Mon expérience à Rome

Je suis né dans cette belle ville qui laisse de l'espace aux rêves, aussi bien avec le soleil qu'avec la lune et la clarté de la nuit qui berce le lungotevere (les bancs qui bordent le fleuve romain) et Castel Sant'Angelo ou les anges regardent tantôt les eaux du fleuve tantôt le ciel de la ville.
Rome se constitue de rues, ruelles qui se transforment en paysage urbaine, avec leurs bâtiments ornés de lierre verte comme l'émeraude.
L'espace mythique est partout , les vestiges du passé semblent raconter le séjour de Chateaubriand à Rome et sa poétique des ruines qui se conjugue avec la modernité de l'EUR , le quartier aux petits lacs, tout moderne.
Vie quotidienne et écoles:
En ce qui concerne les services publics, tramway, bus et métro, trains,  il est vrai qu'ils ne sont pas toujours à l'heure, qu'ils ne satisfont pas toujours les citoyens et les touristes, mais il faut quand même considérer la nature de Rome, très différente par rapport à celle de Paris. En outre, certaines fois les gens s'amassent dans le but de prendre le même bus, sans penser que l'autre arrivera après une petite minute, avec le résultat d'être comme de sardines, au cas échéant, la majorité des gens sortent  après un arrêt, c'est-à-dire moins de cent mètres en marchant.
Dans la ville éternelle, l' on y trouve des écoles et établissements scolaires aussi bien nationaux qu'internationaux: américains, allemands et français.
Auparavant, 2009 environ, le français n'était pas très étudié, même s'il est obligatoire dans les lycées "linguistici" , en revanche j'ai remarqué que dans les derniers temps , cette langue charmante, est de plus en plus considérée par les jeunes.
Les écoles italiennes, en général bien entendu, donnent une préparation assez exhaustive, pas trop spécialisée.
Manger, boire et s'amuser:
Au préalable, chacun à son goût, cela est évident! Si vous vous baladez pour la ville et vous avez faim, quoi-faire? Evitez soigneusement les restaurants où vous voyez bel et bien de touristes, cherchez plutôt un petit endroit aux alentours où il n'y a que des Italiens et donnez toujours un coup d'œil aux assiettes qu'ils servent. La pasta n'est pas toute égale, comme les prix!
Plus les restaurants sont lieu de regroupement des touristes, plus vous y mangerez fort mal et l'addittion sera très élevée, ce n'est qu'une proportion mathématique.
Pour s'amuser il y a bien des boîtes de nuits, des clubs ou simplement des endroits sympas et cool où il est possible de goûter un verre sans tout dépenser.  Il suffit de se promener pour Trastevere, place Trilussa ou aux épaules de place Navone, pour le remarquer.
Faire amitié à Rome est facile, mais ne suivez pas n'importe qui, n'importe où, la délinquance est toujours aux aguets, surtout si vous êtes un groupe de jeunes filles un peu bourrées.
Evidemment, je ne peux pas faire de la publicité à personne.
Bureaucratie, coût de la vie et impôts:
Sans aucun doute s'inscrire à l'université est bien plus facile qu'en France: moins de délais, aucun dossier à fournir (sauf le certificat de licence, master etc.), cependant elle est  bien plus chère qu'en France. Par rapport à la France où université est synonyme de public, sur Rome il y en a beaucoup privé, pontificales ou en ligne (les inscriptions se font toute l'année). Il n'y a pas ni de CC, ni de TER, TD,  etc. Les épreuves sont presque toutes orales , mais chaque université s'organise comme elle veut.
J'ai eu une très bonne expérience à la LUMSA, j'y ai laissé mes souvenirs les plus chers.
La vie quotidienne  n'est pas hors de prix, surtout si vous allez dans les supermarchés, les marchés etc. ou  si vous allez prendre votre petit déjeuner dans un bar.
Les impôts sont la bête noire des Italiens, faute d'une bonne administration nationale, l'Italien travaille au 80% avec et pour l'Etat.   Il y a un impôt pour tout et le pauvre contribuable ne fait que payer à tout moment. Mais c'est Equitalia, l’agence honnie créée en 2006 pour remplacer les nombreuses sociétés chargées du recouvrement des impôts, la véritable plaie des citoyens, avec ses méthodes de recouvrement effrayantes.
Voici ma petite contribution, en peu général, mais au cas où, n'hésitez pas à me contacter.

Avec amitié,
Gianluca

Bonjour Gianluca,

Bienvenue sur Expat.com ;)

Merci pour le partage de votre expérience !

Maximilien
Équipe Expat.com.

Nouvelle discussion