La crise en Polynésie ...

Ia Orana amis polynésiens,

Ici en Métropole la crise est bien présente, la morosité ambiante n'a pas l'air de s'estomper, et personnellement je ne vois pas comment ça pourrait s'arranger. L'injustice se fait de plus en pus ressentir entre les gens qui travaillent et les
assistés.

Sachant qu'en Polynésie le RSA et les diverses aident sociales n'existent pas j'aimerai savoir comment est ressenti la crise ?

je sais ce n'est pas très amusant :sosad: mais bon c'est la dure réalité de la vie ici

Nana

Bonjour,

Sand17 :

Sachant qu'en Polynésie le RSA et les diverses aident sociales n'existent pas j'aimerai savoir comment est ressenti la crise ?

Je cite un article de tahiti-infos.com du 5 mars 2015: Les chiffres de la délinquance sont formels. "Au cours des trois derniers mois nous avons constaté une hausse de 60% des vols" avance le commissaire divisionnaire François Perrault, directeur de la sécurité publique. (...) Au-delà des objets de valeurs, l'argent liquide qu'on laisse à la vue de tous est emporté facilement et enfin, régulièrement aux vols ou cambriolages d'opportunité s'ajoute en Polynésie un nouveau phénomène, celui du vol alimentaire.

Bonjour,
Je suis à Tahiti depuis 3 mois.
La délinquance ici n'a franchement rien à voir avec celle de la métropole et heureusement !
Ici, je me sens en parfaite sécurité même si il y a de temps en temps des vols.
Ce que je vois ici, avec un œil très neuf est que le pays a des projets énormes permettant de relancer l'économie, ce qui est un peu inexistant en France.
Le tourisme aurait tendance à augmenter car il avait baissé durant ces dernières années. Exemple le nombre de  bateaux de croisières en 2014 a bien progressé et il augmente encore en 2015.
Je parlais de gros projets, je parle ici du projet Mahana Beach qui doit démarrer fin 2015...les investisseurs ne manquent pas...donc je pense que cela se fera...avec un peu de retard.
Voilà ce que je ressens mais attention avec une vision d'une personne qui vient d'arriver.
En tout cas, j'ai pas envie de revenir en France :
Laurent.

Ia orana,

comme le dis Imatila, le gouvernement à pleins de projet pour redynamiser le pays.
Maintenant cela fais des années que l'on entends ça de la part de nos politiciens (de tout bord confondu).
Il y a toujours eu des gros projets en Polynésien, mais la réalisation en est une autre.
Pour le Mahana beach, on en reparlera dans quelques années.
Tant que les billets d'avion ne baisseront pas (comme dans les années 80 avec toutes les compagnies aériennes qui se posaient ici) le tourisme stagnera à moins de 180 000.
Et puis quand j'entends un ministre qui dit qu'il faut faire du tourisme de luxe, c'est impensable en Polynésie et c'est la mort de nos pensions de famille.

Sinon oui, l'insécurité n'a rien à voir avec la métropole mais elle a augmentée considérablement depuis 2 à 3 ans.
Je ne peux plus laisser mon fare (maison) ouvert ni ma voiture quand je vais faire les courses.
Aujourd'hui les jeunes sont comme partout ils veulent le dernier iPhone, iPad et tout ce qui ce fait en technologie et les dernières marque à la mode (merci internet).

Cette année, je n'ai jamais reçu autant de CV que ça, que ce soit des diplômés et des non diplômés, la preuve que la crise est bien là.

Maintenant il ne faut pas désespérer et croire à la relance économique.

Ici, la crise a durement touché le Pays, d'autant plus qu'elle est tombée en pleine période d'instabilité politique.
Il semble que la relance commence, grâce aux chiffres du tourisme qui remontent tout doucement, aux investissements chinois qui vont se mettre en place et aux divers projets lancés par le gouvernement.
Il n'y a pas une ambiance morose comme en France, mais ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de misère. Il y a 20 % de chômeurs et des inégalités qui font débat entre les fonctionnaires indexés et le secteur privé.

Pour ce qui est de l'ambiance en Métropole, je crois que ce ressenti est surtout dû aux médias et à l'ambiance générale qui se dégage des multiples informations, sans cesse négatives, qui sont données. Le ressenti est plus négatif en Métropole alors que les inégalités sont bien moins grandes. D'autre part il y a en Métropole un esprit bien plus individualiste qu'ici et on a tendance à être envieux pour tout et n'importe quoi. Ce qu'il faudrait avant tout pour que la Métropole "reparte", c'est que les gens soient moins râleurs et aient un état d'esprit plus fraternel et plus positif.

Bonjour,

Je suis d'accord avec "Crailoen sur le fait que le climat morose en France est sur tout nourri par les médias.
On est pas si malheureux que ça en France.

La crise existe en France. J'avais peur pour mon pays quand françois fillon à l époque de sarkozy répète sans cesse la France est en faillite, les caisses sont vides, ...bla bla       Finalement la crise est là en 2008 et depuis on a pas céssé de voir les dévidendes augmentés, les bons chiffres d'affaire de certains groupes, l'augmentation des salaires de certains....etc

Oui, il y a du chomage , beaucoup de chomage en France. Vous savez.. en France on a la protection sociale, les aides de l'état, de la commune, du conseil régional, des associations,...etc

En polynésie, on a la solidarité familiale, le plan C   :)...etc

On vendrait pas un poisson péché le matin  sur la route en France ! 
en polynésie ça se fait.

Vendre le pandanus et  gagner entre 300 et 1000 euros ( au noir) sans déclarer , sans payer d'impots.
c'est un plus à gagner.

il y a pas mal de plans.

En France on a aussi ces plans, mais on fait ça discretement, avec peur au ventre...etc
Mes amis (certains) bossent la semaine.... et le weekend réparent des voitures, peignent des maisons, réparent des pc à domicile.....etc tout ça au noir. Oui il faut bien finir les fins du mois difficiles.


Une chose, le français rale toujours et très envieux, et pas le polynésien.

Les médias annoncent souvent des mauvaises nouvelles.

L'économie va redémarrer en polynésie, des touristes qui arrivent de plus en plus, des projets économiques, des investisseurs chinois...etc ça ira petit à petit.

La France doit se réformer et cesser d'être égoiste. Aujourd'hui grève des médecins généralistes, demain peut etre grève des agents EDF. puis SNCF.....etc Personne ne veut perdre une miette de son millefeuille 

La France doit et il faut la réformer.

Cordialement.

Ia orana,

Merci à tous pour vos réponses enrichissantes, c'est clair qu'en métropole on ne voit rien venir et même si c'est accentué par les médias, c'est une réalité surtout quand on est indépendant, artisan, commerçant et même  pour les professions de santé. Toutes ces aides sociales sont devenus insupportables, à tel point que ceux qui ne travaillent pas (pas tous mais beaucoup) ont plus d'avantages que ceux qui bossent !  personnellement j'ai du mal à supporter et de savoir qu''en polynésie il n'existe pas ce genre d'aide je trouve ça plus sain et même je pense que ça pousse plus à la solidarité.
Ce qui fait plaisir dans vos commentaires c'est que l'esprit polynésien positif  est toujours présent ! c'est top  :cool:

Sand17 : que le modèle social soit à réformer en France, certes. Que la solidarité sociale disparaisse, je n'y suis pas favorable. Si tu étais à la place de ceux que tu appelles "assistés", crois-moi tu vivrais moins bien, à la fois financièrement, psychologiquement, intellectuellement, culturellement... Si la France est morose c'est parce que certains politiques ont sans cesse pointé du doigt certaines catégories de population, et que d'autres leurs mentent sur l'assistanat. Tout le monde est prêt à dénigrer les avantages des autres et personne ne supporte qu'on touche aux siens. Tant qu'il y aura cette mentalité basée sur la division (diviser pour mieux régner) de la société, on n'avancera pas. Il faudrait que chacun ait un peu plus cet esprit de fraternité qui se manifeste de nos jours bien trop rarement.
Pourquoi pointes-tu uniquement les csp défavorisées ? N'y a-t-il pas des fraudes aussi "dans les hautes sphères", avec des sommes bien plus importantes...?

Sand17 :

Ia orana,
toutes ces aides sociales sont devenus insupportables, à tel point que ceux qui ne travaillent pas (pas tous mais beaucoup) ont plus d'avantages que ceux qui bossent !

On voit que le travail de sape des mensonges du FN s'ancre doucement mais sûrement dans les esprits.
Je te suggère d'essayer de vivre quelques mois avec les aides sociales, on en reparle après. Tu verras si tu vis mieux.
Je parle en connaissance de cause, j'ai vécu 6 mois au RMI lors d'une période difficile de ma vie. Ce n'était pas grand chose mais ça m'a permis d'éviter de couler totalement. La solidarité familiale a fait le reste, le temps que je me refasse une situation professionnelle et financière.
Je n'ai vraiment pas le sentiment d'avoir été assistée. Juste d'avoir touché une aide à un moment où j'en avais besoin. Je ne sais pas de quels avantages fantasmagoriques tu parles quand tu évoques les "assistés" mais moi je garde un très mauvais souvenir de cette époque, où toute dépense était comptée et mes loisirs réduits à 0.

Bonjour,

Vous avez le droit de penser et d'écrire ce que vous voulez, mais je le répète, le travailleur pauvre existe bel et bien en métropole, c'est une réalité qui est aussi difficile à vivre. Les PME fondent comme neige au soleil et l'aide est inexistante pour certains dirigeants à tel point que OUI certains je dis bien certains inactifs au total ont plus d'avantages que certains travailleurs...oui ça existe et c'est injuste ! par contre faire systématiquement référence au FN ca devient franchement déplacé.

Bonne journée
Sandrine

Si ça a l'air si bien, pourquoi ne choisis-tu pas ce mode de vie ?

Tout simplement parce que mes parents ont bossé dur pour vivre et que tout ce qu'ils ont eu ils ne le doivent à personne ! de ce fait ils m'ont appris que vivre au crochet de la société n'est que la solution de facilité....et toi que fais tu à Bora ?

Pourquoi deplacé, assumez vos idees.
Vous denoncez les profiteurs du systeme sans aucun argument valable, mais la realité des chiffres montre autre chose. La fraude aux prestations sociales, estimee par l'Etat, c'est 2 a 3 milliards € annuels. La fraude aux cotisations sociales, c'est 20 a 25 md... Qui profite reellement du systeme et le met en danger, les patrons ou les beneficiaires ?
Pour en revenir a la Polynesie et a son systeme que vous jugez plus "sain" sans savoir, je vais tenter de vous ouvrir un peu les yeux.
D'abord sachez que ce pays est sous perfusion de l'Etat francais.
La crise economique le touche tres durement et il y a 20% de chomeurs. Une grande partie de la population vit dans la precarité. On trouve des bidonvilles un peu partout, a Faaa ou encore derriere les beaux hotels de Bora.
L' esperance de vie y est 10 ans plus courte qu'en metropole. Le systeme educatif defaillant, avec des resultats aux examens tres inferieurs a la metropole.
Demandez aussi aux artisans la difficulté qu'il y a à trouver des employés qualifiés et fiables. On voit bien que vous ignorez encore ce qu'est la fiu attitude.
Est ce donc tout cela que vous jugez plus "sain" ?
Je ne sais pas ce que vous venez chercher en Polynesie, mais si c'est un supplement d'âme, il va falloir un peu ouvrir la votre, car la realité risque de vous rattraper durement. Et peut etre que vous serez bien contente de vous raccrocher au systeme metropolitain dont vous beneficiez actuellement largement, en cas d'echec.

Barbalala je parle de mon vécu au quotidien et c'est tout :) , dans mon travail je vois tous les jours des personnes ne travaillant pas se ventant de ne pas chercher de travail car ça leur couperait leurs diverses aides sociales, leurs enfants sont habillés de marque des pieds à la tête , et nous travailleurs qui connaissons la valeur de l'argent devons faire attention à nos dépenses, vous trouvez ça normal ? pas moi !  Je n'ai pas besoin qu'on me donne des leçons, je crois simplement que vous vous mettez des œillères et que voulez voir que ce qui vous intéresse, en métropole il y a une réalité dont vous n'êtes peut être pas consciente voilà tout...vous avez votre avis, votre vécu, moi j 'ai le mien ;)

Bonne journée

Mais je parle aussi de mon vécu. Quand je touchais le RMI, avec mon aide au logement, je devais toucher 400 euros par mois, tout juste de quoi survivre.
Il me semble que le montant des aides sociales ne peut pas atteindre le montant d'un salaire.
Bien sur, il y a des fraudeurs, archi- minoritaires. Mais vous ne pouvez pas dire qu'il est plus facile de vivre d'aides sociales que d`un travail parce que c' est faux.

Bonjour,
En voyant vos commentaires, j'ai envie d'intervenir.
Je suis à Tahiti depuis 3 mois mais déjà je vois un réel espoir et une dynamique politique en Polynésie avec des projets qui se concrétiserons tôt ou tard car les investisseurs sont là.
Ce qui manque en France, c'est l'espoir et l'enthousiasme...
Je comprends ceux qui veulent quitter la France et rester définitivement en Polynésie mais attention ici il faut créer son emploi, avoir un réel projet de vie et professionnel. Je rejoins ici les posts d'alerte déposés par les résidents polynésiens.
Mais ceux qui sont résidants ou expatriés et qui ne sont pas rentrés en France dernièrement, sachez que la France a beaucoup changée depuis 2012, nous avons vu une réelle différence, surtout d'un point de vue économique ! Donc les posts des métropolitains ne m'étonnent pas non plus.
Alors pour ceux qui veulent s'installer en Polynésien, prenez néanmoins en compte les conseils des résidents postés sur ce Forum.
Et pour les résidents Polynésiens...allez voir en France comment elle a changée depuis 2012, certains sont complètement déconnectés des réalités (même des expatriés dans la fonction publique qui sont là depuis 3 ans).
Pour eux, le retour sera un véritable électro-choc !
Pour information, j'ai des amis ici qui ont été expatriés dans le cadre d'une mutation, sont retournés en France...et ont quitté la fonction publique pour venir se réinstaller ici en ayant un autre projet professionnel.
D'autres amis militaires proche de la retraite qui vont jusqu'au bout de leur carrière ici et s'installent ici définitivement avec un projet de création d'entreprise en plus de leurs retraites militaires.
Voilà quelques informations...avec un recul de 3 mois sur le territoire. 
Nana

Sand17 :

Tout simplement parce que mes parents ont bossé dur pour vivre et que tout ce qu'ils ont eu ils ne le doivent à personne ! de ce fait ils m'ont appris que vivre au crochet de la société n'est que la solution de facilité....et toi que fais tu à Bora ?

Donc, tu vois bien que ce n'est pas "confortable", ne serait-ce que d'un point de vue psychologique, de vivre aux crochets de la société, puisque même en estimant que tu gagnerais la même somme tu ne le ferais pas.
Dans un autre post, tu parles de ceux qui se vantent de toucher les aides sociales en vivant bien. Moi je pense qu'il y a beaucoup de fanfaronade par dépit. Il y a des gens qui ne sont pas propriétaires, qui ne travaillent pas... Où veux-tu qu'ils placent leur fierté ? Ils ne vont pas te dire qu'ils calculent chaque euro dépensé, et pourtant c'est ce qu'ils font. S'ils n'avaient pas ces aides ils seraient à la rue.
Quant aux vêtements de marque, entre les contrefaçons, les vide-grenier, etc... Il y a des moyens plus ou moins légaux d'avoir des marques, sans que ça révèle une vraie richesse. Es-tu allé voir leur compte en banque pour voir les crédits à la consommation et les dettes ? Je crois qu'il y a beaucoup de jugement sur des apparences. Que les réalités sont toutes autres. Crois-moi, le sort des gens qui vivent de l'aide sociale n'est pas enviable.

Pour répondre à ta question :
Je travaille à Bora, j'y suis pour 4 ans. Je suis partie non pas dans un esprit de fuite, mais pour découvrir un autre territoire, une autre culture, et si possible apporter ce que je sais faire pour aider les jeunes (je suis prof).
Quand j'aurai fini ces 4 ans, soit je rentrerai en Métropole, mais dans une nouvelle région que je ne connais pas encore bien, soit j'essaierai de partir à l'étranger. Là encore, il ne s'agit pas de fuir quoi que ce soit, j'ai simplement soif de voyages, de découvertes.

Bonjour,

Je pense que garder notre protection sociale est plus que nécéssaire. Il n y a rien à envier à ceux qui ne travaillent pas et touchent un peu d'aide.
Travailler est bon pour le moral, le couple, la famille,....etc Tout le monde en 2015 n'a pas une chance d'avoir un travail. Certes ceux qui bossent ont marre de payer plus d'impôts chaque année, et ils croient que le voisin d'à coté qui ne bosse pas et qu'a 3 gosses a une situation égale  (aide au logement, aide médicale, allocs enfants...etc)

Franchement, je ne suis pas d'accord. Vous imaginez le dégoutage de vous lever le matin et de ne rien faire! vous imaginez vous lever le matin et la dépression vous attendait juste à coté! vous imaginez ne pas pouvoir inviter sa femme et ses gosses au resto, au ciné ou acheter un parfum à sa chérie car on a pas les moyens !

Ne pas travailler est une source de vices et si on rajoutait à ça la privation d'aides sociales alors bonjour le recrutement dans la police et la gendarmerie et aussi construire plus de prisons. Ne pas travailler , ce n'est pas un choix pour beaucoup beaucoup de gens. Hélas la crise est là, le malheur peut toucher n'importe qui.
Bien sûr il y a des personnes qui refusent du travail. Je cite un exemple : proposer de travailler dans un abattoir de cochons à un diplômé d'université.
Proposer à une personne de faire agent de surface 2h de tps à une 20 de km de chez elle puis 1h dans l'autre sens et signer un contrat cdi de 11 heures par semaines. Franchement a t on fait le calcule du prix de l essence? a ton pris en compte le déplacement en bus ou metro juste pour aller bosser une heure ou deux! je ne pense pas qu'il y ait des gens motivés pour se lever le matin aller bosser 1 ou 2 heures après rentrent chez eux très heureux.

Le sujet est vague, ça ne sert à rien de polémiquer.
Travailler permet d'avoir de l'argent qu'a un bon goût, bien acquis. Le travail nous donne un statut, dans la société, la famille, et nous permet de gagner de l'argent avec ce dernier nous nourrir, nous habiller, nous loger, nous amuser, faire des projets.
Ne pas travailler, comme je l'ai dit, pas forcément par choix ( soit parce que on ne trouve pas de travail,  parce que on doit s'occuper de qqun (parent vieux, un enfant handicapé), on a des problèmes de santé..etc   La solidarité est bienvenue dans ce cas de figure.
Je préfère payer des impôts dans ma commune ( qu'on donne de l'aide sociale, qu'on aide les familles moins aisées, qu'on incite les jeunes à apprendre ou à faire du sport...etc)

Disant d ici 3 mois le gouvernement va supprimer les aides sociales. on va faire comme en polynésie : pas d'aide au logement,  pas de rsa, ...etc vous imaginez le bordel qui va s en suivre! vous imaginez ce qui va se passer.

La solidarité est belle mais demande une bonne gestion et surtout rendre les gens civilisés (ne pas en abuser) et donner de la valeur (chrétienne ou autre) au travail ainsi au pain gagné avec sa sueur.

Je m'arrête là  lol.

Cordialement.

Voila la réalité concernant la crise en Polynésie
http://polynesie.la1ere.fr/2015/03/18/f … 39653.html
ça fait 15 ans que l'on nous dis que ça va remonter avec de beau projet comme le reprise des hôtels par les Russes ou par les Chinois, mais toujours rien à l'horizon.
Les hôtels et les pensions de familles ferment les unes après les autres sur les iles.
Alors désolé mais le Mahana beach il est pas prêt de voir le jour. Et franchement je pense qu'ils voient trop grand, il n'y a pas besoin de faire quelque chose d'aussi grand ici.
Bien sûr quand on arrive en Polynésie, tout est beau, les gens sont accueillant, le soleil brille (bon par aujourd'hui), la vie est tranquille mais au bout d'un certain temps la réalité vous rattrape.
Donc oui, il faut tenter sa chance en Polynésie, mais il faut penser à ses arrières et au lendemain et venir avec un petit pactole quand même et pas les mains dans les poches sinon cela devient très vite une prison dorée.

Merci Maohi987, ton lien est parlant ! la crise est partout c'est évident, j'espère juste que les pensions de familles s'en sortent encore car c'est très sympa et ça permet une bonne économie locale.

Sand

Bonjour
J'aie un peu suivi les réponses, une question que je me pose, vous êtes depuis 3 mois en polynésie, par choix ou par mutation, et est ce la première fois que vous y venez

Si ce message me concerne, oui je suis la depuis bientôt 4 mois et par choix avec un vrai projet de création d'entreprise. Comme le projet prend du temps et m'occupe pas 100% de mon temps, j'ai trouvé un job il y a 15 jours. Et pour répondre à la deuxième question, je n'étais jamais venu avant en Polynésie.
Laurent

La crise n'est pas qu'en Polynésie, je crois qu'en France c'est pire. ça fait bientôt 20 ans que je suis ici, certes il y a eu la crise, mais mon CA ne cesse d'augmenter d'année en année jusqu'à atteindre le même chiffre qu'avant la crise, et cette année s'annonce encore meilleur. La crise a fait du tri, ceux qui se la coulaient douce parce qu'ils sont au soleil ont bien ramassé, mais les bosseurs s'en sortent. La crises au Etats Unis est belle et bien finie, et les touristes américains sont bien là, et avec un sacré pouvoir d'achat. En tout cas à Moorea on ne se plaint pas. Il y a un nouvel Hôtel qui va ouvrir en Juillet, beaucoup de nouveaux projets. Je sais qu'à Tahiti c'est moins marrant, mais il ne faut pas se plaindre quand on voit les week end où il y a les paquebots que tous les stores des boutiques sont fermées, que la ville est salle .
A Moorea quand il y a des paquebots le week end, tout est ouvert.
Et en ce qui concerne l'emploi, ici heureusement qu'il n'y a pas le chômage car plus personne ne travaillerait. Je suis à la recherche de personnel, je ne trouve pas ainsi que ma voisine qui a une boutique. Certains polynésiens vivent bien simplement, il ne faut pas vouloir à tout prix les conditionner à notre façon de vivre. On ne meurt pas de faim ou de froid ici. Il faut arrêter de se plaindre tout le temps, nous sommes ici par choix, ce qui est un luxe, et rien ne nous empêche de retourner en métropole si c'est mieux.

Bonjour,
Je pense que c'est un état d'esprit. En Métropole, nous sommes considérés comme "râleurs", "individualistes"... Après, à mon humble avis c'est une histoire d'assistanat, nous en sommes à revoir tout notre système économique de par le déficit qui s'installe doucement mais surement du moins, il se majore. On est à se demander comment nous allons faire pour faire des économies, mais nos mentalités sont tellement ancrées, qu'il est difficile d'en changer. Comme tout changement surtout dans notre société, il se fera forcément par la douleur, nous parlons "d'acquis" ? Je suis infirmière en Bretagne, et je vois au quotidien, ceux qui profitent gentillement de notre système de santé et notre système social et j'avoue que certaines situations me révoltent. La solidarité est quelque chose d'essentiel, mais l'argent a tellement été jeté par les fenêtres qu'aujourd'hui nous nous retrouvons dans une impasse... La solidarité a ses limites, et qu'elle ne doit pas être utilisée au détriment de ceux qui tentent d'avoir une place sociale, qui tentent de contribuer à la richesse d'un pays et qui malgré leur dur labeur, ont eux même parfois des difficultés économiques et qui ne bénéficient pas pour autant des avantages sociaux... Oui c'est injuste. Solidarité ? Elle passe également par le lien social, les communautés, un tissu social qui se tisse et s'entretient, la plus belle richesse c'est bien celle-ci et que nous manquons cruellement ici en métropole. La richesse ne se compte pas en euros mais belle et bien en richesse humaine, partage de connaissances. Mais voilà, pour vivre, le côté financier a pris une telle place que nous en avons oublié nos valeurs fondamentales... Un cercle vicieux... J'ai eu cette chance d'avoir côtoyer des polynésiens il y a une dizaine d'années, et ces valeurs là (la famille, les amis, les soirées...) se retrouver pour passer des moments chaleureux sont une telle richesse. Oui, je recherche, ces valeurs même si le temps évolue mais cela doit s'entretenir....
Nathalie, une métropolitaine en quête d'un monde chaleureux

merci pour ta réponse, nous aussi on prévoit de venir en Polynésie, et d'y installer nos enfants, un projet de longue date qui va enfin se concrétiser, et je confirme la France devient épouvantable, on dit qu'il y a des "guettos" mais ici c'est interdit et le temps ne le permet pas, mais l'agressivité est là, la violence augmente considérablement et les médias ne le disent pas, et le sourire polynésiens nous fera surement oubliés les inconvénients
j'espère que tu me donneras de tes nouvelles pour pouvoir suivre ton parcours et me faire bénéficier de ton expérience, j'aie une amie qui s'est installé à Morea depuis 4 ans avec son mari et ses filles et elle ne veut pas rentrer même si ce n'est pas toujours rose

Bonjour à tous,

Hacepa toi qui est installé depuis de nombreuses années sur Moorea, peut tu me dire les plus et les moins de ta vie sur cette belle île ? Je n'ai pas encore fait mon choix, j'aime Moorea elle est belle et non loin de Tahiti, la tranquilité, la simplicite de Tahaa  m'appellent mais j'ai peur de me sentir trop isolée et Huahine j'adore ! 

Sand

Je suis parfaitement d'accord avec Sand17 la solidarité joue une rôle important chez nous parce qu'il n'y a pas d'abus et surtout pas d'obligation.
La métropole confond depuis bien longtemps le "social" et l’"assistanat", résultat ceux qui sont dans le besoin le reste et les abus fusent de partout.
En tant qu'employeur j'ai toujours considérer que donner un salaire, une indemnité à quelqu'un qui ne travail pas était une aberration, un affront à celui qui travail dur pour obtenir son salaire. Percevoir une aide, une indemnisation devrait OBLIGATOIREMENT comporter une contre partie de travail à effectuer. (Les sujets et besoins ne manquent pas).
Les français sont assis sur leurs acquis depuis tellement d'années qu'ils ne réalisent même pas que cela les conduits à leur perte. Et ce n'est que le début de la fin de l'économie française !

Raveile, comme tu l'auras sûrement lu plus haut, dans le système social français, la fraude aux cotisations sociales, donc celle de TA profession, les employeurs, c'est 20 à 25 milliards d'euros par an. Ce qui correspond à peu près à 10 fois le montant de la fraude estimée des assurés sociaux. Chiffres vérifiables auprès de l'INSEE et largement repris dans les médias nationaux les plus sérieux.
Donc quand toi et tes collègues serez exemplaires, vous pourrez peut être vous permettre d'émettre une critique sur un système que vous êtes les 1ers à mettre en danger.

raveile :

Je suis parfaitement d'accord avec Sand17 la solidarité joue une rôle important chez nous parce qu'il n'y a pas d'abus et surtout pas d'obligation.
La métropole confond depuis bien longtemps le "social" et l’"assistanat", résultat ceux qui sont dans le besoin le reste et les abus fusent de partout.
En tant qu'employeur j'ai toujours considérer que donner un salaire, une indemnité à quelqu'un qui ne travail pas était une aberration, un affront à celui qui travail dur pour obtenir son salaire. Percevoir une aide, une indemnisation devrait OBLIGATOIREMENT comporter une contre partie de travail à effectuer. (Les sujets et besoins ne manquent pas).
Les français sont assis sur leurs acquis depuis tellement d'années qu'ils ne réalisent même pas que cela les conduits à leur perte. Et ce n'est que le début de la fin de l'économie française !

Hors sujet, ia orana  ta photo de profil c'est Raivave ?

Ia orana hacepa

Dans quel domaine recherches-tu du personnel ?
Nous arrivons bientôt mon mari, mes 2 enfants et moi et nous recherchons du travail.
Je viens en éclaireuse, j'arrive jeudi.
Merci

ia orana
Pas de remise en cause des aides sociales, qui ont leur utilité évidente. C'est de leur attribution aveugle dont il est question.
Il est évident aussi qu'il n'est pas facile de ne vivre que d'aide sociale.
Mais , quand on a trouvé le système pour les cumuler impunément, sans VRAI contrôle, avec en filigrane la discrimination positive qui règne en Métropole (quand on a la bonne couleur , tout est plus facile. Ne pas crier au racisme, se renseigner, ouvrir les yeux, connaitre des gens qui travaillent dans les organismes de sécu , dans le social etc , sans céder aux sirènes  du net qui colportent n'importe quoi...Et alors on se rend compte que c'est très souvent les mêmes qui profitent du système, en abusent, et de plus connaissent toutes les ficelles pour en soutirer encore plus!
C'est là ou est le problème ! SI on contrôlait mieux les profiteurs de tous poils ( qui pour certains arrivent , avec les aides et allocs diverse à gagner plus que des personnes au smic , c'est une réalité!!!), il n'y aurait pas de polémique .
Un simple exemple : un ancien maghrébin de 65 ans , qui arrivent sur le territoire français pour la première fois , et prend la nationalité française , va toucher une retraite de 700 e , sans jamais avoir travaillé , alors qu'une femme veuve d'agriculteur va toucher péniblement 400 e ...c'est écrit dans le livret d'accueil des nouveaux arrivants en France, pas de l'intox !
En résumé, il serait bien qu'un jour, notre gouv mette le nez dans cette gabegie qui coûte en plus cher au contribuable , et à la nation . En clair, donner les aides à qui les mérite, et stopper les magouilles, du genre plusieurs femmes , une multitude d'enfants, et oui encore les mêmes , mais c connu , pas besoin du fn pour le savoir , et mettre le doigt là ou ça fait mal . ET bien sur, contrôler efficacement les flux migratoires... 
Mais on sait très bien en ce moment, ce qu'il est politiquement correct de dire ou pas !
Dans un sens comme dans l'autre , ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain, mais ouvrir les yeux et arrêter l’angélisme .

Bonjour ,

Toujours cette vieille rengaine des étrangers qui abusent ... cette histoire qui a eu son heure de gloire il y quelques années resurgit , colportée dans les mêmes termes ou presque .

Si on veut en parler autant être précis : Oui un étranger , agé , peut recevoir plus de 700 euros par mois ( les chiffres cités par Hinano 2b sont en dessous de la réalité car il reprend ceux de la vieille rengaine de 2010) car c'est ainsi que notre nation en a décidé . Ils correspondent au remplaçant  du ''minimum vieillesse'' c'est à dire l'ASPA .Les conditions d'attribution : être agé de plus de 65 ans en situation régulière et évidemment des conditions de ressources .
    Comme beaucoup d'allocations elle est versée soit en totalité soit en complément de ressources ( allocation différentielle)  ce qui signifie que si ''une ancienne agricultrice qui a travaillé toute sa vie ne touche que 400 euros de retraite ( ce qui est souvent vrai car cette personne n'a pas vraiment cotisé toute sa vie ou a cotisé avec des niveaux de revenus déclarés faibles ) elle touchera aussi , si elle le souhaite , les fameux 700 euros car l'ASPA s'élèvera alors à seulement 300 euros) .
Donc notre immigré touchera 700 euros d'ASPA et notre vieille agricultrice méritante bien française touchera 700 euros de revenus ( 400 euros de retraite et 300 euros d'ASPA ) donc égalité parfaite ....
Pour autant notre agricultrice ne va pas forcement faire appel à l'ASPA car il y a une condition pour toucher cette allocation : comme c'est la nation qui fait oeuvre de solidarité , l'Etat se donne le droit de récupérer si c'est possible le versement de cette allocation au moment du décès de la personne ( si l'Etat lui a versé un montant cumulé de 30 000 euros il récupérera sur la vente des biens cette somme ) .
Le SASPA ( Service qui s'occupe de ...) donne également des statistiques assez intéressantes sur la population de bénéficiaires qui montre notamment que la population étrangère bénéficiaire de l'ASPA reste stable et faible ( environ 6 % de tous les bénéficiaires) .

Ce post ( entre '' les charges nous écrasent , les allocations engendrent la glandouille , les allocataires truandent et pour finir si on s'intéressait à certains allocataires ) commence à puer pas bon.

hinano2b :

Un simple exemple : un ancien maghrébin de 65 ans , qui arrivent sur le territoire français pour la première fois , et prend la nationalité française , va toucher une retraite de 700 e , sans jamais avoir travaillé

Je me marre. Tu crois que l'Etat français va accorder un titre de séjour et la nationalité française, à un étranger (pourquoi un maghrébin d'abord ? hein ?) qui viendrait passer ses vieux jours en métropole ?  Faut arrêter les fantasmes.

Merci de ta réponse Barbalala, je ne comprends pas ton post je n'ai pas parlé de fraude, je parlais des gens qui sont payés à rien  faire en métropole et disais qu'il serait normal qu'en échange de cette indemnité qu'ils touchent ils bossent un peu, pour la société, c'est tout. Et ce serait un minimum de respect vis à vis de ceux qui se cassent le dos à bosser des heures par jour toute l'année.

Si vous voulez parler fraude, la Polynésie n'est pas épargnée. Détournement de l'argent de la France, au détriment de nos enfants, car des travaux qui doivent se faire dans les écoles ne se font jamais. Et cela dans tous les domaines.Des fare MTR avec l'argent de la France qui ne sont jamais habité ou qui servent illégalement à d'autre projets, abus à la CPS, et ne parlons pas des fonctionnaires qui viennent ici pour se remplir les poches et qui font des combines pour gagner encore plus de sous avec leur container pour ceux qui sont en contrat, ou ceux qui sous loue leur logement et qui gardent une boite postale car ils doivent rester au moins 6 mois par an sinon la retraite saute, mais qui arrivent à faire des combines pour ne faire que voyager et ne passent que peux de temps en Polynésie. J'en passe et des meilleurs.

Moorea est l'île la plus agréable à vivre car elle est belle, calme, mais on y trouve tout ce que l'on veut. Maintenant, si tu aimes sortir il n'y a pas grand chose à y faire. Moi j'y suis depuis bientôt 20 ans, et on ne peut pas y vivre , pas plus qu'une autre île si on n'y est pas bien. Je projette de partir pour découvrir d'autres horizons, on a qu'une vie, il faut en profiter. J'y était venu pour 1 an ou 2 et j'y suis encore. L'inconvénient majeur est de trouver du travail, si tu n'es pas dans l'hôtellerie ou la restauration, il n'y a pas grand choix. Il faut se mettre à son compte.

Bonjour Hinano2015.
En ce qui concerne ton modèle de vie, je pense que tu as mal vu la Polynésie ou en tant que vacancière, car la réalité est tout autre. C'est loin d'être un modèle familial, les enfants sont livrés à eux même, on s'en occupe quand ils sont petits, mais après plus de suivi, c'est un vrai fléau et catastrophique pour les générations à venir . On donne facilement son enfant à un membre de sa famille ou à un métropolitain. Et en ce qui concerne les bringues, ça fini souvent mal à cause d'une consommation d'alcool complètement dingue, et en rentrant à la maison madame et les enfants se font "rosser" comme on dit ici. Crois moi, c'est loin d'être un modèle, j'en ai vu depuis que je suis ici, et crois moi c'est pas beau à  voir. La consommation d'alcool et le paka font des ravages.

Mon message n'est pas clair? Je n'ai pas parlé de fraude.

philbau :

Bonjour ,

Toujours cette vieille rengaine des étrangers qui abusent ... cette histoire qui a eu son heure de gloire il y quelques années resurgit , colportée dans les mêmes termes ou presque .

Si on veut en parler autant être précis : Oui un étranger , agé , peut recevoir plus de 700 euros par mois ( les chiffres cités par Hinano 2b sont en dessous de la réalité car il reprend ceux de la vieille rengaine de 2010) car c'est ainsi que notre nation en a décidé . Ils correspondent au remplaçant  du ''minimum vieillesse'' c'est à dire l'ASPA .Les conditions d'attribution : être agé de plus de 65 ans en situation régulière et évidemment des conditions de ressources .
    Comme beaucoup d'allocations elle est versée soit en totalité soit en complément de ressources ( allocation différentielle)  ce qui signifie que si ''une ancienne agricultrice qui a travaillé toute sa vie ne touche que 400 euros de retraite ( ce qui est souvent vrai car cette personne n'a pas vraiment cotisé toute sa vie ou a cotisé avec des niveaux de revenus déclarés faibles ) elle touchera aussi , si elle le souhaite , les fameux 700 euros car l'ASPA s'élèvera alors à seulement 300 euros) .
Donc notre immigré touchera 700 euros d'ASPA et notre vieille agricultrice méritante bien française touchera 700 euros de revenus ( 400 euros de retraite et 300 euros d'ASPA ) donc égalité parfaite ....
Pour autant notre agricultrice ne va pas forcement faire appel à l'ASPA car il y a une condition pour toucher cette allocation : comme c'est la nation qui fait oeuvre de solidarité , l'Etat se donne le droit de récupérer si c'est possible le versement de cette allocation au moment du décès de la personne ( si l'Etat lui a versé un montant cumulé de 30 000 euros il récupérera sur la vente des biens cette somme ) .
Le SASPA ( Service qui s'occupe de ...) donne également des statistiques assez intéressantes sur la population de bénéficiaires qui montre notamment que la population étrangère bénéficiaire de l'ASPA reste stable et faible ( environ 6 % de tous les bénéficiaires) .

Ce post ( entre '' les charges nous écrasent , les allocations engendrent la glandouille , les allocataires truandent et pour finir si on s'intéressait à certains allocataires ) commence à puer pas bon.

Tiens , on parle d'égalité parfaite. Et bien rien que ça, ça me gêne. Si qqun a travaillé toute sa vie sur le territoire, ou aidé son mari pour une fermière (et on sait que le travail de fermière est dur), ne serait il pas normal que cette personne touche plus que l'étranger qui vient d'arriver ?
Il est évident qu'il faut aider les réfugiés politiques qui fuient les régimes de fous ; mais selon nos moyens, on ne peut pas tout faire, ni accueillir jusqu'à saturation. Ce n'est pas de l'indifférence, juste une réalité de tous les jours.
Là dessus on rajoute l'AME et la CMU pour le migrant, ou le résident étranger depuis un moment sur notre territoire, sans compter les allocs...Vieille rengaine ? Non , rengaine renouvelée, années après années, mais continuons, le système va s'écrouler de lui même de toutes façons , ce n'est pas comme si le pays était surendetté...
Ouvrir un peu les yeux, ça ne pue pas, il est tellement facile d'agiter le vieux chiffon "facho" à tout va (tiens , une vieille rengaine de plus!!) !

Barbalala :
hinano2b :

Un simple exemple : un ancien maghrébin de 65 ans , qui arrivent sur le territoire français pour la première fois , et prend la nationalité française , va toucher une retraite de 700 e , sans jamais avoir travaillé

Je me marre. Tu crois que l'Etat français va accorder un titre de séjour et la nationalité française, à un étranger (pourquoi un maghrébin d'abord ? hein ?) qui viendrait passer ses vieux jours en métropole ?  Faut arrêter les fantasmes.

Faut arrêter les fantasmes ? Il faut redescendre sur Terre , mais bien sur que ça existe , enfin ! Renseignez vous ! Et si on parlait de l'AME et la CMU, que nous payons de notre poche, les contribuables. Repli sur soi ? Mais bien sur, vous même, vous privilégiez votre famille , non ? Ce n'est pas anormal que je sache ? Vous n'invitez pas de réfugiés ou sdf pour dormir dans votre salon , si ? Non ? Il ne faut pas donner de leçons si on ne les appliquent pas , et je suis sur que ce n'est pas le cas. C'est normal de privilégier sa famille, et par extension son peuple.Et q'on arrête de crier au racisme. Pour paraphraser je ne sais plus qui , on n'a pas vocation à accueillir toute la misère du monde.

Nouvelle discussion