Non - retraités racontez votre experience...

Bonjour a tous

Ma demande vise les NON retraités Ou ceux qui repondendre... Racontez comment vous faites..
.
les enfants sont ils bien adaptés?
l'ecole ... tous types enseignement ..
fiscalité  votre adresse fiscal PT ou FR? Quel est la plus avantageuse?
pas forcement que sur Lisbonne..
Merci 😊😊😊

(Modéré: commentaire inapproprié)

Il me semble que cette discussion sera modérée des demain matin! :dumbom:

:offtopic:

C n'était pas vraiment ce que je recherchais. ..   :/   :sosad:

-RPL :

C n'était pas vraiment ce que je recherchais. ..   :/   :sosad:

[at]-RPLC. Hélas.

[at] -RPL

Respirer un bon bol d'air ... Lever la tête et contempler le ciel ... Et revenir au sujet : Les non-retraités "normaux": Ceux qui s'assument ... ( J'en connais ...) :)

Amitiés  :cheers:

roro

amiroro :

[at] -RPL

Respirer un bon bol d'air ... Lever la tête et contempler le ciel ... Et revenir au sujet : Les non-retraités "normaux": Ceux qui s'assument ... ( J'en connais ...) :)

Amitiés  :cheers:

roro

je n'ai rien contre les retraités... ahah mais j'en suis pas encore la ,alors je cherche des infos pour savoir un peu sur la vie quotidienne, mais apparemment personne ne veux en parler...
Bref.... je vais attendre!!! :)

[at] -RPL

Je crois qu'il sont moins nombreux que les retraités, mais il y en a ...! Toutefois, sur le plan de l'emploi, le Portugal n'est pas un Eldorado ...  :/

Amitiés  :cheers:

roro

Cher Apnet,
Je viens de vous lire, et j'avoue qu'après ma superbe journée d'hier au soleil, à déguster du cochon noir au barbecue, et les fraises du jardin! J'ai bien envie de réagir, la situation du Portugal puisque pour ma part c'est celle qui me concerne le plus, la faute est celle de nos gouvernements, quand le Portugal entre dans l'europe, on crée l'assistanat, on le paye pour ne plus semer de blé, on paye encore pour ne plus produire de lait, en leui faisant miroiter que la surproduction est là et tant de choses encore.. Je ne connais rien à la politique.. Mais je sais que j'ai fait le choix de quitter la France avec deux enfants..laissant mes parents nés au Portugal, vivant en France, mon père à construit vos autoroutes, vos immeubles, pas une seule fois au chômage, ni en arrêt maladie, il n'a profité d'aucun assistanat.. Ma mère à fait le ménage toute sa vie, pour que la m..de, ne vous arrive pas au plafond!
Alors j'en deviens vulgaire.. J'ai fait le choix de quitter la France parce qu'elle ne me correspondait plus point. Chacun fait ce qu'il veut.. A l'heure ou tout à un prix mais rien n'a de valeur, je suis dans ce pays "PAUVRE" qu 'est le Portugal, et bien contente de le découvrir chaque jour, de m'émerveiller chaque jour, je gagne 500 euros par mois, mais j'ai choisi la voix du coeur, pas celle du profit!
Alors en effet nous avons besoin de gens qui savent encore croire au bonheur simple de la vie!
Cordialement
Isabelle.
La journée s'annonce belle et c'est tant mieux pour moi!

Isabelle
Dit moi juste pour vous enfants... quel age ont t"ils ils sont scolarisés comment?
Merci :)

Bonjour RPL,
Nous sommes là depuis 4 ans bientôt, arrivés à 11 ans, pour le plus vieux, il s'est adapté disons non pas difficilement mais pas sans mal non plus, aujourd'hui il ne voudrait pas partir les rythmes scolaires( pour notre part), lui convienne au mieux il termine à 13 heures trois ou quatre fois par semaine, il ne parlait quasiment pas le portugais à son arrivée( de note faute puisque nous parents le parlions couramment), il existe encore ici une solidarité incroyable entre  les ados..
Le plus jeune 5 ans aujourd'hui sans aucuns mal, comme le plus grand scolarisé en école publique, (hors de prix dans le privé), mais aucuns regrets, comme je l'avis déja souligné dans un autre sujet.. Les écoles sont pourvus (en tout cas à Beja), d'équipe éducative dévouée, les auxiliaires et même les professeurs me font la bise et m'appellent au moindre soucis.. Je parle pour moi et ne sais pas comment cela se passe dans une ville plus grande..
Cordialement.
Isabelle.

Merci. Je suis née a Lisbonne... donc voila...les miens ont 12 et 14 .. pour eux de père français  (deja mort) la culture est plus que présente. Le choix n appartient qu'a moi... c la le plus dur... comme si je me trempe je m'em voudrais... 😯😯 mais si je n'essaye pas je vivrais toujours dans mon regret.....
Quand j en parle a des personnes ou même a la famille que je veux revenir... on m'alerte tout de suite "ne sois pas folle ici c la misère. ..) d ou coup je me dit es que je rêve un peu trop fort ? Au point de compromettre l'avenir de mes enfants ?

Nous sommes depuis quatre ans des extra terrestres, pour le reste de notre famille, tous en France, nous avons choisi, pas sans mal, mais tout de même assez rapidement.. Je n'ai pas de regrets pour le moment, mais comme toi j'aurai eu des regrets de ne pas le faire.. Alors oui tout n'est pas rose.. Nous avons juste décider de vivre l'essentiel.. Loin du superficiel!
Je suis de celle qui croit encore au bonheur simple! Et j'ai un mari qui me suit, lui aussi né en France de parents portugais originaire de porto! Il aime aujourd'hui ma région autant que moi si ce n'est plus.. Voilà!
Isabelle.

RPL bonjour ,

Je suis né au Portugal en 1962 parti en France en 1967 avec mes parents du côté de Montlhery  91 ou nous avons été Heureux .

Par la suite Avec mon épouse qui est Bretonne nous avons décidés de venir vivre au Portugal fin 2013   ,  la vie en region parisienne deviens compliqué .

Nous avons 51 et 53 ans et pas d'enfants .

Nos revenus sont une sci que nous avons en France , pour nous dans notre situation aucun regret bien au contraire .

Je ne donne de conseil a personne ceci n'est que mon opinion .

Par contre si nous n'avions aucun revenu je crois que nous serions rester en France .

Bonne journée a TOUSSSSSSSSS  :cheers:

Bonjour à tous,

Malheureusement oui, nous avons dû enlever et modérer des posts au niveau de cette discussion.

Se serait mieux si nous pouvions tous nous concentrer sur les questions posées par l'initiatrice sil vous plaît. Elle recherche uniquement des témoignages des expatriés non retraités au Portugal.

Merci

Priscilla  :cheers:

bidule91 :

RPL bonjour ,

Je suis né au Portugal en 1962 parti en France en 1967 avec mes parents du côté de Montlhery  91 ou nous avons été Heureux .

Par la suite Avec mon épouse qui est Bretonne nous avons décidés de venir vivre au Portugal fin 2013   ,  la vie en region parisienne deviens compliqué .

Nous avons 51 et 53 ans et pas d'enfants .

Nos revenus sont une sci que nous avons en France , pour nous dans notre situation aucun regret bien au contraire .

Je ne donne de conseil a personne ceci n'est que mon opinion .

Par contre si nous n'avions aucun revenu je crois que nous serions rester en France .

Bonne journée a TOUSSSSSSSSS  :cheers:

Merci, de ton témoignage. en tout cas tu te plait et ta femme aussi, moi aussi j'adore la Bretagne... :P

Bonjour,

Pour ma part, ingénieur en informatique de 27 ans, fatigué de Paris et de sa grisaille, ça fait quasiment un an que j'ai décidé de venir m'installer au Portugal. J'ai grandi dans l'Essonne et ne venais au Portugal que pour passer les vacances d'été, mon père étant portugais, nous avons une maison dans la région d'Aveiro. En dehors des weekends ensoleillés que je passe régulièrement à Aveiro, je vis le reste du temps pas très loin de la Serra da Estrela.

Pour en revenir au boulot, je bosse ici dans une société de services où notre principale clientèle est constituée d'entreprises françaises, la mission est identique à ce que je faisais à Paris mais payée 2,2x moins, des journées de travail sur le papier + longues (on n'a pas les 35h ici :) ) mais dans la pratique identiques, le métier voulant que même à Paris les 35 heures étaient rares. Niveau congés, adieu les 35j annuels de CP + RTT, et bonjour les 23j :)

Je conçois bien que dit comme ça, mon choix de changer de vie peut paraître fou... Mais si l'on y regarde de plus près :

_ Les 2 semaines de vacances annuelles que je passais à Aveiro se sont transformées en X weekends répartis tout au long de l'année => la perte de 12 CP est "amortie" (et en + je vois beaucoup plus souvent ma famille qui n'a pas émigré...)
_ Mon mode de vie est beaucoup moins coûteux qu'à Paris. Alors oui, certaines choses coûtent autant qu'en France, comme les carburants par exemple, mais ici la voiture ne me sert que pour faire les courses et partir en weekend... Au final, je pense qu'on adapte son mode de vie à ses revenus, et malgré une baisse conséquente j'arrive tout de même à continuer à vivre convenablement et surtout à voyager.
_ Un air plus *pur* et un beau soleil beaucoup plus présent qu'à Paris ! Ici pas besoin de vérifier sa plaque d'immatriculation pour savoir si on peut utiliser sa voiture ou non, et le soleil ne pointe pas si souvent aux abonnés absents...
_ Pour les amoureux de la nature, ce pays propose des paysages à couper le souffle, je ne me lasse pas de partir en randonnée faire un peu de photo.. faisant du couchsurfing, il y a quelques endroits où je suis allé plusieurs fois afin de faire visiter mes différents invités, mais la magie fait que chaque visite a été l'occasion d'admirer un spéctacle différent

Voila pour mon expérience, je n'ai pas encore eu l'occasion d'essayer le système médical (alors qu'en France j'avais toujours un petit truc de travers qui me faisait aller chez mon généraliste...), j'ai une fiscalité PT, ayant un boulot et la double nationalité, il ne me reste plus qu'à vendre ma voiture pour me détacher complètement de la France !

Nicolas

zenikko91 :

Bonjour,

Pour ma part, ingénieur en informatique de 27 ans, fatigué de Paris et de sa grisaille, ça fait quasiment un an que j'ai décidé de venir m'installer au Portugal. J'ai grandi dans l'Essonne et ne venais au Portugal que pour passer les vacances d'été, mon père étant portugais, nous avons une maison dans la région d'Aveiro. En dehors des weekends ensoleillés que je passe régulièrement à Aveiro, je vis le reste du temps pas très loin de la Serra da Estrela.

Pour en revenir au boulot, je bosse ici dans une société de services où notre principale clientèle est constituée d'entreprises françaises, la mission est identique à ce que je faisais à Paris mais payée 2,2x moins, des journées de travail sur le papier + longues (on n'a pas les 35h ici :) ) mais dans la pratique identiques, le métier voulant que même à Paris les 35 heures étaient rares. Niveau congés, adieu les 35j annuels de CP + RTT, et bonjour les 23j :)

Je conçois bien que dit comme ça, mon choix de changer de vie peut paraître fou... Mais si l'on y regarde de plus près :

_ Les 2 semaines de vacances annuelles que je passais à Aveiro se sont transformées en X weekends répartis tout au long de l'année => la perte de 12 CP est "amortie" (et en + je vois beaucoup plus souvent ma famille qui n'a pas émigré...)
_ Mon mode de vie est beaucoup moins coûteux qu'à Paris. Alors oui, certaines choses coûtent autant qu'en France, comme les carburants par exemple, mais ici la voiture ne me sert que pour faire les courses et partir en weekend... Au final, je pense qu'on adapte son mode de vie à ses revenus, et malgré une baisse conséquente j'arrive tout de même à continuer à vivre convenablement et surtout à voyager.
_ Un air plus *pur* et un beau soleil beaucoup plus présent qu'à Paris ! Ici pas besoin de vérifier sa plaque d'immatriculation pour savoir si on peut utiliser sa voiture ou non, et le soleil ne pointe pas si souvent aux abonnés absents...
_ Pour les amoureux de la nature, ce pays propose des paysages à couper le souffle, je ne me lasse pas de partir en randonnée faire un peu de photo.. faisant du couchsurfing, il y a quelques endroits où je suis allé plusieurs fois afin de faire visiter mes différents invités, mais la magie fait que chaque visite a été l'occasion d'admirer un spéctacle différent

Voila pour mon expérience, je n'ai pas encore eu l'occasion d'essayer le système médical (alors qu'en France j'avais toujours un petit truc de travers qui me faisait aller chez mon généraliste...), j'ai une fiscalité PT, ayant un boulot et la double nationalité, il ne me reste plus qu'à vendre ma voiture pour me détacher complètement de la France !

Nicolas

Merci. Nicolas
En tous cas le Portugal a cette chose magique... qui va le visiter... veux rester .. c qu'il manque vraiment c travail... et salaires.. 😳 pour ceux qui sont dans l'actif.

Bonjour Zenikko,
Je te rejoins, arrivés depuis presque 4 ans, nous sommes un peu dans ta situation concernant les vacances divisés par deux, tout comme les salaires.. :) adieu les 35 heures.. (Notre famille restée en France, disent que nous sommes fous)! (Nés de parents portugais tous les deux)
Mais alors bonjour les ballades, l'air non pollué.. Les après midi qui durent jusqu'à 22 heures..les légumes du jardin.. Le paysage que nous découvrons encore et et encore, la solidarité..
L'argent ne fait pas forcément le bonheur..
Alentejanando.
Cordialement.
Isabelle, compagne de Jclaudio.

Quelle belle façon de voir la vie... comme je t'admire Isabelle... quand je te lis... l'envie de faire le pas est encore plus grand... merci.

Bonjour JClaudio
quel courage de partir à l'aventure contrôlée, avec enfants ,je pense.Apparemment vous avez gagné au change.
Je vais au Portugal en juin pour 3 semaines de Porto jusqu'au sud....
J'ai très envie de m'y installer cela va me permettre d'avoir un aperçu de la région où aller.
Ma préférence ,une location et  le bord de mer (j'y suis déjà) mais pas l'affluence...difficile.
D'autant plus que je suis seule,à la retraite et ne parlant pas portugais,c'est un peu angoissant...Est ce que je trouverai d'autres personnes dans mon cas.
Que pensez vous de ce projet ?
Pardon ,je me suis trompée de discussion tant pis, soyez indulgents
Merci pour vos réponses.
Bonne journée à tous.

Je suis encore en France. .. et j ai de la chance de rester les 2 mois d été. . Le but c que l ete dure l année... 😄

bonjour a tous
nous ne sommes pas retraites , nous sommes venus vivre au Portugal en 1999 ,je suis Beatrice et j' ai 61 ans , et mon compagnon 51 , nous avons choisi ce pays il y a 15 ans et meme si ce ne fut pas si simple  de parler cette nouvelle langue , et de trouver notre place , nous avons fait notre trou et nous aimons vivre en Algarve ,
nous avons commencé a travailler dans un resto , quelques mois , ce qui nous a aidé a comprendre et a nous faire comprendre , ensuite Pierre a repris une societe a la Marina  et travaillé sur les bateaux , pendant plusieurs annees ,
nous avons progressé doucement , mais nous avons trouvé dans ce pays  des opportunites que nous n' avions pas en France , nouveau virage complet il y a 7 ans , creation d' un business d' achat et de vente de mobilhomes  , et de front achat d' un petit bar a Quarteira , que nous exploitons tous les soirs , nous voulions un petit espace sympat , avec vue sur la mer , nous avons ce que nous voulions , en plus depuis 1 an et demi , nous recevons de plus en plus de nos compatriotes au Deauville , et qui est devenu un lieu de rencontre Français , que demander de plus ?, nous sommes a 2 pas de la plage , en Algarve , et nous parlons tous les jours notre langue avec nos clients dont bon nombre sont devenus des copains ,  nous allons retrouver nos clients Portugais avec l' arrivee des premieres vacances de Paques ,avec le plus grand plaisir , et toutes les nationalites , pour nous , experience positive , meme si les petits enfants sont plus sur skype qu' en realite ,  , nous aimons ce pays , et le notre  , beatrice et pierre

bonjour,,,,, ne serais - tu pas  David?, on s' etait vus dans notre bar , au Deauville , il y a un bon moment , dommage que l' on ne se voit jamais ,,,, bonne journee a vous , babee et pierre

Jacques algarve :

bonjour a tous
nous ne sommes pas retraites , nous sommes venus vivre au Portugal en 1999 ,je suis Beatrice et j' ai 61 ans , et mon compagnon 51 , nous avons choisi ce pays il y a 15 ans et meme si ce ne fut pas si simple  de parler cette nouvelle langue , et de trouver notre place , nous avons fait notre trou et nous aimons vivre en Algarve ,
nous avons commencé a travailler dans un resto , quelques mois , ce qui nous a aidé a comprendre et a nous faire comprendre , ensuite Pierre a repris une societe a la Marina  et travaillé sur les bateaux , pendant plusieurs annees ,
nous avons progressé doucement , mais nous avons trouvé dans ce pays  des opportunites que nous n' avions pas en France , nouveau virage complet il y a 7 ans , creation d' un business d' achat et de vente de mobilhomes  , et de front achat d' un petit bar a Quarteira , que nous exploitons tous les soirs , nous voulions un petit espace sympat , avec vue sur la mer , nous avons ce que nous voulions , en plus depuis 1 an et demi , nous recevons de plus en plus de nos compatriotes au Deauville , et qui est devenu un lieu de rencontre Français , que demander de plus ?, nous sommes a 2 pas de la plage , en Algarve , et nous parlons tous les jours notre langue avec nos clients dont bon nombre sont devenus des copains ,  nous allons retrouver nos clients Portugais avec l' arrivee des premieres vacances de Paques ,avec le plus grand plaisir , et toutes les nationalites , pour nous , experience positive , meme si les petits enfants sont plus sur skype qu' en realite ,  , nous aimons ce pays , et le notre  , beatrice et pierre

bonjour Beatrice et Pierre

Merci du partage de votre expérience de vie, je suis émerveillée ...,comme quoi il faut avoir des rêves et les faire avancer comme en peu.... petit a petit ...  si je viens a l' Algarve cette été, généralement je reste pas mal vers Lisbonne, mais on sais jamais, je passerais a votre bar, c sur.. :)

Merci , nous vous accueilleront avec plaisir !

Bonjour, je vois que vous avez également des difficultés à trouver des témoignages de couples expatriés avec adolescents.
Nous avons la quarantaine, connaissons bien le Portugal mon mari ayant  des origines. Nous souhaitons vraiment quitter notre grisaille du Nord de la France pour le beau soleil du Portugal.  Même si il faut vivre avec moins de  revenus, nous sommes prêts à franchir le pas.
Nous avons quelques idées pour notre reconversion mais notre principal problème est nos enfants. Nous ne voulons pas leur faire rater leurs études, nous ne savons pas comment faire, celà peut être une réelle opportunité pour eux une super expérience,  ou peut être un véritable échec !
Si quelqu'un pouvait nous renseigner, ou nous faire partager une expérience similaire....
Merci d'avance Isabelle

Bonjour Isaphil,
Je vous ai répondu sur l'autre conversation, nous sommes partis nous aussi parce que la vie à Paris ne nous convenaitplus.. Bien sur cela inclut certains compromis, baisse de salaire.. Un temps d'adaptation, mais nous ne regrettons rien, j'ai l'impression de me répeter.. Mais j'y crois, il y à tant de choses à faire.. Nous attendons 26 °c des ce week end, nous sommes à la campagne à 5 min de la ville de Beja (alentejo), les enfants ne sont jamais malades, adieu pollution, métro, perte de temps..
Alors oui nous gagnons moitié moins.. Mais nos yeux restent grands ouverts.. Pas de problème de sécurité (pour nous en tout cas), les écoles à proximité avec un personnel à qui je tire mon chapeau, ma révérence et plus encore..même si ici nous payons les livres en début d'année, 170/190 euros , pour le grand, et que les "propinas" ( frais d'entrée à l'université sont chères)..les études sont équivalentes à celles en France.. Mais ici cela prend un air thêatrales au moment de la rentrée étudiante en octobre lorsqu'ils portent tous cette cape noire.. J'adoore!! Ma foi quoi dire de plus.. Il faut arriver optimiste (c est mon avis, ça n'engage que moi..),et remettre les choses essentielles à la place qu'elle méritent!
Cordialement..
Isabelle.

Bonsoir Isabelle,
Je n'avais pas vu votre message !
C'est bien gentil de nous faire partager votre expérience. Je comprends tout à fait ce que vous ressentez dans votre nouvelle vie ! c'est ce que j'aimerai vivre au quotidien.
Nous avons passé une semaine ds notre petite maison la première semaine de mars, nous avons eu un temps magnifique, du soleil du soleil et encore du soleil, un ciel bleu tous les jours, la nature magnifique, les orangers chargés, les mimosas en fleurs à perte de vue , des balades dans la nature, un bonheur simple pendant une semaine. Un retour aux sources tellement bénéfique pour le corps et l'esprit !
A notre retour, nous avons retrouvé un tps désagréable, un paysage lunaire,  la  nature encore endormie, les corbeaux à la place des petites hirondelles, bref un triste tableau ! 
Retour difficile à la réalité !
Actuellement dans notre vie tout nous parait superficiel, matériel !
C'est vrai que nous gagnons bien notre vie en France, mais c'est vrai que nous devons dépenser énormément ! tout est cher, les courses,  les loisirs, tout est sur consommation.
Au Portugal on gagne moins c'est vrai ! mais nous avons je pense beaucoup moins de besoins matériels , le quotidien surffit à nous combler je pense.
Vous avez franchi le pas, je vous admire , mais pourriez vous me dire quelle est votre activité professionnelle.
Bonne soirée ,
Isabelle

Nouvelle discussion