la basura de las terrenas

après le nuage toxique du vendredi 17 avril  provenant de la décharge municipale de las terrenas que la mairie explique comme un acte criminel  et où une enquête est en cours pour élucider l'affaire (voir article infodario du 24/04) le brûlage des ordures se poursuit .
depuis plusieurs jours une épaisse fumée se dégage entraînant de longs panaches blanchâtres et qui piquent bien les yeux .
depuis 2 jours alors  que le vent c'est levé fortement cela continue ....
et bien sur aujourd'hui en début d’après midi des flammèches se sont envolées entraînant plusieurs foyers d'incendie entre la décharge et come pan / abra grande
résultat nous sommes noyés dans un épais nuage de fumée

le problème des poubelles (basura) est problématique ici .outre le fait que depuis les émeutes de novembre pour la luz il n'y a quasiment plus de container à poubelles (brûlés pendant les manifestations ) et que madame le maire ne peut les remplacer à cause du coût. donc les ordures sont déposées à même le sol au bon vouloir des chiens qui s'en donnent a coeur joie !
pas très reluisant pour les habitants et surtout les touristes !!!
malgré de gros effort il reste encore du boulot a las terrenas

Le ramassage des ordures est un problème dans toute l'île. Il faut dire que financer un bon service de traitement des ordures ménagères (ou pas) est cher et que personne ne paye ici d'împôts locaux. Il n'y a pas de miracle, sans argent, pas de service de qualité.

Ne vous plaignez pas. Dans ma ville il y a des containers à tous les coins de rues, mais on jette les poubelles aux pieds des containers. C'est plus facile que de descendre de la voiture ou de la moto.
Avec les chiens et les personnes qui récupèrent dans les poubelles, tout est étalé sur le sol et avec ce vent terrible que nous avons depuis des mois, tout s'envole dans toutes les directions.
Dans les années 80 lors de mon séjour en Iraq, j'ai visité Babylone et les fameux jardins suspendus. Si vous avez l'occasion de venir dans la région, venez visiter les jardins de Bani...lol.
Vous aurez également le plaisir de respirer les meilleures fumées de la région. On brule tout et dans tous les coins.

La mairie avait installé une poubelle à l'entrée de ma rue  (les miennes, que je ne sortais pourtant que les jours de ramassage, ayant été volées 3 fois) Il n'y a que 7 villas dans cette impasse mais tout le quartier (y compris des gringos!!!) a pris l'habitude de venir jeter ses ordures n'importe quand et en vrac bien sur. J'ai posé une pancarte, alerté le maire; Le problème est momentanément résolu; la mairie a repris son container......nettoyé le site et fait le tour des voisins, mais jusqu'à quand ? ;)https://scontent-dfw.xx.fbcdn.net/hphotos-xfp1/v/t1.0-9/11181412_1828873194004375_6379638620564620148_n.jpg?oh=77a6f866fda73e131a008d0a1da6f141&oe=55CAF1A6

Bjr. je me pose une question. Il y a t'il un ramassage régulier d'ordures méngères? si oui qui en a la charge?
Comme il n'y a pas d'impots en R/P , qui paie?
cordialement  jeff

salut JF
a las terrenas il y a un ramassage journalier mais attention c'est rudimentaire.
il y a un camion benne mais la mairie se fait tirer l'oreille pour payer le service
après il y a des "privés" avec petits camions bennes et ils empilent les ordures dedans sur 2 metres de haut . je te dis pas l'odeur je plains le pauvre gars planté en plein soleil sur le camion .
du coup de temps a autre ils viennent te gratter 1000 pesos pour le ramassage mais moi depuis 10 mois maintenant le coût est de 0 pesos!
voilà la situation sur LT
franck

D'abord le trie à la dominicaine.
Les restes alimentaires et comestibles: Un type passe deux fois par semaine et récupère pour ses cochons.
Le verre: Il y a beaucoup de verre consigné, ça ne pose pas de problème, si je suis trop fainéant, c'est les enfants du quartier, les 5 ou 10 pesos c'est pour eux, ils récupèrent aussi boites de conserves, métaux et verre consigné pour se faire des caries.
Les emballages plastiques: J'engueule le vendeur et je les lui laisse.
Ce qui me parait assez inutile pour aller à la poubelle: Ca reste devant chez moi 5-10'.
Le gros des déchets, c'est les arbres surtout les cocotiers, pour 200 pesos un type avec sa carriole (très courant chez moi) m'en débarrasse.

Ensuite le plus sportif, les sacs poubelles.
Deux-trois sacs poubelles par mois, ce n'est pas excessif, certains vont me dire comment faire avec deux-trois étudiantes dominicaines dont on sait qu'elles adorent causer pendant des heures pour des peccadilles. Coté discussion pour des peccadilles c'est pas ma tasse de thé, par contre sans rien dire vider deux fois les poubelles dans leurs chambres, le message passe.

Le camion poubelle, c'est là qu'est le sport, il est complètement aléatoire, il faut être dans les startings blocks et être prêt à réagir rapidement au cris ''basura''. Comme je ne suis pas un enfant du pays, une voisine ou des gosses du quartier sont souvent plus rapide que moi.
Pour être honnête, mes sacs poubelles sont souvent pris par l'homme à la carriole et que je peux m'en foutre du camion à la limite.

A la Romana, dans mon quartier, le camion passe de manière plus ou moins réguliière. J'utilise un bidon de plastique bleu que nous avons perçé pour éviter qu'il soit volé.
Je ne paye rien à la mairie, mais les personnes du camion m'aiment bien parce que je leur donne des étrennes à Noël (500 pesos chacun, ils sont 3). De temps en temps en particulier si j'ai beaucoup de déchets verts ou cartons, 100 pesos pour les encourager à me les prendre.
Ils sont contents et moi aussi !

a la campagne ,
nous avons un ramassage deux fois par semaines, avec un camion poubelle classique.
qui paye : le maire(il a mis sa photo sur le camion)

on fait un compost et comme phil on laisse le plastique autant qu'il se peut chez le commerçant

les seuls problèmes c'est la décharge à ciel ouvert,et les gens qui brûlent leurs déchets eux même.
coté reyclage il passe de façon aléatoire un caamion pour les bouteilles de "presidente",c'est tout
on essaye de prêcher par l'exemple...et on attend la campagne électorale.

Certains parmi les plus âgés ont dû remarquer que par certains aspects ou façon de faire, en RD ça rappelait un peu notre jeunesse.
L'évolution que l'on a eu en 50 ans, ils l'ont faite en 20 ans et avec des moyens financiers moindres du fait qu'on fait parti des pays qui se sont servi les premiers.

Les dépôts d'ordures font parti de ces images d'Epinal.
Chez nous on est passé par des incinérateurs, c'est à partir de 2003 que les problèmes de dioxine ont disparu des médias.
En RD pour l'eau potable, ce n'est qu'un problème de rigueur dans la gestion, à par cela rien ne s'oppose à avoir de l'eau potable. Les mêmes gens "rigoureux" je les mets à conduire un incinérateur, il y aura parfois des concentrations de dioxine assez élevées. Un Gilly sur Isère en RD ça pourrait exister.

Malgré les apparences, quand on regarde les chiffres de la banque mondiale, pour la pollution dont le meilleur indicateur est le CO² la RD est un bon élève, à revenus équivalents, c'est des suisses.

Une des raisons de l'expatriation en RD pour certains c'est que la vie y est moi chère, si on enlève la consommation à la française, c'est environ un rapport de trois, ça veut aussi dire qu'il y a trois fois moins d'argent et les priorités traitables il y en a moins. Avec un âge moyen de 23 ans, les priorités sont aussi différentes.

Souvent quand je parle avec des dominicains du mieux "ailleurs", que les salaires sont plus élevés, je le dis que le loyer de leur maison sera de 30.000 50.000 pesos et que leur coca à la terrasse leur coutera  250-300 pesos, je n'ai même pas à passer par la case chauffage que les envies de partir se calment.
Comme argument positif, je pourrai leur parler d'incinérateurs, mais c'est pas trop ça qui les perturbe.

Bon weekend et sans trop de fumée.

Nota: quand je fait le bilan carbone que de la construction de mon ordinateur qui sert à répondre, c'est 185,8 kg d'eq carbone, le moto concho qui a certainement une plus grande utilité sociale que moi doit faire14300 km pour arriver au même résultat.

Question d'une future habitante :
comment rejoint on le circuit privé de ramassage des poubelles à las terrenas ?

Hola,

Dans mon cas le camion qui recuperait les poubelles des voisins est venu proposer ses servicesn 500 pes mensuel pour 2 ou 3 passage par semaine.

ah ok ils passent proposer donc, çà va 2 ou 3 fois par semaine c'est très bien comme fréquence
merci pour la réponse ;)

Je ne m'en rappelle pas en avoir vu à Las Terrenas mais le but de mon voyage n'était pas de les recenser, je n'ai pas trop fait attention. Dans le sud c'est des carrioles avec un cheval, ils transportent du sable, les poubelles, de tout.
Tout les 15 jours ils passent chez moi pour évacuer mes déchets surtout constitués de déchets de jardins.
150-200 pesos suivant le chargement, les cocotiers peuvent produire beaucoup de déchets. 
Quand un camion poubelle passe c'est les enfants du quartier qui me préviennent et souvent évacuent. Mon jardin avec ses fruits et son kiosque c'est un peu leur royaume.

Cette semaine j'aurai besoin de sable, j'arrêterai la première carriole venu et je lui dirai qu'il me faut du sable et il ira en chercher à la rivière.

Dans les faits c'est encore plus simple, j'en parle aux voisines et il y a une personne ou un carriole qui se présente avec ma demande à un prix dominicain.

200 % d accord avec vous ! et véridique....

on ne peut pas avoir le luxe a la francaise pour les poubelles tous les 2 ou 3 jours quand meme....

je dis a tous les dominicains que la vie n est pas facile en france mais bon beaucoup préfèrent tenté leur chances quand meme... la plupart arrivent a des salaires de 1000 a 1500 euros par mois en france.

A phil san cristobal. : je vois que vous connaissez tous de  la rep dom et de leur mode de vie. La rep dom n a plus de secret pour vous.

Les camions poubelles sont de vieux camions des USA des années 1970 ??

bessonce :

A phil san cristobal. : je vois que vous connaissez tous de  la rep dom et de leur mode de vie. La rep dom n a plus de secret pour vous.

Si la RD se résume au barrio, je commence à connaitre la mentalité mais le barrio n'est pas toute la RD.
S'il faut changer des choses il vaut mieux regarder les maths, il vaut mieux que je m'adapte que demander à 3000 personnes de s'adapter à ma façon de voir. Après quelques années, je peux dire que donner l'exemple et fermer sa gueule c'est efficace, ça bouge dans le bon sens, si aller dans ma façon de voir est le bon sens.
Les gens bougent s'ils voient un bénéfice et s'ils savent que l'on peut faire d'une façon différente mais qui rend la vie plus agréable.

Les camions poubelles sont de vieux camions des USA des années 1970 ??

Ca fait un an que c'est le cas, les anciens n'auraient pas passé le casting pour le salaire de la peur. Un châssis, un moteur, une caisse et presque une cabine.

....car tout tiens en trois mots la bas. Hay dios mio !

Las Terrenas manque cruellement d'éclairage la nuit, c'est glauque pour un village touristique et les déchets cela fait des années que ca dure...

Un pays corrompu comme la rep dom ne peut pas avancer à grande vitesse, la première priorité de ces dirigeants et de ce remplir les poches.. le reste on verra plus tard..

le problème de LT c'est que l'ancien maire est parti avec l'argent et les caisses sont vides donc la mairesse actuelle ne peut rien faire et comme elle n'est pas du même parti politique que le président et que les élections arrivent bientôt il ne faut pas compter sur une aide du gouvernement dans l’immédiat.
du coup par ex il n'y a même pas de pesos pour remplacer les 25 containers poubelles qui ont brûlé en novembre
A cano seco (quartier très difficile) il a fallu une lutte de plusieurs semaines pour réparer la fuite d'eau au milieu de la route .
L’école française attend depuis octobre un ralentisseur devant son parking (coût estimé a 10000 rds).l’année scolaire est finie est toujours rien  .
espéreront qu’après les élections il y aura un peu d’évolution !
pour reprendre un slogan porteur !!!!! 2016 : le changement c'est maintenant !
amitiés a tous
franck

stephlt95 :

Las Terrenas manque cruellement d'éclairage la nuit

Le problème d'éclairage est résolu dans mon quartier, c'est moins qui fournit les ampoules de remplacement et qui paie la personne qui les remplacent.

Plus de 10 lux d'éclairage dans tout les pays les ladrons évitent, mes voisins apprécient, je peux partir la journée la maison non fermée, les voisins veillent.

Les déchets depuis que je suis là il y en a moins, je ne dis rien mais un enfant qui jette un papier est privé de dulce pendant une à deux semaines, ils apprennent vite.
Je nettoie mon caniveau, mes voisines font de même, ne rien dire, l'exemple. Quand il y a un jeune qui fait le commun je lui refile 100 pesos. 

On a plus de moyens qu'eux, si on a des exigences supplémentaires on paie (pas grand chose) et on est bien vu. Il faut toujours viser le bien-être général, il y a un sacré retour.

Les 10 millions de dominicains ont un PIB à se distribuer inférieur à ce que dépense les français pour leurs soins de santé, on ne peut pas avoir le même confort.

Nouvelle discussion