pour conseil pratique sur votre cas précis.
Ensuite à vous d'en juger....
Car vous êtes dans un cas de vide juridique a interprétation variable selon les caisses d'assurances maladies suisses.

A côté du régime ordinaire de l’assurance de base, qui garantit l’accès des patients à tous les médecins, la LAMal, en son article 41, al. 4, prévoit que «l’assuré peut, en accord avec l’assureur, limiter son choix aux fournisseurs de prestations que l’assureur désigne en fonction de leurs prestations plus avantageuses»: dans les faits, cette disposition autorise les assureurs à proposer à leurs assurés – toujours dans le cadre de l’assurance obligatoire des soins: il ne s’agit pas d’assurances complémentaires – des produits moins chers qui restreignent la liberté du patient à choisir son médecin. Moyennant une réduction de prime, c’est l’assureur qui propose un produit à prendre ou à laisser.

Le seul critère de sélection retenu ici par la loi fédérale est celui des prestations plus avantageuses du médecin sélectionné. Il n’y en a pas d’autre. Si la loi ne définit pas la notion de «prestations plus avantageuses», ni les critères sur lesquels les assureurs-maladie doivent se fonder pour la conception des produits basés sur l’art. 41, al. 4 LAMal, l’évidence est que cette notion doit être appréciée de façon objective et ne saurait être laissée à l’arbitraire des caisses.

Toute personne domiciliée en Suisse est tenue de s’assurer contre la maladie au titre de l’assurance obligatoire des soins (AOS) (art. 3, al. 1 LAMal). Cette assurance de base fournit à la population une couverture complète du risque maladie, correspondant à l’hôpital au standard de la division commune (art. 25, al. 1 et al. 2 let. e LAMal).

Outre cette couverture obligatoire de base, les assurés AOS peuvent choisir de contracter une assurance-maladie complémentaire régie par le droit privé et la loi fédérale sur le contrat d’assurance (LCA). Ce type d’assurance-maladie couvre des prestations non couvertes par l’AOS, telles le séjour en chambre privée ou semi-privée, le choix du médecin à l’hôpital ou certaines prestations médicales qui ne font pas partie du catalogue des prestations prévues aux articles 25 à 31 LAMal.

Cordialement votre.
Versance
N.B.
Sous toute réserve ! Pour ma part, l'option 1 est conforme....
- pour autant que les frais des traitements soient effectivement pris en charge sur le territoire Suisse.
- pour votre cas hors du canton de Neuchâtel (lieu de domicile) pour des prestations de soins sur le canton de Vaud CHUV
L'Hôpital ophtalmique Jules-Gonin dispose d'un savoir-faire clinique et chirurgical ... de la Faculté de biologie et de médecine de l'Université de Lausanne.

Bonjour Versance, merci d'avoir pris le temps de me répondre.
Je vais retenir l'option 1 après reflexion. Et passées 5 années nous verrons si nous avons besoin de contracter une complementaire en plus de la Lamal pour ne pas être contraints...
AL

Bonjour, A L

Pas de soucis, pour le retour d'infos,...
Pourriez-vous me dire le nom de la mutuelle avec couverture en Suisse ?
car cela pourra m'être utile pour mon retour en France...

A bientôt, merci d'avance

Cordialement
Versance

Bien sur c'est Henner

Bonjour

Je suis très exactement dans votre situation. C'en est troublant ! Message privé ?

Bonne soirée

Nouvelle discussion