Arrivée éventuelle

Bonjour à tous,
Il y a de très grandes probabilités que nous venions nous installer sur Abidjan pour 4 ans d'ici début 2015.
Je suis cependant très inquiète quant au paludisme vis à vis de mes enfants de 3, 5 et 9 ans. C'est vraiment ce qui nous fait réfléchir et potentiellement refuser le proposition de travail de mon mari.
Comment vivez- vous au quotidien pour protéger vos enfants?
J'ai vraiment besoin de vos expériences pour me rassurer (ou pas!!!)
Merci à tous ceux qui prendront le temps de me répondre.
Cécile.

Bonsoir Cécile,

Sujet moultes fois traité sur ce forum. Pour preuve un sujet sur ce lien là ou bien sur celui là où il me semble que vous avez participé...

En tapant 'santé' dans la barre de recherches du site vous obtiendrez cette liste de réponses dans laquelle vous trouverez de multiples post qui répondent a votre préoccupation.

Enfin, si vous avez trop peur pour le risque de palud, refusez purement et simplement le poste proposé. Inutile de faire courir des risques a vos enfants. Mais avant toutes choses faites la balance en entre les risques et les bénéfices que pourrait vous apporter une expatriation en CIV.

L'Afrique est un beau continent et il n'y a pas que le palud... Enfin chaque membre qui vous répondra vous donnera sa propre expérience tout en sachant que cela est très variable d'un être humain a l'autre, certains étant plus résistants que d'autres.

A titre subsidiaire vous pouvez aller voir ce lien ou la question du palud est abordée. 

Cordialement.

Merci beaucoup pour ce message avec les multiples liens très utiles.
J'ai bien vu que le message avait été traité mais pas franchement concernant des familles avec enfants en bas âge. C'est pour cette raison que je me suis permise de relancer une discussion pour surtout avoir l'expérience de famille sur place...

Sebcec05 :

Merci beaucoup pour ce message avec les multiples liens très utiles.
J'ai bien vu que le message avait été traité mais pas franchement concernant des familles avec enfants en bas âge. C'est pour cette raison que je me suis permise de relancer une discussion pour surtout avoir l'expérience de famille sur place...

Bonjour,

Je vous en prie ;)

Sachez dans tous les cas que pour du long terme seules les mesures préventives diminueront le risque mais il sera toujours présent.

Moustiquaires imprégnées au dessus des lits, moustiquaires aux portes et fenêtres, vêtements long a partir de 16h00 quand le moustique commence à être actif, imprégnation des vêtements et de la peau de produits répulsifs, clim dans les chambres la nuit pour diminuer l'activité du moustique (attention a la facture d’électricité qui risque d’être salée), limiter l'exposition a l'air libre le soir autant que faire ce peut.

En enfin utilisez un destructeur d'insectes volants, vous en trouverez a tous les prix, qui agit comme un véritable barbecue.

Vous l'aurez compris cela risque d’être un peu contraignant. A part ça il n'y a rien de plus a faire, malheureusement...

Vous avez sur ce lien là une étude scientifique assez précise et récente.

Bon courage dans votre prise de décision.

Cordialement.

Une nouvelle fois un grand MERCI pour cette nouvelle réponse très precise. Mon mari va pouvoir décortiquer le lien. Ce qui nous aidera à prendre la décision la plus éclairée possible.
S'il n'y avait que nous on ne se poserait pas la question mais on est "chargé de famille" et çela implique des responsabilités et il faut pouvoir les assumer.
Encore merci  :top:
Cécile.

Sebcec05 :

Une nouvelle fois un grand MERCI pour cette nouvelle réponse très precise. Mon mari va pouvoir décortiquer le lien. Ce qui nous aidera à prendre la décision la plus éclairée possible.
S'il n'y avait que nous on ne se poserait pas la question mais on est "chargé de famille" et çela implique des responsabilités et il faut pouvoir les assumer.
Encore merci  :top:
Cécile.

Bonsoir,

Je comprends votre préoccupation et elle est tout a fait légitime quand on a des enfants a charge. Je suis ravi d'avoir pu vous aider un petit peu.

Bonne continuation à vous.

Cordialement

J'ai fait 5 séjours en Côte d'Ivoire depuis 2006, dont le dernier de 6 mois en 2014. Nous étions venus avec nos deux filles dont la dernière de 3 ans. Elle a présenté une crise de palu inaugurée par une fièvre élevée. Dès le lendemain matin le diagnostic a été confirmé sur goutte épaisse dans une clinique  et à midi je lui ai donné un traitement  par un médicament en sirop (suspension) de type  associatif artéméther + luméfantrine (Coartem®/Riamet). Dès le lendemain matin la fièvre avait disparu et le traitement n'a duré que 3 jours à raison d'1 cac matin et soir de ce sirop au gout anisé prononcé, sans aucun effet secondaire (1 euro 50). Les symptômes ont été moins importants que pour une angine.

Lors de précédents séjours beaucoup plus courts nous avions pris des traitement préventifs avec malarone pour les enfants et Lariam pour les adultes. Mais j'ai présenté des effets secondaires sévères lors de deux prises rapprochées de LARIAM suite à des piqures de moustiques et il semble que le chanteur Stromae ait subi la même mésaventure lors de sa récente tournée africaine.


Donc en cas de séjour long  il faut se protéger avec une moustiquaire au dessus des lits, faire un test rapide  de paludisme en pharmacie  sur une goutte de sang en cas de fièvre et un traitement type RIAMET, peu cher.
Le traitement prophylactique doit être réservé aux séjours courts inférieurs à 1 mois.

Merci beaucoup.
C'est rassurant de voir que pris à temps les traitements fonctionnent bien. Mais effectivement, pas de traitement préventif dans le cas d'installation longue eu égard aux effets secondaires.

Prenez le traitement le premier mois le temps de vous installer et d'avoir des moustiquaires imprégnées efficaces.

Bonjour a tous,

Je mets a votre disposition un site internet, fort bien fait par des professionnels de la médecine tropicale qui sont:

Pierre Aubry : Professeur de médecine tropicale du Service de Santé des Armées (E.R). Professeur émérite à la Faculté de Médecine d'Antananarivo (Madagascar). Professeur visiteur de l'Université de Bordeaux. Membre correspondant de l'Académie des Sciences d'Outre-Mer. Carrière en Afrique, à Madagascar et dans le Pacifique.

Bernard-Alex Gaüzère : Praticien hospitalier au CHU de La Réunion (Réanimation). Professeur visiteur de l'Université de Bordeaux. Carrière en Asie, Afrique, Europe de l'Est, océan Indien (ONU, ONG, Croix rouge française).


Je pense que chacun y trouvera son bonheur notamment pour la trousse médicale de voyage.

Il y a aussi une section particulièrement fournie et documentée sur les maladies tropicales.

Enfin, il est bien entendu recommandé d'en parler a son médecin et d’éviter l'auto-medication si vous ne connaissez pas les médicaments. Prudence est mère de sureté...

Bonne journée a tous :)

Merci CHRISOR de ta réponse qui est parfaite.
Pour ma part, il y a quelque années, suit a une malaria cérébrale j’ais été traite avec un médicament chinois a base de plantes a l’hôpital de Nairobi (Nairobi Hospital par Professeur Saio) , non reconnus par l’OMS. Ce médicament est maintenant connu sous le nom de Coartem. J’avais signe une décharge au Nairobi Hospital pour accepte ce traitement. Remis sur pieds en 8 jours seulement, rentré en France, j’ais été félicité par le responsable du département Maladie Tropicale (L’adjoint de Professeur Gentilini) d’avoir accepter de prendre ce médicament car ainsi ils pourrons pousser l’OMS a le répertorier, ce qui as été fait.
Il est possible de prendre le Coartem en prévention, je ne me rappelle plus les dosages et comment le prendre.
Je ne sais pas nom plus si il est possible de donner le Coartem directement aux enfants, par contre ile semble par la réponse de CHRISOR qu’il a trouve la solution pour les enfants.

Coartem est ce qu'il y a de mieux en effet pour traiter une crise de palu en 3 jours.
Il existe maintenant de nombreux génériques de  Coartem ( environ 4 500 Fcfa) dont le prix tourne autour de 2 600 Fcfa.
A noter qu'il n'y a aucun effets indésirables.
Je soigne systématiquement mes crises heureusement de plus en plus rares avec ce médicament.
Autrement plus efficace et moins onéreux que "les ballons" de transfusion prescrits par les médecins locaux.
Cela dit, je n'ai pas connaissance d'un aspect préventif de Coartem mais uniquement curatif....

Nouvelle discussion