Expatriation en couple aux Etats-Unis

Bonjour à toutes et à tous,

Plus on est de fous, plus on rit, dit l’expression. Mais une expatriation à plusieurs nécessite une plus grande préparation.

Que vous vous soyez expatriés en couple ou en famille aux Etats-Unis, ou que vous ayez dû laisser votre conjoint le temps de votre expatriation, nous vous invitons à partager votre histoire.

Comment votre famille a-t-elle réagi à votre projet d’expatriation ? Comment ces changements ont-ils été gérés par vos proches avant et pendant l’expatriation ?
Quel impact a eu votre expatriation sur votre relation de couple ? Comment vos enfants se sont adaptés à leur nouvelle vie ?

Quelle est, selon vous, la recette d’une expatriation réussie aux Etats-Unis, à deux ou en famille ?

Merci d’avance de bien vouloir partager votre expérience,

Bhavna

Nous concernant, nous nous sommes expatriés en famille mais avec deux visas différents.
- Mon épouse avec un visa L car elle travaillait pour une grosse multinationale qui l'a muté dans une de ses agences à Pasadena en Californie. Notre fille à l'époque mineure était sous le visa de mon épouse.
- Moi avec un visa E2 car j'avais ouvert une entreprise aux USA dans la continuité de celle que j'avais deja en France.

Le hasard parfois fait très bien les choses car par le biais du visa L de mon épouse,  nous avons pu 5 ans plus tard avoir tous une carte verte et encore 6 ans plus tard, devenir US citizen.

L'expatriation en famille est une experience extraordinaire et quand elle se passe bien, le bilan est souvent très positif.
Il en resort des enfants parfaitement bilingues qui le plus souvent, ont une double culture.
Un couple encore plus uni et plus fort à condition qu'au depart de l'aventure, le couple en avait le "potentiel".
Pour un couple, je pense que l'expatriation est une aventure decisive. En gros ça passe ou ça casse et il n'y a pas de demi mesure.

Par contre là ou l'expatriation sera la plus dure, c'est sur les relations avec ceux restés en France.
Sur la durée les relations avec les amis vont progressivement s'effriter et plus ou moins disparaitre. Celles avec la famille, même si elles ne vont pas disparaitre, ne seront jamais plus ce qu'elles étaient ou ce qu'elles auraient été si on été jamais partis.
Les raisons sont multiples (loin des yeux loin du coeur, jalousie inconsciente et inavouée, etc...) mais ce sont des passages obligés qui se passent bien si votre couple est solide. Par contre c'est catastrophique si deja à la base votre couple n'était pas super uni et fort. 

Donc oui, l'expatriation est quelque chose de très sérieux et il faut bien peser les pours et les contres.
Tout le monde n'en est pas capable, ce serait une erreur énorme que de l'ignorer. 
Par contre si toutes les conditions sont réunies, une expatriation réussie va  rendre votre couple plus fort et plus uni. Va rendre toute la famille plus ouverte et plus épanouie.

En gros si tout a bien fonctionné, tout le monde en sortira grandi et plus fort.

cela peut, comme dit Pescaraplace, renforcer ou detruire un couple.
parfois l'un des conjoints est 'force' de suivre l'autre...et ce n'est pas toujours facile a gerer.
en plus certains visas de conjoint ne permettent pas a l'autre de travailler, ce qui peut etre une source de stress importante.

j'avais lu qq part que le taux de divorce en expatriation etait le meme que celui de Paris: un couple sur 2.
ce que je peux confirmer autour de moi.
dans le petit groupe de francophones que je cotoie depuis mon arrivee aux US, un couple sur 2 a exploser! (bon c'est NYC, donc comme Paris)

BenNY04 :

j'avais lu qq part que le taux de divorce en expatriation etait le meme que celui de Paris: un couple sur 2.
ce que je peux confirmer autour de moi.
dans le petit groupe de francophones que je cotoie depuis mon arrivee aux US, un couple sur 2 a exploser! (bon c'est NYC, donc comme Paris)

1 couple sur 2 explose durant l'expatriation , il faut ajouter (comme l'a dit "objectif usa" ) 1 entreprise sur 2 passe le cap des 5 ans , au bout du compte les statistiques de réussites ne doivent pas être élevées...

je ne sais pas si les E2 ont plus de divorces, lol.

en tous les cas, divorcer a l'etranger n'est pas vraiment une partie de plaisir (en meme temps ca ne l'est pas deja, juste que ca ajoutte un sacre stress!)

Olivier, pas sûr que ce soit lié à l'expatriation.  En 2013, pour 100 mariages, 46.2 couples divorçaient en France. Idem aux USA. Regardes le tableau mariage rate et divorce rate par Etat et fait calcul les ratios (à la fin de l'article). https://en.wikipedia.org/wiki/Divorce_i … ted_States Le plus surprenant, ce n'est pas à NY que le taux de divorce est le plus élevé.

stevenmika :

Olivier, pas sûr que ce soit lié à l'expatriation.  En 2013, pour 100 mariages, 46.2 couples divorçaient en France. Idem aux USA. Regardes le tableau mariage rate et divorce rate par Etat et fait calcul les ratios (à la fin de l'article). https://en.wikipedia.org/wiki/Divorce_i … ted_States Le plus surprenant, ce n'est pas à NY que le taux de divorce est le plus élevé.

Certes mais si le couple doit partir en vrille, l'expatriation peut être un bon "accélérateur".

BenNY04 :

je ne sais pas si les E2 ont plus de divorces, lol.

en tous les cas, divorcer a l'etranger n'est pas vraiment une partie de plaisir (en meme temps ca ne l'est pas deja, juste que ca ajoutte un sacre stress!)

Tout a fait Ben surtout qu'il y a une chose que les gens souvent ignorent, c'est qu'une fois devenu resident de tel ou tel état, le divorce sera prononcé par rapport aux lois de l'état de residence et non pas par rapport aux lois Françaises.

Donc par exemple un contrat de mariage fait en France devant un notaire n'aura aucune valeur aux USA et si le couple est resident en Californie par exemple, ce sera le regime de la communauté qui s'appliquera automatiquement car c'est la loi de l'état de Californie.

Pescaraplace :
stevenmika :

Olivier, pas sûr que ce soit lié à l'expatriation.  En 2013, pour 100 mariages, 46.2 couples divorçaient en France. Idem aux USA. Regardes le tableau mariage rate et divorce rate par Etat et fait calcul les ratios (à la fin de l'article). https://en.wikipedia.org/wiki/Divorce_i … ted_States Le plus surprenant, ce n'est pas à NY que le taux de divorce est le plus élevé.

Certes mais si le couple doit partir en vrille, l'expatriation peut être un bon "accélérateur".

cela peut etre aussi un detonateur, pas seulement un accelerateur.
surtout quand l'un des 2 'subit' (plus de boulot, loin des amis/famille, probleme pour communiquer, etc)

Pescaraplace :
BenNY04 :

je ne sais pas si les E2 ont plus de divorces, lol.

en tous les cas, divorcer a l'etranger n'est pas vraiment une partie de plaisir (en meme temps ca ne l'est pas deja, juste que ca ajoutte un sacre stress!)

Tout a fait Ben surtout qu'il y a une chose que les gens souvent ignorent, c'est qu'une fois devenu resident de tel ou tel état, le divorce sera prononcé par rapport aux lois de l'état de residence et non pas par rapport aux lois Françaises.

en fait tu divorces dans l'etat ou tu resides (ou au moins l'un des conjoint reside);
tu peux aussi tres bien decider de divorcer dans ton pays, mais la c'est plus galere pour les papiers, les RVs avec les avocats et les convocations chez le juge (et bonjour les frais).

si le divorce se fait aux US, il faut ensuite le faire notifier en France

Bon !!

Je suis positive !!! Nous partons bientôt !! Et travaillons déjà depuis 11 ans ensemble !

Ca c'est déjà énorme et bcp on du mal à le faire !!

Merci en tout cas pour ces témoignages !!

Bonne journée

Nous sommes une famille de 3,partis depuis 10 ans de france sous visa O pour ma femme donc pas moyen de travailler pour moi avant d'obtenir la green card.C'est pas facile de gerer ca dans un couple mais si ca passe ca renforce le couple.
Bon au niveau des amis et de la famille,c'est vrai que beaucoups de choses changes dans les rapports,pas evident a gerer,le manque,la distance mais on s'y fait plus ou moins.

Quand nous sommes partis de france ,notre fille avait 13 ans un age pas facile pour elle,nous l'avons mise directement dans une ecole americaine,ce fut tres dur pour elle les 8 premiers mois mais apres ca elle etait completement bilingue.Apres un bon cursus scolaire,elle c'est engage dans l'us air force depuis 1 an et poursuit des etudes de medicine au sain de l'air force.Elle adore ca.

Voila,un parcour pleins d'embuches mais que nous regrettons pas du tout,prochaine etape la nationalite americaine :top:

Très bon témoignage. Il faut s'adapter. Comprendre que venir en touriste et y vivre, c'est différent. Cela nécessite beaucoup d'efforts, de capacité d'adaptation. Même pour moi étant enfant, je pleurais tous les jours au début quand j'ai quitté Paris pour vivre en province. Il faut partir du principe qu'on démarre de zéro. Idem pour un non Français en France.

stevenmika :

Il faut partir du principe qu'on démarre de zéro.

Et je peux te dire que c'est tout benef ...
Dans mon cas a 40 ans j'ai l'impression d'avoir 20 ans ...un vrai jeune homme ( un peu ridé)
Pour les enfants , c'est moins cool , ils subissent , pas facile d'expliquer que c'est mieux pour leur avenir  ...surtout si je me trompe .

Nos filles ont 16 et 14 ans et ont vraiment hâte de partir !!!
Elles participent à toutes les avancées et petits pépins de parcours.

Nous sommes tous ultra heureux et motivés de partir !

Merci pour vos messages très intéressants pour ceux qui sont là depuis un certain nombre d'années . Pour notre part, nous sommes arrivés en couple avec nos 2 enfants 9 et 11 ans avec un visa L du a la mutation de mon mari et un permis de travail pour moi . Infirmière en France, je suis caregiver aux USA ( n'étant pas bilingue, je ne me vois pas demander 10 fois au médecin de répéter combien de mg je dois injecter dans un patient parce que je ne comprends rien et l'erreur n'est pas tolérable :)
Donc, je souhaite ouvrir une petite crêperie, ne cherchez pas le rapport... Il n'y en a pas.
Du côté de Nos enfants, ils sont bilingues et souhaitent rester vivre ici . Pour mon mari et moi , nous sommes en mode " je ne sais pas " de toute façon nous resterons les 5 ans qu'offre le visa de mon mari et nous aviserons .
Je pense que pour nous, le couple en sort plus unis mais  la clef est la communication car l'expatriation nous fais passer par de nombreux états psychologiques et des fois c'est dans la même journée . Alors si l'autre n'est pas là pour écouter et échanger sur tous ces états d'âmes qui nous traversent . C'est sur que le couple peut exploser .
Pour les enfants,nous avons souhaité les mettre en école publique américaine a côté de SF et  ce n'est pas simple non plus pour elles : " je suis différente, je n'ai pas de vrais amis, je voudrais être comme tout le monde , il me trouve bizarre, etc.... "
Expliquer à une enfant de 9 ans que la double culture est une vraie richesse et qu'être un peu différente est une vraie chance en tant qu'individu , ben! ce n'est pas gagné !
Nous ne regrettons pas du tout le choix de l'expatriation, nous ne savons pas encore si elle est définitive ou pas .nos familles et nos amis nous manquent énormément mais merci internet et les nouvelles technologies pour ne pas perdre contact surtout les forfaits illimités !!
2 ans après, Nous sommes encore en pleine construction comme quand nous avions 20 ans en France et que nous démarrions dans la vie.

Je suis arrivé aux USA avec ma femme et mes 2 garcons il y a 17mois maintenant.

Pour nous c'est que du bonheur, les enfants beneficient d'une double culture, le plus grand (4ans) est bilingue grace au VPK, le plus jeune (3ans) a commencé à parler arrivé ici donc il parle majoritairement anglais 👍

L'eloignement avec nos familles en France n'a pas été un probleme pour nous car nous etions deja eloigné lorsque nous vivions en France...

Maintenant je continue de bosser pour pouvoir soit renouveller mon visa O soit pouvoir faire une demande de green card.

Maintenant je continue de bosser pour pouvoir soit renouveller mon visa O soit pouvoir faire une demande de green card.

si tu as eu un visa O 'facilement', fais la demande de la GC; c'est le parcours logique on va dire.

Oui je sais Ben, meme si j'ai eu mon visa O facilement, mon avocate m'a dit qu'il fallait faire quasiment le meme parcourt exceptionnel ici aux USA... Sachant que mon parcourt europeen s'est fait sur une longue periode, il me faudra du temps pour avoir autant de titres :-(

well, la plupart des gens que je connais qui etaient sous O1, ont obtenus facilement la GC, meme sans avoir eu un parcours 'exceptionnel' aux US (ils ont juste continues a faire ce qu'ils faisaient aux US).

si ton avocate te dit ca, il y a une bonne raison pour elle: renouveller ton visa O, va lui apporter des $$, et ensuite encore d'autres $$ pour la GC...si tu passes direct a la GC, elle a un certain manque a gagner.
ne jamais oublier que pour les avocats c'est du business!

Merci Ben, oui c'est que je me disais... Du coup faut il que mon parcourt US soit aussi documenté (coupure de presse, article internet etc...) que mon parcourt qui m'a servi pour avoir le visa O1?

oui il faut que tu documents un minimun ce que tu as fais aux US, et que tu puisses prouver minimum 3 de ces criteres (voir link):
https://www.uscis.gov/eir/visa-guide/eb … ry-ability

J'ai deja quelques trucs pour mon parcourt US (affiches, photo dans le Florida Today, photos des trainings), et pour les criteres j'ai deja les preuves qui m'ont servi pour le visa O. Ca devrait etre bon pour moi du coup?
Je continue toujours d'essayer d'avoir plus d'articles, mais c'est pas tout le temps évident

de mon point de vue, tu es sur la bonne voie pour une GC.
si tu sens ton avocate reticente, ne pas hesiter a en consulter d'autres.

Je suis aussi venue ici avec mon epoux. Mais on n'en est pas a notre 1er demenagement a l'etranger donc on ne sent pas trop la difference dans notre quotiden.
J'ai d'abord ete vivre dans son pays, puis lui dans le mien, puis maintenant on est dans un pays neutre  :D
Disons que les moments difficiles sont lies au travail. Pour lui, L2, pas super facile de trouver quelque chose . Mais il a deja vecu cela quand il est venu en France. Mais ici la discrimination est plus forte... bien que tout le monde preche le melting pot!

Merci Ben ✌️

bonjour à tous

Visa L1 pour mon mari et L2 pour moi.
Pas de possibilité de travailler mais il faut savoir s'occuper un minimum.
Activités diverses et pourquoi pas plus tard, bénévolat.
J'ai suivi mon mari en Caroline du Sud
Partis depuis le mois d'octobre 2015, l'arrivée fut difficile. Euphorisante au début, démoralisante par la suite.
C'est notre première expatriation et dernière vu notre "grand âge"...
laisser mes enfants en France, même s'ils sont "grands" fut difficile. La dernière a 19 ans et est en études.
Quitter les amis et la famille a été une grande épreuve, même si déjà nous étions loin de nos familles.
Je me suis sentie très isolée au départ, même si les filles de la communauté française essayaient de me distraire.
Au  bout de 4 mois et demi, je commençais à prendre mes marques.
Mais là je suis rentrée en France afin de voir mes enfants et me refaire une santé (pain, fromage....)
Je repars dans quelques jours plus reboostée !

Pas toujours facile pour le mari de gérer le stress du nouveau travail et le bien être de son épouse.....

Mais bon on y croit
Et je compte bien rentrée bilingue d'ici 3 ans.
Et comme je révais de visiter les états unis, ce sera chose faîte.

Floralie63: just pour info : Avec le L2  tu peux travailler,  il faut demander une EAD autorisation de travail. 
Et ça aidera sûrement encore plus à ton intégration.

Pourquoi ne pas travailler alors que tu as la chance d'avoir un L2 et pouvoir travailler ou tu veux?

ok je ne savais pas cela. A partir du moment où je maitriserai mieux mon anglais. Pourquoi pas ?

En effet ce n'est pas une obligation de travailler mais vous avez la chance d'avoir un permis de travail, vous devriez le demander car cela prend plusieurs mois a obtenir.

Nouvelle discussion