Départ avec crédits en cours

Bonjour,
Je suis à la recherche de gens qui ont émigrer en ayant encore des crédits en cours.
Comment réagissent les créanciers quand on leur annonce qu'on souhaite partir vivre à l'étranger ? Bien-sûr en leur précisant qu'on compte bien continuer à rembourser notre/nos crédit(s) mais depuis l'étranger!
Merci par avance pour vos commentaires / expériences.
Guillaume

Bonjour à tous,
Je relance cette conversation car j'ai vraiment besoin d'expériences/avis.
Merci.
Guillaume

Salut,

Pour commencer un créancier ne réagira surement pas bien car ils ne peuvent rien faire à votre décision et si vous allez vivre ici au Québec, ils sont dans l impossibilité de récupérer les crédits. Aucunes ententes existent entre le Québec et La Belgique jusqu'à ce jour.

Je ne sais pas si je réponds à votre question...

au plaisir

Raph

Bonjour,
Merci pour votre retour.
Donc s'il me reste des crédits en cours quand je décide de partir, qu'est-ce qu'il peut se passer ?
Moi je ne compte pas fuir mes obligations et justement je compte voir (en temps voulu) avec le/les créanciers ce qu'il est possible de faire pour continuer les remboursements depuis le Québec.
Car malheureusement je ne pense que je pourrait tout rembourser avant de partir. D'autant qu'il faut économiser un maximum pour l'immigration.
Merci.
Guillaume

Premièrement, je vous conseille de contacter les créanciers en expliquant votre intention de partir et que vous vous engagez pour rembourser à partir du Canada. Mais comme énoncé, ils ne seront pas content...sauf créancier super ouvert...car si un jour vous ne voulez plus ou ne pouvez plus rembourser...c est foutu pour eux...

Ensuite, quand vous serez sur place ici au Canada, essayez d avoir contact avec eux par mail et ensuite vous devez avoir leur numéro de compte belge...ou je dirais plutot sous format européen car les numéros de compte ne sont pas les memes ici et en Europe.

Par expérience, ne vous engagez pas a payer un montant avec d avoir vu vos finances ici au Canada car quand nous sommes immigrants fraichement arrivé, les finances doivent être énormes...beaucoup de dépenses sont à prévoir...

La discussion avec vos créanciers restent la meilleure solution...mais ils ne peuvent aucunement vous empêcher de quitter la Belgique...

Moi c'est la France mais bien compris.
Ce que je pourrai faire aussi c'est faire un rachat de crédit par un établissement bancaire international qui est aussi présent au Canada.
Oui le but bien sûr c'est qu'il en reste le moins possible avant le départ et que les mensualités de ce qu'il reste à rembourser soient les plus faibles possibles.
Merci.

Les établissements bancaires internationaux, ça n'existe pas. Tu vas être obligée de faire tes virements du Canada en payant des frais de change de devises au passage.... Tu as quoi comme crédits ?

Summoning a écrit:

Les établissements bancaires internationaux, ça n'existe pas. Tu vas être obligée de faire tes virements du Canada en payant des frais de change de devises au passage.... Tu as quoi comme crédits ?

Aujourd'hui nous avons crédits immobiliers que nous espérons combler grâce à la vente de notre maison mais vu le marché de l'immobilier sommes assez pessimistes.
+ crédit conso + crédit particulier pour prothèse pour ma belle-fille qui est née sans main gauche.
Ce sont ces deux derniers crédits que je ne pense pas être en mesure de rembourser en totalité avant notre départ.
Merci.
Guillaume

Bon courage, ça m'a l'air compliqué.

Y a pire dans la vie.
Ca va le faire!
Merci.
Guillaume

J'ai quittée la France en ayant presque tous remboursés grâce à la vente de ma maison, mes véhicules et autres articles ménagers / meuble que nous ne désirions pas emmener.
Par contre, je te conseille de ne rien dire à tes créanciers, car moi je l'ai juste fait avec ma banque au début du processus et ils n'ont fait que me mettre des bâtons dans les roues.

Voilà, ce que nous on a fait : on a gardé un compte bancaire en France avec un accès internet pour pouvoir le gérer à distance, transférer tous notre courrier chez mes beau-parents. Eux triés notre courrier : jeter les pubs, metter de côtés le courrier non important et nous scanner les plus important (facture etc...)
Au fur et à mesure j'ai ainsi épuré toutes nos dettes françaises, un an après j'ai fermé tous mes comptes français : carte de crédit, compte bancaire, compte de cellulaire etc.....

Les seuls que j'ai annoncé notre départ à l'étranger était les comptes de téléphone cellulaire et de télévision pour annuler nos abonnements.

nala13 a écrit:

J'ai quittée la France en ayant presque tous remboursés grâce à la vente de ma maison, mes véhicules et autres articles ménagers / meuble que nous ne désirions pas emmener.
Par contre, je te conseille de ne rien dire à tes créanciers, car moi je l'ai juste fait avec ma banque au début du processus et ils n'ont fait que me mettre des bâtons dans les roues.

Voilà, ce que nous on a fait : on a gardé un compte bancaire en France avec un accès internet pour pouvoir le gérer à distance, transférer tous notre courrier chez mes beau-parents. Eux triés notre courrier : jeter les pubs, metter de côtés le courrier non important et nous scanner les plus important (facture etc...)
Au fur et à mesure j'ai ainsi épuré toutes nos dettes françaises, un an après j'ai fermé tous mes comptes français : carte de crédit, compte bancaire, compte de cellulaire etc.....

Les seuls que j'ai annoncé notre départ à l'étranger était les comptes de téléphone cellulaire et de télévision pour annuler nos abonnements.

nala13 merci pour ton retour.
Comme dit espérons apurer nos (je mets nos car il a le crédit maison proprement dit + le 1% patronal + crédits travaux...) crédits maison en vendant notre maison.
Au moment du départ allons avoir en effet nos effets personnels (électroménager et meubles) à vendre même si je ne pense que nous puissions en tirer grand chose + nos véhicules (2 voitures). A voir aussi combien allons réussir à mettre de côté d'ici le départ qui ne sera de toute façon pas avant 2014 voir même 2015.
Si ce n'est pas indiscret, ce qu'il te restait à payer quand tu as quitté la France représentait des mensualités de combien ? pas trop dur à gérer avec l'immigration donc finance précaire au début le temps de trouver une job, de bien s'installer... ?
En tout cas c'est noté de ne rien dire aux créanciers et de garder un compte en France gérable via Internet.
Que veux-tu dire exactement par ta banque t'a mis des bâtons dans les roues ?
Merci.
Guillaume

nala13 a écrit:

J'ai quittée la France en ayant presque tous remboursés grâce à la vente de ma maison, mes véhicules et autres articles ménagers / meuble que nous ne désirions pas emmener.

D'ailleurs qu'est-il vraiment nécessaire d'emmener ?
Moi j'avais prévu que d'emmener des vêtements, papiers (à voir si je ne les fais pas garder en France chez la famille), ordinateur portable, quelques jouets/jeux pour les enfants...
Qu'en penses-tu ?
T'es partie avec quoi toi ?
Merci.

Au niveau des finances....heu comment dire....j'ai triché.....je me suis faite licencier 6 mois avant mon départ. J'ai fait semblant de chercher une job pendant que je préparais mon départ. Je n'ai pas ensuite déclaré que j'étais à l'étranger au assedic ainsi j'avais un revenu qui a couvert mes factures françaises. Mes beaux-parents se chargeaient de répondre au courrier des assedics pour moi.
Je sais c'est vraiment pas bien, mais sans cet argent notre installation auraient été plus dure.

Quand je dis que ma banque m,a mis des bâtons dans les roues,  elle nous a refusé le financement pour notre dossier d'immigration soit une demande de notre part à l'époque de 12 000 francs. Par contre, elle voulait bien nous faire un prêt de 12 000$ pour acheter une voiture.....Ensuite à notre arrivé ici, elle a bloqué nos cartes bleus et elle nous imposait de venir à leur guichet pour signer un papier de déclaration de départ à l'étranger. Il a fallu que je communique avec les supérieurs de cette banque pour obtenir satisfaction.

Pour ce que j'ai amené, j'ai tout amener sauf les électroménagers, les 3/4 des meubles, et tous les appareils électriques et électroniques.
J'ai fait parvenir un conteneur de Marseille à Montréal, porte à porte, au coût de 1 200 euros. Dans mon conteneur, il y avait tous le linge de maison, tous nos vêtements, des objets de collection, tous nos papiers, livres, CD, matériels de sport, outils non électrique, jouets et jeux (sauf les consoles comme la playstation), DVD avec notre cinéma maison (il est dézonner et NTSC/PAL/SECAM), notre chambre à coucher sans le matelas, des petits meubles qui se démontaient bien en planche donc qui ne prenent pas beaucoup de place, toutes la vaisselle etc....En faite on a fait un calcul et on a vite compris que cela  nous revenait moins cher de prendre tous que de tous racheter sur place.

nala13 a écrit:

Au niveau des finances....heu comment dire....j'ai triché.....je me suis faite licencier 6 mois avant mon départ. J'ai fait semblant de chercher une job pendant que je préparais mon départ. Je n'ai pas ensuite déclaré que j'étais à l'étranger au assedic ainsi j'avais un revenu qui a couvert mes factures françaises. Mes beaux-parents se chargeaient de répondre au courrier des assedics pour moi.
Je sais c'est vraiment pas bien, mais sans cet argent notre installation auraient été plus dure.

Il y a quand même des choses qu'il est imprudent de balancer sur le Net !

nala13 a écrit:

Au niveau des finances....heu comment dire....j'ai triché.....je me suis faite licencier 6 mois avant mon départ. J'ai fait semblant de chercher une job pendant que je préparais mon départ. Je n'ai pas ensuite déclaré que j'étais à l'étranger au assedic ainsi j'avais un revenu qui a couvert mes factures françaises. Mes beaux-parents se chargeaient de répondre au courrier des assedics pour moi.

Très élégant. Une recrue pareille, c'est un bien mauvais cadeau pour le Québec. Je ne vous souhaite qu'une chose, ne jamais être obligée de retourner en France un jour.

tarbais a écrit:

Il y a quand même des choses qu'il est imprudent de balancer sur le Net !

Oui mais on peut aussi apprécier la franchise de nala13!

Cherrybee a écrit:

Très élégant. Une recrue pareille, c'est un bien mauvais cadeau pour le Québec. Je ne vous souhaite qu'une chose, ne jamais être obligée de retourner en France un jour.

Cherrybee je vous trouve un peu sévère avec nala13 car je suis toujours qu'avant de se faire licencier elle a travaillé suffisamment pour avoir droit (selon système français) à ces indemnités chômage.
Moi je trouve ça beaucoup moins choquant que les français (et les non français) qui profitent du système français et qui ne bougent pas leur c.. pour aller chercher une job sachant qu'ils touchent plus en restant chez eux grâce aux indemnités chômage ou au RSA (http://vosdroits.service-public.fr/N19775.xhtml) qu'ils touchent.
Ma belle-sœur touche le max, c'est-à-dire environ 1500 EUR en restant chez elle parce qu'elle a 4 enfants (le 5ème est en route) et qu'elle s'est déclarée comme mère isolée. En en plus elle ne paie quasiment pas de loyer, elle ne paie pas de cantines, si elle veut mettre ses enfants au centre aéré, ça ne lui coute quasiment rien...
Ma femme (donc sa sœur) quand à elle, avant que nous soyons ensemble, élevaient ses 2 enfants toute seule en travaillant et n'avait droit à rien, vu qu'elle travaillait...!
Il y a de quoi se poser des questions quand même!

Je sais mais maintenant il y a prescription.....Cela date de bien longtemps....

gbp76 a écrit:
Cherrybee a écrit:

Très élégant. Une recrue pareille, c'est un bien mauvais cadeau pour le Québec. Je ne vous souhaite qu'une chose, ne jamais être obligée de retourner en France un jour.

Cherrybee je vous trouve un peu sévère avec nala13 car je suis toujours qu'avant de se faire licencier elle a travaillé suffisamment pour avoir droit (selon système français) à ces indemnités chômage.
Moi je trouve ça beaucoup moins choquant que les français (et les non français) qui profitent du système français et qui ne bougent pas leur c.. pour aller chercher une job sachant qu'ils touchent plus en restant chez eux grâce aux indemnités chômage ou au RSA (http://vosdroits.service-public.fr/N19775.xhtml) qu'ils touchent.
Ma belle-sœur touche le max, c'est-à-dire environ 1500 EUR en restant chez elle parce qu'elle a 4 enfants (le 5ème est en route) et qu'elle s'est déclarée comme mère isolée. En en plus elle ne paie quasiment pas de loyer, elle ne paie pas de cantines, si elle veut mettre ses enfants au centre aéré, ça ne lui coute quasiment rien...
Ma femme (donc sa sœur) quand à elle, avant que nous soyons ensemble, élevaient ses 2 enfants toute seule en travaillant et n'avait droit à rien, vu qu'elle travaillait...!
Il y a de quoi se poser des questions quand même!

OK, j'ai travaillé pendant 25 ans avant d'immigrer. Je n'ai (heureusement pour moi) jamais eu à toucher un centime de chômage. Mais je n'ai jamais fait d'action illégale. Cela fait partie de mes valeurs. La seule chose que j'ai demandée à mon employeur avant de partir, c'était, s'il était d'accord, de me licencier pour incompatibilité. Comme il me savait très honnête, il l'a fait sans hésiter et sans crainte. Cela m'a permis d'aller à l'ANPE (ancien nom de Pôle emploi) pour bénéficier de l'arrangement qui est proposé aux émigrants, c'est à dire de reporter de 2 ans leurs allocations chômage. Cela veut dire que j'avais 2 ans pour m'installer au Québec, trouver un emploi, voir si cela fonctionnait. Si l'immigration était un échec professionnel, j'avais toujours l'opportunité de rentrer chez moi à l'intérieur des 2 ans et de toucher le chômage auquel j'avais droit légalement. Je n'ai pas eu à le faire, pour mon plus grand bonheur.

Cherrybee a écrit:

OK, j'ai travaillé pendant 25 ans avant d'immigrer. Je n'ai (heureusement pour moi) jamais eu à toucher un centime de chômage. Mais je n'ai jamais fait d'action illégale. Cela fait partie de mes valeurs. La seule chose que j'ai demandée à mon employeur avant de partir, c'était, s'il était d'accord, de me licencier pour incompatibilité. Comme il me savait très honnête, il l'a fait sans hésiter et sans crainte. Cela m'a permis d'aller à l'ANPE (ancien nom de Pôle emploi) pour bénéficier de l'arrangement qui est proposé aux émigrants, c'est à dire de reporter de 2 ans leurs allocations chômage. Cela veut dire que j'avais 2 ans pour m'installer au Québec, trouver un emploi, voir si cela fonctionnait. Si l'immigration était un échec professionnel, j'avais toujours l'opportunité de rentrer chez moi à l'intérieur des 2 ans et de toucher le chômage auquel j'avais droit légalement. Je n'ai pas eu à le faire, pour mon plus grand bonheur.

Donc vous avez quand même touché une prime de licenciement même si c'est vous qui vouliez quitter votre emploi pour cause de départ à l'étranger...
Je ne savais pas que l'ANPE pouvait proposer ce genre de chose. Savez-vous si son remplacer POLE propose la même chose ?
Car en effet c'est rassurant de ce dire qu'on aura une rentrée d'argent en rentrant en France si l'immigration ne se passe pas bien. Mais il faut avoir droit aux indemnités au moment du départ donc licenciement et non démission...

gbp76 a écrit:
Cherrybee a écrit:

OK, j'ai travaillé pendant 25 ans avant d'immigrer. Je n'ai (heureusement pour moi) jamais eu à toucher un centime de chômage. Mais je n'ai jamais fait d'action illégale. Cela fait partie de mes valeurs. La seule chose que j'ai demandée à mon employeur avant de partir, c'était, s'il était d'accord, de me licencier pour incompatibilité. Comme il me savait très honnête, il l'a fait sans hésiter et sans crainte. Cela m'a permis d'aller à l'ANPE (ancien nom de Pôle emploi) pour bénéficier de l'arrangement qui est proposé aux émigrants, c'est à dire de reporter de 2 ans leurs allocations chômage. Cela veut dire que j'avais 2 ans pour m'installer au Québec, trouver un emploi, voir si cela fonctionnait. Si l'immigration était un échec professionnel, j'avais toujours l'opportunité de rentrer chez moi à l'intérieur des 2 ans et de toucher le chômage auquel j'avais droit légalement. Je n'ai pas eu à le faire, pour mon plus grand bonheur.

Donc vous avez quand même touché une prime de licenciement même si c'est vous qui vouliez quitter votre emploi pour cause de départ à l'étranger...
Je ne savais pas que l'ANPE pouvait proposer ce genre de chose. Savez-vous si son remplacer POLE propose la même chose ?
Car en effet c'est rassurant de ce dire qu'on aura une rentrée d'argent en rentrant en France si l'immigration ne se passe pas bien. Mais il faut avoir droit aux indemnités au moment du départ donc licenciement et non démission...

Non pas exactement. Nous avons trouvé un arrangement car j'ai proposé de renoncer à ce qui pouvait être trop lourd pour mon employeur afin de pouvoir bénéficier de cette possibilité.
Cela existe toujours apparemment et a été porté à 4 ans :
http://www.mfe.org/index.php/Thematique … n-legitime

Je viens de vous lire merci pour les reponses cela m aeviter de poser les questions ;)

Cherrybee a écrit:

Non pas exactement. Nous avons trouvé un arrangement car j'ai proposé de renoncer à ce qui pouvait être trop lourd pour mon employeur afin de pouvoir bénéficier de cette possibilité.

Vous avez renoncé à la prime de licenciement à laquelle vous aviez le droit ? C'est possible ? Comment ça se passe ?

Cherrybee a écrit:

Cela existe toujours apparemment et a été porté à 4 ans :
http://www.mfe.org/index.php/Thematique … n-legitime

Je viens de jeter un coup d'œil et c'est pour suivre son conjoint expatrié!

SebAure a écrit:

Je viens de vous lire merci pour les reponses cela m aeviter de poser les questions ;)

De rien je suis là pour ça lol!
Vous allez partir avec beaucoup de crédits sur le dos ?

Non deux mais d ici la je pense qu il serait fini le dernier est jusque 2015 en janvier dc ...

SebAure a écrit:

Non deux mais d ici la je pense qu il serait fini le dernier est jusque 2015 en janvier dc ...

Ah si tout va bien il est possible que vous obteniez votre Brune avant.

Jespere mais c dur c moi qui gere les papier mon homme c pas sont truc tt sa donc javoue c dur a gerer mais bon quand on veux quelques choses on s accroche ;)

SebAure a écrit:

Jespere mais c dur c moi qui gere les papier mon homme c pas sont truc tt sa donc javoue c dur a gerer mais bon quand on veux quelques choses on s accroche ;)

Ok un de vous deux est dans un domaine donnant 6, 12 ou 16 points (critères valables jusqu'à la fin du mois) ?
Mais votre "homme" est quand même partant pour partir vivre au Québec ?
Vous avez des enfants ?

Oui il est partant il me soutiens ds les papiers on va dire il s investie pas trop encore mais il est motiver on a deux garçons 6 et 4 ans jai un cap petite enfance et bientot un cap esthetique et mon homme est boucher depuis 15 ans ais il a eu sa pratique maisbpas sa theorie dc du coup on se renseigne pour une vae...

SebAure a écrit:

Oui il est partant il me soutiens ds les papiers on va dire il s investie pas trop encore mais il est motiver on a deux garçons 6 et 4 ans jai un cap petite enfance et bientot un cap esthetique et mon homme est boucher depuis 15 ans ais il a eu sa pratique maisbpas sa theorie dc du coup on se renseigne pour une vae...

Il me semble que boucher est un métier recherché au Québec!

Oui en effet la boucherie est un domaine qui donne 12 ou 16 points!

"Boucherie de détail (DEP - 900 hres / 1 an)S014
Diplôme d'études secondaires professionnelles ou diplôme d'études postsecondaires techniques - 1 an (au Québec, ces diplômes sont obtenus au terme de 10 à 12 années d'études à temps plein)"

Nouvelle discussion