Partir aux USA ou rester en France ? A la recherche du bonheur !

Bonjour à tous,

Je me présente, je suis français, depuis que j'ai 15-16 ans j'ai toujours eu envie de partir découvrir les Etats-Unis car ce pays me fascinait. Cela n'était pas possible pendant mes études mais suite à l'obtention de mon bac+5, j'ai eu l'opportunité de travailler pendant une année à Miami dans mon domaine. C'était une expérience exceptionnelle. A mon retour, j'ai décidé de rester en France afin d'y obtenir mon bac+8 (afin de constituer une base solide pour ma future carrière qu'elle se fasse en France ou à l'étranger).
Depuis mon retour, je n'ai jamais perdu de vue l'idée de repartir aux Etats Unis ensuite. Cela va faire 3 ans maintenant que je suis revenu et je devrais obtenir mon diplôme d'ici le printemps 2015.

Vous allez penser que tout roule pour moi et que je suis toujours dans ma trajectoire décidée initialement sauf que je suis rongé par de nombreux doutes. Je me suis mis en couple avec quelqu'un que j'ai rencontré il y a 6 mois environ et avec qui je me sens très bien. Cette personne ne peut pas voyager du fait de ses études et de plus n'en a pas l'envie.

Aujourd'hui, je m'interroge sur mes choix car l'envie de repartir est très ancrée en moi, sans savoir réellement pourquoi cela fait partie de moi. Mais voilà j'ai peur que mon projet soit aux dépens de ma vie familiale. Je vais sur mes 28 ans, si je repars ce serait pour une durée de quelques années au moins. Ma hantise serait de me retrouver célibataire sans enfant à 35 ans. Je dis cela avec tout le respect du monde pour les personnes dans cette situation mais je parle pour moi, je sais que j'aurai besoin pour être heureux d'un équilibre vie professionnelle/vie personnelle/vie de famille.
Et je suis quasiment sûr que si je ne pars pas, j'aurai toujours le regret de ne pas avoir accompli mon rêve et j'en serai malheureux.

Je n'attends pas de "bonnes" ou de "mauvaises" réponses mais simplement vos avis sur cette angoisse permanente que j'ai. Je n'ai malheureusement très peu de monde envers qui en parler car mes amis n'ont pas cette "soif" de voyager et ne comprennent pas réellement mon dilemme. S'il y a des personnes qui se sont déjà posées ce genre de questions, je serais très heureux d'entendre ce qu'ils ont à me dire sur ce sujet.

Merci.

Bonjour et bienvenue sur le forum.
Combien d'années d'études reste-t-il à ta moitié?
Si cette personne est vraiment contre l'idée de l'expatriation, tu risques d'être très frustré de rester avec elle et mettre de côté ton rêve.
S'il s'agit juste de finir ses études avant de penser à partir, tu peux en profiter pour avoir quelques années d'expérience professionnelle qui seront toujours un plus au moment de chercher du travail aux USA.
De toutes façons dis-toi que le visa pour les USA n'est pas simple à obtenir et qu'il faudra forcément attendre un certain moment en fonction de ce que tu vises. Donc travailler, se faire une expérience (même si les doctorats sont assez reconnus aux US, ça ne suffira pas forcément), mettre de l'argent de côté, et attendre la fin des études de ta moitié pour partir ensemble, ça peut être une bonne solution.
Et famille et expatriation ne sont pas incompatibles, même si c'est peut-être plus compliqué avec des enfants.

leWaqs, je suis actuellement dans la même configuration que toi ...mais pour d'autres raisons
Pour te résumer, j'ai connu l'année dernière un Américain avec qui je suis restée 6 mois en relation.
Et puis il a décidé de mettre fin à notre relation car la situation lui semblait trop compliquée et trop pesante...
Mais en 6 mois, je me suis projetée là-bas avec lui et comme il me faisait partager pas mal de chose de sa vie,  cela a créé en moi l'envie de partir m'installer aux US.
J'ai un doctorat en sciences et l'équivalent français d'un MBA, je travaille dans un environnement international,  j'ai donc commencé à évaluer mes chances et à regarder coté visa H1-B.
Pour le moment je n'ai pas encore commencé mes démarches à proprement parlé, mais je regarde les annonces et je cible les entreprises qui sponsorisent.

Comme toi, je me dis que si je ne pars pas maintenant , je ne le ferais pas plus tard.
Et si je reste ici, j'ai l'impression que je risque d'avoir des regrets
Dilemme, c'est le mot !!  Partir ou continuer ici ?

Ce que je peux te conseiller en tout cas, c'est vraiment d'en parler avec ton amie; si tu te sens bien avec elle, il faut que vous parliez et preniez la décision ensemble, ne la mets pas face à ton choix
Pour avoir vécu la situation, je peux te dire que c'est dévastateur
Bon courage en tout cas

Sans rentrer dans les details de ta vie, ce que je sais c'est qu'il faille être égoïste.
Contrairement a tout ce que l'on peut penser et tout ce que l'on nous a raconté quand on était enfant, l'égoïsme est plus une vertu qu'un défaut.

Justement c'est parce que tu auras su donner la priorité a ton propre bonheur que ton entourage sera heureux, tout simplement parce que tu seras heureux.

En gros, fait ce que tu penses être important pour toi, le reste suivra.

la, tout a fait d'accord avec pescaraplace: tu dois penser a TOI! si ton envie de partir, de vivre ailleurs est si importante pour toi, tu dois le faire pour toi...et ceux qui t'aiment te suivent  ;)
ca ne rend pas heureux d'etre frustre sur de telles concessions (c'est un choix de vie, pas un choix de couleur de moquette).

Salut leWaqs,

Ceci est mon avis, il est peut-etre un peu cru, extreme, mal vu par certain, mais c'est comme cela que j'aborde la question :

Au moment de partir, on se cherche toujours des excuses pour sauter le pas (j'en avais plein en poche pour ma part :p). Tu reves d'y partir depuis que tu as 15 ans, tu as travaillé pour avoir un bon niveau d'etude (doctorant, j'imagine ?) et tu as 1 an d'experience derriere toi dans le pays de tes reves... maintenant qu'il n'y a plus aucun obstacle (parce que, manifestement, tu rentres parfaitement dans les pre-requis - pourtant difficiles - de nombreux visa americain), tu te rattaches a n'importe quelle chose qui t'interdirait d'y aller.

Mon avis : vas-y, n'hesite pas, tente ta chance ! C'est ton envie depuis tes 15 ans... Ton amie, si elle est sur la meme longueur d'onde que toi, te suivra. Sinon... he bien, ca sera a vous de decider de la suite de votre chemin.

Ton angoisse ? Elle partira quand tu auras sauté le pas. Par contre, si tu ne fais pas ce pas, ton angoisse se transformera en regret... et ca, ben, ce n'est pas super super pour le moral... surtout qu'on vit assez longtemps maintenant et que tu es jeune. Tu imagines vivre encore 60 ans avec ce genre de regret ? :D

Et puis, au pire, si tu n'aimes pas ta vie aux US, tu peux toujours revenir en France. Generalement, il faut moins de 3 ans pour s'en rendre compte. Tu auras a peine la trentaine, c'est a cette periode qu'on commence vraiment a etre fait pour la vie de famille.

J'etais dans la meme situation comme toi, je regrettes beaucoup. Mais j'y suis , c'est toi qui construit ton bonheur pas ta copine, elle a fais son choix et determiner.Fais ce que tu aimes.
Si dans cinq ans , elle fini ses etudes puis te quitte, Alors ? La merde! Je n'ai rien contre la fille mais c'est ta vie.Et si elle t'aime, elle te suivra.

Bonne chance.

Je rejoins l'avis de la majorité : suis tes envies, tes rêves.
Surtout qu'un changement de vie de ce type, autant le faire le plus tôt possible, c'est toujours plus simple quand on est jeune et qu'on a peu d'attaches, et si jamais tu te rends compte que tu préfères ta vie en France il n'est pas trop tard pour rentrer et y trouver du travail.
On ne sait pas ce qui se passera dans quelques années, comme l'a dit Kabomax peut être que vous vous séparerez pour telle ou telle raison, et la en plus de te retrouver célibataire tu te retrouveras en France, dans une situation qui ne te plait pas forcément.
Alors c'est sur que ce n'est pas une décision facile à prendre (et à annoncer), mais -attention phrase bateau- si elle t'aime elle comprendra.
J'ai toujours été du genre à faire passer ma vie pro avant ma vie personnelle, surtout à mon âge car je sais que tout notre avenir professionnel se joue maintenant. Je suis partie en laissant quelqu'un en France, c'est pas facile ni pour l'un ni pour l'autre mais il comprend mon choix et il le respecte, malgré que ce soit dur. Ca permet aussi d'ouvrir les yeux sur certaines choses et sur la relation qu'on a. Et en plus de ça, lui qui a toujours dit qu'il ne quitterait jamais la France et sa famille, il commence à penser à partir. Pas de suite, car comme dans ton cas il a encore quelques années d'études qui le bloquent, mais après. Alors qu'à la base, sans mon départ, il n'aurait jamais pensé une seule seconde à partir vivre ailleurs. Ca sera peut être pareil pour toi et pour elle. Et puis ça ne fait "que" 6 mois que vous êtes ensemble, je trouverai ça dommage de laisser de côté tes rêves et tes ambitions pour une relation encore toute fraiche.

Bonjour, j'ai aussi un petit avis a te donner.

les chances de partir on les a mais tres rarememt. mais les regrets on les a toute une vie. je le dis parce que mon frere a moi etait dans la meme situation que toi (mais ce n'etait pas les usa qu'il visait) et comme quoi la raison etait aussi sa copine a lui qui le retenait. cette relation venait juste de naitre et donc ils etaitent tres amoureux; lui voulant s'expatrier en Australie pour des raisons professionnelles et elle dans la peur qu'il l'oublierai peut etre a pris ses etudes comme excuses. pour couper court, le resultat: il a renoncer soit disant qu'il ne pouvait pas laisser l'amour de sa vie(qui aujourd'hui, en est l'amour de quelqu'un d'autre) de peur de la perdre.

je ne sais comment vous gerez du cote coeur, et le fait d'avoir peur de te retrouver a 35 ans celibataire et sans enfants est encore moins frustrant que lorsqu'on ne realise pas un reve qui pourra changer toute une vie. tu veux tenter ta chance dans un autre pays que le tiens, alors saisis la et pour elle (ta copine), si elle t'aime alors c'est a elle de te suivre apres ses etudes si tu ne la laisse pas tomber une fois aux usa bien sur. peut etre qu'elle aussi vit dans la peur de te perdre (chose que tu devrais lui demander serieusement), mais si vous vous aimez tellement alors vous pouvez aboutir a un accord dans vos deux cas.  comme on le dit souvent ici chez nous en Afrique: l'homme qui appercoit le bonheur ailleurs doit s'en accaparer, la femme qui appercoit l'homme de sa vie doit le suivre jusqu'au bout.

a 35 ans on est toujours dans la fleur de la jeunesse... suis tes reves, sache que partout ou tu iras tu pourras toujours commencer une nouvelle vie. chose que j'avais l'habitude de dire a mon frere apres sa rupture au final, il est alle commencer sa nouvelle vie professionnelle en Italie malgre le fait qu'il aurait ete loin si c'etait en Australie. ces regrets il les en aura pour toujours au fond de lui, la cause: une fille qui l'a quitte au bout du temps.

Bone chance a toi sur toutes decisions que tu prendras. c'est pas toujours facil.

Désolé j'ai eu un problème avec mes emails d'Expat.com et j'ai mis du temps à m'apercevoir que des personnes avaient répondu à mon message.

Merci pour vos conseils, ca m'aide beaucoup. Etant donné qu'il me reste quelques mois pour me décider je vais essayer de murir encore ma reflexion.

En réalité nous en avons déjà parlé avec elle, elle est très au fait de mon rêve et de la situation. Malheureusement ses études de médecine la bloque et il lui reste entre 3 et 5 ans à faire (en plus de cette année).

C'est un réel crève coeur de voir la personne à qui on tient beaucoup souffrir à cause de son propre choix. Après je suis d'accord sur le fond avec vous sur la question de l'égoisme et la recherche personnel du bonheur, c'est juste très dur dans la pratique.

Encore merci pour vos messages.

Bonjour ,

Je viens de lire ton message et je me permets donc de te donner mon avis , j'ai eu il y a de cela bien longtemps !( j'ai 41 ans ...) l'occasion de partir a l'étranger , je ne l'ai pas fait par peur de perdre mon chéri de l'époque et aujourd'hui je m'en mords les doigts car j'ai au fond de moi un vide , une sensation d'inachevé , j'ai toujours eu envie de partir aux usa depuis mes 17 ans et je suis passée a coté de la chance de ma vie alors petit conseil ne fais pas la meme chose , tu n'as que 28 ans , et tu rencontrera la femme de ta vie et tu sauras que c'est elle parce qu'elle te suivra meme au bout du monde par amour pour toi .Aujourd'hui je cherche par tous les moyens de partir travailler aux usa et je galère ...
Quand on a cette passion du voyage depuis si longtemps , comme toi , on fait tout pour y arriver , alors vas y fonce !!!
Bon courage et bonne chance ! (et quand tu sera la bas et que tu as un job pense a moi !!!!!!! tu m'aideras alors a m'expatrier !!! :P )
Cathy

cathyremy :

Aujourd'hui je cherche par tous les moyens de partir travailler aux usa et je galère ...
Cathy

Pourquoi est-ce que tu galères ? quelles sont tes points bloquants pour partir ?

Bonjour
Loin de moi l idee de donner un conseil
Mais dimplement des idees
Il y a 20 ans j avais l opportunite de partir aus us suivre ma femme
J etais egalement etudiant en medecine et tres amoureux
Nous n avons pas saute le pas et nous le regrettons toujours
Si l on aime quelqu un on est pret a le duivre au bout du monde
Ta compagne peut en profiter pour passer son usmle et la vie aus Usa pour un ingenieur un doxteur est souvent pavee de roses
Nous allons finalement partir en 2015 et meme si nous avons tres bien reussi en france un sentiment de regret ne s efface pas
Pour info je suis toujours amouteux de la meme femme et la suivrait au pole nord s il le fallait

Il faut y aller ! Je n'ai JAMAIS rêvé de venir aux USA, puis j'ai eu une opportuntié professionnelle sur Philadelphie que j'ai saisie. Je suis tombé amoureux du pays pour plein de raisons, même si je suis rentré en France à l'issue de mon visa en 2010.

Après 4 années de "souffrance" en France, je n'avais qu'un seul objectif : Revenir ici. J'y ai donc travaillé à 200% et en moins d'un an, me voici avec ma petite famille en Californie.
Simplement il ne faut pas rêver mais se retrousser les manches :

“A man who wants to do something will find a way; A man who doesn’t will find an excuse.”
-Stephen Dolley, Jr.

Nouvelle discussion