La bouffe dans la rue est-elle saine?

J'emploie le mot " bouffe " en Thaïlande comme en France sans arriére pensée .
Pour revenir à la street foods on a largement donné avis et conseils .Je continuerai â choisir celui qui est fréquenté par les Thaîs qui sortent des bureaux et ont l'air d'apprécier sans avoir de papier Q dans la poche (lol)
J'espère n'avoir choqué personne avec le mot " papier Q "

Les restaurants italiens en thaïlande sont en généralement sympa et d'un prix abordable .Ce qui me permet de reprendre un peu de force avec sucre lent et protéines .Allez bon appétit messieurs !

Bonsoir,
Oui, mais les bons restaurants italiens sont rares, pour le moment je ne connais qu'une seule pizzeria à Chiang Mai qui prépare des pizzas que j'apprécie.

Généralement les restaurants italiens tenus par des Itlaiens sont bons mais il y a toujours des faussaires ou de mauvais pizzaïolo .
Il serait intéressant d'avoir le témoignage d'un restaurateur farang  dans le fil " business viable ".On attend toujours.
Selon Marine Lorain ,fille du chef étoilé qui a ouvert un restaurant gastronomique à BKK, les restaurants qui s'en sortent bien sont les restos italiens , les steakhouses et les restos de fruits de mer.Sous-entendu la gastronomie française " c'est encore un peu trop tôt pour les palais thaïs " .

pas de problème j'y mange depuis longtemps j'aime les soupes ..

On peut dire que sur le plan hygiène, la Thaïlande n'a rien à envier à ses voisins...

Je mange partout dans la rue et j'avoue qu'à chaque fois que je vais au Cambodge, c'est tourista assurée... et au Laos, une fois sur deux...
Même en Chine je n'ai pas ce problème !

Bonjour, idem pour moi, jamais malade avec la street food en Thailande  :proud En revanche, j'ai passe une fois la nuit non pas "debout Place de la Republique" mais assis sur les chiottes  :idontagree:  apres avoir mange dans un resto (au nom latino) de la 2nd road a Pattaya ou les petits carres de beurre baignaient dans une eau impure  :nothappy:

je viens de lire vos commentaires sur la nourriture.
Vivez vous en thailande ?
Je recherche des ultramarins qui vivent en asie pour une collection documentaire .
Pouvez vous m'en dire plus sur vous ? ( estelle[at]blablaprod.fr)

Le mieux est d'ouvrir une nouvelle discussion ...ici vous êtes dans la bouffe.
"ultramarins "  c'est un joli mot...

En effet, cela n'a rien à voir avec cette discussion  ;)

Sans être un spécialiste du français de France/Paris, je crois que ultramarin est un adjectif.
De plus, je ne vois pas très bien comment on peut appliquer cet adjectif à la Thaïlande?

Me trompe je ?  :/

Pour moi c'est clair, cela veut dire qu'elle recherche des gens venant de l'outre-mer et vivant en Thaïlande...Mais je me trompe peut-être :unsure

En transformant un adjectif en substantif ?

Si c'est pour un reportage, cela commence mal.

Je pencherai pour des Stroumphs. D'autant plus que l'on vient d'en inaugurer un à Icon Siam à Bangkok.

estellegalab :

je viens de lire vos commentaires sur la nourriture.
Vivez vous en thailande ?
Je recherche des ultramarins qui vivent en asie pour une collection documentaire .
Pouvez vous m'en dire plus sur vous ? ( estelle[at]blablaprod.fr)

Veuillez préciser " ultra marin ", première fois que je lis ce mot; si c'est venant de l'outre mer, je pense que nous ne sommes pas nombreux ici, nous sommes presque tous blancs comme neige
en tout cas, merci d'employer le mot " nourriture ", " bouffe " n'a pas sa place ici, même pour parler de la "street food "

Pilouthai :

Pour moi c'est clair, cela veut dire qu'elle recherche des gens venant de l'outre-mer et vivant en Thaïlande...Mais je me trompe peut-être :unsure

C'est effectivement ce qu'elle explique sur le forum Vietnam.

J'ai rencontré 3 personnes venant de Nouvelle Calédonie et vivant en Thaïlande.

  Un(e) ultramarin (e ) est relatif (ve) à l'outre-mer. Le mot s'utilise en tant que nom commun comme en adjectif.   

Pilouthai :

  Un(e) ultramarin (e ) est relatif (ve) à l'outre-mer. Le mot s'utilise en tant que nom commun comme en adjectif.   

En effet mais seulement depuis 2010 dans le Petit Robert. Mais peu importe,

C’est peut-être la question posée par de nombreuses personnes, lorsqu’ils entendent ce terme d’“ultramarin”(1) de plus en plus présent dans les
discours liés aux régions de l’outre-mer français. D’ailleurs, le phénomène vire actuellement à un véritable avènement idéologique. Après la négritude
d’Aimé Césaire, l’antillanité d’Edouard Glissant et la créolité de Jean Bernabé, Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant, l’air du temps serait à
l’“ultramarinité”(2). Serait-ce là une nouvelle référence identitaire

La suite ici.
  :http://www.academia.edu/2550900/_Ultramarin_._Retour_sur_lirruption_dune_nouvelle_catégorie_du_discours_dans_lespace_public

Nouvelle discussion