La meilleure place ou il fait bon de vivre au Canada (2009) !

Quelle est la meilleure place ou il fait bon de vivre au Canada?

Beaucoup de futurs immigrants se posent souvent cette question, et en la posant on se demande beaucoup plus sur quels critères se base-t-on pour choisir telle ou telle ville.
Sachez que chaque ville a son charme voir même (comme le disais Richard Florida docteur de l'Université Columbia en aménagement urbain) ''chaque ville a une personnalité'' ce dernier a orienté ses recherches vers la compréhension sociologique de l'attractivité des villes.

Pour vous répondre je me suis fais le plaisir de reprendre le classement 2009 de moneysense magazine des meilleures places pour vivre au Canada (C'est une étude faite pour la 4ième année en ce 2009).

Certes que pour certains ceci relève que de chiffres et de statistiques, et pour d'autre cette étude parait plus réaliste vue les critères choisis, et encore d'autre qui en reste neutre.

Chacun interprètera de sa façon cette étude, personne n'est obligé de suivre un groupe, l'essentiel c'est de se doter de toute une armada de critères et les adopter à son propre style de vie ou ce qui lui tend le plus possible.
(c'est une traduction de l'anglais au français d'à peu près 8 pages ).

Bonne lecture:

**************************************************************************************


Voulez-vous savoir ce qui fait un endroit agréable à vivre? Demandez à Susan Bird. Au cours des 20 dernières années, elle et son mari Darren se sont déplacé à travers le Canada, allant là de où la carrière d'ingénierie de Darren les a emmené. Pendant cette période, ils ont eu deux enfants et on pu voir ce qui est bon - ou mauvais – à propos de la vie dans plusieurs villes et villages.

Ayant commencé avec Burtts Corner, une petite ville à l'extérieur de Fredericton. Susan a grandi là-bas. C'était un bon endroit quand on est enfant. Sécuritaire, calme. Pas besoin de fermer les portes la nuit. En 1989, quand elle avait 22 ans, Susan s'est marié avec Darren, un gars de la région et ils se sont installés proche de la route qui mène à Fredericton. Ils auraient pu passer le reste de leur vie heureux dans ce petit coin, mais six mois seulement après leur mariage, Darren a décroché un emploi dans la construction de navires de Saint John, NB C'est là que les Bird ont eu un fils, Josh qui est né en 1991 et deux ans plus tard, leur fille, Rachael.

La vie était belle jusqu'à 1996, lorsque les travaux au chantier maritime ont commencé à « sécher ». Darren est allé chercher un autre lieu pour appliquer ses compétences d'ingénierie et l'a trouvé de l'autre côté du pays, dans une société d'ingénierie, à Calgary. "Nous étions tristes de quitter les Maritimes, parce que c'est là où nous avons grandi», explique Susan. Mais Calgary s'est avérée merveilleuse. " Les écoles sont de haut niveau, il a été facile de trouver un médecin et tout le monde est si décontracté et convivial." Même les longs hivers ont été très agréables à vivre grâce aux vents chauds chinook qui périodiquement descendent de la montagne vers la ville. Darren et Susan se sont heureusement établis dans la banlieue de Calgary : Airdrie. Ils ont peut-être envisagé de rester là pour de bon - mais, il ya quatre ans, la société ou travail Darren lui a offert un emploi à Ottawa . Les Bird vivent depuis dans la capitale du pays.

Susan se moque de l'idée que les places sont toutes à peu près semblables. Alors que les magasins franchisés et les shows et programmes de la télévision paraissent les même partout, les Bird sont devenus des experts en reconnaissant parfois grandement, parfois subtilement, les différences qui donnent aux villes des «personnalités» distinctes.

Susan a pu coché les points les plus hauts ou plus bas de toutes les places où elle vivait :
Saint John offre une vue surprenante sur l'océan, mais l'air est un grand brouillard, et la pollution est présente.
Calgary se vante d'avoir de l'air frais, mais le prix des maisons sont ridicule, même dans la périphérie des subdivisions où les chantiers de la taille de timbres pour les Birds ceci contredit l'image de l'Alberta comme étant la province grandes-ouvertes de l'Ouest.
Quant à Ottawa, Susan aime ses longs et chauds étés (à Calgary, elle se souvient, une fois qu'il a neigé en Juillet). Elle est moins heureuse par contre avec les impôts de l'Ontario, qui sont beaucoup plus élevés qu'en Alberta.

Comme Susan le dit, beaucoup de facteurs vont faire d'une ville un endroit agréable à vivre. Et c'est précisément ce que notre quatrième classement annuel du Canada's Best Places to Live vise à mesurer. Nous avons soigneusement compilées des statistiques vitales de 154 collectivités d'un océan à l'autre. Notre objectif est de vous aider à trouver les meilleurs endroits pour prendre racine, les meilleurs endroits pour passer un bon moment et les meilleurs endroits pour prendre sa retraite. Peu importe comment vous définissez le « paradis », nous avons les chiffres qui peuvent vous aider à trouver la ville qui vous convienne le mieux.

Nous croyons que cette année, la version du Canada's Best Places to Live est notre projet de recherche le plus complet. Si nous avons gardé tous les indicateurs de la communauté de qualité utilisés dans les éditions précédentes, nous avons ajouté plus de données sur les taux de criminalité et de services médicaux. Nous avons également pris en considération la mesure de l'impact de la culture et les loisirs. Enfin, nous avons analysé combien en termes de vente et d'impôt sur le revenu vous aurez à payer d'une province à une autre. (Remarque: plus vous y allez à l'ouest, plus vous économisez).

Notre approche de classement des collectivités est unique à deux égards. Tout d'abord, nous ne reposons pas sur des jugements subjectifs. La plupart des classements des meilleurs endroits touristiques impressionnants se fondent sur des centres-villes historiques et des plages spectaculaires. Nous pensons que cette approche est erronée parce que les impressions d'un visiteur peuvent être faussées par préférence personnelle ou par une seule expérience, bonne ou mauvaise. En revanche, notre système de classement ne porte que sur des caractéristiques auxquels on a largement recours et qui peut être déterminée de manière fiable avec les chiffres.

Deuxièmement, nous nous sommes concentrés sur les facteurs susceptibles d'affecter votre bonheur à long terme. Même si nous n'avons rien contre le charmant centre-ville et les belles plages, nous préférons nous concentrer sur des questions plus pratiques: vos chances de trouver un bon travail, d'avoir une belle maison, et d'obtenir une bonne qualité de soins médicaux. Beaucoup de ce que l'on mesure est invisible à l'œil du touriste - qui est la raison pour laquelle certaines de nos communautés pourraient vous paraître comme une surprise.

Pour arriver à notre classement, nous avons classé chaque communauté selon 24 indicateurs. Nous sommes fiers d'être des « marqueurs » difficiles.
Aucune ville n'a gagné plein de points et même nos villes classé tout en haut du classement ne sont pas allé bien au-delà de 70 points sur un maximum de 105. Voici comment nous avons distribués nos pointages:

Chances d'avoir un bon climat :

Nous avons commencé par examiner les températures quotidiennes. Les villes qui jouissent de moins de jours en-dessous de zéro gagnent plus de points que ceux qui donne la sensation de ressembler à de la viande-congelée de l'année. Nous avons examiné ensuite la pluie et la neige. Nous supposons que la plupart des gens préfèrent ne pas se mouillés tous les jours, mais aussi la plupart d'entre nous ne veulent pas vivre en permanence dans la sécheresse. Nous avons donc attribué le plus de points aux villes qui reçoivent une moyenne de 700 mL de pluie et de neige chaque année. Nous avons retiré des points pour celle qui tombent nettement au-dessus ou au-dessous de cette marque. Whitehorse, avec une faible densité de 267 mL de précipitations par an, perd des points pour être la ville la plus sèche (humide) du Canada; Prince Rupert, en Colombie-Britannique, avec 2594 mL d'humidité chaque année, en souffre à en être la ville la plus suffocante du Canada.

La ville idéale - du moins quand il s'agit de la précipitation - est Barrie, Ont., qui obtient tout juste 700 ml par an.
Nous avons également attribué des points pour la qualité de l'air. Les villes ayant les plus bas niveaux d'ozone et de particules gagnent les meilleures notes dans cette catégorie.

Une maison pour vous :

Pour refléter cette réalité, nous avons accordé à chaque ville, jusqu'à 15 points pour l'accessibilité au logement. Comme on peut s'y attendre, les communautés avec le prix de l'immobilier moins cher gagnent plus de points de même pour celles ou on paie moins pour les divertissements. Mais parfois les villes ou les maisons sont moins chères et très bon marché, elles le sont pour une raison, comme un taux élevé de chômage et des bas salaires. Nous avons donc équilibré nos calculs de l'accessibilité financière par l'octroi de points supplémentaires en fonction du nombre d'années d'un salaire moyen local pour posséder une maison. Cela permet de veiller à ce que nous mesurons l'immobilier de chaque ville en termes de ce que les gens peuvent réellement se permettre.

Plein d'argent :

Pour mesurer la prospérité, nous avons commencé par examiner la moyenne des salaires - plus c'est élevé, le mieux c'est- Mais puisque le coût de la vie est très différents à travers le pays, nous avons placé un poids égal de points sur le revenu discrétionnaire (l'épargne). Cet élément permet de calculer combien d'argent les gens ont épargné après avoir payé leurs impôts, les hypothèques, les factures d'épicerie et le transport. Les différences entre les communautés à cette échelle peuvent être énormes. Un ménage à Calgary, épargne plus de 35.478 $ après avoir payé les 'nécessités' de la vie, tandis que les ménages, à Thetford Mines, Qué., grattent un peu plus sur les 11.000 $ par an en revenu discrétionnaire.

Pour nous donner une idée générale de la santé d'une communauté économique, nous nous sommes penchés sur son niveau de chômage. (Il est difficile de démarrer votre carrière dans une ville où le taux de chômage est énorme). Nous avons pris également en compte le nombre de nouvelles voitures sur la route. (Parce qu'il parait que quand les gens roule dans une toute nouvelle voiture, c'est un signe qu'ils ne sont pas seulement bon vivant, mais optimiste quant à l'avenir).
Cette année, nous avons également commencé à tenir compte des taux d'imposition. Comme Susan Bird a découvert après qu'elle a déménagé à Ottawa, de Calgary; les taxes provinciales sur le reve
Ah, la belle vie !!!!

Première place: Les soins de santé. Nous avons donnés les meilleures notes aux endroits avec beaucoup de médecins et autres professionnels des soins de santé par habitant. Nous avons aussi donné un point pour les endroits qui possède au moins un hôpital.
Nous avons examiné ensuite la croissance de la population, car il n'y a pas plus sincère appartenance à une communauté qu'un afflux régulier de nouveaux résidents. Nous avons donnés les meilleures notes aux villes qui ont plus de pourcentage d'afflux de personnes que la moyenne nationale, mais pas au point que ce flux menace d'épuiser leurs ressources.

Nous avons mis une attention particulière aux statistiques d'homicides (de crimes violents et de crimes contre les biens) pour chaque communauté. Les villes où votre nouvelle Lexus est plus susceptible d'être volé perdent des points et d'autre part les communautés où vous pouvez laisser votre porte ouverte gagnent des points supplémentaires.

Enfin, nous avons examiné les services locaux. Les villes gagnent plus de points pour avoir un système de transport, un collège ou une université de plus de mille d'étudiants. Nous avons aussi données des points aux villes où un pourcentage élevé de personnes se rendent à pied ou à vélo au travail, car un grand nombre de piétons et de cyclistes suggèrent une communauté propre, compacte et sûre.

Un peu de « buzz » , s'il vous plaît
BUZZ : vibration, mouvement, dynamisme,

Nous avons tenu à cœur vos commentaires. Mais plutôt que d'essayer de deviner si une équipe de hockey à Toronto, devrait recevoir plus de points que dans une compagnie de ballet de Winnipeg ou une station de ski en Colombie-Britannique ou dans un festival de théâtre à l'Île du Prince Edward, nous nous sommes demandé de quelle façon nous pourrions mesurer objectivement combien de "vibration" chaque communauté possède. Notre solution est de regarder le pourcentage de résidents dans chaque communauté qui sont employés dans l'art, la culture, les loisirs et le sport. Les collectivités peuvent gagner jusqu'à cinq points de bonus pour avoir une variété, particulièrement en grande proportion, d'emplois dans ces catégories.

Notre raisonnement est que toutes les attractions - que ce soit une station de ski ou d'un théâtre musical ou d'une d'équipe de sport professionnel- devraient avoir un emploi qui lui est attaché, et à considérer que ces emplois devrait constituer un excellent indicateur de la quantité d'intérêt de l'attraction qu'elle génère. Le nombre total des emplois liées à des manifestations culturelles et sportives dans une communauté fournit un bon calibre pour pouvoir dire qu'on y passe du « bons temps » que celui-ci soit en descendant des pistes de ski ou d'assister à un spectacle de music en plein air.

Alors voilà. Nous avons classé 154 communautés de plus de 10000 habitants. Nous avons regroupé la banlieue avec les petites villes, mais si la banlieue a une population de plus de 100000, nous l'avons classée séparément. Cela signifie que vous y trouverez Surrey et Burnaby énumérées séparément de la ville de Vancouver, tandis que Mississauga et Richmond Hill sont ventilés à partir de Toronto.

Quelle est la meilleure?

Au cours des deux dernières années, Ottawa a été à la tête de nos classements, mais cette année, la capitale du pays a été devancé par un nouveau champion: Victoria. La ville de la côte ouest a obtenu un score de 73 points sur notre échelle. Elle a pu avoir un certain nombre positifs de point sur certains critères. À Commencer par la météo: le thermomètre descend en dessous du zéro à Victoria seulement 53 jours par an, ce qui rend le climat idéal pour les jardiniers et les grands amateurs de planches/skate. En plus de cela, l'air de la ville est propre et frais et son faible taux de chômage rivalise avec celui de la province aux sables bitumineux de l'Alberta. Il ya beaucoup de médecins, elle est facile d'accès que vous y allez à pied ou en bus, et les taux d'imposition sont faibles. Seul grand inconvénient de Victoria? Les plus prix des logements très élevés. Vous aurez à payer plus de 440.000 $ à l'achat d'une maison moyenne à la capitale de la Colombie-Britannique.

nu et de vente varient considérablement d'une province à l'autre.
La meilleure province en termes de faible taux d'imposition? C'est l'Alberta (qui ne facture aucune taxe de vente provinciale), la Colombie-Britannique (qui a quelques-uns des plus bas taux provincial d'impôt sur le revenu dans le pays) et les Territoires du Nord-Ouest (qui a le plus faible taux d'imposition sur le revenue de tous). Les villes dans chacune de ces provinces ont reçu plus de points que les villes plus fortement taxées, comme le Québec et les Maritimes.


Sybil Harrison, la responsable de la bibliothèque d'un collège local, estime que le coût élevé de la vie à Victoria, est justifiée. Elle et son mari, Larry, qui travaille pour un collège de New Westminster, ont vécu à Vancouver, Seattle, Denver et à Abou Dhabi. Ils ont déménagé à Victoria de l'Ontario, il y a un an. "Vivre ici te permet de sentir que c'est plus facile que la plupart des endroits", dit Sybil. "Quand vous pensez ce que devrait être une ville, Victoria l'est." Sybil aime les rues bordées d'arbres et les maisons avec un cachet du 19e siècle. Elle aime aussi la douceur du climat, qui lui permet de marcher pour aller au travailler tous les jours, même si son bureau est à deux kilomètres et demi de la maison.
Ottawa ne peut pas se vanter du même climat que Victoria, mais, alors que notre capitale a perdu sa première place dans le classement de cette année, elle est toujours enviable. Elle a obtenu 72 points sur notre échelle, juste un point de moins que Victoria. Son secret c'est la cohérence. Ottawa n'est pas brillante dans une seule catégorie que nous avons mesurée, mais elle arrivait un peu au dessus de la moyenne dans presque tout. Les revenus locaux sont élevés, les maisons sont abordables, un excellent système de service de transport dans la ville, et si vous avez la tête aux sorties culturelles la ville est parsemée de nombreuses galeries d'art et musées, et enfin vous auraient très peu de chance de vous faire agresser.

Kingston, Ont., A pris la médaille de bronze dans notre classement avec 71 points. Les touristes bénéficient de cette ville historique au bord de l'eau et avec son architecture de calcaire. Les étudiants bénéficient de maisons bon marché (prix moyen: $ 228000), d'un grand nombre de médecins, de deux universités, des promenades et facile pour se rendre aux nombreux lieux de travail.
Vous pouvez voir l'ensemble de nos communautés bien-classées en se référant au vers Top 10 des places ou il fait bon de vivre à la page 32.

La bonne nouvelle? Il existe d'excellentes communautés pour vivre dans n'importe quelle partie du pays que vous préférez. Deux de nos 10 premières au classement sont au Nouveau-Brunswick, deux au Manitoba et deux en Colombie-Britannique, quatre sont situés en Ontario, mais l'une de celles-ci, Ottawa, chevauche la région de Gatineau au Québec.

Nos villes du Top 10 ont tendance à avoir deux caractéristiques: le gouvernement et les étudiants. Quatre de ces 10 villes sont les capitales provinciales ou fédérales. Tous les Top 10 - à l'exception de Burlington - se vante d'avoir une université et un collège dans les limites de la ville. Ce mélange d'étudiants, de professeurs et des fonctionnaires est dur à battre quand vient le temps de parler d'une ville avec un "cœur" en bonne santé.
Contrairement aux employés d'usine, les fonctionnaires et les professeurs sont rarement mis à pied. Et à la différence des communautés terne, une ville avec beaucoup d'étudiants est susceptible de se vanter d'avoir une vie culturelle active.

Mais cela ne signifie pas que d'autres villes ne peuvent pas se déplacer dans le haut du rang. Un des avantages de notre classement-par-chiffre est qu'un léger changement dans l'une des statistiques clés de la ville peut envoyer celle-ci en haut ou en bas des graphiques. Prenez Dawson Creek, en Colombie-Britannique L'année dernière, nous l'avons classés 114e. Cette année, elle a grimpé à la 34e place, grâce notamment à une baisse du chômage.
Messieurs les Maires, prenez note: si vous voulez augmenter le rang de votre communauté, nous seront heureux de reconnaître les résultats de vos efforts. (Et juste pour s'assurer que nous ne feront pas accusé de favoriser la ville de notre équipe, nous devons mentionner que Toronto, où est situé notre bureau de MoneySense, a glissé 28 places cette année pour finir en 79e place.)

Vous pouvez voir les classements et des données détaillées sur l'ensemble des 154 communautés en allant à www.moneysense.ca. Nous espérons que vous vous référeriez à notre liste si vous voulez vous déplacer, investir ou prendre votre retraite. "Vous pensez que tous les lieux sont les mêmes et peu importe où vous vivez», dit Susan Bird. "Mais ce n'est pas vrai." Souvent, ce sont des petites choses, dit-elle. Les gens d'Ottawa sont plus réservés que les gens de Calgary, elle a pris plus de temps pour se faire des amis. Les hôpitaux d'Ottawa semblent anciens et patiné par rapport à Calgary qui sont brillant avec de nouvelles installations. D'autre part, Susan a trouvé exaspérante que peu importe combien il neigeait à Calgary, les autoroutes ne semblait pas complètement déneigés.
Pour le moment, les Bird sont heureux de pouvoir appeler Ottawa leur maison. L'année prochaine, leur fils, Josh, ira à l'université. Avec les deux l'Université Carleton et l'Université d'Ottawa, à proximité, il va mettre beaucoup de vie à la maison. Après tout, lorsque vous cherchez le paradis, c'est payant d'être pratique.

Voici le classement :

Au top 10 on trouve, les villes suivantes :

1 Victoria
2 Ottawa
3 Kingston
4 Burlington
5 Vancouver
6 Moncton
7 Fredericton
8 Winnipeg
9 Peterborough
10 Brandon

Les 3 meilleures villes Québécoises classées sont :

13 Levis
21 Québec
24 Joliette

Les 3 dernières villes Québécoises classées sont :

140-Granby
142-Val-d'Or
143-Shawinigan

Montréal est classé 100ième.

et pour conclure je vous laisse le tableau récpaitulatif avec les critères choisis des 10 meilleures places ou il fait bon de vivre au Canada.


http://img164.imageshack.us/img164/9398/best2009a.png

Wouaou ! Merci Abdel
Je vais peut être déménager alors ;)

Okay Tipiack alors bienvenu à toi :)

salut sourire.

Au fait il n'y a pas de jauge pour peser l'endroit ou il y a le moins de discrimination, car c'est un sentiment personnel qui peut changer d'une personne à une autre.

De plus même si on arrive à classer une ville par ce critère ce n'est pas pour autant qu'elle est la ''moins disciminante'' que ela lui confère le statut de ''meilleure''.

Le taux de chomage à Toronto est supéieur par rapport a beaucoup trop de ville donc la possibilité de trouver du travail n'est pas vraiment une chose facile.

tu as par contre raison sur un point : ''quand même çe coûte cher dans cette ville .'' J'ai un ami qui habite un appartement au downtown qui coute 2200 $ (3 fois plus cher qu'à Ottawa et Montréal).

Quand tu dis : ''Québec a des gens les plus gentils and chaleureux mais il y a beaucoup de discrimination entre les differentes cultures. ''

As tu des expériences ou des études en ce sens s'il vous plait?

Abdel

Merci beaucoup Abdel pour cette présentation. 

Un p'tit bonjour à Sourire :)

Merci Ensaimada.

Salut Sourire,

Cela fait également plaisir de te lire, sache que ton français écris est bon et ne t’embête pas trop de l’écriture nous ne te lisons et comprenons parfaitement bien.

‘’Je vois que vous êtes à Ottawa.  La, j'ai trouvée ennuyeux mais parceque je demeurais l'autre côté de la rivière dans la regione de Québec à Hull, c'était beaucoup mieux.  Les gens etaient très chaleureux et j'étais bienvenue dans leurs activités.’’

Oui je vois, si ce n’est pour moi je ne trouve pas le moindre du monde que Ottawa est une ville ennuyeuse:), au fait je pense que lorsqu’on essaie de comparer avec une ville ou on a vécu (surtout si celle ou on a vécu est hyper dynamique) on pense qu’elle est ennuyeuse… pour moi c’est une question d’État d’esprit … personnellement je cherche moi-même à créer ce dynamise, je participe et organise des rencontres, des brunchs avec un groupe de franco-anglophones (chaque dimanche un brunch quelque part) et aussi un groupe de chinois (j’aime bien leur culture)…

J’ai moi aussi traversé le pont pour aller vivre à Hull, le logement est moins cher et je me suis rapproché du travail.

Chacun trouve son gout et je dois dire que la meilleure place c’est là ou on se sent le mieux.

En tous cas merci pour tes réponses.

Abdel

sourire :

Autre chose, beaucoup de gens qui me contacte pour l'information sur Canada, me demandent s'il y a de la discrimination.  Je pense, quand même, que c'est quelque chose importante.

Bonjour sourire,
Oui tu as raison il faut absolument en parler pour que les gens le savent. Je n'ai pas dis le contraire. Comme ça ils se préparent en conséquence.


au plaisir.

Abdel

Bonjour,

j'ai épinglé la discussion, car elle est vraiment tres interessante.

Abdel, peut-etre pourrait-on meme faire de tes posts des articles pour le guide participatif de l'expat au Canada?  Qu'en penses-tu ?

Merci pour ta participation, à bientôt,

Julien

merci pour ce poste très intéressant!

Oui, aucun soucis Julien.

Cela me fait plaisir.

(Je vais poster un rapport de conférence board du Canada 'News Releases 10-60F'' ).

Bonne journée

Bonjour à tous, j'aimerais savoir si la ville LEVIS est sympa pour vivre.Pouvez vous me donner votre avis . J'ai deux enfants de 13 ET 11 ans. Merçi et si vous avez des suggestions concernant des villes pour s'installer, ca serait cool.

bonjour Abdel;
je vous ai envoyé un message privé dernièrement, ça m'interesse toujours d'avoir votre réponse!
merci d'avance;-)

falco :

Bonjour à tous, j'aimerais savoir si la ville LEVIS est sympa pour vivre.Pouvez vous me donner votre avis . J'ai deux enfants de 13 ET 11 ans. Merçi et si vous avez des suggestions concernant des villes pour s'installer, ca serait cool.

Bonjour Falco ! Si ma mémoire ne me fait pas défaut, j'ai justement lu récemment que Lévis était une destination de choix. 

Tarbais, qui vit à Québec, pourrait sans doute vous en dire davantage.

merçi pour ta réponse Ensaimada, je vais essayer de voir Tarbais pour qu'il m'en dise davantage. A BIENTÔT

salut abdel, ne penses-tu pas que pour chacun, la + belle ville ou la + maison ou ...ou....ou....est simplement relatif à l'entente que la personne ou le groupe de personne, a avec elle/lui-même et que si un classement de ville est fait dans un pays quelconque , il ne reste que subjectif à celui qui l'a fait. C'est sympa de voir que des gens "classe" des villes selon un certain critère qui reste comme je l'ai dit + haut subjectif mais ce serait sympa de pouvoir trouver un classement des villes selon le "critère" convivialité & bien-être", (peut-ètre]ce serait là que beaucoup de gens voudront aller vivre.

ajmikamel :

bonjour Abdel;
je vous ai envoyé un message privé dernièrement, ça m'interesse toujours d'avoir votre réponse!
merci d'avance;-)

Bonjour ajmikamal.

Effectivement j’ai reçu ton message, je l’ai lu je t’ai écris mais malheureusement en te l’envoyant j’ai reçu un message indiquant que le destinataire n’est pas en mesure de recevoir des messages privés . Cela arrive dans certains forum ou les internautes sont nouveaux et donc leur messageries personnelles n’est pas encore activée ou que ils n’ont pas participer avec un certains nombre de message pour être capable d’utiliser l’option des MP (messages privés).

D’ailleurs la même chose est arrivé avec une autre personne qui m’a écrit sur ma boite un certain Chris69 de Lyon (au cas ou il est en train de lire ce message).

D’autre part j’ai réalisé juste aujourd’hui que tu m’as laissé ton adresse émail personnelle dans le même message, c’est bizarre je m’en suis même pas aperçu j’aurais du t’écrire et te l’envoyer via cette adresse.

Et finalement je me suis absenté pendant longtemps du forum . J'avais cherché ton nom dans un autre sujet pour t'y réponder mais je ne trouveais pas de sujets danslequel tu as participé.

En tous cas je te répondrais avec plaisir sur les deux grandes questions que tu m’a posée :

Entre le profil académique et l’expérience professionnelle je te dirais que cette dernière sera beaucoup plus valorisante que le diplôme lui-même , car ici au Canada la tendance est que seul les diplômes du pays ont la cote(peut importe le pays d’origine). Donc une maitrise ou un master c’est bon mais pas garant d’une reconnaissance.

Pour certains l’Expérience ne vaut rien si elle n’est pas faite au Canada, mais pour les plus futé il suffit de convaincre son interlocuteurs du fait qu’ils possèdent des ‘’connaissances et atouts transférables’’ pour se faire une place. Expliquer que malgré le manque d’expérience Canadienne, la sienne a son poids et elle permet de s’adapter facilement aux différents contexte.

Travailles surtout ton coté personnelle plus que le coté professionnelle, des fois il y a des détecteurs dans la personne elle-même (savoir-faire) qui font tout la différence.

La communauté Tunisienne passe inaperçue, j’ai connue 2 personnes à Montréal et 1 ici à Gatineau. Il n’y a pas à ma connaissance une association tunisienne dans la région.


Quant  à  refaire une vie là bas à l'âge de 32 ou 33 ans, pour moi c’est absolument faisable, j’en ai même connue à l’aube de leur 40taine et ils ont fait le pas.
L’âge ne compte pas pour réussir, au fait plus jeune sera mieux mais après la 30taine c’est toujours vivable une histoire d’immigration.

Une toute petite dernière chose. Je reçois souvent ce genre de question ‘’ si c'est intéressant d'aller vivre là bas? ’’ pour y répondre je pose toujours la question à la personne qui se pose cette question ‘’ qu’est ce que tu veux? ‘’ c'est-à-dire je veux savoir la personne ce qu’elle cherche, qu’est ce que pour elle le terme ‘’Immigrer’’ que veut elle faire de sa vie (amasser de l’Argent? vivre paisiblement avec peu, jongler avec les deux? étudier et vivre juste quelques année et retourner au pays avec un diplôme et un passeport et refaire sa vie au bled? Faire du canada son pays pour toujours? etc…..)
Donc selon la réponse à cette question on saura si cela en vaut la peine ou non.
Loin d’influencer qui que ce soit, si c’est à moi je referai l’immigration 1.000.000 de fois s’il le faut et si j’avais un pouvoir je changerais deux choses :
Je viendrais jeune, et je viendrai marié .

Bonne chance mon ami.

wafae :

salut abdel, ne penses-tu pas que pour chacun, la + belle ville ou la + maison ou ...ou....ou....est simplement relatif à l'entente que la personne ou le groupe de personne, a avec elle/lui-même.

Salut Wafae,

Effectivement, la meilleur place c’est la ou ON se sent le mieux. Si Pascal se sent mieux à Toronto, il se peut que Hussam déteste le mode de vie Toronto et lui préfère beaucoup plus la belle ville de Québec, si Xiaomei adore vivre à Vancouver et contempler la beauté du rivage de l’océan pacifique, Khadija elle n’arrive pas à penser y vivre surtout pour le cout du loyer si chère et la ville de Régina au Saskatchewan lui plait énormément.

Bref chacun en fonction de son style de vie trouvera une place qu’il qualifiera de meilleure place ou il fait d’y vivre. Donc c’est surtout en relation avec le bien être de sois même et non selon ce que disent les statistiques.

Ceci étant mon avis (je pense que nous avons le même) je vais répondre à l’autre partie de ton message :

wafae :

et que si un classement de ville est fait dans un pays quelconque , il ne reste que subjectif à celui qui l'a fait. C'est sympa de voir que des gens "classe" des villes selon un certain critère qui reste comme je l'ai dit + haut subjectif mais ce serait sympa de pouvoir trouver un classement des villes selon le "critère" convivialité & bien-être", (peut-ètre]ce serait là que beaucoup de gens voudront aller vivre.

Il y a longtemp les études étaient toujours prise avec modération car cela reste des statistiques, des chiffres, pas plus. Mais de nos jours les analystes y ajoutent une bonne dose de maturité dans le choix des critères, justement, pour donner plus de sens à leurs études. Je reprend ici quelques paragraphes issue des analystes de cette étude que j’ai émis dans ce post :

‘’…..[i]… Notre approche de classement des collectivités est unique à deux égards. Tout d'abord, nous ne reposons pas sur des jugements subjectifs…
En revanche, notre système de classement ne porte que sur des caractéristiques auxquels on a largement recours et qui peut être déterminée de manière fiable avec les chiffres…[i]…’’

*******
Et je reprend tout à fait au début ce que j’avais dit avant même de vous faire part de l’étude :

‘’Certes que pour certains ceci relève que de chiffres et de statistiques, et pour d'autre cette étude parait plus réaliste vue les critères choisis, et encore d'autre qui en reste neutre.

Chacun interprètera de sa façon cette étude, personne n'est obligé de suivre un groupe, l'essentiel c'est de se doter de toute une armada de critères et les adopter à son propre style de vie ou ce qui lui tend le plus possible.

-

‘’ [i]…beaucoup de facteurs vont faire d'une ville un endroit agréable à vivre. Et c'est précisément ce que notre quatrième classement annuel du Canada's Best Places to Live vise à mesurer. Nous avons soigneusement compilées des statistiques vitales de 154 collectivités d'un océan à l'autre. Notre objectif est de vous aider à trouver les meilleurs endroits pour prendre racine, les meilleurs endroits pour passer un bon moment et les meilleurs endroits pour prendre sa retraite. Peu importe comment vous définissez le « paradis », nous avons les chiffres qui peuvent vous aider à trouver la ville qui vous convienne le mieux. [i]…’’


J'attend impatiemment l'Édition 2010 pour vous livrer '' la place ou il fait bon de vivre au Canada''.

à suivre !!!

merci de toutes ces précisions. expliquer comme ça, c'est un peu + crédible et si je veux une étude pareille sur le Maroc ... le pays où je vis actuellement, existe-elle?

merci de toutes ces explications. Expliqué comme ça, c'est + crédible mais sais-tu, si une étude similaire existe pour le Maroc ? car actuellement, je vis à rabat en attendant d'être convaincu de vivre au canada.

wafae :

merci de toutes ces explications. Expliqué comme ça, c'est + crédible .

Tout le plaisir est pour moi Wafae.

wafae :

mais sais-tu, si une étude similaire existe pour le Maroc ? car actuellement, je vis à rabat en attendant d'être convaincu de vivre au canada.

Pas à ma connaissance, mais essaie de voir sur les archives de  ''l'économiste'' il se peut qu'ils en ont parlé mais que je suis pas au courant.

En fin de compte je me dis que '' chez-sois c'est là ou on se sent le mieux''

Bonne chance.

oui, je suis aussi partisane de cette philosophie: "on est bien partout que si on est bien avec soi-même". A+

bonjour Abdel;
ça m'a fait trop de bien de lire ton message assez clair et explicite, c'est vrai j'ai voulu avoir ta réponse surtout pour profiter de ton expérience que j'estime trés riche et trés humaine;-)
j'ai beaucoup aimé ta façon de voir les choses qui reflète un réalisme, un déterminisme et un savoir faire. certainement je vais prendre en considération tout ce que tu as dit (écrit), surtout le fait de travailler le côté personnel, d'ailleurs cher ami, c'est un clé de réussite quelque  soit l'endroit ou on se retrouve!
ta remarque sur le projet d'immigration est pertinente moi personnellement qu'on j'envisage le sujet de l'immigration dans ma tête il y'a l'idée de vivre mieux,vivre dans un cadre qui respecte ton côté humain, être utile,donner et prendre et surtout ne pas vivre dans la dépendance et la précarité!
autre chose, ton message est trés agréable à lire, merci pour les orientations!
je te remercie énormément mon cher Abdel et je te souhaite de tout mon coeur plus de réussite et de bonheur!
et surtout gardons le contact!
Kamel

https://www.expat.com/forum/viewforum.php?id=4104

c'est un raccourci :), pas grave

Bonjour à tous, très interessant ce qui se dit sur ce forum. toutefois une question me tourmante; Est ce le fait de suivre une formation à son arrivée est systématique?

Bonjour, non une formation n'est pas obligatoire, mais peut être est elle utile,(et même certainement!!!), suivant ton domaine professionnel, cela te permet de prendre pied dans un système que tu ne connais pas....Enfin , ce n'est que mon avis bien sur

[at] bientôt.

Nouvelle discussion