Nouveau visa pour démarrage d'entreprise à partir du 1er avril 2013.

Le Canada prêt à accueillir des entreprises en démarrage.

Ottawa, le 28 mars  2013 – Le ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney, a annoncé aujourd’hui que les plus brillants entrepreneurs au monde, ceux qui veulent lancer de nouvelles entreprises novatrices et bénéficier de l’appui financier d’investisseurs canadiens, pourront présenter une demande dans le cadre du tout nouveau Programme de visa pour démarrage d’entreprise dès le 1er avril.

« Le Canada est prêt à accueillir des créateurs d’entreprise de partout dans le monde, a affirmé le ministre Kenney. L’innovation et l’entrepreneuriat sont des catalyseurs essentiels à l’économie canadienne. C’est la raison pour laquelle nous recherchons activement, grâce à notre nouveau visa pour le démarrage d’entreprise, à recruter des entrepreneurs étrangers pouvant lancer des entreprises dynamiques qui permettront de créer de nouveaux emplois et de stimuler la croissance économique tout en parvenant à soutenir la concurrence sur le marché mondial. »

Le Programme de visa pour démarrage d’entreprise du Canada représente une première mondiale. En offrant la résidence permanente aux entrepreneurs recherchés ainsi qu’un accès à une vaste gamme de partenaires, le Canada souhaite devenir une destination de choix pour les créateurs d’entreprise, ce qui contribuera à ce que le pays demeure concurrentiel au sein de l’économie mondiale.

Citoyenneté et Immigration Canada a collaboré avec deux organismes-cadres, à savoir l’Association canadienne du capital de risque et d’investissement (ACCR) et la National Angel Capital Organization (NACO), en vue d’identifier et de désigner les fonds de capital-risque et les groupes d’investisseurs providentiels qui souhaitent participer à ce programme. Les entrepreneurs immigrants qui veulent lancer des entreprises de pointe au Canada et obtenir le statut de résident permanent devront obtenir l’appui d’investisseurs canadiens participants. Une liste complète des fonds en capital-risque et des groupes d’investisseurs providentiels désignés est maintenant disponible sur le site Web de Citoyenneté et Immigration Canada.

« L’ACCR et nos membres attendent avec impatience le lancement du Programme de visa pour démarrage d’entreprise, a affirmé Peter van der Velden, président de l’ACCR. Nos fonds participants sont heureux d’avoir la chance de prendre part à ce programme – le premier du genre – qui a le potentiel de les aider à attirer au sein de leurs sociétés canadiennes bénéficiaires d’investissements les entrepreneurs ayant les meilleures aptitudes dans leur domaine. »

« Les entrepreneurs et les investisseurs providentiels ont tous démontré un intérêt considérable depuis l’annonce de ce programme, a déclaré Michelle Scarborough, présidente de la NACO. Nos membres des groupes d’investisseurs de partout au Canada sont impatients d’y participer. Nous avons hâte d’appuyer la croissance de nouvelles entreprises et de les aider à se démarquer dans le pays tout en stimulant l’économie. »

Pour présenter une demande de résidence permanente au Canada, l’entrepreneur étranger devra tout d’abord assurer un important engagement d’investissement de la part d’un fonds de capital-risque ou d’un groupe d’investisseurs providentiels désigné. Les demandeurs doivent aussi prouver qu’ils répondent aux exigences linguistiques (niveau 5 des Niveaux de compétence linguistique canadiens) en compréhension orale et écrite et en communication orale et écrite, et avoir étudié pendant au moins un an dans un établissement d’études postsecondaires.

« Avec ce visa pour démarrage d’entreprise, nous ouvrons la porte à de nouvelles occasions intéressantes pour la croissance et la prospérité de l’économie canadienne, a ajouté le ministre Kenney. Ce programme s’inscrit dans les changements transformationnels que le gouvernement a apportés au système d’immigration du Canada en vue de le rendre plus rapide, plus souple et plus axé sur les besoins économiques du Canada. »

Le Programme de visa pour démarrage d’entreprise est un projet pilote qui sera offert pendant cinq ans. En raison de la portée étroite du Programme, on s’attend à ce que le nombre de demandes soit limité au départ. Toutefois, le Programme misera sur la qualité des demandeurs et sur l’établissement d’un dossier de réussite.

Source : CIC

Nouvelle discussion