Mon témoignage en tant que francaise ici à Madagascar

Bonjour à tous et à toutes,

Pour ma part, je suis de nationalité française, j'ai 30 ans, je suis venue vivre ici il y a 4 ans pour rejoindre mon copain, de nationalité malgache.
J'ai vécu une acclimatation plutôt difficile au niveau relationnel et social, j'ai navigué de galère en galère sur le plan professionnel pendant 3 ans... L'année dernière j'ai créé ma société et depuis je travaille seule à partir de chez moi.
Heum, voilà, je ne sais pas quoi dire d'autre; si vous avez des questions n'hésitez pas, et je serai ravie de faire votre connaissance  :)

Que faites-vous comme travail ? Quel était le plus difficile dans les relations sociales ? Avec nos compatriotes ? La famille de votre copain ? Trouver des clients pour votre job ?

En ce moment je gère et modère des espaces participatifs sur le net ; Pour la 'sécurité d'emploi' (si on peut toujours en parler de nos jours), en tant que prestataire, c'est assez précaire et trouver des clients n'est pas mince affaire... Au quotidien c'est la solitude qui me pèse, bien entendu; d'autant plus que ce travail n'est pas ma grande passion.

Au niveau de la vie relationnel, j'ai eu quelques épisodes violents de rejet surtout de la part de ma belle-mère, du rejet sous-jasent de la part du reste de ma belle famille où je sens que je suis 'tolérée' mais sans plus (finalement, à l'image de la société).
Il y trop de superficialité dans mes contacts avec mes compatriotes (en fait je n'ai rencontré que des contrats VIE, missions humanitaires etc. donc, ils finissent par ne pas rester ici, ils semblent rester entre eux et ne pas s'"impliquer" pas avec les autres).

salut!je comprend!quand il s'agit  d'homme etranger avec une malgache c'est un peu facile mais dans ton cas, c'est tres difficile mais courage !

Bonjour Alucie

Dans un soucis de bien listé les différents fil, afin d'éviter le hors-sujet, j'ai crée une nouvelle discussion à partir de vos posts et des retours que vous avez eu sur le Forum Madagascar.

L'autre fil étais plutôt pour la presentation de nouveaux membres uniquement.

Bien à vous

Kenjee
Équipe Expat.com

Je pense que vous êtes une femme strong et courageuse et gardez votre soi stables. Quelle tribu est votre petit ami comme ceci peut répondre à quelques questions.

MadagascarLife :

Je pense que vous êtes une femme strong et courageuse et gardez votre soi stables. Quelle tribu est votre petit ami comme ceci peut répondre à quelques questions.

J adore la question de "quelle tribu est votre ami", cela en dit long sur la mentalité locale et la séparation en castes par rapport à l origine ethnique, la couleur, le niveau social etc..., perso avec l expérience que tu sois marié (e) avec un betsimisaraka ou merina, soit la famille est riche bourgeoise et rejette le mariage avec un blanc, soit elle est pauvre et tu deviens le Saint graal ;-)

Saint Graal ???  Je préfère sponsors ou béquille... Tout ça reste profane et non spirituel.

Si vous avez arrivez à gagner votre vie en étant indépendante à Madagascar, je vous tire déjà mon chapeau.

Il est vrai qu'au niveau social, ce n'est pas facile de s'intégrer à Madagascar. Les ONG et VIE/VIA forment effectivement un groupe à part. J'en ai déjà fréquenté, mais il est vrai qu'ils sont coupés des réalités du pays, pour eux ce n'est qu'un passage, une expérience.

Quels sont vos loisirs, vos hobbies, vos passions ? Ou habitez vous à Tana ?

Si vous êtes de l'Europe dont la tribu est vous.
Je suis des USA et Ma Tribu est New York city que les autres membres / les tribus des USA ne savent(connaissent) comme des aucune absurdités des caractères  durs, contrairement à la corneille/tribu de Californie du sud qui est relaxe facile à vivre.
Encore plus sont le Hawaiians qui par la façon(le chemin) est une famille éloignée au Malgache.

Bonjour à tous,

Oops, je n'avais pas vu qu'un fil avait été créé   :shy  Merci pour vos messages!

MadagascarLife, je dois dire que je trouve un peu réducteur le fait de demander de quelle ethnie/caste fait partie mon compagnon mais la question à la mérite de me faire un peu sourire: lui-même étant métisse (papa karana mère gasy), lui-même a souffert de ce racisme latent et ne sait toujours pas quoi répondre lorsqu'on lui pose la question encore aujourd'hui. D'autant plus qu'il a vécu en France pendant près de 10 ans...

Le plus dur à gérer pour moi, enfin, en tant que couple mixte, c'est de n'être finalement "en sécurité" ni dans la rue, ni à la maison.
Au tout début de mon arrivée, nous cohabitions momentanément avec ma belle-mère. Quand elle m'a donné un coup de hanche suivi d'un  "dégages vazaha! et plus tard, un coup de poing complètement gratuit alors que je mangeais seule dans le salon, tout ça sous couvert du "c'est pour rire, hein!"... là j'ai compris que je gênais mais je n'ai pas compris et je ne comprends toujours pas pourquoi. A chaque fois que je la revois ça tourne mal, en humiliation publique la plupart du temps car elle n'accepte pas que je ne lui obéisse pas au doigt et à l’œil et qu'elle se sert à merveille de son statut d'"ancienne"... et tout le monde le lendemain, abonde dans son sens et fait comme si de rien n'était parce qu'après tout c'est la "mama".
Mon compagnon prend ma défense mais, les coups qu'ils soient physiques ou pas, restent (en plus je n'ai pas le pardon facile).
Pour ne donner que quelques exemples (j'en ai tant parce que ce n'est pas rare), lorsque moi et mon compagnon marchons côte à côte dans la rue, souvent les hommes le hèlent et lui lancent des "hé, félicitation tu t'es trouvé une vazaha!", un jour un taxi s'est mis à parler en gasy pour demander à mon copain "qu'est-ce que ça fait de coucher avec une blanche c'est comment?"...


Bref, je pense qu'on a beau avoir tout l'humour du monde, au bout d'un moment la stigmatisation ça gave. Voilà aussi le pourquoi c'est difficile en tant que femme, c'est d'être considérée littéralement comme un bout de viande, et le pire encore, c'est de ne pouvoir avoir le droit de réponse. Parfois je me dis que ce ne sont pas des différences culturelles mais que ça s'apparente plus à un diktat: pas mal de fois, des femmes gasy, main dans la main, m'ont dit "tu n'as rien à dire, ici c'est comme ça, rentres chez toi!".
Je n'aime pas du tout aller dans ce sens mais, je me rends un peu à l'évidence, c'est le machisme, la misogynie et la 'jalousie' ambiante teintés d'hypocrisie de haut vol qui me fatiguent.

Karana ne considère pas la partie des tribus, comme le chinois. Vous apprendrez que les tribus ne peuvent pas enterrer se marient pour leurs cultures sont différent. Vous pouvez en réchapper mais dans la Société Malgache les tribus ne sont pas compatibles. Bonne chance

lord2laze,

J'habite Soavimbaohaka, un quartier assez populaire.
Mes loisirs, oula, plein plein de choses que j'aime... l'art en général: le dessin (que j'ai beaucoup délaissé cela dit), le cinéma (haha), le théâtre, la musique, la littérature contemporaine, les expos, la nature, les animaux, le jardinage, le bricolage... je suis passionnée d'éthologie, d'archéologie, de restauration/conservation d'objets... Et puis malgré tout j'aime les gens  :D me retrouver entourée et débattre d'idées autour d'une pizza!

Vous avez l'air tellement sûr de vous que c’en est presque effrayant! Il existe quelques contre exemples, tout n'est pas blanc ou noir. D'autant plus qu'en ce qui me concerne le concept de "tribu" ne s'applique pas.

Peut-être la question est la définition de tribu, le regard(l'apparence) cela en haut ou Google cela.

De ce point de vue là... pour parler du regard et des apparences, en tant qu'étranger à Madagascar on n'entre pas dans la case "tribu": on n'est pas natif du pays. Je pense qu'on a plutôt affaire à des préjugés: on est catégorisé mais pas hiérarchisé.

Bonjour`
Waouhhhh, qu'est ce que tu es courageuse, faut être fort mentalement pour supporter tout ses tites choses qui mise bout à bout devient l'enfer
je te fais un gros bisou.

PRISCA101 :

Bonjour`
Waouhhhh, qu'est ce que tu es courageuse, faut être fort mentalement pour supporter tout ses tites choses qui mise bout à bout devient l'enfer
je te fais un gros bisou.

Apparemment, je suis au bord du sado masochisme plus qu'autre chose  :lol:

Alucie :

lord2laze,

J'habite Soavimbaohaka, un quartier assez populaire.
Mes loisirs, oula, plein plein de choses que j'aime... l'art en général: le dessin (que j'ai beaucoup délaissé cela dit), le cinéma (haha), le théâtre, la musique, la littérature contemporaine, les expos, la nature, les animaux, le jardinage, le bricolage... je suis passionnée d'éthologie, d'archéologie, de restauration/conservation d'objets... Et puis malgré tout j'aime les gens  :D me retrouver entourée et débattre d'idées autour d'une pizza!

Je reviens vers vous car on a pas transféré mon message depuis l'autre post... pour réitérer mon invitation.
Je ne sais si on "passe" par Antsiranana... mais vous pouvez aussi y venir exprès pour prendre l'air avec ou sans votre compagnon...
Je pense que nous avons beaucoup de choses en commun...

Alucie :

Bonjour à tous,

Oops, je n'avais pas vu qu'un fil avait été créé   :shy  Merci pour vos messages!

MadagascarLife, je dois dire que je trouve un peu réducteur le fait de demander de quelle ethnie/caste fait partie mon compagnon mais la question à la mérite de me faire un peu sourire: lui-même étant métisse (papa karana mère gasy), lui-même a souffert de ce racisme latent et ne sait toujours pas quoi répondre lorsqu'on lui pose la question encore aujourd'hui. D'autant plus qu'il a vécu en France pendant près de 10 ans...

Le plus dur à gérer pour moi, enfin, en tant que couple mixte, c'est de n'être finalement "en sécurité" ni dans la rue, ni à la maison.
Au tout début de mon arrivée, nous cohabitions momentanément avec ma belle-mère. Quand elle m'a donné un coup de hanche suivi d'un  "dégages vazaha! et plus tard, un coup de poing complètement gratuit alors que je mangeais seule dans le salon, tout ça sous couvert du "c'est pour rire, hein!"... là j'ai compris que je gênais mais je n'ai pas compris et je ne comprends toujours pas pourquoi. A chaque fois que je la revois ça tourne mal, en humiliation publique la plupart du temps car elle n'accepte pas que je ne lui obéisse pas au doigt et à l’œil et qu'elle se sert à merveille de son statut d'"ancienne"... et tout le monde le lendemain, abonde dans son sens et fait comme si de rien n'était parce qu'après tout c'est la "mama".
Mon compagnon prend ma défense mais, les coups qu'ils soient physiques ou pas, restent (en plus je n'ai pas le pardon facile).
Pour ne donner que quelques exemples (j'en ai tant parce que ce n'est pas rare), lorsque moi et mon compagnon marchons côte à côte dans la rue, souvent les hommes le hèlent et lui lancent des "hé, félicitation tu t'es trouvé une vazaha!", un jour un taxi s'est mis à parler en gasy pour demander à mon copain "qu'est-ce que ça fait de coucher avec une blanche c'est comment?"...


Bref, je pense qu'on a beau avoir tout l'humour du monde, au bout d'un moment la stigmatisation ça gave. Voilà aussi le pourquoi c'est difficile en tant que femme, c'est d'être considérée littéralement comme un bout de viande, et le pire encore, c'est de ne pouvoir avoir le droit de réponse. Parfois je me dis que ce ne sont pas des différences culturelles mais que ça s'apparente plus à un diktat: pas mal de fois, des femmes gasy, main dans la main, m'ont dit "tu n'as rien à dire, ici c'est comme ça, rentres chez toi!".
Je n'aime pas du tout aller dans ce sens mais, je me rends un peu à l'évidence, c'est le machisme, la misogynie et la 'jalousie' ambiante teintés d'hypocrisie de haut vol qui me fatiguent.

Ah la la les belles mères...
Comme je dis, il faut bien 1000 km de distance pour les supporter... du coup, mon mari et moi avons mis 10 000 bornes entre nous et nos belles mères respectives... car pourquoi faire peu quand on peut faire beaucoup... depuis elles roucoulent...

Trêve de plaisanterie...
Ce que tu vis, notamment du coté de ta belle famille, je l'ai constaté en permanence dans le quotidien des femmes qui avaient suivi leur compagnon dans leur pays d'origine... et c'est ce  que j'évoquais en parlant des femmes de l'entourage qui tentent de rabattre leur caquet à l'étrangère...
On reste mortifiée par ces attitudes blessantes, humiliantes... souvent délivrées dans l'anonymat de l'intimité... mais parfois aussi en public, là où notre éducation fait qu'on ne peut pas répondre du tac au tac sans passer pour ce que justement on est pas...
Ce qui est dur c'est de voir que c'est dans cet entourage féminin que réside ses pires ennemies... et que l'émancipation, le désir d'émancipation, c'est avant tout le problème des femmes et surtout des femmes entre elles...
Le seul règlement de ce problème est l'éloignement géographique... une attitude de non soumission tenue en toute circonstance et soutenue par le conjoint... et ne jamais accepter le coup physique... le rendre immédiatement... même si cela te parait "énorme" et un peu inconcevable.... Tu me cognes, je te cognes encore plus fort... Dur dur, hein ?

Quant à passer pour un bout de viande... que te dire ?
Tu subies la curiosité de ces hommes qui voient peu de femmes vahazas conjointe à un homme malgache... et cette curiosité est généralement peu empreinte de finesse... mais voilà, tu es en plus jeune et jolie...
Saches qu'une de mes amies en France en a marre aussi des questions permanentes sur la taille de l'intimité de son mari africain de la part de toutes ses copines qui ne prennent pas non plus trop de gants à les poser... d'autant qu'il paraît qu'elle est assez normale...ahahah  ;) !!!

On ne meurt pas à passer pour un bout de viande... on peut en être irritée, fatiguée... mais on en meurt pas...
Pour la quasi totalité de ces hommes tu représentes la femme rêvée et inaccessible, le sésame qu'ils n'auront jamais...  et c'est toi la maîtresse de ton intégrité... avant tout...

J'ai passé la quasi totalité de ma vie professionnelle dans un monde presqu'exclusivement masculin à la denture féroce... et quand je l'ai abordé, j'avais seulement 23 ans... une vraie nourrissonne face à ces routards souvent quinqua...  Ce qu'ils croyaient être leur force masculine était leur principale faiblesse... et ma "faiblesse" féminine ma plus grande force... beaucoup l'ont appris à leurs dépends... professionnels s'entend...
C'est un monde où j'ai facilement trouvé ma place... et elle était enviable... Finalement les hommes sont très simples dans leur fonctionnement... d'une facilité enfantine... ils ne font pas le poids face à une femme qui sait jouer sur tous les tableaux... et surtout les leurs...
On ne refera pas l'éducation des hommes de la planète... on peut à la rigueur essayer de mieux éduquer les petits garçons... et dans l'attente de ce miracle de l'humanité... faire avec...
Chez moi on dit : "Tiens toi fière !"... lâche prise...

Bien à toi

Tu écrivais : "la femme est un homme comme un autre...la réciproque est elle vraie...?

Je sais que ce message s'adresse à Lys mais je peux dire aussi que je préfère les hommes qui ont une certaine sensibilité - en plus de leur sensualité - et qui sont capables de pleurer s'ils ont de la peine, qui montrent leurs émotions et qui sont romantiques ... comme mon vady ! :heart:

Tu n'utilisez le terme " vady" que si tu es mariée... Préférable d'utiliser vady kely, ou namako---mon ami--ou tiako---mon amour
Le possessif se place à la fin du mot.
"Mon vady" devient NY vadiko....article ny+nom+possessif

Bonjour
Et je suis sur que cette belle mère va à l'églisse catho ou protestante tous les dimanches.

chollez jean jacques :

Tu écrivais : "la femme est un homme comme un autre...la réciproque est elle vraie...?

Mais quel homme aimerait être une femme comme les autres ? Surtout dans le monde que vous leur destinez ?

tigresse :

Je sais que ce message s'adresse à Lys mais je peux dire aussi que je préfère les hommes qui ont une certaine sensibilité - en plus de leur sensualité - et qui sont capables de pleurer s'ils ont de la peine, qui montrent leurs émotions et qui sont romantiques ... comme mon vady ! :heart:

J'ai une petite maxime sur les hommes :
"Ils se revendiquent tous chasseurs de mammouth... et quand on leur demande d'aller faire le café c'est au dessus de leurs forces"... :D
Comme les mammouths n'existent plus, on aimerait davantage que les hommes soient des partenaires éclairés... qu'ils cessent de tenter d'exister par les contraintes qu'ils exercent sur les femmes... vaste débat...

Coté vady je suis très bien servi aussi... mais il faut dire que c'est un être humain très exceptionnel...

chollez jean jacques :

Tu n'utilisez le terme " vady" que si tu es mariée... Préférable d'utiliser vady kely, ou namako---mon ami--ou tiako---mon amour
Le possessif se place à la fin du mot.
"Mon vady" devient NY vadiko....article ny+nom+possessif

C'est pour ce type de message que nous passer de vous ici, sur ce forum, serait non seulement regrettable, mais assez irresponsable...
J'espère que vous ne nous ferez pas vous perdre !!!

Ma chère lys,
Je n'ai pas l'habitude de trembler...je pense respecter le forum, et si mes interventions dérangent, les gestionnaires font ce qu'ils veulent...Expat.com, n'est pas le centre de mes préoccupations... Ni le centre des préoccupations des expats; un lieu d'échange simplement...

Lys de Diego, encore une fois je dois dire que je n'ai rien à ajouter et plus encore, j'ai l'impression de m'entendre parler à certains égards (en mieux même) et ça me redonne la pêche! :proud 
Le manque de réaction de ma part est dû au fait que l'éducation que j'ai reçu m'a inculqué le respect au aîné (bon, y'a quand même des limites à ne pas dépasser), et à la surprise de ces paroles et de ces actes... parce que simplement, 'dans mon monde,' en quelque sorte quand on se prend une claque c'est qu'on l'a méritée.

Mais bon, j'aime à penser qu'on a tous un karma et qu'un jour, la vie se charge de donner le retour de bâton.^^

Si je peux me permettre, dans quel domaine tu travailles?

PRISCA101 :

Bonjour
Et je suis sur que cette belle mère va à l'églisse catho ou protestante tous les dimanches.

Alors ça c'est une rhétorique qui vaut le coup d'être soulevée Prisca... En quoi ça influerait son comportement exactement? (aucune ironie, je pose sincèrement la question, n'y ayant jamais mis les pieds... ) :)

Merci Jean Jacques pour ma première leçon officielle de malagasy!

L'éducation chrétienne est culpabilisante : si tu reçois des coups, c'est que tu les as mérités, si tu es malade, c'est que tu as fait qqch de mal et dieu t'a punie ...etc ... si tu es pauvre, idem mais pas de pb au paradis, tu seras heureuse ! Dans le commerce on appelle ça de la publicité mensongère  :)
J'ai souvent vu des gens mal se comporter et aller à la messe tous les dimanches pour se faire pardonner ... c'est de l'hypocrisie !
Une de mes tantes, réputée bigote avait volé de l'argent à ma grand-mère dans la boîte des sous du lait ...mesquin !! En sortant de l'église, elle est venue demander pardon à ma grand-mère ...mais elle n'a pas rendu les sous !!

Tigresse, ne te lance pas dans des explications théologiques...tes connaissances se sont arrêtées a la frontière.as tu seulement ouvert et étudié ce domaine, ou anonnes-tu seulement de vagues souvenirs...et puis laïcité n'est pas encore inscrit sur le fronton des administrations gasy...mieritreritra aloha raha miresaka ianao e!

Dommage que les malgaches se laissent encore avoir par toutes ces religions d'asservissement et ici les bonnes soeurs s'en mettent plein les poches !
C'est avec l'amélioration de leur niveau de culture  qu'ils auront plus de discernement...
Je ne suis pas théologienne
mais j'ai grandi dans un milieu
catho jusqu'au Bac, je connais
par coeur le Nv Testament avec
examen de l'archevêché et tutti
quanti ! J'avais déjà assez
l'esprit critique pour m'opposer
au discours des bonnes soeurs
:-) Heureusement après
l'université m'a ouvert les yeux
sur la diversité du monde et des
idées !
Et vous JJ, sans doute avez-vous "fait le séminaire" et peut-être même avez-vous été prêtre en soutane :-) ?

Quand tu feras autant de choses concrètes pour les populations autochtones, je crois que tu pourras avoir une idée... L'hédonisme est ta marque de fabrique, mais tu peux concevoir, en ayant l'esprit des lumières,que d'autres conduisent leur vie avec des intérêts différents...tu dois voir la différence entre résident et participant ou alors tu es trop occupée à regarder la mer!

Pour Répondre à Prisca, effectivement ma belle-mère est une grande férue de le Bible et va à l'église protestante tous les dimanches. Fût un temps la croyance était son sujet de discussion favori, elle n'avait de cesse de nous demander "pourquoi ne croyez-vous pas en Dieu?!" et j'avoue qu'elle a même réussi à me faire éclater de rire lorsqu'elle nous a sorti "je vais vous évangéliser!" d'un air très décidé... Autant dire qu'elle n'a pas très bien pris mes éclats de rire mais en ce qui concerne mon évangélisation je lui souhaite bien du courage car personne, y compris mes parents (de leur volonté), ne m'a jamais imposé un point de vue à ce niveau et j'ai même perdu toute certitude qu'un "Dieu qui n'est qu'amour" puisse exister lorsque j'avais 6 ans.

Bref, je pense que la spiritualité demande de la pureté dans la pratique et cette dernière n'est que fadaise et foutaise si elle ne repose que sur l'égoïsme, les petits intérêts et l'hypocrisie. Se rendre à l'église en vue de récolter quelques intérêts et autres pistons pour moi ce n'est effectivement pas ça qui va arranger les bidons, et le pouvoir, le vrai, c'est le savoir et l'éducation... Y'a du boulot!

Alucie :

Pour Répondre à Prisca, effectivement ma belle-mère est une grande férue de le Bible et va à l'église protestante tous les dimanches. Fût un temps la croyance était son sujet de discussion favori, elle n'avait de cesse de nous demander "pourquoi ne croyez-vous pas en Dieu?!" et j'avoue qu'elle a même réussi à me faire éclater de rire lorsqu'elle nous a sorti "je vais vous évangéliser!" d'un air très décidé... Autant dire qu'elle n'a pas très bien pris mes éclats de rire mais en ce qui concerne mon évangélisation je lui souhaite bien du courage car personne, y compris mes parents (de leur volonté), ne m'a jamais imposé un point de vue à ce niveau et j'ai même perdu toute certitude qu'un "Dieu qui n'est qu'amour" puisse exister lorsque j'avais 6 ans.

Bref, je pense que la spiritualité demande de la pureté dans la pratique et cette dernière n'est que fadaise et foutaise si elle ne repose que sur l'égoïsme, les petits intérêts et l'hypocrisie. Se rendre à l'église en vue de récolter quelques intérêts et autres pistons pour moi ce n'est effectivement pas ça qui va arranger les bidons, et le pouvoir, le vrai, c'est le savoir et l'éducation... Y'a du boulot!

Bonjour
En général les religions sont bonne mais souvent c ceux ki la serve ki sont mauvais et la pratique mal, certain y vont ds l'espoir de s'enrichir matériellement et non spirituellement d'autre s'en serve pour controler des populations tout sa pour leur bien personnelle et donne une mauvaise image des religions.
Les religions n'est k'amour paix tolérance bienveillance;
Alors oui souvent ceux ki vont à l'église sont ceux ki se comporte le plus mal ds la société bizzarement sont les moins tolérants les moins bienveillant
Aimez vous les un les autres comme je vous ai aimé. Franchement le message n'est pas difficile a comprendre.
Et la prochaine fois k'elle se comprorte mal dite lui simplement Aimons nous les un les autres comme il nous a aimé

"le pouvoir, le vrai, c'est le savoir et l'éducation... ". Tu as bien raison !!!

le pouvoir, le pouvoir de koi la vie c pas le pouvoir c plutot trouver sa voie et savoir ki on, est et l'éducation l'éducation de koi kelle est la bonne éducation ets ce ke c celle kon doit imposer o autre sa culture ou bien la bonne education serait elle celle de mettre nos chere parent bien aimé en palecement ou bien serait t'il celle ou on ns implique que ns parent sont la chere de nos chaire et kon doit les aimé et accompagné jusqu'a leurs dernier souffle et même o dela le respect de nos ancêtre sa c sacré le reste c du pipi de chat

Euh... Je me méfie des gens qui pointent toujours une même catégorie de personnes au nom du constat de la vérité (mais seulement la leur)... Libre à chacun d'en tirer des conclusions, pleines d'amalgames divers et dictatoriaux, ou pas!

Nouvelle discussion