BESOIN D'AIDE

bonjour,
nous avons un projet depuis quelques mois, mais il ne décolle pas peut être certains d'entre vous aurez des conseils ou plus ! nous sommes sur bordeaux et vendons une maison pour partir au vivre au maroc la maison ne se vend pas, que faire si la vente met trop longtemps ?

bein , est ce que vous êtes pressés de venir le, plutôt possible ?
sinon vous pôuvez attendez jusqua la vente de votre maison et aprés vous débarquez vers le maroc avec vos argents

essayer d avoir un appartement ou une maison de location et vivre un peu au Maroc avant de prendre une decesion final

Bonjour asma33.

Votre message a été déplacé sur le Forum Bordeaux pour plus de visibilité.

Je vous suggère de déposer une annonce dans la section Maisons à vendre à Bordeaux. Cela pourrait vous aider.

Merci et bonne chance

Karen :)

asma33 :

bonjour,
nous avons un projet depuis quelques mois, mais il ne décolle pas peut être certains d'entre vous aurez des conseils ou plus ! nous sommes sur bordeaux et vendons une maison pour partir au vivre au maroc la maison ne se vend pas, que faire si la vente met trop longtemps ?

Bonjour asma, le marché immobilier sur Bordeaux est plutôt bon, la ville est à la mode et de grosse amélioration ont été faite depuis une dizaine d'année afin de la remettre au niveau qu'elle mérite en tant que capitale du sud ouest et grande agglomération. Si votre maison ne se vend pas c'est peut être qu'elle n'est pas au prix du marché. Sinon si vous êtes pressés louez la et de votre coté louez au Maroc, cela vous permettra de voir aussi si vous vous y plaisez. Laurence :)

Les prix de l'immobilier, après avoir grimpé de manière exponentielle pendant des années (d'une façon tout à fait déraisonnable) sont orientés soit à la baisse soit vers la stabilité dans le meilleur des cas.

La plupart des agents immobiliers se plaignent des exigences déraisonnables des vendeurs qui demeurent sur l'idée "ma maison doit prendre +10% par an". C'était le cas il y a dix ans, c'est fini! Chaque jour ou presque, en ce moment, une agence immobilière fait faillite faute de faire des transactions: c'est la crise, les salaires n'augmentent pas et surtout les gens ont peur du chômage. Dans ces conditions, se mettre un crédit de vingt ans sur le dos fait réfléchir. En conséquence il faut en tenir compte sur le prix.

Je vous suggère de faire expertiser votre maison par un ou deux spécialistes, en gardant en tête qu'un bien n'a pas la valeur qu'on espère qu'il obtiendra, mais seulement le prix qu'un acheteur est prêt à payer.

C'est vrai que Bordeaux est globalement une "bonne zone" (belle ville, économiquement dynamique) mais il existe partout des disparités considérables, des fois à 300m de distance.

La plupart du temps, en plus, le propriétaire pense que ses "travaux d'embellissement" apportent une plus-value, ce qui est erroné: ce qui est beau pour les uns ne l'est pas forcément pour d'autres.

En revanche le plus est apporté par des travaux d'isolation, de mise aux normes électriques, de consolidation (exemple: toiture récente, etc.) C'est ça que vous devez mettre en valeur.

Pensez que votre acheteur sortira une grosse somme et se mettra neuf fois sur dix un crédit sur le dos, pour 20 ans ou plus. S'il a la (presque) garantie que pendant longtemps il ne sera pas contraint de faire de gros travaux (du genre charpente à refaire), il se lancera plus volontiers que si vous lui montrez des papiers peints neufs (qui lui plairont ou pas, mais il vous dira de toute façon que ça ne lui plait pas, c'est le jeu :) )

Établissez si ce n'est déjà fait les bilans isolation, plomb (canalisations), contrôle de charpente (parasites), etc.
Bref, que l'acquéreur soit rassuré.

Et des fois, il vaut mieux vendre vite un peu moins cher qu'on espérait, plutôt que traîner des années en payant des impôts fonciers et en voyant le bien se déprécier. Si on avait des raisons de croire en une reprise économique prochaine, on attendrait pour vendre à un meilleur prix plus tard mais dans le contexte du moment, c'est dur d'être optimiste: le chômage ne baissera pas et les gens épargnent massivement pour leur retraite quand avant, ils savaient ce qu'ils toucheraient.

Autre chose: les taux d'intérêt sont en ce moment à leur plus bas niveau depuis des décennies. Si vous maintenez des exigences trop élevées, comme ils ne pourront que grimper, dans quelques années les gens qui pouvaient acheter aujourd'hui ne le pourront pas plus tard. Quand on passe de 3 à 5% par an, sur 20 ans, la différence est énorme!   

En revanche, je vous déconseille de louer si vous persistez dans l'idée de mettre en vente: le locataire qui paye son loyer est protégé et de ce fait, les gens n'achètent pas une maison qu'ils ne pourront pas occuper avant un bail.
Et s'il ne paye pas son loyer, bonjour la galère!

asma33 :

bonjour,
nous avons un projet depuis quelques mois, mais il ne décolle pas peut être certains d'entre vous aurez des conseils ou plus ! nous sommes sur bordeaux et vendons une maison pour partir au vivre au maroc la maison ne se vend pas, que faire si la vente met trop longtemps ?

Bonsoir,
Bien que la vente d'un appartement n'est pas pareil, mon mari est occupé à vendre un T3 près de la gare de Bordeaux. Pour l'instant, les prix ont légèrement baissé, même s'il arrivera à vendre son bien après trois ans de location sans aucun problème avec les locataires partis pour la Bourgogne, il a mis une annonce entre particuliers sur le bon coin et les visites se succèdent, cela fait une semaine. C'est évidemment bien situé.
Tout dépend de votre maison, de l'état dans laquelle elle se trouve.
Etes-vous disponible pour la vendre, ou bien passez-vous par une agence. Nous le faisons nous-mêmes parce que mon mari est retraité et qu'il a le temps.
Savez-vous qu'avant de vendre votre bien et si vous choisissez de la placer vous-même sur ce site, vous devez déjà fournir le document concernant le degré d'énergie de votre bâtiment. Mon mari vient de me dire le DDE. Dans ce domaine moi et les sigles c'est autre chose, vu que je suis belge.
Nous avons déjà acheté, vendu en Charente-Maritime et nous sommes revenus dans notre appartement T2 à Bordeaux. Pour la vente, si vous n'y arrivez pas, que disent les personnes qui viennent visiter votre bien ? Avez-vous déjà votre logement au Maroc ?
Si nous pouvons vous aider, c'est avec plaisir, nous sommes sur place et nous sommes des particuliers dans le cas où des questions pourraient se poser. :)
De quand date votre maison, année de construction ?
Pour les documents, je lis que Benj77 a déjà énuméré. De toute manière ces documents sont obligatoires et seront demandés par votre notaire si vous en avez un ou bien le notaire de l'acquéreur si vous prenez le même.
Pour vendre, c'est s'occuper du bien. Si vous passez par une agence, en France, cela semble être la coutume, ce qui est totalement différent en Belgique. D'abord l'agence demande sa commission qui est pour moi exorbitante. Si vous pouvez l'éviter, vous pouvez très bien vendre votre bien vous même, c'est pas sorcier. Un acquéreur vient pour voir un bien. Et c'est lui qui décide. Vous êtes là de toute manière pour lui en montrer les avantages bien entendu et les travaux que vous avez éventuellement effectués et qui donne une plus-value à votre bien dans le sens que l'acquéreur ne devra plus les entreprendre.
Bon courage.

Loin de moi l'idée de défendre les agences immobilières, mais il est difficile de se passer de leurs service quand on est en activité: il faut être disponible à tout moment pour faire visiter, il faut répondre aux questions des fois pointues sur le bien, etc.

Dans ce que j'ai listé il faut ajouter évidemment le certificat d'urbanisme et si vous êtes sûr de vous (pas de mauvaise surprise prévue), le PLU (plan local d'urbanisme). Si on prévoit un joli parc près de chez vous, ce sera un plus. Si on prévoit une raffinerie, c'est un peu différent.
De toute manière avant de signer, normalement l'acheteur aura accès à ce PLU

Bonjour,
En effet, vous avez cela dans la culture Française. Chez nous en Belgique, nous utilisons effectivement aussi les agences, mais pas de manière aussi "institutionnelle" qu'en France. Ce qui m'a d'ailleurs fort surprise en arrivant dans ce pays que j'aime beaucoup d'ailleurs et où je me sens très bien. :)
Quoi qu'il en soit, d'abord nous pouvons mettre une affiche à vendre sur notre maison ou notre appartement, ce qui permet aux riverains de voir cette affiche et de faire passer le bouche à oreille.
D'ailleurs lors du décès des parents de mon mari, et ceci dans la ville de Bordeaux, ses soeurs ont mis devant la maison aux Chartrons, un grand panneau piqué devant dans le petit jardinet et c'est finalement un monsieur qui habitait dans le coin et voulait acheter autre chose qui a acheté pour lui et sa famille cette maison. C'est dire que vis à vis des agences immobilières, il a pu économiser l'argent de la commission.
Et pourtant ce sont les soeurs de mon mari qui se sont occupées de la vente et elles travaillaient toutes les deux à l'époque.
En Belgique, nous faisons visiter le soir, ou le week-end, ce qui est dans les moeurs.
Le Français, ce n'est qu'une constatation et non un jugement est tellement ancré dans la culture agences immobilières qu'il ne pense pas qu'il peut agir différemment.
Il est clair comme mon amie Bruxelloise qui a une seconde résidence en Charente-Maritime face à l'île d'Oléron ne pourra passer que par une agence pour vendre sa maison, habitant trop loin. Voilà donc pourquoi, je suis d'accord avec vous pour le manque de temps, de distance, de disponibilité. Mais le fait d'y ajouter la commission d'agence, n'est pas un atout pour le vendeur d'un bien surtout en ce moment. Juste un avis totalement neutre. C'est au vendeur à décider bien entendu :) Le marché immobilier est calme, malgré comme ils le disaient sur Tv7 Bordeaux hier une légère reprise, via les bureaux de Guy Hoquet qui devraient embaucher. Tant mieux pour les entreprises et les futurs employés ou travailleurs. C'est de l'embauche en perspective.

Le Français, ce n'est qu'une constatation et non un jugement est tellement ancré dans la culture agences immobilières qu'il ne pense pas qu'il peut agir différemment.

Je me permets de vous signaler quand même que près de la moitié des transactions se font "hors agence immobilière".

Vous pouvez fort bien ne pas donner de mandat exclusif à une agence, c'est à dire que si en parallèle vous trouvez un acheteur que vous vous occupez de la transaction, vous ne paierez pas ses services.
D'où de nombreux panneaux "à vendre" posés par un professionnel, qui ne signifient pas que c'est lui qui conclura l'affaire.

Seule chose qui est interdite, et ça peut se comprendre. Traiter directement avec un client trouvé par l'agent qui se serait bougé et qui au bout du compte verrait sa commission envolée.

Si vous lui donnez mandat exclusif (pour une période de six mois renouvelable), là il faut passer obligatoirement par lui. En contrepartie, il se bouge davantage.

Autre avantage de l'agent (j'ai moi même vendu un bien immobilier il y a longtemps). Il a le flair pour écarter les velléitaires qui prétendent acheter, mais qui n'ont aucune chance d'obtenir le crédit nécessaire et souvent il leur monte lui même le dossier. Dans ces conditions, pour établir ce dossier de crédit, il a connaissance des revenus de l'acheteur, quand vous ne pouvez pas lui demander vous-même de prouver ses dires.

Comme on signe la promesse (ou l'engagement) de vente "sous réserve d'obtention des crédits", on perd quelques semaines et entre temps, on dit non à des acheteurs  éventuels qui ont la surface financière, pour s'entendre dire après: "ah je n'ai pas eu mon crédit, désolé"...
Temps perdu qui ne vous donne droit à aucune indemnité ; l'intégralité de l’acompte revient à l'acheteur (si le gus vous dit: "j'ai changé d'avis", là vous pouvez garder l'acompte)

Notez que si vous avez un notaire, vous pouvez aussi lui signaler que vous mettez votre bien en vente. Il ne fera pas de démarche active (ce n'est pas son travail) mais il voit passer tous les jours des gens susceptibles de faire des placements immobiliers ou autres dont il connait l'envergure financière. Il peut donc faire l'interface.

Le point de vue de l'acheteur
.

S'il est peu au fait des transactions immobilières, pour ma part je lui conseillerai de payer un agent à titre d'expert, qui saura lire convenablement un PLU, décrypter des inconvénients liés à la localisation, à un mauvais état de telle ou telle partie du bâti (on se focalise sur les papiers peints neufs et on oublie l'installation électrique qui date des années cinquante...)

Je participe au "forum de Meaux" et je suis sidéré par le comportement de nombreuses personnes qui signent pour acheter un appartement, qui se mettent pour vingt ans de crédit et qui après avoir signé demandent s'il y a une école et des commerces à côté, si le quartier est sûr, comment on se rend à la gare, si la ligne de train est sujette à nombreux retards, ou pas., etc.
Le pire, c'est que ça doit être les mêmes qui lisent tous les petits caractères d'une boîte de petits pois avant de l'avoir achetée! 
Et en interrogeant le forum, ils découvrent avec horreur que si le prix du logement qu'ils ont acheté est si raisonnable, il y a de bonnes raisons pour ça. Seulement ça y est ils ont signé, ils ont versé un acompte, ils sont engagés. On se dit qu'en posant les questions avant, ils seraient moins mal lotis et puisqu'ils n'y ont pas pensé, payer un expert quelques centaines d'euros pour qu'il prospecte serait un moindre mal.

*****************

A nos amis étrangers
.

Nous avons quand même en France une forte sécurité juridique sur un point: vous êtes sûr que celui qui vous vend un bien en est bien le propriétaire (et ça n'est pas le cas dans une bonne moitié des pays au monde)

Le notaire (point de passage obligé) doit interroger la conservation des hypothèques, le cadastre, le registre des successions et en cas d'erreur de sa part, il est responsable sur ses biens propres. Si ça ne suffit pas, la chambre des notaires se substitue à lui et s'il a commis un faux en écritures pour "arranger" un sale coup, ce n'est pas un délit mais un crime.
En clair si vous ne regardez pas le PLU et si vous ne voyez pas qu'on a prévu une décharge publique dans le terrain derrière votre bien, c'est pour votre pomme.
Si vous n'avez pas remarqué qu'il est en zone inondable, c'est kif kif
Mais si on a maquillé le PLU pour masquer la décharge, le fleuve qui déborde tous les cinq ans,  les coupables seront traduits en justice (ça arrive encore)

Attention à la présence d'un monument historique pas loin de ce que vous voulez acheter!
Parce qu'ensuite, même pour changer la couleur de vos volets, parfois, il faut solliciter la permission de l'architecte des Monuments historiques qui met des mois à répondre, et qui répond souvent non.

Bonsoir,
Vous avez bien eu raison d'aborder tous ces points importants. Le sujet est vaste.
J'ai travaillé dix ans chez un notaire en Belgique. Il existe toute de même des différences à ce niveau entre les modalités du respect du Code Civil et celui de la France en matière de ventes immobilières. Je l'ai constaté lors de l'achat et de la vente du bien immobilier que nous avons acquis puis vendu en Charente-Maritime. Découvertes intéressantes au niveau notarial et que le notaire de mon mari a gentiment bien voulu m'expliquer au niveau des différences. Il en est de même pour tous les documents à fournir qui commence petit à petit à surgir en Belgique au niveau énergétique ainsi qu'un autre document dont je ne me rappelle plus le nom.
Pour ce qui concerne les agences immobilières ce n'est pas un témoignage contre leur travail, mais tout simplement pour expliquer la différence entre vendre un bien soi-même ou passer par une agence immobilière. Il s'avère que j'y ai travaillé aussi en Belgique pendant un an et demie, mais je n'étais pas douée pour la vente alors que j'étais secrétaire. Le patron voulait cumuler les fonctions. Ce ne fut pas possible. Mais j'ai pu voir comment fonctionnait une telle entreprise ainsi que bien plus tard en tant qu'intérimaire de longues durées dans une grande agence de vente d'autres biens que des appartements ou maisons.

Vous avez raison de mettre en avant ce dont vous décrivez. Il est vrai qu'une fois le compromis signé, à moins d'y laisser l'acompte, plus de marche arrière possible.
Il y aurait encore d'autres aspects, mais je ne souhaite pas mobiliser :)
Rien que pour la signature d'un compromis de vente fort différent en Belgique et en France. Là j'ai été très étonnée :)
Mais il est vrai que j'ai quitté le territoire belge en 2004, depuis lors les choses ont peut être changé. Je me renseignerai chez mon amie Bruxelloise.
J'espère au moins que tous ces compléments d'informations aidera la personne qui avait besoin d'aide.

Bonjour, je vais peut-être faire bondir tout le monde. Mais pourquoi ne demanderiez-vous pas de l'aide à l'émission M6 "Maison à vendre " ?  Je ne sais pas si ça fonctionne pour tout le monde, mais ça ne coûte rien de s'adresser à eux.

Marichoux :

Bonjour, je vais peut-être faire bondir tout le monde. Mais pourquoi ne demanderiez-vous pas de l'aide à l'émission M6 "Maison à vendre " ?  Je ne sais pas si ça fonctionne pour tout le monde, mais ça ne coûte rien de s'adresser à eux.

Oui mais bon... Pour une "maison à vendre" qui passe à la télé, il doit y en avoir mille qui sont recalées.

Donc, ne pas trop y croire... :rolleyes:

Ce qui serait intéressant, c'est de savoir ce qui "coince".

Y-a-t-il des visites mais les gens trouvent - à tort ou à raison - que c'est trop cher?

Invoquent-ils d'autres arguments?

N'y-a-t-il aucune visite?  etc.

Bonjour,
En effet, la principale intéressée est peut être fort occupée, et il serait intéressant d'avoir son avis sur toutes les réponses qui lui ont été données :)
Bonne fin de week-end.

Alma 33 demande exactement  ceci "que faire si la vente met trop longtemps"
Dans ce cas-là, ce que préconisent tjrs les agents immobiliers : attendre que ce soit vendu ou en très bonne voie d'être vendu AVANT d'acheter ailleurs.
Si Asma est pressée de partir, si elle en a les moyens, elle peut partir au Maroc, en location et confier sa maison à une agence de confiance qui s'occupera de trouver un bon acquéreur et pour cela bien évaluer la maison de Bx au bon prix pour ne pas perdre de temps. n'est-ce pas le plus raisonnable ?

Et se poser la question du prix.
Correspond-il vraiment au prix du marché sachant qu'un bien ne vaut pas ce qu'on croit qu'il vaut, ou même ce qu'il nous a coûté, mais il ne vaut que ce que les acheteurs sont prêts à payer pour l'acquérir.
des fois le "marché" nous avantage, des fois non.
Mon cousin a revendu en Lorraine une maison à 60% du prix qu'il l'avait payée: entre temps quatre fermetures d'usines ont sinistré la région sur le plan économique et sans insulter le moins du monde la Lorraine, on peut dire que ce n'est pas spécialement là que des retraités vont se poser, surtout sur fond de friches industrielles...

Effectivement, il faut penser à  cela aussi..mais Asma ne nous parle pas de cela. Elle demande plutôt, QUOI FAIRE. Quelqu'un sur ce forum à dit que ça se vend bien à Bx. Et puis Asma doit tout de même s'être renseignée au sujet de sa maison. Du moins, c'est à espérer pour elle...... Par ailleurs, les gens disent que c'est moins cher au Maroc.... Pour le moment.

Elle demande plutôt, QUOI FAIRE.

Eh bien on lui répond. :) Entre autres questions (évoquées au début), se poser celle du prix.

D'abord, avoir une estimation fiable.
Ensuite si on est pressé, le baisser. Plus on le baisse, plus on vendra vite.
Si on n'est pas pressé, le garder au niveau de l'estimation.
Si on n'est vraiment pas pressé, le fixer nettement au dessus de l'estimation en escomptant qu'un gogo passera outre.:cool:

Pour le Maroc ça peut monter ; ça peut aussi baisser en raison des incertitudes géopolitiques.
Ça peut aussi tomber à quasiment rien si le pays est traversé de troubles massifs comme l’Égypte en ce moment. A titre de comparaison, les gens qui prévoyaient la chute de Ben Ali, trois mois avant qu'elle ne se produise, étaient pris pour des débiles en foi de quoi l'immobilier comme le secteur hôtelier tunisiens sont en chute libre. Selon tous les "analystes compétents" la Tunisie était le maillon le plus solide du Maghreb et du Machrek... Comme quoi il ne faut faire confiance qu'à son propre jugement et surtout pas aux "experts"

**

Bon, je crois qu'on a tout dit à ce sujet, Asma n'a plus qu'à prendre ses propres décisions avec tout ce qui lui a été précisé. Après tout, c'est sa vie, ses choix, le reste ce n'est pas de notre ressort. Bonsoir a tout le monde et bonne chance à Asma !

Nouvelle discussion