Pourquoi les français veulent venir vivre au Québec ?

La suite de la question c'est : Pourquoi est-ce qu'il y a plus de français intéressés par le Québec que de Québecois intéressés par la France ?

Bonjour Nath11,

Certains français vont au Québec afin de se trouver un emploi et pour acquérir une expérience internationale. Mais chacun a ses propres raisons.
Au Québec, les français arrivent à améliorer leur qualité de vie. :)

Les autres membres pourront certainement vous en dire d'avantage à ce sujet.

Pourquoi souhaitez-vous aborder ce sujet sil vous plaît? Je vois que vous êtes français établi au Canada également. ;)

Merci,

Priscilla

Peut être parce que le Canada est encore un des rares pays à avoir une immigration ouverte contrairement à la France. Le Québec parce que pour un français c'est francophone...

Bonjour Nath11,
Certains français vont au Québec afin de se trouver un emploi et pour acquérir une expérience internationale. Mais chacun a ses propres raisons.
Au Québec, les français arrivent à améliorer leur qualité de vie. :)
Les autres membres pourront certainement vous en dire d'avantage à ce sujet.
Pourquoi souhaitez-vous aborder ce sujet sil vous plaît? Je vois que vous êtes français établi au Canada également. ;)
Merci,
Priscilla

Bonjour,
Les raisons peuvent être multiple, il y a souvent une fuite de multiple éléments, sociétale  , familiale, pro., mais aussi un mythe vendu par le Canada.
Les français pensent améliorer leur niveau de vie mais n'y arrivent pas à leur grande surprise !!!
Cette question, je crois que 80 % des français se la posent, pourquoi je suis venu ??? Baisse du niveau de vie, difficultés d'intégration et d'acceptation, fermeture des Québecois, climat (qui ne serait pas le plus important). Beaucoup finissent par se dirent qu'il y a d'autres pays au monde, mais ils savent surement moins bien se vendre !!!
Enfin je crois, mais cela est personnel, qu'un voyage avant de venir y vivre est au final la pire des solutions. En effet, les Québecois sont des champions en commerce, et nous avons beaucoup à apprendre d'eux, sur ce point je leur tire mon chapeau, mais il s'agit de commerce et non de relations sincères !!! Après nous tombons des nues lorsque nous nous installons car nous comprenons qu'il s'agissait de relations tout simplement commerciales.

Pour la question concernant le rapport des Québecois avec la France ?
La mémoire, l'histoire qui n'est plus enseignée à l'école au Québec depuis 1992 sont en partie responsable, je le crois ...

Peut être parce que le Canada est encore un des rares pays à avoir une immigration ouverte contrairement à la France. Le Québec parce que pour un français c'est francophone...

Désolé mais je ne peux vous laisser dire de telle chose : Dire que le Québec à une immigration ouverte et tout simplement une pure ineptie !
Ou plus simplement l'hôpital qui se moque de la charité !!
Je ne fais pas de politique, je préfère le vrai cinéma ou théâtre, mais voir Mme LEPEN, reçu de cette façon au Québec ....
On aime ou on aime pas mais il s'agit d'une élue Européen, qui plus est représentant 35 % des votants français. Le plus incroyable est que je rencontre de nombreux français au Québec votant FN, qui aiment la politique du Québec retrouvant dans ces décisions des éléments semblables à ceux du FN.
Je sais je me suis un peu éloigné du sujet, désolé, mais les propos de Pickiller m'ont amené dans cette direction.

En quoi l'imigration n'est pas ouverte au canada? Est ce que en france un canadien peut venir vivre sans y avoir de travail ou de famille ou sans faire d'etude ou de pvt? Non ici tu fais un dossier d'immigration et cela même sans avoir d'emploi et soit tu es sélectionné ou non... Donc oui l'immigration est ouverte ici avec des criteres.

Quand au rapport avec Mme le Pen je ne voit absolument pas le lien avec mes propos.

Bonjour !  :cheers:

Je voudrais d'abord rappeler un point de la charte du Forum :

Expat.com propose un forum dédié à l’expatriation : ce n’est ainsi pas l’espace adapté pour aborder des sujets liés à la politique ou à la religion.

Donc la présence Mm. Le Pen n'a pas vraiment sa place dans le débat. Une remarque cependant : elle a critiqué la politique migratoire du Canada. Le Canada n'étant pas la France, et elle même seulement Député européenne, (et aux dernières nouvelles, le Canada n'est pas dans l'UE)  alors elle n'avait pas à le faire.

Pour info, Jean-Luc Mélanchon est également venu (Quelques liens, il y en a 10 pages) :

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Po … ders.shtml
http://loutardeliberee.com/jean-luc-mel … au-quebec/
http://www.ledevoir.com/international/e … es-peuples
http://www.closermag.fr/people/politiqu … bec-610615

FIN DU DÉBAT

Concernant les critères d'immigration québécoise en France :
http://www.quebecfrance.info/documents/ … France.pdf

Pour rejoindre la question initiale de Nath 11 :

http://www.directioninformatique.com/a- … ance/14236
http://www.quebecfrance.info/FAQ/index.php

Pour rejoindre les propos de Priscilla : Effectivement, nous avons tous et toutes nos raisons d'immigrer,  professionnelles ou non.

Un fil similaire animé par Christine existe déjà ici :
https://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=577694
Vous pourrez y lire ma réponse

Bonne journée !

Comme d'habitude je constate qu'internet est un très bon moyen de transmission d'informations et certainement pas un moyen de communication tant l'information peut-être biaisée !
Bonne chance donc au "arrivant", au "partant" et aux rêveurs car oui rêver fait du bien !!!

[at]Sur la route : Je comprends mal la réaction.

J'ai rappelé la charte du forum et effectivement je transmets l'information.

Politiquement, je ne suis ni pour l'un ni pour l'autre, mais je rappelle des faits.

Concernant la question initiale (puisque le principe d'un fil de discussion est de rester sur la question initiale), les hyperliens sont destinés à apporter des informations, des données chiffrées ou refléter des impératifs administratifs.

Libre à qui veut de réagir ou poser des questions sur la nature ou le contenu de ces hyperliens et sur la question initiale, tout en respectant la charte du forum.

[at]Nath11 : Pourrais tu nous indiquer la source d'information qui t'a amené à poser la question initiale ?

Cordialement,

Louisqc, Animateur Forum Canada

Non il n'y a pas de réaction envers quiconque juste un constat de la difficulté d'échanger en se faisant bien comprendre. J'ai abordé le sujet sur le FN car le fil était l'immigration, et surtout suite au message de pigkiller, pour qui me semble t-il la France n'accueil pas "mieux" que le Québec.
Mais je ne dis en rien que le Québec accueil mal, au contraire son principe de sélection me paraît bien et réaliste, avec des exigences justifiées.
Après l'intégration est autre chose, ils n'ont pas grand chose à proposer, il y a une forte paupérisation( pour les provinces) dans la population Québecoise. Donc comment se flot d'immigrés peut-il trouver sa place ? Comment ne pas comprendre le regarde des Québecois sur les français ?
Un responsable d'hôtel me disait dernièrement à Québec : "En France vous êtes tannant, vous avez tout, paysage, gastronomie, climat ..." et le comble pour eux (pour revenir sur le fil du sujet) et que nous venions en nombre nous installer au Québec.
Affaire à suivre.
Bonne journée à tous.

Ou est ce que j'ai dit que la france n'accueille pas mieux? J'ai dis que la canada à une politique d'immigration ouverte (pas besoin de travail, de famille sur place) et donc permet à n'importe qui de postuler à immigrer... c'est pour cela qu'il y a... des postulants! Comment tu fais pour immigrer en france sur la route, si tu n'as ni travail ni famille? Comment un canadien va faire pour immigrer en france versus un français au canada?

[at]Sur la route et Pigkiller : Afin d'éclairer les lecteurs et lectrices, pouriez-vous illustrer vos arguments par des hyperliens et éléments de comparaison ?

[at]Nath11 : Je suis étonné de ne pas te voir intervenir sur ce fil.
Pourrais tu nous indiquer la source t'ayant amené à lancer ce fil ?

Tout cela dans l'intérêt des internautes.

En passant mes réponses si cela ne te dérange pas je les rédige comme je veux... il n'y a aucune règle me demandant des hyperliens. De plus quand j'écris peut être que je travaille aussi en même temps donc pas le temps pour chercher des liens sur les procédures d'immigration. Un moment donné chacun est aussi capable de chercher sur le net.

C'est effectivement une question étrange qui part d'un postula quelque peu infondé.

Pour la première partie de la question, chacun a ses motivations propres. Et encore, d'après mes observations, il faudrait distinguer les motivations officielles des motivations réelles et plus profondes.

Pour la 2eme partie, je ne sais pas ce qui ferait penser qu'il y a plus de français interessés par le Québec que l'inverse. C'est un peu une vue de l'esprit, grandement aidé par les reportages à l'eau de rose de TF1 ou M6 au sujet du Québec et des français qui partent s'y installer.

Par ailleurs, la population de la France étant de 65 ou 70 millions, il est évidement plus facile d'avoir le sentiment qu'il y a plus d'immigrants français dans une province de 7 millions d'habitants; que l'inverse.

Enfin et surtout, il faut arrêter de croire que tout les français qui émigrent le font vers le Québec. C'est très loin d'être le cas. Au même titre que les québécois qui émigrent vont surement vers l'ouest du Canada ou les USA, les français vont majoritairement dans le reste de l'Europe.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A … e#Chiffres

glycerine :

Enfin et surtout, il faut arrêter de croire que tout les français qui émigrent le font vers le Québec. C'est très loin d'être le cas. Au même titre que les québécois qui émigrent vont surement vers l'ouest du Canada ou les USA, les français vont majoritairement dans le reste de l'Europe.

Tout à fait !

Et le pays préféré des Français pour s'expatrier est la Suisse.
Suivent ensuite dans l'ordre les USA, le Royaume Uni, la Belgique, l'Allemagne et en 6e position le Canada.

Un article de mars dernier à lire sur Le Figaro :
http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan … ancais.php

Il est aussi important de rappeler qu'en ce qui concerne le Canada, il n'y a pas que le Quebec et que les Français commencent de plus en plus à choisir les provinces anglophones.

Nath11 :

La suite de la question c'est : Pourquoi est-ce qu'il y a plus de français intéressés par le Québec que de Québecois intéressés par la France ?

Peut-être, mais comme le soulignent Glycérine et Torontois, ce point de vue est contestable.
Par ailleurs, de quelle immigration parles tu ? Professionnelle ou étudiante ? sur quelle période (2016 ou 2000-2015) ?

Parce que dans le deuxième cas (les étudiants), pourquoi existe-il depuis presque 1 siècle en France un organisme dédié aux étudiants canadiens, donc entre autres québécois ? http://etudiantscanadiens.org

Je t'invite donc à suivre les exemples de Torontois et de Glycérine et donc à nous présenter l'information (article, données statistiques...) qui t'as amené à poser la question.

Bonne journée !  :cheers:

Louisqc

Bonjour,

Je tiens à m'excuser d'avoir disparu pendant quelques jours, mais je ne viens pas souvent sur le forum. Néanmoins, c'est un plaisir de vous lire à chaque fois  :)

Alors pour en venir au thème de la discussion que j'ai exposé, j'aimerais commencer par faire une remarque. Je ne vois pas pas trop pourquoi certaines personnes ici abordent le sujet du FN ou de Mme Lepen... je trouve que c'est complètement hors sujet.

Pour vous aider à saisir le sens exact du sujet, il faut savoir que la question que j'ai posée s'adresse aux français qui résident au Québec.
Elle s'adresse à ceux qui se sentent suffisamment immerger dans la société québecoise pour être en mesure de donner un point de vue sur une impression qui serait : le français est plus intéressé par le Québec que le Québecois l'est par la France.

Ayant quelques contacts français ici à Montréal et cotoyant des québecois au quotidien (au travail etc..), j'ai forcément mon avis la dessus. Et j'aimerais savoir s'il y a des personnes sur le forum qui partagent un constat qui est celui-ci : les Québecois ont en rien à faire de la France et de sa culture mais les français continuent d'affluer ici en grand nombre en toute insouciance.

Nath11,

Si on parle du Québecois « moyen », effectivement, il n'en a rien à faire de la France. Il en a d'ailleurs rien à faire du reste du monde (y compris le reste du Canada) à part les plages de Cuba et Punta Cana.

Ce n'est pas propre au Québecois moyen. L'américain, s'il est très mobile localement (j'entends pas là, à l'intérieur de ses frontières), il est en général moins ou pas du tout interessé par le monde extérieur.

On peut expliquer cela par plusieurs raisons. L'une d'entre elles est en fait une question de perception de son propre environnement. Un Québecois, même tombé au fin fond d'un nid de poule est convaincu que c'est quand même pas si mal et que ca doit être pire ailleurs. Un Français qui ne peut rouler à plus de 130 km/h sur des autoroutes plates comme un tapis de billard va pester en rêvant d'habiter en Allemagne.

Et pour compléter ce que dit Glycérine, je dirais que beaucoup de Montréalais, dont les parents sont de Montréal...ne sont jamais sortis de Montréal. D'où leur surprise quand des immigrants leur parlent de Tadoussac, Rivière-du-Loup, Rimouski, Saguenay, etc. Là je ne parle que du Québec.

Donc c'est parfois juste un manque de  budget ou de curiosité intellectuelle.

Au contraire, des Québécois travaillant comme programmeurs, administrateurs-systèmes...Bref tout ce qui se rattache à l'informatique, ont de forte chance  de partir en Californie.

De nombreux étudiants Québécois partent faire une partie de leurs études en France, en particulier à Paris, d'où l'existence de l'organisme etudiantscanadiens.org, et de la cité universitaire internationale.

Et concernant la mobilité des jeunes Québécois : https://www.lojiq.org/a-propos/les-offices/oqmj/

Glycerine, je ne connais pas ta définition du "québecois moyen" ?

Mais tu as raison sur le fait que les plages de Cuba, de la floride ou de riviera maya sont des destinations très convoitées pour les québecois qui osent s'aventurer à l'extérieur de la province et on a l'impression qu'il ne connaissent que cela.  :D
Comme tu l'a justement dit, même l'ouest du pays ne les intéresse pas... sauf peut être ceux qui ont l'ambition de se faire du cash dans le secteur de la metallurgie, ou de l'ingenierie chimique...

Louisqc, contrairement à toi, je pense qu'il s'agit plus de manque de curiosité intellectuelle que de manque de budget chez ces jeunes québecois puisqu'ils savent associer assez tôt "travail = argent" contrairement aux jeunes en France qui, par exemple, préfèrent se la couler douce.
En effet, qu'est ce qu'on remarque ? On voit beaucoup d'étudiants québecois partout ici avoir des jobs étudiants alors qu'ils habitent chez papa & maman. Ma femme (qui est une québecoise pure jus) a commencé à travailler à l'âge de 15 ans en vendant des hamburger chez A&W et son cas n'est pas isolé. Elle n'était pas obligée, il n'y avait pas un besoin vital genre une hypothèque à payer... il s'agissait purement d'argent de poche. Bon nombre de ces jeunes ont suffisamment de l'argent de poche pour être en mesure de payer leur voiture, leur téléphone intelligent, même leurs voyages en France s'ils le voulaient...
Voila pourquoi, selon moi, c'est plus un manque d'intérêt pour le monde extérieur qu'un manque de budget.

De nombreux étudiants Québécois partent faire une partie de leurs études en France

Ou les vendanges !  :joking:

http://ca.france.fr/fr/infosredac/venda … quebecoise

Nath,

Par « québécois moyen » j'imagine la personne que tu décris dans ton post. Boulot d'étudiant à 14/15 ans et toute la suite classique : la maison en banlieu avec piscine hors-terre, patio et BBQ, abri tempo, l'obsession du REER, la Honda Civic, au moins un divorce, le voyage annuel dans le sud pour faire comme le voisin et la sempiternelle discussion qui va avec, à savoir qui a eu le meilleur rabais pour son tout inclus.

Bon, cela dit, il faut voir que l'américain est dans un contexte bien différent de l'européen.

Déjà au niveau des études, l'école au Québec n'est pas véritablement gratuite si on tient compte de la liste des « frais annexes » longue comme le bras. Ayant des enfants en bas âges, j'avoue ne pas avoir moi-même pu constater ce fait mais les différents témoignages de parents qui connaissent les 2 systèmes vont tous dans le même sens : c'est pas mal moins gratuit au Québec que ca ne l'est en France. Conclusion, il se pourrait que les jeunes ici aient besoin de bosser un peu pour se payer des études que les parents n'ont pas les moyens d'assumer.

Il y a aussi ce phénomène qui consiste à faire payer un loyer à ses propres enfants qui restent à la maison dès qu'ils ont atteinds 18 ans. Je ne sais pas à quel point cette pratique est encore en vogue de nos jours ni à quel point elle est ou etait courante, mais c'est aussi à prendre en compte.

Le contexte géographique n'aide pas non plus. Quand j'étais étudiant on a décidé sur un coup de tête, un soir de semaine à 20h, de faire une virée en Italie simplement pour aller boire un cappuccino dans le premier bar venue après la frontière (4h de route aller-retour). Ici on aurait fait quoi ? Aller au premier Tim Horton venu en Ontario ? À la première station service dans l'état de New-York ? bof... Ce que je veux dire c'est que les européens, même « moyens :)) ont naturellement plus de facilités quand il s'agit de découvrir d'autres horizons. Je crois que ca y fait pour beaucoup.

glycerine :

Le contexte géographique n'aide pas non plus. Quand j'étais étudiant on a décidé sur un coup de tête, un soir de semaine à 20h, de faire une virée en Italie simplement pour aller boire un cappuccino dans le premier bar venue après la frontière (4h de route aller-retour). Ici on aurait fait quoi ? Aller au premier Tim Horton venu en Ontario ? À la première station service dans l'état de New-York ? bof... Ce que je veux dire c'est que les européens, même « moyens :)) ont naturellement plus de facilités quand il s'agit de découvrir d'autres horizons. Je crois que ca y fait pour beaucoup.

La première chose que tu vois aux États Unis, ce sont... Des champs de maïs ! Et va expliquer aux douaniers américains que tu franchis la frontière juste pour prendre un café ! Déjà 6 $ pour avoir le visa d'entrée, ça fait cher le café.

Plus sérieusement, ce thème vient justement d'être abordé dans l'émission de Catherine Perrin "Médium large", avec une conclusion : le Québec a beaucoup de mal à garder ses travailleurs qualifiés, qui partent en Ontario, en Alberta, ou comme je le disais précédemment aux États-Unis.

Pour beaucoup (trop) de Français, le Canada (qui souvent pour eux se limite au Québec) est l'Eldorado, le haut salaire, la qualité de vie exceptionnelle, sans parler des clichés "Carte postale". Exemple frappant dans la chanson "À Montréal" de Grand Corps Malade.

C'est la raison d'être de ce Forum : guider, informer quand soudain ils/elles réalisent qu'entrer au Canada c'est dur, que contrairement aux années 60, ils ne seront pas forcément accueillis à bras ouverts, que la culture est différente, les codes sociaux sont différents, et qu'il y a des étapes incontournables.

La France fascine autant, Paris Ville Lumière (pour le plus gros cliché), l'impression de se promener dans un musée (certaines villes sont entièrement classées au patrimoine de l'UNESCO), plus les bars, le vin et le fromage pas chers (là c'est sur qu'il y a un différence) etc. Elle attire les Canadiens et les Américains (par expérience professionnelle, je peux te dire que les villes de Paris, Nantes, Strasbourg, Lille, et Bordeaux y vont à fond auprès des universitaires américains, en particulier la Côte Est.
Concurrente de la France pour la com intensive : l'Égypte, en particulier Le Caire et Alexandrie pour les étudiants en Histoire et Histoire de l'Art. Et en ce moment ils ont intérêt à y mettre le paquet avec les troubles politiques).

Nouvelle discussion