RNH - nouveau dilemme...

:/ Je croyais avoir tout compris (grâce aux pertinentes infos du blog) sur les tenants et les aboutissants du RNH mais cet a.m. un grand débat entre amis m'a "déstabilisée" dans mes certitudes.
Objet du questionnement :
- Monsieur Tartempion demande le statut RNH afin d'être exonéré d'impôts sur sa retraite pendant 10 ans.
- Il respecte les conditions des 183 jours.
- Il justifie d'un logement au Portugal.
- Il est en ordre sur le plan administratif.

Mais :
- il perçoit des revenus fonciers (investissements français).
- il reste propriétaire d'un logement (pour lui) en France.

Donc (sauf erreur) :
1) Il va payer des impôts (en France..) sur ses revenus locatifs (l'exonération ne portant pas sur ces revenus-là, mais seulement sur la retraite...).
2) Il paiera toujours fonciers+locaux pour son habitation française.

QUESTION ; OBJET DU DILEMME :
a) " Sera-t-il toutefois exonéré d'impôts sur sa retraite (comme tout autre RNH) ? "
Ou, au contraire :
b) " Le fait d'avoir des biens en France (habitation et/ou locatifs) va-t-il l'empêcher de bénéficier de son exonération sur sa retraite qu'il prévoyait d'avoir ? "

Merci d'avance  !  :)

VIDACRISTA :

:/ Je croyais avoir tout compris (grâce aux pertinentes infos du blog) sur les tenants et les aboutissants du RNH mais cet a.m. un grand débat entre amis m'a "déstabilisée" dans mes certitudes.
Objet du questionnement :
- Monsieur Tartempion demande le statut RNH afin d'être exonéré d'impôts sur sa retraite pendant 10 ans.
- Il respecte les conditions des 183 jours.
- Il justifie d'un logement au Portugal.
- Il est en ordre sur le plan administratif.

Mais :
- il perçoit des revenus fonciers (investissements français).
- il reste propriétaire d'un logement (pour lui) en France.

Donc (sauf erreur) :
1) Il va payer des impôts (en France..) sur ses revenus locatifs (l'exonération ne portant pas sur ces revenus-là, mais seulement sur la retraite...).
2) Il paiera toujours fonciers+locaux pour son habitation française.

QUESTION ; OBJET DU DILEMME :
a) " Sera-t-il toutefois exonéré d'impôts sur sa retraite (comme tout autre RNH) ? "
Ou, au contraire :
b) " Le fait d'avoir des biens en France (habitation et/ou locatifs) va-t-il l'empêcher de bénéficier de son exonération sur sa retraite qu'il prévoyait d'avoir ? "

Merci d'avance  !  :)

Bonsoir
Il n'aura pas de pbs, a priori ( le fait de garder une résidence, qui devient une résidence secondaire en France n'est pas illégal mais peut donner une porte d'entrée à une contestation de statut par le fisc), sauf si ses revenus fonciers sont importants , et notamment importants  par rapport à sa retraite (débat sur l'endroit ou se trouve le "Centre des intérêts économiques").
Bon Dimanche

Bonsoir "Vidacrista " des l'instant ou ce monsieur ne touche pas une retraite de 800€ et qu'il n'engrange pas des revenus immobiliers de 10000€,par mois en France,  à mon sens il ne craint rien.
L'idée est que l'intérêt économique , dans ce cas simpliste, mais peut-être compréhensible , fasse que tu ne peux pas gagner décemment 10000€ en France ,en revenus locatifs et  800€ de retraite par mois,sans rien devoir redonner en contribution au fisc francais, question de bon sens, non?de toute façon, tous les revenus locatifs sont de toute manière imposables en France, indépendamment du statut  de RNHpour les retraites du prive. Le meilleur juge de paix , sera à mon sens le contact que vous obtiendrez à Noisy le Grand, centre des impôts pour les expats en les appelant , ils sont charmants, et si vous êtes courtois, très coopérant, dans la mesure de la législation , évidemment

Il a le droit d'avoir une propriété en France sur laquelle en effet il paiera foncier et taxe locale. Ceci n'aura pas d'incidence sur sa non imposition sur le revenu. ( pension de retraite). Sur les revenus fonciers, il aura à payer quelque part de toute façon.

Sur les revenus fonciers, ce sera de toute façon en France , non négociable

Cashenport (post 3) : les chiffres de 800 euros et 10.000 euros que tu donnes sont des exemples ou ce sont des barèmes ? Brigitte. Obrigada !

Brigitte , comme je l'ai écris , il s'agit d'un exemple qui devrait être compris par tous, en fait il s'agit d'une simulation parfaitement subjective, que chacun devrait interpréter par rapport à sa situation personnelle , sinon , ce blog ne pourra jamais satisfaire aux demandes de chacun , d ´autant que la plus part des demandeurs ont tendandance à nous considérer comme des prestataires de service gratuits, que nous sommes, gratuits, mais pas prestataires ....
Cao

La législation est limpide, ou vous pouvez traduire , ou vous vous offrez les services d'un avocat, pourquoi pas, plus ou moins compétent ....
Il vous appartient de choisir, il d'agit de votre vie, c'est simple

Ben, keskitariv Henri ; c'est un effet de mon imagination ou tu me disputes ?  :sosad:

modafinil :
VIDACRISTA :

:/ Je croyais avoir tout compris (grâce aux pertinentes infos du blog) sur les tenants et les aboutissants du RNH mais cet a.m. un grand débat entre amis m'a "déstabilisée" dans mes certitudes.
Objet du questionnement :
- Monsieur Tartempion demande le statut RNH afin d'être exonéré d'impôts sur sa retraite pendant 10 ans.
- Il respecte les conditions des 183 jours.
- Il justifie d'un logement au Portugal.
- Il est en ordre sur le plan administratif.

Mais :
- il perçoit des revenus fonciers (investissements français).
- il reste propriétaire d'un logement (pour lui) en France.

Donc (sauf erreur) :
1) Il va payer des impôts (en France..) sur ses revenus locatifs (l'exonération ne portant pas sur ces revenus-là, mais seulement sur la retraite...).
2) Il paiera toujours fonciers+locaux pour son habitation française.

QUESTION ; OBJET DU DILEMME :
a) " Sera-t-il toutefois exonéré d'impôts sur sa retraite (comme tout autre RNH) ? "
Ou, au contraire :
b) " Le fait d'avoir des biens en France (habitation et/ou locatifs) va-t-il l'empêcher de bénéficier de son exonération sur sa retraite qu'il prévoyait d'avoir ? "

Merci d'avance  !  :)

Bonsoir
Il n'aura pas de pbs, a priori ( le fait de garder une résidence, qui devient une résidence secondaire en France n'est pas illégal mais peut donner une porte d'entrée à une contestation de statut par le fisc), sauf si ses revenus fonciers sont importants , et notamment importants  par rapport à sa retraite (débat sur l'endroit ou se trouve le "Centre des intérêts économiques").
Bon Dimanche

voilá une réponse sensée et importante sur la complexité de chaque situation  fiscale, comme cela se passe sur l'imposition des plus valus immobilieres au Portugal.
contrairement a certains affirmations cela n'est jamais ni blanc ni noir .

l'argument de Modafinil est important , afin de vous sensibiliser au fait que des arguments donnés sur un forum ne soient que des indications géneralistes et non pas une analyse de chacune des situations particulieres.
Analyse que chacun d'entre vous doivent approfondir et obtenir des réponses exactes que vous ne trouverez jamais sur un forum , mais en posant les questions  aux administrations fiscales.

Elles sont lá pour vous répondre en cas de doute legitime.

Sinon, vous risquez de vous pourrir la vie , dans le cadre d'une expatriation en ayant souvent des certitudes  données sur un forum par des personnes bien intentionnés , mais qui par leur formation ou leur orgueil vous donneront pompeusement des indications fausses.

NE PRENEZ PAS CE RISQUE

Bonsoir Miradoro. Je suis tout-à-fait d'accord avec vous : " les arguments sur le forum sont généralistes et non une analyse des situations particulières ". Personnellement je m'adresse aux personnes spécialisées, et hors forum, pour mes questions personnelles, dans ce domaine très privé (revenus, fiscalité, etc..).
Mais, dans le cas présent (cf post 1), il s'agissait, justement, d'une question générale, évoquée lors d'une discussion, mais qui ne concernait personne "personnellement".
Bonne fin de soirée. Brigitte.

Jamais Brigite tu es magique,mais ma réponse ne peut pas être différente puisque la seule
Gros bisous à toi

Ah bon j'ai eu peur (lol). Mais je vois que tu as eu une fan grâce à moi  (re-lol).  :P  :)

tout va bien Brigitte, que ce soit grace à toi , ou à une situation qui n'a plus rien à voir avec le sujet

Étonnant.  On croyait naïvement que sur le forum il y a surtout des experts.

Trajan Cartage, Modafinil, Cashenport, Papa Thierry, Miradoro : Merci à vous de vos interventions.
Trajan : Yes, soit les "experts" ne savent pas :unsure , soient mon hyper-intéressante question ne les passionne pas :|  (lol).
Amicalement. Brigitte. :)

Je pense comme modafinil au poste 2, mais je ne suis pas expert...! ;)

:cheers:

alcou :

Je pense comme modafinil au poste 2, mais je ne suis pas expert...! ;)

:cheers:

:top: Oui, je comprends à la lecture de son post pertinent qu'a priori il n'y a pas de problème, sauf si les revenus fonciers sont importants, notamment par rapport à la retraite.
Et que le fait de garder une résidence en France, dite, donc, secondaire, est légal.
Je fais suivre l'info aux copains (cf. post 1 ; "débat" du week-end).
Bonne semaine à tous. Amitiés. ;)  :cool:

VIDACRISTA :
alcou :

Je pense comme modafinil au poste 2, mais je ne suis pas expert...! ;)

:cheers:

:top: Oui, je comprends à la lecture de son post pertinent qu'a priori il n'y a pas de problème, sauf si les revenus fonciers sont importants, notamment par rapport à la retraite.
Et que le fait de garder une résidence en France, dite, donc, secondaire, est légal.
Je fais suivre l'info aux copains (cf. post 1 ; "débat" du week-end).
Bonne semaine à tous. Amitiés. ;)  :cool:

Bien évidemment que garder une résidence secondaire en France est légal.
Mais la question qu'il faut se poser est

Quelle conséquences sur mon statut RNH.
Autre question , liée a la première quelle influence sur le fait que ma résidence secondaire soit louée ou reste a ma disposition.
Ce sont des vrais questions dont il faut obtenir une réponse certaine.
Sinon , cela risque de vous pourrir fameusement votre expatriation

Bonjour !

Oui, mais l'interrogation précise était :

Quelle conséquences sur mon statut RNH si :
- ma résidence secondaire en France reste à ma disposition.
et/ou
- j'ai un autre bien immobilier, toujours en France, qui, lui, me rapporte un revenu locatif.

Bref, continuerai-je à être exonéré de ma retraite ?

Merci encore.  :)

Le fait de disposer de biens immobiliers en France et ce que l'on en fait n'intéresse pas le fisc portugais, puisque les revenus liés à ces biens sont imposables en France (voir la convention), donc pas de soucis pour garder le RNH
le danger vient du fisc français qui peut considérer que du fait que vous posséder des biens immobiliers en France et de surcroit que vous en tirez profit, votre centre d'intérêt économique reste en France et donc vous restez imposable en France sur l'ensemble de vos revenus
Vous aurez la surprise dans 3 ans juste à la limite de la prescription avec rappel sur 3ans

VALENTRE :

Le fait de disposer de biens immobiliers en France et ce que l'on en fait n'intéresse pas le fisc portugais, puisque les revenus liés à ces biens sont imposables en France (voir la convention), donc pas de soucis pour garder le RNH
le danger vient du fisc français qui peut considérer que du fait que vous posséder des biens immobiliers en France et de surcroit que vous en tirez profit, votre centre d'intérêt économique reste en France et donc vous restez imposable en France sur l'ensemble de vos revenus
Vous aurez la surprise dans 3 ans juste à la limite de la prescription avec rappel sur 3ans

Le fait de posséder des immeubles en France, interesse le fisc Portugais, comme c'est le cas pour les autres pays ayant signé les conventions bilatérales.
Les loyers même s'ils ne sont pas imposés au Portugal doivent être déclarés pour fixer le taux d'imposition.
Cette question a été soulevée mille fois sur ce forum et les mêmes affirmations erronées se répètent des centaines de fois.
Tous les revenus de quelle source qu'elle soit doivent être déclarés au fisc portugais.

je suis totalement d'accord, mais j'ai voulu faire simple, pour éviter des confusions.
Le fait de porter sur sa déclaration portugaise les loyers provenant de biens français est sans impact, lorsque les seuls revenus imposables au Portugal sont les retraites.

miradoro66 :
VALENTRE :

Le fait de disposer de biens immobiliers en France et ce que l'on en fait n'intéresse pas le fisc portugais, puisque les revenus liés à ces biens sont imposables en France (voir la convention), donc pas de soucis pour  le RNH
le danger vient du fisc français qui peut considérer que du fait que vous posséder des biens immobiliers en France et de surcroit que vous en tirez profit, votre centre d'intérêt économique reste en France et donc vous restez imposable en France sur l'ensemble de vos revenus
Vous aurez la surprise dans 3 ans juste à la limite de la prescription avec rappel sur 3ans

Le fait de posséder des immeubles en France, interesse le fisc Portugais, comme c'est le cas pour les autres pays ayant signé les conventions bilatérales.
Les loyers même s'ils ne sont pas imposés au Portugal doivent être déclarés pour fixer le taux d'imposition.
Cette question a été soulevée mille fois sur ce forum et les mêmes affirmations erronées se répètent des centaines de fois.
Tous les revenus de quelle source qu'elle soit doivent être déclarés au fisc portugais.

Mais oui, ne vous inquiétez pas, tout le monde a compris depuis longtemps qu'il fallait les déclarer au Portugal! ce qui ne veut pas dire qu'ils y seront imposables et imposés.
Que les futurs ou actuels expatriés ne s'inquiètent pas.
1°Ils peuvent légalement garder une résidence secondaire en France sur laquelle ils paieront l'impôt foncier et la taxe d'habitation si elle reste à leur disposition et n'est pas louée.Si elle est louée , ils ne paieront que l'impôt foncier. Seul risque: cette conservation de la disponibilité de cette résidence secondaire peut constituer un  argument pour le fisc français pour contester le lieu du Centre des intérêts économiques.Si on ne veut pas louer le bien , il faut adopter d'autres solutions mais , sans aliéner la disponibilité, elles sont cousues de fil blanc vis à vis du fisc ou bancales ou pire que de ne rien faire.
Aucune incidence sur le statut RNH.
2°Ils peuvent avoir des biens immobiliers  loués en France dont les revenus seront déclarés en France et au Portugal mais ne seront taxés qu'en France (IR et Impôt foncier) en vertu de la Convention fiscale Franco-Portugaise( cf analyses Lebat , Valentre et bien d'autres).
Sur ce point , il faut faire attention, pour le fisc français, que ces revenus soient nettement plus faibles que les revenus des pensions privées. Si quelqu'un connait quelle est la proportion qui serait acceptée par le fisc français (80/20???), je suis intéressé.La encore aucune incidence sur le RNH.

Comme le dit Valentre, les premières expatriations avec RNH et defiscalisation complète des pensions privées ayant eu lieu en 2013, La fin de l'année 2017 peut être chaude...sur la définition du Centre des intérêts économiques selon les situations personnelles.
D'autant que, cerise sur le gâteau, les deux arrêts du Conseil d'Etat d'Octobre ou Novembre 2015 sur l'interprétation, dans une affaire de défiscalisation de dividendes , en Espagne et en Allemagne, ou la plus haute autorité administrative en France indiquait clairement que les conventions permettant d'éviter une double imposition ne devaient pas permettre d'éviter l'impôt ( poste par poste) , n'ont pas encore été utilisées en jurisprudence par le fisc.

Bien à vous

une remarque qui pourrait être utilisé en cas de litige:
d'après ce que j'ai compris, les retraites du privés versées à des français résidant au Portugal sont imposables au Portugal(voir convention), d'ailleurs il faut bien les déclarer au fisc portugais, l'impôt est bien du sur nos retraites, ce n'est que par une disposition particulière (RNH) que l'impôt n'est pas recouvré, c'est semble-t-il un raccourci que de dire que nos retraites sont exonérées d'impôt.^
Même si le résultat final est le même, juridiquement c'est tout autre chose , d'être exonéré ou de devoir un impôt que l'on nous dispense de payer
En conséquence l'arrêté du conseil d'état ne devrait avoir de prise sur notre situation
croisons les doigts!!!

chatonetgrchat :

,,, ola  , Mme tartempion , ne peut pas avoir le beurre , l'argent du beurre et le sourire de la crémière ^^ !?  :whistle: , A+ :cheers:

Très pertinent encore comme remarque !  :mad:
Relire, le post 1 : Il ne s'agit absolument pas de cela, il s'agit de comprendre les tenants et les aboutissants des choses.
De fil en aiguille, ce week-end, en discutant du rnh (mais nous n'avons pas discuté que de la crèmière, de son argent et de son beurre) nous sommes restés sur cette interrogation.
On a alors décidé de poser la question sur le blog.
Ce serait sympa de répondre gentiment !  :)  :)  :)  :) Merci.

PS : Je précise, au cas ou cela passionnerait les foules, que j'ai marqué "Mme Tartempion" car cette question ne concernait aucun de nous précisément, c'était d'ordre général. Surtout pas moi puisque je ne suis pas encore retraitée.   :cheers:

Echanges avec Valentre... Merci beaucoup pour tous ces détails et explications, claires et précises. Boa noite. :top:

Merci valentre et  modafinil de vos échanges très complets et construits .
Il est vrai qu'être exonéré ou etre non recouvré , ce n'est absolument pas la même chose , et donc plus de risque d'être un jour....recouvré ...
Je ne suis pas encore concerné ( en cours de construction ) , je pars du principe simple ou nos motivations " fiscales " sont secondaires .
Le beurre , la crémière , la vache , et tout le reste 😜 , je pense qu'il faut définitivement arrêter d'en parler sur ce blog car cela n'aide en rien , tout le monde sait bien que si vous trouvez un ou plusieurs intérêts financiers pourquoi s'en priver , pourquoi ne pas chercher à compenser une perte de revenu due au fait de passer d'actif à retraité ?
Merci bcp pour vos discussions , merci aussi à Lebat1 qui nous donne parfois des précisions sur des définitions RNH très intéressantes
Bonne journée à toutes et à tous

VALENTRE :

une remarque qui pourrait être utilisé en cas de litige:
d'après ce que j'ai compris, les retraites du privés versées à des français résidant au Portugal sont imposables au Portugal(voir convention), d'ailleurs il faut bien les déclarer au fisc portugais, l'impôt est bien du sur nos retraites, ce n'est que par une disposition particulière (RNH) que l'impôt n'est pas recouvré, c'est semble-t-il un raccourci que de dire que nos retraites sont exonérées d'impôt.^
Même si le résultat final est le même, juridiquement c'est tout autre chose , d'être exonéré ou de devoir un impôt que l'on nous dispense de payer
En conséquence l'arrêté du conseil d'état ne devrait avoir de prise sur notre situation
croisons les doigts!!!

Bonjour
Oui, c'est un argument très intéressant qui pourrait être plaidé.
Bien à vous

VIDACRISTA :

PS : Je précise, au cas ou cela passionnerait les foules, que j'ai marqué "Mme Tartempion" car cette question ne concernait aucun de nous précisément, c'était d'ordre général. Surtout pas moi puisque je ne suis pas encore retraitée.   :cheers:

Donc  si vous vivez au Portugal plus de 183 jours, vous ne pourrez demander le statut RNH que dans 5 ans a condition que vous quittez fiscalement le Portugal et que vous soyez retraité
:cheers:

miradoro66 :
VIDACRISTA :

PS : Je précise, au cas ou cela passionnerait les foules, que j'ai marqué "Mme Tartempion" car cette question ne concernait aucun de nous précisément, c'était d'ordre général. Surtout pas moi puisque je ne suis pas encore retraitée.   :cheers:

Donc  si vous vivez au Portugal plus de 183 jours, vous ne pourrez demander le statut RNH que dans 5 ans a condition que vous quittez fiscalement le Portugal et que vous soyez retraité
:cheers:

Bonjour Miradoro,
En fait, perso, je ne pensais pas être concernée par le RNH car si ça se trouve je ne serai même pas redevable d'un impôt sur ma retraite (que j'aurai dans 4 ans) qui sera faible (ou alors très peu). Justement (c'est pour ça que je rebondis sur votre post) je n'ai pas compris pourquoi mon avocat me conseille de faire le dossier RNH (comme vous dites, dans 5 ans).
Par ailleurs, je vis toute l'année au Portugal et n'ai plus d'habitation en France.
Bonne journée. Merci.  :)

vidacrista,
en effet mieux vaut rester fiscalement en France si vous avez une petite retraite, sachant qu' au Portugal les impôts se paient a partir de 4500 euros de revenus a l’année
bonne continuation

papa thierry :

vidacrista,
en effet mieux vaut rester fiscalement en France si vous avez une petite retraite, sachant qu' au Portugal les impôts se paient a partir de 4500 euros de revenus a l’année
bonne continuation

Et comment fera VIDACRISTA pour rester fiscalement en France, alors qu'elle passe toute l'année au Portugal. ?
Merci pour la solution, si elle existe, car a part la fraude fiscale, je ne vois pas.....

Bonsoir,
Effectivement c'est compliqué. En premier lieu le fisc (F ou B, ou autre) n'aime pas perdre des revenus. Votre pays d'origine  vous paye une retraite et  aimerait en récupérer un maximum.
Ceci dit nous avions étudié la possibilité de devenir de petits exilés fiscaux comme vous savez "trop d'impôt tue l'impôt".

Ci dessous un tableau de notre situation passée, actuelle et en devenir du point de vue revenus bruts :


                                2015               2016            2017

Revenus pensions ex B     62%                38%                 38%   
Revenus locatifs ex B         38%            23%                 11% *
Habitation familiale en B     1x                     1x                  1x
(deviendrait secondaire)

Revenus pension  ex Nl                          12%                   12%

Revenus locatifs ex F                             27%                             27%
Revenus locatifs ex Lux                                                     12% **

Résidence secondaire ES    1x                1x                     1x
(voire 3e res.)

Pt                                                                                                         1x***
* désinvestissement en Wallonie
** investissement en GDL

En 2015 notre centre d'intérêts  est B
En 2016 aussi, malgré des revenus étrangers, peu de chance que le fisc B accepte notre départ fiscal.
En 2017 : En désinvestissant en B et en investissant ailleurs (GDL) on nous a dit que nos centres d'intérêts en Belgique seraient encore trop importants !
Il faudrait se limiter à 1 pied-à-terre pour être certain du déplacement des centres d'intérêts et  investir (ou louer) au Pt.
Le jeu en vaut il vraiment la chandelle ? Dans notre cas il faudrait plutôt quitter l'Europe.
C'est ce que l'on nous a expliqué, néanmoins il se peut que dans la même configuration un expat belge (ou autre)  bénéficie du statut tant désiré..l'administration fiscale réserve parfois des surprises.

Bonne soirée

brebisglandeuse :

Bonsoir,
Effectivement c'est compliqué. En premier lieu le fisc (F ou B, ou autre) n'aime pas perdre des revenus. Votre pays d'origine  vous paye une retraite et  aimerait en récupérer un maximum.
Ceci dit nous avions étudié la possibilité de devenir de petits exilés fiscaux comme vous savez "trop d'impôt tue l'impôt".

Ci dessous un tableau de notre situation passée, actuelle et en devenir du point de vue revenus bruts :


                                2015               2016            2017

Revenus pensions ex B     62%                38%                 38%   
Revenus locatifs ex B         38%            23%                 11% *
Habitation familiale en B     1x                     1x                  1x
(deviendrait secondaire)

Revenus pension  ex Nl                          12%                   12%

Revenus locatifs ex F                             27%                             27%
Revenus locatifs ex Lux                                                     12% **

Résidence secondaire ES    1x                1x                     1x
(voire 3e res.)

Pt                                                                                                         1x***
* désinvestissement en Wallonie
** investissement en GDL

En 2015 notre centre d'intérêts  est B
En 2016 aussi, malgré des revenus étrangers, peu de chance que le fisc B accepte
En 2017 : En désinvestissant en B et en investissant ailleurs (GDL) on nous a dit que nos centres d'intérêts en Belgique seraient encore trop importants !
Il faudrait se limiter à 1 pied-à-terre pour être certain du déplacement des centres d'intérêts et  investir (ou louer) au Pt.
Le jeu en vaut il vraiment la chandelle ? Dans notre cas il faudrait plutôt quitter l'Europe.
C'est ce que l'on nous a expliqué, néanmoins il se peut que dans la même configuration un expat belge (ou autre)  bénéficie du statut tant désiré..l'administration fiscale réserve parfois des surprises.

Bonne soirée

J'en doute avec l'échange automatique des informations fiscales pour tous les pays de L'OCDE.

miradoro66 :
papa thierry :

vidacrista,
en effet mieux vaut rester fiscalement en France si vous avez une petite retraite, sachant qu' au Portugal les impôts se paient a partir de 4500 euros de revenus a l’année
bonne continuation

Et comment fera VIDACRISTA pour rester fiscalement en France, alors qu'elle passe toute l'année au Portugal. ?
Merci pour la solution, si elle existe, car a part la fraude fiscale, je ne vois pas.....

Si je conserve 1 bien, minimum, que je loue, en France, (et pour lequel je paie les fonciers - vu plus haut) - en payant donc (en France sauf erreur) les impôts sur les revenus locatif dudit bien...
cela est-il ok, donc, pour être fiscalement en France ?
(je préfère éviter la fraude fiscale - lol...).
Merci encore d'avance.

be careful, big brother est parmi vous. Car le seul mot de "fraude fiscale" doit en exciter certains...ou certaines.

Pertinax :

be careful, big brother est parmi vous. Car le seul mot de "fraude fiscale" doit en exciter certains...ou certaines.

Certaines, ......
Vous voulez parler des administrations fiscales qui surveillent les messages, chope l'adresse IP, malgré le VPN et ensuite vous convoquent ?
Noooo, ça n'existe pas
Internet est confidentiel surtout sur un forum public
C'est une légende.
Soyez tranquille et continuez a ecrire vos combines
Aucun danger

Bonne fin de journée

En fait, pour répondre à Miradoro, il y a des portugais qui lisent sans intervenir le blog et certains membres dévoilent un peu trop leur vie. J'en ai vu qui mettaient leur revenues de retraite, le prix des maisons ou apart achetés, leur train de vie (voiture, patrimoine en France ou ailleurs, bateaux, etc...) et leurs coordonnées mail, téléphone, facebook. Un recoupement est vite fait...
Ensuite une surveillance est mise en place discrètement et les soucis vous tombent sur la tête dans quelques mois ou année.
Donc, prudence et vigilance.

:cheers:

Nouvelle discussion