Prendre l'avion aux États-Unis pour économiser

Bonjour,
Je suis tombée sur cet article de Nathanaëlle Morissette pour : La Presse.
Effectivement lorsque je regarde le prix des billets d'avion en partance d'une province autre que celle du Québec et selon les destinations,  il y a de grosses économies à faire.
Il est vrai que pour nous cela ne serait pas rentable de partir d'une autre province. Trop de route à faire. Par contre,partir des États-Unis ne pose pas de probléme. Nous ne sommes pas plus loin de l'aéroport Montréal-Trudeau que celui de Bangor dans l'état du Maine, d'où la question suivante :   
Comment trouver des voyagistes ou des sites offrant des voyages en partance des États ?????
Avez vous déja tenté l'expérience ?
Merci d'avance :)
Voici l'article en question.

Prendre l'avion aux États-Unis pour économiser


Rouler jusqu'à quatre heures en voiture, traverser la frontière américaine pour ensuite prendre l'avion, aux États-Unis.
De plus en plus de Canadiens semblent vouloir adopter cette pratique pour voyager à moindres coûts. La situation inquiète l'Association des hôtels du Canada (AHC).
En 2011, pour leurs voyages, 15% des Canadiens se sont rendus chez nos voisins du Sud parce que les billets d'avion étaient offerts à des prix beaucoup plus compétitifs que ceux disponibles sur le marché canadien, révèle l'Enquête canadienne sur les intentions de voyage 2012, publiée récemment par l'AHC.
Les villes canadiennes situées à proximité des aéroports américains sont particulièrement touchées, observe Tony Pollard, président de l'AHC.
Par exemple, l'aéroport Montréal-Trudeau perd des clients au profit de Plattsburgh et Burlington. Pour preuve, en 2010, près de 337 000 Canadiens ont attrapé un vol en partance de l'une de ces deux villes plutôt que de prendre l'avion dans la métropole québécoise, note Claude Péloquin, analyste en chef à la Chaire de tourisme Transat ESG-UQAM. Pour sa part, Toronto joue du coude avec Buffalo et Vancouver concurrence Seattle.
«Dans plusieurs cas, le prix des billets canadiens est plus élevé que le coût de la conduite aux États-Unis (pour se rendre à l'aéroport) et le vol en partance des aéroports comme Buffalo, Détroit, Plattsburgh, Bellingham, Bangor, Seattle, Syracuse ou Grand Forks», ajoute M. Pollard. Pire, pour l'année 2012, 33% des voyageurs ont affirmé qu'ils avaient l'intention d'adopter cette pratique pour économiser.     
Qu'est-ce qui pousse les gens à agir de la sorte? Selon l'AHC, les impôts, les taxes et les coûts liés aux différentes mesures de sécurité qu'impose le gouvernement canadien aux aéroports ont pour conséquence de faire gonfler le prix des billets d'avion et même celui du stationnement.
Par ailleurs, la situation inquiète au plus haut point les membres de l'Association des hôtels puisque ses membres sont conscients que cet engouement pour les États-Unis leur fait perdre des clients. Au bout du compte, souligne M. Pollard, toute l'industrie touristique canadienne en souffre. L'AHC demande donc au ministère canadien des Transports de se pencher sur le dossier. Même son de cloche à Montréal-Trudeau où l'on tente de trouver des moyens pour réduire les coûts.     
«À un moment donné, ajoute pour sa part Claude Péloquin, la croissance du niveau d'achalandage de nos aéroports n'augmentera peut-être pas aussi vite que les autres.»

Comme d'hab.  Chacun regarde son intérêt.

Partir des États-Unis, ça a été notre sport favori. Bon, c'était valable surtout pour les vols intérieurs américains. J'ai aussi trouvé que ça en valait la peine seulement à partir de 3 personnes. Nous sommes partis régulièrement de Burlington, environ à 120 kilomètres de Montréal dans le Vermont. Il y a beaucoup de départs de Burlington. Plattsburgh, il n'y a pas grand-chose. Quant à Bangor, apparemment, je pense que c'est pas mal. Il vous suffit d'aller sur les sites Expedia.ca et de taper Burlington + vile de destination (avec ou sans hôtel). Si vous ne voulez pas laisser votre voiture sur place, il y a des bus directs Montréal aéroport de Burlington. Pour Bangor, je pense qu'il vous faut une voiture. C'était vraiment très intéressant, à partir de 3 personnes. Nous sommes allés ainsi en Floride, à la Nouvelle-Orléans, à Las Vegas (disons qu'on a fait l'Arizona). Lorsqu'on a fait la Californie (la première fois), on a atterri à Orange County (une astuce encore une fois pour avoir un tarif moins cher), on a atterri à Seattle également (puis on a fait Vancouver à deux heures de route); une autre fois San Francisco directement... On n’est quasiment jamais parti de Montréal pour aller aux États-Unis, sauf mon fils et moi, lorsqu'on allait à Disney.

Plattsburgh et Burlington VT faut surtout savoir combien coûte le stationnement . À ajouter au prix du billet

Et le prix à Montréal, ce n'est pas triste...

Non ...je suis pour l'idée d'une saine compétition ! Le simple fait que  Plattsburgh soit là c'est bon pour nous sauf  qu'il faut du stationnement facile pour que ça en vaille  vraiment la peine .    Attention aux tempêtes de neige !  Mon agente de voyage me disait qu'il est impératif d'être à l'aéroport même quand on sait que les avions ne décollent pas.  Burlington VT serait donc désavantageuse par rapport à un Dorval plus près .

J'aimerais avoir des exemples de prix pour ceux qui ont déjà  pris l'avion à Plattsburgh NY ou Burlington Vermont. Y a-t-il beaucoup de destinations ?

De Plattsburgh, c'est très limité. De Burlington, vous pouvez aller partout; avec transfert à New-York, Chicago ou Détroit, vous pouvez aller absolument partout aux US. Ca doit être la même chose à l'international (vols non directs). Il y a aussi des charters comme JetBlue, mais je ne connais pas. Nous sommes allés dans de nombreuses villes américaines dont Seattle, San Francisco ou Miami, ou encore la Nouvelle-Orléans... http://www.btv.aero/index.php/welcome-canadians
http://www.btv.aero/index.php/arrivals- … ere-we-fly
Vous avez des bus qui s'y rendent de Montréal (Greyhound). Sinon, Burlington est une jolie ville (j'adore le centre) au bord du lac Champlain. Une partie de leur site est en français...

Oui en effet , 6 vols par pour Philadelphie, c'est bon ! 
Mais ici , je  dois  raconter une anecdote .    Je prenais place dans un Greyhound  de Montréal  à destination de l'état de NY.   À la douane de Champlain NY , la première personne prend 45 min pour en finir avec l' agent d'immigration très zélé . Petit détail, la première personne était le chauffeur de l'autobus ! ( il était né dans le "mauvais " pays ) . Mais bon , bien qu' exceptionnel il peut arriver qu'un passage à la douane en autobus s'éternise.

Il faut prévoir. Maintenant, si on voyage seul, autant partir de Montréal. Si on voyage à partir de 3, ça devient intéressant par Burlington. Beaucoup de Québécois le font et qui ne fait rien n'a rien.

Oui je suis d'accord, mais ce sera toujours bien d'avoir quelqu'un pour nous déposer en auto à l'aéroport. Plattsburgh est  seulement à une heure de route de MTL. 
    Mais je voudrais raconter ce que je crois a été l'étincelle pour les aéroports frontaliers.    Il y quelques années l'éléphant blanc Mirabel a été transformé en vols nolisés seulement puis a complètement fermé.  Dans la première phase il a fallu agrandir le vieux Dorval. Pour financer le tout quelqu'un a eu la brillante idée de faire payer à l'utilisateur , une "taxe d'amélioration aéroportuaire " . Cette taxe payable en argent comptant juste avant de monter dans l'avion !   Pas très populaire...   Les gestionnaires ont finalement compris qu'il valait mieux l'ajouter au prix du billet.      Je crois que cette contrariété a crée le désir de ne pas utiliser Dorval lorsque possible.

Il y a franchement peu de vols de Plattsburgh.

Oui exact...  Il y a quelques années on nous avait annoncé cet aéroport comme la voie du futur . Ça n'a jamais vraiment décollé.

Nouvelle discussion