Télémédecine aux Philippines?

Face à la difficulté de trouver un médecin, aussi bien dans des pays développés que dans les pays avec peu de structures médicales, la télémédecine est une reponse possible faite au public en demande de conseils medicaux à distance.
Elle est deja bien developpée au USA, canada, suisse par exemple. L'assureur privé  Axa en France tente de faire valider un projet deja ancien au plan national.
Que penseriez-vous de l'utilité d'un tel service proposé aux francophones aux voyageurs, etudiants, expatriés aux Philippines?

Clément

Bonjour.
Voilà une idée excellente dans le principe mais pour y adhérer pleinement, il faudrait en développer tous les aspects et modalités.
Des questions se posent à priori :
Quels seraient ces médecins (généralistes, urgentistes, spécialisés) ?
Les chirurgiens seraient-ils aussi impliqués ?
Où seraient-ils basés, en France j’espère et alors comment régler le problème des décalages horaires ?, etc ...
Si cela devait évoluer vers une offre effective, merci par avance de nous en tenir informés.
Cordialement votre.

Un des grands gagnants de l expatriation sont les assurances privées. ( et les sites leaders sur l expatriation ;)  ) puisque par définition la cible est globalisée et que l expatriation est  en explosion.

La télémédecine à plusieurs branches, celle, bien effective,  proposée par en particulier un assureur présent sur expate - blog,  offre du teleconseil.  C est à dire du conseil sur un symptôme , un traitement,  avant hospitalisation  etc. La réponse étant donnée par exemple sous 24 h.et ne correspondant pas à une urgence vraie au sens permanence téléphonique de type samu en France  le problème du décalage horaire  ne se pose pas. 

Le teleconseil  en France correspond ainsi à une des  garanties complémentaires santé des assureurs mais aussi des entreprises comme les banques pour leurs salariés.
Une activité insoupçonnée actuellement , supérieure  en volume,  est celle de la psychologie en ligne. Et oui il existe bien une pathologie psychologique chez l expatrié dont on parle peu.

Concernant la chirurgie,  Un site français à eu le concept,  mais leur site n est pas fonctionnel.

Re-bonjour et merci pour votre prompte réponse.
Si ce service doit être en les mains d'assureurs privés ou de Psy, cela n'est absolument pas satisfaisant sauf peut-être pour les simplets et leurs pathologies dont vous faites allusion.

En fait, pour palier les problèmes divers rencontrés (compétences incertaines, confiance et/ou autres problèmes liés souvent à la différence de langage), je crois que beaucoup d'expatriés seraient soulagés et réconfortés de pouvoir consulter en ligne un service médical français, au moins de médecine générale type SAMU, en vidéoconférence, via Skype par exemple et accessible 24h/24 bien entendu ... mais ne rêvons pas !!!
Cordialement votre.

Dans ce domaine de santé, Il y a surement une demande de confiance et de langage de la part des expatriés.
Je travaille sur un projet d'offre de conseil sous forme de ''demi-rêve''. Cette moitie de rêve pourrait bien être une bonne forme de compromis  de services .

Le service de télémédecine 7j/7, conseil médical, destiné aux expatriés aux Philippines est en fonction.
Sur la page facebook:  '' Mon medecin en ligne ''

Je pense que vous touchez un problème sensible pour tout les retraités qui ont choisi l'expatriation.
Pour ceux qui n'ont pas été tentés par les assurances privées, la CFE représente une couverture médicale satisfaisante. Une prise en charge par cet organisme serait sans aucun doute une preuve du sérieux de la démarche télémédecine.
Comme déjà signalé, le niveau des médecins philippins est très satisfaisant si vous avez la possibilité de vous rendre dans une capitale régionale. Le problème devient plus sensible dans les coins reculés de provinces. Mais le problème reste la confiance dans le médecin, confiance d'autant plus circonspecte en raison de la barrière de la langue qui peut se révéler un sérieux handicap pour la compréhension mutuelle.
Donc votre approche est réellement intéressante, surtout si vous intégrez l'usage des outils informatiques tels que la visioconférence (Skype par exemple), l'envoie de photos, résultats d'analyses, .....
Il vous faudra également traiter le problème de la disponibilité des médicaments.
Beaucoup de travail en perspective mais un dossier fort intéressant

Bonjour Didier,

La visioconference et  la transmission existent .
Tout à fait d'accord , cela repose sur  la confiance et connaitre le professionnel. Mon expatriation en tant que pré-retraité sur le sol philippin est programmée.
La validation CFE serait bien sur interessante. Mais la nomenclature des actes n'existe pas encore pour la CPAM. donc pas pour la CFE.
La télémedecine est un secteur en plein developpement, mais lent , en France, avec des iniatives  au niveau de chaque région, sous l'egide et le controle des ARS : agences régionales de santé.

Cordialement

moi on m'a conseillé de me rendre à l’hôpital international de Bangkok de cas de  problème , apparemment beaucoup de français vivant en Asie vont là lorsqu'ils ont des problèmes de santé , il parait qu'il y a des médecins qui parlent français et que la médecine Thaïlandaise n'a rien à envier aux meilleurs médecine Européenne
Gaby

Mon expérience pourrait servir de base à quelques réflexions.
J'ai depuis plus de 2 ans un problème dermatologique qui peut se résumer en boutons et démangeaisons. L'objectif de mon propos n'est pas de rechercher un diagnostique mais d'essayer d'apporter un éclairage sur un des problèmes rencontrés par un expat.
J'ai consulté des dermatos locaux qui m'ont semblé compétent et avec une réelle volonté de me soulager. Par contre, comme souvent en dermatologie, le diagnostique précis est difficile à faire et on ne retrouve pas l'approche médicale comme elle existe dans nos CHU.
J'ai donc essayé de contacter plusieurs CHU qui publiaient des études sur ce type de maladie mais, malheureusement, je n'ai jamais reçu de réponses de leur part.
Un professionnel de santé aurait peut-être de bien meilleurs résultats qu'un simple particulier car je pense que ce corps médical réfute l'approche télédiagnostique. C'est surprenant mais c'est sans doute la réalité. Pourquoi une visite médicale ne peut être conduite par vebcam? Pourquoi les photos des lésions seraient meilleurs si elles sont prise par le docteur lui même? Pourquoi les analyses médicales doivent être systématiquement refaites lorsque vous franchissaient les portes d'un établissement hospitalier?
Je suis navigateur et lors de mes traversées autour du monde, j'avais souscrit au service d'assistance médicale du Centre de Consultations Médicales Maritimes de l’hôpital Purpan à Toulouse. J'avais acheté des bouquins fort bien fait pour l'aide aux télé diagnostique. Je n'ai jamais réellement eu le besoin d'utiliser ce service mais il me semble que l'approche pourrait servir de guide au développement d'un service comparable.
Si vous souhaitez dialoguer en privé sur ce thème afin de ne pas polluer le forum, n'hésitez pas à m'adresser un message privé

Bonjour Gaby,
Tu as raison dans le sens , ou les retours sur la prise en charge hospitaliere en thailande, sont bons en grande  majorité pour les expatriés
La thailande a un systeme et une politique de santé plus développée  pour la population qu'aux philippines.
Il semble , sous reserve de confirmation que certains hopitaux de bangkok  pratiquent l'avance de frais pour des hospitalisations de cotisants CFE.

. '' Pourquoi une visite médicale ne peut être conduite par vebcam? Pourquoi les photos des lésions seraient meilleurs si elles sont prise par le docteur lui même?''

Bonjour Didier,

Concernant la dermatologie, il existe des  projets en France en cours. La télémédecine s'est aussi developpée à l'etranger pour la dermatologie.

Mes excuses pour la pollution. J'avais surtout pour propos de dire que le systeme de la télémedecine, AU PLAN GENERAL, existe . La santé devient connectée avec plein d'objets connectés  qui sont utilisés, méconnus du grand public, et à sortir. La télémedecine, ( n'est juste qu'une toute petite rubrique ici, polluante ?,)  a un demarrage difficile sur le sol français, mais qu'elle est une solution, certes pas une solution globale, mais une solution au service des expatriés , voyageurs , non seulement aux PH mais dans le monde

Télémédecine veut dire se connecter à distance pour disposer d'un diagnostic.
Je pense que ce projet existe déjà en France et que nos retraités français qui vivent dans des pays lointains comme les Philippines pourront s'y connecter.
Le but étant d'avoir un diagnostic rapide et précis et je ne vois pas pourquoi ces centres ou ces sites internet seraient basés aux Philippines puisque les docteurs qui parlent français se trouvent en France.
D'ailleurs, quand j'ai un problème je consulte internet moi-même pour faire un pré-diagnostic avant d'aller chez le médecin et cela m'est déjà arrivé que plusieurs visites à plusieurs médecins en France ne donnent rien et que je trouve la bonne réponse sur internet.
Je pense donc que la médecine à distance pour le conseil et le diagnostique va se développer, surtout pour la médecine anti-age que la plupart de nos médecins français ignorent.
Je travaille sur internet, donc la plupart du temps à distance, et les possibilités d'internet sont encore largement inexploitées.

Tout a fait d'accord cumps, Bonjour,
Bien sur , la source d'information peut venir de partout.
L'inscription au conseil de l'ordre étant le minimum requis.
L'auto-diagnostic soi meme sur le net ? . je le recommande  pour qui veut se prendre en main.
Reste à celui qui fait sa requête d'avoir une capacité minimum de synthèse et d'analyse. Dans le même ordre d idée , je pense que l automédication n est pas à diaboliser.   L auto diagnostic avec par exemple , le conseil du pharmacien en France,  pourrait éviter d'encombrer les ''vraies urgences'' hospitalières ou les salles d'attente des cabinets de ville.. Donc ce peut être une bonne chose partout, pour tout le monde. Vous avez bien compris que j y suis ouvert sans faire de prosélytisme ;)
La connaissance du terrain, du système de santé local, infrastructures, des médicaments locaux,( déjà cités) remboursements est un plus dans la qualité de service dans  chaque pays.

Je suis favorable à cette idée. Un service de tél diagnostique établit dans le pays d'expatriation du patient peut présenter l'avantage d'un service relais entre le corps médical français et le patient mais également apporter confirmation ou infirmation sur les traitements préconisés par des médecins locaux et un complément d'informations nous aidant à mieux comprendre nos tracas médicaux.
Un professeur de CHU a sans aucun doute une compétence avérée mais il peut manquer une dimension sur les réalités du pays en matière de pharmacopée voir même de souches de maladies tropicales présentent dans le pays.
J'y vois donc un rôle d'intermédiaire, de conseil et de référencement.
Pour une meilleure compréhension dans ma précédente intervention, ce n'est pas le sujet qui pourrait polluer le forum mais mais mes divagations sur mes petits bobos qui n'ont pas pour objectif d'intéresser les lecteurs

Tout a fait d'accord Didier

Bonjour Docteur Vu Ngoc!
Je viens de lire vos messages et vos échanges sur l'aide médicale à distance que vous proposez.
je suis en France et je prevoie d'aller aux philippines très bientôt pour rencontrer ma promise.
Il se trouve que je suis diabétique à l'insuline ( je suis à la retraite) et que la question de la santé et des soins me fait un peu soucis aux philippines.
Votre projet de consultation a distance me semble vraiment quelque chose de bien!
Cela pourra être tellement utile pour tous les expatriés la bas!
Merci pour votre générosité!
Jean83000

Bonjour,

Je suis gynécologue-obstétricien retraité depuis le 1 Février et je vais essayer de m'installer aux Philippines.
C'est sur que la santé aux Philippines est un problème. J'ai eu une discussion avec une amie dont la sœur est enceinte et qui aurait des problèmes de grossesse.  Ça m'a laissé dubitatif.
Quand à la solution de la télémédecine, il faut clairement en connaitre les limites  dans la pratique médicale surtout pour faire un diagnostic.
Par contre pour conseiller quelqu'un qui a une maladie chronique comme le diabète c'est possible.

bonne journée

Mirmillon

Bonjour cher confrere,

Tout a fait d'accord.
Mon service de téléconseil est lancé à present . Il ne subsitue pas à une urgence, ni à un examen physique.
Les epouses d'expates pourraient etre  interessées par exemple par le téléconseil gynecologique connaissant le systeme de santé philippin
Les  confreres interessés pour fournir du téléconseil sur tout le sud-est asiatique, peuvent me contacter .

Clément

c'est bon , on va avoir un hôpital français virtuel aux Philippines , LOL il manque un chirurgien  :D

:top:

Pourriez vous développer votre idée sur le télédiagnostic. En quoi il pourrait se révéler moins efficient qu'une visite au cabinet du docteur. Je ne recherche absolument pas la polémique, j'ai seulement une réelle question sur ce sujet. Que je décrive mes symptômes dans un cabinet ou devant une webcam, où se trouve la différence?
Disposant du matériel adéquate pour prendre ma pression et ceci devant un toubib qui me regarde faire, où est la valeur ajoutée ?
Faire des gros plans et envoyer des photos de mes bobos, ok il n'y a pas le toucher mais est ce vraiment si différent?
Bon c'est vrai, le docteur ne peut pas utiliser son stéthoscope, est ce vraiment important dans tout les cas?

Le plus important pour moi c'est de permettre à des gens isolés d'être en contact avec un docteur de qualité qui saura vous aiguiller pour des analyses supplémentaires, vous rassurer ou vous alarmer sur votre état de santé. Tout ceux qui ont été en contact avec des médecins philippins installés dans les petites villes ou officiant dans les hôpitaux publics vous confirmeront combien on se sent désarmé et très inquiet après une visite de ce genre

Bonjour Didier,

Que dire de plus, Vous etes tres bon porte-parole de  ce que je propose dans sud-est asiatique , que je nommerais :le téléconseil individualisé.

En employant les mots pour ce que je propose dans sud-est asiatique: aiguiller, rassurer, dans un univers tres different de ce que l'on connait. En particulier après un deuxieme avis local philippin..( sans denigrer ces confreres )

En france, il est courant que le patient , appellé par les caisses, nomade medical, ait vu plus de deux ( trois ...)medecins avec le meme diagnostic posé. Il est clair dans cet exemple simple, que PRENDRE le TEMPS d'un téléconseil peut permettre de stopper cet engrenage deletere pour le patient et la collectivité.

Les meilleures plus-value seraient: disponibilité- temps pris - humanité.

Excellente initiative Doc!Et tout spécialement pour les expatriés qui ,comme nous avons choisi une petite ile,certes à 40mn en avion de Cebu mais seulement avec un vol quotidien.

Même pour ceux qui ont la chance d'avoir une traductrice Franco/Philippines ce qui est mon cas, l'approche thérapeutique est parfois déroutante.

Évidemment,lorsque l'on atteint un certain age ou age certain, la crainte principale est l'AVC.

Cordialement

Bonjour Loling17,
Pleinement d'accord avec vous ...
Hélas, l’AVC, qu’il soit ischémique ou hémorragique est gravissime car faute de passer rapidement une IRM et de recevoir des soins immédiats en hôpital bien équipé, soit nous mourons, soit nous devenons hémiplégiques, soit plus ou moins des légumes.
Pour y échapper, il faut être extrêmement chanceux et le risque est présent partout …,

Mais enfin, il faut bien mourir de quelque chose car cette issue est inéluctable pour tous et même avec le service le plus performant du monde, notre bon docteur ne pourra rien pour nous dans ce cas précis …
Bonne journée tout de même,
Cordialement votre,

Bonjour à vous

je comprends Lolling17 et JDDG.
-  "l'approche thérapeutique est parfois déroutante... la crainte principale est l'AVC.''
- ''docteur ne pourra rien pour nous dans ce cas précis ''…

Le téléconseil médical n'est pas un service d'urgence.
=> Par contre , dans un petit article de mon site à venir je pourrais parler de la medecine preventive des accidents vasculaires cerebraux, qui peut avoir une réelle importance. ( à coté de celle curative)

=> Lorsqu on est isolé sur une ile sans medecin que faire? Le téléconseil  permet d'apprecier le degré d'urgence d'une situation. Est ce grave ou non, ? Il permet d'analyser, de voir par skype. Un accident ischemique transitoire par définition dure moins de 24 heures. Est ce que les symptomes que je ressens correspondent bien à un A.I.T?, dois-je envisager un transfert en urgence? Que dois je redouter dans l'avenir?
Dans cet exemple precis, lé téléconseil fait le travail d'un medecin régulateur dans un centre 15.

=> imaginons , vous avez consulté un medecin pinoy dans cette situation. En attendant des examens prescris, vous vous posez toujours des questions malgré une bonne traduction de votre épouse. L' '' approche thérapeutique pinoy vous a dérouté". Qu'en penser ?

=> de nos jours il existe des ''objets  d' e-santé connectés ''qui permettent le recueil de frequence cardiaque, tension arterielle, saturation en oxygene, glycemies, meme ECG. Ces données  de patients font et feront  partie du suivi moderne en telemedecine.

= > " il faut bien mourir de qq chose".
Il est parfois des situations où mourir de qq chose, ne se passe pas toujours sereinement dans son lit avec sérénité , sans souffrance  pour soi et ses  proches et avec toute la  dignité possible.
La encore,  l ecoute humaine et compassionelle . Fait partie d une prise en charge d une fin de vie , certes fatidique,  inéluctable,  mais rendue digne.
Cordialement.
Clément

Bonjour,
Effectivement, c'est surtout le degré d'urgence qu'il est difficile d’apprécier lorsque l'on est pas médecin.Les renseignements que l'on trouve sur le net ,si l'on ne sait pas poser les bonnes requêtes font parfois peur.
Je suis d'accord avec JDDG lorsqu'il dit qu'il faut bien mourrir de quelques chose mais, comme le disait un célèbre humoriste, si j'ai l'occasion j'aimerai mieux mourir de mon vivant et en bonne santé si possible.
A bientot
Loling

Bonjour,

Connaissant Clément depuis pas mal de temps, pour ma mère de 100ans qui vit avec moi aux Phil, j ai eu plusieurs fois recours a ses conseils, ne serait ce que pour comprendre l'ordonnance de l'excellent médecin local que nous avons.
Avec une démarche très humaine, Clement m'a apporte les explications que mon anglais moyen, surtout avec des termes médicaux, ne me permettait pas de comprendre.
Il a analyse les résultats d'analyse, confirme la vision du docteur local et m'a apporter les conseils complémentaires adapte a ma culture occidental.

Merci doc!

Au quand est ce que tu passes nous voir?

Bilingue pour protéger votre cerveau? ( article tiré de ma page pro fb)

Il est établi que le bilinguisme ( acquis dans l'enfance) a un effet positif sur nos capacités intellectuelles, dites cognitives. Des études médicales ont montré un effet protecteur du bilinguisme, du plurilinguisme. Ainsi, l’apparition des symptômes de la maladie d'Alzheimer apparaissent entre deux et 4 ans plus tard chez les monolingues.

Parler deux, trois langues ou plus, préserverait également les fonctions cognitives après un accident vasculaire cérébral (AVC), selon une étude récente indienne. Les patients bilingues sont deux fois plus nombreux à présenter des fonctions cognitives normales que les patients qui ne parlent qu’une seule langue.  Autres facteurs de gravité observés après un AVC: l’âge avancé, le faible niveau d’occupation et d’éducation.

Petit rappel concernant l’Alzheimer. En France: ce sont 850.000 personnes touchées, 5 % des plus de 65 ans et 15 % des plus de 85 ans. Existe-t-il une prévention prouvée? Il est néanmoins recommandé de maintenir une activité intellectuelle et de rester socialement actif.
Selon une étude de 2013, de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), il faudrait  repousser l'âge de départ à la retraite, de 60 à 65 ans, pour diminuer de 15 % le risque de maladie d'Alzheimer ou d'autres formes de démence. L'enquête, menée auprès de 429 000 personnes, principalement des commerçants ou des artisans, âgés de 74 ans en moyenne et retraités depuis douze ans en moyenne. 3 % d'entre eux avaient développé une forme de démence mais le risque baissait avec chaque année de travail supplémentaire avant la retraite. "Pour chaque année de travail supplémentaire,il a été constaté que le risque de démence diminuait de 3,2 %".
Ainsi, les personnes ayant pris leur retraite à 65 ans avaient 15 % de risques en moins par rapport aux retraités de 60 ans. Le sujet, bien sur, sera à coup sur, polémique dans le contexte social actuel.  ;)
Que les retraités se rassurent, il leur reste lire, écrire, jouer d’un instrument, au bridge, sudoku etc..pour réduire de moitié les risques de perte des facultés cognitives.

Autre rappel, contrôle impératif de l'hypertension artérielle et du diabète.

Je confirme :-) Clement est un bon copain depuis plusieurs annees. J'ai eu recours a lui, il y a quelques mois, car souffrant d'un probleme de sante. Etant donne les delais d'attente dans les hopitaux, plus les innombrables trajets pour effectuer les moindres examens (peu d'hopitaux reunissent tous les laboratoires, et on passe souvent des heures a courir d'une place a l'autre...), j'ai vraiment aime de pouvoir consulter en ligne, et ceci a toute heure...

Nouvelle discussion