Recherche infirmier(e)s sur Québec pour reconnaissance diplome

Bonjour,

Un message qui s'adresse a tous les infirmiers et infirmières français en poste en ce moment ou dans un futur proche au Québec : Nous venons de créer un groupe facebook visant a regrouper tous les infirmiers français expatries dans la belle province afin de faire valoir nos droits avec en ligne de mire la reconnaissance du baccalauréat.

facebook.com/groups/104347489692997

Merci de rejoindre notre cause.

Bonne journée

Vous avez ouvert trois fils sur un même sujet.

Puis-je me permettre ... si vous venez au Québec, vous devez je pense vous soumettre aux règles qui existent ici et vous les connaissiez avec de partir il me semble, non ?

Vous mobilisez-vous pour améliorer votre sort alors que vous venez d'arriver ? Pouvons-nous ici parler de demande d'accommodements raisonnables ?

J'imagine déjà tous les immigrants arrivant ici et se mettant à réclamer ceci et cela !!! Imaginez si tous les immigrants arrivaient et se mettaient à manifester pour qu'on reconnaisse leurs diplômes, leur expérience !

Il faut quand même savoir que la plupart de ces infirmières qui veulent faire reconnaître leur statut, le sont depuis de nombreuses années dans leur pays, qu'elles arrivent avec l'équivalent d'un DEC + 3 ans d'université et qu'ici, elles ne sont même pas considérées comme bachelières alors qu'elles ont fait le même nombre d'années d'études que les cliniciennes Québécoises. Un peu aberrant, quand même non?
Il y a d'ailleurs tout un débat qui s'est installé" 70 % des infirmières québécoises ont un DEC alors que partout au Canada et dans le monde, elles doivent avoir un bac pour pouvoir exercer. Il faudrait peut-être se mettre au diapason ...
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opi … ements.php

Et que fait-on des ingénieurs qui ont des études ... d'ingénieurs dans leur pays et qui, une fois ici, ne peuvent exercer sans suivre des cours de mises à niveau ?

Et les architectes, et tous les gens du domaines de la construction ?

Est-ce qu'ils vont tous connaître les règles ici, mais débarquer et commencer à se regrouper et faire des pressions pour qu'on reconnaisse leurs acquis ?

Ce qui me fait un peu rire, c'est de voir qu'on demande même aux Français qui ne sont pas encore ici de venir se joindre à un groupe pour se plaindre d'une situation qui existe au Québec.

Ceci dit, notre gouvernement n'en est pas à une aberration près, mais il doit bien avoir ses raisons.

Bonjour,

Premièrement mon message a été "modifié" par Expat.com:
Un message qui s'adresse a tous les infirmiers et infirmières français en poste en ce moment ou dans un futur proche au Québec : Nous venons de créer un groupe facebook visant a regrouper tous les infirmiers français expatries dans la belle province afin de faire valoir nos droits avec en ligne de mire la reconnaissance du baccalauréat.
facebook.com/groups/104347489692997

Je suis au Québec depuis juin 2010 donc je ne viens pas d'arriver ... je me plais vraiment bien ici.

A Ensaimada:
Seule au Québec il existe 2 types d'infirmière (DEC et Bachelière) exercant le même emploi et ne touchant pas le même salaire !
Nous sommes reconnues ici comme DEC alors que nous avons 1300 H de plus de formation. Nous avons un bac+3 en France et nous sommes ici reconnues bac+1.
Les mètiers non reconnus comme les ingénieurs doivent repasser quelques cours pour pouvoir exercer . Alors que nous devons reprendre les études au départ et faire 4 ans .
Seules les infirmières bachelières québécoises pourront aller en France travailler grace à cet arrangement alors que nous ne sommes reconnues que DEC ici.
Mon information n'est la que pour permettre de regrouper les infirmier(e)s français(e)s vivant au Quebec ( ou s'y installant  sous peu) afin de faire valoir nos droits.

Merci Cherrybee pour ton soutien.

Par curiosité, quels sont la différence de salaire entre les deux (DEC et Bac) ?

Et concernant l'ARM France-Québec, il ne prévoit pas justement cette reconnaissance mutuelle diplôme d'Etat français <-> Bac québecois ?

Bonjour,
La différence de salaire est d'environ 4-5 $ de plus par heure.
Mais il y a surtout d'autres avantages à être reconnues bachelières :l'offre d'emploi est plus grande , on peut avoir accés à des postes plus diversifiés (Recherche, Hémo Québec etc ...).
L'ARM prévoit que les infirmières Françaises ne repassent plus l'ordre à l'OIIQ (ce qui est déjà une bonne chose !).Mais pour ce qui est de l'équivalence diplôme Français/Bac Québécois , ils nous reconnaissnet mais comme infirmière DEC pour le moment.

polabou :

Bonjour,
La différence de salaire est d'environ 4-5 $ de plus par heure.
Mais il y a surtout d'autres avantages à être reconnues bachelières :l'offre d'emploi est plus grande , on peut avoir accés à des postes plus diversifiés (Recherche, Hémo Québec etc ...).
L'ARM prévoit que les infirmières Françaises ne repassent plus l'ordre à l'OIIQ (ce qui est déjà une bonne chose !).Mais pour ce qui est de l'équivalence diplôme Français/Bac Québécois , ils nous reconnaissnet mais comme infirmière DEC pour le moment

J'ai lu un article ou deux sur le sujet. L'ARM prévoit l'équivalence pour exercer mais n'aborde pas la classification. Du coup l'OIIQ ne joue pas le jeu en ne reconnaissant pas le même niveau que la France. C'est vrai que ce n'est pas juste. Je trouve votre cause tout à fait légitime. Les ordres sont là pour protéger les gens mais ils abusent souvent de leur pouvoir au détriment des travailleurs.

Franco-canadien :
polabou :

Bonjour,
La différence de salaire est d'environ 4-5 $ de plus par heure.
Mais il y a surtout d'autres avantages à être reconnues bachelières :l'offre d'emploi est plus grande , on peut avoir accés à des postes plus diversifiés (Recherche, Hémo Québec etc ...).
L'ARM prévoit que les infirmières Françaises ne repassent plus l'ordre à l'OIIQ (ce qui est déjà une bonne chose !).Mais pour ce qui est de l'équivalence diplôme Français/Bac Québécois , ils nous reconnaissnet mais comme infirmière DEC pour le moment

J'ai lu un article ou deux sur le sujet. L'ARM prévoit l'équivalence pour exercer mais n'aborde pas la classification. Du coup l'OIIQ ne joue pas le jeu en ne reconnaissant pas le même niveau que la France. C'est vrai que ce n'est pas juste. Je trouve votre cause tout à fait légitime. Les ordres sont là pour protéger les gens mais ils abusent souvent de leur pouvoir au détriment des travailleurs.

Ils protègent surtout leurs membres en fait.

Merci pour les explications Polabou :)

Polabou, lorsque vous avez entamé le processus d'émigration, étiez-vous au courant de ce fait ou vous ne l'avez appris qu'en arrivant ?

A Franco-Canadien : merci pour ton soutien .

A Ensaimada : Je savais qu'il existait 2 types d'infirmière au Québec mais je ne savais pas qu'on faisait le même travail avec un écart de salaire aussi important .
J'étais sure en arrivant ici que mon diplome serait reconnu à sa juste valeur . En France c'est 3 1/2 années après le Bac.
Lors des différentes rencontres tout le monde est resté très vague ils ont plutôt testé nos connaissances et nous ont interrogé sur notre CV . Je suis quand même venue avec une expérience française de 5 ans pour le Québec c'est benef , beaucoup d'expèrience , payée comme un DEC.
Après je tiens à prèciser que les établissemnets reprennent les années d'expèrience en France. Mais ils nous obligent à signer un contrat temps plein durant 2 années.
Avec le recul je pense que lors de l'entretien on nous montre bien que l'immigration n'est pas acquise. Il faut démontrer une certaine connaissance et expèrience pour répondre correctement aux nombreux cas cliniques ennoncès. Dans le contrat que l'on signe le statut n'est pas spécifié. Et il est vrai que je n'ai pas insité la dessus lors de l'entretien pensant que le sinfirmières cliniciennes avaient un niveau d'étude bien plus élevé que le mien.
J'espère avoir répondu à tes questions.

Merci encore pour toutes ces précisions. Je crois donc comprendre qu'il y a eu une zone de flou quelque part que personne n'a songé à éclaircir.

Ici, on dirait : « Lisez tout ce qui est écrit en tout petit. » ;)

Je peux mieux comprendre votre frustration. Cet imbroglio avec les diplômes et les équivalences pourrait en décourager plus d'un. Et j'avoue que là, il y a une certaine forme d'injustice. Je ne sais pas si un mouvement sur FB va faie bouger les choses, mais je vous souhaite bonne chance !

(Comme quoi y'a que les fous qui ne changent pas d'idée ;))

Bonjour. Quelles sont les formalités à effectuer en vue de postuler comme IDE au Québec ?

Merci d'avance.

Nouvelle discussion