mutuelle ou assurance santé au Maroc pour expatriés belges

bonjour,
Je suis propriétaire d'une maison et suis devenue résidente BELGE (définitive) au Maroc .J'ai radié mon domicile en Belgique mais j'ai conservé ma mutuelle belge dont je paie l'assurance complémentaire car mes contrôles médicaux importants sont réalisés en Belgique.
Dernièrement, j'ai dû faire appel à un médecin qui m'a arnaqué de 1000 Dhs pour une simple  visite.
La mutuelle belge ne peut donner une suite favorable à ma demande de remboursement.
Il est donc important que, pour l'avenir, je sois couverte par une assurance santé. J'ai pris mes renseignements auprès d'une compagnie mais la prime s'avère hors de prix.
Quelqu'un peut-il me renseigner?
En surfant sur le net, je suis tombée sur le site de UFBE.  Il faut s'affilier et payer 90 € même pour savoir si c'est bien la bonne solution pour mon problème. Cela correspond-il au CFE français?

Bonsoir, j'ai voulu voir ce qui se cachait derrière le sigle UFBE, mon voisin belge cherche lui aussi un assurance maladie; UFBE n'est que le site d'une association et n'a donc rien à voir avec la CFE , j'ai cliqué sur qui sommes- nous ?  et trouvé ceci s problèmes sociaux :demande de pension, assurance soins de santé, régime OSSOM, etc.
L'Office de sécurité sociale d'outre-mer (OSSOM)  institution publique fédérale de sécurité sociale bénéficiant de la garantie de l'État.
http://expertsprotectionsocialealetranger.com/?p=775
j'espère que vous trouverez ce que vous cherchez

bonjour et merci Zantou46,

je viens d'envoyer un mail à l'OSSOM qui est devenu l'ORPSS et j'attends des nouvelles que je ne manquerai pas de transmettre de façon à aider d'autres concitoyens.

Bonjour,

Je me permets de vous interpeller car je suis Belge et pensionné dans 5 ans.
Je voudrais préparer notre arrivée (ma femme et mes enfants) au Maroc.
Au vu de votre expérience pourrions-nous communiqué en privé pour partagé vos conseilles.
J'aimerais m'installer au sud d'Agadir (Essouari ou Tisnit...).
La marraine de mes enfants étant Marocaine a déjà des contacts dans le pays pour des projets de constructions mais je ne sais rien concerant l'acceuil des enfants et autres possibilités.
Pour des raisons professionels je suis allé trois fois à Meknes et une fois à Fes, de là est venu mon ambition de nous installer.
Je me permets de vous communiquer mon adresse mail dans l'espoir que vous puissiez m'orienter un peu.
freddy.flament3250[at]gmail.com
D'avance je vous remercie et je vous souhaite une excellente journée.
Cordialement, Freddy

Bonjour,
J ai découvert vôtre message, et vu que je me prépare a s installer au maroc je me pose la question de mutuelle et assurance santé , si vous pouvez m aider vu vôtre expérience. On peut se communiquer en privé 

Merci

Bonjour,

il n'y a pas de solution puisqu'il n'y a pas de convention pour pensionné entre la Belgique et le Maroc.
En tant que pensionné vous avez le droit de venir en Belgique pour y recevoir des soins idem pour les ayant droit.
Il faut savoir que la Belgique est tenue de part la convention des droits à certaines prestations, ils en sont responsable.
D'autant plus qu'il n'y a aucune couverture médicale au Maroc.
Les assurances sont faite pour les gens en bonne santé ne présentant presque aucun risque.
Donc quand l'état nous dis qu'il faut souscrire une assurance , nous pouvons dirent que c'est de l'hypocrisie sachant qu'un pensionné n'aura pas accès à ce type de service.
Il y a une convention en préparation mais ils sont incapable de nous dirent la mise en œuvre de celle-ci.
Cordialement

Bonjour,

Pour un retraité Belge au Maroc c'est la galère. Vous avez bien fait de garder votre mutuelle en Belgique, je suis exactement dans le même cas que vous.
UFBE (Union des Francophones à l'Etranger) était relativement intéressant il y a quelques années, cela vous coûtait minimum 250 euros par mois, vous renvoyiez vos factures de médecins, vous étiez rembourser à 70 % et en même temps vous vous constituiez une pension, ce n'était pas pour les retraités mais il suffisait de vous déclarez comme étant consultant, terme qui entre nous ne veut rien dire.
Le système étant déficitaire, l'UFBE a changé de nom, mais surtout la cotisation a pris un nouveau montant astronomique, tout à fait impayable pour un retraité, j'ai donc abandonné.

Il est exact que Bruxelles prépare une nouvelle convention pour les pensionnés, en attendant on ne sait de quoi il retourne, ni sa date d'application. Je crois que nous sommes délaisser par les différents organismes et gouvernements Belges, tout le monde pense que nous sommes des rupins, un exemple : si vous avez un enfant au Maroc, vous recevez 1/3 des allocations familiales, on vous dit que la vie est moins chère, je  n'ai jamais constaté que les couche- culottes et le lait pour bébé, étaient 3 fois moins cher ici.

Effectivement, il faut prendre une assurance privée, mais ici à 65 ou 70 ans, on ne vous accepte plus. Quand la nouvelle loi marocaine sera d'application, il y a aura peut-être possibilité de s'inscrire à la CNSS (CFE du Maroc), j'attend de voir, parce qu'il semblerait que la CNSS a des difficultés financières.

Ce n'est donc pas évident de s'en sortir, vaut mieux ne pas être malade ou opéré, c'est galère comme je disais au début.
Good luck.

Bonjour,

juste une précision, il y a toujours une cotisation INAMI qui sera prélever de la pension et la mutuelle reste obligatoire si l'on souhaite recevoir des soins en Belgique.
Le problème au Maroc , c'est la corruption et les détournements d'argent , un exemple: la CNSS ou de l'argent public à disparu de la caisse sans que l'on sais ou l'argent est passer !!!!
Pour l'assurance soins de santé au Maroc ou ailleurs ils ne prennent aucun risque une fois 60-65 annees

Bonjour,

voici une lettre que j'ai écris à la sécurité sociale à un conseiller général , je vous en souhaite une bonne lecture.

Monsieur,


Concerne : Convention bilatérale entre la Belgique et le Maroc.


Je me permets de vous écrire cette lettre qui complète celle rédigée à votre attention le 02.10.2017. J’ai reçu pour information qu’il y a bien une convention bilatérale (2014) en phase de finalisation, la parution au moniteur belge est imminente. J’ai lu avec grande attention ce texte qui dans la forme assure aux retraites et autres catégories de citoyens une même couverture sociale que celle pratiquée en Belgique. Sur le fond cette convention garantit aux expatriés les mêmes droits que les nationaux du pays dans lequel ils séjournent et passe sous silence le droit d’une équivalence de traitement celle en vigueur et/ou pratiquée en Belgique
Je ne vais pas revenir sur le sujet qui a été dûment motivé dans la lettre précédente. Je pensais à tort avoir vu ce qui me semblait être un dérapage inacceptable, c’est perdre de vue que nous vivons dans une société libérale ou la gestion économique et sociale prend le pas sur l’humain. Si j’ai bonne lecture, et d’après le document en pièce jointe, c’est l’entièreté de la sécurité sociale qui sera sous-traitée par le Maroc y compris le paiement des pensions. Le calcul du montant de la pension reflète toute la carrière du travailleur et ne peut en aucun cas faire l’objet d’une diminution, peu importe les motifs. La pension légale est un droit acquis, l’état en est garant.  Ici encore avoir les mêmes droits que les Marocains signifie une pension qui sera réduite de moitié quand l'on sait que le salaire moyen ne dépasse que rarement 800 € par mois.  Il faut comprendre et lire entre les lignes ce que ce texte signifie pour savoir exactement dans quelle pièce l’on joue. Avoir les mêmes droits est un terme de convenance qui ne trompe personne, avoir les mêmes droits que la population marocaine c’est lorsqu’ils auront les mêmes droits que leurs homologues belges et non pas l’inverse. Avec de telles dispositions, il faut être riche ou inconscient pour partir vivre dans ce pays. Je ne félicite pas les auteurs de cette convention qui traduisent un total mépris envers des gens qui en fin de vie aspire à une retraite calme et paisible. Avoir le sentiment d’être inutile et d’être une charge financière insupportable à porter pour la société est très frustrant.
Je précise que le paiement de la pension se fera en dirham (monnaie locale) qui n’est pas convertible en euro. La carte bancaire le permet de l’étranger avec des frais de change. Cette convention parle que des dérogations sont possibles, je propose :

 Aucun changement sur les montants des pensions  Versement de ONP sur le compte du pensionné en Belgique ou au Maroc.   Garder ses droits en matière de sécurité sociale en Belgique (voir lettre précédente) et avoir une adresse de référence (mail, parent, ami, etc.), une présence physique n’est pas obligatoire  En ordre de cotisation auprès d’une mutuelle.

Promulguer en loi cette convention est l’équivalence d’une retenue forcée en Belgique, de ne pas vivre le reste de sont existence comme le retraité l’entend. C’est rendre impossibles les projets de voyages et d’établissement au Maroc, c’est restreindre les activités et découvertes faute d’avoir une pension auquel ils ont droit, c’est leurs garantir un même niveau de misère qui restent majoritaire au Maroc.

Je vous remercie pour votre attention. 



Veuillez recevoir, Madame, Monsieur l’expression de ma plus parfaite considération.

il y a capiton qui couvre au maroc et en france 150/180 e

Bonjour Amine 1960,

A quel Ministère avez vous écrit en Belgique, vous avez le nom de ce Conseiller Général ?

Merci pour réponse,

Cordialement

Bonjour,

d'après ce conseiller général la pension sera toujours payer par l'ONP n'importe ou dans le monde sans diminutions du montant de la retraite.
Sur cette opération (convention) l'état et les étrangers en Belgique sont les grand gagnants et ceux vivants au Maroc , les grands perdants puisqu'il n'y a aucune équivalence de traitement (hôpitaux publique et cliniques hors prix )
La Belgique financera les soins de santé et le CNN Marocain appliquera comme les mutuelles en Belgique un remboursement basique.
Autant dire sauf urgence qu'il faut mieux venir en Belgique pour y recevoir des soins
Cordialement

Bonjour Marcel39692,

merci de laisser votre adresse e-mail en priver afin de vous faire parvenir tout document s utile
Cordialement

tu va sur internet il ya capiton  c est a marakech il te couvre au maroc et en france en belgique ?

Bonjour,

c'est pour les français principalement
cordialement

OK, je vous l'envoie, Merci

je vous envoie dans un premier temps le projet de loi signer par les ministres en 2017
Ensuite si questions l'adresse du conseiller général qui vous confirmera que la pension restera inchangée et versée par ONP.
Le texte porte à confusion et ce conseiller se garde bien de trop en dire.
Maintenant, si vous avez le dont d'une meilleure compréhension d'un texte vague et sujet à interprétations, je vous invite à en discuter sur ce forum.
Cordialement

Une autre information qui concerne la pension de survie.

06/09/2018 Quelles sont les conditions ?
https://www.onprvp.fgov .be/FR/futur/surv ivorpension/whichterms/Pages/default.aspx?masterpage=1 1/2
Q uelles sont les conditions ? La situation au moment du décès détermine ce qui peut vous être attribué : pension de survie ou allocation.de transition. Voir schéma Pour pouvoir bénéficier de la pension de survie vous devez :
avoir atteint l’âge de 45 ans accomplis ; D’ici 2025 l’âge minimum de 45 ans est progressivement porté à 50 ans, suivant ce tableau : Âge veuve/veuf : Conjoint décédé en :
45 2015
45 et 6 mois 2016
46 2017
46 et 6 mois 2018
47 2019
47 et 6 mois 2020
48 2021
48 et 6 mois 2022
49 2023
49 et 6 mois 2024
50 2025

Si en tant que veuve ou veuf, vous n’avez pas atteint cet âge minimum, une pension de survie ne peut pas vous être attribuée au moment du décès. Sous certaines conditions ceci est possible ultérieurement : à l’âge légal de la pension ou lorsqu’en tant que conjoint survivant vous pouvez recevoir votre propre pension de retraite.

avoir été marié avec le travailleur pendant au moins un an au moment du décès. Cette condition est aussi remplie si : votre mariage était directement précédé d’une période de cohabitation légale et la somme de ces périodes (cohabitation légale +mariage) est d’au moins 12 mois (1 an).
Si en tant que conjoint survivant vous ne remplissez pas la condition d’âge, mais bien celle du mariage ou les exceptions sur celle-ci, vous avez droit à une allocation de transition pendant : 12 mois (sans charge d’enfant) ou 24 mois (avec charge d’enfant) suivant directement le décès.
Vous devez bien sûr aussi respecter les conditions générales de paiement de la pension de survie. Il existe cependant des dérogations à ces conditions. Par contre, votre allocation de transition est toujours payable, même en combinaison avec : des prestations sociales : revenus illimités d’une activité professionnelle ; une pension de retraite pour cause de problèmes de santé ou incapacité physique dans le secteur public ; une pension de survie du même conjoint décédé en vertu d’un autre système de pension belge ou étranger
Dérogations à la condition d'un an de mariage :
un enfant est né de votre mariage ou votre enfant est né dans les 300 jours qui suivant le décès de votre conjoint ; au moment du décès, un enfant est à charge pour lequel vous ou votre conjoint percevait des allocations familiales ;  le décès est dû à un accident ; une maladie professionnelle contractée dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de la profession : l'origine ou l'aggravation de cette maladie doit cependant être postérieure à la date de votre mariage ; d'une mission confiée par le Gouvernement belge ou dans le cadre de l’assistance technique belge : l'origine ou l'aggravation de cette maladie doit cependant être postérieure à la date de votre mariage. Dans certains cas votre pension de survie ou allocation de transition est suspendue ou n’est pas attribuée : En cas de remariage.
06/09/2018 Quelles sont les conditions ?
https://www.onprvp.fgov .be/FR/futur/surv ivorpension/whichterms/Pages/default.aspx?masterpage=1 2/2
6.9.2018
En cas crimes contre le conjoint décédé qui rendent le conjoint survivant indigne d’hériter (mise à mort volontaire et violence avec des blessures graves – voir aussi l’article

Nouvelle discussion