Grande famille à Porto Séguro

Bonjour,
Nous sommes donc une grande famille avec 5 enfants et nous nous préparons à faire le grand pas dans l'année et demi à venir.
Notre plus grande intérogations actuellement concernent l'éducation et l'intégration de nos enfants (6-15-17-19-20 ans au moment du départ).
Nous allons prendre des cours de portuguais durant ces 18 mois.
Merci d'avance pour tous vos conseils et à bientot.
Laurent
PS: nous partons en repérage avec ma femme au mois d'octobre.

Vous aller venir au Brésil dans le cadre d'un contrat d'expat? Je vous pose cette question car l'éducation de qualité au Brésil est chère. Second point, autant pour votre enfant de 6 ans l'adaptation scolaire se fera facilement mais pour autant pour les 4 grands que pensez-vous faire? Il quitteront la France au moment le plus critique dans leur scolarité ( Bac, prepa, premières années d'uni) et vous voulez leur faire changer de système éducatif à ce moment? Ils n'ont aucune chance de récupérer le système éducatif brésilien sans quelques années d'adaptation. Aucune chance d'entrer dans une uni bresilienne. Bon après-tout les études ne font pas tout mais personnellement je ne tenterais pas cette expatriation à ce moment mais quelques années plus tard.

Bonjour,

Merci pour votre message.
Nous sommes bien evidement en pleine reflexion pour leurs études.
Nous sommes en relation havec le CNED pour instaurer un systeme d etude par correspondance qui fonctionne apperement tres bien.Nous sommes confiants sur le fait de continuer leur cursus français et avoir ce tgh te experience de vie a l etranger ne peut sue les enrichir.

Mais la grosse interrogation concerne leur integration si ils ne suivent pas les cours bresiliens..... Notament la vie a Porto Seguro....
Nous approfondissons donc nos recherches.
En octobre, nous passons par Fortaleza...
Comment est la vie dans ce coin????
Encore merci et a bientot.





pnpeutquelesenrichir. Mais l intérogation concerne leur integration

Bonjour,
Je connais bien Porto Seguro, c'est une ville dynamique et en plein essor
ce n'est pas les écoles qui manquent, il y a notamment une école Suisse réputée avec un top niveau, je ne me rappelle plus du nom. par contre les frais...  il faut compter entre 1000 et 2000R$ par enfant!
pour le CNED c'est bien mais quid de l'intégration? lorsque l'on s'expatrie c'est pour vivre Brésil à 100%

Bonjour,
Merci egalement pour votre message.
L integration est pour nous le point d interrogation.
Nous pensions au CNED dans un premier temps( un an ) afin qu ils s acclimatent parfaitement et surtout qu ils acquierent tous les imperatifs pour une bonne scolarité. Cela nous semble la meilleure solution pour l instant....
Si vous avez d autres infos sur tout ça et sur Porti Seguro, nous sommes preneurs.
Merci encore et a bientot.

mon message est surtout pour vous faire prendre conscience que cela va vous coûter bonbon en frais de scolarité, 10000R$ par mois minimum à moins que cela soit pris en charge par votre entreprise.
Je connais des français qui ont abandonnés le Brésil pour cette raison unique.

Nous en sommes conscients bien evidement.
Les études ne sont pas non plus l unique option pour "reussir" dans la vie. Vive les autodidactes....
Mais c est vrai que c est une reflexion complexe.
Nos 2 grands auront 20 et 19 ans et peut etre quasiment terminé leurs études. C est pourquoi nous avons pensé au CNED qui sont tres réceptifs d ailleurs pour terminé leur cursus. Nous cherchons la meilleure solution et en ce qui concerne leur integration egalement ( sport, asso, travail....).

C'est pas compliqué: pas d'école brésilienne, pas d'intégration. La barrière du language et de la culture est trop grand. L'école est l'endroit unique où s'opère l'intégration.  Je ne vois pas vraiment où ailleurs cela pourrait s'oppérer? D`autant plus qu'aucun de leur parents sont Brésiliens si j'ai bien compris?
Le CNED c`est bien dans l'idée de revenir en France. Les plus jeunes pourrait faire une demie journée dans une école brésilienne, généralement le matin et l'après-midi étudier avec le CNED.
Si le 2 grands ont terminés leurs études, très bien. Par contre pour ceux qui auront 15 et 17, il faudra qu'ils s'adaptent bien vite au cursus brésilien pour passer l'ENEM et Vestibular (à 17-18 ans) pour rentrer en fac. Tout dépend de vos priorités dans la vie. J'ai 3 enfants et personnellement je ne m'expatrierais pas à ce moment critique pour mes enfants. Les études ne font pas tout dans la vie mais c'est tout de même une bonne base de départ pour sa vie future. Alors que beaucoup de familles brésiliennes se battent pour envoyer leurs enfants à l'école, votre attitude nonchalante concernant le future de vos enfants me surprend. 
Mais bon chacun est libre. Il y bien des parents qui emmènent leur enfant de 5 ans escalader le Mont-Blanc.

Encore merci pour vos avis.
Malgré tout, je ne pense pas etre nonchalant, si nous l'étions, nous partirions la semaine prochaine.
Là, nous prenons 2 ans de réflexion et de préparation. Nous repartons au Brésil à 2 en octobre pour continuer à préparer le terrain. Pour leurs études, nous avons déjà plusieurs rendez vous ( consulats, écoles, familles installées avec des enfants du meme age...) et nous continuons nos recherches.
Mais tous les avis sont bons à prendre, c'est pourquoi je m'étais inscris sur ce blog et je vous remercie encore pour vos conseils qui peuvent s'avérer etre précieux. Par contre, je ne pensais pas etre jugé ainsi, vous ne connaissez pas nos enfants (envies, ambitions....).
Et comparer un projet familliale à l'étranger avec une expédition suicidaire est je trouve un peu exagéré.....
L'excès n'a jamais rien fait avancé.
Bonne soirée à vous.

Mon exagération était volontaire pour vous préparer un peu à votre arrivé au Brésil...les avis polis et nuancés seront quelques chose du passé.
Mais 50 000 homicides et 50 000 morts sur la route par an, c'est pas loin de l'expédition suicidaire.  Du nord au sud, des villes secondaires aux petites villes de l"interior", la violence a explosé. Seulement SP et Rio se sont améliorées.
Sauf si vous plannifier de vivre dans une bulle comme certain expats (sous contrat d'expat), le Brésil est un choc même pour ceux dont leur conjoint sont brésiliens,alors pour les autres...beaucoup y vont et une majorité reviennent rapidement. Avec des enfants ça rend l'experience encore plus difficile.
Et  nous n'avons pas parler des questions de visas, questions financières, santé...etc
Je ne voudrais juger personnes mais s'expatriant dans un nouveau pays, il me semble logique de donner à vos enfants les même chances qu'aux Brésiliens ce qu'ils n'auront pas. Ils n'auront ni le temps de terminer leur études en France ni de faire des études au Brésil.

Bonjour, je n'ai peut être pas bien lu, mais quel est votre projet professionnel ? Car Porto Seguro, c'est dynamique, en effet, pour faire la fête et boire des bierres sur la plage toute la journée. Ville idéale pour vieux retraité célibataire... Pour le reste, c'est limité, comme tout l'extreme sud de bahia. Et vos grands, quelles sont leurs ambitions professionnelles ? Pas sur qu'ils y trouvent leur compte. Il y a d'autres états au Brésil avec une bien meilleure infrastructure (routes, santé, écoles,....) que le sud de bahia. Vous constaterez par vous même en octobre.

Bonjour,
Merci pour votre réponse. Nous sommes déjà allé à Porto Séguro, nous y retournons pour préparer le terrain (rendez vous au consulat, écoles, expats....)
Dans un premier temps (un an), nous pensons avoir recours au CNED pour l'éducation des enfants, afin qu'ils se préparent parfaitement à la vie brésillienne.
Nous allons donc voir si c'est possible.
Mais c'est vrai que la région nous a particulierement plu, nous avons plusieurs projets susceptibles d'etre réalisés.
C'est pourquoi nous prenons 2 ans de préparation pour la réalisations de notre expatriation.
Bonne journée.

Bonjour,
Vous êtes peut-être sur le point de partir à Porto Seguro. C'est aussi un coin qui nous attire de part la taille humaine de cette ville. Nous avons 2 enfants 5 et 14 ans et souhaitons y séjourner 3 semaines en avril pour tâter le terrain. Nous souhaiterions nous expatrier en 2016. Mon mari parle le portugais ce qui est un + mais nous voudrions ouvrir une boulangerie/salon de thé (brunch pour le midi) mais on nous a dit que la vie là-bas était plutôt nocturne et que cela bougeait que 3 mois dans l'année. Nous aimerions avoir votre avis sur la question. Est-ce un endroit judicieux pour un commerce de ce type ? Une personne qui vit là-bas et qui vend des domaines, nous a dit que ce type de commerce manquait. Je vous souhaite un bon voyage et espère avoir un retour de votre part.

...ca serait étonnant qu'un agent immobilier qui vend/loue des locaux dise qu'il n'y a pas de potentiel dans la ville! Si vous faites confiance au premier venu, attendez-vous à quelques surprises au Brésil.
Il n'y a que vous qui puisse décider si cela est une bonne idée ou non. Attention les brésiliens sont très conservateurs quand à leur nourriture. C'est bien d'être les premiers dans une ville à vendre un produit nouveau mais cela veut dire qu'il faudra convaincre les locaux de venir dans votre boutique...Si vous investissez beaucoup dans la pub, la comm et vous pouvez tenir quelques années avant que votre business devienne rentable, pourquoi pas.
Pas toujours une bonne idée "d'être en avance sur son temps".

Je me suis faite la même réflexion concernant l'agent immo. Pour lui son intérêt est de faire venir des européens.
C'est pourquoi je me suis inscrite sur ce blog pour avoir des avis non intéressés ! Nous sommes tombés sur une autre personne qui cherchait à nous faire investir dans un style de franchise entre Rio et Sao Paulo. Pareil, trop empressé pour être honnête, surtout quand il s'agit d'argent. Bref on a des attirances pour le Nordeste, mais la zone est tellement grande qu'on cherche des tuyaux afin de réduire notre chant d'investigation. Surtout que le voyage de 3 semaines que nous souhaitons faire en avril ne nous permet pas de faire tout le pays. Nous y allons avec les enfants.

Bonjour,
Excusez moi pour cette réponse tardive, mais entre le voyage, le retour, le boulot.... C'était assez compliqué.
Nous revenons donc enchanté encore une fois de notre séjour.
Ce Sud-Bahia est décidément une région extaordinaire, avec un peuple tout aussi magnifique.
Maintenant, il faut résonner pour le business.
La ville de Porto-Séguro est vraiment charmante mais ne tourne vraiment que 3-4 mois par an, le reste, c'est assez morose et surtout fréquenté par un tourisme de masse. Par contre, les stations d'Arraial d'Ajuda et Trancoso font  le plein une tres grande partie de l'année et c'est vraiment magnifique. Petits villages charmants avec beaucoup d'activités et tres bon pouvoir d'achat des touristes qui y passent. C'est pourquoi votre projet pourrait peut etre voir le jour ici, je vous conseille d'y passer (avoir du bon pain, quel bonheur....).
Nous avons rencontrer un grand nombre d'expatriés qui sont beaucoup plus enthousiastes que la plupart des intervenants sur ce blog, aucun ne nous a dit regretter.
Voilà, j'espere que votre projet prend forme. Bon courage pour la suite.

Bonjour, merci pour votre réponse ! Nous avons les mêmes inquiétudes que vous en terme d'éducation, et nous pensions aussi pour notre aîné de 14 ans l'inscrire au CNED en // d'une école brésilienne. Le petit dernier (5 ans), le problème ne se pose pas. Nous ne sommes pas loin de Nantes (nous habitons près de Lorient), si toutefois vous seriez partant pour que l'on se rencontre, car si on décide de s'installer au même endroit, il est toujours agréable de ne pas se sentir seul. Quel projet professionnel avez-vous ? Bonne journée.

Peut être parce que les intervenants du forum supposent ce que d'autres expatriés vivent réellement sur Porto Seguro, un seul conseil voir et étudier sur place

Il y a environ 2 ans un couple franco-brésilien a ouvert une boulangerie/patisserie à Porto-Seguro, avec des vraies baguettes, des éclairs au chocolat, et tout, et tout....! quelques mois plus tard,..... ils ont fermé. Et ce qu'ils étaient plus bêtes que vous et moi ??? J'en sais rien. Le fait est qu'ils y ont surement laissé des plumes. Je vous souhaite d'aller au bout de votre projet. Je n'aurai qu'un conseil : prenez votre scénario financier le plus pessimiste en terme de délai pour commencer à être rentable. Multipliez ce délai par 2. Si vous avez les ressources pour tenir ce délai, banco.

Des expatriés qui ne regrettent pas, en effet il doit y en avoir. Quelle est leur histoire, leurs ressources, leur activité ? Surement, beaucoup de profils différents. Vivre très modestement, voire difficilement, mais ne pas regretter (nature, libertés, tranquilités,....), c'est très probable. Ici, les gringos sont une mane. Vous serez toujours merveilleusement acceuillis, tant que vous aurez de l'argent à dépenser.

C'est quand vous aurez épuisés tout vos €, et que vous arriverez à payer vos charges et votre salaire avec les seuls R$ gagnés de votre activité que vous saurez si c'était une bonne idée.

Bonjour,
C'est exact qu'échanger ne peut que nous apporter.
C'est une tres bonne idée.
Alors n'hésitez pas.
A bientot.

Les seuls expats optimistes que j'ai rencontré jusqu'à présent c'est ceux qui vendaient leurs patrimoine au Brésil pour retourner en France :)

Bonjour,
Visiblement, l'expatriation vous convient à vous.
Nous avons viseté la région de Fortaleza, et c'est vrai que cela nous a moins plu que Bahia.
Et nous n'avons pas rencontré les memes français....

Je ne sais pas si cela me convient réellement ... on va dire qu'on s'y habitue.

Il ne faut pas prendre mal les commentaires du Forum, mais le Brésil est un pays très dur et encore plus quand on est expat. Je suis assez d'accord avec Golgoth, on apprend que à connaître le Brésil quand on commence à vouloir gagner de l'argent ici, alors les comportements changent et on se rend compte que le système brésilien est super chaotique et la bureaucratie prévaut sur le droit.

Votre expatriation n'est pas impossible, elle sera seulement extrêmement difficile, mais possible. Étudiez bien le terrain et ne croyez pas les gens qui vous disent que cela sera facile car cela ne le sera pas, cela ne l'est déjà pas pour les Brésiliens qui ont des droits supplémentaires, alors pour des expats.

Le mieux c'est que l'on en reparle une fois que vous aurez fait le grand saut ...

Vous avez tout à fait raison quand à parfaitement réfléchir son projet et à etre réaliste sur les possibilités de réussir.
C'est pourquoi pour notre part, nous allons prendre tout le temps nécéssaire, nous réfléchissons donc à de nombreux scénarios.
Dans tous les cas, merci pour vos conseils et bon courage.

Quand on est en france, avec la situation économique, le climat, etc qu'on connait et qu'on est en train de fignoler son projet d'expatriation, on a envie de n'entendre que des commentaires positifs et des encourragements : pour se rassurer (j'y vais ou j'y vais pas ?), rassurer ses proches (mais vous êtes fous !), et faire baver ses collègues (waouh, quelle chance, le Brésil, quel aventurier...!!!!). Ne soyez pas sourds à ces appels à la prudence. C'est l'avenir de toute votre petite famille qui est en jeu, pas celui d'une personne seule qui peut en assumer plus facilement les conséquences)

Personnellement, ça ne changera pas ma vie que vous veniez ou pas à Porto Seguro. (J'achèterai toujours mes 4 petits pains "français" quotidiens pour R$ 1 dans l'une des nombreuses boulangeries à porté de bicyclette !, et j'enverrai surement toujours mes amis de passage dans l'une des innombrables pousadas de la région).
Je ne suis pas encore un expatrié qui a bien réussi, ni (heureusement !) un expatrié qui à tout perdu. Juste un expatrié à qui il a fallu peu de temps pour s'appercevoir une fois sur place que ce serait bien moins facile que prévu, et que ça prendrait bien plus de temps (donc d'argent) que prévu. Et ce malgré tout les bons conseils et prévisionnels d'avant le départ....

Si vous venez, je vous souhaite donc sincérement de réussir, comme d'autres l'ont fait aussi.

A retenir :
- Le Brésil n'attend pas après vous
- Le Brésilien "supporte" : "y en a tant mieux ; y en a pas, tant pis"
- Le Brésil prend aux gringos plus qu'il ne donne
- Vous n'êtes pas forcément plus forts et intelligents que les brésiliens ou autres expatriés
- Le fait d'être français n'apportera pas forcément la "french touch" qui fera faire la queue devant votre boutique
- Comme n'importe ou ailleurs : l'offre (concurrence ?), la demande (clients ?), l'emplacement, le produit (adaptè à la demande), le prix (égal à un produit de moindre qualité).
- Ici, rare sont ceux qui sont prets (ou qui peuvent) payer plus cher pour un produit de meilleur qualité.
- Que ce soit Arraial, ou Trancoso, ou Porto, il y a bien une saison et une arrière saison. Si votre clientèle est surtout touristique, vous en souffrirez.
- Donc attention au volume, qui peut être bien plus faible que prévu
- Prenez les conseils de ceux qui ont l'expérience "sur place" et dans votre domaine, pas de ceux qui croient savoir. Et de ces premiers, analysez leur contexte (venir avec 1 million pour un projet à 300000 est très différent que venir avec 350000 pour un projet à 300000, et de plus si ils ont encore une source de revenus regulière en €....)
- Ici, dans le sud de Bahia, il y a mot très utilisé : "INFELIZMENTE" : vous l'entendrez malheureusement très souvent, et dans tout les domaines....
- Ici, c'est plus facile d'acheter que de vendre
- Le change €/R$ est pour l'instant intéressant. Et dans 6 mois ? Raisonnez en R$.
- Si vous recherchez une vie simple, modeste et agréable, cette région est idéale. Si le projet de vos enfants est de ne pas faire beucoup d'études et de reprendre le business familial, aussi.

Bonne chance et succés !

Merci pour votre franchise ! C'est ce qu'on cherche aussi, la franchise. On ne veut pas aller à Porto Seguro juste pour vivre paisiblement au soleil, on ne vit plus "d'amour et d'eau fraîche". Quel est l'endroit que vous nous conseiller par rapport à notre projet ?

j habite à Arraial d Ajuda,je suis propriétaire d une résidence et je loue 10 appartements à l année,ce qui me permet de vivre correctement ,j' ai une associée brésilienne,et ma femme travaille au centre d'Arraial,nous avons une bonne réputation après ,c est vrai, beaucoup d effort,car les débuts ont été difficile surtout avec un procès contre la municipalité de Porto Seguro qui heureusement ,c est bien terminé pour nous.
juste pour rajouté sur le couple de français qui avait ouvert une boulangerie pâtisserie ,ils faisaient de très bonne chose mais ils n étaient vraiment pas bien placé ,ils n étaient pas dans une rue très passante et loin des animations,je savait des le départ qui ils n iraient malheureusement pas loin.
j ai des locataires qui sont commerçants (brésiliens)et pour eux aussi leur début ont été difficile donc ce n est pas specialement réservé au gringo.
il y a de bonne agence immobiliere sur Porto et Arraial,type Reymax et autre, j'en connait quelque unes qui sont digne de confiance,et j ai surtout une bonne avocate qui me donnent toujours de bon conseil et qui est devenu une amie.
en tout cas bonne chance,vous pouvez toujours me contacté pour avoir des infos et conseils.

bretisa :

Merci pour votre franchise ! C'est ce qu'on cherche aussi, la franchise. On ne veut pas aller à Porto Seguro juste pour vivre paisiblement au soleil, on ne vit plus "d'amour et d'eau fraîche". Quel est l'endroit que vous nous conseiller par rapport à notre projet ?

Qu'on se comprenne bien, je ne vous déconseille pas Porto Seguro. Tout dépend de votre projet. Je vous recommande juste beaucoup de prudence dans vos prévisionnels.

Pour ouvrir un commerce, j'aurai tendance à vous conseiller une grande ville, une capitale. C'est plus facile de toucher un petit % d'une grande clientèle potentielle, que l'inverse. Et côté familial, plus facile pour les études, etc...Mais cela implique d'autres inconvénients (prix plus chers, insécurité,....)

Bonjour à tous, ça y est, nous sommes allés en famille au Brésil an avril, mais pas à Porto Seguro comme prévu ! Nous avons fait Rio, Buzios et Paraty. Nous avons définitivement laissé tomber la boulangerie française. Sur les 4 boulangeries/pâtisseries françaises de Rio, il n'en reste plus qu'une qui a aussi annoncé (il parait) une fermeture prochaine.
Les loyers sont très élevés et nous supposons que c'est une des raisons de ces fermetures. La coupe du monde et prochainement le JO, font exploser les prix. Nous avons trouvé que les prix des restos étaient très élevés. Buzios, les plages sont belles, le centre ville piétonnier est sympa, le soir il y a du monde mais autour il n'y a rien,si, une invasion de moustiques où nous avons loué à 7 km du centre ville, on pense qu'ils ont construit sur des marécages asséchés. Buzios, c'est bien pour faire du shopping et de la plage, c'est très bien pour les jeunes, pour nous, nous n'y trouvons pas d'intérêt, culturel du moins ! Nous avons eu le coup de coeur pour Paraty : plages, centre historique, végétations, pas trop chaud. Partout où nous sommes allés nous avons été bien accueilli, si vous cherchez une bonne adresse où loger à Rio : pousada Solar Do Cosme au pied du Cocovado, super sympa, maison colonial dans la forêt. Du coup par rapport à notre projet, on se contentera des petits déj. en rachetant une pousada sur Paraty où les touristes de Sao Paolo, de Rio et les touristes étrangers se rendent.
Un petit coucou en passant à nos amis nantais qui veulent partir à Porto Seguro.

Le grand problème de rio c'est les prix, parfois 4r$ plus chère le pain industriel cas BH, pour la même marque.
Les gens ne mangent pas aussi souvent cas minas ou sao paulo. Pour moi c'est vraiment des idées tip top, pour une entreprise qui va faire un métier de bouche.

Tu as une ville Tirandentes, il y a un festival de gastronomie, des personnes de SP ou Rio font la route pour acheter des produits atypique.

Tu devrais revoir ton concept, mais dans un autre Etat, Tu peux commencer du Minas Gerais en passant par Sao Paulo et descendre dans le sud.

Passez chez Valentino,restaurant à Arraial d Ajuda , la rue derrière l église. c est un français qui vit à porto Seguro depuis 20 ans . Il est marié à une brésilienne et son enfant 10 ans , va a l école. Il sera de bon conseil. pascal

Ensuite au brésil c'est très simple, tu te renseignes ou les riches vont à l'école et tu aura la meilleur. Avant c'était encore plus simple, l'école qui a le plus de réussite à l'examen de l'université fédérale, mais les temps changent, certains critères comme l'examen a l'université fédérale change avec les quotas.

Au brésil il n'a pas d'enseignement administré par l'état fédéral, c'est le gros problème. Actuellement même les facs fédéral sont en grève

Le mec là-bas,  Valentino , il vit au Brésil depuis 25 ans ...qu'il est aussi expat a Bahia, que moi a Paris.  Honnêtement je vois pas quel intérêt il peut , ou je peux avoir un conseiller une école plutôt qu'une autre. Et  si tu trouves une université à Porto Seguro tu m'appelles...

Nouvelle discussion