tremblements de terre

Le mien aussi, mais ca ne fait rien, je le dis quand même.

En matière de séisme, il s'en est produit un hier,
mais celui-là ne produira ses effets que dans quelques mois.

c'était  justement  de celui la que je voulais parler
https://scontent-lga3-1.xx.fbcdn.net/v/ … e=5896795B

les dominicains de NYC ont de l'humour

https://webmail.laposte.net/service/hom … amp;part=2
https://webmail.laposte.net/service/hom … amp;part=2

Ecu03 :

Ne cherchez plus tout est la faute du CERN

Le grand collisionneur de hadrons a une puissance énorme au niveau des particules, ramenée à une dimension plus représentative c'est un moustique en vol l'énergie cinétique du hadron.
Un électron-volt c'est 1,60218e-19 joule.
Et c'est avec un moustique que l'on va déclencher un tremblement de terre?
Pour info l'énergie de la première bombe atomique sur le Japon c'est celle d'un tremblement de terre de magnitude 6,3 et malgré cela  il n'y a pas eu de tremblement de terre engendré dans une région fortement sismique, pas plus qu'à Nagasaki d'ailleurs, deux gros moustiques quand même ces deux là.

Je ne connaissais pas cette histoire, j'ai donc taper CERN et tremblement de terre sur google, j'ai eu droit à un annuaire de tout les sites complotistes du web. Il y a aussi quelques tabloïds dont le daily mail. C'est bien la preuve que le daily mail ne s'occupe pas seulement que du tour de taille de Brad Pitt ou Rihanna, ils font aussi dans le "scientifique"

J'ai aussi trouvé une autre explication scientifique sur un site comspi:Ce séisme en Italie punition d'ALLAH et avertissement pour le pape François si le pape François et les italiens ne convertissent pas a l'islam immédiatement ALLAH extermine le Vatican et l'Italie par des séismes plus 7 tsunami volcan cataclysmique si la fin du monde 26.8.2016 aux non musulmans de se convertir a l'islam pour éviter l'enfer ALLAH dit ( Quiconque recherche en dehors de l'islam une autre religion, celle-ci ne sera point acceptée de Lui , et dans l'autre monde, il sera du nombre des réprouvés.)Verset 85 Sourate Al-i'Imran merci. Un peu tiré par les cheveux mais ça vaut le moustique du CERN.

J'ai bien peur que le CERN ne soit pas concerné par le tremblement de terre en Italie pas plus que le tour de taille de Brad Pitt.

La chaine vidéo d'hygiène mentale, ça permet de développer son esprit critique.

Une méthode simple que j'emploie quand une info me parait bizarre je tape l'info sur google et je rajoute le mot zététique. Il y aura certainement une analyse critique de l'info qui aura été faite.

bernard/miches :

mon messsage était :offtopic:

accès interdit - authentification obligatoire (pour les deux liens) - dommage !

Bonjour à tous.
J'ai habité de nombreuses années au dessus du grand collisionneur du CERN de Meyrins près de Genève.
Le monde est bien fait quand même. Non seulement notre appartement n'a jamais subit de dégâts suite à des tremblements de terre, mais je pense que cela m'a remis les neurones à l'endroit.

https://www.youtube.com/watch?v=lgfoOJziPfc

ça aurait pu être bien plus pire !!!!
Cordialement

Hier soir, tiens ça bouge, 5 minutes après sur mon smartphone j'ai la magnitude (4,8) et l'endroit (au large de la presqu'ile de Samana. J'ai aussi la distance, 157km.
Une telle magnitude à une telle distance je n'aurai pas dû le ressentir, l'intensité sismique aurait dû être de I et j'ai ressenti du II ou du III. Je suis au quatrième ça amplifie quand même.
http://www.irsn.fr/FR/connaissances/Installations_nucleaires/La_surete_Nucleaire/risque_sismique_installations_nucleaires/PublishingImages/irsn_risque-sismique_echelle_intensite.jpg
Du coup je vais sur le site de l'USGS et je m'aperçois que je ne suis pas le seul dans le même cas.

Samaná    II à 46 km
Las Terrenas    III à 65 km

Otra Banda III à 75 km   

Santo Domingo III    à 137 km
El Carril    San Cristóbal III à 148 km
Bajos de Haina II à 151 km
San Cristóbal III à 158 km
San Gregorio de Nigua IV à 158 km
Sabana Grande de Palenque III à 171 km
Santiago    III 187 km

Il y a des endroits ou c'est amplifié, chez moi et à la capitale c'est fois 4 et à Nigua 6.
L'amplification est due au sous sol, c'est des sédiments, à Grenoble avec ses 900m de sédiments à certains endroits et le fait que c'est encaissé entre des montagnes ça peut monter à 20 fois. Mexico et Kobe c'est aussi le cas. C'est l'effet de site. J'avais des incertitudes par rapport à la destruction de Santo Domingo car les failles ne peuvent générer que du 7-7,3, qui donne du VIII-IX au maximum, On a pu taper dans du IX-X.

En ce moment je regarde pour la protection civile locale, pour une manière de contrôler la vulnérabilité des bâtiments en cas de séisme.
Il faut que ce soit simple, pas couteux et rapide.
Avant le tremblement de terre je regardais pour diminuer un peu les coefficients de sécurité pour éviter que le bilan soit catastrophique. Après avoir pu tester enfin en vrai une secousse mesurable, je crois que je ne vais pas changer les coefficients.
Un bâtiment considéré comme bon ici ça ressemble à ça pour San Cristobal ou du IX est possible.
C'est où je dors en ce moment, en cas de séisme important normalement je survis mais l'endroit est inhabitable, c'est une location,c'est pas trop grave.https://lh3.googleusercontent.com/xX6THq6ajCGY28RcGVbuf9p3jQECRqJ40QdXYk7hh2EDP8oLzSwiLmSmgoHQvoigbCBzzrt9M00iQoIvTYyK8Rh5fLXz9DPRVB-9-F5zHD86vGbmNp4wRcOrUWxeVaf5Da2QgOu7FS3HMfesfIY3B49o_ive8xUSoZdHaUNACB4cIV4yGqGGPr0-L_wHWtRTPUyyuYZ13h0-rLc7H7EgTHxlpuJkrG18tp9HOI1_iRNfy6ch02GwQ9FskYoK7fIciIISFqxetd_a8jRP8RUEDRQySGKJL7zvl1-3rb1K_ACAwIXhCNOowmTbfkaO3cw4jJ7pwo7eLrJnsl4uxM8K9SCNbgQGcaSi4e0Ez2kEAMWy7r2remA6ZhC-WYjBqcYoMF70CahH7ZzRtNzBPSTpkecUPklH7U54HsFMKpaW96Un90uzqnH87jl42yt3gJQjxpehuth1GKhp5qTXTEzUdCn1Spuhp31z2a0_IinDb6P9YF_dqqEEDzjRTey0BVKa3ukQO8b3bOBRh7LUzM0JHnbSJ5DMOFdIssDlfZFKACC1FXKNd0wL7CieEVHQlcKZhshLl5grv2FTGtjQnDKpfhW_0HEnjCgMEWLrfpQL0VWmqrYi=w798-h562-no

La maison locale ça ressemble à ça:https://lh3.googleusercontent.com/FxWXvZZo65IEKj7vbG87aqCN3diqncDE0N25DgKopjqcvm_d_R7J0O2TBVkKcWXOqZl3buSA8EE-fYUujBeqAofKK1YTVQQFeGc8I2l6KEKOwQPqmPmU7LP3WKQmsouuQKhiB1hiS-fJar_9p7WKWRuDIDc_Ugtv_aL0VJVHJA6tzYRWk2WNSH8HzrSwtbdNIzao1m281fy8ABrIaKR1JdvaJuFMmnsmc0VWWQcr3w-B1tnxnUoOIymTCFgcogDV8D1M8QBhwd6H67SlRs0olH09jbye-wAwe60A3uLnzvWvU4Lsz2jmQ3b_IZHm94YO9x7YzGNtcDH_Tsqrk8cHmunbKKetVCviswbTPguZgxgO7bTZW2sLtRGKNM-_MxZYxbb9eXdSxxVKVkPMXp8DymvlgPYl9bYlR9PHYfSuioV4LGyzt_i6xKnSQdfjQZyi326Y-34n2jQ6DghuRH2lvrAhxTPyNrcwL553oLQShbBArosdRvNwiaoY54ToZzYv2rtYSAyDyxXSG7N7_5BlkgHfo0BX9i5KUEWOGk5o6NmbMPMv3pogoE1c7y3EQsv8M_-0RA0ZllTnI_4WQMPXgPDVm-EyfCxVL8l5wfpveopS62HN=w793-h557-no

Alors que normalement ça devrait ressembler à cela:https://lh3.googleusercontent.com/39naT02ZoDU_ozKxrmSJvyhXKEa20UK5hxDwOG938qtlsI-f3vuQ0k26Wxy6kndB9lvhtxZdPG3SHjsoDgJpuju2Gi2qn7faPivMeESOnVDnLh4O0-sOZVdM0EBzg9EoY4ff0cOmRGvsqtfIlYiMBTPZbmHnhJwhftuyv7zTTcnKYFbqwJrfOqxfxMZO3A3IHqU4-CjY88c2zsXxcCwwmWElmmxF9I81gPOsF5QuQPELME23HPGeZZpUvtPTmpFxnoT430mtmrGPWmy59vGXJOJy9lgML1xYaVAnbpkuBH8pkBvqok6lFUhwfNZr459gBo7dLoHTrB6abd7Dtaak-eLPdK3EEJWfWIJYGL_KOSO_oit0e227QbdsF3irKVBoYjAzKY-uaN-k7668f5uW1gqAYxq8QiyeCKsRX08kY8qCdEnvOfDweHq6rJE3nFcMmC7xl3gVX7Dfr3BcUUREVUbjSjZ0_4_dkiwMSTl37MA31abGTMeldwj_KeLB-HqT_nPRM3mlip8Zn2Iz-c8CDqrhwxSsNZGddKFTBRm2c-tL9ofJuMoyrkGud0wK-gHkmDoTd0MCpDfcj0OrtyqJQh3-UMYBIdaSv7L4P8h4nGRhuEGn=w787-h554-no

1.0, 1.1, 2.0 c'est la précision en fonction des critères entrés, plus on est précis plus ça coute, en France du niveau 1.0 c'est 20€ par bâtiment, 1.1 100€ et 2.0 300-500€ et il faut prendre des mesures dans le bâtiment.

Un idée des dégâts.https://lh3.googleusercontent.com/qQyXR9OgnP06lZGPwsKjROk5pXkOzjJ6dDrkMPX8tlsQr3eSEZXcu518Qiv1ln_BcPT9ryric4SwJ7xvYZ6aw6FjOVfyi-eAScUErDnfTySV5TJrzk5Z6AfNrBk-O9BTPeXXaJfGqKAgpQB_bmS3ceiHq5L8NeDXidtiYbgyuKszHU2x0wXFnEK-JtocEuewH4LHOcfU4hSCEjkLutUqZCKnJRw_78RKtA5qHr_sEFP-WaUyZt3RraIbl4G3-cyjNAM5IcrvoTRoGAZ9u7aoHAV_Jmtfnv8fI5BxTz4_wuXM7ONBmImzCR_dkZTpockrXpu-x8pd9ms35LdT2WHU_5Xtt-ZHl_DSk7mpjhc8-3_egCkXiQDbBYNhdjt4J_Wu0fNR1lEbN1LvtxWeUdEwnciIlJ-YWF6D0hN1vTDjVzkucou7BzuaAMsT9RRL7d3eNgHq76d-UxOtOFLtl8KacFJDBisiQlbshkp9iUoVaFRIxq3ivMhTND2NC4Uy3DQ8HGovKQONjN_GqGhc1hr59AWuOyXX06wuuQdXhUxgsuAmYFKBTQ9aBWpF-RyiPhrLvDaLdS8c7VSfflUOa34ghZKFl1aVKnR_Z6JYm4L1CBkTGUXR=w587-h214-no

Une publication dans la revue "Naure" d'universitaires japonais et d'autres confirment que la plupart des tremblements de terre éruptions volcaniques significatives se sont produits dans des périodes proches (+/- 2 jours) des pleines lunes voir des "supers lunes" comme nous pouvons obséerver aujourd'hui. Si la marée est principalement observable sur les côtes des océans, nous subissons également des marées terrestres qui peuvent atteindre 30cm. Si le séisme au large de Samana était "moyen", celui de Nouvelle-Zélande était autrement plus inquiétant, hier le nombre de séismes supérieurs à 5 dans le monde étaient 3 à 4 x plus nombreux que les autres jours Derniers tremblements de terre Mag 5+ Mais si vous avez l'occasion ce soir dès 18h surtout si vous êtes sur la côte sud , regardez la lune, vous ne la verrez plus comme ça de votre vie...
http://static.blogs.sudinfo.be/media/150/790426507.jpg

Je suis allé voir l'article d'origine.
En gros il semble que les phases de lune aient un effet sur le déclenchement mais les données ne sont pas suffisantes pour en faire une loi générale, en tout cas ça n’explique pas le lien entre plusieurs séismes qui se produisent à quelques mois ou années d’intervalles.
Ils n'ont pas de corrélation avec les petits séismes, que ce soit un petit ou grand séisme c'est toujours une surface multiplié par la rigidité de la roche qui est en moyenne de 27kN/mm², c'est la surface qui fait la magnitude, si on parle de changement de force ça joue au niveau de la rigidité à vaincre.
La variation de force ou gravité, ci dessous la variation en µGal due à l'influence de la lune et le soleil. Un Gal c'est une accélération de 1cm/s² ou 0,01m/s² ou 0,001g. Un µGal c'est un milliardième de g.http://mavoiescientifique.onisep.fr/wp-content/uploads/2016/04/Image.fig3_500.jpg

160µgal, 0,2 millionième de variation de gravité.
La marée terrestre c'est 22cm pour la lune et 10cm pour le soleil. Ca peut paraitre beaucoup pour l'anneau du CERN où ils en tiennent compte. Si je compare au diamètre de la terre c'est 2,35x10e-8 le rapport.

Je suis allé voir le deuxième lien, comme la marée mouille les petits pieds comme les grands pieds j'ai pris au dessus de trois. J'ai aussi regardé sur plus d'un mois pour avoir un cycle lunaire complet, ça me fait 2454 échantillons ce qui ne donne un intervalle  de confiance de 2. Pour rappel, le minimum c'est 50 échantillons pour avoir un indice médiocre de 14,2, en dessous le pile ou face c'est aussi valable.
La pleine lune en octobre c'était le 16 et pour novembre c'est aujourd'hui le 14.

Séismes par jour


https://lh3.googleusercontent.com/BYMomUgqRtA4MxH3SDN5U5b7WdfhjJprnakeiPk_5zs6wJxY1z0X5bJIkKdakvhTveLcu5eNAJ7fQmLx-59d_Bqba0kQDkAX13T8LHRcNiAa_ot2XqXa8gmrH9BV-UHeBMyVejIqzSAt2xkJiEQsU31eSVC1oLezcluf20XL8jOkXGSt40f0nmAkpfXx80Q788mzsUfFR7LscKkZiZ3NdMKmrj3vRr6gziY5xoT4IGtPyCqi9xY4DjdE1yjW-lkcSjI9j9uVSoEd5cXT4ng2g-f8A-BNNiJxSzxpAxq676wfYn2Ncxh4Cu1vRoUlciPI9aU1viyr9nwiGwcHghO4_jNeB3zYLK34dDhFRCiZxnQs3gtKsG2S-jvwDEBOV6I5VnDJS9CEx3aOtHHlEQJVlRvK5VWDK60N-KRXiSXINefMCY9PMpr7Jx5nTIf0HJb7J-6zqETxGvh2_x6qMNMLXTZC8-Sfbfc6QLLmwZyeS55_mmScxVPseecGgX7p-5NvJSBpx9OyhsiRhNFgLb3-_4mYv2UpJRz-N2_lFfp38JScQOqfvOChFWWNwydx0FXTQog9S7KYpw1XYdgZU0Jr74CGabpAYMoT7GwXFMPZEVH8v4TK=w559-h320-no

Si on regarde en magnitude il y a pas de grosse variations. Ils faudrait regarder sur plusieurs mois voir années, je viens de passer une heure pour un mois. J'ai fais une moyenne par jour, par séisme c'est confus.

Magniture par jour


https://lh3.googleusercontent.com/zv-ETB2EXu1HHTmiZ1Sqyo7foQxDT7ZkVUx_zhVr6uJceB1T9xfj0dIxp2jMd0W32xVVoupRxKmBrfVQCU8I6CAVY0wcb-2KcL41fHd3Tjx2jSDff_SYJ852KWkUrD8ssi8AEpMjcVHQcXJZjqCAiJ4BK0_gZcqngj3X4MtZ0RbNkxgEtzkZjAAC_3BdVjsOq1m8nj9J6YBCxnjZGqS1XVU4_74MbLb3XJbIsxMiF-5CZ668bxcA6laqnrvneNnV8KvKT6D-2sexfkByZd4GL5kqYqg2xUhytycruBYT4wZcy-TYchGfaunURZl8chQAlrk9D2JOfdDD6j3xNz0VzOIkW_RnOrCESvBZPpDRNU1qgTbrnJbXgQzdUIeiEyOGqeJfZq97bi_N-MNQCbgGJooKUjYCPUooEEN_9F9rf4rbDxGjPEUJ8GqPjHLNzu0z80aW4LrvNLWrE5O96RjwHiglkeqwZwBicJMWjNzbaUOKF1AVuPaAM5ZV2e5msiEx6-I4vMiMyKxBvZ7haNUUVbdMX0Hrp4O3usUXmkSDHI2WnIDun0K5EAIlne2DfxZcuMiC33YHzXMGBXdTg_jHHuSolm4DlDWjw_gRL3qbeAqEwRB1=w555-h299-no

Qu'est ce que je peux dire au vu de ces deux graphiques? Rien.
Qu'est ce que je peux dire au niveau de l'article? Rien.

Prendre des relevés et essayer de trouver une corrélation pour après sortir une hypothèse c'est bien. Ensuite le plus gros boulot c'est essayer d'invalider son hypothèse, là on tombe dans la méthode scientifique. Ensuite c'est la parution et on attend les critiques des collègues. Pour cet article il n'y a aucun commentaire, pour l'instant on peut pas dire qu'il ait consensus sans commentaire.

Avoir une hypothèse et chercher des preuves la confirmant c'est du biais de confirmation, c'est un problème cognitif, ce n'est pas franchement la méthode scientifique, ce n'est pas valide.
Je peux affirmer que les noirs sont blancs, il suffit que je cherche un noir albinos.

Les 8 séismes qui ont servit pour l'article, statistique ce n'est pas assez, il en faudrait 50 à minima. C'est comme à pile ou face, on peut faire dire ce que l'on veut en dessous de 50.

Un petit souvenir d'école:
https://lh3.googleusercontent.com/_26IEPdHwM04S4f7Hq53xkjuZFnW9Sw_UGvhe18M03EYjWwA9SRbR3PvaMT8h7QEHuMbGxLrPyRftQ=w1366-h768-no
Pour les sondages c'est 1000 personnes en moyenne, si on a un échantillon représentatif (c'est pas gagné) que l'on pose une question non biaisée (c'est pas gagné) on risque de ne pas dire de conneries si c'est du 54-46%, l'intervalle de confiance est de 3,2. Celui qui sort du 52-48% est statistique un con ou du moins non fiable.

Bonjour à tous.
Je tiens à rassurer ma famille. Je suis toujours en vie.
Suite à cette nuit de pleine lune, très grosse et très brillante, on aurait pu s'attendre à des tremblements de terre, des tsunamis, des cyclones et autres  méchancetés de ce genre.
Il n'en a rien été, et je reprends le cours de ma vie.
Ouf.....
Cordialement

Ces vaches néo-zélandaises peuvent également momentanément (tant qu'elles ont de l'herbe) rassurer leurs proches...
http://prod.wthr.com/sites/wthr.com/files/field/image/StrandedCows.jpg

La nouvelle Zélande c'est la ceinture de feu du Pacifique, 40.000 km, 90 % des tremblements de terre et 80 % des plus grands tremblements c'est pour la ceinture de feu.
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ae/Tectonic_plates_boundaries_detailed-fr.svg/1280px-Tectonic_plates_boundaries_detailed-fr.svg.png
Les zones peuplés c'est des zones de subduction ou transformantes et c'est où il y a les plus grandes vitesses de déplacement (3 à10 fois plus rapide qu'en RD), les plus grandes failles, ça bouge plus.
Les vaches doivent se faire de plus grands soucis en nouvelles Zélande que chez nous si elles ne vivent pas en plein air.

La photo c'est un glissement de terrain dû certainement à uneliquéfaction suite au séisme.
Les glissements de terrains c'est surtout en cas de fortes pluies ce que nous donnent les cyclones et tempêtes tropicales.
Les zones à risque de liquéfaction on y construit pas normalement, mais pour le pâturage pas de problème sauf peut être pour les vaches.

"Intensité au foyer" mentionnait Phil il y a quelques années.
Je confirme.

Vendredi soir, un tout petit petit mouvement de 3.9.
Mais à 2 km de profondeur et dont l'épicentre se trouvait à moins de 3 km de mon domicile.

Le ressenti est à peu près le même que pour le séisme de 2004 (séisme des Saintes - magnitude 6.3, mais l'épicentre à 100 / 150 km) :
Le grondement, suivi des déplacements.

Pour El Asnam (7.7), à une centaine de km, j'avais à peine ressenti le mouvement.
Siffisamment, quand même, pour regarder par la fenêtre et voir le paysage osciller ;
mais sans plus.

Conclusion : le ressenti humain = très mauvais instrument de mesure.
Surtout quand la comparaison s'étale sur 35 à 40 années.

Chaque fois que je ressens un tremblement de terre, je remplis le questionnaire de l'UNGS.
Ce questionnaire est assez fermé mais avec choix multiples.
Les résultats au niveau intensité sismique en fonction de la distance au foyer sont bons.
Quand on rentre dans le détail des chiffres il y a très peu d'écart types.
Pour l'intensité sismique, il y a un descriptif qui cerne assez bien l'intensité.
C'est un peu comme l'échelle Baufort pour le vent, en fonction de ce que l'on voit on peut déduire une vitesse de vent dans une fouchette.

En fonction du terrain ça peut amplifier, au sommet d'une colline ou sur des alluvions c'est le cas.

Dans le sud de la RD du IX en intensité c'est possible, il y a encore des traces à la capitale.
Dans le nord du X est possible, en 1946 il y a eu une magnitude de 8,1.
De mémoire pour la Guadeloupe c'est IX qui est retenu.

3,9 de magnitude à cette distance c'est une accélération de 46mg, c'est du 5 en intensité, normal qu'on le sente.
Mon application donne 3,6 en magnitude, l'accélération est de 30mg.

La magnitude c'est logarithmique, si je double et que je passe 3,6 à 7,2 à la même distance c'est d'un paysage lunaire qu'aurait parlé Antoine, du XII en intensité.
Du XII ce n'est par prévu pour la Guadeloupe pas assez de surface de failles.

Et en décodé pour un béotien, cela donne quoi ?  :lol:

Tinadecastillo :

Et en décodé pour un béotien, cela donne quoi ?  :lol:

C'est pas la première fois qu'on en parle.
La RD c'est une zone sismique il faut en tenir compte.
Ce n'est pas les tremblements de terre qui tuent c'est les habitations que l'on prend sue la tronche.
Quoi que de mémoire le tsunami suite au tremblement de terre de 1946 a fait 1800 morts.
Donc on contruit pour résister à une intensité de X dans le nord et IX dans le sud.
En RD le zonage est fait et il y a une norme de construction. Elle fait 64 pages et je la trouve assez légère comparé à l'eurode qui en fait 250 sans les annexes nationales.

Les Antilles ont le même risque sismique, s'en inspirer n'est pas idiot.
Aux Antilles les blocs de béton comme on trouve en RD sont interdits car zone sismique, oui elle est légère la norme.

Etre béotien n'empêche pas la sagesse populaire.
La sagesse populaire en RD c'était la maison caraïbe. En bois elle est naturellement anti sismique, elle va peut-être être de guingois après et au pire on de prend un toit léger sur la tronche. En 1946 il y a eu peu de victimes.
Après le premier tremblement de terre à Port au Prince, un édit royal n'autorisait que la construction en bois.

Maintenant la mode c'est des murs de parpaing mal chainés avec une dalle de béton de 30 à 50 tonnes au dessus de la tête, les résultats seront différents.

La qualité de la construction n'est pas uniforme en RD, voir démolir une maison avec un marteau d'un kg chez moi c'est possible. Quand on voit comment est fait le béton (excès d'eau et manque de ciment) la résistance est divisée par deux.
Il y a deux mois j'ai donné un coup de karcher sur le toit, j'ai récupéré deux seaux de sable à la descente d'eau. Et c'est soi-disant les meilleurs qu'ils l'ont fait.

Pour ceux qui ont envie de ne plus être béotiens, aux Antilles on trouve des conseils pour les non spécialistes, c'est la plupart du temps que du bon sens.

La RD est un pays jeune avec moins de moyens, ils ont des priorités. L'anti sismique n'en fait pas partie, pour tout ce qui est risque ils délèguent à dieu en général.
Comme il y a 3 fois plus de constructions neuves qu'en France elle sera peut être plus rapidement anti sismique.

Cela dit, je correspond avec un ingénieur structure à la retraite qui a difficile à décrocher. Je lui ai envoyé quelques photos de constructions locales pour son musée des horreurs. Certaines avaient toutes les malfaçons anti sismiques possibles. Pour une étude d'impact (nombre de sacs à viande à prévoir) ici on peut commencer à une intensité de VII, d'habitude c'est plutôt VIII-IX sans anti sismique.

'@ Phil
tu as raison ,
le tremblement terre , c est comme la loterie,il y croient mais ne gagnent jamais.
de toute façon ,tu entends plus souvent «anticyclonique
je ne connais pas bien le Sud, mais je n ose penser à Nagua,la je vois ce qui va/ peux se passer....
cdt

Hier (21.8.18 à 17h31 heure locale) un violent séisme (7.3) a eu lieu au Venezuela,

Ressenti jusqu'en Martinique et a Manaus au Brésil, heureusement la RD n'a pas été impactée car il n'y a pas eu de tsunami. Cela dit, le risque reste bien réel pour des côtes particulièrement exposées et densément construite d'hôtels qui pour la majorité nient le risque et qu'aucun plan d'évacuation n'est prévu et qu'il faut parcourir plusieurs centaines de mètres pour s'élever d'une dizaine de mètres.

Entre le tremblement de terre au Venezuela et l'arrivée de la vague à Bayahibe, entre 30 et 35 minutes, autant dire que sans un système d'alerte et sans plan d'évacuation les sacs à viande risquent de manquer.
https://image.noelshack.com/fichiers/2018/34/3/1534945065-tsunami-bayahibe.jpg
pour avoir une idée de la zone impactée à Bayahibe

Si il y a une étude d'impact des tsunamis en RD. J'ai vu la carte avec les zones à risques et les hauteurs d'eau possible.
En failles de subduction c'est le sud qui est concerné.
Le nord c'est une faille de décrochement mais qui a donner lieu à un tsunami en 46.
De mémoire en 2016 il y a eu une réunion de pointures mondiales à Santo Domingo. C'était une réunion sous l'égide de l'ONU.

La vitesse d'un tsunami c'est en fonction de la profondeur de la faille, j'ai regardé pour la cote nord, en 10-15 minute le tsunami est à la cote. Aucun système d'alerte ne peut fonctionner avec des temps si courts.
Pour un tsunami il faut déjà une bonne magnitude. En cas de grosse secouse du coté de Nagua il serait bon de gagner un point haut.
Pour la cote sud, 115km c'est vite parcouru, là aussi l'alerte c'est monter rapidement à plus de 3-4m.
Il y a eu des tsunamis avec une magnitude de 6,4 normalement le critère c'est 7.
Du 7,3 est possible dans le sud.
Possible mais qu'en est il de la probabilité.
Du 7,3 dans le sud fera déjà pas mal de victimes quand je voit les constructions à flanc de collines du coté de la Haina, un tsunami augmenterait un peu le pourcentage de victimes.
Le relief escarpé en général de la cote dominicaine la met à l'abri, il y a des quartiers de Santo Domingo qui pourraient avoir les pieds dans l'eau.
Nizao est sensible.
La cote est n'a pas de relief mais n'a pas de failles perpendiculairement. C'est possible, c'est des hôtels, il y a des étages.

Oui il y a un risque tsunami, après on regarde les probabilités et les priorités.

Dans le Pacifique il y a un système d'alerte, du tsunami c'est courant et il y a de la distance donc du temps.
Dans l'océan Indien il y en a un aussi, 2004 a montré la possibilité de tsunamis dévastateurs.
L'Atlantique il n'y a rien, histoire de probabilités. Il y a bien eu Lisbonne mais ça remonte à loin.
Pour la mer des caraïbes, d'ici au Venezuela il y a 700km, une heure pour faire la distance pour un tsunami créé à 4000m de profondeur.

Heureusement, le séisme vénézuélien à eu lieu à 108 Kilomètres de profondeur le même à 10 km ou moins aurait pu avoir des conséquences dramatiques sur les côtes dont je parlais.
La projection mentionnée par l'image de mon dernier message vient d'un membre de l'ONU et à ce jour, seul l'hôtel Catalonia  a Dominicus y a réagi d'une manière positive, pour les autres, nous sommes des empêcheurs de faire du fric et tout va bien, le problème n'existe pas.
Noël 2004 est déjà oublié les 200'000 morts de l'océan indien ne sont plus qu'un vague souvenir.
Pour mémoire, il y a une moyenne de 20'000 personnes qui résident chaque jours dans les AIO dans cette région à risque sans qu'ils sachent ce qu'il peut arriver.

La force d'un tsunami dépend grandement de la magnitude et du type de faille, la subduction c'est le top
La magnitude dépend de la surface de décrochement.
Magnitude (Mw)    Surface de faille rompue (km²)    Longueur de faille rompue (km)    Glissement (m)
5    15              ≈ 4                      0,05-0,1
6    100              10-12              0,3-0,5
7    750              40-50              1 à 2
8    5000      200              10

Donc on peut relier les tsunamis aux failles.
Localement en failles de subduction ça donne du magnitude 7 environ.
En Indonésie c'était 9,1-9,3 de mémoire.
Au Japon 9.
Au vu des failles locales et des dégâts du passé du 7,3 est possible au sud où il y a des failles de subduction. C'est suffisant pour faire pas mal de victimes, le bâti n'est pas trop prévu pour un intensité de IX possible.
IX, c'est une accélération de 0,5 à 1g, allez du coté de la Haina et appliquez mentalement l'équivalent de la masse de la maison au dernier étage. En plus c'est construit en pente, mauvaise pioche.
Des sacs à viandes il en faudra pour ceux qui ont un toit en béton très à la mode localement. Pour un tsunami éventuel il y aura éventuellement des victimes.
Entre le sûr et l'éventuel que choisir?

Pour ce qui est de la profondeur locale j'espère que ce sera au dessus de 40km ce qui fera un intensité de VIII avec moins de morts, les maisons à la mord moi le noeud ça fera quand même du dégât.

M 4.0 - 4km ESE of Cabrera
2018-08-25 06:04:05 (UTC)
Location: 19.632°N 69.867°W
Depth: 10.0 km
https://image.noelshack.com/fichiers/2018/34/6/1535197017-capture-d-ecran-2018-08-25-a-13-36-08.png

Intensité sismique de IV à Cabrera, à 40km on ne sent plus rien.
J'ai l'application Earthquake Alert! sur mon smartphone précis et les bons liens.
Personnellement je commence à m'y intéresser à partir de 4,3-4,4. S'il y a une série ça peut être un indicateur de séisme plus puissant au niveau statistique.
Voir à partir de la minute 40 sur cette vidéo.
C'est néozélandais aux conditions de failles différentes, peu d'échantillons, est ce précis? Ca le mérite d'exister, et ailleur ça manque encore plus d'échantillons ou il y a des failles étérogènes.
Personnellement c'est pour faire un peut plus attention, ma fréquence de consultations augmente.
En 5 ans deux fois il y a eux 2 ou trois magnitudes de 4,2-4,3 qui se sont suivi.
Il y a eu plus fort mais en solitaire.
La magnitude c'est logarithmique, de 4 à 5 on muliplie l'énergie par 30. 4, c'est par grand chose, 5 ça bouge, 6 ça fait du dégât, 7 gros problèmes éventuels. Il y a la profondeur qui compte. A 50km de profondeur, du 4 à Cabrera pas sûr que tout le monde le ressente.

Ressenti à Cabarete, 2 secondes, à 2h05.
Je suis au 3ème étage, je ne dormais pas à cause de la pleine lune qui approche, du coup j'ai regardé l'heure.

A Cabarete c'était une intensité de II normalement. C'est ressenti par les personnes au repos et ceux qui sont dans les étages qui amplifient. La journée debout peu de gens l'auraient ressenti.
Il y a aussi l'endroit où est le bâtiment, de l'alluvion amplifie ainsi que sur une colline.
Le plus loin que ça été ressenti c'est 130km à Santo Domingo.
Souvent les secousses sont recensées sur Santo Domigo malgré la distance.
Dans d'autres cas il y a toujours plus un en intensité aux réponses au questionnaire de l'USGS à Santo Domingo. Une habitation dans les étages et un sous-sol qui doivent amplifier chez une personne.
A Santiago qui est une plaine entre deux sierras c'est aussi amplifié, c'est un peu la même géologie et relief qu'à Grenoble où l'on peut sentir un tremblement dans un lieu et rien à un kilomètre de distance.

phil san cristobal :

A Santiago qui est une plaine entre deux sierras c'est aussi amplifié, c'est un peu la même géologie et relief qu'à Grenoble où l'on peut sentir un tremblement dans un lieu et rien à un kilomètre de distance.

Une cuvette remplie par du terrain tout mou, c'est aussi Mexico.

Je me suis laissé dire que le tremblement de terre de Mexico (1985) a été important dans l'histoire de l'étude des phénomènes sismiques,
notamment en cherchant à comprendre pourquoi les bâtiments les plus impactés correspondaient à une taille bien particulière (ni les plus grands, ni les plus bas).

Bonjour à tous.

Nous sommes dans un pays où la terre tremble tous les jours, ou presque.
A Bavaro, nous en avions un très régulièrement, d'intensité  plus ou moins de 3. Il y avait un grondement d'un quart de seconde et pratiquement rien d'autre.

Une fois les lustres se sont mis à balancer. Un mobile dans la bibliothèque s'est mis en marche, et Angelita est sortie en courant. C'était tout.

Sur le site ci dessous, on s'aperçoit de la fréquence des mouvements terrestre.

https://www.earthquaketrack.com/

https://www.earthquaketrack.com/v/caribbean/recent

Petite remarque : Nos géographes ne sont pas tous d'accord sur l'altitude du Pico Duarte. Pour certains, il s'élève à 3083 m au dessus du niveau de la mer, et pour d'autres, à 3175 m ??? Comprenne qui pourra.
Peut être sont ils restés à l'époque du dictateur Trujillo, où ce dernier avait rajouté 100 m de plus à ce pic qui portait son nom.
Cordialement

@ Joël.
A l'époque de Cortes Mexico était un lac ou plutôt des iles construites sur un lac ce qui était un plus pour la défense voir le transport.
Si Grenoble et Santiago c'est la nature ou plutôt l'érosion qui a comblé le creux, pour Mexico c'est la main de l'homme.
La nature équilibre, la main de l'homme déséquilibre.
Le sous sol de Mexico sans être de la gélatine c'est quand même moins rigide que de l'alluvion naturel. Si on creuse un trou dans son jardin quand on le rebouche on se retrouve toujours avec un excès de terre.
On peut faire à l'indentique mais c'est couche de 30cm de terre max avec compacteur équipé de pied de mouton.
Un sous sol meuble entouré de montagne piège les ondes sismiques et les amplifie.
Pour la hauteur des bâtiments:
Si on met un poids au bout d'une ficelle, sa fréquence de balancement variera en fonction de la longueur de la ficelle.
Pour un bâtiment c'est la même chose, sa fréquence de résonance est influencée par sa hauteur.
Sur de la roche la fréquence est élevée.
Dans de l'alluvion elle est plus basse.
Dans le cas de Mexico, elle était trop basse pour les bâtiments de faible hauteur, trop haute pour les bâtiments de grande hauteur mais pile-poile pour des bâtiments de taille intermédiaire.
A la fréquence de résonnance il faut peu d'énergie pour détruire.

@Pierre.
La terre a une forme patatoïde, pour référencer un point c'est problématique.
J'ai un logiciel de carto, QGIS, pour le référencement j'ai le choix entre une soixantaine de modèles.
Chacun donnera une altitude différente du pic Duarte.
En général on emploie le WGS84, si on regarde une carte topo, il y a deux quadrillage un bleu à titre informatif et un en noir l'officiel en Lambert. C'est un exemple pour la France. Le Lambert colle mieux au patatoïde Français
Par mal de cartes de la RD ont été faites par les américains, d'autres par des dominicains et il y a le WGS84 pour les GPS.
Le niveau moyen de la mer on le trouve facilement avec un marégraphe.
Si on part de Dunkerque pour Marseille avec le meilleur niveau possible, en arrivant à Marseille on ne sera pas au niveau moyen de la méditerranée.
Histoire de différence de gravité.
Je peux avoir la distance exact du sommet du pic Duarte au centre de la terre avec un gravimètre. Un sattelite pourra aussi mesurer cette distance, elle sera différente de ce que je mesurerai en faisant une triangulation sur terre. Comme elle sera différente d'un sattelite GPS.
http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/objets/Images/geodesie-gravimetrie/geoide-1.jpg

J'allai oublier, il y a des marées terrestres comme des marées en mer, sur terre c'est environ 30cm.
Je crois qu'il y a qu'au CERN qui en tiennent compte pour leur anneau à particules.

Bonjour,

@Phil
Excellente vulgarisation (que le mot est vilain, il faudrait en inventer un autre) de la dynamique des structures.
Demain tu t'attaques au spectre de fréquence ? (bon, c'est déjà commencé, en fait).

Juste une petite remarque pour Mexico.
C'est bien la main de l'homme qui a modifié le site, mais en laissant des dépôts de boue de plusieurs mètres d'épaisseur (qui sont naturels).
Cela dit, il y a certainement eu assèchement des lacs ET comblement, au moins partiel.

Pour le Pico Duarte, ce sont 92 m de différence entre les deux chiffres cités par Pierre.
C'est le même ordre de grandeur de différence selon le référencement choisi ?
30 cm pour les marées terrestres me paraissent bcp, je sais ce que je vais faire le week-end prochain.

Les 30 cm ça vient du CERN, pour nous ça ne change rien mais avec leur niveau de sensibilité ça compte.
C'était plutôt dans le sens que tout bouge et que tout est relatif ces 30cm.
Pour ligner une turbine à vapeur dans une centrale électrique en bord de mer on tient compte de la marée qui influence.

La terre est plus où moins ronde et on emploie des cartes qui sont plates.
C'est comme essayer d'aplatir l'enveloppe d'un ballon, il y aura des déformations dues à la transformation.
Avec un théodolite au dessus d'une certaine distance on doit tenir compte de cette déformation.
Mon théodolite indique le décimilligrade à ce niveau de précision il y en a des défauts.
Pour en revenir au Pico Duarte, sur les cartes topo c'est 3087m et ça me va bien. Ce n'est pas un point géodésique de référence, la précision n'est pas nécessaire. Pour celui qui se paie le Duarte, que ce soit 3073, 3087 ou 3095m, quand il arrive en haut il pose son cul, 0,38% de différence ça se sent pas dans les pattes. Bref mesurer une altitude c'est parfois des erreurs surtout en montagne.

Pour en revenir à Mexico.
Un gros tas de boue sans apport d'eau devient un gros tas de terre sèche.
Un gros tas de terre sèche au contact de la nappe phéatique peut se transformer en gros tas de boue. Après c'est surtout une histoire de pourcentage d'argile de perméabilité, ect...
Il y a deux choses qui modèle la terre c'est la tectonique qui nous fait de belles montagnes et l'érosion qui aplati tout ce beau monde.
L'érosion c'est surtout l'eau.
Rien ne résiste à l'eau.
On ne s'oppose pas à l'eau, on employer la synergie comme dans les polders, mais on ne lutte pas de front.
L'eau ne suis qu'une loi, c'est celle de Bernouilli. C'est un débit, une pente et une charge en sédiments.
On met un barrage, sa vitesse diminue, elle perd sa charge en sédiments qui combleront le barrage.
S'il lui faut un lac, il y aura un lac. Les indiens ont construit sur un lac, ils ont composé avec l'eau comme dans les polders.
Le niveau que l'on a dans les caneaux c'est le niveau de la nappe phréatique.
Si l'on veut supprimer les caneaux on draine et on fait en sorte que le débit sortant soit plus grand que le débit entrant pour faire baisser le niveau de la nappe. Pour Mexico c'est assez pharaonique comme boulot.
En voulant trouver des billes pour éviter de dire des conneries je suis tombé là dessus, il y a des réponses et non une.
A un problème il y a souvent plusieurs paramètres ou causes.
Pour les causes de l'effondrement des tours moyennes on peut y répondre assez facilement, ensuite pour les causes des causes ça prend du temps et on est pas toujours exhaustif.

Bonsoir,

Mexico (autrement formulé) :
Ce sont les dépôts lacustres plutôt que les remblais anthropiques qui ont filtré / amplifié certaines fréquences,
et conduit au fait (1) que ce sont certaines hauteurs (ou nombre de niveaux, ça revient à peu près au même) de bâtiments qui ont été les plus impactés.

Je parlais (de mémoire) de "terrains tout mou", Wikipédia utilise les termes "immense dépôt de boue".
La main de l'homme est intervenue mais n'a pas (ou très peu) changé la sensibilité des vasouilles aux ondes (2).
D'ailleurs, dans l'absolu, en drainant, en facilitant les tassements, et en augmentant leur compacité, elle devrait sans doute avoir plutôt (un tout petit peu) amélioré leurs caractéristiques.

(1) : plus exactement, ont été le facteur principal
(2) : sauf erreur, il n'y a pas eu d'intervention pour les enlever

Marée terrestre :
Trop impatient, je n'ai pas attendu le week-end.
Selon le document ci-dessous (page 37 à gauche), l'ordre de grandeur des variations serait de 0.3 mm.
http://www.geomag.fr/sites/default/file … /67_95.pdf

Pour l'ordre de grandeur des différences pouvant être enregistrées selon le référencement choisi, je n'ai pas trouvé ;
bien trop faim, je vais souper.

Bonne soirée studieuse et bon appétit

Joël

Erratum.
J'avais écrit 33cm de mémoire.
Ce n'est pas 33 mais 22cm en moyenne si je me base sur le laboratoire de géologie de Lyon.
C'est un de mes sites préférés, ça ne veut pas dire qu'ils ne peuvent pas se tromper.
Il se trouve aussi que j'avais des collègues qui employaient des gravimètres et qu'ils m'avaient aussi causé de marée terrestre sans entrer dans les détails chiffrés de mémoire. Leurs gravimètres peu de temps avant leur avaient permis des vacances du coté de la pyramide de Kleops, il y avait des sujets plus importants que  la marée terrestre.

@ joël.
Nota: dans le lien que tu as mis, les déformations sont en cm hormis les perturbations induites par les hétérogénéités
mantellaires qui sont en mm.

Bonjour à tous.

On va peut être avoir des études qui vont être faites AVANT qu'un phénomène de tremblement de terre n'apparaisse.
J'étais dans une salle d'attente il y a quelques jours, et pour meubler le temps, qui est toujours trop long dans ces cas là, je discutais avec mon voisin, des cyclones qui sont passés sur Jarabacoa. Et il me disait que la particularité de ce pays, c'était l'absence de prévention.
Va t'on aller vers une prévention du risque des tremblements de terre ?

https://www.diariolibre.com/noticias/el … GA10897133

Cordialement

A l'heure actuelle,il n'est pas possible de détecter un tremblement  de terre de magnitude 7.
Le droit de rêver...

valable pur les cyclones

Bonjour Alain.
Il ne s'agit pas de détecter un tremblement de terre potentiel, mais plutôt de prévoir ses conséquences.
Solidité des bâtiments, normes anti sismiques respectées, toutes ces choses là.
Par exemple, en cas d'un Big one, si l'on ne prévoit rien AVANT, comment va t'on soigner les blessés si tous les hôpitaux sont par terre ?
Cordialement

A l'heure actuelle, il n'est pas possible de prédire un séisme.
Mais il existe quand même des signes précurseurs.

Qu'on ne sache pas les interpréter et les exploiter à ce jour, ne signifie pas pour autant que penser qu'on saura un jour améliorer cette interprétation et cette exploitation relève de l'utopie.

Il y a des personnes sérieuses qui y travaillent et obtiendront sans doute des résultats.
Reste à savoir quand.
L'avenir le dira.

Sous les Tropiques la notion de "gestion des risques" n'est pas encore dans les moeurs.
Dans les grandes sociétés, en particulier américaines, c'est obligatoire, il y a des revues annuelles, des procédures.
Cela a déteint sur ma vision de la vie et j'essaie de l'appliquer ici, prévoir si possible pour limiter les dégâts.

Nous avons eu déjà en Martinique un séisme d'intensité IX  en 1839 comme le rappelle la page web du site plan séisme.fr. On s'attend à du très fort dans les années qui viennent. De plus en plus de bâtiments de Martinique et Guadeloupe (hôpitaux, casernes de pompiers, lycées,  écoles, radio télévision) sont mis en conformité avec les normes parasismiques voire pour certains construits avec système de fondations sur appuis parasismiques. Une formation gratuite  et prise en charge par l’État s’adresse aux artisans et professionnels du secteur du bâtiment principalement impliqués dans les petits projets de construction tels que les maisons individuelles.
La république Dominicaine est très en retard (notamment la construction des maisons individuelles) dans le domaine de la prévention du risque sismique même s'il existe un décret de 2011 qui définit les conditions requises pour qu'un bâtiment respecte les normes parasismiques et malgré l'obligation de respecter ces normes pour les nouveaux batiments publics .Un experto advierte que en República Dominicana podría ocurrir sismo de magnitud mayor a siete

Nouvelle discussion