l'emploi

pourquoi les entreprises ont de la peine à comprendre qu'un étudiant qui se lance à la recherche d'un emploi à besoin automatiquement d'une formation approfondie?

Bonjour NJUEGUE Anne.

Bienvenue sur Expat.com! :)

Pourriez-vous vous présenter s'il vous plait?

Merci,
Aurélie

salut moi c'est Anne étudiante à IUG habite au terminus

NJUEGUE Anne :

pourquoi les entreprises ont de la peine à comprendre qu'un étudiant qui se lance à la recherche d'un emploi à besoin automatiquement d'une formation approfondie?

Houlà, vaste débat !

Souvent un employeur recherche un collaborateur "prêt à l'emploi" et pas forcément un jeune étudiant inexpérimenté qui sort des écoles et qu'il devra au préalable former pour le poste à pourvoir.

Après, former un jeune diplômé offre des avantages certains. Par exemple un salaire plus bas, une absence de mauvaises habitudes prises auprès d'employeurs précédant, donc une certaine 'virginité' pour l'acquisition des procès propres à l'entreprise.

En Europe également, le premier emploi des jeunes diplômés est un vaste problème. Avec de très vastes différences.

Par exemple plus de 50% de chômeurs chez les - 25 ans en Espagne, contre moins de 4% en Suisse par exemple.

La Suisse dont une des forces est la formation duale, soit une formation au sein des entreprises, avec des cours professionnels à l'école.

Il me semble que le système éducatif du Cameroun est très proche du système français, dont il probable qu'il souffre des mêmes maux.

Bonsoir,
Effectivement la France et le Cameroun ont des systèmes éducatifs proches.
A part quelques études qui débouchent sur un métier (par exemple médecin, avocat, plombier, électricien etc,) les autres études sont le plus souvent des formations de base, des niveaux d'études. Du jour au lendemain on bascule des bancs de la faculté vers la vie active vers les  entreprises.
Certaines études sont aujourd'hui "inutiles" car en face il n'y a plus d'emploi.
Il faut bien reconnaitre qu'avec le système actuel on ne sait rien faire à la suite de nombreux cursus. Il y a une très grande inadéquation entre les besoins de l'entreprise et les formations souvent trop théoriques.
Le niveau d'études qui normalement doit révéler une aptitude devrait permettre l'embauche, et dans l'entreprise, la formation interne permettre l'apprentissage d'un métier "maison".
Une émission télévisée récente montrait que La France connait un  grand  problème avec les jeunes diplomés, nombreux sont ceux qui partent vers l'Australie et s'endettent pour avoir un travail la bas.
bonne soirée

Effectivement, ce n'est en rien un problème africain.

Si je devais proposer un projet de coopération pour le Cameroun, se serait précisément dans le cadre de la formation professionnelle dans la strate des métiers.

Si on pouvait trouver un outil de coopération où les jeunes retraités européens puissent transmettre leur expérience durant un ou deux ans en Afrique dans des écoles professionnelles se serait vraiment intéressant.

Je parle de métiers comme ébénistes, mécaniciens, carrossiers, maçon, agriculteurs, éleveurs, etc.

Le tout couplé à une banque de micro-crédit pour que les gens formés puissent mettre en pratique les compétences acquises au lien de finir moto-taxi comme nombre d'universitaires camerounais.

Nouvelle discussion