Mon témoignage en tant que francaise ici à Madagascar

Bon, j'arrête avec Prisca, elle ne veut pas voir et maintenant me sort des trucs sur les traffiquants de drogue pour justifier les travers de la société malgache. Ca ne sert à rien.

De toutes façons, les Gasy sont purs et parfait et tout ce qui ne va pas vient des autres, c'est bien connu.

Bon j'arrête je vois que vous ne vouliez voir que ce que vous voulez bien voir
et que le coté Gasy c'est le coté obscure de la force
Un ancien président disait la France on l'aime ou on la quitte.
mais même si cette phrase n'est pas de moi mais de part mon origine vous allez me porté ce jugement
mais allez y j'ai un grand coeur je vous aime donc vous emmerde

A la base je ne désirai pas me focaliser sur cet aspect de ma vie ici (ma relation avec ma belle-mère), mais c'est vrai qu'au niveau de mon intégration ça a un peu souffler le froid. Bref, pour revenir à ce qu'il a été dit auparavant là-dessus...
Au début j'essayais de mettre de l'eau dans mon vin en me disant qu'elle allait apprendre à me connaître... Je me suis culpabilisée dans le vent
Aujourd'hui, le temps aidant, et la situation ne s'arrangeant pas, quand ça dépasse les bornes, mon copain me défend.
Il sait très bien qu'elle ne m'aime pas malgré les efforts que j'ai fourni, que les problèmes viennent d'elle, qu'elle ment quand elle prétend n'avoir aucun souvenir de ses gestes et de toutes les vacheries qu'elle a pu me dire, et que c'est une personne malsaine qui aurait besoin d'un psy... mais c'est sa maman, il a appris à ne pas l'écouter et dire 'oui oui' en pensant et faisant le contraire depuis des années... Moi ça je sais pas faire, et je suis forcée de la croiser à un moment ou à un autre, même si j'évite franchement.
Je suis du genre à être gentille mais quand on me pousse le 'non' est radical et définitif, comme je lui ai déjà dit "je n'ai pas besoin d'une deuxième maman, j'en ai déjà une!". Dernièrement j'ai refusé qu'elle passe un séjour à la maison (elle ne vit pas à Tana encore heureux), il a totalement compris., j'ai senti la pression familiale du genre "han, ça ne se fait pas de refuser comment ose-t-elle" et je m'en fou car si elle veut mettre le désordre dans la vie des gens o.k mais pas dans la mienne.
Partir, de toute façon, c'est dans nos projets. Pas dans l'immédiat mais on y pense.

D'ailleurs, parfaitement... il est vrai que j'ai des parents admirables qui sont tout à fait avenants et "chérissants" avec mon 'mec gasy'. En aucun cas, pas une seule seconde ils ne se permettraient sciemment  de lui faire des remarques racistes, désobligeantes &Co, et ils portent pas de préjugés sur ses origines car ils savent qu'il est une personne à part entière avant d'être le pseudo représentant d'une nation.

Je reviens un peu, je vois qu'ici la discussion frôle la dispute  :| Prisca, je suis également Malgache de père et de mère Malgache, mais mes parents m'ont éduqué de sorte à ce que je ne me voile pas la face, quand quelque chose est mauvais, c'est que c'est mauvais c'est pas parce que quelqu'un est passé par là ou autre... Voilà, la culture Malagasy est une très belle culture, je te l'accorde mais le fait est que de nos jours nous ne vivons plus la même culture que nos ancêtres.Nous en sommes rendus à se mettre des bâtons dans les roues afin que son voisin ne puisse évoluer ou encore pire à se critiquer mutuellement au moindre mouvement au lieu de trouver chacun de son côté un moyen pour évoluer. Cette mentalité ne vient pas des Européens, non elle vient bien de nous autre Malagasy il faut le dire et le comprendre..

Pour en revenir au topic, comme je l'ai dit Alucia, votre belle-mère est exactement comme la plupart des belle-mères Malagasy (surtout celles de Tana) sauf que la vôtre ne sait pas vraiment cacher son jeu d'affreuse belle-mère, eu contraire elle vous le montre à vous pour que vous sachiez que vous n'êtes pas la bienvenue dans sa famille. Quelqu'un a expliqué plus haut la théorie de celle qui contrôle la cuisine, et bien, c'est à peu près ça ici. Permettez-moi de vous donner un conseil, montrez à votre mari que vous l'aimez malgré vos prises de têtes incessantes avec sa mère, et montrez à votre belle-famille que vous aimez votre mari, que vous avez votre personnalité et que vous ne vous plierez pas à leur règles que vous êtes comme vous êtes et que votre mari vous aime comme ça; vous verrez, tôt ou tard, ils finiront par comprendre qu'ils n'arriveront jamais à vous changer pour leur plaire et qu'avec vous c'est comme vous êtes ou rien..Ils viendront par eux-même après(si bien sûr ils réfléchissent hihi).

Bref, bon courage

ayant vécu avec une française dans le passé, le choc culturel est inévitable dans un couple mixte.sinon, pour la relation avec le travail, je me réfère avec un morceau à Marilyn Monroe  :"when love goes wrong, nothing goes right" :) !

Alucie :

Bonjour à tous,

Oops, je n'avais pas vu qu'un fil avait été créé   :shy  Merci pour vos messages!

MadagascarLife, je dois dire que je trouve un peu réducteur le fait de demander de quelle ethnie/caste fait partie mon compagnon mais la question à la mérite de me faire un peu sourire: lui-même étant métisse (papa karana mère gasy), lui-même a souffert de ce racisme latent et ne sait toujours pas quoi répondre lorsqu'on lui pose la question encore aujourd'hui. D'autant plus qu'il a vécu en France pendant près de 10 ans...

Le plus dur à gérer pour moi, enfin, en tant que couple mixte, c'est de n'être finalement "en sécurité" ni dans la rue, ni à la maison.
Au tout début de mon arrivée, nous cohabitions momentanément avec ma belle-mère. Quand elle m'a donné un coup de hanche suivi d'un  "dégages vazaha! et plus tard, un coup de poing complètement gratuit alors que je mangeais seule dans le salon, tout ça sous couvert du "c'est pour rire, hein!"... là j'ai compris que je gênais mais je n'ai pas compris et je ne comprends toujours pas pourquoi. A chaque fois que je la revois ça tourne mal, en humiliation publique la plupart du temps car elle n'accepte pas que je ne lui obéisse pas au doigt et à l’œil et qu'elle se sert à merveille de son statut d'"ancienne"... et tout le monde le lendemain, abonde dans son sens et fait comme si de rien n'était parce qu'après tout c'est la "mama".
Mon compagnon prend ma défense mais, les coups qu'ils soient physiques ou pas, restent (en plus je n'ai pas le pardon facile).
Pour ne donner que quelques exemples (j'en ai tant parce que ce n'est pas rare), lorsque moi et mon compagnon marchons côte à côte dans la rue, souvent les hommes le hèlent et lui lancent des "hé, félicitation tu t'es trouvé une vazaha!", un jour un taxi s'est mis à parler en gasy pour demander à mon copain "qu'est-ce que ça fait de coucher avec une blanche c'est comment?"...


Bref, je pense qu'on a beau avoir tout l'humour du monde, au bout d'un moment la stigmatisation ça gave. Voilà aussi le pourquoi c'est difficile en tant que femme, c'est d'être considérée littéralement comme un bout de viande, et le pire encore, c'est de ne pouvoir avoir le droit de réponse. Parfois je me dis que ce ne sont pas des différences culturelles mais que ça s'apparente plus à un diktat: pas mal de fois, des femmes gasy, main dans la main, m'ont dit "tu n'as rien à dire, ici c'est comme ça, rentres chez toi!".
Je n'aime pas du tout aller dans ce sens mais, je me rends un peu à l'évidence, c'est le machisme, la misogynie et la 'jalousie' ambiante teintés d'hypocrisie de haut vol qui me fatiguent.

Témoignage poignant

Je me contenterai de dire, "bon courage !!!!!"..

lord2laze :

Que les vazahas qui pensent être des victimes privilégiés de coups tordus, qu'ils se rassurent. Les Malgaches sont beaucoup plus dur entre eux qu'avec nous. Nous sommes relativement protégé par notre statut d'étranger qui fait qu'ils ne savent pas trop ce qu'ils ont le droit de faire ou pas, ni des conséquences que cela aura.

Entre eux, quand ils ont la main, la pitié n'existe plus.

Sauf quand il s'agit de se mettre à plusieurs pour règler le compte d'un "vazaha" !!!!!

PRISCA101 :
lord2laze :

Mes parents savent à peine ou est Madagascar. Et encore ils le savent parce que je leur ai dit ou c'était. Il n'y sont jamais allé....comme la grande majorité des Français. Ils savent ce que je leur en dis, et généralement mon discours se limite à l'image d'Epinal. Pays magnifique, gens pauvres mais souriants, mora mora, Etc...l'envers du décor ne les regarde pas.

Je n'ai pas la haine envers Madagascar et envers les Gasy, sinon je ne vivrai pas ici.

Par contre je vis ici depuis plusieurs années et j'y travaille, et je ne suis pas dupe sur les relations qui régissent le pays.

J'ai la chance de travailler ici et d'être en constante relation avec les Malgaches, que ce soient des ouvriers ou des cadres. Il y règne entre les employés une relation de dominants/dominés et de jalousie que je n'ai jamais vu ailleurs. Bien entendu, en tant que vazaha, on essaye de me laisser à l'extérieur de ça, ça se règle entre Gasy, ca ne regarde pas le vazaha.

Si nous n'avons pas trop de problème avec la belle famille en ayant limité les contacts à quelques membres, je connais des couples mixtes ou les relations sont très tendus du fait de la belle famille qui est omniprésente et qui s'estime, hors question d'argent, avoir le droit de s’immiscer dans toutes les affaires du couples, se permettant d'émettre jugements sur tout et n'importe quoi. Et je sais que ca ne se passe pas que dans les couples mixtes. Ma belle-mère nous a déjà raconté comment elle a été accueilli dans sa belle famille par sa belle mère à elle, et ce n'était pas coton.  Par contre, quand le couple est mixte, le membre vazaha ne va pas l'accepter, et ca peut rapidement faire exploser ces couples.

Je suis triste de le dire, mais je crois que ce qui pourrit le plus les rapports entre Malgaches, ce sont la jalousie omni-présente, et les rapport de dominants/dominés.

A Madagascar, le win-win n'existe pas ou plus, si lui il gagne c'est que moi je perd. Et je préfère perdre encore plus plutôt que de laisser les autres gagner.

Un ami Gasy m'avait raconté une "blague" qui est assez parlante sur le sujet :

Un Mauricien et un Malgache trouve une lampe de laquelle sort un Génie.

Le Génie dit au deux hommes, faites chacun un voeux et ce dernier se réalisera. Mais sachez que votre pire ennemi aura le double de ce que vous demandez.

Les deux hommes se mettent à réfléchir. Le Mauricien prend son téléphone et passe un coup de fil. Il revient vers le Génie et lui dit :
- Je voudrai 100 millions de dollars
Le Génie lui répond :
- As-tu conscience que ton pire ennemi en aura 200 millions
Le Mauricien répond :
- oui, je sais, mais je l'ai appelé pour lui expliquer la situation, on a décidé de faire la paix et de partager tout l'argent que l'on recevra.

Le Mauricien reçoit ses 100 millions, son pire ennemi les 200 millions, et ils vont se partager l'argent.

Le Génie s'adresse au Malgache et lui dit :
- A toi de me faire part de ton voeux, mais n'oublie pas que ton pire ennemi recevra le double de ce que tu as demandé
Le Malgache lui répond :
- J'en ai bien conscience....je souhaite que vous me coupiez une main...

Comprenne qui pourra hein.

Que les vazahas qui pensent être des victimes privilégiés de coups tordus, qu'ils se rassurent. Les Malgaches sont beaucoup plus dur entre eux qu'avec nous. Nous sommes relativement protégé par notre statut d'étranger qui fait qu'ils ne savent pas trop ce qu'ils ont le droit de faire ou pas, ni des conséquences que cela aura.

Entre eux, quand ils ont la main, la pitié n'existe plus.

Bien entendu je ne veux pas faire de généralité. Des Malgaches sont vraiment très bien et n'entrent pas du tout dans ce schéma. Mais j'ai été suffisamment témoin de ces scènes pour pouvoir dire que ce ne sont pas des exceptions.

Moi je vais te raconter une blague que ton ami mauricien fais au Gasy les plus démunis
ils lui dis j'ai  une super lampe magique tu veux des vacances Maurice et des Roupis en plus
ben tu raménes dans tes bagages quelques comprimés
évidemment arrivé à l'aéroport de Maurice il signale le dit Gasy au douane pour permettre au plus gros trafiquant de passé et le dit Gasy se retrouve à l'ombre non pas d'un cocotié ou des mal famé donneurs de leçons comme vous jouisse en sirotant un coctail et en racontant des blagues miteux sur les dos des Gasy

Parlons en des beaus parents français qui voient arrivé dans leurs famille une fille ou mec gasy
je suis sur qu'ils sont avenant et chérissant envers leurs gendre ou belle fille

Votre blague met surtout en évidence .... la cupidité de certains de vos compatriotes !!!!!

Il ne faut pas généraliser: Cela se passe en Europe voir en métropole
Sans habiter à Mada j'y réside souvent car beaucoup d'amis mariés avec des gasy le choc des cultures n'est pas d'actualité surtout entre vazaha et femme gazy et belle famille j'ai subit la même chose en France avec une belle famille germanophone sans en venir aux coups m'insultait en allemand sans savoir que je comprenais pour eux j’étais
un français de l’intérieur. J'ai beaucoup de contact avec des famille gasy et je n'ai jamais retrouvé ce genre de mentalité il ne faut pas juger sur un cas isolé, mais bon courage quand même

Bonsoir
Je m'appelle  Marc -Paul  j'aurais des questions
A vous posé tout d'abord dans quelles régions
Êtes-vous ?
Cordialement  MP

Bonjour Marc Paul je suis à environs 260 km par la route au sud de Tamatave sur la côte-est de Madagascar entre le canal des Pangalanes et l'océan Indien et à 10 km de l'embouchure du fleuve Mangoro large de quelques km là où il se jette dans la mer. Voici une carte de l'endroit où je vis avec ma famille dans un écrin de verdure.
https://www.hebergeur-image.com/upload/102.68.230.219-5e1a601554abc.jpg
https://www.hebergeur-image.com/upload/102.68.230.219-5e1a647b2775f.JPG
https://www.hebergeur-image.com/upload/102.68.230.219-5e1a64c6b762f.JPG

Alucie :

Bonjour à tous,



Pour ne donner que quelques exemples (j'en ai tant parce que ce n'est pas rare), lorsque moi et mon compagnon marchons côte à côte dans la rue, souvent les hommes le hèlent et lui lancent des "hé, félicitation tu t'es trouvé une vazaha!", un jour un taxi s'est mis à parler en gasy pour demander à mon copain "qu'est-ce que ça fait de coucher avec une blanche c'est comment?"...

je pense que ça doit être valable aussi dans l'autre sens ne croyez vous pas ?

Nouvelle discussion