j"ai été traitée d'être de boko haram;*

Eureka Del Campo :

Conclusion : les étrangers se sentent mal en France, et les Français ne sont pas appréciés au Cameroun.
C'est si dificile de l'admettre.?
Doit on tout de même rappeler, l'école gratuite, la CMU (santé payé par tous les Français) pour les plus démunis. Allocations familiales, Allocation logement etc...
Vu, de l'extérieur ce n'est pas important, mais vu de l'interrieur cela agace certains Français, et en temps de crise les valeurs humaines se perdent. (Avoir toujours en tête les années 1930 en Europe)

à part l'école gratuite, pour tous les enfants qui fréquente car, l'école est obligatoire jusqu'à seize ans. Je ne comprends pas la référence à la cmu, les allocations familiales et autres, car cela est sous conditions, pour tous, et plus pour les étrangers.

lilianez :
Eureka Del Campo :

Conclusion : les étrangers se sentent mal en France, et les Français ne sont pas appréciés au Cameroun.
C'est si dificile de l'admettre.?
Doit on tout de même rappeler, l'école gratuite, la CMU (santé payé par tous les Français) pour les plus démunis. Allocations familiales, Allocation logement etc...
Vu, de l'extérieur ce n'est pas important, mais vu de l'interrieur cela agace certains Français, et en temps de crise les valeurs humaines se perdent. (Avoir toujours en tête les années 1930 en Europe)

à part l'école gratuite, pour tous les enfants qui fréquente car, l'école est obligatoire jusqu'à seize ans. Je ne comprends pas la référence à la cmu, les allocations familiales et autres, car cela est sous conditions, pour tous, et plus pour les étrangers.

Bonsoir Liliane,
Je ne t'apporterai aucune preuve mais je te certifie que des étrangers et même (voire surtout) des sans papiers ont plus de "revenus" venant des avantages sociaux que certains Français qui travaillent et ne touchent que le minimum tellement minimum, si je peux dire, que certains d'entre eux sont SdF avec un CDi pendant que d'autres bénéficient d'une HLM.
Je n'en dirai pas plus car nous rentrerions dans un sujet glissant mais crois-moi sur parole! Quant aux parents qui touchent la prime de rentrée scolaire avec des enfants qui ne vont même pas à l'école, là aussi c'est une réalité et non une vue de l'esprit. Etc, etc, etc ... Vraiment, crois-moi!

Comment peut on dire qu'en France les étrangers n'ont droit qu'à l'école gratuite, le reste sous conditions..
Quelle condition faut il avoir pour que les Camerounais essaient de nous apprécier, juste un peu??? A nous Français. Pourquoi doit on dire je suis Belge ou Suisse?

Cette semaine, il y a eu des échanges sur l'histoire... Allemands, Anglais, Français.
Ces derniers ont quittés le Cameroun en 1960, 55 ans, suffisant pour construire un pays OUI? ou NON?.
Bien sur si 1 jeune de 38 ans, me dit ce n'est pas grave : "Cela sera pour nos enfants, ou petits enfants", donc 50 ans à attendre, mais voyons donc il est plus facile de critiquer les Français, que mettre ses mains au travail.

Autre chose, et j'arrête là avant de déraper . Les Camerounais qui ont fréquenté l'école laïque, gratuite, de la République Française, un peu de respect S.V.P, "ON NE MANGE PAS LA MAIN QUI VOUS A DONNÉ À MANGER"

Pour finir, et pour vous rendre service, essayer d'enlever votre titre : J'AI ÉTÉ TRAITÉE D'ÊTRE DE... Le reste du titre n'est pas sous ma responsabilité.
La France est comme ma famille, j'ai le droit de dire ce qui ne va pas, mais je ne permetrais à personne d'en dire du mal.
BONNE NUIT :dumbom:

Eureka Del Campo :

Comment peut on dire qu'en France les étrangers n'ont droit qu'à l'école gratuite, le reste sous conditions..
Quelle condition faut il avoir pour que les Camerounais essaient de nous apprécier, juste un peu??? A nous Français. Pourquoi doit on dire je suis Belge ou Suisse?

Cette semaine, il y a eu des échanges sur l'histoire... Allemands, Anglais, Français.
Ces derniers ont quittés le Cameroun en 1960, 55 ans, suffisant pour construire un pays OUI? ou NON?.
Bien sur si 1 jeune de 38 ans, me dit ce n'est pas grave : "Cela sera pour nos enfants, ou petits enfants", donc 50 ans à attendre, mais voyons donc il est plus facile de critiquer les Français, que mettre ses mains au travail.

Autre chose, et j'arrête là avant de déraper . Les Camerounais qui ont fréquenté l'école laïque, gratuite, de la République Française, un peu de respect S.V.P, "ON NE MANGE PAS LA MAIN QUI VOUS A DONNÉ À MANGER"

Pour finir, et pour vous rendre service, essayer d'enlever votre titre : J'AI ÉTÉ TRAITÉE D'ÊTRE DE... Le reste du titre n'est pas sous ma responsabilité.
La France est comme ma famille, j'ai le droit de dire ce qui ne va pas, mais je ne permetrais à personne d'en dire du mal.
BONNE NUIT :dumbom:

J'ai souvent du mal à vous suivre, Eureka...

Qui dit du mal des français, sur ce post?

Ne nous éloignons pas de la discussion et, faisons l'économie des grands mots...

Au fait, on m'a expliquée que, si je suis "dérangée" par la police, du fait de ma nationalité, c'est pour ma sécurité car, le Cameroun tient et prend au sérieux, les menaces lancées par les terroristes, sur tous les français. Le fait que je sois au Cameroun, avec mon passeport français, bien qu'avec ma peau et mes origines camerounaises, "on" veille sur ma sécurité sur le territoire camerounais....
Puis, tous les camerounais qui ont fréquenté l'école laîque gratuite en France (comme moi) à quel moment ou post, j'ai manqué le respect pour la France?

Puisque vous exigez le monopole du patriotisme français, sachez que vous n'êtes pas seule. J'ai vécu au Cameroun pendant quinze et je vis en France, depuis trente six ans. Alors, d'après vous, je suis plus quoi?
Dois-je choisir?
Dois-je en avoir honte?

Encore une confidence personnelle: je ne suis pas française, par mariage ou à travers mes enfants (bien que métis) mais, parce que, justement, j'ai fait toute ma scolarité, dans les écoles laîques de la République française, que j'ai fait preuve d'"intégration" que ma demande de nationalité, a été acceptée, parce que, ce choix s'imposait à moi.

Oui, je suis heureuse et fière d'avoir fait le choix de devenir française, pas pour ses fameux avantages sociaux (j'en avais pas besoin) mais, parce que, j'avais ce choix de choisir ma nationalité, celle pour laquelle, mes valeurs intellectuelles, culturelles, phylosophiques, etc y trouvaient correspondance...

Alors, vos sous-entendus sur plusieurs post, je crois qu'ils commencent à me fatiguer. Je ne veux pas de polémique avec vous. Mais, j'ai un passeport français, dont j'en suis fière, parce que j'ai fait un choix de coeur... Ma mère est en France, depuis les années soixante mais, elle a gardé son passeport et sa nationalité camerounaise...

Pour terminer, j'ajoute que, je suis aussi fière d'être camerounaise et c'est une richesse, que je diffuse autour de moi.

theocrel :

Le Cameroun est devenu est pays dangereux pour les Français et je le maintiens! Quant à votre comparaison entre les travaux réalisés par les Français, les Chinois et les Turcs, voyez vous même le résultat : les travaux réalisés par les Français durent des décennies et les Camerounais employés par les Français ont des salaires plus que corrects, les routes réalisées par les Chinois sont déjà détériorées au bout de 2 ans et les Camerounais employés par les Chinois ont des salaires de misère! C'est cela la réalité! Vous pouvez défendre les étrangers, moi je défends la France!

HE HO, je ne dénigre pas la France. Comme le disait Elie Kakou " tu as compris ou, il faut que je t'explique..."

J'essaie d'expliquer, de façon syntùttique mais, objective, ce que j'entends les camerounais dire des français et de la France. J'ai bien dit qu'au Cameroun, les rumeurs sont plus coriaces que la vérité...

Hier encore, dans l'"opep" qui me ramenait du village, la discussion est repartie sur le sujet (pas par et à cause de moi) j'ai tenu tete à tous, en leur affirmant que la France a assez de ses problèmes, pour venir F... la M.... au Cameroun, d'autant plus que, cela risquerait d'exploser, en plein visage, sur les responsables français. La France est pas patrie et je la défends. Le Cameroun est aussi mon peuple.

Alors, j'entends et comprends les deux point de vue, sans pour autant donner un blanc seing à quiconque.

Alors, quoi, ne me faites pas de faux procès.

Figurez vous Liliane, que moi aussi j'ai du mal à vous suivre.

C'est tout de même vous, qui avait écrit qu'en tant qu'assistance sociale, vous aviez suée des grosses goutes, afin de régulariser les sans papiers, et qu'ils devaient payer leurs timbres, en réponse à un visa d'une Camerounaise épouse d'un Français.
C'est encore vous, qui avait dit qu'à part l'école gratuite, pour le reste sous conditions (encore heureux non?)
Quant à votre défense de la France, dans le bus, c'est le minimun que vous pouviez faire, vu que vous êtes Française.

J'ai personnellement aucun lien de parenté, avec les noirs, les arabes, les juifs, et je suis montée sur mes grands chevaux pour les défendre, plus d'une fois croyez moi.

Je peux ne pas être comprise, mais enfin j'ai tout de même lu, plus d'une fois, que les Camerounais n'aimaient pas les Français, et j'ai le droit de me demander POURQUOI?
J'ai vécu dans plusieurs pays, mais dans ma tête,  le pays qui m'a donné le plus la France.
Voyager, dans les DOM TOM ou les anciens pays sous protectorat Français. vous verrez les constructions encore sur pied.
Bonne nuit

Eureka Del Campo :

Figurez vous Liliane, que moi aussi j'ai du mal à vous suivre.

C'est tout de même vous, qui avait écrit qu'en tant qu'assistance sociale, vous aviez suée des grosses goutes, afin de régulariser les sans papiers, et qu'ils devaient payer leurs timbres, en réponse à un visa d'une Camerounaise épouse d'un Français.
C'est encore vous, qui avait dit qu'à part l'école gratuite, pour le reste sous conditions (encore heureux non?)
Quant à votre défense de la France, dans le bus, c'est le minimun que vous pouviez faire, vu que vous êtes Française.

J'ai personnellement aucun lien de parenté, avec les noirs, les arabes, les juifs, et je suis montée sur mes grands chevaux pour les défendre, plus d'une fois croyez moi.

Je peux ne pas être comprise, mais enfin j'ai tout de même lu, plus d'une fois, que les Camerounais n'aimaient pas les Français, et j'ai le droit de me demander POURQUOI?
J'ai vécu dans plusieurs pays, mais dans ma tête,  le pays qui m'a donné le plus la France.
Voyager, dans les DOM TOM ou les anciens pays sous protectorat Français. vous verrez les constructions encore sur pied.
Bonne nuit

Je n'ai aucune compétence, pour régulariser un sans-papier. J'ai la compétence de recevoir toute personne qui vient nous voir, avec ou sans papier, que cela soit des étrangers ou non. Voir, selon leur demandes, les dispositions légales, mises en place. Ainsi, rechercher comment faire avec. Tous les travailleurs sociaux le font. Par contre, ce qui change, c'est l'investissement que chacun y met dans l'accompagnement. En ce qui me concerne, l'appartenance ethnique des usagers n'est pas prioritaire mais, les dispositions existantes et les conditions pour entrer dans les critères.

Nous respectons la déontologique et l'éthique du travail social. J'en parle ici, pour répondre aux accusations que les étrangers sans papiers, sont mieux lottis que les français. Il y a encore très peu d'Assistants sociaux d'origine africaine en France. Ce qui veut dire que, ceux qui ne le sont pas, ne font pas les avantages pour les étrangers, au détriment des français.

Quant à vos autres accusations, c'est tellement absurbe, que je vous laisse relire tous les post et vous laisse à vos polémiques
Bonne journée

Vous avez raison, je vous souhaite une bonne réussite et tout le bonheur du monde.
et croyez moi, je suis sincère, je ne crois pas que vous fassiez partie des ingrats, de toutes les nationalités confondus.
Vous fonctionnez à l'émotion, tout comme moi, cela devrait être une qualité, mais dans un monde "tout pour moi" cela devient un défaut.
Cordialement

Eureka Del Campo :

Vous avez raison, je vous souhaite une bonne réussite et tout le bonheur du monde.
et croyez moi, je suis sincère, je ne crois pas que vous fassiez partie des ingrats, de toutes les nationalités confondus.
Vous fonctionnez à l'émotion, tout comme moi, cela devrait être une qualité, mais dans un monde "tout pour moi" cela devient un défaut.
Cordialement

Très heureux de voir que tous ces échanges un peu "chauds" se terminent ainsi car, sans vous avoir rencontrées, je vous estime toutes deux beaucoup

Bonne journée

Madame, Monsieur,

Merci, il en est de même pour moi, et je n'oublie pas Liliane qui est surement pleine de bonne volonté.

Amicalement via bloc

slt a tout le monde entier bnne annee pourkoi humains veut toujours tuer et derange le beau monde de dieu aimons nous les uns les autres il fallait kon fasse k notre bon dieu soit content du monde des humains cessont la mechanste la haine la criminalite et autres. soyont unis et adoront notre bon et meilleur dieu tout les religions doivent s'aimes ont a un seul dieu

Bonjour, j'ai bien ri en lisant cette histoire. Pas parce que je la trouve drôle en soi, mais parce que j'ai vécu EXACTEMENT la même chose au mois d'octobre 2014 sur la route Bamenda => Douala.
Une grosse différence cependant, la réaction des autres passagers qui eux, m'ont semblé plutôt solidaires. Il faut dire aussi que j'ai obtempéré lorsqu'il m'a été demandé de descendre du bus, surtout parce que je me sentais en tort car je n'avais que mon permis de conduire français comme tout papier (!!!!).
Je n'ai été insultée par personne, et avec la police j'ai fait profil bas et je ne me sentais pas en danger.
En 8h de route, il y a eu 2 contrôles. Je me suis fait remonter les bretelles à chaque fois par les représentants de l'ordre ...mais je dois avouer que je me suis sentie rassurée. Les temps sont incertains au pays et la menace est réelle.

Cependant, au final ce que je retiens, c'est qu'il est difficile quand on rentre au pays, de se rendre compte qu'on n'est pas forcément accueilli très chaleureusement et surtout de réaliser qu'il y a un véritable fossé entre l'idéal du pays tel qu'on le chérit quand on est loin, et la dure réalité une fois qu'on y revient.
Les désillusions et mésaventures ont hélas été nombreuses à mes retours au Cameroun :
- le refus de me laisser entrer dans un Ministère parce que j'étais en pantalon,
- les insultes à mon endroit il y a 5 ans car j'arborais alors une très dérangeante coupe afro - très drôle de voir comme c'est à la mode maintenant- 
- la fraîcheur de l'accueil dans une banque il y a 15 ans alors que je me renseignais pour un retrait avec ma carte bleue...
Lol ... Il faut bien se l'avouer, les retours sont parfois sources de bien des frustrations. On s'attend à retrouver le pays tel qu'on l'a laissé, mais c'est une utopie: certaines choses ont évolué, d'autres se sont aggravées ... et pour d'autres encore c'est le statu quo. Tout ça est cependant si peu, comparé au plaisir d'être entourée de la chaleur des siens ...(pour ceux qui sont d'origine camerounaise et qui y ont grandi ou qui y ont leurs familles).

Donc bref ... nous devons nous préparer à tout lorsque nous rentrons au Cameroun et garder à l'esprit que beaucoup peuvent nous envier la chance que nous avons eue d'élargir notre horizon en sortant de ce qui continue d'être leur carcan. Je le dis sans condescendance et appelle les vacanciers à plus d'indulgence ;-)

Kwin2014 :

Bonjour, j'ai bien ri en lisant cette histoire. Pas parce que je la trouve drôle en soi, mais parce que j'ai vécu EXACTEMENT la même chose au mois d'octobre 2014 sur la route Bamenda => Douala.
Une grosse différence cependant, la réaction des autres passagers qui eux, m'ont semblé plutôt solidaires. Il faut dire aussi que j'ai obtempéré lorsqu'il m'a été demandé de descendre du bus, surtout parce que je me sentais en tort car je n'avais que mon permis de conduire français comme tout papier (!!!!).
Je n'ai été insultée par personne, et avec la police j'ai fait profil bas et je ne me sentais pas en danger.
En 8h de route, il y a eu 2 contrôles. Je me suis fait remonter les bretelles à chaque fois par les représentants de l'ordre ...mais je dois avouer que je me suis sentie rassurée. Les temps sont incertains au pays et la menace est réelle.

Cependant, au final ce que je retiens, c'est qu'il est difficile quand on rentre au pays, de se rendre compte qu'on n'est pas forcément accueilli très chaleureusement et surtout de réaliser qu'il y a un véritable fossé entre l'idéal du pays tel qu'on le chérit quand on est loin, et la dure réalité une fois qu'on y revient.
Les désillusions et mésaventures ont hélas été nombreuses à mes retours au Cameroun :
- le refus de me laisser entrer dans un Ministère parce que j'étais en pantalon,
- les insultes à mon endroit il y a 5 ans car j'arborais alors une très dérangeante coupe afro - très drôle de voir comme c'est à la mode maintenant- 
- la fraîcheur de l'accueil dans une banque il y a 15 ans alors que je me renseignais pour un retrait avec ma carte bleue...
Lol ... Il faut bien se l'avouer, les retours sont parfois sources de bien des frustrations. On s'attend à retrouver le pays tel qu'on l'a laissé, mais c'est une utopie: certaines choses ont évolué, d'autres se sont aggravées ... et pour d'autres encore c'est le statu quo. Tout ça est cependant si peu, comparé au plaisir d'être entourée de la chaleur des siens ...(pour ceux qui sont d'origine camerounaise et qui y ont grandi ou qui y ont leurs familles).

Donc bref ... nous devons nous préparer à tout lorsque nous rentrons au Cameroun et garder à l'esprit que beaucoup peuvent nous envier la chance que nous avons eue d'élargir notre horizon en sortant de ce qui continue d'être leur carcan. Je le dis sans condescendance et appelle les vacanciers à plus d'indulgence ;-)

merci pour ce témoignage et bienvenu sur Expat.com. ce genre de mésaventure nous permet aussi de comprendre qu'elle attitude adopter face à ce genre d'incident............ :cool:

Kwin2014 :

Bonjour, j'ai bien ri en lisant cette histoire. Pas parce que je la trouve drôle en soi, mais parce que j'ai vécu EXACTEMENT la même chose au mois d'octobre 2014 sur la route Bamenda => Douala.
Une grosse différence cependant, la réaction des autres passagers qui eux, m'ont semblé plutôt solidaires. Il faut dire aussi que j'ai obtempéré lorsqu'il m'a été demandé de descendre du bus, surtout parce que je me sentais en tort car je n'avais que mon permis de conduire français comme tout papier (!!!!).
Je n'ai été insultée par personne, et avec la police j'ai fait profil bas et je ne me sentais pas en danger.
En 8h de route, il y a eu 2 contrôles. Je me suis fait remonter les bretelles à chaque fois par les représentants de l'ordre ...mais je dois avouer que je me suis sentie rassurée. Les temps sont incertains au pays et la menace est réelle.

Cependant, au final ce que je retiens, c'est qu'il est difficile quand on rentre au pays, de se rendre compte qu'on n'est pas forcément accueilli très chaleureusement et surtout de réaliser qu'il y a un véritable fossé entre l'idéal du pays tel qu'on le chérit quand on est loin, et la dure réalité une fois qu'on y revient.
Les désillusions et mésaventures ont hélas été nombreuses à mes retours au Cameroun :
- le refus de me laisser entrer dans un Ministère parce que j'étais en pantalon,
- les insultes à mon endroit il y a 5 ans car j'arborais alors une très dérangeante coupe afro - très drôle de voir comme c'est à la mode maintenant- 
- la fraîcheur de l'accueil dans une banque il y a 15 ans alors que je me renseignais pour un retrait avec ma carte bleue...
Lol ... Il faut bien se l'avouer, les retours sont parfois sources de bien des frustrations. On s'attend à retrouver le pays tel qu'on l'a laissé, mais c'est une utopie: certaines choses ont évolué, d'autres se sont aggravées ... et pour d'autres encore c'est le statu quo. Tout ça est cependant si peu, comparé au plaisir d'être entourée de la chaleur des siens ...(pour ceux qui sont d'origine camerounaise et qui y ont grandi ou qui y ont leurs familles).

Donc bref ... nous devons nous préparer à tout lorsque nous rentrons au Cameroun et garder à l'esprit que beaucoup peuvent nous envier la chance que nous avons eue d'élargir notre horizon en sortant de ce qui continue d'être leur carcan. Je le dis sans condescendance et appelle les vacanciers à plus d'indulgence ;-)

En effet, vous avez raison, sur tous les points.

J'ai compris, moi-même, mon erreur d'avoir refusé de descendre, plus tard. Le climat boko haram et du terrorisme en Europte, les menaces des terroristes envers les français, etc... Tout cela a exacerbé le climat au Cameroun.
La fois suivante, lorsque j'ai encore été contrôlée, on m'a demandée de descendre (il faisait jour) je suis descendue. Les militaires m'ont expliquée qu'ils m'enregistrent, sur leur régistre, pour ma sécurité, en tant qu'"étrangère" et surcroit, francaise... Les prises d'otages, les engagements de la France envers le terrorisme et, boko haram...

J'ai compris et, c'est de bonne grâce, que j'obtempère...

Avant cela, il y avait des tentatives de rackettes réelles. Maintenant, elles y sont toujours mais, le terrorisme en plus...

Slt lili ...je suis désolé de ce qui t'es arrivé. Pour ma part je vais pas trop m'hasarder sur ce sujet qui met un peu de tension dans l'esprit de certains camerounais ....mais te donner un moyen d'éviter cela car ma tante nationalisée allemande a eu le même probleme et boko haram n'était pas la une.... Elle s'est refaite une CNI camerounaise....incognito.....depuis ce tps elle n'a plus ce stress et les policiers non plus ne savent d'où elle vient sauf quand elle est accompagnée de son époux .......

zaharaa :

Slt lili ...je suis désolé de ce qui t'es arrivé. Pour ma part je vais pas trop m'hasarder sur ce sujet qui met un peu de tension dans l'esprit de certains camerounais ....mais te donner un moyen d'éviter cela car ma tante nationalisée allemande a eu le même probleme et boko haram n'était pas la une.... Elle s'est refaite une CNI camerounaise....incognito.....depuis ce tps elle n'a plus ce stress et les policiers non plus ne savent d'où elle vient sauf quand elle est accompagnée de son époux .......

Bonsoir Zaharaa,

Je te remercie pour le conseil. J'y avais pensé car, j'ai avec moi, mon acte d'état civil camerounais. Mais, je suis très légaliste et j'ai de l'éthique dans bcp de domaine dont, l'honnêteté.

Pour ces raisons, je ne puis établir une cni camerounaise, sachant que je ne suis plus camerounaise. De plus, cela est illégal, puisque le Cameroun ne pratique pas la double nationalitéet, je ne fais jamais rien d'illégal, sauf par ignorance.

Je suis française et fière de l'être. J'ai choisi cette patrie, par amour et par conviction intellectuelle et sentimentale. J'assume les inconvéneants qui peuvent survenir au Cameroun, de ce fait.

Enfin, mm si je le faisais, j'ai "mon" accent et ma façon d'être, qui reste une identité pour moi...

lol ah oui j'oubliais l'accent....mais tu as raison , et de toute facon c'est pas toi qui est en tort mais la mentalite de ceux qui t'ont etouffe . j'espere tout de meme que ton sejour c'est bien passe

zaharaa :

lol ah oui j'oubliais l'accent....mais tu as raison , et de toute facon c'est pas toi qui est en tort mais la mentalite de ceux qui t'ont etouffe . j'espere tout de meme que ton sejour c'est bien passe

C'est gentil à toi, tes paroles aimables. Tu vois, les personnes comme toi, font oublier les autres...
Je ne suis pas, malheureusement seule, à subir ce genre de désagrément mais, camerounais ou plus, nous avons autant, le droit d'habiter notre pays d'origine.

En France et ailleurs, chaque étranger y a sa place, du moment qu'il respecte la loi du pays. Le Cameroun est un pays hospitalier, nous aussi, camerounais d'origine, nous avons droit au même accueil, si ce n'est pas plus....

bonjour suzzy,

je suis un camerounais vivant actuellement a bern et j aimerais vraiment te rencontrer pour solliciter ton experience par rapport a la construction au cameroun ... laisse STP savoir si tu es dispo ...

Merci, Cordialement

Alphonse

quest ce que vous voulez dire retenez une fois pour toute que le cameroun est et restera un pays d'acceuil mon cher trop d'étrangers se sentent plus à l'aise que les camerounais eux même

fanny005 :

quest ce que vous voulez dire retenez une fois pour toute que le cameroun est et restera un pays d'acceuil mon cher trop d'étrangers se sentent plus à l'aise que les camerounais eux même

?????

:D  Lilianez, t'as pas compris? c'est une terre d’accueil, et si t'es pas d'accord on va te chicotter !

désolé j'ai pas pu m'empêcher de troller ça trop marrant ! :dumbom:

jus d'orange2 :

:D  Lilianez, t'as pas compris? c'est une terre d’accueil, et si t'es pas d'accord on va te chicotter !

désolé j'ai pas pu m'empêcher de troller ça trop marrant ! :dumbom:

je crois que c'est ce que j'avais écrit...

Il ne faut pas laisser les choses comme ca.
Surtout lorsque les forces de l'ordre sont impliquées.
Faites le 1500 au téléphone et signalez le fait a votre arrivée dans une gendarmerie.
Ce que vous avez vécu est une atteinte grave, pas mal de gens sont victime de ce genre de chose actuellement, et il faut que cela cesse.
Les accusations dont vous avez été victime sont des la diffamation mensongère passible de poursuites.
La prochaine fois, relevez l'identité et le commissariat d'attache des policiers, et portez plainte.

bonjour
Au Cameroun, les gens en uniforme, sont conscients qu'ils détiennent le pouvoir et l'en imposent à tous. Malgré les sentiments d'injustice que cela peut susciter, auprès des citoyens, ils ont toujours le dernier mot.

Souvent, l'intelligence impose de laisser aller...

Maintenant, j'ai trouvé une autre parade : l'humour..

La dernière fois, par ma bonne humeur, devant tous les contrôles dont tous les citoyens subissent en ce moment, boko haram oblige. Moi, on me fait toujours passer au poste, de telle sorte que, j'y vais maintenant, de moi-même...

La dernière fois, tous ceux qui étaient dans le poste, me réclamaient leur bière, je leur ai répondu : "vous avez vu combien vous êtes? Moi, je ne suis pas aussi riche qu'un policier ou gendarme, alors, j'exige de chacun de vous, pas une bière mais, un jus..."

bon, pour l'instant, pas encore l'ombre d'une top...

Peut-être au prochain contrôle?

Bonjour je viens de decouvrir votre post et ca m a rapellé un controle entre Limbe et Douala on m a fait descendre du vehicule dans lequel je me trouvais et je n avais sur moi que ma carte d identité francaise je laissais tjrs mon passeport à la maison par securité se que j ai expliqué au comissaire devant lequel on m avait emmené .Je lui explique que je fais ca depuis que ma femme(camerounaise) s etait fait agressé a Mwan par un individu qui trouvait qu elle avait un joli telephone et elle portait encore les traces de l agression sur ses mains.Le comissaire compatit mais m explique que je devrais au moins faire une copie certifiee de mon visa se que je conprends tres bien et me voila a discuter avec lui et a lui expliquer que je ne pensais pas en avoir besoin considerant que france et cameroun ont beaucoup de similitude et d amitié .Il tombe d accord avec moi en me precisant combien la police camerounaise est serieuse et desireuse de voir la loi s appliquer.Du coup tout le monde etant d accord que faire ?Je savais par mon epouse qu en general ils attendent un billet mais ils n osaient plus demander puisqu ils venaient de m expliquer combien ils etaient honetes et respectueux de la loi.Pour mettre fin a l embaras collectif je me suis approché j ai tendu la main a tout le monde en les remerciant et en promettant de faire le necessaire .Un bon souvenir malgres la perte de temps mais tjrs dans la bonne humeur.

Il y a des vieux réflexes de partet d ' autres mais, il faut que quelqu'un fasse le contraire de ce qui se fait et qui est devenu une coutume. Moi, je ne paie pas, reste polie, gentille et plein d'humour.  Ça passe toujours. En tout cas avec moi

Nouvelle discussion