Refusée aux douanes

Un séjour au Québec qui devait être une récompense s'est finalement transformé en cauchemar pour une étudiante française.Les douaniers lui ont refusé l'entrée à son arrivée à l'aéroport de Québec, vendredi matin vers 10h.
Selon eux, elle venait ici pour travailler, sans détenir de permis de travail....

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/quebec/archives/2014/07/20140719-155431.html

Pour tous ceux qui croient encore que c'est facile....

Je connais aussi quelques cas à qui c'est arrivé à Toronto. Les agents d'immigration sont particulièrement regardant envers les passagers qui arrivent sur le territoire avec juste un aller-simple.
Pour la petite histoire, la dernière personne que je connais à qui c'était arrivé à Toronto venait en tant que toursite dans l'espoir de trouver un job sur place. Cette personne n'avait pas de billet retour et les agents d'immigration ont trouvé ça louche. Elle s'est fait fouiller toutes ses affaires, les agents ont aussi fouiller dans son smartphone dans lequel il y avait malheureusement des emails d'entretiens d'embauche (et oui, ils ont le droit de faire ça, c'est la loi). Bien sympas, les agents l'ont quand même laisser entrer sur le territoire canadien mais avec juste un tampon de 15 jours seulement sur son passeport (au lieu de 6 mois) et lui ont forcé à acheter un billet retour avant de quitter l'aéroport.
Ça aurait pû être bien pire mais soyez prévenu, ça peut effectivement arriver à n'importe qui !
Pour ceux qui veulent tenter le coup, pensez à prendre déjà un billet d'avion aller-retour. Vous pouvez tout à fait venir passer des vacances au Canada et en profiter pour passer des entretiens, sait-on jamais, mais ne le dîtes surtout pas et effacez toute trace.

merci pour le conseil :)  :D

Torontois :

Je connais aussi quelques cas à qui c'est arrivé à Toronto. Les agents d'immigration sont particulièrement regardant envers les passagers qui arrivent sur le territoire avec juste un aller-simple.
Pour la petite histoire, la dernière personne que je connais à qui c'était arrivé à Toronto venait en tant que toursite dans l'espoir de trouver un job sur place. Cette personne n'avait pas de billet retour et les agents d'immigration ont trouvé ça louche. Elle s'est fait fouiller toutes ses affaires, les agents ont aussi fouiller dans son smartphone dans lequel il y avait malheureusement des emails d'entretiens d'embauche (et oui, ils ont le droit de faire ça, c'est la loi). Bien sympas, les agents l'ont quand même laisser entrer sur le territoire canadien mais avec juste un tampon de 15 jours seulement sur son passeport (au lieu de 6 mois) et lui ont forcé à acheter un billet retour avant de quitter l'aéroport.
Ça aurait pû être bien pire mais soyez prévenu, ça peut effectivement arriver à n'importe qui !
Pour ceux qui veulent tenter le coup, pensez à prendre déjà un billet d'avion aller-retour. Vous pouvez tout à fait venir passer des vacances au Canada et en profiter pour passer des entretiens, sait-on jamais, mais ne le dîtes surtout pas et effacez toute trace.

Au départ de l'Europe, les billets Aller sont interdits aux non résidents.
Les contrôles sont faits au pré-embarquement.

tarbais :
Torontois :

Je connais aussi quelques cas à qui c'est arrivé à Toronto. Les agents d'immigration sont particulièrement regardant envers les passagers qui arrivent sur le territoire avec juste un aller-simple.
Pour la petite histoire, la dernière personne que je connais à qui c'était arrivé à Toronto venait en tant que toursite dans l'espoir de trouver un job sur place. Cette personne n'avait pas de billet retour et les agents d'immigration ont trouvé ça louche. Elle s'est fait fouiller toutes ses affaires, les agents ont aussi fouiller dans son smartphone dans lequel il y avait malheureusement des emails d'entretiens d'embauche (et oui, ils ont le droit de faire ça, c'est la loi). Bien sympas, les agents l'ont quand même laisser entrer sur le territoire canadien mais avec juste un tampon de 15 jours seulement sur son passeport (au lieu de 6 mois) et lui ont forcé à acheter un billet retour avant de quitter l'aéroport.
Ça aurait pû être bien pire mais soyez prévenu, ça peut effectivement arriver à n'importe qui !
Pour ceux qui veulent tenter le coup, pensez à prendre déjà un billet d'avion aller-retour. Vous pouvez tout à fait venir passer des vacances au Canada et en profiter pour passer des entretiens, sait-on jamais, mais ne le dîtes surtout pas et effacez toute trace.

Au départ de l'Europe, les billets Aller sont interdits aux non résidents.
Les contrôles sont faits au pré-embarquement.

Pourtant, c'était bien le cas de cette personne : un billet aller simple au départ de Suisse. C'était l'année dernière, donc pas si vieux que ça.
Peut-être parce que le pays n'est pas officiellement membre alors.

En tout cas, le point important à retenir pour qui veut "tenter le coup" : billet aller-retour.

Lorsqu'un non résident est remballé dans son pays pour cause de billet "Aller" seulement, c'est la compagnie d'aviation qui a laissé embarquer la personne qui doit la rapatrier à ses frais.
D'où les contrôles au pré-embarquement.

Nouvelle discussion