Comment je suis re-tombée amoureuse du Cameroun et des camerounais

L'idée me vient d'un forumiste. Je vais illustrer par quelques exemples et expériences vécus, les principes qui me bâtissent et qui m'ont permis, de retomber amoureuse du Cameroun et des camerounais. Mais, c'est vraiment un amour qui s'imbrique au-delà des dispositions naturelles et familiales : ce n'est pas parce que c'est la terre de mes ancêtres et mon peuple, que je les aime. Mais, je les aime, parce que malgré tout, j'ai renforcé mon amour envers eux.

Principe I : ne soupçonner aucun mal mais, cela ne veut pas dire stupide (quoi que...)

J'avais loué une appartement dans une mini-cité à Ebolowa. Mes enfants n'ont pas aimé car, à côté du luxe du duplex de ma soeur à Yaoundé, notre appartement était un taudis mais, c'était chez nous.

Aux yeux des voisins, c'était un appartement de riches En plus, avec mes enfants et leur père qui ne passaient pas inaperçus, nous étions "taxés" de riches.

Un jour, arrive un jeune homme : Sylvain. Il demande s'il y a encore d'autres appartements disponibles. Il dit qu'il a été muté pour raison disciplinaire sur Ebolowa et qu'il est militaire.

Il est grand, athlétique et donne plutôt du genre "bandit" que militaire. Bref, nous lui répondons qu'il n' y a plus d'appartement. Lorsque je lui demande pourquoi il a été puni, il me répond qu'il avait quitté son poste, pour servir de garde de corps à son frère, qui visitait le Cameroun, avec des européens.

Moi, toujours curieuse, j'ai envie de savoir s'il avait eu l'accord de ses supérieurs. Il me dit non.  Alors, sans réfléchir, je me mets  à l'engueuler (en gardant mon sourire) qu'il n'avait pas le droit de s'octroyer de telle liberté, alors qu'il est militaire. Militaire voulant dire discipline et exemplarité..

Il est revenu me voir. Il m'a dit que je l'avais impressionné et nous sommes devenus des amis. Un jour, alors que je me plaignais des mes déboires sur le chantier, il est venu se proposer à aller y jeter un coup d'oeil.

Il est venu me chercher avec un autre gars, qui avait une allure, encore plus "patibulaire" que lui. J'ai accepté, toujours de bonne humeur. Mais, j'ai dit que je devais d'abord m'arrêter à la banque, pour retirer un peu d'argent. Chaque fois que j'allais au village, j'essayais d'amener quelque chose aux personnes âgées ou malades.

Lorsque je sors de l'épicerie, je trouve qu'il y a un troisième gars, avec une mine, encore moins engageante... Je ne suis pas inquiète mais, je trouve qu'il y a trop de "grands" types dans la voiture. Le chauffeur de taxi, lui aussi a une tête "bizarre" Je demande qu'une personne descend car, je suis la seule femme.

Le voyage s'est bien passé et je suis rentrée saine et sauve.

Quelques mois plus tard, Sylvain est venu m'expliquer qu'il n'avait jamais rencontré quelqu'un comme moi (ouai? Comme moi comment?...) Bref, il m'avoue que je l'avais impressionné, par ma simplicité, ma franchise et ma spontanéité, Qu'il m'avait observée. Il m'a dit que ce qui l'avait surtout impressionné, c'est le jour où on s'était rendu au chantier. Il m'a avoué que son projet ce jour-là, c'était d'aller m'attaquer dans un bosquet....

Mais, qu'il a abandonné son projet, parce qu'il avait trouvé que je sortais de lot...Monter dans une voiture, avec des gaillards comme lui, en toute confiance...

Sylvain et moi, sommes devenus aussi, des grands amis. Il s'évertuait surtout, à me protéger de ce qu'il pensait être des "autres" Lorsque j'ai eu ma première crise d'hyper-tension artérielle, il est venu chaque jour chez moi, me faire à manger, laver ma lessive, etc...

C'est un de mes petits-frères  et je l'aime beaucoup. (il y en a d'autres. Je vous les présenterai plus tard)

J'en ai tellement rencontré...

lilianez,  vous êtes une femme tenace. J'aime beaucoup lire vos postes. 
je vous recontacterai en privé si vous me  permettez

soureya :

lilianez,  vous êtes une femme tenace. J'aime beaucoup lire vos postes. 
je vous recontacterai en privé si vous me  permettez

D'accord, Souraya. A bientôt?

waouh!

Principe II : resté simple, accessible et respectueux.

On venait d'arriver et je ne savais pas comment occuper ma fille. En puisant dans mes souvenirs d'enfance, je l'amène au Mont-Fébé. Petite, ce lieu me paraissait être une autre planète. Avec les autres enfants, on allait "regarder" les enfants blancs et les riches, vivre une vie de riche.... On fouillait les poubelles de l'hôtel...

Plus tard, j' y allais toute seule, me promener sur le terrain de golf. J'étais déjà solitaire et c'est à cette époque,que j'ai appris à aimer la solitude...

Bref, plus de 30 ans plus tard,j'y vais avec ma fille. Je suis contente d'entrer dans" l'enceinte des saints" : la piscine de l'hôtel. Je suis un peu déçue car, j'essaie de faire appel  mes souvenirs d'enfance.

Timidement,on s'avance vers l'estrade et, nous disons bonjour, aux jeunes employés.Ils nous rendent notre bonjour. J'entame une discussion avec eux...

Ma fille est tentée à se baigner mais,on n'est pas venue pour ça. On n'a pas de maillot de bain. L'un des maîtres nageurs, dit à ma fille "pas de problème, tu es ici au Cameroun, chez toi. Tu ne le sais peut-être pas, mais tu appartiens à une grande famille"

gentiment, il est allé chercher 4 maillots de bain et a demandé à ma fille, d'en choisir celui qu'elle voulait. Ma fille s'est baigné de tout son saoule, pendant que je discutais avec les jeunes maîtres nageurs. On a passé une belle après-midi. Ma fille était très heureuse et moi, très émue...

Nous nous sommes quittés, heureux de cette rencontre.

Puis, c'est en rentrant à la maison, que je me suis aperçue que je ne connaissais même pas leurs noms...

Il y a des moments dans la vie, que la richesse humaine transcende tout, au point où, seule reste, l'identité humaine et le plaisir d'appartenir à cette communauté humaine....

Plaisir fugace mais, bonheur au souvenir indélébile...

Chaque fois que je suis au Cameroun, je respecte chacun et, j'en reçois la même chose de chacun et les camerounais me donnent la "banane" Ce qui "répare" les maux qui nous rongent le quotidien ici en Europe. J'avoue que, j'ai souvent l'impression que la chaleur du soleil et  la chaleur et des gestes simples des camerounais, me "réparent" instantanément, dès que je mets les pieds, sur le sol camerounais. C'est magique!. J'aime ce pays...

lilianez :

L'idée me vient d'un forumiste. Je vais illustrer par quelques exemples et expériences vécus, les principes qui me bâtissent et qui m'ont permis, de retomber amoureuse du Cameroun et des camerounais. Mais, c'est vraiment un amour qui s'imbrique au-delà des dispositions naturelles et familiales : ce n'est pas parce que c'est la terre de mes ancêtres et mon peuple, que je les aime. Mais, je les aime, parce que malgré tout, j'ai renforcé mon amour envers eux.

Principe I : ne soupçonner aucun mal mais, cela ne veut pas dire stupide (quoi que...)

J'avais loué une appartement dans une mini-cité à Ebolowa. Mes enfants n'ont pas aimé car, à côté du luxe du duplex de ma soeur à Yaoundé, notre appartement était un taudis mais, c'était chez nous.

Aux yeux des voisins, c'était un appartement de riches En plus, avec mes enfants et leur père qui ne passaient pas inaperçus, nous étions "taxés" de riches.

Un jour, arrive un jeune homme : Sylvain. Il demande s'il y a encore d'autres appartements disponibles. Il dit qu'il a été muté pour raison disciplinaire sur Ebolowa et qu'il est militaire.

Il est grand, athlétique et donne plutôt du genre "bandit" que militaire. Bref, nous lui répondons qu'il n' y a plus d'appartement. Lorsque je lui demande pourquoi il a été puni, il me répond qu'il avait quitté son poste, pour servir de garde de corps à son frère, qui visitait le Cameroun, avec des européens.

Moi, toujours curieuse, j'ai envie de savoir s'il avait eu l'accord de ses supérieurs. Il me dit non.  Alors, sans réfléchir, je me mets  à l'engueuler (en gardant mon sourire) qu'il n'avait pas le droit de s'octroyer de telle liberté, alors qu'il est militaire. Militaire voulant dire discipline et exemplarité..

Il est revenu me voir. Il m'a dit que je l'avais impressionné et nous sommes devenus des amis. Un jour, alors que je me plaignais des mes déboires sur le chantier, il est venu se proposer à aller y jeter un coup d'oeil.

Il est venu me chercher avec un autre gars, qui avait une allure, encore plus "patibulaire" que lui. J'ai accepté, toujours de bonne humeur. Mais, j'ai dit que je devais d'abord m'arrêter à la banque, pour retirer un peu d'argent. Chaque fois que j'allais au village, j'essayais d'amener quelque chose aux personnes âgées ou malades.

Lorsque je sors de l'épicerie, je trouve qu'il y a un troisième gars, avec une mine, encore moins engageante... Je ne suis pas inquiète mais, je trouve qu'il y a trop de "grands" types dans la voiture. Le chauffeur de taxi, lui aussi a une tête "bizarre" Je demande qu'une personne descend car, je suis la seule femme.

Le voyage s'est bien passé et je suis rentrée saine et sauve.

Quelques mois plus tard, Sylvain est venu m'expliquer qu'il n'avait jamais rencontré quelqu'un comme moi (ouai? Comme moi comment?...) Bref, il m'avoue que je l'avais impressionné, par ma simplicité, ma franchise et ma spontanéité, Qu'il m'avait observée. Il m'a dit que ce qui l'avait surtout impressionné, c'est le jour où on s'était rendu au chantier. Il m'a avoué que son projet ce jour-là, c'était d'aller m'attaquer dans un bosquet....

Mais, qu'il a abandonné son projet, parce qu'il avait trouvé que je sortais de lot...Monter dans une voiture, avec des gaillards comme lui, en toute confiance...

Sylvain et moi, sommes devenus aussi, des grands amis. Il s'évertuait surtout, à me protéger de ce qu'il pensait être des "autres" Lorsque j'ai eu ma première crise d'hyper-tension artérielle, il est venu chaque jour chez moi, me faire à manger, laver ma lessive, etc...

C'est un de mes petits-frères  et je l'aime beaucoup. (il y en a d'autres. Je vous les présenterai plus tard)

J'en ai tellement rencontré...

On appelle Ca , l'Exception qui fait la rEgle !!!!
Et c'est pas votre comportement que cela s'est fait !!!lui même faCon vous le dit !!!c'est votre attitude qui lui a fait changer d'intentions....Sinon Ca aurait EtE tout simplement non pas l'Exception mais la Regle !!!vous lui serviez tout sur un plateau !!!

patrickmeye :
lilianez :

L'idée me vient d'un forumiste. Je vais illustrer par quelques exemples et expériences vécus, les principes qui me bâtissent et qui m'ont permis, de retomber amoureuse du Cameroun et des camerounais. Mais, c'est vraiment un amour qui s'imbrique au-delà des dispositions naturelles et familiales : ce n'est pas parce que c'est la terre de mes ancêtres et mon peuple, que je les aime. Mais, je les aime, parce que malgré tout, j'ai renforcé mon amour envers eux.

Principe I : ne soupçonner aucun mal mais, cela ne veut pas dire stupide (quoi que...)

J'avais loué une appartement dans une mini-cité à Ebolowa. Mes enfants n'ont pas aimé car, à côté du luxe du duplex de ma soeur à Yaoundé, notre appartement était un taudis mais, c'était chez nous.

Aux yeux des voisins, c'était un appartement de riches En plus, avec mes enfants et leur père qui ne passaient pas inaperçus, nous étions "taxés" de riches.

Un jour, arrive un jeune homme : Sylvain. Il demande s'il y a encore d'autres appartements disponibles. Il dit qu'il a été muté pour raison disciplinaire sur Ebolowa et qu'il est militaire.

Il est grand, athlétique et donne plutôt du genre "bandit" que militaire. Bref, nous lui répondons qu'il n' y a plus d'appartement. Lorsque je lui demande pourquoi il a été puni, il me répond qu'il avait quitté son poste, pour servir de garde de corps à son frère, qui visitait le Cameroun, avec des européens.

Moi, toujours curieuse, j'ai envie de savoir s'il avait eu l'accord de ses supérieurs. Il me dit non.  Alors, sans réfléchir, je me mets  à l'engueuler (en gardant mon sourire) qu'il n'avait pas le droit de s'octroyer de telle liberté, alors qu'il est militaire. Militaire voulant dire discipline et exemplarité..

Il est revenu me voir. Il m'a dit que je l'avais impressionné et nous sommes devenus des amis. Un jour, alors que je me plaignais des mes déboires sur le chantier, il est venu se proposer à aller y jeter un coup d'oeil.

Il est venu me chercher avec un autre gars, qui avait une allure, encore plus "patibulaire" que lui. J'ai accepté, toujours de bonne humeur. Mais, j'ai dit que je devais d'abord m'arrêter à la banque, pour retirer un peu d'argent. Chaque fois que j'allais au village, j'essayais d'amener quelque chose aux personnes âgées ou malades.

Lorsque je sors de l'épicerie, je trouve qu'il y a un troisième gars, avec une mine, encore moins engageante... Je ne suis pas inquiète mais, je trouve qu'il y a trop de "grands" types dans la voiture. Le chauffeur de taxi, lui aussi a une tête "bizarre" Je demande qu'une personne descend car, je suis la seule femme.

Le voyage s'est bien passé et je suis rentrée saine et sauve.

Quelques mois plus tard, Sylvain est venu m'expliquer qu'il n'avait jamais rencontré quelqu'un comme moi (ouai? Comme moi comment?...) Bref, il m'avoue que je l'avais impressionné, par ma simplicité, ma franchise et ma spontanéité, Qu'il m'avait observée. Il m'a dit que ce qui l'avait surtout impressionné, c'est le jour où on s'était rendu au chantier. Il m'a avoué que son projet ce jour-là, c'était d'aller m'attaquer dans un bosquet....

Mais, qu'il a abandonné son projet, parce qu'il avait trouvé que je sortais de lot...Monter dans une voiture, avec des gaillards comme lui, en toute confiance...

Sylvain et moi, sommes devenus aussi, des grands amis. Il s'évertuait surtout, à me protéger de ce qu'il pensait être des "autres" Lorsque j'ai eu ma première crise d'hyper-tension artérielle, il est venu chaque jour chez moi, me faire à manger, laver ma lessive, etc...

C'est un de mes petits-frères  et je l'aime beaucoup. (il y en a d'autres. Je vous les présenterai plus tard)

J'en ai tellement rencontré...

On appelle Ca , l'Exception qui fait la rEgle !!!!
Et c'est pas votre comportement que cela s'est fait !!!lui même faCon vous le dit !!!c'est votre attitude qui lui a fait changer d'intentions....Sinon Ca aurait EtE tout simplement non pas l'Exception mais la Regle !!!vous lui serviez tout sur un plateau !!!

J'ai appris plus tard, qu'en fait, il n'était pas un militaire mais, un bandit qui sortait de prison....

J'ai noté l'information mais, je n'ai pas changé mon comportement vis à vis de lui. Même si j'avais de l'appréhension, e ne le lui montrais jamais.

Un jour, il est venu chez moi, très remonté. Il m'a raconté que les gens racontaient qu'ils sortaient de prison. Cela semblait beaucoup le bouleverser. Ce qui le bouleversait le plus, c'est que je puisse l'apprendre.

Il avait une espèce de photocopie, toute froissée. Il voulait, par cette photocopie, me prouver quelque chose. Je l'ai arrêté et je lui ai-dit : "Sylvain,je n'ai pas envie de lire ta photocopie. Cela n'a aucune importance. Peu importe ce que les uns racontent vrai ou faux, cela ne change rien à ce qui est. Ce qui compte, c'est qui tu es, à tes propres yeux. Et non aux yeux des autres"

Cela l'a calmé.

J'ai cru penser qu'il tenait beaucoup, à ce que je n'ai pas une mauvaise idée de lui. Jamais, je lui ai dit, que je savais qu'il sortait de prison et qu'il était un menteur. Ses parents, surtout son père, que j'ai rencontré, ne comprenait pas quel genre de relation, je pouvais avoir avec son fils. J'ai beaucoup discuté avec son père : ancien commissaire de police à la retraite puis, pasteur...

Il m'a présenté à son frère qui vit  à Bordeaux et qui était au pays, pour construire sa maison était aussi surpris par mon comportement envers Sylvain.

Surtout qu'un matin, Sylvain est venu me dire qu'il restait pleins de fer de 8 et de 10 dans le chantier de son frère. Que son frère me les donnait...

Comme j'étais déjà au courant de la personnalité du bonhomme, je suis allée voir le frère, pour le remercier chaleureusement. Lui et sa femme n'étaient même pas surpris. Ils ont seulement éclaté de rire, avec un certain désespoir. Ils m'ont seulement montré les factures des fers qu'il venait d'acheter. Il m'a demandée combien Sylvain m'avait demandée. Je lui ai dit qu'il me les proposait gratuitement.. Ils ont encore ri...

Je lui ai dit que j'avais compris mais, j'ai demandé à son frère, de ne pas lui dire que j'avais compris. Heureusement que je suis allée voir son frère, en le remerciant "naïvement" A force de vivre au Cameroun et à être "cognée" j'ai commencé à savoir me méfier de tous, tout en gardant mon ouverture d'esprit et ma "naïveté"

Je ne sais pas s'il m'aurait demandé de l'argent ou, s'il voulait me démontrer son amitié. En tout cas, je ne lui en ai jamais parlé. Je n'éludais pas son côté sombre, je le gardais en esprit mais, j'avais choisi que de voir son côté soleil...

lilianez :

Je n'éludais pas son côté sombre, je le gardais en esprit mais, j'avais choisi que de voir son côté soleil...

Bravo  :gloria  :up:  :heart:

Ah caaaaaaa!!! NarrE comme Ca, je vous donne la palme d'or des rEcits sur le camer sur le site Expat.com...On pourrait l'adapter A la tele...

En tout cas , moi A votre place, je garderai un brin de mEfiance...le lion a peut Etre mis en suspens son plan...pour avoir plus gros...

William582001 :
lilianez :

Je n'éludais pas son côté sombre, je le gardais en esprit mais, j'avais choisi que de voir son côté soleil...

Bravo  :gloria  :up:  :heart:

Bonjour William

J'avais dit ici, que j'avais écrit un livre de témoignage dont, une partie importante, tient de mon passage au Cameroun...

J'ai envoyé mon manuscrit  à une maison d'édition, qui organisait un concours de manuscrits de témoignage. Mon manuscrit fait parti des 35 finalistes, avant la sélection des 5 derniers... Je suis déjà très heureuse d'y figurer, parmi les 35... Le reste ne sera que bonus!!!

Je voulais te l'annoncer, à toi en particulier et à ceux qui s'y intéressent...

PS: tu peux lire la liste, sur le site d'Huffigton post. Je suis la dernière...(ordre alphabétique)

lilianez t'es une chouette fille rien à dire.je salue ta pseudo candeur, c'est très malin de ta part, car au fond t pas si naïve que ça, tu illustre parfaitement l'adage " la confiance n'exclut pas la méfiance" bravo!!!!

kipuce :

lilianez t'es une chouette fille rien à dire.je salue ta pseudo candeur, c'est très malin de ta part, car au fond t pas si naïve que ça, tu illustre parfaitement l'adage " la confiance n'exclut pas la méfiance" bravo!!!!

bonjour Kipuce,

En fait, je suis réellement naïve et candide. C'est un état qu'on ne peut garder éternellement sauf, si on était sur une autre planète en ermite.

Quand je me suis aperçue que les gens me prenaient pour ce que je suis naturellement, j'ai commencé à cultiver cet état, sur le plan philosophique et spirituel...

Par contre, ceux qui sont en face de moi,ne savent pas encore que que, je ne suis plus dans l'état naturel mais, sur un engagement réfléchi et objectif...

C'est pour cela que c'est moi qui décide de voir ce que je veux voir, sans pour autant ignorer ce qui en est...

Avoir le choix, c'est non seulement une richesse mais, un pouvoir!!!

Bonjour liliane
A ta place je resterai un peu plus vigilante et méfiante vis à vis de sylvain,il a déja eu l'idée de t'attaquer ds un bosquet,à se demander si l'idée ne germera plus,sous une autre façon..ou forme,au cameroun je ne monte pas ds un taxi avec plus de 2 personnes et je ne marche  jamais seule,si je peux je propose un dépot ou course,ceci n'a rien d'extravagant mais juste un peu prudence à s'accorder.
  Sinon que j'attendrai l'invitation à l'inauguration de ton site,tu sais je suis agricultrice et éleveur, je t'emmenerai quelques uns de mes produits(rires) tu choisiras entre:plantains,poisson d'eau douce,maniocou tout simplement le "Nnamgon"(:met de pistache) car j'attends environ 25sacs de 100kg de mon "ESSEP"je suis en pleine récolte.
  à bientôt

alicio :

Bonjour liliane
A ta place je resterai un peu plus vigilante et méfiante vis à vis de sylvain,il a déja eu l'idée de t'attaquer ds un bosquet,à se demander si l'idée ne germera plus,sous une autre façon..ou forme,au cameroun je ne monte pas ds un taxi avec plus de 2 personnes et je ne marche  jamais seule,si je peux je propose un dépot ou course,ceci n'a rien d'extravagant mais juste un peu prudence à s'accorder.
  Sinon que j'attendrai l'invitation à l'inauguration de ton site,tu sais je suis agricultrice et éleveur, je t'emmenerai quelques uns de mes produits(rires) tu choisiras entre:plantains,poisson d'eau douce,maniocou tout simplement le "Nnamgon"(:met de pistache) car j'attends environ 25sacs de 100kg de mon "ESSEP"je suis en pleine récolte.
  à bientôt

Bonsoir Alicio,

D'avance merci pour les produits. Mon amie dont j'ai déja mentionné, m'a aussi proposée  ses productions. En fait, j'aimerais en acheter en gros... Bon, on verra sur place.

En fait, au Cameroun, je me méfie de tout le monde mais, je refuse tout simplement de mettre en avant, cette méfiance.

Bonjour Liliane,

Ca me fait plaisir de lire ces deux témoignages que tu as postés. Cela montre qu'il faut du temps pour se réadapter quand on revient au pays et ce n'est que normal. Le plus que tu as, c'est de savoir garder l'objectivité et la simplicité. je peux affirmer par expérience que la simplicité vous tire de beaucoup d'ennuis, surtout avec des personnes jugées de prime abord peu recommandables.
Je pense que le fait de considérer les autres comme égal à vous même est un atout non négligeable surtout dans ce pays, ou certains considèrent le bien matériel comme l'apogée de la vie sociale, oubliant que nous avons  affaire à toute catégorie de personnes au quotidien.
patrickmeye, voici l'exemple à suivre : objectivité et simplicité  ! (sans polémiques)
Liliane, une fois de plus, merci pour ces témoignages.

Tihitata :

Bonjour Liliane,

Ca me fait plaisir de lire ces deux témoignages que tu as postés. Cela montre qu'il faut du temps pour se réadapter quand on revient au pays et ce n'est que normal. Le plus que tu as, c'est de savoir garder l'objectivité et la simplicité. je peux affirmer par expérience que la simplicité vous tire de beaucoup d'ennuis, surtout avec des personnes jugées de prime abord peu recommandables.
Je pense que le fait de considérer les autres comme égal à vous même est un atout non négligeable surtout dans ce pays, ou certains considèrent le bien matériel comme l'apogée de la vie sociale, oubliant que nous avons  affaire à toute catégorie de personnes au quotidien.
patrickmeye, voici l'exemple à suivre : objectivité et simplicité  ! (sans polémiques)
Liliane, une fois de plus, merci pour ces témoignages.

C'est moi qui dis merci à tous et à chacun...

Ici en France, certains camerounais sont devenus trop "français" Surtout la génération qui est venue "chercher sa vie". Pendant un petit moment, j'allais à leurs "tontines" je me mettais dans un petit coin, je les observais, les écoutais...

J'ai souvent entendu "Ho moi, je ne rentrerai plus au Cameroun, avec leur mentalité..."  Pour eux, le Cameroun est synonyme d'enfer...

Lorsque je je leur disais mon plaisir de revenir au pays, j'étais regardée comme une excentrique...

Et pourtant, à chaque pas, tu rencontres des gens "vrais"

Une fois, je partais vers le Mont-fébé, côté village. Je marchais à pied. je vois  un plateau de mangues. J'appelle et une femme, d'un certain âge, vient me servir. On échange pas beaucoup de mot. Je la remercie et commence à partir. Elle me dit " attends ma fille"

Surprise et curieuse, j'attends. elle retourne dans sa maison et revient plus tard, avec un petit seau, plein de mangues fraiches, le double de ce que je venais d'acheter!!!!

J'étais si surprise, je n'ai pu dire qu'un "merci" Puis elle, elle est retournée chez elle, avec juste "ce n'est rien ma fille" Je pense que je suis restée encore quelques minutes, sur place, tellement j'étais agréablement surprise que, j'étais comme interdite...

Oui, c'est aussi cela les camerounais...

lilianez :
William582001 :
lilianez :

Je n'éludais pas son côté sombre, je le gardais en esprit mais, j'avais choisi que de voir son côté soleil...

Bravo  :gloria  :up:  :heart:

Bonjour William

J'avais dit ici, que j'avais écrit un livre de témoignage dont, une partie importante, tient de mon passage au Cameroun...

J'ai envoyé mon manuscrit  à une maison d'édition, qui organisait un concours de manuscrits de témoignage. Mon manuscrit fait parti des 35 finalistes, avant la sélection des 5 derniers... Je suis déjà très heureuse d'y figurer, parmi les 35... Le reste ne sera que bonus!!!

Je voulais te l'annoncer, à toi en particulier et à ceux qui s'y intéressent...

PS: tu peux lire la liste, sur le site d'Huffigton post. Je suis la dernière...(ordre alphabétique)

Merci,

J'ai fouillé le site mais je ne trouve pas où exactement se trouve la liste. Peux-tu s'il te plaît m'envoyer en MP le lien direct ???

Merci encore!

coucou William,
j'ai fouillé hier les 35 finalistes du concours manuscrits... et j'ai retrouvé Liliane Zang. voici le lien : http://www.huffingtonpost.fr/martine-le … 68598.html .
Bravo Liliane.

Tihitata :

coucou William,
j'ai fouillé hier les 35 finalistes du concours manuscrits... et j'ai retrouvé Liliane Zang. voici le lien : http://www.huffingtonpost.fr/martine-le … 68598.html .
Bravo Liliane.

Merci à toi

, je ne suis pas à l'aise, pour envoyer des liens voire, faire toues ces manip...

Décidément lilianez vous me plaisez trop, votre vision de la vie...bref ce que je lis de vous..  :cool: entre naïveté reconnu et simplicité naturelle, un dame de caractère insoupçonnée..

la méfiance n’exclue pas le respect et la convivialité..cool  :top: et pour être une fan de lecture, vous narrez bien..malgré la longueur, on a envie de vous lire.. c'est la première remarque que je souhaitais vous faire.. peut être me donneriez vous quelques conseils pour terminer mon manuscrit  :D

kabige :

Décidément lilianez vous me plaisez trop, votre vision de la vie...bref ce que je lis de vous..  :cool: entre naïveté reconnu et simplicité naturelle, un dame de caractère insoupçonnée..

la méfiance n’exclue pas le respect et la convivialité..cool  :top: et pour être une fan de lecture, vous narrez bien..malgré la longueur, on a envie de vous lire.. c'est la première remarque que je souhaitais vous faire.. peut être me donneriez vous quelques conseils pour terminer mon manuscrit  :D

bonjour Kabige
C'est gentil et je t'en remercie
En tout cas, j'ai compris une autre chose, être écrivain, c'est un métier et, j'ai compris que je n'avais pas ce talent. Par contre, j'essaie de raconter mais, comme tu le dis, c'est long... Je ne sais pas être concise.

Quand j'étais petite, au village, le soir, après le diner,nous aimions à nous retrouver à l' "aba",on répétait d'abord les chants pour la chorale du dimanche puis, on racontait des contes...

J'adorais cela. Je pouvais écouter un conte que j'avais déjà entendu plusieurs fois, toujours avec émerveillement. Moi, j'écoutais, je ne contais pas. Je n'avais pas ce talent.

Oui, il faut un talent pour conter car, il faut savoir adopter un rythme, pour captiver suffisamment l'attention de l'auditoire, ne pas pas le lasser puis, savoir ménager le suspense, l'amener vers le dénouement, souvent heureux et, tout l'auditoire savait accompagner le conte. Parfois  rythmé par une contine qui pouvait être douce, selon le personnage (souvent le héro ou l'héroïne) ou un rythme plus violent, selon d'adversaire, souvent méchant.

Le conteur faisait le solo et l'auditoire répondait à l'unisson...

Je ne savais pas que pendant ces séances, ces contes nous inculquaient des valeurs humaines, morales et exhortations diverses. Mais aussi, à cultiver les futurs talents d'écrivains...

Voilà, moi, je préférais écouter, trop timide pour me lancer et apprendre...

Si tu as pu bénéficier des contes dans ton enfance, tu y trouveras tous les matériaux pour continuer et terminer ton manuscrit. J'en suis sûre...

je t'aime ma soeur du pays lointain :kiss: . merci de ton respect et de ton courage :top: . nous en avons besoin dans ce monde, ecrit et partage avec ceux  qui savent lire la vertu :up: .

J'ai lu votre message... ce gaillard avait l'intention de vous rançonner, ne l'a pas fait certes mais cela n'en fait pas un héros pour autant...pensez seulement aux victimes précédentes car il ne doit pas être novice en la matière. Alicio a raison...

slz13 :

J'ai lu votre message... ce gaillard avait l'intention de vous rançonner, ne l'a pas fait certes mais cela n'en fait pas un héros pour autant...pensez seulement aux victimes précédentes car il ne doit pas être novice en la matière. Alicio a raison...

bonjour

Je suis naïve mais, pas bête. Il faut savoir réfléchir de façon plus large. Ce gars est un caïd, cela se voit d'abord sur son physique et, il sortait de prison. Ce que je ne savais pas alors. Il voulait me faire du mal car, je représentais à ses yeux, une proie. Ca aussi, c'est vrai mais,

Le fait que je ne l'avais pas ostracisé, comme beaucoup de gens, envers lui (sans doute avec raison) mais, j'avais établi naturellement et tout de suite, une relation empreinte de naïveté certes, mais d'honnêteté et de confiance, cela n'a eu pour effet, que de lui donner l'envie de mériter cette confiance et cette honnêteté. La colère nourrit la colère, la paix nourrit la paix, la confiance nourrit la confiance...

En me comportant ainsi envers lui, non seulement, il ne m'a fait aucun mal et est devenu mon ami, mon gardien, mais, je pense que pour ses futures victimes, il se posera un peu plus de questions. Du moins, je l'espère. Je n'y peux rien pour ses autres victimes mais, je lui ai rendu sa qualité d'un garçon, aimable, serviable... Plutôt que le voleur, celui à qui on ne peut faire confiance, le désespoir de sa famille...

J'ai gagné un ami et non, un voleur ou pire, un assassin...

:/  bonjour...j'ai bien lu votre réponse. En tout état de cause, si vous avez l'occasion de le voir, de le côtoyer dans son quotidien observer son comportement. Le loup ne se transforme pas en agneau...N'accordez pas trop vite votre confiance. L'homme est un loup pour l'homme...

slz13 :

:/  bonjour...j'ai bien lu votre réponse. En tout état de cause, si vous avez l'occasion de le voir, de le côtoyer dans son quotidien observer son comportement. Le loup ne se transforme pas en agneau...N'accordez pas trop vite votre confiance. L'homme est un loup pour l'homme...

je suis totalement en desaccord avec vous : l'homme n'est pas un loup!!!!

L'homme est un homme. Il est en constance transformation, chaque jour.Il se construit, se détruit mais, ce qui est formidable, c'est qu'il a cette capacité de s'élever

Sylvain et tous les Sylvain, ne sont pas des loups, vous non plus et moi non plus!!!!!!

Je vous laisse méditer ceci :

«Les cieux ne seront pas remplis de ceux qui n'ont jamais fait d'erreurs, mais avec ceux qui ont reconnus qu'ils étaient hors cours et qui ont corrigés leurs moyens de revenir dans la lumière de la vérité évangélique." - Uchtdorf

j'adore ces témoignages. il démontre simplement votre simplicité, votre humilité et surtout votre optimisme et votre coté extrêmement positif. c'est avec plaisir que je ferai votre connaissance.

bien des choses à vous,

André

FIIAA :

j'adore ces témoignages. il démontre simplement votre simplicité, votre humilité et surtout votre optimisme et votre coté extrêmement positif. c'est avec plaisir que je ferai votre connaissance.

bien des choses à vous,

André

Bonnes fêtes André.

Si Dieu le permet, je serais au Cameroun, début janvier. Ce serait avec plaisir, que je goutterai à votre café polyglotte..
Au plaisir, de parler de faire connaissance.
Liliane

slz13 :

:/  bonjour...j'ai bien lu votre réponse. En tout état de cause, si vous avez l'occasion de le voir, de le côtoyer dans son quotidien observer son comportement. Le loup ne se transforme pas en agneau...N'accordez pas trop vite votre confiance. L'homme est un loup pour l'homme...

Si tu n’es pas gentil envers toi-même (l’Homme c’est toi :dumbom: ), c'est que tu es convaincu de ton potentiel négatif envers les autres. Peut être c'est après des expériences décevantes que tu aurais vécu :blink: , mais de grâce, travail à te donner de la considération, parce que tout homme, même toi, est remplis de tendresse et de bonté, il faut juste se découvrir. Je ne parle pas ici de religion, mais d'un véritable amour pour soit (...) qui nous fait comprendre la terrible opportunité qui nous fait partager avec d'autre semblables cette belle expérience qu'est la vie.
Ne voit pas par la lunette du mal, tu verrais tout rouge et jurerais que le monde brule :o .
Regarde par la lentille bleue, et tu verras l’essentiel :heart: .
Mais ne te laisse pas endormir non plus par cette bleuté :sleep , tu pourrais au réveil te retrouver par un trou.
L’Homme est ton ami, même s'il peut être con.
bonne fête, cher ami et colocataire :idontagree:  de cette planète :D .

salut Liliane,

On est là comme on dit souvent ici au pays. fais signe dès que tu es à Yaoundé.
bonne fête de fins d'années et au plaisir de faire ta connaissance.

André

merveilleseternelles :
slz13 :

:/  bonjour...j'ai bien lu votre réponse. En tout état de cause, si vous avez l'occasion de le voir, de le côtoyer dans son quotidien observer son comportement. Le loup ne se transforme pas en agneau...N'accordez pas trop vite votre confiance. L'homme est un loup pour l'homme...

Si tu n’es pas gentil envers toi-même (l’Homme c’est toi :dumbom: ), c'est que tu es convaincu de ton potentiel négatif envers les autres. Peut être c'est après des expériences décevantes que tu aurais vécu :blink: , mais de grâce, travail à te donner de la considération, parce que tout homme, même toi, est remplis de tendresse et de bonté, il faut juste se découvrir. Je ne parle pas ici de religion, mais d'un véritable amour pour soit (...) qui nous fait comprendre la terrible opportunité qui nous fait partager avec d'autre semblables cette belle expérience qu'est la vie.
Ne voit pas par la lunette du mal, tu verrais tout rouge et jurerais que le monde brule :o .
Regarde par la lentille bleue, et tu verras l’essentiel :heart: .
Mais ne te laisse pas endormir non plus par cette bleuté :sleep , tu pourrais au réveil te retrouver par un trou.
L’Homme est ton ami, même s'il peut être con.
bonne fête, cher ami et colocataire :idontagree:  de cette planète :D .

C'est beau et bien dit. Tout à fait d'accord avec toi.

L'Homme, te rend ce que tu lui donnes...

alors Liliane,

je constate que tu n'as plus finalement fais le déplacement pour le Pays?
un grand Coucou à toi et à très bientôt s'il plait à Dieu.

André

FIIAA :

alors Liliane,

je constate que tu n'as plus finalement fais le déplacement pour le Pays?
un grand Coucou à toi et à très bientôt s'il plait à Dieu.

André

Mais André, je suis là, depuis le 2 janvier. Mais seulement, je me suis plongée tout de suite, aux maux de tête du pays... Je suis à Ebolowa, depuis 14 jours...

lilianez :
FIIAA :

alors Liliane,

je constate que tu n'as plus finalement fais le déplacement pour le Pays?
un grand Coucou à toi et à très bientôt s'il plait à Dieu.

André

Mais André, je suis là, depuis le 2 janvier. Mais seulement, je me suis plongée tout de suite, aux maux de tête du pays... Je suis à Ebolowa, depuis 14 jours...

Aïe Liliane, je n'ai pas fait attention. Je viens de rentrer aujourd'hui de Mbalmayo. Si j'avais fait plus attention, j'aurai eu grand plaisir à pousser jusqu'à Ebolowa.
Je suis désolé mais j'espère que l'occasion se représentera. Pour ma part, je vais au moins tous les mois sur Mbalmayo où je reste une semaine envioron

SCHRECK :
lilianez :
FIIAA :

alors Liliane,

je constate que tu n'as plus finalement fais le déplacement pour le Pays?
un grand Coucou à toi et à très bientôt s'il plait à Dieu.

André

Mais André, je suis là, depuis le 2 janvier. Mais seulement, je me suis plongée tout de suite, aux maux de tête du pays... Je suis à Ebolowa, depuis 14 jours...

Aïe Liliane, je n'ai pas fait attention. Je viens de rentrer aujourd'hui de Mbalmayo. Si j'avais fait plus attention, j'aurai eu grand plaisir à pousser jusqu'à Ebolowa.
Je suis désolé mais j'espère que l'occasion se représentera. Pour ma part, je vais au moins tous les mois sur Mbalmayo où je reste une semaine envioron

Vraiment dommage!!!

Pour ma part, je ne sais pas encore,, quand je vais à Kribi car, je dois y aller. Mon amie qui est la-bas, et moi, sommes impatientes de passer nos nuits blanches à papoter...

Ici, il y un expatblogueur, qui m'aide beaucoup car, je vous assure que je tourne en bourrique, avec les camerounais... *
Depuis plus de quinze jours que je suis là, je dépense de l'argent dans le vide et, le chantier n'est pas encore parti. Je dois d'abord le mettre en route. On me conseille de passer les journées sur le chantier, pour voir ce qu'ils font. L'ennui, c'est que je crains que ma présence ne change rien...

Bref, je me mets malheureusement, à l'heure et à l'allure camerounaise...

ok. beaucoup de courage à toi.  si tu passes par ydé n'hésite pas de faire signe.   677 19 06 08
bonne semaine à toi,

André

FIIAA :

ok. beaucoup de courage à toi.  si tu passes par ydé n'hésite pas de faire signe.   677 19 06 08
bonne semaine à toi,

André

promis et noté

Nouvelle discussion