court sejour à Nosy be

Bonjour, pour passer un agréable séjour à Nosy be, quelqu'un pourrait-il recommander des adresses, activités...?
Merci  :)

Hotel Clair de Lune.
Activités liés à la mer mais les excursions maritimes sont cher.
Le coucher du soleil sur le Mont Paso.

Bonjour,

les activités sont nombreuses : visiter avec des vedettes rapides les petites îles voisines du genre "picnic" : repas midi compris, une ile chaque jour !!! et n'oubliez pas les plages Ambatoloaka et Andilana, c'est très large et propre. les taxis spéciales coutent 70mille ar et le taxi collectif 2000ar/pers, sinon le bajaj coute 500ar a chaque trajet en ville. Bon séjour !!!

bonjour je cherche pour sejour 8 ou 15 jours  sur nosy be ou hell villel sans risque correct bien situé  ne connaissant pas region   pour me detendre en journée et  bouger un peu le soir    faut il prendre tt inclus depuis la france  ou trouver vol sec s'il en est interessant niveau prix  et trouver  un point de chute    que me conseillez vous pour rester dans le raisonnable ? merci

daron1000 :

bonjour je cherche pour sejour 8 ou 15 jours  sur nosy be ou hell villel sans risque correct bien situé  ne connaissant pas region   pour me detendre en journée et  bouger un peu le soir    faut il prendre tt inclus depuis la france  ou trouver vol sec s'il en est interessant niveau prix  et trouver  un point de chute    que me conseillez vous pour rester dans le raisonnable ? merci

Bonjour daron... tout dépend des tarifs que l'on vous propose en tout inclus je dirais qu'il ne faut pas dépasser pour 15 jours 800€ en plus du vol sec... si tout inclus est 3 repas et boissons à volonté ;) et que vous consommez tout ça.
Laurence ;)

Si vous voulez vous détendre, je vous déconseille Hell Ville... qui est insupportable avec ses bruits et ses embouteillages et où il n'y a pas de plages...
Ambatoloaka est la destination idéale coté plages, loisirs et sorties le soir...

Le prix de votre séjour dépendra de la saison à laquelle vous venez... 30 euros par jour pour l’hôtellerie me semble un minimum pour avoir une chambre à peu près correcte et sécurisée, mais si vous restez un peu vous pouvez négocier... par la peine de prendre tout inclus... la restauration ici est diversifiée, peu chère, même dans les bons restaus... au pire une demie pension... !

Mon conseil...
Réservez une ou les deux premières nuits et recherchez une fois sur place, le cas échéant, un lieu qui vous conviendra mieux... Vous trouverez sur internet plein de propositions...

Bien à vous

Si vous aimez la nature, les boas, les lémuriens, les oiseaux rares etc. mieux vaut faire l'effort d'aller en pirogue avec un ou deux guides jusqu'aux habitations de la forêt de Lokobe où vous trouverez également gite et couvert.
https://nosybe-tourisme.com/fr/la-desti … de-lokobe/

Il y a de plus à Ampasipohy, le village où l'on peut trouver un hébergement, une association de femmes très active que je suis allée visiter il y a peu... En projet, une formation pour faire de la pépinière et plantations pour embellir leur village... car il est le premier à avoir été habité à Nosy Bé... et désormais ces femmes veulent faire de leurs espaces des lieux exemplaires...
Déjà là, ces femmes de tout âge accueillent les touristes, notamment des Costa avec des danses traditionnelles parfaitement ravissantes et instructives... vendent des objets qu'elles fabriquent et les régalent de thé à la cannelle et de goudge-goudge (pas sure de l'orthographe), une espèce de far fait avec de la farine de riz, du sucre et du lait de coco et cuit au fatapera... (un délice... moi j'adore) !!!
Elles proposent leurs danses aussi dans quelques hôtels de Nosy bé... ce qui est un vrai prodige car pour cela elles ont du beaucoup lutter contre leurs maris qui ne voulaient pas forcément de cette liberté très inhabituelle et peu conventionnelle (sortir le soir en groupe, rentrer tard, gagner son indépendance financière...)...
Par contre je ne connais pas la qualité des hébergements proposés sur place... mais au pire, Hell Ville est tout à coté !

Par contre le soir coté loisirs... pas sure que ce soit très animé ce coin !!!!

Effectivement il existe encore à Madagascar des coins comme à Nosy-be où le naturel n'a pas besoin de revenir au galop... ainsi par exemple à Mahanoro je connais un certain vazaha qui a confectionné ce matin une cinquantaine de  litres de thé à la citronnelle fraîchement cueillie diluée avec le jus d'une dizaine de canne à sucre et deux litres de miel et le tout est déjà au congélateur.
Le vazaha en boit tous les jours entre un et deux litres de ce délicieux nectar des dieux et je peux vous assurer qu'il pète le feu car dès le matin de bonne heure il vient sur expat voir ce qu'il y a de neuf et animer tant qu'il peut les débats, ce qui n'est parfois pas toujours facile car il faut savoir ménager les Fleurs et les abeilles qui viennent les butiner.

https://thumbs.dreamstime.com/z/gaffez-le-clipart-images-graphiques-de-miel-d-abeille-2759948.jpg

Tourisme – Vers la sécurisation de la destination Nosy Be (23 février 2019)

Face à l’insécurité qui nuit au tourisme, la commune urbaine de Nosy Be envisage de prendre des mesures tendant à apaiser la crainte des touristes.

Il sera instauré une police du tourisme.

Après la fermeture de l’usine Sirama et la Pêcherie Nosy Be, le secteur tourisme est la principale activité du district de Nosy Be.

Cette filière a fait vivre la majorité de la population Nosybéenne, et les revenus générés ne cessent d’augmenter.

En outre, l’attrait touristique de l’île constitue un atout majeur qui justifie l’accroissement du nombre des touristes, venus massivement pour découvrir ses richesses naturelles.

Tout cela indique que le tourisme est devenu la première industrie de l’Île aux parfums toute entière.

Le secteur est en fait l’un des principaux leviers de l’économie de la région Diana.
Cependant, ces dix derniers mois, la problématique sécuritaire sur le territoire semble engendrer la baisse de affluence touristique.

Dès le 14 avril 2018, l’agence consulaire a avancé des chiffres alarmants
correspondant à l’insécurité régnant à Nosy Be.


Elle a ainsi enregistré sept agressions physiques de ressortissants français résidents et non-résidents.

Les agresseurs, en majorité armés de coupe-coupe, ont visé les sacs contenant des liquidités.

Tous ces vols à la tire se sont passé dans le quartier Madirokely ou ses environs, un endroit réputé mondialement par son animation et le plus fréquenté par les « vazaha » (étrangers).

« Compte tenu de cette forme d’insécurité qui pourrait nuire à l’image de la destination Nosy Be, étant une vitrine de Madagascar de par son renom en termes de sécurité, de salubrité et de l’accueil chaleureux de la population.

Nous craignons que ce genre d’acte impactera le secteur dans un futur proche.

En effet, la communication engendrera ce fait si nous ne prenons pas nos responsabilités face à la situation ».

C’est un extrait de la lettre d’Alain Schmaltz, adressée aux autorités compétentes locales.

Police du tourisme
Devant cette situation qui peut ternir une nouvelle fois l’image de Nosy Be et afin d’éviter que l’île soit en mal de touristes internationaux, la commune urbaine de Nosy Be, en collaboration avec la préfecture et office de tourisme, a pris le taureau par les cornes afin de redorer le blason de cette île paradisiaque et de rassurer les étrangers qui veulent y séjourner.

Pour sortir du marasme, le maire Ali Aboudou a promis des
mesures très concrètes, avec des moyens renforcés en matière de sécurité.

Ces mesures ont été déjà dévoilées ¡n janvier dernier, lors d’une réunion avec les
responsables et autorités locaux.

Pour eux, le volet sécurité est actuellement ultrasensible à Nosy Be.
Il faut rassurer les touristes qui y viennent.

C’est pour cette raison que la commune urbaine n’a pas négligé les doléances reçues.

Elle est prête à collaborer avec tout le monde afin de préserver la destination Nosy Be.
Concrètement, la mise en place d’une police touristique sera la meilleure arme.

Le projet est déjà sur les rails car la commune va se procurer d’une voiture 4×4, avec un financement propre, dans le but de mettre à la disposition de cette nouvelle structure prochainement hébergée dans l’île.

« Après les événements malheureux de ces derniers mois, il est urgent de sécuriser la destination en créant la police de tourisme.

Nous devons lui coller une image positive pour éviter que les gens désertent nos plages et nos sites touristiques », a souligné le maire, tout en précisant que l’argent perçu sur la taxe de séjour des touristes permettra à la commune d’acheter cette voiture tout-terrain d’une valeur de 90 millions d’ariary, ainsi que de se procurer d’autres équipements comme un rouleau compacteur, vingt fûts de goudron…

Il est bien de noter au passage que les éléments de la police touristique pourraient être renforcés par des éléments de la police et de la gendarmerie nationale.

De même, leurs rémunérations pourraient être couvertes grâce à un accroissement de la taxe de séjour.

Des agressions violentes

Selon la note de ladite agence, en date du 1er février 2019, la plupart des victimes ont été sauvagement agressées, avant que ne soit exigé l’argent.

Certaines garderont des séquelles physiques importantes, tandis que d’autres ont nécessité une évacuation sanitaire à La Réunion, comme Olivier Ledieu, un ressortissant français non résident qui a subi une agression physique sur la plage de Madirokely le 6 janvier dernier alors qu’il revenait d’une soirée Chez Tatie Chris vers 23h30.
Son avant-bras a été brisé, sans parler des fractures au crane et des coupures diverses sur tout son corps et son visage.
Le cas récent s’est déroulé le 27 janvier dernier sur la plage d’Andilana.

Source
https://www.lexpressmada.com/23/02/2019 … MozArl8R5M

Ben çà alors !!! Je suis scotchée !
Tant de violences à Nosy Bé ! Mazette ! Je n'en ai même pas entendu parler autour de moi... mais je vais demander...
Nosy bé n'est pas le paradis... les règles de sécurité valent aussi bien qu'ailleurs... ne pas laisser son sac trainer, ni son téléphone sur la table au bar... ne pas sortir les poches pleines, surtout en fin de soirée chez Tatie Chris... quoique 23h30 me paraisse un peu tôt pour une "fin de soirée" dans cet établissement qui travaille plutôt à partir de 2/3h du matin et récupère ceux qui sortent du Taxi Bé ou du Billard !
Mais franchement que ce soit chez moi où je vis quasi dehors (j'ai eu la joie d'y recevoir récemment Arnovaza qui en témoignera peut être ici à la fin de ses vacances) ou en ballade le soir sur Ambatoloaka, je ne me suis jamais sentie oppressée ni en insécurité !

Notes qu'un jour, ma fille décide de partir de chez ma mère (environ 500m à vol d'oiseau de chez moi) en fin d'après midi en passant par la route goudronnée plutôt qu'en coupant par les champs de canne à sucre car la nuit tombait !
En une centaine de mètres pas moins de 3 voitures se sont arrêtées (un 4X4 et 2 touc toucs) pour lui proposer de la ramener chez moi... en prétextant qu'il n'était pas prudent pour une jeune vazaha de marcher comme çà à cette heure tardive (18h00)...
Elle a prudemment refusé comme je lui ai toujours appris....
Le second touc touc a insisté pour la ramener même si elle n'avait pas d'argent... ma fille a refusé et m'a appelé au tel. Le touc touc est resté avec elle jusqu'à ce que j'arrive et est parti quand je suis arrivée sans rien me demander !!
Si çà c'est pas de la prévention et être au petits soins pour ses "touristes" !!!!

Du coup ils ont fait flipper ma fille comme il faut !!! :lol:  et quelque part çà me va bien... je n'aime pas savoir ma fille sur les routes la nuit venant !

Je suis étonné que vous soyez étonnée Lys, et nombre de forumistes aussi, je pense que certains font un denis sur l'insécurité du pays, sous prétexte d'être dans le pays de leur coeur qui ne peut être qu'un paradis ou au mieux pas pire que d'autres pays européens, reste que non ce n'est pas le cas, beaucoup de personnes n'ont que tres peu a se mettre sous les dents pour survivre et ceci engendre malheureusement des mauvaises actions, ceux qui connaissent bien le pays savent qu'il y a bon nombre de précautions à prendre pour éviter celà, et malgré ces précautions il y en a encore qui se feront agresser, et non ça n'arrive pas qu'aux autres, en l'occurrence cet indien de Majunga qui s'est fait assassiné à coup de Kalachnikov il y a 2 semaines ou encore il y a une semaine a Tana un autre indien à coups de marteaux sur son crâne, et je vous passe tout ce que je vois dans les journaux locaux, je ne veux être pessimiste ni alarmiste ni paranoïaque mais avant tout réaliste et prudent, il faut faire attention c'est tout, et encore plus à la nuit tombée.

À toutes/tous bon dimanche.

Jacques à raison en disant qu'il n'est pas prudent de s'exposer au danger.
Mais autant à Madagascar qu'en France... qu'en est-il des hommes du monde agricole en France où tous les deux jours il y en a un qui se suicide ?
Y aurait-il une différence dans la mort subie et celle voulue? De toute façon ce n'est pas le mort qui aura du chagrin mais plutôt ceux qui l'ont porté dans leur coeur.
Il est vrai que lorsqu'un français subit une attaque létale à Madagascar, on en fait les manchettes de tous les journaux alors que les paysans en France comptent pour du beurre quand ils se donnent la mort par désespoir et parfois un simple entrefilet dans le canard local donne l'info.

http://arts.speleo.free.fr/BD/p-r/quentin/quentin_1_16_4.jpg
http://arts.speleo.free.fr/BD/p-r/quentin/quentin_1_16_5.jpg

Voici mon conseil qui assurera un bon séjour (comme pour d'autre ailleurs) :
http://heurebleue.com/

Pour la bouffe le soir, je vous conseille (meilleur restaurant du coin ouvert que le soir) :
Baobab kafe
https://www.petitfute.com/v57595-ambato … -cafe.html

JacquesVB. :

Je suis étonné que vous soyez étonnée Lys, et nombre de forumistes aussi, je pense que certains font un déni sur l'insécurité du pays.

Je ne suis pas dans le déni... cela fait quand même presque 6 ans que je vis ici... et dans des quartiers populaires à mauvaise réputation soit isolée...
On m'a prédit mille maux en me traitant de bisounours !! On me les a même souhaité ici... à la vue de tous... et sans aucune censure... et sans que personne ne trouve çà déplacé ni honteux (dixit la description à grande force de détails du futur viol de ma fille de 13 ans à l'époque et de moi même par les geôliers malgaches)...
Il faut dire que j'ai vécu et voyagé dans des pays où l'insécurité n'est pas un vain mot... et que j'en ai vu d'autres !!!
Il faut dire que je ne suis pas, par tempérament une proie...
Il faut dire que je suis une femme de presque 60 ans (mes ouvriers m’appellent affectueusement "Dada" qui veut dire "grand mère), mariée avec un vazaha de mon âge...
Il faut dire que nous avons une vie simple, que nos sorties "dancing" sont assez rares et que nous nous efforçons de ne pas étaler trop de signes extérieurs de richesse...
Il faut dire que je ne traite pas les gens comme des merdes, que je suis respectueuse avec mes ouvriers et que j'essaie de leur insuffler un esprit solidaire, ce qui n'est pas toujours facile..
Ceci explique peut être cela...

Un petit aparté sur les cs d'attaques de Karana que vous citez...
Cette population est une cible de choix...
Elle garde son argent chez elle, déjà ! Quand elle mettra son trésor en banque,probablement qu'elle subira moins d'attaques !
Restera le soucis des enlèvements... mais qui ont souvent une issue favorable...ce qui n'est pas le cas dans des pays comme la Colombie ou le Mexique !!!

Nouvelle discussion