S'installer en France et y créer une entreprise

Bonjour à tous et meilleurs voeux pour cette année nouvelle,

Nous sommes une petite famille belge et nous allons, si tout va pour le mieux, nous installer dans l'Aveyron.

Mon épouse est actuellement employée en Belgique et pour notre départ, il faudra bien entendu qu'elle démissionne. Dès lors, elle arrivera en France sans avoir d'emploi donc sans revenus.

Pour ma part, je touche une pension de l'ordre de 1250 euros par mois.

Nous avons une fille de 3 ans.

Mon épouse qui n'a jamais travaillé dans le domaine à proprement parler, voudrait exercer sa passion du massage bien être. Elle a de l'or dans les mains, elle a suivi pas mal de formation en Belgique et a donc toutes les armes pour exercer.

Nous nous renseignons énormément sur comment créer une société, quel statut adopter etc.

La seule réponse que l'on n'a pas encore trouvée se porte sur le fait qu'elle arrive sans emploi et donc sans aucun statut. Peut-elle tout simplement faire les démarches une fois sur place ?

Autre question dès plus importante sur la scolarité de la petite. Nous aimerions nous installer, dans un premier temps,  tout en restant domicilié en Belgique. Peut-on malgré tout inscrire notre fille à l'école directement ?

Nous avons d'autres questions mais dans un premier temps, ce serait très gentil à ceux qui ont déjà quelques renseignements sur nos interrogations du moment.

Au plaisir de vous lire.

Bonjour,

Pour les trois premières années d'activité, un statut est intéressant. Celui de l'auto-entrepreneur qui a pour avantages...

Une création d'entreprise simplifiée à l'extrême sur le plan administratif.

Une fiscalité et des charges sociales réduites (mais le corollaire logique, c'est que les droits afférents sont très limités, surtout en terme de cotisation retraite)

Le principe: "on ne paye de charges que quand on commence à dégager un chiffre d'affaire" quand même battu en brèche par une taxe locale.

Ce statut permet de démarrer et de se donner des revenus complémentaires. Attention aux plafonds de chiffre d'affaire annuel différents selon qu'on est dans le commerce d'une part ou dans les services ou production d'autre part.

Si ce plafond est dépassé et dans tous les cas au bout de trois ans, il faudra basculer vers les régimes "commerçant" ou "artisan".

Cela fut présenté comme une panacée. Ça permet effectivement à certains de tirer leur épingle du jeu, mais il ne faut pas oublier que les 2/3 des autoentrepreneurs n'ont en réalité aucune activité... 

http://www.auto-entrepreneur.fr/

bonjour...votre femme a t elle un diplome reconnue par la france dans ce qu elle veut faire???les formations qu elle a effectuer en belgique sont elles reconnue sur la france??? ...a part etre diplomer estheticienne...ou kine....elle ne pourra pas pratiquer....sinon qu elle passe son diplome d estheticienne qu elle peut faire en un an.....ou trouver une estheticienne qui la prenne en apprentissage....bon courage ....

Je ne pense pas que les "massages certifiés bien être" demandent un diplôme particulier pour peu qu'ils n'aient aucune visée thérapeutique.
Dans la maison médicale que je fréquente, il y a un "masseur certifié bien être" qui ne fait état d'aucun diplôme.

Attention en revanche de ne pas laisser place à l'ambiguïté, car en France, si les autorités s'imaginent qu'il y a "quelque chose" derrière les massages, la personne vivant en couple avec l'intéressé(e) peut être accusée de proxénétisme dès lors qu'elle profite, même de manière marginale, de ses revenus (loyer partagé par exemple). Il faut donc être très clair dans ses annonces!

Evidemment, la bonne foi des gens concernés est finalement reconnue, mais c'est toujours désagréable de devoir s'expliquer sur des trucs aussi pénibles.

Ce que je dis en filigrane, c'est qu'il faut prendre toutes ses précautions pour ne pas être victime d'une tentative de chantage si l'annonce laisse court à la moindre ambiguïté alors même que la praticienne a les intentions les plus pures qui soit.

Bonjour :)

je suis la principale intéressée de ce projet de société, j'ai un diplome non certifié ici en belgique  avec bien entendu tous mes cours mis sur papier également , le massage bien être n'est pas reconnu comme une formation telle quelle tout comme chez vous je pense ... meme si celà a été appris dans des établissements "scolaires" mais malgré tout de l'ordre du privé.

Je ne redoute aucunement de me retrouver face a un contrôle éventuel quant a la connotation de mes services:) celà me fait plutot sourire d'ailleurs.

je resterai pleinement dans le cadre du bien être, relaxation, reflexio, énergétique, drainage lymphatique, aromathérapie etc, je suis aussi ouverte a la continuité de me former et d'apprendre encore et encore afin de pouvoir partager tout celà.

effectivement nous avons pu lire que l'acces a la profession reste ouvert sans diplome spécifique si je reste dans le cadre du bien etre et de la détente. je ne me considère nullement telle un kiné ou osthéo ou tout autre praticien de soins "mécaniques" et je ne désire pas du tout rentrer dans ce cadre là lors de les séances si ce n'est peut etre par le fait de conseiller de consulter au besoin.

merci malgré tout de nous faire porter attention sur le sujet :)

Vous parlez d'une maison Médicale.... ce genre d'endroit sont ils souvent en recherche de personnes telles que nous?
je reste ouvert sur le fait de partager mon emploi du temps entre pratiquer at home mais également sur le fait de me déplacer , dans le privé, dans les hotels , dans les sociétés, ou autre? je sais qu'avant de pouvoir vivre pleinement de ' mon espace' je devrai m'ouvrir vers les autres et aller a la rencontre....:) normal!

je vous souhaite une excellente journée

Dine

Heureux de vous avoir fait sourire, je craignais que vous ne l'ayez mal pris malgré mes précautions oratoires: en ce moment, les brigades de répression du proxénétisme traquent les faux "salons de massage" et c'est ce que je signalais.

Ce que j'ai appelé un peu abusivement "maison médicale" n'est en réalité qu'un immeuble locatif dont tous les locaux sont occupés par des médecins, un radiologue, un dentiste, un truc d'angio-plastie et un  "masseur certifié bien être".

Les maisons médicales commencent à être implantées dans les déserts médicaux français, zones rurales où les praticiens ont peur de l'isolement avec la surcharge de travail que ça représente.

J'espère que les infos sur le statut de l'auto-entrepreneur vous aideront, pour la forme juridique de votre activité.

Nouvelle discussion