La conduite au Cameroun

Bonjour à tous,

Que pensez-vous de la conduite au Cameroun ? Quelles sont les principales différences avec votre pays d’origine ?

Respect du code de la route, politesse et courtoisie au volant, excès de vitesse… quelles sont les tendances principales qui caractérisent la façon de conduire au Cameroun ?

Parlez-nous des difficultés ou dangers sur la route : heures de pointe, état des routes, accidents… Quels sont vos conseils pour s’adapter à la conduite au Cameroun ?

Merci d’avance pour votre participation,

Maximilien

Maximilien bonsoir, la conduite au Cameroun est l'anti-thèse de la conduite en France.

Les principales différences ?
- s'agissant du respect du code de la route: je sais même pas si là bas y'a un code de la route; chacun improvise son propre code

-pas de politesse ni de courtoisie au volant; même un chauffeur de taxi-moto te parle mal comme s'ils étaient les rois de la route

-excès de vitesse? faudrait d'abord qu'il y'ait des panneaux signalétiques pour ça ! En tout cas AUCUN respect des vitesses , aucune priorité respectée d'ailleurs ; je crois que cela est mis en évidence uniquement lorsqu'il y'a un accident ; ceci pour l'assurance...

--Chacun conduit à sa manière, tu peux même conduire dans le sens opposé!!!!; le plus timide ne traversera jamais le rond point !!!

- Douala et Yaoundé trop trop d'embouteillages, mais surtout Douala;

Ils ont un manque de périphériques ; même à Libreville, très petite ville y'a des périph;
à yaoundé si tu dois quitter d'un opposé à un autre, tu dois te taper l'intérieur de la ville , donc les bouchons! du coup ça t'allonge grave les temps de déplacements !

Mon conseil ! soit être PATIENT et quand je dis être patient , c'est un euphémisme; soit emprunter un taxi car eux sont de vrais fonceurs et connaissent beaucoup de raccourcis; soit s'adapter à la conduite "sauvage" du système; soit prendre un chauffeur et avoir une voiture climatisée !

Sinon franchement la circulation auto dans ces deux villes , c'est vraiment pas la joie!!! Par contre les autoroutes, surtout pour aller dans le sud , ben là tu prends du plaisir à rouler avec ton bolide!

patrickmeye a écrit:

Maximilien bonsoir, la conduite au Cameroun est l'anti-thèse de la conduite en France.

Les principales différences ?
- s'agissant du respect du code de la route: je sais même pas si là bas y'a un code de la route; chacun improvise son propre code

-pas de politesse ni de courtoisie au volant; même un chauffeur de taxi-moto te parle mal comme s'ils étaient les rois de la route

-excès de vitesse? faudrait d'abord qu'il y'ait des panneaux signalétiques pour ça ! En tout cas AUCUN respect des vitesses , aucune priorité respectée d'ailleurs ; je crois que cela est mis en évidence uniquement lorsqu'il y'a un accident ; ceci pour l'assurance...

--Chacun conduit à sa manière, tu peux même conduire dans le sens opposé!!!!; le plus timide ne traversera jamais le rond point !!!

- Douala et Yaoundé trop trop d'embouteillages, mais surtout Douala;

Ils ont un manque de périphériques ; même à Libreville, très petite ville y'a des périph;
à yaoundé si tu dois quitter d'un opposé à un autre, tu dois te taper l'intérieur de la ville , donc les bouchons! du coup ça t'allonge grave les temps de déplacements !

Mon conseil ! soit être PATIENT et quand je dis être patient , c'est un euphémisme; soit emprunter un taxi car eux sont de vrais fonceurs et connaissent beaucoup de raccourcis; soit s'adapter à la conduite "sauvage" du système; soit prendre un chauffeur et avoir une voiture climatisée !

Sinon franchement la circulation auto dans ces deux villes , c'est vraiment pas la joie!!! Par contre les autoroutes, surtout pour aller dans le sud , ben là tu prends du plaisir à rouler avec ton bolide!

je partage totalement ton avis.
J'ai eu du mal à conduire à Yaoundé, d'autant plus, que je voulais respecter le code de la route : rond point, priorité à droite, etc... Je me suis faite insultée, klaxonnée... Puis, ma fille m'a dit : " mais maman, toi aussi, tu peux klaxonner!" bon, je n'ai toujours pas l'habitude et déteste les klaxons, ce qui est une torture, lorsqu'on vit au Cameroun.

Une fois, j'avais voulu faire un créneau, la rue située à coté de Fustel de Coulanges (lycée) J'ai mis le clignotant et me suis positionnée, lorsque j'ai été huée, par un concert klaxons de taxis, qui m'avaient bloquée... Un Monsieur, bien mis, devant la banque en face, a suivi la scène. Il s'est mis à rire et m'a dit "Madame, vous avez oublié que vous étiez au Cameroun?!"

Maintenant, je conduis, applique et observe le code de la route et me fiche, des insultes et klaxons

Coe l'a dit le prési au cameroun c'est pas le ki veut mais le ki peut idem pour la conduite ns soe habitué é on s y plait lol

Cmt suivr lè paneau sachan kil ya nid de poule, moto ki roule dan ts lè sens et parfois voitur capricieuse a surveiller? Lol

lilianez a écrit:
patrickmeye a écrit:

Maximilien bonsoir, la conduite au Cameroun est l'anti-thèse de la conduite en France.

Les principales différences ?
- s'agissant du respect du code de la route: je sais même pas si là bas y'a un code de la route; chacun improvise son propre code

-pas de politesse ni de courtoisie au volant; même un chauffeur de taxi-moto te parle mal comme s'ils étaient les rois de la route

-excès de vitesse? faudrait d'abord qu'il y'ait des panneaux signalétiques pour ça ! En tout cas AUCUN respect des vitesses , aucune priorité respectée d'ailleurs ; je crois que cela est mis en évidence uniquement lorsqu'il y'a un accident ; ceci pour l'assurance...

--Chacun conduit à sa manière, tu peux même conduire dans le sens opposé!!!!; le plus timide ne traversera jamais le rond point !!!

- Douala et Yaoundé trop trop d'embouteillages, mais surtout Douala;

Ils ont un manque de périphériques ; même à Libreville, très petite ville y'a des périph;
à yaoundé si tu dois quitter d'un opposé à un autre, tu dois te taper l'intérieur de la ville , donc les bouchons! du coup ça t'allonge grave les temps de déplacements !

Mon conseil ! soit être PATIENT et quand je dis être patient , c'est un euphémisme; soit emprunter un taxi car eux sont de vrais fonceurs et connaissent beaucoup de raccourcis; soit s'adapter à la conduite "sauvage" du système; soit prendre un chauffeur et avoir une voiture climatisée !

Sinon franchement la circulation auto dans ces deux villes , c'est vraiment pas la joie!!! Par contre les autoroutes, surtout pour aller dans le sud , ben là tu prends du plaisir à rouler avec ton bolide!

je partage totalement ton avis.
J'ai eu du mal à conduire à Yaoundé, d'autant plus, que je voulais respecter le code de la route : rond point, priorité à droite, etc... Je me suis faite insultée, klaxonnée... Puis, ma fille m'a dit : " mais maman, toi aussi, tu peux klaxonner!" bon, je n'ai toujours pas l'habitude et déteste les klaxons, ce qui est une torture, lorsqu'on vit au Cameroun.

Une fois, j'avais voulu faire un créneau, la rue située à coté de Fustel de Coulanges (lycée) J'ai mis le clignotant et me suis positionnée, lorsque j'ai été huée, par un concert klaxons de taxis, qui m'avaient bloquée... Un Monsieur, bien mis, devant la banque en face, a suivi la scène. Il s'est mis à rire et m'a dit "Madame, vous avez oublié que vous étiez au Cameroun?!"

Maintenant, je conduis, applique et observe le code de la route et me fiche, des insultes et klaxons

Mort de rire !!!effectivement Liliannez, le créneau en ville à yaoundé ou douala, OUBLIE. A peine tu t'es en mis en parallèle pour faire marche arrière pour le créneau, à peine une voiture t'a déjà collé le derrière t'empêchant donc de reculer pour faire ta manoeuvre. Ils connaissent pas ça !!! Les plus forts garent mais en faisant un créneau "par l'avant", c'est à dire tu entres directement...

J'ai aussi oublier de mettre en avant l'absence souvent de panneaux signalant des dos d'âne. Il est pas rare du fait de cette absence de te retrouver soit à planer soit à freiner brusquement car rien ne t'a averti qu'il y'avait un dos d'ânes.

patrickmeye a écrit:
lilianez a écrit:
patrickmeye a écrit:

Maximilien bonsoir, la conduite au Cameroun est l'anti-thèse de la conduite en France.

Les principales différences ?
- s'agissant du respect du code de la route: je sais même pas si là bas y'a un code de la route; chacun improvise son propre code

-pas de politesse ni de courtoisie au volant; même un chauffeur de taxi-moto te parle mal comme s'ils étaient les rois de la route

-excès de vitesse? faudrait d'abord qu'il y'ait des panneaux signalétiques pour ça ! En tout cas AUCUN respect des vitesses , aucune priorité respectée d'ailleurs ; je crois que cela est mis en évidence uniquement lorsqu'il y'a un accident ; ceci pour l'assurance...

--Chacun conduit à sa manière, tu peux même conduire dans le sens opposé!!!!; le plus timide ne traversera jamais le rond point !!!

- Douala et Yaoundé trop trop d'embouteillages, mais surtout Douala;

Ils ont un manque de périphériques ; même à Libreville, très petite ville y'a des périph;
à yaoundé si tu dois quitter d'un opposé à un autre, tu dois te taper l'intérieur de la ville , donc les bouchons! du coup ça t'allonge grave les temps de déplacements !

Mon conseil ! soit être PATIENT et quand je dis être patient , c'est un euphémisme; soit emprunter un taxi car eux sont de vrais fonceurs et connaissent beaucoup de raccourcis; soit s'adapter à la conduite "sauvage" du système; soit prendre un chauffeur et avoir une voiture climatisée !

Sinon franchement la circulation auto dans ces deux villes , c'est vraiment pas la joie!!! Par contre les autoroutes, surtout pour aller dans le sud , ben là tu prends du plaisir à rouler avec ton bolide!

je partage totalement ton avis.
J'ai eu du mal à conduire à Yaoundé, d'autant plus, que je voulais respecter le code de la route : rond point, priorité à droite, etc... Je me suis faite insultée, klaxonnée... Puis, ma fille m'a dit : " mais maman, toi aussi, tu peux klaxonner!" bon, je n'ai toujours pas l'habitude et déteste les klaxons, ce qui est une torture, lorsqu'on vit au Cameroun.

Une fois, j'avais voulu faire un créneau, la rue située à coté de Fustel de Coulanges (lycée) J'ai mis le clignotant et me suis positionnée, lorsque j'ai été huée, par un concert klaxons de taxis, qui m'avaient bloquée... Un Monsieur, bien mis, devant la banque en face, a suivi la scène. Il s'est mis à rire et m'a dit "Madame, vous avez oublié que vous étiez au Cameroun?!"

Maintenant, je conduis, applique et observe le code de la route et me fiche, des insultes et klaxons

Mort de rire !!!effectivement Liliannez, le créneau en ville à yaoundé ou douala, OUBLIE. A peine tu t'es en mis en parallèle pour faire marche arrière pour le créneau, à peine une voiture t'a déjà collé le derrière t'empêchant donc de reculer pour faire ta manoeuvre. Ils connaissent pas ça !!! Les plus forts garent mais en faisant un créneau "par l'avant", c'est à dire tu entres directement...

J'ai aussi oublier de mettre en avant l'absence souvent de panneaux signalant des dos d'âne. Il est pas rare du fait de cette absence de te retrouver soit à planer soit à freiner brusquement car rien ne t'a averti qu'il y'avait un dos d'ânes.

C'est vrai. A Ahala, à l'entrée de Yaoundé, en provenance de Douala, il y a un dos d'âne très méchant : j'ai vu un gros camion, bien chargé, qui s'est versé sur tout son flanc... Pas de signalisation!!!!

Quant au créneau, c'est vrai que c'est ce qui m'est arrivé : tout le monde me collait. J'ai fait un autre, au marché d'Essos (pas beaucoup de circulation) lorsque je suis sortie de la voiture, tout le monde m'a applaudie... Je tombais des nues puis, je me suis rappelée, que  j'étais à Yaoundé et, avec humour, j'ai fait un salut théâtral...

Le constat est très simple,la majorité des conducteurs n'ont jamais passer le permis de conduire,est de ce faite ne respecte aucune règles car ils ne les connaisses pas.
mais le pire c'est les motos a DOUALA,c'est un état dans l'état ils font ce qu'ils veulent la police ne les verbalisent jamais.
faire de la moto a DOUALA c'est le meilleur moyens de ce suicider ou de rester invalide.
Plus de 2000 milles mort par an plus les handicapés

attention de plus en plus de contrôle radar entre YDE et Douala.
Pour le principe de conduite plus la voiture est grosse ou en très mauvais état plus tu passes ... car ils ont peur
A pars cela il faut toujours laisser passer les camions et grumiers et véhicule de l'armée car ils "pensent " avoir la priorité.... et en cas d'accident c'est toi qui la plus mal sans compter que bien souvent ils n'ont pas de vraie assurance... il te reste donc que les yeux pour pleurer ta voiture

ziatrowski a écrit:

Le constat est très simple,la majorité des conducteurs n'ont jamais passer le permis de conduire,est de ce faite ne respecte aucune règles car ils ne les connaisses pas.
mais le pire c'est les motos a DOUALA,c'est un état dans l'état ils font ce qu'ils veulent la police ne les verbalisent jamais.
faire de la moto a DOUALA c'est le meilleur moyens de ce suicider ou de rester invalide.
Plus de 2000 milles mort par an plus les handicapés

Tout à fait, du même avis que vous

Bonjour à tous,

Je viens un peu tard dans cette discussion et je pense que tout a été dit.
Pour ma part, comme beaucoup d'entre vous certainement, je conduis tant sur la route que dans les villes comme Yaoundé ou Douala.
Globalement, les conducteurs sont des tarés. Comme dans le domaine de la connerie, il paraît que je suis pas mal non plus, j'essaie de m'adapter à la leur. Il faut dire aussi que conduire à Paris ou avoir conduit à Paris, peut aider. Donc en ville, je n'accepte jamais qu'un conducteur me force le passage. Si je laisse passer quelqu'un, c'est uniquement parce que le code de la route l'exige et que j'ai toujours considéré qu'obtenir un permis de conduire n"était pas une autorisation à oublier les règles qu'il a fallu apprendre pour obtenir ce permis. Bref, je ne m'écrase jamais mais sur la route mais cependant je roule à 90 km/h quand j'y suis autorisé et pas plus.
Par contre, à force de conduire en ville, il me semble tout à fait évident que ceux qui roulent ne connaissent pas leur code. Pour moi, c'est une certitude. Ils s'arrêtent quand ils doivent passer et ils passent quand ils doivent s'arrêter, etc ....  :dumbom: 
Evidemment, je ne parle même pas des motomen qui eux, sont des suicidaires qui tous les matins se shootent avant de prendre leur engins et prie Dieu en espérant rentrer chez eux le soir. Le seul problème dans tout ça est qu'ils transportent des passagers!

Attender les autres participants.

Pour ma part : au moins normaliser le casque moto.

Elle est bonne celle là " je n accepte Jamais qu'un conducteur me force le passage " et votre vie et celles de ceux qui vous accompagnent alors ??? Ne pensez vous pas que la vie vaille mieux que votre orgueil ? Juste une question 😕

Mariah72 a écrit:

Elle est bonne celle là " je n accepte Jamais qu'un conducteur me force le passage " et votre vie et celles de ceux qui vous accompagnent alors ??? Ne pensez vous pas que la vie vaille mieux que votre orgueil ? Juste une question 😕

C'est justement à ces tarés qu'il faut poser la question! Que voulez-vous, chacun place son orgueil où il peut mais pour ma part, je n'ai jamais appelé ça de l’orgueil. En forçant un passage, au delà de l'inconscience, ces gens cherchent l'intimidation tout en se moquant totalement de la vie des autres! Pour ma part, comme vous n'avez pas manqué de le lire et de le comprendre, je respecte le code et les gens. J'en attends de même à mon égard. Dois-je me sentir coupable chère Mariah? C'est celle-là qui serait bonne !!  Quant à ma vie, je l'ai risquée tellement de fois, si vous saviez ...  ;)
:cheers:
Mais merci de penser à ma vie. Mon orgueil n'en prendra pas un coup pour autant, promis  :cool:

Bon ben suivez donc bien les tarés bagarrez avec eux confrontez vous à eux ! et gardez  votre orgueil' intact. Bon pied la route hein ! Quoi qu'il en soit Be bless 😉

Mariah72 a écrit:

Bon ben suivez donc bien les tarés bagarrez avec eux confrontez vous à eux ! et gardez  votre orgueil' intact. Bon pied la route hein ! Quoi qu'il en soit Be bless 😉

Merci beaucoup pour le "be bless"
Qu'il en soit fait de même pour vous

Amen

La conduit au Cameroun ....
tres bruyante.
On clackson a toute heure et a tout va.
On clackson meme pour dire bonjour

Mmudoh a écrit:

La conduit au Cameroun ....
tres bruyante.
On clackson a toute heure et a tout va.
On clackson meme pour dire bonjour

...Et même, pour s'insulter...lol

A Douala on roule à gauche du côté  droit, ce qui permet  aux motos de passer sur la droite, combien de temps j'ai  mis à  comprendre que je gênait,  klaxon insulté,  juste parcequn je roulais bien à  droite et voulait leur laisser me doubler par la gauche.  😂 mais ce qui est bien est quon  fini par s'y habituer, c'est la conduite à la camerounaise  sans parler des policiers qui eux même  ne connaissent rie au code et veulent diriger la circulation conséquence : 1h parfois pour faire un rond point. Côté positif on apprend le patience au Cameroun 😊

Comme c'est marrant de vous lire.
Ca se voit que peu de vous ont conduit à Paris (pas en banlieu), à Rome/Milan ou encore moins à Beyrouth.
À vous lire, j'ai l'impression de voir voir des allemands décrire la conduite à Paris.
Non! Ce n'est pas une question de manque de permis de conduite.
A quoi sert un permis de conduire quand il n'ya ni routes, ni panneaux?
A quoi sert un permis de conduire quand les (moto-)taximens qui representent près de 50 à 90% de la circulation n'ont qu'une pensée: foncer/Faire vite pour attrapper le prochain client?
Eh bien ils ne vous restent qu'une seule règle, d'ailleurs valable dans tout nouveau biotope: s'adaper, faire comme la masse... en évitant au possible de mettre son prochain en danger.
Alors faites comme les autres, Klaxonner, gueuler, foncer (dans la mésure du possible)...
Les enfants comprennent ca mieux que les parents. La fille de lilianez l'a dit  " mais maman, toi aussi, tu peux klaxonner!"
Je suis devenu expert de cet exercice d'adaptation, car presque tous les 4 mois je conduis à Douala, Paris et Cologne. Ca marche quand on est degagé, quand on se marre au lieu de s'enerver. Je suis toujours très surpris de me voir attacher systematiquement ma ceinture dès que j'arrive en Europe.


Là où j'ai perdu le controlle, c'était sur les routes de l'ouest : Ydé-Tonga avec les nids de poules (roue deformée), Dla-MBanga avec des dos-d'ânes (un calvaire pour le pont des berlines). Au sud je me suis senti au paradis.

lilianez a écrit:
Mmudoh a écrit:

La conduit au Cameroun ....
tres bruyante.
On clackson a toute heure et a tout va.
On clackson meme pour dire bonjour

...Et même, pour s'insulter...lol

Le pire, c'est quand vous arrivez à un carrefour (petit carrefour) ou que vous sortez d'une piste qui rejoint la route. Vous vous arrêtez et vous attendez car vous avez vu venir une moto disons à 100m. Cela laisse largement le temps au motoman de se rendre compte que vous vous êtes arrêté et que vous le laissez passer là où d'autres conducteurs n'auraient même pas pris la peine de stopper. Et bien malgré cela, le gars va vous klaxonner ainsi que ses collègues qui suivent!  :mad:

Pascal S a écrit:
lilianez a écrit:
Mmudoh a écrit:

La conduit au Cameroun ....
tres bruyante.
On clackson a toute heure et a tout va.
On clackson meme pour dire bonjour

...Et même, pour s'insulter...lol

Le pire, c'est quand vous arrivez à un carrefour (petit carrefour) ou que vous sortez d'une piste qui rejoint la route. Vous vous arrêtez et vous attendez car vous avez vu venir une moto disons à 100m. Cela laisse largement le temps au motoman de se rendre compte que vous vous êtes arrêté et que vous le laissez passer là où d'autres conducteurs n'auraient même pas pris la peine de stopper. Et bien malgré cela, le gars va vous klaxonner ainsi que ses collègues qui suivent!  :mad:

Klaxonner pour tout et n'importe quoi est une sorte de T.O.C.  au Cameroun et un peu partout en Afrique ........ :D

La police et la gendarmerie sont corrompues! Elles ne font pas respecter le code de la route, si tant est qu'il en existe un au Cameroun! Tout s'achète du permis à la moindre infraction! C'est lamentable et indigne d'un tel pays.

theocrel a écrit:

La police et la gendarmerie sont corrompues! Elles ne font pas respecter le code de la route, si tant est qu'il en existe un au Cameroun! Tout s'achète du permis à la moindre infraction! C'est lamentable et indigne d'un tel pays.

oui.

Et quand tu leur fais la remarque, que c'est eux, qui sont en infraction, en laissant passer des infractions... Horreur et malheurs!!!!

Oui Liliane, sans compter qu'il faut glisser le billet, pour repartir tranquille.

Eureka Del Campo a écrit:

Oui Liliane, sans compter qu'il faut glisser le billet, pour repartir tranquille.

En fait, c'est un cercle vicieux...

Si, au départ, tu n'es pas corruptible, tu ne peux pas corrompre les autres...
Cela paraît péremptoire de  ma part mais, j'ai décidé (du fait de mes principes spirituels, philosophique et éthique professionnel) de ne pas tremper dedans...

Tout le monde me soutient, qu'au Cameroun, tu es obligé de corrompre... Moi, je fais l'expérience du contraire. Jusqu'ici, cela marche.

Je ne dis pas que c'est facile. Cela m'a apportée de l'hostilité, de la part de certains mais, j'avoue que peu, me respecte, de part mes positions que j'assume...

La seule fois que j'ai payé au Cameroun, c'était la gendarmerie, parce qu'on m'avait dit, que c'était le coût de la procédure, que j'avais initié.

Par contre, lorsque la commissaire a voulu continuer à me racketter, je lui ai fait la remarque sur le service public, qu'elle était en droit de faire respecter... Bon, on n'est pas devenu les meilleurs amies du monde, loin de là...

Mais, malgré sa vexation (car je l'avais vexée, malgré moi) j'ai cru voir, une pointe de respect... Bon, peut-être que je me trompe. On ne sait jamais...

lilianez a écrit:
Eureka Del Campo a écrit:

Oui Liliane, sans compter qu'il faut glisser le billet, pour repartir tranquille.

En fait, c'est un cercle vicieux...

Si, au départ, tu n'es pas corruptible, tu ne peux pas corrompre les autres...
Cela paraît péremptoire de  ma part mais, j'ai décidé (du fait de mes principes spirituels, philosophique et éthique professionnel) de ne pas tremper dedans...

Tout le monde me soutient, qu'au Cameroun, tu es obligé de corrompre... Moi, je fais l'expérience du contraire. Jusqu'ici, cela marche.

Je ne dis pas que c'est facile. Cela m'a apportée de l'hostilité, de la part de certains mais, j'avoue que peu, me respecte, de part mes positions que j'assume...

La seule fois que j'ai payé au Cameroun, c'était la gendarmerie, parce qu'on m'avait dit, que c'était le coût de la procédure, que j'avais initié.

Par contre, lorsque la commissaire a voulu continuer à me racketter, je lui ai fait la remarque sur le service public, qu'elle était en droit de faire respecter... Bon, on n'est pas devenu les meilleurs amies du monde, loin de là...

Mais, malgré sa vexation (car je l'avais vexée, malgré moi) j'ai cru voir, une pointe de respect... Bon, peut-être que je me trompe. On ne sait jamais...

eh bien moi ta façon d'agir me plaît bien ma chère Liliane ......... :cool:

Agir comme vous j'y ai pensé Lliliane, tout le monde devrait le faire.
Mais dans mon cas mon époux m'en empècherait,
Puis, le fait que vous soyez Camerounaise, est un atout qui me manque, sans compter que si vous êtes de la même région, vous pouvez lui placer quelques phrases dans votre langue, cela lui coupe 50 pour cent de ses moyens.
Bravo continuez.

Eureka Del Campo a écrit:

Agir comme vous j'y ai pensé Lliliane, tout le monde devrait le faire.
Mais dans mon cas mon époux m'en empècherait,
Puis, le fait que vous soyez Camerounaise, est un atout qui me manque, sans compter que si vous êtes de la même région, vous pouvez lui placer quelques phrases dans votre langue, cela lui coupe 50 pour cent de ses moyens.
Bravo continuez.

Merci.

Mais, mes longs séjours, m'ont permis de mieux observer les camerounais (certains) Je vais essayer d'illustrer, avec quelques petits exemples.
1)- en fait, ce sont les victimes, qui favorisent la corruption. Je m'explique : si, les uns, savent que, le système, veut que, les uns donnent un billet. Les autres attendent, de recevoir ce billet. Cela alimente le système. Or, si, l'un, ne fait pas, ce que l'autre attend, on casse la logique. le service reste, ce qu'il doit être.

Exemple: dans un commissariat. J'ai fait établir un acte. Le jeune gendarme nous l'a fait, sans problème. Il n'a rien demandé. Ma tante, me fait " il faut lui donner quelque chose, c'est comme ça, qu'on fait ici" Moi : " oui mais, non seulement, il n'a rien demandé mais, c'est son travail" Du coup, tout le monde était mal à l'aise, sauf moi.

Moralité : ne prenez pas les devants, pour alimenter la machine

2)- Si la victime, fait tout ce qu'il faut pour ne pas se faire appréhender, cela ne donne pas lieu, à un marchandage.
Exemple ; un jeune policier qui examine mon passeport  attentivement et ne trouve rien. Déçu, il me fait : "vous êtes en infraction de vaccination" Moi : "laquelle? Seule la fièvre jaune est obligatoire au Cameroun. Non seulement, je suis en règle, jusqu'à 2016, de plus, j'ai fait une autre hier, valable à vie..."

Moralité : soyez vous, toujours en règle. Même s'ils veulent vous trouver des noises, le fait que vous soyez en règle, vous êtes en position de force.

3)- la victime ne doit pas montrer, qu'elle est pressée et, s'empresse de donner le billet, pour partir ou, faire avancer le dossier.

Exemple : Les deux premiers points, j'en ai fait l'expérience, lorsqu'on a confisqué les papiers de ma voiture, ne trouvant rien à me reprocher, sauf, que je n'avais pas d'extincteur. J'ai proposé d'aller en acheter tout de suite. Je ne savais pas que c'était obligatoire. Non, on m'a fait une contravention de 90 000 francs et la saisie de la voiture, pour la fourrière... Tout simplement, parce que mon mari est blanc... J'ai remis les clés aux agents et j'ai dit, que j'allais payer la contravention, et me plaindre de la nature et du montant de la contravention, au bureau... Le dossier n'est jamais venu au bureau des contraventions et, on m'a baladée toute la journée. Je n'ai pas cédé... Calmement, j'ai expliqué au jeune agent, qui me cassait les pieds, que je ne lui donnerai pas, un seul centime, pour récupérer mon dossier. parce que, j'estime que le travail qu'il fait est important, que je respecte les lois du pays et que, je ne veux pas l'insulter, en lui donnant un petit billet. Qu'il valait beaucoup mieux que cela... Il m'a rendu mon dossier. Lorsqu'il me voit à une barrière, il me manifeste son respect et son amitié. Il m'a surnommée "mama Cameroun"

Moralité : le camerounais n'est pas sourd au bon sens. Seulement, les autres le confinent, dans la facilité. De plus, ne pas être pressé...

4)- soyez toujours cohérent, dans vos principes. Surtout, soyez sincère, poli, gentil... Si vous l'êtes déjà, forcez les traits, devant les uniformes. Soyez coopératif et, surtout, ayez le sens de l'humour...

la gentillesse et la politesse, désarçonnent facilement les corrompus. Un petit brin d'humour, fait passer la pilule...

je peux décliner cela, plus exhaustivement mais, cela m'aide beaucoup


Je peux

Pour sure la conduite au Cameroun reste la jungle.  80% des conducteurs ne connaissent pas le code de la route, autrement dit ils refusent tout simplement de le respecter. Point de vu infrastructurelle encore rien n'est fait, plus de chance que la conduite reste un dange pour l'usager Camerounais.

Atango a écrit:

Pour sure la conduite au Cameroun reste la joingle.  80% des conducteurs ne connaissent pas le code de la route, autrement dit ils refusent tout simplement de le respecter. Point de vu infrastructurelle encore rien n'est fait, plus de chance que la conduite reste un dange pour l'usager Camerounais.

oui mais, malgré tout, il n'y a pas plus d'accident que ça...

Comme dans tout, au Cameroun, le dysfonctionnement est la norme

Effectivement, c'est le Cameroun !  C'est exaspérant de voir qu'il n'y a aucune intention de changer quoique ce soit. J'admire seulement les jeunes femmes en uniforme qui essayent de régler la circulation : leur prestation s'apparente plus   à celle d'un toréador au milieu de l'arène, mais avec 100 taureaux!

NAVIGATEUR a écrit:

Effectivement, c'est le Cameroun !  C'est exaspérant de voir qu'il n'y a aucune intention de changer quoique ce soit. J'admire seulement les jeunes femmes en uniforme qui essayent de régler la circulation : leur prestation s'apparente plus   à celle d'un toréador au milieu de l'arène, mais avec 100 taureaux!

Ah, les carrefours!!!!

Tout le monde a la priorité. Résultat : étranglements monstres.

Une fois, je me suis retrouvée coincée, dans ce genre de spaghetti de carrosserie. Je suis  sortie de la voiture, j'ai demandé à un benskineur , de bloquer à droite et un autre,à gauche... J'ai fait dégager les voitures, allant tout droit. Je me suis, tout simplement mise à faire la circulation. Cela a libéré les voies...Puis, je suis remontée dans ma voiture, pour partir tout droit. Ce qui a beaucoup fait rire ma fille. Un peut plus haut, on a croisé une agente en uniforme, qui descendait calmement la rue. On a éclaté de rire, en la voyant..

Le plus marrant, c'est que tout le monde semblait m'obéir, sans rechigner!!!...

Je voyais chaque matin, une maman avec sa jolie petite fille vêtue de son uniforme de l'école
Un motoriste, tous les matins venait les chercher, la maman est prudente d'accompagner sa petite fille, mais pas un seul des 3 passagers ne portaient de casque.
Voyager, nous permet de voir et apprendre beaucoup de choses.

Je ne dirais que ceci :  Regardez à droite, à gauche, devant, derrière, au-dessus , en-dessous et surtout, surtout, ne roulez pas de nuit,.
Si en plus vous roulez en montagne , de nuit, et par temps de brouillard, vous devrez éviter les voitures sans phares(si, si),les voitures qui n'ont qu'un phare, les voitures qui doublent en virage sans visibilité mais qui roulent  plein phare(ben oui, faut bien que les autres vous voient venir....)sans compter les nids de poule, que dis-je, les nids de mammouth à peine signalés car toujours en formation ,qu'il faut , bien sur ,éviter, tout en évitant la voiture qui vient en face..............
Vous avez  aussi les conducteurs qui "portent leur voiture sur la tête"(expression que j'ai entendue en parlant des chauffeurs pressés)...car ils veulent arriver plus vite à destination....dans leur tête ils sont déjà arrivés alors qu'ils sont encore sur la route
Et les "benskins" allez-vous me dire ?, c'est justement là qu'il faut avoir des yeux à faces multiples, ils sont partout et roulent n'importe comment.
En dernier lieu, n'oublions pas  les piétons sur le bord de la route, qui traversent sans regarder, j'en ai évité un la dernière fois que j'ai conduit de nuit.
J'ai parcouru de nombreux kilomètres en voiture depuis 1966,année ou j'ai eu mon permis, jamais je n'ai eu peur de conduire, mais là, oh ,la ,la, et même si vous avez un chauffeur, il faudra qu'il soit du genre kamikaze ou aidé par le ciel, mais ici c'est fréquent, il  n'y a qu'à lire les annotations que l'on voit fleurir sur les taxis ou les bus, ah ben tiens, les  bus, vous savez les gros bus de 80 places, qui circulent la nuit...............surtout, surtout, si vous en voyez un arriver derrière vous garez vous, ils n'ont qu'un seul but: arriver à leur destination.......
Conduire en journée n'est pas une sinécure alors de nuit, EVITEZ.
Cordialement et bonne route

Oui il y a un code de la route au Cameroun, et il est très simple
c'est avancer sans toucher
Si tu touches, et si tu es non camerounais, tu t'exposes à de longues discussions voire meme des coups
Ils sont capables de te faire payer une voiure neuve pour un petit choc sans importance à leur caisse pourrie
et la police n'est d'aucune aide le plus souvent, l'impartialité n'étant pas du tout leur vertu
donc c'est le taxi ou le chauffeur privé pour un expat ou le touriste
bon courage, ... et droit devant....

ils sont tres dangereux ils roule trop vite ne respecte pas la vitesse et aussi tres dangereux au niveau du passage pietons ils ne s arrete pas pour les laisser traverser la police n est pas respectueuse concernant la route a traverser ils ne fond absolument rien et surtout voir des jean en moto depacant des gens avec des petit enfants dessus ils n on meme pas leur permis mais que fait le gouvernement rien!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Bonjour je viens de passer trois semaines au cameroun et en effet la conduite est sportive et dangereuse mais quand je vois la saturation dans les carrefours à Yaounde je suis pas sur que supprimer les motos serait une bonne idee et pour que les choses changent il faudrait enormement d investissements et de changement dans les mentalités .Les camerounais sont ils pres a donner des impots pour ca?Pour le peu de gens avec qui j en ait parlé la bas ils ne sont pas vraiment pret.Je pense avoir pris tous les moyens de locomotion la bas et ceux qui m ont fait le plus peur sont les gros porteurs qui pensent que la route est à eux.Je n ai pas essaye de conduire moi meme je pense qu il faut du temps pour s habituer a la maniere de fonctionner je verrai ca plus tard.

Rien n est plus fastidieux que de conduire au cameroun et principalement à douala

Nouvelle discussion