Mariage franco indien en France

Bonjour,

J'ouvre une nouvelle discussion comme conseille par l'équipe.

Ma situation est encore différente et compliquée.
En fait il s'agit de la vie commune de deux hommes.
Nous sommes ensemble depuis plus de un an et demi et nous faisons des navettes en permanence. Malheureusement mon ami ne peut venir en France que une fois par an à cause de la complexité d'obtention de visa, Perso j'ai fait la navette déjà 13 fois. Je suis d'ailleurs à Mumbai en ce moment.
Nous voulons donc nous marier, j'ai pris un avocat en France mais il plane total alors  que c'est soit disant une pointure en immigration. À la mairie de mon village, même tempo. Tous m'ont dit de m'adresser au consulat de Mumbai. Au moins, le vice-consul est charmant et ma répondu personnellement mais il m'a dit que c'est à la mairie de nous communiquer exactement les documents désires, le mariage gay ne pouvant être célèbre que en France. Nous tournons donc en rond. De plus, mon ami étant d'un village du radjahstan, il est très compliqué d'obtenir des documents et nous nous débrouillons de nos propres moyens. Problème, la date de son voyage en France approche, il va partir le 13 juin jusqu'au 15 juillet, nous aurions. Tant voulu en finir cette année, cette situation étant économiquement de plus en plus dure à assumer des deux côtés. Je veux bien aller habiter en Inde et monter une entreprise, ce serait même ce que je préfèrerais mais je n'arrive pas à vendre celle que j'ai en France et mes absences répétées nuisent à son exploitation.
Nous avons exploité également les autres pistes tel le permis de travail qui a été refusé après six mois de procédure malgré l'incapacité de recruter à ce poste au sein de mon entreprise (suivi à la letTre de la procédure de la dirrecte).

Donc qui pourrait me dire quels sont exactement. Les documents demandes pour un mariage (gay ou non), ou les trouver et dans quelle langues, sachant que j'ai trouve une société pour une traduction certifiée hindi vers français (dur à trouver d'ailleurs). Pour un mariage gay, sachant qu'il n'est pas reconnu en Inde, doit-on publier les bans en Inde. 

Ce qui est incroyable c'est que je m'attendais à un refus de sa famille très traditionnelle, mais j'ai été accueilli et accepté comme un fils par son père, et toutes la famille accepté notre couple de manière très chaleureuse. Pour ce qui est de mon propre pays, soit disant ouvert, c'est totalement l'opposé.

Bonjour Juvasybe,

Une belle histoire, je te souhaite bon courage.

Je suis en Inde depuis 3 ans, alors je connais bien la galère de l'administration.

Je suis chef d'entreprise ici, en tout cas pour ça, je peux t'assurer qu'il n'y a pas de problèmes. Il y a tellement à faire, n'hésite pas à venir t'installer. Même si tu ne gagnes que 1000 par mois au début, il faut se dire qu'on vit toujours mieux qu'avec 10 000 par mois à Paris.

Bonne chance pour le reste,

++

Nicolas

Dans quel domaine es-tu installe ,
Je connais hyderabad car une grande partie de la famille de mon ami à des commerces la-bas.
Perso, en France j'ai deux restos et un hôtel que j'essaie de vendre, donc je serais plus à même de m'installer en pâtisserie françaises et petite restauration. J'étais plutôt parti pour anjuna et j'ai déjà pas mal prospecté. Mumbai est trop compliqué et trop cher, bien que le quartier de Juhu peut permettre de bonnes opportunités, Bandra et le sud sont trop concurrentiels .

Ou alors sur le kerAla.

J'avais pense à hyderabad mais je ne sais pas si il y aurait la clientèle. Pour l'instant je n'ai rien vu de français sur place bien qu'il y a une alliance française.

Fais moi part de ton opinion.

Merci

Bertrand

Bonjour Bertrand,

Bravo pour cette belle histoire d'amour. Il est difficile de s'accrocher sachant qu'il y aura des problèmes à chaque étape de votre avancée. Personnellement je vous raconte mon expérience, Je suis venu en France en tant qu'un étudiant et principalement pour vivre en liberté, car en tant qu'homosexuel j'étais étouffé en Inde à ne pas vivre au grand jour mon existence. Une fois que j'ai goûté à cette liberté, le droit de vivre sans avoir recours à une double identité, j'ai été belle et bien francisé. J'avais pris ma décision et j'allais rester en France. Le destin m'as ramené au bon port en quelques sortes car je suis tombé amoureux, J'ai enfin trouvé l'homme de ma vie. Cela fait maintenant plus de 5 ans que nous vivons ensemble et au tout début de notre vie commune nous nous étions Pacsé. Maintenant que la république à ouvert la voie pour un mariage nous allons bientôt nous marier.

En ce qui vous concerne, je ne vois qu'une issue. Votre ami doit venir vivre en France, ne serait ce qu'au début en tant qu'un étudiant. Nous acquérons facilement un visa étudiant pour apprendre la langue française, et la durée de cet Visa dépends des communes et selon la durée des cours fourni par l'école. A Paris, les cours sont généralement 20h par semaine et peuvent aller jusqu'à 12 semaines. (campuslangues.com). Ce programme nous donne un visa de 3 à 6 mois, dépendant si les cours sont intensifs, en plus ça nous donne la possibilité de travaillé en CDD ou en temps partiels sur le territoire français, ce qui serait un plus pour votre ami, niveau intégration. En parallèle, vous pouvez vous pacser, cars le PACS reste toujours valable, et au bout d'un an de vie commune justifier en France, votre ami peut bénéficier d'une carte de séjours Vie privée et familiale qui lui donnera droit de travail en plein temps. En attendant il doit toujours résider en France et pour cela vaut mieux prolonger le visa/ titre de séjours étudiant. Une fois les cours fini, vous pouvez prolonger l'expérience soit en s'inscrivant dans une université pour un cours qui intéresse votre ami selon son parcours, ou continuer à apprendre le français, pour prolonger le visa étudiant. Une fois votre ami acquiert la carte vie privée et familiale, vous pouvez vous marier en France, Il y a un tas de documents qui sont nécessaire pour cela, qui sont tous inscrits sur les sites internet de vos mairies, prefecture ou bien sur les sites de renseignements géneraux tels que service-public.fr ou bien www.vos-droits.justice.gouv.fr !

Et oui mes amis, la liberté a son prix à payer et des fois c'est tout simplement l'attente. Comme on dit "Tout vient à point à qui sait attendre"

J'espère que vous passez des bon moments en compagnie de votre amoureux et je lui souhaite un bon retour en Inde, ce pays de mon enfance qui m'est encore très cher.

Amicalement,

Anoup

Les choses ont évolué.

Mon ami est venu en vacances depuis un mois, et nous en avons profité pour nous marier.

Notre notaire et notre avocat nous ont conseillé de rester les deux en France et demander le visa Long séjour directement en France étant donné la loi 377. En effet, le retour en Inde pour demander un visa D peut être dangereux même si la loi n'est pas souvent appliquée, il y a un risque et cela va à l'encontre de l'article 3 de la convention européenne des droits de l'homme.

J'écris maintenant assis sur le trottoir devant la préfecture ou nous devons déposer notre dossier de vie privée et familiale. Nous justifions de 250 jours de vie commune mais pas que en France, donc nous allons voir ce que ça donne. Si ça ce passe mal ce sera un recours en justice et l'état perdra comme toujours, c'est la loi européenne.

Donc mon conjoint et moi-même restons en France même si nous préfèrerions vivre libres en Inde. J'espère que cela sera possible un jour.

Pour le visa étudiant, pas possible car trop âge.

Il est en effet très difficile de rester en Inde à plein temps sans la carte de Personne d'Origine Indienne (PIO) que l'on peut obtenir auprès du Consulat d'Inde à Paris, après un an de mariage .Pour un visa étudiant, je ne crois pas qu'il y ait de limite d'âge.
La société indienne est plus tolérante (ça dépend des caste, des familles ) que le fameux article 377, et préfère regarder de l'autre côté, mais je ne crois pas qu'ils puissent effectuer la transcription d'un tel mariage en Inde.
Pour l'hôtellerie, il y a beaucoup de possibilités en Inde, bien que le foncier soit quelque fois exorbitant, il vous reste à trouver un statut légal. Se méfier des propriétés "benami" (anonymes= en prête-nom) recours fréquemment  utilisé par les étrangers pour contourner la loi. (un testament et un Power of Attorney=procuration)
Même si vous n'avez aucune raison de vous méfier de votre conjoint, s'il décède par malheur, ses héritiers ne voudront sans doute pas entendre parler de vous.

Bonjour,
Merci pour votre réponse.
Maintenant, nous nous sommes mariés en France et à la fin du visa de mon conjoint, il est reste en France car l'article 3 de la convention européenne des droits de l'homme interdit la France de le Renvoyer en Inde pour cause de 377.
C'est aussi le conseil du service d'immigration de la préfecture qui lui demande par écrit de rester sans papier en France pendant six mois pour avoir sa carte de résident ensuite automatiquement.
Pour l'Inde , nous allons donc attendre pour retourner, mais nos affaires, appartement et compte en banque sont la bas donc c'est un peu compliqué. Heureusement que des amis sur place nous aident et que la famille de mon ami nous soutien.
Si nous achetons un bien sur place, il sera au nom de mon conjoint pour être cédé à sa famille en cas de décès et pour le protéger en cas de divorce ultérieur. J'ai personnellement mon entreprise en France que je n'arrive pas à vendre.
Le mariage n'est de toutes façon pas recommandé un en Inde et le consulat indien à Paris à refuse la délivrance du certificat de coutume après nous avoir balade pendant huit heures des les bureaux.

L'important étant d'être ensemble ou que ce soit, nous sommes heureux, les choses finissent bien après deux années de combat et si j'arrive à vendre, nous irons nous installer dans unaus qui voudra bien de nous deux et de notre amour. Nous ne sommes pas attaches à nos pays respectifs.

Bonne chance.
Il est possible que nous vendions nos biens immobiliers en Uttarakhand, pour nous installer au bord de la mer, et y ouvrir un hôtel/lodge/guest house. Je suis diplômé de l'Ecole Hotelière de Dinard moi-même, et ai été assistant-manager pour la chaîne Climat de France.
Nous sommes dans une belle propriété,dans un site panoramique, mais la mer me manque, et après 20 ans d'ONG, j'ai envie de profiter de mon expérience de l'Inde à mon propre profit, ayant un jeune fils.
Il est possible que j'aie besoin d'un partenaire, fonction de l'investissement nécessaire. Je vise la catégorie moyenne, 800-1500 rs/nuit, au-delà les investissements sont conséquents, et mon âge ne me permet sans doute pas d'emprunter, sauf peut-être pour ce qui est amortissable à 5/7 ans (je ne connais pas bien la fiscalité indienne, et n'ai jamais payé d'impôts.)
Tiens-moi au courant de tes projets commerciaux.
Mon e-mail direct est [email protected]

@Juvasybe vous deconseille Goa a fuir loyer tres chers peu accueillant j'y vis et je cherche a partir dans le Nord de l'inde 

J'ai ferme mon resto trop de resto d'hotel c'est du n'importe quoi kerala pas mal de plus en plus partent dans le Nord utrakand cest super pas loin fu nepal pour le buisness visa tout proche