Tout nouveau système de choix des immigrants en 2015

Les libéraux reprennent la réforme de la loi sur limmigration.



La ministre de lImmigration, de la Diversité et de lInclusion, Kathleen Weil, reprendra là où Diane De Courcy avait laissé en présentant un projet de loi pour dépoussiérer la loi sur limmigration adoptée en 1968.

Cest ce que la ministre a indiqué mercredi en commission parlementaire, lors de létude des crédits de son ministère. Des consultations préalables auront lieu cet hiver, en même temps que celles qui porteront sur les seuils dimmigration et sur lénoncé de politique en immigration, qui remonte à 1990.

La ministre entend présenter son projet de loi au printemps 2015. « Il ny aura pas de grosses ruptures », a indiqué Kathleen Weil. De même, le rehaussement des exigences en matière de connaissance du français, que Diane De Courcy a décrété, est maintenu.

Ce projet de loi reprendra les principales mesures contenues dans le projet de loi 71, déposé par lex-ministre en février dernier et mort au feuilleton, notamment la procédure de « déclaration dintérêt », qui remplace les dispositions du « premier arrivé, premier servi ». La procédure actuelle entraîne de longues listes dattente.

Arrimé au marché du travail

À linstar de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande, le gouvernement implantera un système en ligne de déclaration dintérêt de la part des personnes intéressées à émigrer au Québec. Le ministère constituera une banque des meilleures candidatures dans laquelle on sélectionnera les candidats dont le profil correspond le plus aux besoins du marché du travail. Une fois choisis, les candidats seront appelés à présenter rapidement une demande formelle pour sétablir au Québec.

Kathleen Weil entend toutefois y ajouter une touche libérale visant « laspect diversité et inclusion », au sujet duquel elle mène des consultations.

En 2014-2015, le ministère, dont les dépenses atteignent 303 millions, devra retrancher 8,7 % de son budget, dont 3 millions au chapitre de la francisation et de lintégration, ou 2,7 % des sommes qui y sont consacrées. Mais il ny aura aucun impact sur les services, a soutenu la ministre : la demande est plus faible en raison de laccueil dun moins grand nombre de réfugiés et du fait que davantage dimmigrants récents se retrouvent sur le marché du travail.

La déclaration dintérêt

Les demandes dimmigration vers le Québec dans la catégorie économique nont cessé de croître au cours des dernières années. Laugmentation des demandes contribue à générer un inventaire de plus en plus difficile à contrôler, allongeant du même coup les délais de traitement. De 2009 à 2011, linventaire a atteint près de 100 000 demandes dimmigration; il est présentement constitué denviron 80 000 dossiers.

Un des objectifs de la nouvelle loi est de faire en sorte que cette popularité dont jouit le Québec sur la scène internationale soit un atout pour choisir les personnes immigrantes. Linstrument de cet atout sera la mise en place de la déclaration dintérêt, un système qui a déjà fait ses preuves, notamment en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Selon ce nouveau système, le candidat doit dabord présenter une déclaration dintérêt et satisfaire à un certain nombre de critères afin dintégrer la banque de candidatures. Selon un ordre de priorité défini en fonction des besoins du Québec, les candidats ciblés seront ensuite invités à faire une demande formelle dimmigration. Le ministère de lImmigration et des Communautés culturelles pourra ainsi sélectionner en continu les candidats les plus aptes à répondre aux besoins du Québec.

Les candidats qui nont pas été invités à déposer leur candidature et dont la déclaration est arrivée à échéance verront leur déclaration être retirée de la banque. Ils pourront toutefois présenter une nouvelle déclaration dintérêt sils le souhaitent.

« Cette méthode comporte de nombreux atouts. Le grand nombre de demandes dimmigration lié à la popularité du Québec deviendra un avantage plutôt que dengorger le système. La banque de candidatures nous permettra de choisir les meilleurs talents pour assurer le développement de la société québécoise et lépanouissement de notre langue commune », a souligné la ministre.
Source: http://www.micc.gouv.qc.ca/fr/presse/co … 40218.html

Bonjour,
Si j'ai bien compris, au lieu que le gouvernement du Quebec traite tous les dossiers d'immigration "en vrac" il va se constituer une banque de données qui sera un premier filtre pour sélectionner les meilleurs talents en terme de profil professionnel et de maîtrise de la langue française. Je pense que c'est une bonne chose
J'ai également lu quelque part que cette nouvelle loi permettra de réduire drastiquement les délais de traitement des dossiers (six mois en moyenne) et les frais dont les futurs candidats devront s'acquitter (~100 CAD) est ce vrai ça?
Des nouveautés qui vont également toucher la loi sur la citoyenneté...
Mohammed

M.Moujahid :

Bonjour,
Si j'ai bien compris, au lieu que le gouvernement du Quebec traite tous les dossiers d'immigration "en vrac" il va se constituer une banque de données qui sera un premier filtre pour sélectionner les meilleurs talents en terme de profil professionnel et de maîtrise de la langue française. Je pense que c'est une bonne chose
J'ai également lu quelque part que cette nouvelle loi permettra de réduire drastiquement les délais de traitement des dossiers (six mois en moyenne) et les frais dont les futurs candidats devront s'acquitter (~100 CAD) est ce vrai ça?
Des nouveautés qui vont également toucher la loi sur la citoyenneté...
Mohammed

Bonjour,
Oui, vous avez bien compris le principe.
De cette manière MICC et CIC ne doivent plus étudier un million de dossiers pour en refuser 50 %.
C'est une énorme perte de temps.
Pour les frais, je ne sais pas.

Les pauvres qui espéraient en secret la nationalité Canadienne voient maintenant leur rêves brisés.
Ainsi va la vie,
Pas d'argent= vous ne pouvez rien apporter à notre pays= pas de nationalité=retournez chez vous.

xavio4980 :

Les pauvres qui espéraient en secret la nationalité Canadienne voient maintenant leur rêves brisés.
Ainsi va la vie,
Pas d'argent= vous ne pouvez rien apporter à notre pays= pas de nationalité=retournez chez vous.

Le Canada ne peut quand même pas accueillir la terre entière.

PVT, PEQ, VIE... Les solutions pour des séjours temporaires

Il existe de nombreux programmes permettant aux 18-35 ans d'expérimenter la vie et le travail au Canada. Avant, peut-être, une immigration permanente.


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/emploi/canada-pv … z0FWsML.99

Comme qui dirait : "La richesse est un voile qui couvre bien des plaies".

xavio4980 :

Les pauvres qui espéraient en secret la nationalité Canadienne voient maintenant leur rêves brisés.
Ainsi va la vie,
Pas d'argent= vous ne pouvez rien apporter à notre pays= pas de nationalité=retournez chez vous.

Oui ainsi va la vie.

Mais le bonheur ne s'achète pas...

Bravo-Lima :

Mais le bonheur ne s'achète pas...

C'est exact , mais dieu que ca aide d'en avoir surtout ici )0

xavio4980 :

Les pauvres qui espéraient en secret la nationalité Canadienne voient maintenant leur rêves brisés.
Ainsi va la vie,
Pas d'argent= vous ne pouvez rien apporter à notre pays= pas de nationalité=retournez chez vous.

Si les pauvres cherchent un travail au canada c'est pas parce qu'ils cherchent la nationalité mais car ils ont besoin d’améliorer leurs niveau de vie, ce n'est pas de leurs fautes s'ils font partie du tiers monde ;), l'argent ne fait pas le bonheur, mais c'est un moyen pour garantir une meilleure vie.

avec l'argent que vous possédez dans votre pays vous avez souvent besoin de ses pauvres pour un job que vous avec votre argent vous n'arrivez pas a le faire, alors je pense que l’équation est claire :D

morgan092 :
xavio4980 :

Les pauvres qui espéraient en secret la nationalité Canadienne voient maintenant leur rêves brisés.
Ainsi va la vie,
Pas d'argent= vous ne pouvez rien apporter à notre pays= pas de nationalité=retournez chez vous.

Si les pauvres cherchent un travail au canada c'est pas parce qu'ils cherchent la nationalité mais car ils ont besoin d’améliorer leurs niveau de vie, ce n'est pas de leurs fautes s'ils font partie du tiers monde ;), l'argent ne fait pas le bonheur, mais c'est un moyen pour garantir une meilleure vie.

avec l'argent que vous possédez dans votre pays vous avez souvent besoin de ses pauvres pour un job que vous avec votre argent vous n'arrivez pas a le faire, alors je pense que l’équation est claire :D

Les pauvres sont ils tous au tiers monde )))

Même si l'on a de l'argent et que nous  fassions faire des travaux ici, je ne pense pas que de le donner à une compagnie soit une marque de supériorité....

En revanche, oui arriver avec de l'argent retire une grosse épine du pied

Nouvelle discussion