être hospitalise dans un hôpital local.

Bonjour,

avez vous déjà été hospitalise pour x raisons ici dans un hôpital public local? que pensez vous du service?

alors je vous explique :

miss Phuong (ma maid) a son papa venant de Dalat pour une chirurgie du genou. Il a 78 ans. Phuong me fait des services acceleres, car elle doit entre 2 se rendre a l hôpital pour apporter de la nourriture a son père (patient) et a sa mère (72) qui accompagne. La dame doit rester 24h/24h pour aider son époux pour tout.

Phuong prend le relai la nuit pour que sa maman puisse se reposer. Je lui donne des jours et des heures pour faire face, mais je suis un peu désemparée, je ne comprend pas vraiment le principe.

Mais j ai demande a Miss Phuong, : ils ne nourrissent pas les patients? ils ne les aident pas? a quoi servent les infirmières?  mais ..bref je comprend pas trop.
elle me dit qu elle devrait payer en plus en dessous infirmière ou le médecin, si elle devait s absenter pour travailler (cela fait 10 jours que ça dure) et si personne pour aider son papa!!

j aimerai savoir si c est vraiment comme cela que ça se passe, ou si c est juste une différence d opinion de la part de Miss Phuong quand au traitement prodigues ici dans les hôpitaux viets..

j ai du mal a concevoir qu une personne seule, sans aide extérieure, ne pourrait être nourrie ou soigner sans payer le long de son séjour...

est ce pour les étrangers pareils, est ce normal pour les vietnamiens ? bref j aimerai juste savoir.

merci de votre avis.

C est vrai allspice :-(
Ici tu veux des soins "particulier" ( nourriture ........) il te faut payer sinon tu as juste le strict minimum .
Pour les étrangers c est pareil mais vu que tu es étranger tu payes la nourriture ......
Et pour les étrangers tu ne peux pas accéder à tous les hôpitaux . Certains ne t accepteront pas car ils ne prennent pas les étrangers .
Un jour j ai eu un accident de la route  avec doigts de pied cassé j ai fais 4 hôpitaux avant que un m accepte :-)
Bien à toi
Éric

oh lala Allspice,
Je ne sais pas si tu as suivi mes mesaventures a l'hosto suite a un pb de genou.Je prefererais ne rien dire a defaut d'etre lapidé par les pro -vietnam ici.
Je suis aide soignant en France.Et si je devais comparer ma gentillesse(avec celle du personnel vietnamien ici)...d'ailleurs,j'ai pleuré a des moments.Je ne peux que dire que c'est inhumain.
Comment se fait il que le personnel de l'hosto veut que le patient le soudoie???(a defaut d'etre maltraité).Et aussi comment a t'on le coeur d'accepter l'argent d'un malade et surtout lui demander indirectement?
Avant que je me faisais hospitaliser,on m'a dit(l'infirmiere)qu'il suffisait juste que je téléphone a la gargotte dans la ruelle pour qu'ils m'apportent a manger.Qu'on me mettait a ma dispo ce numero de telephone.Or apres ma sortie du bloc opératoire,il etait 14h45,j'ai alors demandé a l'infirmiere,elle m'a envoyé ballader.J'ai appris plus tard qu'il faut donner 100k vnd a elles pour qu'elles soient gentilles avec toi si tu n'as pas de famille.
L'inhumain va jusqu'au point:-->personne pour t'emmener aux toilettes ni pour t'apporter le pistolet si t'as envie de pisser ou chier,Ben,chies dans ton froc,cheri!
Mon voisin,fracturé de la jambe,a la sortie du bloc operatoire,quand ils l'ont ramené dans la chambre,le personnel(une seule jeune fille toute menue)a demandé aux copains du gosse de monter sur le brancard et Un,et Deux,et Trois,chacun dans un coin du drap et tous pour soulever le patient opéré puis le rebalancer dans son lit initial.
C'est formellement interdit:le pauvre gosse vient d'etre opéré et comment la famille sans formation aurait le droit de soulever le patient!
Moi,j'avais une jambe dans l'atelle,et je ne marchais pas.Quand la gamine m'a poussé dans le fauteuil roulant pour m'emmener a la salle de radio,on m'a laissé la et le radiologue,m'a dit"demerdes toi,montes sur le lit pour la radio".Dieu sait,ce lit est assez haut!or pendant ce temps,il se remaquillait,car le rimel a coulé(je dis bien IL).
Inhumain,c'est le seul mot que je peux qualifier au niveau des soins.
Autre chose,15 jours apres l'operation,je suis revenu pour l'examen post-op et aussi pour l'ablation des fils:je devais payer 85k pour le réexamen,voici comment ca s'est passé:
-Dans la salle de 23 m2,il y avait au fond le bureau du docteur(le grand manitou)puis contre le mur un allignement de tabourets,car on recevait les patients a la queue leuleu(on est loin de la discretion medicale francaise,soit),sans parler de ceux qui te doublent,ils rentrent comme ca,comme une fleur!
A mon tour.
Grand Manitou:Alors,pas de grandes douleurs?
Moi:si!
GM:Bon,je vais vous prescrire des medocs!Enlevez votre pansement svp!(j'etais tombé des nues,mais ce ne serait pas a lui ou a un ide de me l'enlever?)
Soit,j'etais en train de l'enlever(pas d'endroit pour le jeter,ni savoir que faire de ce pansement,je l'ai deposé sur le tabouret a côté).D'ailleurs,le medecin n'a même pas dedaigné de regarder la cicatrice car il a fini la prescription.
GM:Bon,j'ai fini la prescription,vous ressortez payer le ticket pour l'ablation des fils!(je ne pouvais même pas marcher,mais pourquoi ne pas me faire payer en une seule fois réexamen et ablation au lieu de me faire marcher 2 fois!)
Je suis sorti payer pour l'ablation.Je suis revenu,un autre patient a pris ma place.Alors j'ai dit au docteur que j'ai payé.Il a crié a une ide"Gertrude,enleves les fils"
Une infirmiere d'une gentillesse extreme,a voir seulement sur son visage,qu'elle n'a pas chié depuis 3 semaines...m'a dirigé vers une autre piece,dont la hauteur du lit est de 1,3m(je n'exagere pas),sechement elle m'a dit"Montes"(t'as pas intéret a faire 1m35)
Pendant qu'elle me les enlevait les fils,je lui ai demandé gentiment si je devais garder le pansement,j'ai demandé 2 fois,et j'ai vu qu'elle ne m'a pas répondu,bon,j'ai compris.Faut pas bousculer...
Je vous dis,ils vous terrorisent,ce sont des terroristes et non pas le personnel d'un hopital...
J'ai fait aussi Saint Paul en ophtalmo a Saigon,n'en parlons pas...
Je peux te decrire tout ce que j'ai vecu en un roman,quitte a me faire lapider par les pro-viets ici...

Mes poils se sont hérissés quand j'ai lu ton histoire au sein de l'hôpital. J'ai honte d'être vietnamienne!

Bonsoir,

J'avais bien vu en filigrane que tu étais passé par des choses abominables.... mais là ce n'est plus abominable, c'est ignoble.... -.... et ça ne me surprend qu'à moitié : à l'hôpital où mon mari a dû retourner cinq fois pour une histoire d'HTA galopante, nous avons eu à faire avec une doctoresse souriante, sympa, pas sotte et sérieuse.... si bien qu'elle faisait partie du pool des urgences..... - Et là, dans la salle d'accueil desdites urgences, j'ai vu , après avoir été saisie par l'odeur (et pas de produits antiseptiques...) trois lits au fond sur lesquels il me semblait voir plus des morts que des malades, et tout près de la porte pour partir je suppose à des chambres, un brancard -lit avec un pauvre vieux dessus.....au milieu de chiffons (pas vraiment  des draps) torsadés un pauvre vieux râlant... - j'ai dû me pousser car nous étions "installés" près de cette porte, mon mari restant sur son tabouret, et moi devant me lever, empoigner mon propre tabouret car il n'y avait pas la place de passage du lit-brancard....- Tout ça m'a bien refroidie....ce n'était que la page d'accueil de l'hôpital.... je ne savais pas encore ce qu'il y avait derrière la bande-annonce.... :o

Conclusions avec ce qu'on nous donne comme détails.... tous au benh vien viet-phap......

J'avais, auparavant, été à l'hôpital Cho Ray pour une parente il y a quelques années : je l'avais trouvé aussi folklo avec ces nombreux malades couchés sur les couloirs et autres parties communes, et les famille qui amenaient de la nourriture pour leurs malades (une impression d'Inde..) mais je vois qu'il y a pire et au moins le Cho Ray il est renommé pour les soins.... maintenant je n'irais pas vérifier... :(

Et le mieux, essayons de rester en bonne santé, ou revenons au triple galop par le premier vol si possible.... - je prends toujours mes billets pour le Vietnam avec un retour modifiable...de tout, de jour, d'aéroport, etc....

Cordialement - Hoankiem

Avec tout ce que j'ai lu sur le vietnam: Hôpital qui n'en est pas un, les policiers corrompus, l'administration tatillonne, la délation (hébergement non déclaré), les plages pas nettoyées et d'une manière générale l'arnaque partout ect
Pourquoi y retournez-vous régulièrement et pourquoi tenez-vous à y habiter?
Je ne mets pas en doute vos propos, mes soeurs me racontent la même chose mais elles y retournent quand même tous les 2 ans.
J'aimerai comprendre...

Hoankiem,

D'accord tu prends un billet modifiable mais qu'en est-il quand c'est urgent? Un AVC? Un accident grave de la route ect, et j'en passe!!
La santé est le plus important. On peut se faire arnaquer et perdre de l'argent, c'est embêtant mais on oublie...

En revanche, se faire charcuter par des incapables, rester invalide à vie à cause d'un mauvais diagnostic.. C'est complètement fou. Je comprends de moins en moins.

Bambou sxm a écrit:

Avec tout ce que j'ai lu sur le vietnam: Hôpital qui n'en est pas un, les policiers corrompus, l'administration tatillonne, la délation (hébergement non déclaré), les plages pas nettoyées et d'une manière générale l'arnaque partout ect
Pourquoi y retournez-vous régulièrement et pourquoi tenez-vous à y habiter?
Je ne mets pas en doute vos propos, mes soeurs me racontent la même chose mais elles y retournent quand même tous les 2 ans.
J'aimerai comprendre...

Bonsoir,

Vos questions doivent s'adresser à la collectivité ? - je vous réponds pour moi : les hôpitaux, à part l'épisode de mon mari mais comme il parle vietnamien, c'était moins gênant et il n'a pas eu les déboires de Tanphuong, les policiers corrompus... je ne les vois pas, l'administration tatillonne, j'arrive toujours à trouver une parade pour les doubler, les plages polluées, il n'y en a pas que là, et au final je ne trouve pas qu'elles soient si polluées que ça - celle que j'ai vue à Mui Ne était parfaite, j'y ai même ramassé de très beaux coquillages nacrés en souvenir, ... les arnaques ... bof, plus un problème de compréhension de société entre occidentaux et autochtones.... les occidentaux considéreront toujours, bien souvent à tort, qu'ils sont arnaqués, quant aux locaux, ils se défendent et ont les bons mots en vietnamien pour dire leur courroux;, mais en principe il n'y a pas beaucoup d'arnaques, le pire étant souvent les taxis....

Et puis, honnêtement, j'adore ce pays...... ben oui......il n'y a pas de parfait.

Cordialement - Hoankiem

Bambou sxm a écrit:

Hoankiem,

D'accord tu prends un billet modifiable mais qu'en est-il quand c'est urgent? Un AVC? Un accident grave de la route ect, et j'en passe!!
La santé est le plus important. On peut se faire arnaquer et perdre de l'argent, c'est embêtant mais on oublie...

En revanche, se faire charcuter par des incapables, rester invalide à vie à cause d'un mauvais diagnostic.. C'est complètement fou. Je comprends de moins en moins.

Bonsoir,

Alors, foin des économies, direction l'hôpital viet-phap - j'ai une amie qui y est rentrée en cours de voyage pour un problème cardiaque gravissime. Elle y est restée des semaines en réa, et finalement l'assurance l'a rapatriée - Son médecin cardiologue en France lui a dit qu'elle a été probablement mieux soignée à Saigon que dans sa Bretagne..... - Le seul souci, mais qu'on peut surmonter, quoique vous ayez, pour vous admettre en urgences (en attendant la suite et le déclenchement des assurances) c'est qu'il faut débourser 1000 .... en fin de vacances, ça peut craindre..... mais au final..... on peut les prévoir à l'origine...

Bon dimanche - hoankiem

Bonsoir
afin d'éviter d'avancer de l'argent pour les frais médicaux, quand vous payez votre billet avec une carte VISA ou mastercard, si gold c'est encore mieux, vous avez une assurance soit de europ assistance pour visa soit de Mondial assistance pour mastercard que vous pouvez demander une attestation de prise en charge de vos frais médicaux
il suffit d'aller sur internet de suivre le process qui vous demande votre numéro de carte et la période pour laquelle vous demandez une assurance médicale
l'organisme vous envoie une attestation par mail que vous n'avez plus qu'à éditer et à présenter ou faire présenter par un accompagnant à l'hopital CFV ou l'hopital américain
l'attestation peut vous etre expédié dans les deux langues anglais et français pour le vietnamien je ne l'ai pas demandé
cela vous évitera des déconvenues dans les hopitaux locaux
j'ai actionné dernièrement Mondial Assistance pour mon père qui a été pris en charge par l'hopital CFV de Saigon
Cordialement

Bonjour à Tous,

Bon je vais donner un autre son de cloche à l'hosto Viet...
Je suis allé à Cho Ray (2008) pour un accident benin de mob j'avais la main ouverte qui nécessitait quelques points...
Je devais aller à Cho Ray (les autres hostos Viets ne voulaient pas de moi). Bon Cho Ray c'est le Vietnam, pas Cochin... J'ai vu donc aux urgences de Cho Ray, un médecin qui a décrété ce qu'il fallait qu'on me fasse et je suis allé attendre dans la grande salle des urgences où effectivement régnait une certaine désorganisation tout a fait Viet, qui surprend un peu au début... C'est la salle où arrivent les accidentés donc tri suivant gravités... Après quelques minutes un jeune, peut être interne est venu avec un kit de "couture" sous céllophane qu'il a ouvert devant moi et m'a recousu la main 30 minutes plus tard je sortais avec un pansement et j'ai du payer autour de 6 ou 7 dollars (en VND). 9 jours plus tard j'ai tiré moi même sur les fils et la cicatrice est très propre, fine et parfaite aucun médoc à prendre, jamais eu mal par la suite.
Par contre je suis allé au Franco Viet (2007) pour un autre petit accrochage en mob avec une petite blessure au bas du mollet... D'abord au Franco Viet ils n'ont rien fait d'autre que ce qui rapporte du fric : des radios. Pas une désinfection, pas un pansement sur mon bobo qui paraissait bénin... Mais 15 jours plus tard malgré mes soins certainement inapropriés j'avais mal et faisais une septicémie que ces gros nuls du Franco Viets n'ont pas vu venir... Résultat j'ai du me faire opérer au FV coût 20 millions et surtout juste après mon réveil, ils voulaient me garder 3 jours en observation (à 6 millions la journée) je me suis cassé loin de cet hosto de charlatans qui ne cherchent que du fric ! Et j'ai été bien mieux dorloté et surveillé par mes amies Viets !
Pour finir l'histoire au moment de m'opérer, le toubib Français sans doute un recalé de France flippait parce que j'ai un souci de plaquettes et c'est un spécialiste Vietnamien (qui certe à étudié en France une quinzaine d'années) qui m'a fait un certif pour le pseudo docteur Français et lui dire que mon anomalie ne posait aucun problème d'opération... Faut le faire non ? L'incompétent du FV n'était pas très content de se faire moucher par un confrère Viet...
En conclusion j'ai donc eu à faire aux deux, hostos Viet et Franco Viet (qui n'a rien du tout de Français du reste, sauf pour y recaser les toubibs recallés de France). Chaque fois c'était pour une blessure bénine, et l'hosto Viet Cho Ray s'est montré bien plus compétent et professionnel que le FV malgré une ambiance un peu bordélique mais typiquement Vietnamienne.

lenem13 a écrit:

Bonsoir
afin d'éviter d'avancer de l'argent pour les frais médicaux, quand vous payez votre billet avec une carte VISA ou mastercard, si gold c'est encore mieux, vous avez une assurance soit de europ assistance pour visa soit de Mondial assistance pour mastercard que vous pouvez demander une attestation de prise en charge de vos frais médicaux
il suffit d'aller sur internet de suivre le process qui vous demande votre numéro de carte et la période pour laquelle vous demandez une assurance médicale
l'organisme vous envoie une attestation par mail que vous n'avez plus qu'à éditer et à présenter ou faire présenter par un accompagnant à l'hopital CFV ou l'hopital américain
l'attestation peut vous etre expédié dans les deux langues anglais et français pour le vietnamien je ne l'ai pas demandé
cela vous évitera des déconvenues dans les hopitaux locaux
j'ai actionné dernièrement Mondial Assistance pour mon père qui a été pris en charge par l'hopital CFV de Saigon
Cordialement

Bonsoir,

Oui ça je pense que tout le monde connait - mais je parlais, ainsi que le disait Bambou d'une urgence urgente en quelque sorte..... - c'est à dire que les flics ou un taxi vous dépose à l'hosto... pas le temps de fouiller dans le porte-feuille où justement on n'a pas toujours l'attestation (elle est souvent restée dans le dossier voyage dans les bagages à l'hôtel...) non je parlais comme mon amie qui est arrivée inconsciente accompagnée de sa fille et qu'il a fallu immédiatement prendre en charge - on a réclamé à sa fille les 1000  en même temps qu'on la conduisait aux examens..... - Bon, bien sûr lorsqu'il n'y a pas une urgence vitale, l'attestation c'est super bon, mais le simple fait d'appeler au téléphone de votre mobile le numéro qui figure au dos de la CB visa (pour moi) suffira à déclencher tout - ils vous demanderont votre numéro où on peut vous joindre, et tout sera mis en route avec les instances médicales ou les établissements - J'ai été rapatriée deux fois, Thaïlande et Mexique, et j'ai toujours été suffoquée de la rapidité avec laquelle les assurances afférentes à votre carte bancaire se manifestent, généralement sympa pour maintenir le moral : perso, ça a été à Rachassima tonburi pour moi "hello Madame X, on va vous sortir de là".... sympa le mec... alors que le truc que j'avais dans le nez ne me rendait pas particulièrement enthousiaste. ni optimiste..... :D

Cordialement - Hoankiem

L'hopital FV n'est plus francais desormais.Il s'appelle Far east Vietnam.Donc,il n'est plus francophone non plus.
Paul,
J'ai tjs entendu parler du bien de Cho Ray.Ma faute,lorsque j'ai été emmené aux urgences,je devais d'abord aller au Chân Thuong Chinh Hinh,dans le Chinatown.Le plus connu en matiere d'accident de la route,fondé sous l'epoque francaise.C'était ce malheur de chauffeur de taxi qui me l'a dissuadé car soit disant,on se retrouve a 3 dans le même lit et sans parler qu'on se fait cambrioler quand on a l'oeil tourné lol.Aussi,on sera sur une liste d'attente de quelques mois avant l'operation.Alors on m'a parlé du bien de cette clinique et hop direction!
Il faut en effet,eviter les cliniques au Vn,car ce sont des usines a sous,et ils sont la pour te soutirer de l'argent mieux mieux.D'apres mon kiné,quant a une operation sans urgence(avec une famille derriere qui te trimbale aussi),il vaut mieux avoir plusieurs avis.
Il vaudrait mieux se rendre dans un hopital publique,qui lui,ne te poussera pas a t'operer quand ce n'est pas necessaire!Mais evidemment,il faut passer par ce foutoir qui destabilise quand on n'est pas habitué.
A Saint Paul(hopital publique),je suis parti de chez moi a 6h30 et je suis passé en consultation d'ophtalmo a 10h15(j'avais le numero d'attente de 464,cad qu'il ya plus de 700 patient par matinée pour je crois 2 ou 3 ophtalmos,parce que quand j'ai fini, le numéro d'attente s'affichait 600 et quelques.).Le pire,c'est la marée de la foule qui attend le dos tourné de 2 seuls agents de securité avec matraque pour deferler sur les bancs et sur les 2 seuls guichets(l'un pour ceux qui ont l'assurance et l'autre sans).Ce petit carré ou se trouve une centaine de chaises et 2 guichets avec chacun un grand haut parleur qui appelle les noms pour aller payer dans un bruit inaudible.T'as intéret a parler couramment Vietnamien et surtout ne pas avoir une banane dans l'oreille lol.
2 agents de secu avec matraque pour faire face a 3 murs de foule de 500 patients(car le 4eme mur est bouché par les guichets).Cela me rappelle la chute de Saigon en 75.
Pourquoi 500 patients se deferlaient sur le carré en guise d'abris?parce que tout le monde a envie de s'asseoir et de s'approcher des haut parleurs.Si tu rate l'appel,tu repars a la case du depart comme Monopoly!
Bon,comme tu dis,une fois qu'on est habitué au foutoir ca passe.Mais il faut aussi s'y habituer!
Attention aussi,le resultat de mon IRM etait mensonger:(reconfirmé en France).On dramatise les lesions pour te faire peur!
Pour ce qui est de petits bobos mains recousues comme toi(je suis navré d'apprendre qu'on était obligé de t'operer car infection)les hostos Vn font bien.mais comme a mentionné Bambou,les gros trucs genre AVC,etc...non,pas le Vn!Ma propre mere avait l'avc et ils ne l'ont pas piqué ni mis sous traitement d'anti-coagulant!resultat:elle est definitivement irrécuperable!Evidemment,on peut tjs citer les cas de reussite,mais ne pas jouer avec le feu,car la santé,une fois qu'elle est foutue,elle est foutue!

Bonsoir,

Oui tout ça n'est pas remontant, ni rassurant.... - l'hôpital franco-vietnamien qui ne l'est plus.... ça c'est une grosse tuile... - au moins il était important avec de nombreux services qui pouvaient accueillir... comparativement à celui d'Hanoi (qui a peut être aussi changé de nom) et qui est grand comme trois placards..

Si j'étais pessimistes, je dirais que touristiquement parlant eh bien ça régresse.... - On a tous eu un avis sur les petits et grands hopitaux ou cliniques..... l'hôpital Cho Ray est sans doute pas mauvais,  de là à dire qu'il est super bon et vous sauvera la peau si vous faites un avc ou un accident de la route,grave  je doute un peu  - Je suis apparenté à un médecin de cet hôpital, alors évidemment je trouve qu'il n'est pas mauvais, mais il semblerait bien que pour des étrangers l'accueil et surtout "l'hébergement" soit difficilement à assimiler... - les étages supérieurs où, à l'époque, on recevait les diabétiques, m'ont laissé un souvenir très très désagréable... la cour des miracles doublée d'un mouroir.... - Sans doute faut-il passer par là , mais je ne suis pas certaine que beaucoup de mes compatriotes prendront de face directement tout ce qui peut choque un occidental... - dur - dur...

Donc, pas de solution, sauf la bobologie dans les cliniques, quelques cas plus sérieux, disons à Cho Ray..... et une bonne assurance rapatriement doublée de beaucoup de chance pour rejoindre la France et notre Sécu nationale...

Bonne soirée à tous - cordialement - Hoankiem

Bonjour,

Lenem13
OUI effectivement, merci du rappel,  mais attention aux restrictions.

http://fr.april-international.com/globa … l-etranger
http://www.mondial-assistance.fr/conten … bancaires.

De plus, il n est pas non plus dit que vous seriez evacue vers votre pays d origine, mais parfois vers un pays voisin equipé ou specialise dans la pathologie. c est une question de régulation.



Ensuite pour en revenir au sujet, j ai passe quelque temps a lire différents rapports de stages médicaux d étrangers au vietnam sur internet, et c est absolument édifiant et pas vraiment rassurant,  meme si eux y ont trouve parfois l occasion de découvrir que personne n est égal face a la maladie et aux soins prodigues, ce qui les a surement et assurément conforte dans leur vocation et interpelle sur d autres aspects sur leur fonction de médecin ou futur médecin.
j avoue que j ai été perturbée ce we apres lecturememe le bon sens ne fait pas partie de la pratique
.je viens d avoir une expérience épouvantable question dentiste viet diplôme en France avec un cabinet iciJ ai fini en urgence dans une clinique internationale, 24 h plus tard, cela m a coute un bras et une jambe, mais je suis au top maintenantj ai juste voulu faire confiance..mais les pratiques plutôt viets que françaises du coupretour aux coutumes locales de la part du praticien. totalement inadaptées aux coutumes étrangères.

On peut trouver 50 raisons sur le système de santé vietnamien et sa qualité déplorable, et y trouver des excuses, mais surtout il devrait y avoir des solutions pour améliorer cette situation, car les autorités locales n ignorent pas les problèmes.
j ai aussi croise cet article :
http://lecourrier.vn/lecourrier/fr-fr/d … nger-.aspx

Il n existe apparemment pas de formation d aide soignant, d ambulancier ou brancardier, ce sont des taches réservées a la famille ou au proches.
les formations infirmières et autres médecins sont tout aussi questionnables. Beaucoup de sidération dans les rapports de stages.
le serment d Hippocrate est occidental il me semble (http://www.conseil-national.medecin.fr/ … crate-1311).

Or,Ici on ne devient pas forcement médecin ou autre personnel de santé par vocation, mais pour de multiples raisons qui nous échappent alors a nous occidentaux. les coutumes et les us ici sont tellement ancres, sans compter sur l aspect financier, les couts que représenteraient le pôle santé ici et celui des études.
http://www.senat.fr/rap/r01-241/r01-2417.html

attention, je ne dit surtout pas que c est parfait vers chez nous (il y a des pays européens ou ce n est pas vraiment la joie non plus).

Le paradoxe c est alors que meme si on est assure, donc pris en charge pour des frais de soins ici, il n en reste pas moins que de toute façon, on devra subir localement un accueil et des soins aléatoires et de qualité discutables la plupart du temps..inutile de rechercher une compassion quelconque, ni sur l évolution de la médecine en général question douleur, et prise en charge de facteur psychologique ou autre.

je comprend mieux a présent Miss Phuong, me disant que si elle n avait pas été la, son père serait plutôt mort de faim et de manque d hygiène que de sa chirurgie. Et que surtout, il n aurait pas eu la possibilité de venir a Saigon se faire opérer dans un premier temps. Aucune instruction alimentaire post opératoire, blindée question pudeur avec son père,etc...

demain, elle va raccompagner ses parents a Dalat pour le retour, donc en payant son transport avion, son père ne pouvant pas marcher, sa mère étant épuisée et âgée, avec une lettre du chirurgien de Saigon, pour celui de Dalat, car a Dalat le chirurgien ne fait pas cette intervention : 50 millions de dôngs, payee par le papa ! j ai pas ose demander d ou venait cet argent..Le pauvre monsieur qui voulait aider a  payer les études de médecines de son petits fils, justement...
histoire de re installer son papa a l hôpital a Dalat et pour organiser le suivi des soins et présences et payer encore


une histoire probablement banale au regard quotidien des vietnamiens, mais qui quelque part, me fait froid dans le dosoui, du coup nous devrions nous sentir bien lotis avec notre système français considérée comme la rolls royce mondialeles rates du coup me semble dérisoires...

je ne m inquiète plus du sort du monsieur comateux sur le trottoir hier dans le d1, avec une gangrène purulente sur la jambe, a 50 metres d un couple de policiers totalement indifférents.

question ; comment se passe une hospitalisation au FV?doit t on aussi subir aussi l alimentation extérieure et autres joyeusetés ou au moins c est compris dans le tarif? enfin, si vous avez paye d abord!

refuser un étranger dans un établissement public local pour une urgence, en dehors de la langue, je ne vois vraiment pas pourquoi!
c est humainement révoltant! de sous entendre qu un étranger a forcement les moyens de payer c est une chose (discutable aussi) , mais parfois dans l urgence, c est juste une question de temps, on va au plus prèsalors rembarrer quelqu un juste parce qu étranger, la franchement est ce médicalement et humainement normal?

Je pensais naivement, que la question de la survie et la condition humaine était primordiale sur la planète, que d ailleurs tout tournait autour de ça.j ai du entre des épisodes louper le synopsisah pardon, les regards sont plutôt portes sur comment les peuples doivent survivre parmis les belliqueux, et autres priorités financières...

je trouve ça grave, très grave.car la, il ne s agit pas d une sélection de la nature, ce qui est indispensable a mon avis et tout a fait dans l ordre des choses, meme si je dois moi meme le subir, mais ce sont bien les humains eux memes qui décident, qui font le tri..c est la que ça commence a devenir invivablea tous les niveaux de gravite.

désolée pour mon coup de gueule, mais ayant pratique les 2 systèmes ici, l un ne vaut pas mieux que l autreautant rester en bonne santé et par pitié, si vous allez en France par exemple, meme en bonne santé, allez tout de meme faire une petite consultation pour la forme, et mettez vous a jour de tout et de rien.car la au moins vous aurez un minimum d assurance.

PREVENIR votre maitre motet une fois avertis du cadre local, a vous de vous diriger vers ce qui sera adapte, alors être assure, ce n est meme pas une option, c est une obligation.

Rectif : *  15 millions pas 50.....mais bon l anglais local    ;)

Bonjour Allspice,

Merci de votre long exposé, bien détaillé et analysé comme d'habitude.

Quelques petites précisions quand même puisque j'ai eu "l'occasion"de passer par là deux fois : Oui, on n'est assuré que pour trois mois, en général - Par contre, notre assurance voiture ou habitation peut couvrir un mois de plus, je crois que c'est le cas de mon assurance habitation - (assistance) qui couvre 4 mois, mais effectivement c'est assez exceptionnel -

L'assurance qui couvre le contrat auto- (peut être pas toutes, à  vérifier) vous couvre à partir de 50 kms de chez vous, et SANS la voiture... -

Je pense que ce sont des choses qu'on oublie - nous sommes assurés de toutes parts, mais bien sûr sauf étude personnelle approfondie... et questions posées, on ne nous le dit pas..... - perso nous partons avec trois assurances assistance-rapatriement qui, bien entendu, en cas de souci ne se cumulent pas !!! -

Quant à l'assurance internationale dont vous parlez pour être couvert au-delà des trois mois de la carte bancaire, je ne la connais que par l'intermédiaire de quelques assurances et malheureusement le montant, sitôt qu'on a franchi un certain âge, devient du délire en chiffres.....quand on veut bien vous assurer....

Dernier point, il n'est pas nécessaire d'avoir payé son voyage ou son vol avec ladite carte bancaire - . - - On est rapatrié en principe toujours sur son pays d'origine... - je pense que c'est au niveau médical et entretien entre médecins de l'hôpital de l'Etranger et celui de la compagnie en France que ça se passe - Je ne peux parler que de mon cas, mais les deux fois, jamais il n'a été évoqué de me transférer ailleurs qu'en France, chez moi ou directement à l'hôpital proche de mon domicile. - Par contre, bien qu'on préfère ne pas se trouver dans le cas..... je dois dire que l'organisation de rapatriement est rassurante : et que tout est mis en oeuvre pour vous sortir de l'établissement de santé, par tout moyen approprié selon la distance de l'aéroport (taxi, avion..etc...) et qu'à l'arrivée en France, un taxi-ambulance vous attend à la sortie de l'aéroport le plus proche - c'est du travail vite fait et bien fait. - On sait et on peut supposer que la Thaïlande est un pays considéré comme "civilisé", mieux que le Vietnam, mais je vous assure qu'au Mexique, du côté pacifique à Acapulco..... j'ai été contente de me trouver en présence de médecins responsables et parlant français., avec toute la panoplie d'examens qu'on m'aurait fait en France.... - Acapulco est comme bien des villes "de luxe", il y a des côtés sombres qu'on préfère obscurcir....

Ceci étant dit.... j'ai hélas l'impression qu'au Vietnam ce serait beaucoup moins garanti - Il y a quand même des petites exceptions à tout ce que chacun est venu nous dire au sujet des soins, des diagnostics et de la suite à donner : je ne vous citerai que le dispensaire du 98 Hang Buom à Hanoi, où officie entre autres le samedi un médecin haut de gamme (une femme le Docteur Van) parlant français car elle a fait ses études chez nous,  - Il y a dans ce tout petit établissement un accueil simple mais pas la cour des miracles, on vous fait passer des radios, des échographies, bref le minimum et je puis vous dire que les avis ont été confirmés par notre médecin traitant.... mot pour mot (nous avions fait faire la translation..) donc, tout n'est pas mauvais. - de surcroit, si problème, on peut vous hospitaliser à l'hôpital Bach Mai qui a bonne réputation.

Voilà en gros mon vécu concernant le traitement qu'on peut recevoir si on a des tracas, mais bien sûr, le mieux est encore, si l'on peut, de rejoindre la France par le premier vol....et comme vous dites, de passer lors de nos séjours toute une batterie d'examens  pour espérer que notre état de santé ne nous causera pas de tracas....

Cordialement - Hoankiem

Bonjour.
Toutes ces assurances que vous détaillez for bien ne concernent que les touristes mais nous expatriés ne bénéficions pas de tous ces avantages, quand a demander un rapatriment sanitaire à la CFE je ne veux même pas l'envisager.
L'expatriation a des avantages il faut aussi en accepter les inconvénients, d'ailleurs certains hopitaux francais n'ont rien a envier a ceux d'ici. A la rigueur vous avez le Bangkok Hospital à une heure d'avion. Nous n'avons même pas l'équivalent en France.
Cordialement.
René

reneclaude a écrit:

Bonjour.
Toutes ces assurances que vous détaillez for bien ne concernent que les touristes mais nous expatriés ne bénéficions pas de tous ces avantages, quand a demander un rapatriment sanitaire à la CFE je ne veux même pas l'envisager.
L'expatriation a des avantages il faut aussi en accepter les inconvénients, d'ailleurs certains hopitaux francais n'ont rien a envier a ceux d'ici. A la rigueur vous avez le Bangkok Hospital à une heure d'avion. Nous n'avons même pas l'équivalent en France.
Cordialement.
René

Bonjour reneclaude,

Tout à fait vrai....- j'avais assimilé les touristes et les expats..... en quelque sorte - Oui, vraiment il n'y a pas que des avantages à être expatrié....je pense donc que vous avez raison et que je vais continuer à être expat.... 10 mois par an... et deux mois touristes  !!!!  :o  Bien sûr c'est une joke....

Bonne journée, et merci de la précision bien sûr pour nos co-forumistes.

Cordialement - Hoankiem

Je me demande si tous les touristes sont informés des ces dysfonctionnements.
Heureusement que le forum existe! J'étais partie pour m'installer au Vietnam...
J'ai évité le pire.

Bambou sxm a écrit:

Je me demande si tous les touristes sont informés des ces dysfonctionnements.
Heureusement que le forum existe! J'étais partie pour m'installer au Vietnam...
J'ai évité le pire.

Bonsoir,

Merci d'être venue nous le dire -

C'est pourquoi il est toujours difficile, dans un premier temps, de répondre quelque chose de sensé... et gentil, à des forumistes qui annoncent fièrement :"j'arrive en famille l'année prochaine tel jour.. presque telle heure.... j'adore ce pays, j'y  suis venu, on y est bien..."  C'est sûr que c'est bien vrai tout ça, mais entre l'image, le rêve... et la réalité, il y a quelquefois un vide pas facile à combler...- l'image d'Epinal cache quelquefois des réalités difficiles à traiter.....

Bien cordialement - Hoankiem

C'est vrai que l'inconscient se comporte comme si la mort ou le malheur n'arrivent qu'aux autres.
Vous minimisez les inconvénients (et c'est un euphémisme!), vantez les avantages de l'expatriation au Vietnam. Je suis désolée, l'infrastructure hospitalière doit être au premier plan surtout lorsqu'on est expat!
Que tous ceux qui sont en couple avec les vietnamiens s'en accommodent, c'est leur choix! Pour ma part, je pars en courant.
Certes je pourrais accepter toutes les autres contrariétés, renoncer au confort occidental dont nous sommes habitués mais de là.... Vos témoignages sont unanimement poignants.
Il y a des gouvernements de par le monde totalement corrompus mais celui-là est particulièrement ignoble. Il encourage le peuple à être cupide.
Heureusement je suis viet-kieu; merci la France.

Il y a des gouvernements de par le monde totalement corrompus mais celui-là est particulièrement ignoble. Il encourage le peuple à être cupide.

Bonsoir Bambou,

Oh la la non là vous n'y êtes pas - je pense que vous avez sans doute voyagé comme tout un chacun - il y a pire, bien pire..... - et le Vietnam n'est pas le pays le détestable en la matière... loin de là - C'est certain que viet kieu, ou conjoint de viet kieu, il y a des habitudes à prendre pour se glisser dans la peau d'un touriste au long cours ou d'un expat, mais pas à ce point.... - Comme dit, avec beaucoup d'humour, mon viet kieu de mari :" au Vietnam, tout est autorisé, on peut faire ce que l'on veut... sauf dire du mal du gouvernement et des Autorités.... - "ma foi, il y a du vrai là-dedans.- Maintenant il y a une certitude, des années de présence au Vietnam, et des années également sur les forums de voyage et autres m'ont apporté la certitude que tout le monde ne peut pas vivre heureux ici... - trop loin, par la distance et la manière de vivre, trop différent, un grand écart que certains ne peuvent pas faire, un acceptation de vivre totalement différemment........ c'est quelquefois mission impossible.

Au sujet de l'absence de nourriture à l'hôpital, il semblerait qu'à l'origine, il y ait un problème de la part des malades qui ne voulaient pas manger la nourriture desdits hôpitaux  - les Vietnamiens étant par nature difficiles et trouvant celle ci pas bonne comme celle de la maison, , pas saine, etc..... L'on me parle également du fait que des "malades" auraient eu, par le passé, tendance à s'incrustrer pour justement profiter de la nourriture qui y aurait été servie....... pourquoi pas, ? évidemment on parle d'un lointain passé... peut être y a-t-il une infime part de vérité là-dedans ?

Bonne soirée - cordialement - Hoankiem

moi,je vis encore la phobie de retourner au Vn.Je vais y retourner mais il va falloir que je prenne une assurance de rapatriement.J'ai encore trop peur de quelque chose qui puisse m'arriver et etant tout seul,comment je pourrais faire?J'ai encore la peur de certains medecins,et infirmiers qui cherchent a se faire de l'argent profitant de la faiblesse des malades.Tout simplement,le fait d'etre seul au Vn me fait peur desormais.
Comme tu as si bien dit Bambou,avant que je m'expatriais,je voyais le retour au sources,la joie d'entendre parler le Vietnamien tous les jours...Evidemment,j'ai entendu parler des horreurs qui se passent dans certains hopitaux,mais pour moi,cela n'arrive qu 'aux autres.Je suis resté 1 an et 4 mois labas sans même avoir eu un rhume,c'est pour dire que j'avais une excellente santé.
La,je m'inquiete beaucoup,car mon operation au Vn est ratée.Je ne suis même pas sur de pouvoir reprendre mon metier d'aide soignant.Que faire?le chomage regne en France et a 40 ans passé,je ne me vois pas me recycler encore.Il reste la solution de me refaire operer mais je n'y tiens plus.
En effet,avec une expatriation,il faut voir au premier plan,le côté sanitaire du pays.Quand on a des petits bobos,ca passe.Mais pour quelque de plus grave...
Le contraire de la France,ici,lorsqu 'on entre dans un hopital il faut payer de suite avant de recevoir des soins.Moi,on m'a tout de suite demandé aux urgences 150k pour la consult,j'ai dit que ma famille va les apporter(car j'ai réalisé qu 'il me restait que 60k).La fille n'etait pas contente mais elle m'a passé au medecin a contre coeur.Et la,il voulait me faire passer l'irm qui coutait 2 millions.Alors la porte s'est refermée de suite "vous restez là,et vous passerez l'irm quand vous aurez paye ".Il a fallu que je téléphone a ma proprio,qui si genereuse,me les a apporté 30 min plus tard.Et les soins s'ensuivaient sans probleme ensuite.
Les hopitaux peuvent vous laisser mourir ici pour une question d'argent.Non pas parce qu 'on n'a pas d'argent mais on peut etre dans mon cas -->N'avoir pas assez de fric sur soi.Ou bien avoir personne comme famille pour t'apporter de l'argent d'urgences parce que tu es si mal foutu que tu es dans l'impossibilité d'aller a la banque ou marcher.Ou impossibilité de retourner chez toi pour aller chercher de l'argent.
Il faut avoir toujours sur soi un tél portable avec numéros de tél de ceux sur qui tu peux compter, lorsqu 'on sort.Et restez en bon terme avec beaucoup de gens pour les appeler en cas d'urgence.

Réponse à Hoakiem,

J'ai énormément voyagé, mais je l'avoue, je n'ai jamais été hospitalisée à l'étranger. Qu'importe, il ne s'agit pas de dire qu'il y a pire ailleurs pour absoudre les ignominies des hôpitaux vietnamiens; j'ai lu attentivement le témoignage de Tanphuong et j'en suis toute retournée...
Nous ne sommes pas des statistiques, Tanphuong a souffert et continue de souffrir. Alors çà suffit, on ne peut pas excuser, d'autant plus que cela continue, c'est devenu banal!

Bonjour.
Au mois de Mai j'ai eu un accident de la circulation  ( je ne vais pas entrer dans les détails ) j'ai été conduit à l'hopital provincial, on m'a fait des radios du squelette et des poumouns plus une écographie du foie et des reins et on m'a recousu des plaies à la main gauche. Tout celà a pris beaucoup de temps et j'ai du me ballader un peu partout dans l'hopital pour ces différentes interventions avec de longues attentes entre chacune.
A mon admission on ne m'a pas demandé si j'étais solvable on m'a soigné ni mieux ni moins bien que si j'avais été vietnamien, 5 ou 6 membres de ma famille vietnamienne étaient venus prévenus je ne sais comment.
J'ai payé 924 000 Đồngs qui m'ont été remboursés le lendemain par l'auteur de l'accident sur injonction de la police.
Je constate que les plus critiques envers le Việt Nam sont des Việt Kiều, je pense qu'ils ont raté un épisode de l'histoire de leur pays d'origine.
Pour les vietnamiens il y a une assurance qui n'est pas obligatoire, pour en bénéficier il faut aller dans un hopital d'Etat mais l'attente est longue et on y manque de place, alors beaucoup se tournent vers les hopitaux privés mais là il faut payer et d'avance, vous passez à la caisse avant toute intervention.
Ce n'est pas spécifique au Việt Nam la santé c'est aussi un busyness.
Cordialement.
René

Bonjour,

A la base je ai ete surprise surtout sur le fait que ce doit etre a la famille de soccuper du patient en dehors des soins medicaux.
Pour moi un hopital doit rester hygienique, et sain, et surtout c est un ensemble de professions au service du patient.
Toute cette circulation de personnes ne doit pas aider, de plus comment respecter des protocoles de regime alimentaire et de manupulation du blesse, son bien etre et sa recuperation et laisser les medecins faire leur travail sans laisser des tiers se meler de tout ca, sans compter qu un hopital devrait etre un lieu calme, de prise en charge du patient sereinement et en toute securite.

C est plutot cet aspect qui m intrigue, car des medecins competents et du personnel il y en a surement, mais il ne doit pas etre simple de travailler au milieu d un hall de gare.
Alors je comprend bien que culturellement c est a la famille de s occuper des siens, mais dans un hopital?

Alors çà suffit,

Bonjour,

Je pense que je vais m'arrêter là et d'autres aussi - je veux bien discourir, essayer d'expliquer, donner peut être des avis, mais je ne continue pas à parler lorsqu'on me parle comme ça.

Bonne journée - Hoakiem

Bonjour Allspice,

Oui il y a toute une frange de vie "vietnamienne" qui vous échappe et que vous n'imaginez pas tant c'est différent ... et c'est bien normal.... - toutes les descriptions qui pourront vous en être faites vous sembleront sorties d'un roman de Balzac ou autres... et pourtant c'est la réalité...

Remarquez, pour info, je peux vous citer la Thaïlande..... si, par chance si l'on peut dire, je me suis trouvée pour ma deuxième hospitalisation à Rachasina Tonburi, dans un hôpital très convenable construit à l'époque de la guerre par les Américains.... et tout à fait assimilable à un de nos hôpitaux de France, je peux aussi parler du tout petit hôpital près du pont de la Rivière Kwai où j'avais fait mon premier séjour...... j'ai oublié le nom, mais je peux vous dire que les familles entouraient les mourants dans le hall, allumaient des baguettes d'encens, apportaient de la nourriture aux malades.... que dans une des rares chambres réservées aux occidentaux, l'eau coulait noirâtre car en provenance de l'égoût qui était en contrebas de l'hopital, qu'un simple rideau déchiré me séparait du cabinet du médecin, et que seules les infirmières ont eu le droit de me faire des piqûres (ça a peut être changé, mais à l'époque, c'était ça...). - Et que le matin où je suis partie, il n'y avait personne pour me retirer ma perfusion..... et que je l'ai gardée plantée dans le bras en appelant désespérément à l'aide..... - Bon, pour l'ambiance, le cadre et les soins, j'avais déjà connu un avant-goût des hôpitaux vietnamiens..... - c'est tout simplement l'Asie - je pense qu'en Inde (que je ne connais pas) ce doit être pareil... ou pire.

Bonne journée - cordialement - Hoankiem

bonjour René,
Pour repondre a ton commentaire,je ne sais pas a qui tu veux faire allusions.
Evidemment,nous avons echappé a une frange d'histoire...du Vn.(ou raté un episode de l'histoire comme tu l'as si bien dit...)
Je vais raconter cette frange d'histoire qui m'a,personnellement echappé...
J'avais 12 ans et je pesais 19 kg quand j'attendais le depart de Air France a l'aeroport TSN pour Paris(qui est maintenant l'aeroport domestique).C'etait en 82.Je pleurais desesperement derriere la vitre sale de la salle d'embarquement.De l'autre côté de cette baie vitrée dégueu,ma maman griffait la vitre en pleurant,je savais que je ne retournerai plus jamais au Vn.Toute personne quittant le Vn a cette epoque faisait une croix.Une dame Vietkieu est venue me voir..."voyons,arretez de pleurer,vous partez pour faire l'avenir".je voulais lui griffer dans la figure.Quel avenir?j'ai été arraché de ma famille pour partir en terre inconnue...
Alors,voilà,sans faire pleurer sous les chaumieres,nous avons été arrachés de l'histoire,une petite frange ou une grande frange...peu importe...
Durant mon sejour d'un an et quelques,j'admire le force d'integration de la plupart des expatriés au Vn,et notamment a Saigon.Une force dingue.Peut etre que leur depart a affaire avec quelque chose de douloureux de France ou tout bêtement du a un mouvement migratoire,vu le chomage qui regne ici,ou tout simplement,parce qu'ils sont victime d'une propagande publicitaire.Les raisons sont diverses et chacun y retrouve la sienne.
Mais...MAIS...cette nouvelle terre ne vous remue pas l'ancienne blessure qui a ete enfouie.Ou bien,elle peut l'etre...peu importe.
j'en suis certain que pas tous les expatriés ont été tous intégrés et certains doivent remballer leur valise avec un gout amer dans la bouche.
Je pense qu'il faut avoir un peu respect pour nous,c'est tout ce qu'on demande.
Cela me fait penser a Khanh Ly,la fameuse chanteuse qui a quitté Hanoi en 60 ans,et 39 ans pour le sud.Elle est revenue l'an dernier pour donner un show a Hanoi.Quand je l'ai regardé j'ai été touché et j'en ai pleuré.Et pour elle,j'ai eu un grand respect et je n'ai pas vociféré un commentaire mal placé.

Bonjour,
Je vais faire hurler certaines personnes, mais je pense quune fois  de plus nous jugeons le Vietnam avec nos yeux et notre mentalité de Français. Nous prenons comme référence  un système de santé français qui pour moi est lun des meilleurs en terme de protection de lindividu, mais qui coûte très cher, il suffit de voir le déficit de la sécurité sociale.  Pour moi, un autre élément  important est  la  famille qui  est la base de la société vietnamienne, contrairement à la France où cest létat providence qui doit tout régler. De ce fait, une personne isolée est en dehors du système vietnamien, car il na pas ce réseau familial qui va le soutenir et laider.  Donc, nous nous étonnons pas, quand nous venons dans ce beau pays de se sentir seul et démuni quand nous devons nous faire soigner dans leurs hôpitaux. Concernant, lhôpital FV, je peux vous dire que jai été très bien soigné  pour une hyperthyroïdie.  Tous les examens ont été fait dans la journée et par du personnel compétent. Lhôpital FV ressemble à nos hôpitaux français  ce qui est rassurant, et sincèrement quand je dois discuter de ma santé avec un docteur, je préfère le faire en français.  Effectivement, jai du payer avant dêtre reçu  par le docteur, mais comme dans de nombreux pays étrangers et pas seulement des petits. Les tarifs sont à peu prés équivalent à ceux de la France
Concernant les hôpitaux vietnamiens, jai eu hélas  affaire avec eux. Le hélas vient que cest un événement douloureux qui ma amené à découvrir lhôpital vietnamien, pas un jugement sur leur professionnalisme. Lincompétence na pas de nationalité, et jai failli y passer dans un hôpital français à cause de lincompétence dun docteur.
Sincèrement, jai été effaré de voir  de tout ce monde, les chambres bondées, mon ami sur un brancard dans un  couloir rempli de malades sur des brancards.   Mais quand vous regardez bien, tout ce monde, les familles avec leur gilet jaune, et les malades, une certaine sérénité se dégage ce mélange.  Les malades se sentent réconfortés par leur famille qui ne les quitte pas, et, ça extrêmement important pour la guérison. Cest vrai que nous sommes à des années lumières dun hôpital  français, mais sous cette apparence de cour des miracles, cest maîtrisé. Mon ami, avec les soins quil avait reçu était bien, et ça cétait le principal.  Il était avec sa femme et des membres de sa famille. Il était serein. Jai voulu faire le point avec le docteur, pas de problème, en 5 minutes cétait fait.  Un diagnostique clair, net et précis.
Maintenant venir dans un pays étranger cela se prépare. Un  pays étranger, par nature est différent de  la France, on regarde avant  comment assurer sa protection santé.  On nattend pas dêtre malade pour soccuper de cela, cest trop tard. Létat providence nest plus là.  Pour moi, ma stratégie est simple. Si je dois me faire soigner, je vais dans un hôpital  dans lequel je me sens à laise et surtout où  je puisse discuter  en français avec les médecins, cest ma vie qui est en jeu. Je veux avoir et comprendre tous les éléments pour pouvoir décider. Si lhôpital est incompétent, je me fais rapatrier en France, car avant jai pris les assurances adéquates. Je nai quune vie et jy tiens. Cest aussi simple que cela.
Désolé davoir été aussi long.

Bien à vous

Marc

Bonjour Marc,

Non vous n'avez pas été long : il fallait le dire, le confirmer, en être bien conscient. - Ce Vietnam, ce n'est pas la France, pas l'occident, surtout au niveau des soins, hôpitaux, c'est autre chose... et ce qu'il ressort de votre texte, c'est que le malade est serein... et si je compare à l'angoisse que j'ai quelquefois éprouvée devant le manque d'infos qui majore le mal, , ici on ne l'a pas..

Je me permets de revenir sur votre évocation de l'hopital Viet-Phap, Tanphuong qui est au courant de beaucoup de choses, nous dit qu'il serait désormais le far east hospital... - mon dermato me dit ce matin avoir lu que la France avait récemment  investi des sous dans cet hôpital.... peut-être y a-t-il eu une fusion où la France serait minoritaire ???? - ce qui serait quand même un peu sympa, c'est qu'on y parlât encore un peu français, ça aide.... parler anglais ou américain pour exprimer ses maux, ses symptômes, ses craintes, je suis comme vous, je ne trouve pas très facile... - avez-vous des confirmations  là-dessus, les uns ou les autres..??  Allspice vous qui êtes toujours à l'affût des derniers changements ??? rien vu passer ???

Bonne soirée, cordialement - Hoankiem

On s'est éloigné du sujet. Le système est différent, certes, je n'ai rien à y dire.

Mon indignation faisait suite au premier témoignage de Tanphuong! En plus de l'incompétence s'ajoutent la cruauté, le mépris. C'est de la méchanceté gratuite. La gentillesse ne coûte pas pourtant... Un peu d'empathie, d'humanité, c'est trop demander?

Bonjour Marc,
Je confirme ce que tu as dit.La serenité degageant des malades...Degageant des membres de la famille,je ne crois pas.Je connais bien les Viets,car je suis moi même Vietnamien.Cette serénité est fausse,et c'est aussi nos traits physiques qui donnent cette impression.
Maintenant pour revenir sur le sujet Etat de Providence=France puis Etat ou si tu es seul,tu creves dans ton hosto...Ca je ne le savais pas.Enfin,je le savais mais vaguement.
Je crois que ce post est tres interessant car il permet d'analyser plusieurs cas de ces vagues migratoires Francais-occidentaux et Francais-d'origine vietnamienne qui sont appelés par le retour aux sources.Ce sont 2 cas différents.
En effet,je suis d'accord avec toi que j'ai mal préparé mon voyage.Par ce biais,je voudrais que mon cas soit une lecon pour les futurs expatriés francais d'origine vietnamienne.Je suis parti dans l'elan de retrouver mon pays d'origine,car on m'a refilé le passport vietnamien.J'ai voulu vivre,respirer,parler comme les locaux et du coup j'ai oublié cette préparation que si j'etais un européen avec une seule nationalité d'ou cette preparation obligée d'une nouvelle vie.Je me disais,Ouais,ben si tu tombais malade,tu irais dans un hosto local,et tu paierais le prix local.Non,la réalité n'est pas comme ca.On roule,on roule sur une autoroute,on est heureux puis,vlan,on est projeté dans le vide,on réalise qu'on ne peux plus se relever,et on a tres mal,tres tres mal.Alors,pitié,des commentaires genre"t'as qu'a faire gaffe,t'as qu'a choisir l'hosto qui te parait catho,et pas protestant"...Pitié,vous pouvez garder vos commentaires!Dans la douleur extreme,et lorsque l'on ne sait pas ce qu'il vous arrive,la reflexion avec logique et intelligence et lucidité s'embrouille.
Neanmoins,je  trouves que ton commentaire est tres lucide
Voilà,chaque cas est different,mais je ne vous souhaiterais pas qu'il vous arrive une grosse merde comme j'ai eu.Ca me fera bien rire si quelqu'un d'autre venait vous dire a ce moment la"t'as qu'a..."

Bonjour,

A suivre,  uniquement mon point de vue, personnel, très certainement naïf, mais que j estime du XXI siècle, et pas stagnant au moyen âge, dans des pays qui cottoyent la super modernité et le médiéval en meme temps, qui veulent leur part de reconnaissance internationale, mais incapables de décider de ses priorités.
(j ai pour exemple a mon actif, l Espagne, le Bresil, le VietNam, les US, entre autres.dans le prive ou le public).

aussi je vous prie de m excuser pour mon très long post a suivre :

Tanphuong,

Temoignage qui laisse pantois. Je suis de plus en plus intriguee, voire franchement dépitée sur le fonctionnement de ce monde. la vie humaine des uns dépend de la volonté des autres.c est schizophrène. OUI, c est de la corruption sous sa forme la plus larvee possible...

Et surtout qui devrait permettre aussi a certains de s interroger sur leur couverture santé a l étranger ce qui fait partie intégrante de la préparation de son voyage au meme titre que la recherche d un logement au minimum.
Je vous souhaite un bon rétablissement et peut être une réconciliation avec votre pays d origine, un jour?

il existe aussi des étrangers ici pour le travail. ils ont des couvertures santé blindées, mais cela empêche t il de faire face a de l incompétence, ou un accueil d un autre monde?



HoanKiem,

Au retour de mes diverses lectures, je n ai pas déniche grand chose de "récent".
Voici peut être avec ces liens ci dessous, quelques debut d infos.
La confusion chez nous les occidentaux, c est le terme hôpital qui par essence est public chez nous.
Or a l étranger, cette appellation revête le terme de Clinique. Souvent aussi , un hôpital est prive, et possède a l intérieur meme des cliniques spécialisées. C est le cas du FV. c est a but lucratif.

par curiosite j ai recherche simplement sur internet le site du FV Saigon, je n y ai trouve aucune page en Francais!
francais = francophone, nuance.

CQFD :

http://www.has-sante.fr/portail/upload/ … 3_crac.pdf
http://www.gfmer.ch/Activites_internati … coViet.pdf
http://www.who.int/countries/vnm/fr/

Marc0644,
vous confirmez les dires de ma miss Phuong, ce n est pas pour autant que c est une situation acceptable vue de l extérieur, ni de l intérieur d ailleurs. C est désespérant quelque part pour cette dame, qui travaille, qui a sa vie..et qui vit maintenant dans l angoisse permanente. c est déprimant.


son papa, c est la deuxième fois qu il vient en 2 mois pour la meme chose. première fois opération ratée. Il vient de DALAT tout de meme! il n y a pas eu de suivi médical, pas de protocole spécial post opératoire, (meme apres un tatouage on vous donne pourtant un régime alimentaire!) laisser la famille s occuper des urines, des selles, de la toilette intime, des repas non spécifies, manipuler le patient sans aucune visibilité de danger éventuel,  il y a de quoi s inquièter sur un diagnostique et ces personnes n ont pas le choix.
Vous dire, il n y a plus rien a faire, alors que peut être il y a une chance, mais en payant, et peut être pas de quoi ici,  ça laisse circonspect!

J estime pour ma part que c est anxiogène d avoir une nuee de proches, ou de ceux des autres, a la mine déconfite, grave,  qui m entoure, j aurai aussi besoin comme tout patient, de repos, privacite, intimité, et de secret médical selon les circonstances..bref ne pas subir de pression pour mon rétablissement.
Je pense qu un être humain, qu il soit vietnamien ou français ou autre, réagit de la meme façon dans sa condition de patient. c est une question de respect et de dignité. Ca va bien de dire que parce que c est un viet, il doit supporter ce que les autres non!

Sans compter sur les sources bactériennes extérieures colportées, et autres trimballées par tout ces gens, il manque du bon sens primordial.
Meme si vous avez la sensation de la maitrise, il n est pas concevable dans mon esprit que les praticiens puissent évoluer dans de telles circonstancesêtre médecin, c est aussi évoluer dans un cadre propice a la concentration, a diagnostiquer en conscience, avoir une vocation et être epaule et assiste correctement avec les bons moyens, pas ceux du bord.

cependant, j admets aussi  qu eux meme médecins,  étant père, frère, enfant de quelqu un, ne voit pas d inconvénient a ces états de faits, car surement agiraient de la meme façon avec un de leur prochequestion de culture et de mentalité.  ce n est pas pour autant que c est ce qu il y a de mieux pour le bien des gens qui faute de moyens et de "savoir' acceptent sans broncher pour certains, la fatalité, sans plus. ne pas oublier la place importante aussi de la médecine traditionnelle, l auto médication generationnelle,  et les superstitionsl autosuggestion.

reneclaude,

je pense sans beaucoup me tromper, que vous avez sans doute voulu relever le fait que compte tenue de l histoire et de l évolution du pays depuis, ce n est déjà pas si mal au minimum de se faire soigner au Vietnam, et que vous estimez alors que meme les vietkieu devraient en prendre consciencemais pas si évident.
que tout cela se fait a son rythme avec les moyens possibles, et pas aussi vite qu on aimerait. mais il faut aussi comprendre, qu un pays qui construit des buildings, des routes, des ponts etcavec des fonds étrangers ou locaux par les impôts ou taxes,  la plupart du temps, devraient aussi avant tout s occuper de ses citoyens et leurs besoins prioritaires.

Qu un pays accepte des fonds d investissements étrangers  sur les constructions, et autres modernites essentielles, mais pas forcement urgentes ou juste pour culbutes financières,  mais qu on ne choisisse pas certaines priorités indispensables et vitales et basiques pour le peuple local, une valeur ajoutee, il faut aussi les comprendre, car eux justement a mon avis ayant été formes a l étranger (contre leurs gré) et n étant pas accueillis ici comme des potentiels sauveurs avec des tracasseries administratives, et bien ils enragent et le disent.
finalement, c est mieux que rien. Ca avance, les autorités ont conscience des phénomènes et tentent des actions auprès de la population avec plus ou moins de succès.

calvi2b,

je trouve cela inadmissible.De devoir en tant qu étranger blesse d être ou pas accepte dans un établissement de soins médicaux.c est de la discrimination pure et simple, vu de mon cerveau rationnel, une fracture sur une jambe viet se traite de la meme façon que sur une jambe étrangère.c est quoi le problème?

je n ose meme pas imaginer, comme Tanphuong, être blessée ou en détresse médicale dans une zone ou aucun établissement ne m accepterai parce que je suis étrangère! de plus, étant expatrie travaillant ici, payant les impôts sur le revenu localement et a la source, ayant un prélèvement santé de 4% sur le salaire, on me refuserai une assistance médicale dans le public parce que je suis étrangère? au quotidien on se colte avec des personnes qui ne parlent ni anglais ni queue dalle que le viet, et on arrive a se faire comprendre.

donc un étranger doit obligatoirement être positionne dans un établissement international payant pour son salut?

que doit alors prévoir un étranger ici, au cas ou? quelle recommandationscar c est quand meme indispensable de savoir comment agir ou réagir..

il vaut mieux effectivement en arrivant au Vietnam (ici c est le forum), se préoccuper du "au cas ou, ou vais je"suis je assure, dans qu elle mesure, et ou dois je aller, comment cela fonctionne icije suis seul, vers qui me tourner, ai je un contact d urgence localement, un ami, une connaissance, j ai besoin d aide technique, etc un support quelconque..

quels conseils donner selon les cas de figures?

Merci Tanphuong d avoir aussi souleve par votre témoignage toutes ces questions qui nous tracassent maintenant..
cela dit, j en reste quand meme a la condition de ma Miss Phuong, et je la trouve très brave et courageuse, n ayant pas d autre moyen de dire que ça ne lui convient pas...

pourquoi n avez vous pas fait appel a l un d entre nous pour vous épauler Tanphuong? 
peut être que chacun d entre nous, devrait avoir sur lui un papier avec des coordonnées d urgences de personnes a contacter en cas de coup très durs agrafe a sa carte d identité, son visa, carte consulaire ou autre doc visible et accessible..?

Bonjour Allspice.
Vous avez à peu près compris ce que j'ai voulu exprimer, reprenons l'exemple de Tanphương, d'après son récit il a quitté son pays sous la contrainte,( j'ai été arraché à ma famille pour partir en terre inconnue ) a vécu en France pendant des années est devenu francais de nationalité et culturellement. A son retour au Việt Nam il découvre sa différence avec ses compatriotes
Citation: ( L'on a beau dire qu 'on veut vivre comme des locaux.non,vous n'arriverez pas.Mes copains,je les envie pour le côté spontané de la vie.Tu les couches par terre,juste avec simplement un drap,et un jean replie en guise d'oreiller,et ils s'endorment.Ils peuvent manger juste un bol de soupe de nouilles a 12 milles dongs pour le diner et ils s'endorment avec sourire.Pour nous,qu 'on veuille ou non,notre niveau de vie est autrement,ce qui va engendrer des frais sup par rapport a un local.Et vous allez ressentir ce cout tôt ou tard...).
Ce qu'il ne semble pas assimiler c'est que c'est lui qui a changé pas les vietnamiens, culturellement il n'est plus vietnamien et en souffre c'est le drame du déracinement.
Depuis son départ le Việt Nam a changé les vietnamiens non et c'est bien ainsi, ils savent encore se contenter de ce qu'ils ont et s'accomoder de leurs conditions de vie.
J'éspère que Tanphương fera la paix avec son pays et y trouvera sa place.
Cordialement.
René

et bien il n a pas eu a changer, car il était jeune, et sans notions heureusement, mais il voit comme moi, qui ne suis pas viet, un pays ou toute la planète investi, mais que pas concernant le peuple. vous savez, c est exactement la meme chose au Bresil quoique la, les hôpitaux prives, c est le top du top mondial a tous les niveaux...! très loin du FV que j estime meme pas a la hauteur d un hôpital français basique....c est comme les equipes de foot, le mercatovous n avez que les meilleurs et la pointe de la pointe technologique mondiale., versus les hôpitaux publics, ou c est la misère inimaginable, sérieusement je crois que beaucoup n arriveraient pas l assimiler.
vous avez dans un meme quartier des hôpitaux ou cliniques prives au pieds des favelas et des gens qui crèvent avec un système totalement gratuit de soin pourtant, mais tellement nulsérieusement c est invraisemblableet ici la meme chose

non, vietlkeu, expat, local.tout le monde a le droit a l accès aux soins dans le meilleur, dans l égalité des droits humains, envers et contre tout
Tanphuong est du métier..je comprend a 100% son état d esprit..lui qui a du assister des personnes, les a dorloter, les a peut être meme sauver, se retrouver dans un chez lui illusoire qui l a totalement méprise, il y a de quoi être plus qu enerve, mais révolte OUI!

le Vietnam est donc devenu un pays vénal au service du peuple? pourquoi alors n accepte t il pas ou ne demande t il pas des investissements pour accès gratuits localement sur la question de la santé.construction d hôpitaux, d écoles de formation pour se mettre aux niveaux de critères internationaux.pourquoi n exige t il pas ou ne met t il pas en place des dispositifs sérieux au sein de ses hôpitaux, n instaure t il pas des nouvelles directives d accès aux soins pour les patients?

ici personne n entre dans un aéroport sinon le voyageur.Pourquoi ne pas appliquer ce genre de règle aussi dans les hôpitaux, de faire appel a des catering pour les repas, des écoles de formations sur des formats internationaux, car des brêles enseignant a des breles ça va pas faire avancer le machin.

curieusement nous avons eu ce genre de discussion recemment sur l influence des parents sur les études iciCe sujet me conforte que certaines professions sont plutôt une question de vocation que de briller auprès des voisins ou de la famille.un type qui fait médecine juste parce que c est super bien vu, ou parce que les parents ont decide,  mais qui n a pas la vocation, ça va donner quoi? a coup de pognon le mec il est toubib? sérieusement?

ca va bien de dire oui mais ce sont les coutumes locales, et trouver ça super bonard,  le local way, ça ça commence sérieusement a me gonfler a tous les niveaux....

se faire recoudre des doigts coupes accidentellement en urgence dans un hôpital local, a la viet, sans anesthésie, avec un toubib qui se fend la gueule avec vos cris de douleur, sans aucune hygiène, ni vérification motrices, ni recommandation car ne sait pas faire,  je ne vois vraiment pas ce qu il y a de different avec le moyen âge.

les pauvres les viets franchement je les plains.

enfin bref, concernant mon post initial, j ai eu plus qu une confirmation sur les dires de miss Phuong, ici les gens doivent être aussi dans l âme assistant médicaux par obligation.on en pense ce qu on veut.je dirai juste.les pauvres gens...

ALLSPICE a écrit très justement:

"peut être que chacun d entre nous, devrait avoir sur lui un papier avec des coordonnées d urgences de personnes a contacter en cas de coup très durs agrafe a sa carte d identité, son visa, carte consulaire ou autre doc visible et accessible..?

OUI ET OUI, même en France mes enfants (adultes) et moi même tout ce monde a avec sa carte d'identité une liste de noms et N° de téléphone (aussi de son docteur) à contacter en cas de pépin.
cdlt

Concernant lhôpital FV,
il y a environ un mois, un article dans un journal local mettant en cause le DC d'un enfant à la suite de mauvais diagnostique.
Cet article parle aussi de la présence d'un nombre de médecin étranger non diplômés?
Et d'ailleurs une commission du service santé du gouvernement a mené un enquête, qui a conduit à une belle amende, et avec obligation de virer les sans diplômes.
Depuis, est ce que les choses ont changés?
CDLT

Nouvelle discussion