Expatriation en famille au Canada

Bonjour à toutes et à tous,

Une expatriation à plusieurs nécessite une plus grande préparation.

Quels éléments doit-on prendre en compte lorsque l'on s'expatrie en famille au Canada ? Quels défis avez-vous dû relever ? Vos enfants se sont-ils facilement adaptés à leur nouvel environnement ?

Quelle est, selon vous, la recette d'une expatriation réussie en famille ?

Merci d'avance de bien vouloir partager votre expérience,

Bhavna

Voir mon blog: unefamillefrancaiseauquebec sur WordPress.

L'expatriation en famille demande clairement du temps. 1 ou deux années pour préparer ses affaires, résilier le bail, chercher un emploi ou un logement, contacter l'administration française, se renseigner sur le pays, etc...ce n'est pas une mince affaire.

Nous sommes partis en couple et nous sommes installés en peu de temps, avec le gros avantage d'avoir un emploi en poche dès notre arrivée. Cela change beaucoup la donne en terme de perspectives, de pouvoir d'achat, etc...

Notre premier enfant est né en octobre, au début d'un hiver rigoureux. Cela ne nous a posé aucun problème. Un nouveau né peut rester confiner à l'intérieur. Le plus compliqué, selon moi, est entre 1 et 4 ans : l'enfant court partout mais reste fragile et ne peut donc pas rester dehors trop longtemps. De plus, la plupart des activités débutent à 4 ans.

Notre deuxième enfant est né un an plus tard. De notre expérience, avoir deux enfants en bas âge à l'étranger, sans famille pour nous aider, a été très fatiguant. Eventuellement, nous aurions attendu un peu avant d'agrandir la famille.

Heureusement, des solutions existent, notamment le cercle d'amis, qui pourra vous aider et vous soutenir de temps à autres. Du coup, mon conseil sera clairement de vous constituer un réseau de nouveaux amis, qui ont également des enfants, afin de vous épauler les uns les autres.

Pour le reste, je ne vois que du positif ! Le Canada est un pays fantastique, accueillant et fascinant pour une famille. Les horaires de travail sont plus agréables, l'espace est là, les infrastructures aussi. Les espaces de jeu sont nombreux et bien entretenus, les canadiens aiment les enfants et n'hésiteront pas à les aider ou leur adresser la parole. Le Canada est très sécuritaire et la Province et l'Etat fédéral versent des aident non négligeables pour les familles.

Les écoles sont de très bonne qualité et vos enfants parleront certainement mieux l'anglais que vous !

Si le système de santé peut être critiqué, ce ne sera pas le cas pour vos enfants, qui sont prioritaires et pour lesquels des soins particuliers seront donnés.

Merci bien vous nous avez surmonté la morale c'est très bien d écouter et de nous partager ce que vous avez vécu dans votre aventure d expatriation

Bonjou,

L'expatriation en famille n'est pas plus compliquée mais nécessite davantage de préparation et selonégociations. enfants de communication voir de négociations!

Nous avons démarré notre procédure d'immigration en septembre 2011. Juste après notre voyage de découverte, qui nous a porté chance puisque nous avons concu notre second enfant au Québec, pendant nos vacances! La première, elle avait alors 11 ans et autant dire qu'elle a pas pris la nouvelle avec la plus grande joie.

Et la commencèrent donc les péripéties bureaucratiques, les attentes, longues, très longues, et les fameuses negociations. Dans notre cas in peu particulier ça abpris plus de temps, en effet pour la grande il a fallut passer devant le juge des affaires familiales pour renégocier les termes de la garde puisque elle est née d'une première union. Et la de2xième est née alors que nous venions de recevoir les CSQ! Mais c'est pad grave ca s'est fait. Après le CSQ, tout devient plus concret et la l'ado se revolte, alors ccedt discussions, lectures, visionnage de vidéo pour lui donner le goût. Mais rien n'y fait. Tant pi on continu, elle verra plusvtard que c'est pour son bien!  Et vient le jour du départ quelques 2 ans plus tard! Le 26 juin 2014 nous nous envollons donc vers notre "canada pourri" avec une ado de 14 ans, une jeune enfant de 2 ans et 92 kg de bagages!

Ça fait maintenant presque deux ans que nous sommes a Québec et la grande ne veux meme plus aller en France pour les vacances, elle a 17 ans, un chum, un travail et des amis ainsi qu'une plus grande liberté d'action qu'elle aurait eu en francevey elle en est bien consciente. Et nous, nous nous y sentons tellement bien que nous venons d'acceuillir notre troisième petite princesse, née pendant la tempete! En bref, notre ado récalcitrante est bien plus québécoise que certains québécois, notre seconde à été conçue icitte et est née en France pour revenir à ses "origines" et la troisième est notre canadienne !

Idem ici ado pas motivée mais je sais que c est pour son bien !

clairement c'est elle qui s'est adapté le plus vite !! dite lui!! ici elle revit !!

Bonjour à tous,

Severinguiton et Fanfab pourriez-vous me dire où vous résidez respectivement ? Montréal ou Quebec, ville ou banlieue ??? Merci en tout cas pour vos retours qui sont très positif ;)

Un vrai bonheur de vous lire! Enfin des personnes qui ne casse pas le moral! Un vrai plaisir votre message surtout sur l'école car beaucoup nous ont dit qu'elle n'était pas de bon niveau au Quebec.

Merci encore

Sur le blog de ma femme bcp de renseignement mmepluplus.nous concernant,cela fait maintenant 10 mois que nous sommes a Longueuil a 6 minutes de Montreal et nous nous sentons tres bien.tout y est ,a part biensur le systeme de sante ...cependant tout n'est pas rose,debarquer avec un ado de 16 ans et un pre ado de 12 est tout de meme complexe.le systeme scolaire est totalement different ou bcp d'option se presentent aux eleves mais demande une sacre adaptation et surtout de sortir des reperes francais.Notre grand ,a notre arrivee en juillet, est resté deux mois cloitré dans sa chambre .les vacances sans possibilite de contacte direct avec d'autre...et un attachement sans faille a son rocher brestois ont donné des grosses frictions et un mutisme difficile a supporter.Ensuite l'ecole a repris ,apres etre passé par la commission scolaire pour un test d'evaluation en francais pour les deux obligatoire.la catastrophe,mes gars sont nes en fin d'annee donc trop jeune pour aller dans leur niveau adequate donc forcing et ils gardent leur niveau de l'hexagone.Bref pas si facile mais aujourd'hui avec de la patience et beaucoup de discussion et d'ultimatum nous sommes en phase de demander une residence permanente.Mais s'il falait expatrier ma famille avec un ado je ne le referais pas ou alors pas comme cela.Maintenant tous les ados ne sont pas les meme.....

Bonjour,

Je compte m'installer l'année prochaine à Montréal. Pourriez-vous me dire comment vous vous êtes pris pour obtenir un emploi avant de vous y installer?

Merci,

Hermann.

c'est quasi impossible d'arriver avec un emploi au Québec, pour la simple raison que les employeurs québécois donne la préférence aux résidents et citoyens. ils sont même dans l'obligation de prouver qu'ils n'ont pas trouver sur place la main d’œuvre qu'ils demandent à parrainer (d'autant qu'ils payent pour faire venir ladite main d’œuvre). Les promesses d'emplois n'existe pas ici, il n'y a même pas forcément de contrat de travail!!! par contre, si le taux de chômage est plus élevé à Montréal et en région, il est est quand même plus simple de trouver un emploi au Québec qu'en France, et à Québec (Capitale nationale), nous sommes quasiment au plein emploi (environ 4% de chômage !!!).
Maintenant pour les sélections du Québec, qui ont été grandement resserrées depuis l'an dernier, il faut avoir le nombre de point requis pour se faire délivrer le CSQ et exercer une profession qui est en pénurie de main d’œuvre au Québec. la résidence permanente est plus que jamais difficile a obtenir et de très longue alène ! On ne peut plus venir au Québec parce qu'on l'a décidé!! c'est long, difficil et cher! mais ça vaut vraiment le coup!! je vous assure !!!!

le français n'est pas bon!! mais pour le reste c'est tout simplement différent et plus poussé... mais le systeme scolaire est au top. Moins de vacances inutiles ou les enfants reviennent plus fatigués qu'en partant, des journées plus courtes, avec des sessions de cours plus longues. Des multitudes d'activités et d'options, des choix de sports impressionnants!!!!tout est fait pour que l'enfant trouve sa voix en essayant tout ce qui le tente ! et on ne parle même pas du soutient scolaire !! les profs sont investis, et dans les établissements sont présents des conseillers d'orientation, des orthopédagogues, des orthophonistes.... tout est mis en œuvre pour que les enfants ne se retrouvent pas en situation d'échec (bien sur il y en a quand même, mais pour peu qu'enfants et parents se donnent un peu de mal ils ne peuvent que réussir) et ce qui me plait le plus c'est que l'erreur n'est pas considérée comme un échec !! si tu te trompes d'orientation tu peux changer sans complication ni jugement !! même pour les adultes ! le retour aux études est simple et encouragé !!

merci fanfab & les filles. J'ai commencé à entreprendre les démarches pour m'y installer et j'attendrai le temps nécessaire. par ailleurs, pourrais tu me dire quels sont les secteurs d'activités recherchés par les employeurs au québec? Merci.

ça change selon le marché du travail mais l'info se trouve sur le site d'immigration québec.

Bonjour,

Pour le plaisir de partager toute information pour réaliser ce genre de beau projet, je vous recommande de passer par ici: journeesquebec.gouv.qc.ca/

Je pense que c'est le seul chemin qui permet de venir avec un emploi en poche.

Bonne chance,

ça paye en effet !! mon conjoint a participé à trois de ces salons de l'emploi et on est parti avec beaucoup de contacts en poche, si bien qu'il a trouvé son premier job en 3 semaines et sans avoir cherché sur place puisque c'est un des ses contacts qui avait retenu notre date d'arrivée et qui l'a contacté !!

Excellente nouvelle. Merci!!

Nouvelle discussion