travailler en italie

Bonjour,
J'aimerais travailler en italie, mais comme mon niveau d'italien est plutôt basique, je recherche un poste d'assistante/secrétaire par exemple dans une structure qui aimerait trouver qqu'un de langue maternelle française, type école francaise ou autre...
Avez-vous des pistes, noms de sites, adresses...?
Merci à tous !
Agnesmiznet

Bonjour,
Je suis un peu dans la même situation que vous, je suis anglaise vivant à Paris mais avec un projet de partir en Italie, à Naples ou Rome de préférence ....mais mon italien est plus que basique. Vous êtes au tout début de votre projet alors ?
Maria Emma

Au vu de la réaction des agences d'intérim face à mon époux qui s'exprime assez peu en italien mais le comprend, je ne saurais que vous conseiller d'apprendre la langue.
Si les italiens sont avenants, ils sont néanmoins protectionnistes et parler la langue est un prérequis incontournable. J'avoue avoir été un peu étonnée de la façon dont est perçu mon italien dans le cadre administratif. Autant on me félicite en tant que "touriste" de mon italien presque impeccable, autant dans le cadre de l'administration ou de la recherche d'emploi on met rapidement le doigt sur l'italien pas tout à fait nickel (un petit accent, des mots un peu approximatifs, quelques hésitations, ...) qui font qu'on souligne presque immédiatement que, bien qu'Italienne, je ne sois pas "d'ici".
Un conseil donc : prenez des cours avant de partir et n'hésitez pas à parler, chanter, penser en italien.

Manuela

Fais un tour sur ce site:
reussirmavie.net/Volontariat-international-en-entreprise-un-premier-emploi-a-l-etranger_a330

Bonne Journee

pourquoi ne commencerais-tu pas par la Vallée d'Aoste ou Venise ? tout le monde parle français là bas.

j'ai habité 6 ans en Vallée d'Aoste (que j'adore) et je n'ai jamais rencontré de problème comme ceux de Paradisea. Bien sûr au bout de 6 mois quelques personnes me disaient qu'il serait temps que je parle enfin en italien mais moi je ne voulais pas dire de bêtise et j'ai emmagasiné le plus possible jusqu'au jour où j'ai tenu une conversation en italien sans un seul mot en français, et on ne m'a plus arrêtée. Aujourd'hui j'ai encore l'habitude d'italianiser certains mots français alors que j'habite denouveau en france depuis 2003.

j'avais été embauchée dans un cabinet d'assurances à Aoste et aussi pour des emplois dans la restauration justement parce que je parlais français et les valdotains sont très attachés à cette langue. D'ailleurs ils croyaient toujours la connaître mieux que moi ! c'était rigolo.

bon courage j'espère que tu trouveras le bonheur et du travail là-bas, ça me manque tellement qu'il y a des jours où un simple souvenir de ce pays me donne les larmes aux yeux.

Alors je suis certainement isolée dans mon cas. Je suis arrivée en ITalie il y a 9 mois maintenant avec un italien plus que basique étudié il y a 10 ans au lycée.
Je ne parle pas couramment encore, je comprends plutôt bien mais je m'exprime encore un peu avec difficulté pour les choses du quotidien, je travaille dans le milieu juridique et au quotidien mes collègues sont tolérants, ils sourient pour la prononciation de certains mots, les clients sont plutôt contents de parler à quelqu'un de français (un grain de nouveauté). Après il y a toujours des gens qui ne sont pas très ouverts et qui clairement considèrent que ce travail aurait dû être attribué à un italien parlant français enfin j'imagine que c'est comme partout.
Il y a une anecdote au restaurant à Bologna dans lequel le serveur me parlait en anglais et je lui répondais en italien, je lui ai fait remarquer que je faisais l'effort de lui parlait dans sa langue et que la moindre des choses étaient de me répondre en italien. Je pense ceci étant qu'il pensait me rendre service en faisant comme cela.
A Venise j'ai acheté des timbres et le vendeur m'a demandé si c'était pour la France, nous avons beaucoup ri.
Pour les démarches administratives j'ai dû faire quelques modifications et pour le moment j'ai été bien accueillie.

Nouvelle discussion